19 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 195

PH, Vacances à la maison -11 voyage en Espagne 3 touze

Nous avons continué notre séjour sous les mêmes auspices. Baise matin, midi et soir avec qui le veux bien. En général tous s’y collent, nous allons même perturber (enfin  sucer) Pablo en cuisine.

Depuis qu’il est à notre service, nous nous régalons de plats espagnols. Paëlla, Zarzuela, gaspacho… les classiques mais bien réalisés c’est délicieux. Heureusement qu’il y a la piscine et la baise pour éviter de grossir !

Comme l’avait demandé Marc à Javier, à la fin de la deuxième semaine, il nous avait organisé une touze.
Venu plusieurs fois nous montrer en photos sa sélection de mec, il n’est jamais reparti  que les couilles vidées !
A la fin Marc a trié une bonne 20aine de mecs entre 18 et 30 ans, tous espagnols sauf deux allemands de passage. Tous sont bien foutus, imberbes ou rasés, montés ente 18 et 24cm et sont principalement Actif/passif sauf deux purs passifs et trois exclusivement actifs.

Nous avons choisi de la faire le dimanche. Ça nous permet de commencer tôt et d’inviter nos « amis » pour la journée.

Les premiers arrivent en fin de matinée. Dès le passage du portail c’est soit à poil soit en maillot (uniquement si c’est un moule bite, pas de short type surfeur).
Je ne sais pas ce que leur a dit Javier mais ils sont tous chauds bouillants ! Les « hostilités » démarrent alors que nous ne sommes pas encore la moitié des participants (caresses et premières pipes).
Quand Pablo apparait avec les plateaux de bouffe, il est applaudi et nous nous apercevons qu’il est connu comme le loup blanc. Ernesto qui le suit, provoque la surprise, connu de quelques uns comme le petit frère hétéro de Pablo.
Ce n’est que quand il roule un patin à l’un des meilleur copain de son frère qu’ils se rendent compte que le « petit » a bien changé.
Dès que tous sont arrivés, Marc prend la parole pour édicter les règles du jour.

  1. pas de sodo sans Kpote (et d’indiquer les coupes remplies des sachets les contenant)
  2. pas d’éjaculation dans la bouche
  3. pas de sperme dans la piscine
  4. bonne baise

En français, relayées espagnol et catalan par Javier, Marc se charge de la traduction en allemand.

Sans vouloir vexer nos hôtes locaux, je me suis attaqué en premier aux allemands. Deux blonds bronzé (non pas rouge comme parfois ils peuvent l’être) aux maillots de bain gonflés. Dès que je me suis approché d’eux, il m’ont happé et coincé entre leurs deux corps musclés. Plaqué contre le plus âgé des deux (enfin 25ans maxi) j’ai pu sentir la fermeté de ses pecs et abdos alors que nos bites de pressaient l’une contre l’autre. Le second dans mon dos me faisait sentir toute l’envie qu’il avait de moi en poussant sa queue encore dans son slip contre ma raie, enfonçant le tissus de mon propre maillot entre les fesses.
Je jette un coup d’œil pour trouver PH. Je le trouve entrepris par deux beaux espagnols et à peu près dans la même situation que moi. Il me voit et nous nous sourions.
Mon attention est réclamée par mes teutons. Je sens une poussée sur mes épaules. Je me laisse glisser entre leurs corps et me retrouve à genoux la tête à hauteur de leurs entrejambes. Je peux voir qu’ils sont bien excités et que leurs maillots sont complètement déformés par leurs bites. Le plus âgé doit en avoir une dans les 19/20cm comme moi. L’autre m’a l’air mieux monté. Avec en plus un gros gland que le tissu extensible du maillot colle au plus près.
Je m’attaque à ce dernier en premier. Je lèche, suce, mordille par dessus le maillot. J’ai la surprise de sentir la bite grossir encore, le gland arrive maintenant complètement sur la hanche du mec ! Je n’en peux plus, je défais le lacet et tire le maillot au sol. Une grosse bite vient aussitôt me frapper le visage. Deux trois soubresauts et j’embouche le gros gland. Dans mon cou, je sens le sexe de l’autre allemand, libéré aussi de sa prison de tissu, me pousser en avant.

Je tiens à laisser une bonne impression. Pas celle du mec tellement en manque qu’il se fait démonter en 2mn. Je m’accroche aux cuisses bataves et m’applique à bien sucer son gland. Ce n’est qu’une fois celui ci connu de ma langue sur sa surface entière que je commence à me l’enfoncer plus en avant. Ma bouche et ma gorge m’indiqueront des dimensions presque semblables à Eric, environ 24cm par 6,5. Je m’applique, salive dur et fini par coller mon nez dans la toison blonde. Le gros gland déforme ma gorge limite douloureusement.
Une fois, deux fois, ça va mieux. J’entends parler allemand au dessus de moi. Puis dans un français approximatif, j’ai droit à « t’est un bonne suceuse toi ».
Faut dire que l’engin est motivant.  Alors que je continu à sucer, le second allemand se couche sous moi et me bouffe la rondelle. Pas besoin de dessin, je vais me prendre son copain !
Il fait cela très bien. Grands coups de langue à plat sur ma rondelle, pointage pour la remplir de salive, doitage tout en délicatesse. Je m’ouvre comme une fleur.
Alors que j’ai trois de ses gros doigts dans mon anus, je l’entends dire que je suis prêt.
Prêt !! Pas encore si c’est ce que j’ai en bouche qui doit passer par là.
Je ne relâche pas et serre les dents pour bloquer le retrait. La couronne du gland vient s’y caller. Par geste, je demande à ce que la préparation de mon anus soit plus complète.
Je suis compris et je sens la langue reprendre son taf et me saliver encore plus l’oignon. Par trop loin d’une coupe, je tends le bras et attrape un tube de gel. Je l’ouvre et me l’enfonce à moitié dans le cul avant de presser. Je vide une bonne dose de gel au fond de moi.
Enfin prêt, je me tourne à 4 pattes et attend la saillie. Je sens d’abord le teuton couché prendre mon sexe en bouche. Il m’avale entier. Si l’autre est son mec, c’est sûr que mes 20cm passent comme du beurre.
Je n’attends pas longtemps avant que la queue kpoté ne se pose sur ma rondelle travaillée. Il connaît son engin et pousse doucement mais fermement. Je sens ma rondelle se déplisser et laisser passer l’allemand. Je sens chaque millimètre de sa longue queue qui me pénètre. C’est trop bon, surtout avec son mec qui me suce en même temps. 
Il pousse sans s’arrêter jusqu’à ce que je sente ses poils de pubis se faire écraser sur ma raie. Là, il attend un moment que je m’habitue à son monstre. Bon d’accord vous aller dire que je fais des chichis sachant qu’Eric ou  Xavier sont mieux membrés et que je n’en fais pas toute une histoire !
En attendant, je la sens bien ! Quand il commence à me ramoner ça devient vraiment très bon. Ses mains sur mes hanches, il maitrise la cadence comme la profondeur de chaque pénétration. Ce n’est pas un débutant même s’il doit avoir mon âge. Il sait aussi contenter son mec en ajoutant régulièrement le petit coup de rein supplémentaire qui fait m’enfoncer le gland dans sa gorge.

Je lève le nez à la recherche de PH et Marc.
Je vois PH dans à peu près la même situation que moi sauf que ce sont deux ibères qui l’entreprennent. Quand à Marc, a moitié caché par des corps imbriqués, je le vois saillir le plus jeune de nos invités, on ne se refait pas !

Je me reconcentre sur moi et les sensations que me transmet mon anus. L’allemand est vraiment un pro de la sodo. Il maitrise son archet (de compétition) à la perfection et je ne peux retenir des gémissements de salope.  Il me fait mettre en sourdine en appuyant sur ma tête et en me faisant sucer son copain. Je me déchaine dessus. Mes aspirations, traitements du gland sont tels qu’il ne tarde pas à envoyer la sauce. Je recule la tête et m’en prend le visage. J’ai juste le temps de fermer les yeux et la bouche. Le mec dans mon dos accélère la sodo et bientôt, bloqué au fond de moi, il rempli sa kpote me secouant de courts pilonnements libérateurs.
Je suis content, j’ai pris beaucoup de plaisir mais ai réussi à ne pas jouir. Quand il se retire, j’aperçois une kpote pleine d’un demi-litre de foutre (ok j’exagère) et surtout un mec ravi. Je me kpote à mon tour ajoute une gosse dose de gel dessus et avant qu’il n’ai repris tout ses esprits, je le pousse contre une chaise longue et l’encule direct.
Oups, j’ai oublié de lui demander s’il était d’accord !

Au cri qui à figé une seconde l’assemblée, je me rends compte que son anus ne doit pas servir souvent à autre chose qu’a déféquer. Alors que j’allais me retirer en m’excusant, il me dit de l’enculer avec un « Fuck me » des plus explicite.
J’y vais doucement au début, ajoutant du gel sur ma kpote à chaque retrait. Puis quand je m’aperçois que ça glisse bien, j’y vais plus franchement. Son copain est venu lui rouler des patins. Quand il lui parle je devine qu’il demande si ça va.  Je pose mes mains au creux de ses reins et appui dessus pour qu’il se cambre mieux. C’est hyper bandant d’enculer un beau mec, actif, bien musclé avec un anneau quasi vierge. Ça m’excite tellement que je ne peux me retenir et quand je le sens jouir une deuxième fois, je me répands à mon tour mais dans ma kpote.

Quand nous nous décollons enfin, je fais un tour d’horizon. Marc lime encore le petit jeune de la bande, non plus en levrette mais en se faisant chevaucher. Je tourne encore la tête et j’aperçois les deux frères (Pablo et Ernesto) enculer deux autres mecs l’un a coté de l’autre. En regardant de plus près, le mec qui subit la bite d’Ernesto est celui qui avait exprimé sa surprise de le rencontrer là.

La gymnastique ça creuse et je meurs de faim. Mes deux allemands ont l’air dans la même disposition et me suivent à l’intérieur manger un morceau.
Nous discutons un peu. J’apprends qu’ils ont, pour l’actif que j’ai défoncé, mon âge et l’autre 26ans. Ils sont de Berlin et sont en vacances pour encore une semaine (comme nous !). Je ne dis rien mais garde ça à l’esprit pour les réinviter avant nos départs.

Passage sous les douches et plongeons dans la piscine. Si quelques uns bandent encore, j’a bien l’impression que la première partie est terminée. Il commence à faire très chaud et même les autochtones commencent à souffrir de la température quil fait.

Le groupe se scinde entre piscine et maison climatisé. Avec pas mal d »’échange entre pour aller se sustenter ou se débarrasser de la sueur.
Tous félicitent Pablo quand ils apprennent qu’il est notre cuisinier. Son frère n’échappe pas aux éloges, nos invités persuadés qu’il avait plus que participé à la préparation.

Plus tard dans la journée je me suis fais mois aussi le petit jeune. Petit, jeune, mais déjà avec une âme de salope ! 18 ans en paraissant 16, imberbe avec des muscles bien dessiné quand même et un trou de professionnel. Il avait une maitrise de son anus comme celle que j’ai mis deux ans à avoir. Il m’a plus tiré le sperme de mes couilles que je ne l’ai, moi, baisé. En attendant nous avons vécu un bon moment de baise. J’ai compris pourquoi Marc avait passé autant de temps avec lui.

Aux heures les plus chaudes, la baise s’est répartie dans toute la maison. le grand séjour, les chambres (sauf celle que nous occupons tous les trois), la salle de bain (j’y ai vu certains baiser sous la douche grande ouverte), la cuisine n’a pas été épargnée, notamment par Pablo qui y a enculé un bon nombre de nos invités.

La baise s’est poursuivi sur la terrasse en début de soirée et ce n’est que vers 4h du matin que nous avons viré les derniers participants.

Malgré la durée de notre petite fête, je ne pense pas avoir baisé avec tous. Le principal est d’avoir enculé qui j’avais envie et que je me suis fait mettre copieusement pas des bites bien efficaces ! Idem pour PH et Ernesto pour qui l’arrivée dans le monde homo s’est fait par la grande porte.

Réveil le lendemain vers les13h ! Ernesto est couché entre mes bras, je ne me rappelais plus que nous l’avions invité dans notre lit ! Puis je me souvient qu’il est venu nous rejoindre en pleine nuit (façon de dire car ce devait être dans les 6 ou 7 heures du mat) et qu’il s’était glissé entre moi et Marc.
Nous déboulons, pas frais, dans la cuisine où, la télé en marche nous prévient que Pablo est debout lui aussi. Il a même eu le temps d’aller nous acheter des churros tout frais. C’est gras mais c’est bon !! Il nous a fait du pain perdu à se damner, dont nous nous empiffrons généreusement. Après cela c’est à peine si j’arrive à bouger. Marc est plus raisonnable et alors qu’avec Ernesto et PH nous nous vautrons ensemble, tous les trois dans le grand canapé à finir notre nuit, il va nager à contre courant.
Nouveau réveil vers les 16h ! Nous nous levons et nous étirons, courbatus par les mauvaises positions que nous avions prises. Ernesto vient chercher des bisous à mes lèvres et à celles de PH.
Il a vite appris le gamin et en plus il a l’air d’aimer ça !
Comme nous bandons tous, il se met à genoux entre PH et moi et attaque nos maillots. Il ne met pas longtemps pour les descendre à nos chevilles et à emboucher nos bites. Il s’est amélioré depuis la touze, probablement la pratique intense que lui ont fait subir notre 20aine d’invités.
Je pense soudain que ce devait être aussi la première touze de PH si on en croit le récit de sa vie sexuelle. Alors qu’Ernesto passe d’une bite à l’autre, je questionne PH sur son ressenti.
Il me confirme que oui, c’était bien sa première touze, qu’il s’y est plus fait enculer qu’il n’a lui même sodomiser de cul mais qu’il avait adoré ça. Le seul bémol qu’il y mettrait c’est de ne pas avoir fait des trios ou plus avec moi. Faudra que j’y pense les prochaines fois !
En attendant, Ernesto nous a bien chauffés et je demande à PH de lui préparer le cul. Il fait mettre Ernesto a genoux sur un canapé, les bras en appui sur le dossier et, à 4 pattes entreprend de lui bouffer l’oignon.
Sa position (à PH) n’est pas neutre, il se cambre bien et je devine qu’il espère la même chose de moi.
Ok je ne sais pas résister à un pareil appel. J’attendri la rondelle de PH qui fait donc de même sur Ernesto. C’est dans cette « suite » que Pablo et Marc nous découvrent.

Marc, déjà nu, s’approche d’Ernesto et lui donne sa queue à sucer. Il appelle Pablo qui bande comme un ouf dans son maillot et dénouant le lacet, fait surgir sa grosse queue. Il se retire de la bouche d’Ernesto et pousse la queue bandée de Pablo à la place. Tête relevée pour voir ça, je remarque un faible mouvement de recul de la part du grand frère mais pas de réticence du petit.
Deux secondes plus tard, Pablo maintenait la tête de son frère entre ses mains et lui limait la gorge avec précaution, délicatesse… enfin en faisant très attention.

Marc m’a rejoint et nous avons poussé PH à coté d’Ernesto à genoux sur le canapé lui aussi. Je me suis occupé de finir la préparation d’Ernesto avec force gel et pénétrations digitales alors que Marc faisait pareil à PH. De l’autre coté du canapé, PH  se battait avec Ernesto pour bouffer le pieu de Pablo. Finalement ils ont trouvés un compromis à le sucer en même temps.
Pablo, une main derrière chaque tête, appuyait fort pour que sa bite disparaisse entre les deux paires de lèvres.
 Kpoté et Marc idem, je me suis enfilé dans PH  quand Marc se plantait dans Ernesto. Vaillants, nos deux jeunes enculés n’ont pas cessé de bouffer la bite de Pablo. J’ai cru remarquer que cette dernière avait encore pris du volume alors que nous pénétrions les culs de ses suceurs.
Je lui ai assez vite cédé la place et l’ai remplacé. Cramponné au dossier du canapé je n’avais rien à faire. L’enculage de mes deux suceurs suffisait à assurer les mouvements de leurs bouches sur ma bite.

Quand Marc m’a demandé deux nouveaux préservatifs, j’ai tout de suite deviné où il voulait en venir. Je le vois sortir d’Ernesto et changer de kpote. Il fait sortir Pablo, lui tend une kpote et s’enfile dans PH avant qu’il n’ait complètement compris le truc.
Pablo se retrouve donc hyper excité, la queue raide et les couilles pleines.
Je le vois changer sa kpote et comme il me regarde, d’un coup de menton je lui indique le cul libre de son frère.
Ce dernier, dont je retiens à mon tour la tête contre ma queue, ne sait qu’une chose c’est que son cul est vide.  Et nous pouvons le voir se tortiller d’impatience à se faire remplir à nouveau.
Pablo craque et enfile son frère. Trop beau ce moment. J’aurais voulu avoir une caméra pour immortaliser ce moment !
Ernesto a bien senti une différence d’enculage. Il échappe à ma contrainte et tourne la tête. Là, il voit que c’est Pablo et non plus Marc qui le sodomise. Alors que je pensais qu’il allait se dérober à l’étreinte, c’est l’inverse qui se produit. Il accentue les va et vient de son frère par de fortes reculades qui l’envoient se planter les 24cm bite bien au fond de son cul.
 Pour un hétéro il n’y a pas trois jours, je le trouve très « bi » maintenant. Il faudra que je creuse un peu, vu comme il se donne à son frère, devait y avoir de l’envie sous-jacente !
Je pense que l’excitation a été trop forte entre les frères et ils jutent quasi en même temps. Ernesto dans la main de son frère et Pablo tout au fond du trou. Vicieux de Pablo, je le vois remonter sa main pleine de jus et l’amener à son frère avec un « boit » impérieux. Je plonge ma bite dans la gorge de PH et Ernesto lape son sperme !Très, trop excitant, je jute sur le visage de PH et alors que je lèche pour ne pas perdre une si bonne production,  Marc jouit à son tour dans sa kpote et je n’ai que le temps d’imiter Pablo et de recueillir le jus de PH que je lui donne à boire.

Nos deux passifs sont hilares, leurs bouches encore barbouillées de leurs spermes, ils sont craquants !
Quand Pablo sort d’Ernesto, il lui claque les fesses en le traitant de petite salope.  

Je pense que les deux frères n’en resteront pas là !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)