Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Chris et Loic -4

Ce soir-là, après avoir enfin repris nos esprits par une bonne douche, Loïc et moi sortons, comme prévu, pour rejoindre Yoan et Jérôme dans un bar du quartier.
Après quelques minutes de marche, nous entrons dans le bar où nous avions rendez-vous. Nos deux compères nous attendent, visiblement avec une certaine impatience, bien assis sur les banquettes au fond du bar, dans un endroit un peu en retrait.

- Salut les mecs !! ça va? me lance Yoan en m'embrassant.
- Mais, oui. Pourquoi ça n'irait pas? lui répond Loïc avec un sourire salace qui voulait tout dire.
- Ben... je sais pas, moi, fit-il en souriant.

On s'assoit au côté de nos amis. On est un peu serré les uns sur les autres par manque d'espace autour de la table. Personnellement, cela ne me gêne pas. C'est même super excitant de sentir la chaleur des corps qui t'entourent et particulièrement des cuisses qui se frottent les unes aux autres. Je me retrouve ainsi coincer entre Loïc et Yoan, avec Jérôme en face, qui, comme l'autre fois, passe son temps à me fixer du regard.
Ainsi installé, la discussion reprend, ponctuée, comme d'habitude, de blagues bien grasses, passant d'un sujet à l'autre sans transition. Un moment, machinalement, Yoan pose sa main sur ma cuisse, et là je me dis qu'il vont me refaire le coup du plan à 4 chez Loïc. Jérôme se sentant sans doute un peu à l'écart sur son coin de table, se rapproche sensiblement de Loïc.
Le temps passe très vite. Et, c'est bientôt l'heure de la fermeture des bars. Se pose alors, la question de la suite à donner à la soirée. Jérôme propose d'aller chez Loïc finir la soirée (on se demande pourquoi) tandis que les deux autres préfèreraient sortir en boite de nuit.

- Et toi? tu dis quoi? me demande Yoan.
- Oh moi, j'irai bien en boite aussi.

Puis, Yoan s'adresse à Jérôme.

- On a bien compris que tu voulais te faire défoncer le cul comme l'autre fois. Mais, t'inquiètes....on va s'occuper de lui  comme il faut.

Cette proposition semble réjouir Jérôme, qui esquisse un large sourire.
 Nous quittons le bar et déambulons, un peu au hasard, je dois dire, dans les rues étroites du Marais. Je ne peux m'empêcher de me demander où ils vont bien pouvoir m'emmener cette fois-ci.

- Ca vous dirait d'aller au M? Y a une soirée ce soir en plus, je crois, demande Yoan.
- Heu....je ne sais pas si ça va plaire à tout le monde, lui rétorque aussitôt Loïc en me désignant du doigt.
- Il va adorer...j'en suis sûr, répond Jérôme, à qui on n'avait rien demandé.
- Heu....c'est quoi exactement ?
- Et ben....c'est une boite de nuit...un peu spéciale. Y a pas mal de beaux mecs qui y vont pour danser, pour boire et s'amuser ou pour....niquer dans les coins éventuellement, me répond Yoan en rigolant.
- Ok. Je vois le genre. On y va?

Tranquillement, nous nous dirigeons donc vers le M. Pendant ces quelques minutes qui nous séparent de la discothèque, Jérôme en profite pour se rapprocher de moi tandis que les deux autres continuent leur route quelques pas devant.

- t'as l'air bien chaud toi, aujourd'hui.
- Ouai. Comme d'hab. Je suis un peu une chaudasse en ce moment, me fit-il en riant.
- T'arrêtes pas de me mater. Y a un problème?
- Non. Au contraire. Tu me plais beaucoup, me dit-il en me mettant la main sur les fesses.
- Je croyais que t'étais plutôt actif comme mec mais, à chaque fois que je te vois, c'est plutôt le contraire.
- Ben. J'aime bien la bite aussi. C'est tout. En plus, t'es plutôt bien monté, je trouve.
- Et Yoan?
- C'est juste un pote. Il me baise quand il veut et où il veut. Il sait s'y prendre avec moi pour me faire bien jouir comme il faut.
- Arrêtes de parler comme ça. C'est malin....je bande, maintenant.
- Fais-moi voir, fit-il en me murmurant à l'oreille et en me mettant son autre main au paquet. Ah oui...t'es bien dur là. huummm.

