1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

L'informaticien

Alors voilà, petit rappel, je suis métis, visage fin et beau, mince, un peu dessiné, actif/passif++. Je fantasme sur les hommes actifs et tiens une liste des "métiers" que j'ai/m'ont baisé(s). Pour l'instant je vous ai raconter l'histoire du bûcheron et celle du banquier; voici celle de l'informaticien, arrivée par hasard comme la toute première.

*** PLAY SAFE *** USE CONDOMS ***

Etant étudiant dans un domaine où l'assistance par ordinateur était indispensable, je me retrouvais confronté à la dure réalité des prix des logiciels de PAO, m'empêchant toute possibilité de travailler avec eux sur un ordi personnel.

Les projets augmentants et le temps diminuant, je me retrouvait cependant dans le total besoin de les acquérir.

Comme beaucoup, je décidais donc de poster sur un forum connu d'aide info, un long message pour expliquer ma situation et mon problème et demander de l'aide, des idées au publique. Devant créer un compte pour poster, les membres inscrit pouvaient voir mon profil et notamment, ma ville (je l'appellerais ici MAVIL).

Pas plus tard que le lendemain, entre des dizaines de message du genre "désolé mais faut payé, si t'en a besoin comme tu le dis tu trouveras une solution" ou d'autres dizaines provenant de trolls, un long message, en privé, de la part de infoMavil: "bonjour, j'ai vu que nous étions tout les deux de Mavil, je suis informaticien et j'ai chez moi tout ces logiciels, je pourrais t'aider, tant pour les utilisés que pour les installés via mon ordi". Suivait une longue liste de question technique sur mon matériel.

Je lui répondit aussitôt, sans me poser de question. Une opportunité comme celle-ci était parfaite, même trop, à ce moment!

Deux ou trois jour de discussion quelques peu geeks plus tard, je lui donnais mon adresse pour qu'il passe avec son ordi portable et autre matériel afin de me sortir de mon pétrain.

La rencontre fut agréable. Loin du stéréotype de l'informaticien geek, celui-ci était plutôt agréable à regarder, extrêmement sociable et entreprenant dans la conversation, rassurant et pro quand il le fallait. Le problème? Il ne pouvait installer le matériel, les infos que je lui avait donné s'avéraient fausses!

La décision dut la suivante: il emmenait mon ordi ce soir, faisait tout ce soir et demain et je venais le récupérer dans la soirée. Il nota son adresse sur un papier et partit avec mon bien le plus précieux (tant niveau prix que nécessité!). Quelque peu inquiet, j'acceptais.

Plus tard dans la soirée, je réalisais que j'étais mal s'il fouillait mon ordi, chose très probable, nous sommes tous curieux et fouineur, pas la peine de le nié.

En effet, il y a de ça peu de temps, j'avais eu un contact avec un homme actif, chaud comme la braise, à la recherche d'un passif quelque peu "salope". Dans une crise de libido, je l'avais envahit de photo de moi dans les positions les plus salope que j'avais pu prendre, yeux bandés, a 4 pattes cambré au possible, une photo avec un god quasiment totalement enfoncer dans la bouche et l'autre dans le cul, des dizaines de photos de mon cul, trou visible, dans plein de position, mon visage plein de jus (qui était le miens pour la photo), etc. M'étant moi même excité, j'avais tout enregistrer dans une image de disque protégée par un mot de passe. Sauf que mon problème, c'est que mon mot de passe est le même pour TOUT. Et que lui l'avait car il était demander à chaque installation de logiciel. S'il fouinait et avait besoin d'un mdp, il essaierait probablement celui qu'il avait à dispo et, par mon manque de sécurité, il accèderait à tout! Le dossier comprenait aussi la conversation Messenger où je lui disait, très crue, ce que la salope en moi aimait. Et c'était très salope!

Oubliant l'histoire, j'allais me coucher. Le lendemain, vers 15h30, un texto me renvoya à ma peur de la soirée précédente. Je fut (un peu) choqué:

"si tu veux récupérer ton ordi avec tout installer, va falloir passer sur ma bite"

J'était mal. Je ne savais pas quoi répondre, alors j'envoyais un banal:

"Quoi?!"

"J'ai vu le dossier "perso.dmg". mal caché et mal protégé, tant mieux je veux pas raté ça! Je suis bi, en manque, j'ai une belle bite grosse et droite, ton ordi si tu le veux va falloir que tu obéisse totalement a ma queue. J'vais te démonter ce soir"

Un éclair d'excitation traversa ma queue, mais je continuais de répondre, au tout début, que j'étais confus, je ne voyais pas de quoi il parlait, pui ensuite de jouer sur l'humour pour m'apercevoir qu'il était en fait très sérieux.

Finalement j'abandonnais le sujet et parlait "pro". Comme je vous l'ai dis, il était très pro et répondis à toute mes questions.

"Ok bon bah je passerais le chercher ce soir alors! Merci mile fois! Mais j'aurais peu de temps j'ai RDV avec des potes après"

"Rêve. Tu le veux, tu passe par ma queue. Soumis comme une pute. Je travail pas gratos pour les culs bombés et lisse comme le tiens. Tu veux bosser sur l'ordi, bosse pour ma bite d'abord".

Je n'osais pas répondre et, trois minutes plus tard, je reçus un MMS de sa queue. Rose, veineuse, grosse et très droite, tendue à bloque, gland magnifique très bien décalotté. Les proportions étaient géniales.

Comme toute bonne salope je ne pu répondre qu'une seule chose:

"Je viens à quelle heure? :) "

Et dès lors j'ai bander jusqu'à la fin, ses réponses, ses ordres me rendait super pute:

"22h, devant ma porte, en jock, a genoux"

"J'ai pas de jock :/"

"Tu fait un trou énorme dans un boxer ou tu met un string. Sinon j'ouvre pas"

"J'ai lu la conversation, tu vas morfler. Je suis au boulot a ce soir".

A 22h20, j'avais galéré à trouver, j'étais devant sa porte. J'avais peur qu'un voisin sorte u observe dans le couloir, je n'avais d'ailleurs pas allumer la lumière de l'étage juste en bas, mais elle arrivait quand même jusqu'au premier. Je n'osais pas alors je frappait.

La réponse ne fut pas une porte qui s'ouvre mais un texto.

"Je t'ai dis que j'ouvrais pas si t'étais comme ça"

"Et si un voisin sort?"

"Enlève ils sortiront pas"

..... moment d'attente et de doute pour moi

"Enlève ou je vais me coucher mec..."

N'entendant aucun bruit provenant des apparts alentours j'enlevais, le plus vite possible chaussures, pantalons, veste et t-shirt.

J'avais peut et j'étais très excité, au milieu de toutes ses portes menaçant de s'ouvrir, moitié à poil près à être loper.

Je sonne pour qu'il m'ouvre au plus vite. De nouveau un texto fut la réponse:

"A genoux, tête vers le haut"

Je m'exécutais.

Et là, la porte s'ouvrit, le laissant apparaître en ombre à cause de la forte lumière de son appart. Je fermais les yeux devant tant de lumière et sans avoir eu le temps de les rouvrir je sentis une queue, grosse, aux trois quart dure venir s'écraser sur mon visage regardant en haut. Un truc qui me rend fou! Il avait effectivement du lire! Il était grand ce qui était parfait, en avançant il se retrouvait avec sa bite presque gonflée posée sur ma gueule, ses couilles sur mon nez. Gardant son engin là il me dit de ne RIEN faire, pas bouger et il parcouru mon corps de ses mains, s'attardant bien sur mon trou sur lequel il donna de petites claques.

Soudain il saisit ma tête et m'enfonça dans son organe et recula. je ne pouvait que le suivre, mal équilibré, tombant presque, moitié sur les genoux moitié a quatre pattes, il me trainait à l'intérieur. Il me mit face au mur, a genoux et alla, dans mon dos, ferme la porte. il revint se placer devant moi, me regardant avec envie perverse.

Je le trouvait encore plus beau qu'avant! Et ce corps!!! Vraiment je ne l'aurais pas soupçonner. Il était musclé mais pas trop, juste bien dessiner, et PAS UN SEUL poil. Je n'avais jamais vu ça en vrai! Epiler parfaitement.

Mais mes yeux étaient accrochés à sa bite. Comme beaucoup je pense, j'ai un style de bite, et ce genre là, celle qui pendait entre ses jambes, c'était mon bonheur absolu, je devenait n'importe quoi pour une bite come ça, passif calme, grosse pute, sauvage, peut importe tant que je l'avais. Elle était grosse; demi-dure, pendante et bien veineuse, un gland aux proportion parfaite, sur la ligne de la verge mais bien décalotté, elle était juste magnifique. Je ne put finir mon observation sans prévenir, d'un coup de bassin, je me prit une gifle de sa queue. Il avait vraiment lu j'en suis sûre. Je ne sais pas pourquoi mais j'adorais ça. Si tu veux que je devienne un passif soumis, frappe moi avec une bite et c'est bon. Un cri de plaisir s'échappa.

BIM! Le retour.

Puis il m'observa de nouveau. ce mec allait me tuer à faire ça! Je voulais sa bite et il le savait, il me faisait languir!

Je n'en pouvais plus.

il commença a se masturber pour la rendre vraiment totalement gonflée et, se tenant devant moi, son gland venait frotter sur mon nez a chaque mouvement de poignet. Il fit un petit pas en avant.

