11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

SOMMAIRE DU BLOG

RETOUR

SHOPPING GAY


Cyrillo Blog

Cyrillo Mexique Mexiiiiiiiiiico !

Direction le Mexique pour nos vacances d'été en septembre. Je ne connaissais pas cette destination. Très attiré par l'Amérique Latine j'ai choisi Puerto Vallarta.

Le pacifique, un village assez pittoresque au regard de Cancún ou Playa del Carmen que je ne voulais pas. De plus Puerto Vallarta propose pas mal d'endroits gays.

Notamment l'hôtel Mercurio, hôtel à 99% gay, et le 1% est très open !

Puerto Vallarta Hotel Mercurio Puerto Vallarta

 

Super accueil, chambre rustique, mais confortable avec tout ce qu'il faut, Piscine très sympa avec un bar qui propose des happy hours pour les résidents, mais aussi les extérieurs.

C'était notre première soirée et nous sommes descendus prendre quelques verres pendant cet Happy H.

C'était sympathique, le barman nous a tout de suite plu. Grand sourire, très drôle et il mixe ses cocktails glacés à la perfection !

Nous nous installons au bar sur les hauts fauteuils, un mec à gauche, un mec à droite.  Juste un "Ola" (salut), rien de plus pour l'instant.

Les cinq minutes de timidité passées nous nous détendons, prenons quelques bains, et la « Frozen Margherita » aidant, nous nous lâchons un peu plus…

Mon loup me roule des pelles dans l'eau, on se caresse. Je commence à avoir la gaule et comme je ne sais pas jusqu'où on peut aller dans cet hôtel, il faut bien se calmer.
Mon mec sort de l'eau pour retourner au bar et je le suis. J'avais un bon paquet en avant puisque je n'avais pas complètement débandé.

Là je vois le barman et les deux mecs scotcher dessus ! Je fais un clin d'œil au mec à ma droite, le plus mignon, un latino d'une trentaine, assez musclé, tatoué, une bouche de rêve…
Mais c'est le mec à ma droite, le plus près qui m'adresse la parole.

Une conversation assez classique de vacances (d'où viens-ru, combien de temps ici, première fois au Mexique ?) et je remarque son regard voyager entre mes yeux et mon paquet. Il s'appelle Marco.

Discrètement mon homme me dit avec un regard amusé :
- Il pourrait mettre un slip sous son bermuda !

Je n'avais regardé, car en effet… La situation devait lui faire de l'effet. On peut voir nettement sa bite gonfler dans son petit bermuda bleu ciel, le dessin de son gros gland sous le tissu. Il est assis de telles manières et avec des vêtements trop serrés que sa bite ne peut longer sa cuisse.
Ça lui fait une boule énorme !

Ça m'amuse et m'excite aussi. Moi juste en maillot de bain et je peux replacer mon matos facilement et je ne m'en prive pas !

Je suis chaud, car ma bite repart au quart de tour, alors je passe une main dans mon slip et la remets en place sous son regard de démon.
Là Marco il se masse carrément la bite, le message est clair !

On s'envoie quelques verres de plus, je lâche un peu l'affaire il n'y a pas d'urgence. Je me tourne de l'autre côté, Mon mec parle avec le latino à sa gauche. Ça à l'air de dragouiller pas mal aussi. Il ne loupe rien non plus de mon manège… Il me dit avec humour :
- Arrête de chauffer toute la piscine, viens, je vais m'occuper de toi…

Comme des petits allumeurs on quitte le bar, que tous les deux, pour aller faire une sieste, décalage horaire oblige…
Nous sommes hyper chauds et on s'envoie en l'air la porte à peine fermée. On ne prend même pas le temps ni le plaisir de se bouffer un peu la bite et le cul, je le chope direct par derrière comme un marin en rut. Je sens bien son petit cul serré et je ne tarde pas à le retourner pour lui envoyer mon foutre en bouche.

Nous tombons comme des masses sur le lit et dormons… 12 heures !

Beach Gay Puerto Vallarta
Men on the beach at Puerto Vallarta Man on the beach at Puerto Vallarta

Deuxième jour. Après cette très bonne nuit, nous allons assez tôt à la plage.
Grande, magnifique, du sable et une eau assez agitée comme j’aime. J’adore les vagues. Bon OK la plage aurait été naturiste et c’était le top !

On s’installe, on est super bien ensemble, on joue dans la mer, on mate ceux qui arrivent, quelques bombasses américaines, et surtout pour moi, des latinos hyper sexy dans leur petit slip en lycra. Mon mec préfère le style anglais, les James Bond.

La journée passe et nous voyons notre latino de la veille, celui le plus proche de mon mec, il vient nous saluer. Lui c’est Luis. Quelques blabla plus tard, Luis glisse à l’oreille qu’il aime mon paquet, qu’il veut voir. Bon OK un peu flatté je souris, mais ne prend  pas rendez-vous.

Plus tard je vais aux chiottes de la plage aménagée, et sur qui je tombe… Luis m’avait enchaîné le pas. Je suis en train de pisser quand je vois sa tête au-dessus de mon épaule… Il me lance un grand sourire, me demande s’il peut, en faisant un signe de la tête vers ma queue, et sans attendre la réponse, Luis me touche la bite.

– Euh… attends, pas là (d’autres mecs rentraient, OK plage gay, mais quand même)
– Por favor» dit-il  comme un gosse…
– Hey ! Je suis avec mon mec !
– Por favor…

Et il me tire des urinoirs jusqu’aux toilettes qui ferment en face.
Sauf qu’il ne prend pas la peine de la fermer, se fout à genou et tire mon slip de bain aux chevilles. Sans les mains, il avale directe ma queue.
Ça monte et je lui remplis la bouche, il commence à ne plus pouvoir l’avaler entière.
Je me recule, la range vite dans mon slip sous son regard ahuri.
Désolé, mais les plans cul vacances c’est avec mon mec.

Oui je suis frustré, je me serais bien fait plaisir à le regarder me vider les couilles.

Le soir, mon mec a mangé chaud, très très chaud. Je ne suis pas malhonnête c’est vraiment mon mec que je baisais, mais ces petits allumeurs m’allumaient justement.
Et mon mec finissait bien le boulot ! C’est un super coup !
On a baisé une à deux fois par jour ensemble pendant tout le séjour. Torride !

Revenons à nos allumeurs latinos. C’est assez classique, il mate mon paquet sur la plage, et dès que je me lève  pour aller aux toilettes, je suis suivi. Idem en boîte.

La plupart sont jeunes, avec un mec latino comme eux, mais l’Européen blond, la quarantaine à grosse bite les excite beaucoup. J’ai été surpris de mon succès là-bas.

Timidement il s’approche, me demande de voir, de toucher, de sucer.
J’avoue que cela m’excite, alors je leur donne un peu, mais quitte les toilettes avant de craquer.

Le troisième jour on va au Cora pour l’happy hour. Un autre hôtel gay, mais celui ci 100 % gay mec, très hot.
Vidéo X, jacuzzi, piscine, dar room. Tout est fait pour les plans cul.

On a l’esprit partageur  et c’est le bon endroit…
On retrouve notre homme du premier soir, Marco au Bermuda bleu ciel.
Cette fois-ci il n’a pas du tout envie de louper la grosse affaire !

Il me dit clairement qu’il veut baiser avec nous. Je comprends surtout que c’est un gros passif, qu’il veut juste ma bite. Comme il n’est pas question de prendre mon mec pour un con, et qu’on doit s’éclater tous les deux d’abord, j’explique que je suis OK, à la condition d’un autre mec, ou plusieurs autres. Je lui explique quel type de mec, et pour quoi en faire !

Donc un actif, grand, qui fasse mec mec, très sexy.

Pour vous dire que Marco est motivé : Il nous présente plusieurs garçons et nous sommes les jurés comme dans the Voice. Sauf que là, ce n’est pas à l’aveugle et  la voix, on s’en fout !!!

À un moment mon mec dit OK.
Là il n’en croit pas ses oreilles et notre casteur se presse de nous faire quitter l’endroit au plus vite pour aller dans notre chambre partouzer à 4. 

Plan direct dans la chambre, chacun se déshabille soit même, on a tous la bite en avant. La danse commence par des mains tendues vers nos sexes, nos culs, vite rejointes par la bouche.  Notre ami Marco est déjà à genoux en train de me bouffer la queue et mon mec tète le nouveau venu.

Il l’a bien choisi, c’est un bonhomme, genre le beau frère ou petit ami de la copine qui nous faisait fantasmer à l’adolescence. Là il n’est plus question de se branler en pensant à lui, car le beauf, mon mec l’a dans les mains et en fond de gorge !
On se regarde, je suis agité d’excitation et de jalousie, on danse un tango érotique dans nos regards.