J'ai bien cru qu'il allait me sauter dessus. Mais, heureusement, on arrive à l'entrée de la boite de nuit. Du coup, le tripotage...fini.....pour l'instant.
Après quelques instants d'attente à l'extérieur, le videur nous a fait signe d'entrer. Nous nous dirigeons immédiatement vers la caisse et le vestiaire où nous laissons la petite veste et en route pour le dancefloor....ou plutôt vers le bar, pour le moment. La déco design du bar me plait beaucoup. Le barman, qui exhibe son torse nu derrière le bar, n'est pas trop mal non plus. C'est le moins que l'on puisse dire. Il est même carrément bandant. Nous commandons chacun une boisson et nous mettons en quête d'une table libre. Une fois repérée la table, il faut se faufiler à travers la foule en mouvement sur la piste....le tout au son de musique électro. Inutile de dire que les mecs profitent un peu de la promiscuité pour vous passer, en douce, la main au cul ou au paquet, pour les plus téméraires. En me voyant passer, un mec, sur la piste, m'agrippe par les hanches, se serre contre moi et me galoche royalement.

- t'as un bon p'ti cul, mec...me dit-il.

Je lui souris pour le remercier du compliment et m'éloigne pour rejoindre les autres qui me cherchaient des yeux un peu plus loin.

- Ben alors...me lance Yoan en rigolant, tu t'es perdu?
- Pas du tout. Je prend le temps de déguster les langues qui se présente à moi.
- C'est clair qu'ici les mecs n'ont pas peur de galocher.

