11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 196

PH, Vacances à la maison-12 voyage en Espagne 4 fin et retour.

Le reste des vacances s’est déroulé sous les mêmes auspices.

Avec le  passage fréquent de Javier accompagné d’un des touzeurs, la visite des deux allemands à coupée en deux notre dernière semaine.

Cette fois je me suis occupé d’eux avec PH. Petite baise à quatre alors que Marc se vidait les couilles dans un Ernesto de plus en plus accro à la bite.

PH a pu enculer le plus âgé alors qu’il se faisait démonter le cul à son tour par les 24 cm de saucisse Allemande. Moi, je baladais ma queue d’une bouche à l’autre, n’ayant que l’embarras du choix pour faire sucer mon gland.

Jusqu’à  ce que je me dise qu’un cul encore était vide. Kpote et gel plus tard, je m’approche du dos du jeune allemand et positionne mon gland sur sa rondelle. 
Il se tourne vers moi et me dit « d’accord mais plus doucement que la dernière fois ». Ok, j’ai compris.  En fait je vais le laisser s’enfiler tout seul ma queue. Ses va et vient dans le cul de PH l’amène à presser sa rondelle contre mon gland. A force (et grâce au gel) mon gland prend sa place dans son trou. Il se masse le sphincter avec mon gland jusqu’à ce que je n’y tienne plus et que, mes mains accrochées à ses hanches, je le plante profond.
Grosse manifestation sonore de sa part, à la fin de mon mouvement, mes couilles se pressent contre les siennes elles même écrasées contre celle de PH. Tout en dessous notre deuxième invité allemand supporte vaillamment nos trois poids accumulés.
Au bout de quelques mouvements bien sympathique mais laborieux (nous sommes 4 !), nous nous séparons en 2 fois 2, PH limant son allemand et moi le mien.
A Pablo qui passait près de nous, je lui propose de se faire le cul que je lime. Notre actif teuton gueule « ta queue ça va, mais celle de Pablo c’est impossible ! ». Ça a le don d’exciter Pablo qui l’assure qu’il n’a jamais reçu de plaintes. Je continu à limer le cul de mon allemand récalcitrant le temps que Pablo s’équipe. Il a l’anneau vraiment nerveux d’un cul vierge, c’est trop bon !
A regrets mais pour son expérience, je me retire. Pablo ne laisse pas le temps à l’anus de se refermer et pousse son gland dedans. L’allemand souffle un grand coup. Un petit peu sadique, je l’informe qu’il n’a pris que le gland. Il se crispe et Pablo, le gland emprisonné, lui gueule de se détendre. J’approche ma tête de celle du teuton et glisse dans son oreille des conseils pour endurer la saillie de Pablo. Comme ça n’a pas l’air très efficace, je me glisse sous lui et entame une pipe. J’entends Pablo me remercier, ça a du faire un peu d’effet.  Maintenant, je me fais limer la gorge au rythme des pénétrations espagnoles.
L’Espagne envahi l’Allemagne qui à son tour défonce la France (avec l’accord de cette dernière pour une fois !).

Notre jeune teuton actif apprécie comme il se doit l’enculage par les 24cm de Pablo. Il souffle mais nous l’entendons finalement réclamer plus de force ses « fuck me hard » ne laissant aucuns doutes sur ses désirs.

Comme Pablo était bien lancé, j’ai laissé la bite allemande se faire branler par la main du même corps et suis repassé devant pour lui donner ma queue à sucer.
Il était vraiment pur actif sexuel ! Il a fallu que je force pour lui mettre mes 20cm au fond de sa gorge.
A coté de nous son compagnon ne perdait pas une miette de ce que nous lui faisions subir. PH nous matais aussi et je pense n’en bandait que plus.

Je me suis retiré de sa bouche au tout dernier moment jutant dans la brosse blonde qui lui couvrait le crâne. Pablo s’est vidé dans sa kpote quand sa bite s’est faite massée par les convulsions anales consécutives aux éjaculations allemandes.

Ce qui a été le cas de PH lorsque son teuton s’est mis à jouir lui aussi.

Quand nous sommes sortis tous les 5 sur la terrasse, ça été pour tomber sur Ernesto encore en train de se prendre Marc.
Question du grand frère « t’a l’air de préférer la bite maintenant ! ».
Réponse du petit frère « oui, c’est plus efficace que de ramoner une chatte ».

Au moins nous sommes tous fixés sur les nouvelles inclinaisons de notre jeune ami.

Quelques jours plus tard, alors que nous faisions organisions notre départ, Pablo nous a demandé un service qui nous a laissé quelques instants sans voix.
Suite à l’expérience qu’il avait faite avec nous, Javier lui avait trouvé le même taf pour le reste de la période estivale chez d’autres touristes. Pablo avait rencontré ses futurs employeurs (un couple de riches suisses) et il avait senti que pour héberger et surveiller son frère ce serait non.
Du coup il aurait aimé que nous le prenions avec nous les trois semaines qui le séparait de la rentrée et de proposer à Marc un dédommagement en plus de son billet d’avion.

Marc n’a pas eu besoin de nous consulter. Il a accepté aussitôt, balayant les préoccupations financières d’un simple « ok on l’embarque ». