Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

SOMMAIRE DU BLOG

RETOUR

SHOPPING GAY


Cyrillo Blog

Caligula a l'impact bar Caligula a L'IMPACT BAR

La rumeur court dans les faubourgs du Colisée...
On chuchote qu'une soirée extraordinaire sera donnée...
Tous les colosses et libertins de France, d'Europe & d'ailleurs,
triés sur le volet, se donnent rendez-vous à l'IMPACT,
car c'est l'évènement :

L'excitation était à son comble...
Cela faisait bien des lustres que je n'avais pas reçu une telle invitation.
On donnait à L'IMPACT une soirée qui en disait long au vu de son nom, du thème.

Hymne à la décadence – Boire Bouffer Baiser - fosse aux plus beaux mâles – plaisirs et abondance – Colosses et libertins...
Tous ces mots résonnaient en moi et je sentais dans mon ventre le violent désir d'en être.
Cela ne semblait pas si simple. Sélectif était-il précisé.
"J'userai de tout pour en être !"

Nous sommes au jour J dans l'an MMIII. Je m'engouffre dans la petite rue Greneta.
A la porte du lieu-dit des romains tentent l'incursion. 2 beaux colosses demandent patte blanche. Un sourire simple, un regard motivé et je pénètre vainqueur dans la fosse.

L'endroit est lumineux ! Des drapés jaillissent du plafond, une lumière noire transperce les lés de tissu blanc. Des vasques enflammées font rougir la matière. Un fumigène nous jette dans un flou lacté. J'avance et ma vue s'habitue. Je découvre une sorte de temple dédié au plaisir de la bonne chaire et des convives truculents !...

Sur le bar on a disposé des torpilleurs de victuailles. Des tonneaux de vins, des bouteilles d'alcool, des carafes de jus. Au dessus de nos têtes sont suspendues des corbeilles géantes de fruits, il en dégouline des grappes de raisins alléchants.
C'est OPEN BAR. Boisson et buffet offerts à volonté.

L'IMPACT est le temple de la nudité et je m'empresse de me dévêtir pour rejoindre les invités, déjà entraînés dans le tourbillon de la débauche, de cette délicieuse décadence !

Les mecs sont beaux ! Il y a des sortes de gladiateurs au corps puissant, des centurions d'un soir au regard de braise, des créatures poilues qui vous incitent à la soumission, des p'tit dieux aux membres bien dessinés, des étalons à la bite tendue comme un glaive, des "esclaves" agenouillés, bouche offerte.

Le peuple s'amuse. Il mange, rit, se touche, boit, se suce, cueille les fruits, s'encule.
Qu'y a-t-il dans les verres ou dans les fumigènes pour que tous ces hommes mettent autant d'ardeur à se rencontrer. Pas d'artifice, l'endroit a cela de bien différent.

Je vois celui là qui s'empare d'une grosse cuisse de poulet, croque dedans et la partage avec un camarade. Ils déchiquettent ensemble la chaire. La viande et les langues se mélangent.

Au coin du bar on a sûrement décidé de punir un salopard ! Qu'a-t-il fait je ne sais pas mais il tend son dos rond. Alors un tortionnaire de service vide le contenu d'un bougeoir en verre. Un torrent de cire chaude se repend sur sa peau. La victime tend sa tête en arrière et je lis le plaisir sur son visage.

Dans ce coin là, on organise un jeu. Des éphèbes attirent des garçons pour leur nouer autour de la taille une cordelette afin d'y suspendre une grappe de raisin, qui retombe évidement sur le sexe. Naturellement c'est l'occasion pour tous de déguster les fruits généreux gorgés de jus...

Tout aussi sensationnel, on chahute avec des bombes de crème chantilly. Les culs sont glacés au sucre et déglacé au champagne !

Quel bordel !

Celui là se fait baiser le cul par toutes les grosses queues, emballées, de passage.
Il ne voit rien... Il a la tête dans le mur. Son copain la lui maintient d'une main, gifle ses fesses de l'autre. Aussi il lui commente les bites qui le pénètrent, lui décris la déformation de son anus "de sale petit enculé" comme il le lui gueule à l'oreille.

Celui ci a le torse couvert de foutre. Accroupi au sol, il donne ses pecs, son cou à la décharge impérial des Caligula d'occasion.

Cinq mecs alignés, accoudés au bar et se caressant le ventre se font pomper par des gourmands affamés. La salive dégouline le long des membres bandés et les couilles trempées, frappent, marquent le cadencement des assauts.

On a jouit ce soir là une, deux, trois fois. Nous avions la nuit pour nous, pas question de vivre l'évènement à moitié.
Se laisser aller, rencontrer des types bandants & accessibles, vivre ses fantasmes, atteindre le plaisir...

Qui n'a jamais rêvé de vivre l'orgie romaine ?
C'était là, le samedi 22 novembre 2003 à L'IMPACT.

Fin


Commentaire :

28.03.14 - Alex

Des bons souvenirs. J'avoue que tu me faisais triper à mort et le jour ou je t'ai pompé au bar reste un super kiff... Maintenant je suis aux antilles, y a pas de beau cyrillo la bas


A lire aussi dans le blog :


Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay