11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

SOMMAIRE DU BLOG

RETOUR

SHOPPING GAY


Cyrillo Blog

Cyrillo orgia Orgia avec le clan nature

Sur le mail, était simplement indiqué : RDV à 22 heures pour la soirée ORGIA...
Il y a une soirée naturiste, organisée par une association gay (CLAN NATURE), à paris.

Intrigant non ? Des mecs qui aiment des mecs, qui décident de se foutre à poils toute une nuit...
Et ce nom de soirée... Orgia... Là s’en est trop pour ma curiosité, mon radar sexuel est en branle !

J’y GO !

J’suis toujours un peu froussard avant de me rendre dans un nouvel endroit, que vais je y trouver ? Que vais je y faire ? Ou je suis plutôt très excité en fait.

Avec mon copain, on arrive au pas de la porte et là on éclate de rire :
T’imagines qu’on soit 3 ou 4, on va avoir l’air malin, la queue entre les jambes à mater notre godet...
Mort de rire. Allez on s’lance !

Un type, pas du tout genre jeune athlète, fier de son corps, nous reçoit sympathiquement à la caisse, nous allège de quelques francs... On se dit ça promets...

Nous levons enfin le rideau qui nous sépare de l’entrée et là, Hallucination !

Des mecs partout, tous à poils, qui discutent, se mâtent. Certains tout en parlant se massent la teube, la font gonfler, l’interlocuteur regarde, touche, félicite, c’est très bons amis quoi !

On a l’air de deux cons avec nos 501 et nos t-shirts ! Contre toute attente, nous n’avons qu’une envie : nous désaper et rejoindre les mecs.

Le vestiaire est bourré à craquer, on en déduit qu’il y a foule de gens..

Au diable jeans et coton, À POIL ! 
Nous avons juste un bracelet qui fait office de porte-monnaie, ou plutôt de porte-capote...
Pendant deux secondes, nous sommes mal a l’aise, et puis les souvenirs des vacances naturistes reviennent. Tout va.

On se jette sur un p’tit godet histoire de dissiper les dernières traces de timidité.
C’est trop fun, à poils en big chaussures, heureusement que je ne suis pas venu en mocassin,
visualisez la silhouette...

Nous découvrons qu’il y a trois niveaux, des mecs partout, entre 25 et 35 ans en moyenne, plutôt beaux gosses, à l’aise dans leur exhibition. Il y a plus de mille mecs !

On bande tous à moitié ou complètement de se voir. Les visages, les corps défilent, on voudrait arrêter le temps pour prendre le temps de tout voir.

Nous décidons d’explorer les sous-sols... Il fait un peu plus sombre ici, mais on peut tout voir.
Voir ces hommes qui se baladent dans les couloirs, d’un pas cool, bandants ou pas...

En plein milieu d’une allée, je vois un petit groupe de 3 mecs qui se caressent, s’embrassent, l’un est à genou, il suce ses deux camarades goulûment. Autant de liberté, une image comme celle là bien réelle et je bande illico.
Je me rapproche un peu pour m’imprégner de la scène, ils sont canons ces trois-là.
Celui qui suce bave comme un fou sur ces deux belles bites, il semble en extase.
Ses deux potes me voient, je leur lance un clin d’œil, attendant qu’ils m’invitent.
L’un me tire par l’épaule, m’approche. Le loulou pompeur lève la tête, souri, et m’attrape le sexe.
Je me laisse engloutir avec délectation, sa bouche est chaude, douce.
Miam, les deux compères et moi nous caressons, l’un va aider l’autre a pomper.
Comme ça, a tour de rôle, on se fait trop plaisir.
Mais je n’ai pas tout vu, j’ai encore envie d’explorer...
Je quitte ces mecs d’une tape sympatoche sur les abdos, c’est sans problème, ici, on vagabonde...

Je me balade alors, la queue en avant, en métronome !
J’me laisse guider au gré de mes visions, au gré de ces mains qui m’attirent.
C’est du direct, il trouve que j’ai une bonne queue, il me chope, me pompe.
Et je vagabonde toujours...

Il y a de grandes pièces, et là le mot ORGIA prend tout son sens.

Des corps par grappes se touchent, se massent, se rentrent dedans...
Je me jette dans cette marre. J’y suis cool, il n’y a pas de monstres qui se terrent dans l’ombre comme dans certains back room.

C’est trop bon, je me laisse envahir par cette énergie sexuelle.
Il n’y a qu’à choisir, on est tous là pour le plaisir.
Je chope un joli brun par la taille, on se rapproche, nos deux sexes s’entrechoquent, il nous branle tous les deux, son sexe est large, trapu comme j’aime, j’engloutis d’une force ces quatre heures.
Je sens des mains sur mes fesses, mon dos, mes cuisses. Hum...
Un gourmand vient me voler le magot ! Grr...
J’suis vite consolé, un p’tit keum vient me titiller le gland avec sa langue, puis il avale tout, et toujours ces mains partout...
Je suis divisé en mille, entre mes propres sensations et toutes ces visons obscènes.
Tout est propre à me faire jouir. Mais je veux voir encore, absorber ces images par centaines.
Et je vagabonde...

Il y en a pour tous. Il y a un «slig», un mec se fait prendre le cul par une brute, il se prend des coups de reins violents, il souffle, gronde, il prend son pied.
Un mec le fait taire en enfournant sa queue dans sa bouche.

À coté, un autre appareil, lui il se fait fister. Doucement son partenaire enfonce ses doigts gantés dans son anus. Il se plaint... de bonheur sûrement.

Je vagabonde, je bande toujours.

Dans une petite pièce éclairée par une vidéo x quelques types s’envoient en l’air.
J’entre dans l’alcôve, 5 mecs m’accueillent bite en l’air et bouche offerte !
La valse des corps reprend de plus belle. Dans la mêlée je retrouve le joli brun de tout à l’heure,
et je vais finir mon quatre heure...
Sa queue est large dans ma main, je ne la ferme pas dessus, j’aime à pomper cet étalon.
Un mec vient se glisser en dessous et me suce aussi.
Soudain en contre jour, je vois mon mec rentrer dans l’alcôve, il me lance un sourire complice et s’agenouille pour me donner un coup de main.

On s’embrasse, joue avec nos langues cette belle teube au milieu.
Dans quinze secondes soit on rit, soit on jouit !
Mon «julo» se relève et entreprend un mec à côté.
Tout y est, l’étalon que je pompe, cette salope couchée sur le sol qui fait tout pour me vider les couilles avec sa bouche et la vision de mon mec qui s’en donne à cœur joie dans le cul d’un minou.
Je sens monter la jouissance, mon corps se raidit, une onde de plaisir m’assiège.
Je râle, j’avise d’un flot de sperme... 
Le type me suce plus fort, je branle mon étalon plus vite.
Les genoux me lâchent, mon foutre aussi, j’inonde le buste de cette belle salope.
Le beau brun reprend son matos en main et expulse tout ce qu’il a sur mon dos.

Nous sommes tous couverts de sueur, de foutre.
Mais l’endroit est complet, il y a les douches...
les mecs font mousser le savon sur leur bite encore gonflée...

Encore un coup vous faire repartir de plus belle...


A lire aussi dans le blog :


MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)