1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un petit berger

L’an dernier, j’avais 32 ans et étais invité chez un ami pour réparer sa maison de campagne. Nous étions en juillet et le soleil tapait très fort. Torse nu et en short je peignais en rouge le toit en  tôle de la remise. Dans le pré juste en dessous de moi, paissait un troupeaux d’une vingtaine de vaches. De l’autre coté du pré , couché dans l’herbe, visiblement torse nu aussi se prélassait le gardien du troupeaux. J’avais autre chose à faire que de contempler les ruminants et le paysan . La suite me prouvera que non. Comme en raison de l’heure, le soleil tournait, j’entre- aperçu le gardien de vache traverser son pré pour s’installer au soleil, juste au dessous de mon toit. Il se recouchait dans l’herbe . Par curiosité, je m’allongeais sur le toit pour observer le mec quelques mètres plus bas. Quelle surprise, il s’agissait d’un tout jeune homme, blondinet, mince imberbe, short en jean coupé dans un ancien pantalon, torse nu .

Il me semblait particulièrement bien foutu, muscles longilignes, bronzé, cheveux courts…beau gosse le paysan ! je me remis à la tache pour terminer ma peinture avant la nuit.

Mais bientôt j’entendis un bruit en dessous. Mon petit paysan avait changé de position. Il était debout, appuyé sur un tronc d’arbre tournant le dos au village mais faisant face à la maison sur laquelle j’étais perché. Il avait baissé son short et lentement se paluchait. Malgré la faible distance, je ne voyais pas en détail la bitte de mon petit gars.

Sa main venait et partait dans une branlette acharnée. J’observais depuis mon poste en hauteur, regrettant de ne pouvoir mieux voir le petit minou. Il accélérait ses mouvements, puis avec la main gauche il tentait de se rentrer les doigts dans le cul . Dans mon short, ma queue était bien a l’étroit, dommage que je ne sois pas a coté de lui. Au bout de quelques minutes, il fut pris de secousses...il jouissait Je ne pouvais voir les jets de foutre mais j’observais qu’il s’était jouie dans la main et qu’il léchait maintenant ses doigts pleins de foutre. Tout a coup il levait les yeux et vit ma tête dépasser du toit. Le petit mec se plaquait contre le mur pour se  cacher à ma vue. Bientôt je le vis partir en courant à l’autre bout du champ. Dommage.

Le soir je racontais l’aventure a mon mec, ce qui le fit bander au fur et à mesure de mon histoire. Lui qui connaissait le village ne voyait pas qui  pouvait être le minou que j’avais vu. Ereinté par la journée, dés 23 h nous étions au lit. Après une bonne séance de baise pendant laquelle mon mec se fit remplir le cul avec mon foutre abondant, nous nous endormîmes dans les bras l’un de l’autre pour une nuit réparatrice.

Le lendemain, je poursuivais le travail sur la remise. Vers 10 h, je vis le troupeau de vache réinvestir le pré . Avec avidité, je cherchais du regard le jeune berger que je vis bientôt pointer derrière. Il s’installait à l’hombre d’un arbre au milieu du pré. Je fantasmais sur le corps de ce petit mec que j’avais furtivement aperçu la veille . Vers 11 h 30,  j’étais debout sur le toit et constatais que le jeune mec était tourné vers moi. Je fis un grand signe de la  main pour le saluer, signe qu’il me rendit aussitôt. L’idée d’un petit cul a bourrer me taraudait et je ne savais pas comment tenter l’aventure. Vers 12 h 30 , je décidais de stopper mon chantier pour casser la croute et scrutant le pré je vis mon petit gars qui avait visiblement tombé la chemise sous son arbre. Et si j’allais manger avec lui ? Ni une ni deux je dévalais mon échelle et traversais le prés dans sa direction. Quant je ne fus qu’a quelques mètres, il se levait pour me voir arriver. Bientôt je fus face à lui. Il avait un visage d’ados, imberbe, des yeux noirs un teint allé, son torse était sans poils bien dessiné comme je l’avais aperçu hier, ses longues jambes étaient recouvertes de petits poils blonds frisés. Charmant ce  mignon !

Je lui tendis la main pour le saluer en demandant si je pouvais m’asseoir à coté de lui pour manger mon sandwich. Le petit minou devait avoir dans les 20 ans, je sentais son regard fuyant que je n’arrivais pas à capter. Il serait rentré dans un trou de souris pour éviter de croiser mon regard. J’entamais la conversation sur la chaleur et la solitude des lieux. J’appris qu’il était le neveu de la ferme à coté de la maison de mon mec. Valentin (s’était son  nom et ça ne s’invente pas !) m’expliqua qu’il était parisien, et remplaçait, pour trois semaines,  son cousin du même âge que lui, parti en vacances au bord de la mer. Il me séduisait et tout en discutant je détournais les yeux de temps en temps pour tenter de voir quelques chose au niveau de son short. Il se rendit compte de mes regards car à plusieurs reprises, il serrait les jambes. Je me demandais si malgré la branlette que je lui avais vu faire si une expérience homo allait le tenter. C’était un risque pour moi, celui de me griller définitivement dans ce village de 150 habitant si le minou n’était pas coopératif. Nous discutions depuis bien 30 mn quant il  me vint une idée . Je me levais pour pisser un coup. Pour ce faire, je me plaçais à deux mètres de lui, ouvris largement mon short (je ne porte jamais de slip) et pissais droit devant moi . Je vis que mon minou à plusieurs reprises lorgnait sur ma queue que je ne cachais pas. Je  secouais la dernière goutte ne fermais pas ma braguette et vins m’assoir a nouveau a coté de lui. Je constatais que son short avait pris du volume, il triquait !

Nous poursuivions notre conversation sur ses études, nos loisirs, nos vacances…je prenais de plus en plus d’aise avec lui et bientôt j’observais que son regard était attiré par la braguette de mon short que j’avais fait mine de ne pas avoir vu ouverte. Connaissant bien les jeunes je voyais bien que maintenant sa queue était à l’étroit dans son short. Cette fois je tentais le tout pour le tout je me levais devant lui et naturellement ma queue sortie de mon short, offerte à son regard.

Je fis semblant de m’excuser d’avoir oublier de fermer ma braguette ce qui le fis sourire. Et je tentais l’apostrophe «  mais du coup tu avais vu que ma braguette était ouverte , c’était ce qui te faisais bander ? «  mon interlocuteur était rouge pivoine pour bredouiller qu’il ne bandait pas. J’approchais ma main pour lui saisir la bitte dure, pour lui prouver que j’avais vu. Il eu un geste de recul, s’empara rapidement de sa chemise posée au sol, tourna les talons et s’enfuit comme la veille. J’étais morfondu. Et s’il racontais au village ? et s’il portait plainte ? au faite était il bien majeur comme je l’avais déduit en fonction de ses études  cette fois c’était moi qui ne savait plus quoi faire. Ce soir la, après avoir confié mon émois à mon mec, celui ci me proposa de nous rendre chez le voisin au prétexte de chercher deux joueurs de tarot, ce qui était courant ici. Il était 20 h quand nous entrâmes chez le voisin. Le jeune Valentin était naturellement avec aux ainsi que son deuxième cousin de 22 ans. Après avoir partagé un verre de marc avec eux, les deux jeunes acceptaient de venir jouer avec nous. Valentin me regardait de temps en temps restant sur la réserve, visiblement il n’avais parlé à personne de notre aventure.

Le jeu devins de plus en plus prenant et la bière coulait abondamment. Vers 23 h, Marc (le cousin) beau gosse déluré, nous proposa un  neaked tarot, entendez le même principe que le streep poker…mon mec et moi étions ravis et attendions la réponse de valentin… « ok dit il …je n’ai jamais joué à ça mais si chacun respect les règles et que personne ne triche pour quoi pas, je suis assez bon au tarot…mais quelle limite nous fixons nous ? short ? slip ? … » Naturellement le cousin et moi même étions d’accord sur « a poil ! »après acceptation et parole  de tous, nous commençons à jouer. Ce n’étais pas mon soir et après la cinquième partie j’étais déjà en slip et short. Mon mec n’avait perdu que sa chemise, ses chaussures et chaussettes , le cousin n’avait rien perdu et valentin n’était plus qu’en slip, short et chaussettes.

Vers 1 h du matin mon mec n’avait plus que son caleçon et son short, Valentin n’était plus qu’en slip et le cousin short, chaussettes . comme valentin était à coté de moi, je pouvais poser un regard fugace de temps en temps. Son slip Dim blanc en coton fin moulait sa bite et ses valseuses. Il semblait avoir un sexe plutôt petit qu’il positionnait la tête de la bitte en direction du nombril. Une petite touffe de poils blonds passait sur la ceinture du slip taille basse. Aucun des participant ne semblait gêné par la situation mais on sentait l’envie d’arriver de tous, de foutre à poils un des joueur. Les conversations tournaient autour des queues, et des phantasmes, avec des propos graveleux a souhait. Valentin ne donnait pas sa part aux chiens.

Contre toute attente, ce fut le cousin qui dut se dépoiler. Il fit baisser la lumière et mimant une scène de cabaret, nous fit un numéro extra pour nous présenter une bitte large et poilue, avec deux bourses bien remplies qu’il promena sous le nez de chacun d’entre nous. Bientôt comme je l’espérais, Valentin devait lui aussi se dépoiler. Et la, ils nous surpris tous. Valentin sauta sur la table du salon et centimètre par centimètre il fit glisser son slip blanc pour d’abord nous présenter son cul lisse et rond,  puis se baissant nous offrit la vue de sa rondelle rose sous les applaudissements du cousin et de mon mec. Enfin il se retourna pour présenter une petite queue de 16/17 assez fine entourée d’une couronne de poils blonds visiblement taillés…et cerise sur le gâteau il bandait un maximum.

Sa bitte était parfaitement à l’horizontale, le prépuce bien calotté, et visiblement la pointe luisante démontrant un début de mouille. « désolé ,mais je ne me suis jamais exposé a poil devant des mecs et je ne sais pas arrêter cette érection ! » chacun d’entre nous trouvais les mots sympathique pour dire que nous préférions nettement cette situation à une bitte au repos. Même son cousin poussait la remarque en disant  « tendue comme ça , on la sucerais avec plaisir.. ! » nous posions les cartes sur la table et mon mec et moi nous dépoilions aussi avec une idée dans la tête. Mon mec pris la parole, « puisque maintenant nous sommes tous à poil on prend l’idée du cousin, avec deux dés le premier qui fait un double six se fait sucer par un des joueurs qu’il choisit ok ? »Les vapeurs d’alcool et l’heure tardive emportèrent les suffrages.

Double six pas évident il y eu un certain nombre de coup avant le succès et devinez ? ce fut moi l’heureux gagnant…les trois mecs insistaient «  alors ? qui choisis tu ? pour te faire sucer ? «  je bandais abondement ce qui faisait rire mes trois compères. Doucement, je posais mon regard sur Valentin et une fois de plus me surpris, avec un sourire radieux , se cachant des deux autres me fit un clin d’œil d’acceptation. Les deux autres mecs s’approchaient de ma queue pour voir comment valentin allait s’y prendre. Mon mec me caressait les bourses pour dire que valentin allait toucher le gros lot.. Mais valentin pris encore une initiative « les mecs c’est un jeu, j’ai perdu je m’exécute mais pas de photos vous posez tous vos portables sur la table ; » après cette exécution je me plaçais debout, les fesses appuyées sur le bord d’une table. Ma bitte était parfaitement raide, celle du cousin idem, mon mec lui au ¾ bandé mais valentin moitié molle…il approcha doucement ses lèvres vers la pointe de ma bitte qui mouillait. Avec le doigt il enleva les quelques gouttes de sperme qui perlait Il pris mon gland dans la bouche sous les applaudissements de mon mec et du cousin. Valentin levait les yeux pour croiser mon regard et enfonça ma pine au fond de la gorge. Le cousin commençait à se masturber les yeux levés au ciel. Mon mec qui ne perd pas une occasion posait la main sur la queue tendue du cousin, qui se laissa faire .