Enfin assis à table, la discussion reprend. Cette fois, c'est Loïc qui se retrouve en face de moi tandis que Jérôme se colle bien contre moi à gauche et que Yoan vient s'installer à côté de Jérôme. Après mûre réflexion, ce dernier me propose d'aller se trémousser sur la piste. J'accepte sans hésiter bien que la danse, ce soit pas trop mon truc.
Sur la piste, Jérôme a l'air vraiment dans son élément. Il entame alors une sorte de mélange entre la danse du ventre et la techtonik en me faisant les yeux doux, m'enlace, puis, me galoche avec fougue devant tout le monde. Ce qui fait aussitôt dresser mon sexe dans mon pantalon. Jérôme ne reste pas très longtemps en tee-shirt. Il se laisse littéralement effeuiller par les mecs qui l'entourent.
Un mec, super viril, s'approche de moi par derrière et se déhanche en rythme avec moi en me faisant bien sentir son sexe bandé au passage. Je sens la chaleur de son corps me brûler la peau. Ca m'excite terriblement. D'autant plus que lorsque je me retourne vers le mec, celui-ci n'hésite pas à prendre mes lèvres entre les siennes et à sucer ma langue tandis que ses mains me palpent délicieusement le paquet avant de s'intéresser plus particulièrement à mon cul. Pendant qu'il m'embrasse, en plein milieu de la piste et sous le regard approbateur des mecs autour de nous, je sens une main baladeuse qui se faufile dans mon pantalon et descendre le long de ma raie du cul. Machinalement, je tourne le regard vers Jérôme....mais, plus de Jérôme. Envolé. Je me dis alors qu'il est retourné s'assoir gentiment avec les autres.
De loin, j'aperçois alors un mec qui suce une bite sur une banquette avec par mal de monde autour. Ca devient très chaud. D'un seul coup, les choses vont se précipiter.
Un autre mec s'approche par derrière et colle son corps brûlant contre le mien. Tandis que le mec devant moi me galoche en me tenant la tête avec les deux mains, l'autre mec, derrière, s'empare de moi en me délaçant la ceinture et en déboutonnant ma braguette d'un coup avant de venir explorer mon entrejambe et me mordiller le lobe de l'oreille. Un jeune minet, probablement très impatient de voir le reste, se précipite sur moi pour glisser mon jeans tandis qu'un autre s'occupe de désaper celui qui est derrière moi. Le mec devant moi me mordille les tétons, pétri mes pecs, les lèche et descend progressivement vers mon sexe bien tendu entre mes jambes, suce mes couilles, me lèche l'aine avant de prendre ma queue épaisse dans sa bouche et de pomper bien à fond. Mon gland, engloutit, viens se caler aussitôt au fond de sa gorge tandis que le mec, derrière moi, écarte mes fesses sans ménagement pour y fourrer sa langue. D'abord un peu réticent, peu à peu, je me laisse complètement aller. Je me rend aux assauts répétés de sa langue contre mon anus. Après avoir gentiment mouillé ma rondelle, je sens le bout de sa langue qui me pénètre doucement. Je me fais bouffer par les deux bouts. Quels délices ! A mesure que je sens la langue du mec glisser de plus en plus profondément dans mon pti cul, mon désir de me faire prendre augmente. Je me mes à tortiller du bassin en poussant des petits gémissements qui ont l'air d'en exciter plus d'un. Le jeune minet, qui se branle près de moi, s'approche pour m'embrasser et me présenter sa queue à sucer. Aussitôt, attiré par la taille exceptionnelle de l'engin, je me plie en deux pour l'atteindre et la prendre en bouche en palpant vigoureusement ses grosses couilles imberbes. Ce qui a pour résultat d'exposer encore plus mon fion tandis que le mec, devant moi continue à me pomper avec gourmandise en variant la profondeur de la pénétration et la vitesse d'exécution des mouvements avec une dextérité impressionnante.
Inutile de dire que ce spectacle attire autour de nous pas mal de mecs en rut. Certains commencent à se désaper à moitié, à se sucer ou se branler entre eux pendant que d'autres feignent de ne rien voir et continuent à danser.
Le jeune garçon que je suis en train de sucer viens à l'aide du mec de derrière en me tenant les fesses écartées tandis que ce dernier, après s'être lubrifié généreusement les doigts (ils pensent à tout ces mecs...du lubrifiant en boite de nuit...!!), y insère l'index sous l'œil attentif de l'assistance et me masse bien les muscles du sphincter pour les détendre (en réalité, j'étais déjà bien ouvert étant donné que Loic m'avait pénétrer avant à la maison). Puis, le mec y insère un deuxième, puis un troisième avant de se retirer. Le minet, tandis que l'autre est en train d'enduire sa belle queue bien raide de lubrifiant, se précipite derrière moi et continue à me travailler le fion. Je sens une envie irrésistible de recevoir son poing dans mon intimité avant d'y recevoir son énorme bite (qui doit bien faire au moins 23cm). Je me détend au max. Mais, ce travail du fion ne dure que quelques instants. Je suis entrainé vers un podium devant lequel je suis mis presque de force à quatre pattes, les mains posées sur le podium et le cul bien cambré vers mon premier chevaucheur.
Celui-ci ne se faire pas prier pour venir m'enculer. Comme je suis en train de me faire limer la bouche par un mec et que les autres, autour de moi, accapare un peu mon attention. Je ne me méfie pas, même si, évidemment, je sais très bien ce qui va arrivé...pour ma plus grande joie. Je suis concentré sur ce que je fais.