Puis encore un. C'est simpla j'étais a genoux, une grosse bite de 20 - 21 cm sur la gueule et le mec se branlait en la roulant et appuyant sur mon visage. Je ne peux pu retenir un coup de langue sur ses couilles. Je suis fan des couilles et celles là étaient bien grosses et pendaient, le rêve! Il recula direct et BIM, un grosse biffle dans ma gueule. J'émis un gémissement de pute. Il sembla aimer. Il s'approcha de nouveau et me frappa, par petits coups rapide la joue que je lui tendait. "Viens" me dit-il.

Direction la chambre.

Il me dit de m'allonger sur le dos ce que je fit. Et là je me rendit compte à quelle point il avait lu, tout était parfait pour moi, il vint s'assoir sur ma gueule, plaçant ses couilles directement dans ma bouche. J'étais complètement FOU.

Je jouait avec, les faisait rouler dans le plus de salive possible dans ma bouche.

Puis il avança sur ma gueule venant mettre son trou sur la langue et commença, ô bonheur, a onduler sur moi, m'étouffant presque, comme si je n'étais qu'un sex toy. Je lâchait plein de salive sur sa rondelle parfaitement propre, lisse, belle et ouverte. Ma langue rentrait et sortait tellement je lui mouillait le trou. Il râlait comme un mâle et m'écrasait son cul sur la gueule. Mouvement inverse ses couilles glissèrent sur tout mon visage, puis sa queue, qui glissa de tout ses centimètre sur ma langue sortit avant, d'un coup de boutoir, de venir d'enfoncée dans ma bouche, il força la gorge profonde qui, bien loin de me donner des renvois, me fit saliver ancore plus et ma queue bondit dans mon boxer. il se mit alors comme en 69, sans me toucher. J'avais donc sa bite énorme et sur-gonflée dans la bouche, ses couilles bien pendantes sur le nez et un visuel sur son cul MAGNIFIQUE plein de ma salive. Et là je me sentit pute, sex toy. Pour ui je n'étais rien qu'un trou ou fourrer sa bite raide. Il me défonça la gueule, me faisant cracher plein de salive sur sa bite, sans parler, ne serais-ce que pour m'insulter ou grogner, sans ralentir. je n'étais qu'un objet a remplir d'une bite. Ma queue ne fut jamais aussi raide!

D'un coup il se leva, me laissant, les yeux mouillées de larmes, la gueule de salive, me retourna violant et m'envoya une claque sur le cul qui résonna. "Aaaaaaah!" je ne put m'empêcher de crier comme une chienne!

Il s'énervait j'étais aux anges!

il releva mon cul, saisit ma queue super dure par derrière la tira vers lui et la lâcha pour qu'elle vienne claquer mon ventre. il refit ça encore puis il me cracha sur mon cul, passa sa tête entre mes jambes et d'un coup j'avais mes 20 centimètres à moi au FOND de sa gorge et son majeur dans le cul.

J'étais devenu tellement pute qu'i mit directement un deuxième doigts, s'acharnant à me pomper la queue avec avidité, comme s'il voulait se dépenser d'une excitation trop forte.

Mais il ne put pas, il se retira de mon entrejambe et m'acheva sur l'échelle de la salope.

Je devenait une salope niveau 10 au premier coup de gland frapper sur la rondelle. Des coups de bite dans la gueule: salope niveau 8 - 9 pour les grosses queues, sur le cul, c'est la fin, je t'appartiens.

Il me donnait des coups de bite sur les fesses et la rondelles plein de fois, comme, là aussi, pour se dépenser.

Puis il disparut, j'étais en rut, total cambré et assoiffé de bite. Il a dut partir 10 secondes, mais au bout d'une seule j'étais si désespérément en manque de bite que je me calais deux doigt que je bougeais violemment dans mon cul. Il revient avec un tube de lubrifiant et des capotes. M'enleva ma main de ma trou et là, jamais je n'est sentit ça et , quelque peu bizarre, c'était super excitant et trop bon. je pense qu'il a du vider les trois quart du lubrifiant, il tira ma queue en arrière, l'aspergea de lubrifiant et tout en me branler avec remonta, j'en eu plein les couilles et sur les fesses. il massa mes fesse et me mit deux doigts, avec eux il écarta un peu mon anus et fit couler une bonne ligne de lubifiant bien dans mon cul il enleva ses doigts et me donna des fessés, comme pour faire "pénétrer le lubrifant". Il m'en envoya sur le dos et massa, en posant sa queue sur ma raie, mimant un défonce, enfin il m'en remit plein la queue et les couilles, partout dans la raie, comme pour combler le trou de mon cul ouvert, enfila une capote et, MAGIQUE, m'enfonça d'un coup violent et direct TOUTE sa bite au fond du cul. je sentit le lubrifaint débordé de mon trou lorsque le monstre entra. Je hurlais de plaisir et il vint me calla sa main sur la bouche, accompagné d'un "TA GUEULE!" mémorable. Il resta sans bouger, me forçant à me taire, sa bite enfoncée dans moi. Je contracteais et serrait mes muscles de cul pour lui masser sa queue de l'intérieur. Puis, sans que je comprenne il se redressa en me tirant avec lui et j'atterrit au bord du lit, en levrette, sa queue toujours en moi, lui debout. Et là, il fut si rapide et "violent" qu'on entendait le bruit d'une grosse claque et le lubrifiant giclait a chaque coup de bite. JAMAIS je n'avais réussis à prendre une bite de la sorte. Mon cul la prenait comme une vrai chatte professionnelle!

Mes gémissement de salope affamée étaient en ton avec ses râles rauques de mâle dominateur, il me fila des baffe et des fessé, et surtout les "salopes! grosse pute prend ça" "tieeeeeeeeens" hurlait-il lorsque sa queue venait défoncer le fond de mon cul.

J'adore me faire insulter, devenir un objet sexuel!

Il se retira et me fit marcher a quatre pattes, me trainant presque jusqu'au salon, là il ouvrit la porte d'entrée et je me retrouvais la moitié du corps dans le couloir, qui comme tout couloir résonnait, le cul à l'intérieur, et il me remit sa queue et me violenta le cul à coup de bourrin pendant que je mordait mon bras pour ne pas hurler, ce qui aurait forcément fait sortir les voisins.

Déçu par le manque de hurlement il enleva sa queue, il me tira comme un vulgaire paillasson par les pieds. Ferma la porte s'allongea sur le sol et me dis "Aller grimpe, magne toi, sale pute".

Nul besoin d eme prier, jambes et trou écartés je vint m'assoir, dos à lui et d'un coup sec non voulu (ma main plein de lubrifiant glissa sur le sol) et je tombis en plein sur sa queue. Il cria, j'avait du lui faire mal alors là, il m'a chopper, mis sur le côté, tenu la tête au sol en criant un "PUTAIN" de mec énervé et m'a mais alors, mais DÉMONTÉ le cul. Plus je gémissait, criait, plus il y allait fort, je sentait son souffle s'accélérer il n'en pouvait plus mais pendant presque 5 minutes je penses, non stop, il n'a pas ralentit et m'a bourriner.

Mon cul était en feu, je débordais de son lubrifiant et de lubrifiant naturel, je mouillais carrément du cul. Ma queue allait explosé car chaque insulte et chaque coup de bite la rendait plus dure.

Le final fu énorme, il se retira, me prit a tête par le cou, me maintenant en place, arracha la capote et, non, il ne se masturba pas il m'enfonçait sa queue en bouche, frappait sur ma gueule, bouche, frappe sur la gueule, longtemps en bouche, bonne biffle, comme ça pendant 4 à 5 minute et là il me cracha une jute de MALADE en plein gueule et dans la bouche, toujours entre un aller retour et une claque avec la queue. Se prendre une claque avec une bite qui est en train de juter est jouissif et ma simple main touchant ma queue me fit venir avec des grand jet liquide et nombreux.

Son sperme était ENORMEMENT abondant (et pour je jute beaucoup), blanc et épais, j'en avait dans la bouche, sur le nez, le torse, les cheveux , le front et il ne cessait de ma frapper la joue à petit coup.

Epuisé, il me laissa tomber à terre et je m'allongeais. Il se mit au dessus de moi et s'appliqua a ramener chaque tache de sperme dans ma bouche, me faisant déguster sa queue au gout de semence qui ramollissait très lentement.

Pendant 5 autres minutes j'eu droit à des caresses de bite (et quelques petits coups je l'avoue) sur la gueule pour bien avoir tout le jus et se reprendre. Mon trou lui, perdu s'écartait et se refermait tout seul, rejetant encore du lubrifiant. il devait être sacrément dilaté!

Nous allâmes prendre une douche, je l'aidait à nettoyer (le bordel tait monstrueux, du lubrifiant partout on glissait sur le sol, des trucs tomber, le linge de lit à changer...) puis il m'expliqua le fonctionnement de mes logiciels et je repartis. Comme deux amis en fait.

Si vous vous posez la question, oui, il est revenu me casser le cul, de la même façon, dans mon garage souterrain :)

Si vous avez aimez laissez moi savoir! Racontez moi des trucs de cul si vous voulez et par pitié si vous avez une belle bite, envoyez une photo d'elle mmmmmmmmmm

jobfucker

ben-haunted@hotmail.fr

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)