La ronde continue, des pelles, des caresses, les doigts et la langue se faufilent dans tous les plis.

Je me sens étalon, j’ai envie de tous les baiser. Le trapu, le grand et mon petit mignon.
Je lance les nouvelles festivités en lançant un paquet de capote sur le lit !

Honneur à celui qui a bien patienté et bien organisé à cette réunion.
Je le fous à 4 pattes sur le matelas. Marco se cambre bien et j’ai vite fait d’appuyer la bite sur ton trou du cul. Je m’enfile en lui crescendo, le son de son râle monte. Il se cambre toujours et c’est l’indication que je peux y aller à fond. «Ball Dee !»
Je vais au plus loin dans son cul. Mes capotes sont de bonne qualité, car je sens bien la chaleur de son corps activer davantage mon érection.

Le bonhomme vient se faire sucer par Marco et mon mec me roule des pelles. Il me glisse à l’oreille de le défoncer. Lui qui est si serré et qui a besoin que j’y aille doucement se régale de me voir prendre cet inconnu sans ménagement. Alors j’y vais !

Je me retire, ce cul est bien sympa, mais j’ai envie de jouer avec la grosse bête.
Je le pompe en duo avec mon mec.
Front contre front, on s’attaque à cette belle bite, j’aime la tenir à pleine main, la tendre vers la bouche de mon mec et le voir l’avaler. Je le force à aller plus loin.
– Fais-lui un fond de gorge comme tu sais si bien faire…
Un poil gêné, mais amusé, il me tient du regard et enfonce la grosse bite au plus profond de sa bouche.

L’homme objet prend son pied et nous fait signe de nous calmer si on veut en profiter plus longtemps. Il se redresse et il me tend son cul.

Je saute dans une capote et rebondis sur son cul et dans son cul.
Il est moins habitué et se tortille. Il fait le dos rond alors je tire le gros chat par les cheveux en arrière pour qu’il me donne son cul plus cambré. Voilà mon gars… Jusqu’aux couilles aussi.

J’aime ça les mecs qui se font tirer comme des bonshommes. Les petites chiennes m’amusent qu’un temps, j’aime ceux qui se font défoncer virilement !
Une petite faiblesse, il couine un peu, mais se reprend et de sa grosse voix il me motive :
– fuck fuck fuck

Marco se branle en regardant la scène, mon mec soutient celui qui se fait baiser entre caresses et pincements.
Soudainement Marco décharge sur les draps ! Surpris lui-même il ne peut se retenir en envoie tout. Moins un ! Pas vraiment…

Le bonhomme se met sur le dos et mon mec se pose sur lui.
Une pirouette et mon mec se retrouve sur le dos, les jambes en l’air, et je vois la grosse brute se préparer à l’enculer.

– Toi tu vas manger…
– Oui je crois !

Coup de Poppers, mon mec respire profondément et il attrape ma queue et se la colle dans la bouche. Brutus quant à lui, d’une seule main,  il lui lève le bassin par les jambes, et lui rentre dedans !

Là c’est torride, on lui fait sa fête et mon mec semble prendre son pied.
Chacun s’éclate avec ce que mon mec nous donne, son petit cul serré et sa bouche gourmande.

Nous sommes complices avec la brute, on se fait des clins d’œil, on s’échange les rôles.

Marco est toujours de la partie, pendant que j’encule mon mec il me bouffe le cul. C’est assez sensationnel…

Là brute se branle dans la bouche de mon mec, il fait taper son gros gland dur ses lèvres.
À la vitesse où il se branle je devine qu’il a très envie de se vider les couilles.

J’accélère aussi le mouvement dans mon mec, qui me connaît bien, il se branle aussi plus fort.

– Putain j’ai envie de cracher !
– Ouai vasy donne-moi tout !
– T’as envie de t’en prendre sur la tronche aussi ?
– Ouai…
– Je dis au mec «cum on his face»

Mon mec ferme les yeux et attend le foutre sur son visage.
Moi j’en peux plus, ça m’excite grave et j’envoie tout, je pars en gueulant des insanités, c’est puissant.
La brute arrose le cou et les joues, les lèvres de mon mec..
Mon mec crache sur son ventre, c’est toujours impressionnant cette dose de sperme, je l’appelle Spermator tellement il en envoie.

Waouh, chacun s’écroule sur le lit, vidé, vidé, vidé…

Liens : Hotel Mercurio - Hotel Cora - Plage gay "Blue Chair"


A lire aussi dans le blog :


MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)