20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Je t’apprendrai

Bon sang, elle est toujours aussi dure ! Ya rien à faire, ça passera pas tout seul. Le simple contact du drap sur ma cuisse me fait bander encore plus fort. Faut que je me finisse à la main. Mais c’est cho, avec lui en dessous, les lits vont grincer, c’est sûr, surtout des lits superposés.

Ça fait qu’une semaine depuis la rentrée. On se parle pas beaucoup. C’est un grand, je sais pas, c’est pas facile de parler avec un grand, ça se voit qu’il est fort, ça m’impressionne. Il est en terminale. J’ai un peu peur. En même temps il a l’air sympa. Il m’a demandé quel lit je voulais prendre. J’ai hésité une seconde (– et pour mes branlettes ?). « Celui du haut. » « OK », il m’a fait.

Tu serres ta queue dans ton poing, une semaine que t’as pas joui, t’oses pas commencer des va-et-vient, doucement tu fais palpiter ta main sur elle, régulièrement, comme les battements du cœur dans les artères, tu sens le plaisir pulser dans ton bas-ventre. Tu t’arrêtes, t’écoutes, et c’est là que tu l’entends, en dessous, son souffle court, les oscillations du lit, il se tape une queue. Tu m’étonnes, avec ce qu’il a entre les cuisses ! T’as bien vu la bosse dans le slip quand il s’est mis au pieu. Il a de la chance, l’enfoiré. Il gémit même un peu – pas gêné, le mec (mais peut-être que c’est normal, après tout, que c’est pas la honte de se branler ?), ou alors il croit que tu dors – c’est vrai que ça fait longtemps que t’attends là-haut, en retenant ton souffle. Tu commences doucement à t’astiquer toi aussi, tu te cales sur son rythme – surtout pas te faire pécho, même si lui il a pas honte, toi jamais de la vie – t’accélères quand il accélère, tu ralentis quand il ralentit, quand il s’arrête tu respires plus. Il se lâche, tu te lâches – plus rien. Je sais qu’il a joui. Parce que moi j’ai joui. Toujours pas de giclée. Un peu humide, c’est tout. Endors-toi.

On se croise pas tant que ça, finalement, dans la journée. Le soir après le dîner et l’étude. On échange quelques mots. Il a l’air sévère et dur (c’est la moustache qui fait ça, aussi), mais quand il me parle il sourit. Il garde sa méchanceté pour d’autres, visiblement. Et puis le matin. Se lever pour aller à la douche. J’ose pas descendre l’échelle. Lui ça le gêne pas, il se lève la queue raide, il titube en bâillant vers la cabine de douche. J’envie son impudeur, son aisance, ça le gêne pas d’être un homme, même devant moi.

Du coup, au fil des jours, je le regarde, quand il traverse la chambre, à moitié nu, parfois complètement, comme il est, selon les hasards du moment, dur ou pendant, toujours massif, râblé, toujours calme. C’est si naturel que je n’y prends plus garde. Quand nos regards se croisent, il me sourit : « Allez, debout ! Tu vas rater le petit dèj ! » Moi, toujours la serviette autours des reins. Chacun sa façon.

Le soir, je mets mes pas dans ses pas, j’attends qu’il se touche pour me toucher, j’enfile son rythme, je donne pas un coup de paluche de plus que lui, je fais tout comme lui. Sauf que je sais que quand on jouit tous les deux, lui il en a plein le torse. Pas moi.

T’as kéblo sur sa moustache, mec, avoue, cette barre noire sur sa lèvre supérieure. La barbe aussi qui descend sur ses joues, de chaque côté, et qui finira par se rejoindre sur le menton. Ses cils longs sur le regard noir, posé, ferme. Sur ses mollets, à peine sur ses cuisses, doux, lisses, bruns, les poils d’un mec qui est déjà un homme. Tu l’envies, mec, tu l’envies, avoue ! Avoue. Tu voudrais être comme lui. Comment on fait pour devenir comme ça ?