Bientôt, mon mec se mit à genoux et entama une sucette au cousin qui haletait   de plaisir. Je profitais de la scène pour faire lever Valentin, le prendre entre mes bras et lui tendre mes lèvres. « vu comme ton cousin s’amuse nous ne craignons rien, tu me plais valentin ! » ce dernier me répartit «  toi aussi, j’attendais ce moment. » je me baissai et engouffra sa petite queue dans ma bouche. Elle était douce et chaude avec très peu de poil. Il me caressait la tête sans chercher à me baiser la  gueule, juste de la douceur. Visiblement nous partagions le même plaisir. En nous retournant, nous découvrions le cousin, a genoux sur la table, rosette ouverte, en train de se faire lécher la raie par mon mec.

Nous échangions Valentin et moi un sourire complice et nous approchions de nos deux compères. Valentin approchait un doigt et le poussa dans le cul de son  cousin qui exprimait sa satisfaction «  Putain a qui est ce doigt ? que c’est bon personne ne veut y mettre sa queue ?» lorsque le cousin découvrit que c’était valentin qui le doigtait il y eu un certain moment de gêne vite brisé par l’interpellation de mon mec «  arrêtés les deux mecs de vous regarder en chien de faïence, vous aimez tout les deux le cul, comme nous, alors ce soir on s’éclate et demain nous n’en parlons à personne. OK ? » le marché fut conclu et l’atmosphère détendue.

Mons mec se remit à lécher la rondelle du cousin, alors que moi je passais un doigt dans le cul a Valentin qui se tortillait de plaisir. Il me dit « Doucement, c’est la première fois que je fais quelque chose avec un mec , j’ai envie de me faire prendre mais par un mec doux…tu comprends ? je n’ai que 19 ans» pour toute réponse je l’embrassais goulûment et en profitais pour le caresser et lui malaxer les fesses. Son sexe bandé se plaquait au mien. Bientôt, mon mec (qui est uniquement  passif) me fit signe pour que je puisse enculer le cousin qui était prêt. Pour ma part, je ne suis qu’actif tous mes  essais de  passif se sont soldés par un échec , de plus j’adore niquer sans aucune idée de domination. Je pris Valentin par la main pour le faire approcher de la table sur laquelle son cousin était à genoux. Je le pris par la taille et lui fis poser les pieds parterre, couché sur la table, pour que sa rondelle soit face à ma queue.

Valentin n’en perdait pas une miette. Mon mec m’enduisit la queue de gel et me donnait un baisé furtif comme pour me souhaiter courage, alors que devant un tel cul, je n’en avais pas besoin. Je pressentais mon gland sur la rosette du cousin celle ci  s’ouvrait sans problème au fur et à mesure que ma queue pénétrait. Le cousin ne devait pas en être à son premier coup pour que ça rentre aussi facilement. Valentin me caressait le torse et me tendait ses lèvres de temps en temps pour l’échange d’un baisé. Mon mec s’était aussi approché de valentin pour lui faire une pipe pendant que j’enculais son cousin. Bientôt, je sentais le cul se serre autour de ma queue, signe d’une éjaculation prochaine. J’accélérais le mouvement et dans un cri rauque , le cousin déchargeait son foutre sur la table et s’écroula de fatigue. Mon mec s’approchait à nouveau du cousin pour se faire sucer.

Cette action me permettait de me dégager, d’autant que je n’avais pas joui dans l’espoir de pouvoir niquer Valentin. Je recommençais à partager avec lui des pelles de plus en plus profonde , sa langue pénétrait ma bouche et il me mordillait les lèvres. Je retournais Valentin et le poussais sur le bord de la table . Je voyais sa rondelle rose sans aucun poil palpiter devant mes yeux. Je ne résistais pas à lui lécher la raie et rentrer ma langue au plus profond de ce cul offert. Bientôt, ma queue pris la place de ma langue et doucement, aidé par le gel, rondelle ouverte par le plaisir, j’enfonçais mon chibre dans les entrailles de mon minou.

Mes couilles pleines vinrent enfin se plaquer au cul de Valentin, j’avais rentré toute ma bitte en lui. Le cousin ayant repris de la vigueur pressentait sa queue a mon minou, pour se faire sucer. Valentin commençais à sucer son cousin pendant que je lui défonçais le  cul. Mon mec ne resta pas inerte et présenta aussi sa queue avec celle du cousin pour une double pipe que Valentin essayât maladroitement de réaliser. Je résistais pour ne pas jouir afin de poursuivre cette soirée d’enfer. Bientôt, mon mec me tira à lui et me fit déculer « Et moi , j’ai pas droit à ta queue ce soir ? » Valentin se retournait pour voir comment ma bitte entrait facilement dans le cul de mon mec.

Le cousin s’était allongé sur le canapé, visiblement épuisé Le cul de mon mec est un des plus large que je connaisse, d’ailleurs lorsque je veux jouir je dois les demander de serrer pour que je sentes bien son cul autour de ma queue. Au bout de quelques instants ou je voyais Valentin, face à moi, se branler doucement en contemplant la scène, il me vint une idée. « Allez, Valentin, aujourd’hui c’est le grand jour viens à ma place je te prêt mon mec. » Valentin hésita une seconde mais mon mec l’invitait a tenter l’expérience. Valentin bandait super dur, et comme de bien entendu une fois la bitte présentée, devant la rondelle de mon mec, celle ci rentrait sans effort.

Mon petit minou semblait aux anges et tournait la tête pour m’offrire ses lèvres. Je ne voulais pas m’arrêter en si bon chemin. Je me plaçais derrière Valentin et doucement je fis rentrer ma queue dans son petit cul. Rapidement mes couilles vinrent frapper ses fesses, j’avais tout introduit ! le petit mec découvrait sa première prise en sandwiche ! il ne resta plus qu’a interpeller le cousin pour se faire sucer par mon mec et la totale était réalisée. Mon mec suçait le cousin, Valentin niquait mon mec et moi j’enculais Valentin. N’y tenant plus, je déchargeait quatre grands flots de foutre dans les entrailles de mon petit minou qui, dés que je déculais, fit rentrer ses doigts dans sa rondelle pour récupérer mon jus dans son cul et le porter à ses lèvres.

Epuisé nous nous installions sur le canapé. Tout à coup le cousin regardait la pendule. « Eh les mecs , il est 6 h 30  du mat dans 1/2 heure je dois être au boulot ! » il passa rapidement à la salle de bain et moins de 10 mn après il était habillé pour partir. Valentin lui, nous annonçais qu’il allait se coucher et nous quitta. Le lendemain, vers 10 h j’étais sur mon toit de hangar pour terminer ma peinture vers 11 h je vis Valentin et ses vaches envahirent le prés.

Je lui fis un signe et il m’envoyait de la main un baisé soufflé. Vers 12 h j’étais sous l’arbre avec lui  Nos sandwiches sont restés au fond du sac mais ma queue  a pénétrée encore une fois très profondément le petit cul de mon berger. Malheureusement, les vacances se sont terminées et mis à part de nombreux coups de téléphones nous n’avons pas réussit à nous revoir avec  mon minou. Mais rien n’est perdu car il m’a dit avoir envie de ma queue

Yannick

actif.tpe69@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : Deux crevettes asiates - Crevette dans  un train - Photographe - Un petit berger

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)