11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Soumis - Le samedi suivant

Le samedi suivant je suis à l'heure prévu au rendez vous. La Renault 15 ne tarde pas à arriver, l'homme, dont je ne connais toujours pas le nom arrête sa voiture devant moi. Il est 21h, il fait nuit, je me souviens bien de ce qu'il m'avait dit le jeudi avant. Je regarde autour de moi, la rue est déserte, je baisse mon pantalon, j'ouvre la portière et je monte dans la voiture. L'homme à un sourire amusé, nous partons et à peine sorti du bourg il me demande d'enlever complètement mon pantalon et de me foutre à poil. Il à poussé le chauffage et c'est sans peine que je m'exécute. Il va me demander de le sucer a travers son pantalon, ce que je fais du mieux que je peux, je sens son sexe qui grossi, je vais devoir, sous ses ordres, le sortir du pantalon, le lécher puis le prendre en bouche, à chaque fois je m'exécute. Il se penche parfois et je sens sa main qui va effleurer mon cul, mon anus, ce qui va me faire gémir de ravissement. Au bout d'une dizaine de minutes on arrive, il va relever ma tête et m'embrasser en me tenant les mains contre mes joues, il va me demander de garder la bouche entrouverte, embrasser mes lèvres, les lécher, son visage est juste devant le mien.

- t"es une bonne salope ?

puis d'une voix plus autoritaire

- répond !

- oui

- t"aime les hommes ?

- oui

il va encore embrasser mon visage puis

- t"aime être baisé ?

- oui .

Puis il me demande d'attendre, le temps de rentrer la voiture dans son garage. Une fois fait et le portail du garage refermé, il ouvre la portière, me fait sortir nu de la voiture et reprend ses questions. Elles sont embarrassante , mais je comprend qu'il me faut répondre oui.

- t"aime obéir ?

- oui

- tu vas être ma petite esclave sexuelle ?

- oui

Il m'indique l'escalier qui mène vers le rez de chaussé.

- monte la pute.

je commence à monter, il m'emboite le pas et je sens sa main qui touche mes fesses, il me demande de m'arrêter au milieu de l'escalier, je sens qu'il écarte mes fesses et me lèche l'anus, c'est trop bon, puis il introduit un doigt dans mon anus mouillé et m'ordonne d'avancer, je fini de monter l'escalier et je débouche dans sa cuisine , il tien mon cul dans sa main et me fait avancer, je crois qu'il veux me guider jusqu'à la chambre, mais non il me fait faire le tour de la cuisine

- t"aime ça être mené par le cul ?

- oui

- Tu m'appartiens, tu va être ma femelle petite salope!

Me laissant la, il se retourne et ouvre un placard d'ou il sort un sac plastique.

- j"ai pensé à toi.

Il va sortir un porte jarretelle noir qu'il va me demander de mettre, je m'en saisi maladroitement si bien qu'il va me guider pour le mettre correctement, en me disant que j'ai intérêt à apprendre vite, puis des bas noirs que j'enfile et que je fixe sans trop de difficultés, puis il me fait asseoir sur la table et m'enfile des chaussures à talon haut. Il me demande de me mettre debout. à ma grande surprise les chaussures sont confortables. Il me demande de tourner sur moi même et insiste pour que je cambre les fesses ce que je m'applique à faire. Il semble satisfait. Il sort un corset rose qu'il va me serrer lui même autour de la taille, pour finir je devrai enfiler une jupe courte plissé à carreaux noirs et blancs. Il me demande de marcher autour de la table, ce que je m'applique à faire en cambrant les reins. Le résultat semble lui plaire, moi qui n'ai jamais porté de vêtements féminins, je ne me sens pas très à mon aise.

Il m'attire à lui et m'embrasse en me caressant les fesses sous la jupe quand le bruit d'une voiture qui s'arrête se fait entendre dehors. Il jette un oeil vers l'horloge pendu au mur de la cuisine « Pile à l"heure » il me prend fermement par le bras et m'emmène dans la salon, je suis surpris et troublé, il le remarque.

- t"inquiete pas je les connais bien, je vais te présenter, ils sont pas méchants. Sois bien obéissante, mouille tes lèvres, garde les entrouverte et tu verras ça va te plaire !

A peine à t'il fini de parler que ça sonne à la porte, il me laisse planté la et va ouvrir. J'entend des voix masculines, des rires, il accueil ses potes. La porte du salon se rouvre, il rentre suivi de ses copains qu'il invite à s'asseoir dans le canapé puis il se place derrière et contre moi et me prend les bras fermement au dessus des coudes.

- mes amis je vous présente ma nouvelle pute. Pour l"instant ses ordres sont simples : nous faire bander et recueillir notre semence. Mais d"abord comment allons nous l"appeler ? il lui faut un beau nom de pute !

- Sonia, elle à une tête à s"appeler Sonia.

Celui qui à parlé est un grand noir, j'apprendrai plus tard qu'il est martiniquais, a coté de lui sur le canapé un gros homme aux cheveux dégarni tire sur un cigare et enfume la pièce, il acquiesce de la tête à l'idée de son voisin. Tout deux semblent avoir, comme mon hôte qui me tient toujours les bras, entre 40 et 50 ans. Enfin je tourne le regard vers le troisième homme qui à opté pour un fauteuil, avec ses cheveux blanc en brosse, son allure mince et sec parait un peu plus agés que les autres, la soixantaine dépassé. C'est lui qui prend la parole et confirme que je serais nommé Sonia. La dessus mon maître m'attire vers la chambre. Il m'arrête à deux pas de la porte.

- Bon, écoute bien, je répeterai pas !

- oui

- Commence par mouiller tes lèvres, je t"ai dit de les laisser entrouverte, et elles doivent rester mouillé passe ta langue dessus !

je m'exécute.

- Tu vas rester ici et attendre gentiment mes amis et tu feras tout ce qu'ils te demanderons tu as compris ?

- Oui

- Quand un aura fini avec toi tu te remettra ici en attendant le suivant compris ?

- compris

- Bien. Appui toi mains contre le mur et cambre bien les fesses pour montrer que t'es offerte.

Je m'exécute.

- Quand ils entreront tu leur dira : je suis Sonia la salope d"Alain. je suis toujours ecxité et je suis à votre disposition! »

J'ai répété et il à eu l'air satisfait, il m'a demandé de faire aussi bien qu'avec lui et il m'a laissé la.

J 'ai attendu appuyé contre ce mur tandis qu'ils discutaient dans le salon en sirotant leur verre. Je veillais à passer régulièrement ma langue sur mes lêvres que je gardais entrouvertes comme il m'était demandé.

Enfin au bout d'un temps qui me sembla long, un pas se fit entendre derrière moi . c'était le petit gros. Je l'accueillait avec la phrase convenu, soulagé de constater qu'il n'était pas venu avec son cigare. Il ouvri la porte de la chambre et me fit entrer. Il tourna autour de moi comme on tourne autour d'un bétail avant de l'acheter.

- T"es une vrai salope, c"est incroyable ! alors comme ça t" aimes t"exhiber sur la bord des routes ?

- Oui

- humm, t"as bien raison ! Tu vois si tu ne le faisais pas tu ne serais pas la ce soir et on n"aurait pas de putain à baiser !

il s'arreta devant moi

- Tu sais pourquoi je suis le premier ?

- Non

- Simple ! on t"a tiré au sort et j"ai gagné.

Il passe derrière moi et soulève la jupe

- Mais t"as pas de culotte cochonne ! pourquoi t"a pas de culotte ?

je peux pas lui dire que mon maitre ne m'en à pas donné.

- je sais pas

- Vraiment ?

l'homme à sorti sa bite. Elle est de taille moyenne, il est en érection devant moi et se masturbe.

- mais si tu sais. C"est pour te faire sauter plus vite petite truie ! allé ! suce moi cochonne !

la dessus il m'attrape par les cheveux et tire vers le bas, je m'agenouille et reçois sa bite dans sa bouche, je n'ai pas à le suçer très longtemps, il appui ma sur ma tête pour l'enfoncer à fond, et je sens le foutre chaud jaillir au fond de ma bouche, il m'ordonne d'avaler, ce que je fais.

- Pas à dire, t"es une sacrée cochonne toi, je reviendrai, on a tout notre temps je reviendrai la pute.

La dessus il me met deux petites claques sur la joue et sort. Je me relève et reprend la posture convenue à l'entrée de la porte. Je suis un peu déçu de pas avoir été baisé. J'ai pas à attendre longtemps c'est le noir qui arrive, je sort ma phrase d'accueil, il ouvre la porte.

- Allé en piste !

Il me met une claque violente sur les fesses. La brulure soudaine m'arrache un cri.

- Je sais que t"es une pute, tu seras montée par des mâles seulement si tu le mérite.

Il m'attrape par les cheveux et m'attire vers le lit, il me fait allonger sur le dos, le tete au bord du lit. Il sort sa bite, me fait ouvrir la bouche et me l'introduit. Ma tete est coincé contre le bord du lit. Il me pince les tétons, ça fait mal, je tente de les protéger de mes mains, ce qui me vaut une enguelade.

- C'est quoi ça ? les putes ça obéi ! la seule chose que t'a le droit de dire c'est oui et encore ! enleve tes mains ou je te les attache. T'a compris ?

Avec sa bite coincée dans la bouche je ne peux répondre, je tente d'acquieser pour lui faire comprendre que j'ai compris.

- Leve tes jambes que je vois ton cul !

Je ne comprend pas bien ce qu'il veut, je ramène mes genoux vers ma poitrine, je sens qu'il m'attrape le pied gauche par le talon de la chaussure

- L'autre, dépèche toi !