« Ya rien à faire, à chaque fois j’hallucine comme elle est grosse. » C’est sorti comme ça. Une fraction de seconde, mon cœur a peur d’avoir honte de mes mots, hésite, un battement se rapproche de l’autre – et puis non, fausse alerte, tout est normal. Je le regarde, il rigole : « Sérieux ? Pourquoi, la tienne elle est comment ? » « Ben… » « Vas-y, fais voir ! ». Je deviens rouge comme un puceau – et dur comme un acier brûlant. « Comparé à toi, évidemment… » Ma voix se serre. Je n’ai pas honte de ma honte. Je défais ma serviette. Qui tombe au sol. Il voit. « Pas mal pour un mec de ton âge ! » C’est lui qui l’a dit. Je suis fier. Et encore plus dur.

Tu sais comment on se branle, maintenant ? Tous les deux, dans son lit. J’ai pu toucher sa queue, musculeuse. La mienne disparaît dans sa main quand il la saisit, comme un petit animal prisonnier qui couine de plaisir. Il m’a montré comment faut faire. Des fois c’est lui qui me le fait, jusqu’au bout. Des fois moi aussi je le lui fais, ça prend direct, il démarre à gémir, il a eu l’air étonné que je le travaille si bien – je lui ai dit : que j’étais habitué depuis longtemps à son tempo. J’ai vu son yaourt, épais, crémeux, sur son ventre et sa poitrine. « On partage ? » – il m’en donne toujours la moitié, sur mon torse. Des fois même avec son doigt il m’en met au-dessus de la lèvre, il trace une ligne, là où ma moustache poussera. Ça viendra plus vite, il dit. Et je crois qu’il a raison : depuis quelques temps, j’ai l’impression de voir s’accuser une ombre légère au-dessus de ma bouche.

Tu tètes, tu tètes, dans l’obscurité chaude, sous les couvertures, tu tètes entre les larges cuisses de ton pote, la tête entre ses mains, tu tètes le jus qu’il veut bien te donner maintenant : il a promis de faire de toi un homme – comme lui. Entre tes mains son sexe d’homme, ses couilles serrées, frissonnantes de virilité. Tu sais que son jus va bientôt t’inonder, te nourrir, qu’il n’en retiendra pas une goutte, qu’il te donnera tout. Tu sais qu’au même moment les draps recevront une petite giclée – la tienne, qui commence à venir maintenant, depuis quelques semaines. Grâce à lui.

« Tu sais faire l’amour à une meuf ? » « Non. » « Je t’apprendrai. » Il est sur moi, m’enserre les poignets, me lèche les tétons, les aisselles – ma tête va éclater de jouissance, il m’embrasse, le goût de sa bouche plein mon visage, le duvet de sa moustache sur mes lèvres, sa sueur à mes narines, il grogne de désir, je bascule ma tête en arrière, ferme les yeux, desserre mes cuisses. Depuis qu’il a commencé à m’apprendre à niker, je sais attendre impatiemment le moment où, à force de frotter son sexe contre mon entrejambe, son corps contre le mien, il jouit dans un spasme, cabré, inondant mes burnes de sa vie chaude et coulante. Mais là c’est rentré dans mon ventre, dur et tendu, ça percute à coups redoublés dans mes entrailles, et je sais que cette fois c’est la bonne, qu’il va me faire voir pour de vrai comment il est quand il les baise. Vas-y, mec, fonce, défonce.

Juin. Il a passé son bac. Et puis il est parti. Il t’a juré qu’il reviendrait. Mais tu pleures, depuis hier tu pleures ton ami. Tu sais que ce n’est pas possible.

Tes épaules sont carrées, maintenant, une bande sombre souligne ta mâchoire ; sur ta lèvre supérieure, une ligne noire est venue barrer ton visage –tu lui ressembles ! – en proclamant aux yeux de tous ce que contient ton jean, la raison de cette bosse si nette qui attire désormais le regard des filles et des autres mâles : une paire de burnes, denses, prêtes à bondir, à éclater en jets de crème – et un membre épais, souvent raide, insatisfait, parfois brutal, qui t’a changé pour toujours. Tes bras sont forts, ils ont appris à saisir. Tu sais comment faire l’amour à une meuf – la dévorer d’amour. Tu es un homme.

Barkass

kkizdamasa@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Coude à coude - Hocine - Entre chien & loup - Déchirure - Mon pote Barkass - Je t’apprendrai - Brisure - T'es qui toi ? - La Soif

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)