Soudain, je sens des mains se poser sur mes fesses et les écarter sans ménagement pour présenter mon anus à mon chevaucheur. Puis, celui-ci m'écarte les cuisses au max pour que je ne puisse plus bouger et je sens aussitôt son gros gland violacé me fendre et pénétrer dans mon cul. Je sens avec bonheur sa verge épaisse s'enfoncer en moi et me déchirer. Puis, le mec commence à baiser mon cul sans plus attendre. Je suis littéralement secoué comme un prunier. Son gros gland, à chaque coup de rein, viens butter au fond de mon cul avec violence. Ce qui m'arrache des cris de plus en plus forts.
Ainsi, pendant quelques minutes, je suis baiser par les deux extrémités. A chaque coup de reins un peu violent de mon chevaucheur, la bite du beau mâle que je pompe m'empale et manque de m'étouffer. A tel point qu'il me tient par l'arrière de la tête pour que je ne me défile pas à ses assauts.
Puis, mon étalon se retire de mon cul. Avec une bite dans la bouche, je ne peux pas voir ce que les mecs mijotent derrière. Une queue, plus grosse que la première, s'enfonce alors en moi avec les encouragement du public. Ce qui me fait grimacer de douleur. Je suis devenu la lope de la soirée. Maintenant, je me fais monter par un beau black à la queue super épaisse quoique pas très longue, en proportion. Je me détend pour l'accueillir, cambrant bien mon cul vers lui. J'ai le fion en feu. Mais, à chaque nouvel empalement, à chaque nouvelle queue qui viole mon intimité, c'est une nouvelle découverte et un plaisir nouveau.
Je passe, ainsi, de main en main, si l'on peut dire pendant de longues minutes au cours desquelles je prend mon pied à me laisser limer le fion par ces mecs.
Puis, le minet de tout à l'heure arrive entre mes cuisses et m'ordonne de m'allonger sur le dos, sur le bord du podium. Il me relève les jambes. Deux autres mecs s'approchent alors pour me tenir les jambes bien levées et écartées. Il viens entre mes cuisses et présente son énorme zob devant mon trou. Il caresse ma raie avec son gland, tapote gentiment avec sa queue sur mes couilles, puis sur mon anus et enfin, me pénètre jusqu'à la racine, me cale bien sa queue dans le fondement, puis approche son visage vers moi pour m'emballer. Ses lèvres très douces, caressent voluptueusement mes lèvres en feu. Je lui mord la lèvre pour l'exciter. Sa langue, doucement, me caresse la joue, puis le cou...Ce qui me rend fou. Il me claque les fesses pour m'encourager. Doucement, puis, par coups secs, il m'encule. Je sens ses couilles qui se balancent joyeusement contre mon périnée.  Je me concentre bien pour masser sa queue avec mes muscles du cul...du moins, ce qu'il en reste car ils sont tellement dilatés... Il ne faut que quelques minutes pour que je sente la grosse bite de mon chevaucheur se cabrer à l'intérieur de moi et les jets de foutre se répandre. Aussitôt après avoir éjaculer, le jeune minet se retire pour laisser la place à un autre qui va me tasser tout ça au fond de mon trou du cul et en rajouter une dose.
C'est à ce moment-là que je vois Jérôme réapparaître, à poil, poussé violemment par des mecs en slip dans ma direction. Un des mecs en question lui ordonne aussitôt de monter sur le podium pour me présenter son cul à léché. Ce qu'il fait avec un petit sourire désolé en se foutant accroupi au niveau de ma tête. Je m'empare de cet objet de gourmandise, que je lèche d'abord de bas en haut. Puis, je concentre mes efforts à soulager sa rondelle très dilatée en lui perforant l'anus avec le bout de ma langue. Celui-ci à un bon goût de sperme. Ce qui me confirme qu'il c'est déjà fait défoncer et qu'on me l'amène pour le soulager. A chaque assaut de ma langue à travers son trou, il pousse des gémissements excitants. J'en profite aussi pour lui lécher le périnée, zone érogène par excellence, et pour jouer avec ses couilles imberbes que je n'hésite pas une seconde à sucer et à gober avant d'atteindre sa queue et de la bouffer entièrement pendant que je me fais pénétrer la croupe par le poing d'un petit mec vicelard qui n'hésite pas à s'enfoncer de plus en plus en moi. Je me détend au max pour le laisser me défoncer les entrailles. Tandis que Jérôme se fait en même temps sucer par moi et doigter le fion par un autre mec, on m'introduit une deuxième main qui glisse progressivement en moi. Le mec derrière moi, me travaille le cul avec des vas-et-viens et des rotations plus ou moins rapides tandis qu'un autre vient me sucer la queue. Je sens l'orgasme monter de plus en plus.
Soudain, on me libère le cul et on m'ordonne de me relever. Un grand mec, bien foutu et super bien membré, s'allonge sur le dos à même le sol de la piste de ce qui n'est plus une boite de nuit, mais un lupanar. Alors, je vois Loïc qui émerge de la foule compacte autour de nous. Il vient sans doute à notre rescousse.... Il m'ordonne de m'empaler sur le gros pieu qui m'attend impatiemment sur le sol. Devant, une foule presque en délire, je m'exécute et viens me mettre à cheval sur le bassin du beau mâle pour prendre son sexe dans le fondement. Celui-ci commence à me sodomiser vigoureusement pendant que Jérôme me présente sa queue à sucer.
L'excitation est à son comble lorsque je sens une deuxième queue me pénétrer la croupe et me déchirer littéralement le cul. A ma grande joie, je constate que c'est Loïc qui est venu me sodomiser en double et qui maintenant me baise comme un malade, nous amenant tous les trois vers l'orgasme.