Il me bloque les deux jambes sous ses aisselles. La jupe est retombée, mon cul est à sa merci. Il va m'appliquer quelques claque, me malaxer les fesses puis les écarter avant de me cracher sur la raie, et de me doigter

- C'est vraiment un cul de pouffiasse ! un bon cul public ça hein, et t'aime ça salope ! J'arrête, tu serais capable de jouir.

Il relache mes jambes, c'est vrai que j'adorai ça. Dommage que ça dure pas. Pour finir il ressort sa bite et se masturbe dans ma bouche. Je dois avaler le sperme pour la seconde fois de la soirée.

Il part, je reprend ma place et j'attend de nouveau. Après quelques minutes le troisième homme arrive, je prononce la phrase d'accueil.

- Tu devrais dire la putain, parce que c"est ce que tu es, une putain.

Je suis toujours appuyé contre le mur, il soulève ma jupe

- Et t"as même pas de culotte. C"est quoi ça de se promener sans culotte ?

Il glisse deux doigts dans ma bouche entrouverte et m'ordonne de sucer, de l'autre main il releve ma jupe et la coince dans la ceinture, sa main s'abat sur mes fesses et m'arrache un cri

- Tais toi chienne et bouffe

il m'introduit un 3eme doigt dans la bouche, attrape ma joue et tire vers le bas pour me faire pencher sur sa cuisse, il me bloque et de l'autre main il commence à me doigter

- Mais t'es toute mouillée en plus ! c'est pas vrai mais t "es une vrai putain, c"est pour ça que tu te donnais en public sur la route hein ! Toi c'est en public qu'on te baise, allé sur la table à 4 pattes !

Sous le regard des trois autre hommes il me ramène vers le salon et me fait monter sur la table de la salle à manger voisine. Jupe troussée, il me doigte et mord mon cul

- t"es faite pour ça, te prendre des bites, des km de bites parce que t"es une pute !

Je vois mon maitre qui se leve, il glisse quelques mots à l'homme et ils se dirigent vers la cuisine pour ce que j'imagine être une explication. Les deux autres font mine de m'ignorer et continuent de siroter leur whisky en discutant. Je sachant que faire, je reste la, à quatre patte sur la table. Au bout d'un moment mon maitre et 'le vieux' réapparaissent dans le salon.

- Descend de la, enlève ta jupette et viens un peu nous voir ici à quatre pattes.

Je descend de la table, me met à quatre pattes et je me dirige vers les hommes dans le salon. C'est le noir qui sort le premier sa bite en érection de son pantalon, je m'approche et commence à sucer tandis que je sens une main commence à me doigter le cul

- Petite truie je vais te sauter comme tu aimes

- oui, mais la petite truie ne fait pas ce qu"on lui dit ! Je sais pas si elle mérite. Alors on t"as fait un petit contrat que tu vas signer tout de suite !

Mon maitre pose alors une feuille manuscrite sur la table du salon. Je lache la bite du noir et je lis rapidement : « moi Sonia la salope déclare appartenir aux maîtres Alain, Jean, Bernard et Jonathan et vouloir de mon plein gré réaliser tous leurs caprices. » Je prends le stylo que me tend mon maitre et je signe Sonia à l'emplacement désigné par mon maître dans le bas de le feuille.

Sitôt fait le noir me prend par les cheveux pour se faire sucer de plus belle tandis que le petit gros entreprend de me sodomiser pour mon plus grand plaisir. Je constate que mon maître à sorti son instamatique et commence à prendre des photos. Finalement le gros joui dans mon cul puis le black va me demander de m'asseoir sur sa bite. Maître Alain continue de prendre des photos.

Finalement, pour ce premier samedi, je me souviens qu'ensuite je suis resté un bon moment allongé sur le dos les jambes par dessus les épaules tandis que les bites se succédaient dans mon cul et dans ma bouche. Je répondais oui à toutes les questions et exécutait leurs désirs aussi bien que je pouvais. Si je craignais qu'en leur déplaisant ils ne deviennent désagréable, voir violents à mon égard, d'un autre coté le fait de savoir que je les faisait bander était aussi très excitant et me plaisait beaucoup. Il faut dire ce qui est, ils ne s'étaient pas trompés: j'adorais ça.

Des samedis, il y en aura d'autres, humiliants, ecxitants, la peur d'être dénoncé mêlé à l'excitation fera que je ne refuserai pas les rendez vous fixés. L'histoire aurai pu durer encore longtemps, mais le destin s'en mêlera et quand serai amené à quitter ce village la main mise que ces hommes avaient sur moi disparaitra naturellement.

Mais de ces souvenirs, je tirerai bien encore deux ou trois histoires que je vous raconterai ici.

Eeric31

eeric31@live.fr

SUITE ICI

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)