- T'aimes-ça, salope...Je vais te faire déchiré !!! me dit-il. Je m'en doutais que t'aurais pas pu t'en empêcher.

Je sens la grosse queue du beau garçon allongé devant moi m'enculer lentement mais à fond tandis que Loïc me défonce à vive allure. Cette sensation de deux pénétrations simultanées avec des cadences différentes fait un effet incroyable. Le mec devant moi me fait constater que je mouille comme une chienne. Il me prend par les couilles, les masse pendant que sa queue continue son travail en moi.

- Putain...je vais jouir !!

A peine l'ai-je dis que Jérôme m'enfonce son gros zob au fond de la gorge pour y déverser tout son foutre sous les applaudissements. Je deviens tout rouge. J'ai des palpitations et je pense une seconde me sentir mal. Il me faut de l'air. Je suis d'autant plus mal, que Loïc a pris ma bite par derrière pour m'astiquer vigoureusement. Je sens la queue du mec allongé devant moi se cabrer une première fois au fond de mon cul. Loïc qui a bien sentir qu'il allait jouir stoppe tout mouvement pour éviter le point de non-retour. Puis, une fois la pression retombée, on reprend de plus belle. Les coups de reins se fond de plus en plus violent...l'orgasme est proche pour nous trois. Je demande à Loïc d'arrêter de me branler pour apprécier à fond les derniers instants de cette baise infernale. Comme j'atteins malgré tout le point de non-retour, mes chevaucheurs accélèrent le rythme. Et, au moment où je vais enfin jouir, les deux mecs, en même temps et sans se concerter, me calent leur engin en profondeur. Je sens alors les deux bites se cabrer, être parcourues de spasmes. Ils se retiennent...A l'instant même où je crache mon foutre sur le beau torse du mec allongé sous moi, une bonne dose de sperme épais et bien blanc, que Jérôme vient aussitôt lécher, les deux mecs, dans un râle terriblement viril, inonde mon intimité de leur semence brûlante que Loïc prend à malin plaisir à tasser au fond de mon cul pour que je n'en perde rien tandis que l'autre se retire, exténué. Loïc se relève à son tour tandis qu'un jeune gourmand se penche entre mes fesses pour goûter le foutre des deux beaux gosses qui coulent lentement de mon anus défoncé. Le fait de me faire lécher doucement le cul par une petite salope comme ça apaise rapidement l'irritation du au traitement de choc que j'ai subit.

Je me relève et reprend lentement mes esprits. Certains mecs me font des compliments sur mon endurance. D'autres veulent à tout prix me donner leur numéro de portable. La plupart s'éloignent. Je constate alors que je ne suis pas le seul à prendre. A tous les coins de la boite, du bar aux banquettes, des banquettes aux toilettes, ce n'est que sexe. Après être passé aux toilettes justement, je retourne sagement m'assoir à notre table et la soirée se poursuit. Il n'y a plus que Loïc, moi et Jérôme. Yoan a entretemps rencontré un mec qui lui a proposé un plan chez lui. Il est donc parti. Vers 4 heures, les esprits commencent à se calmer et je peux à nouveau danser tranquillement sur le dancefloor avec Loïc et Jérôme. Désormais, on ne se quitte plus de la soirée passant notre temps entre le bar et la piste de danse.

Vers 5 heures 30, nous quittons tous les trois la boite et nous nous retrouvons rapidement chez Loïc à deux pas de là. Celui-ci nous propose gentiment, mais non sans arrière-pensées, à mon avis, de dormir avec lui dans son grand lit. Ce que nous acceptons avec joie.  Loïc se couche au centre du lit. Jérôme et moi des deux côtes, nous nous blottissons tendrement contre Loïc. A peine couché, aussitôt endormi, avec de beaux rêves en perspective.

Chris

ckriss35@hotmail.fr

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay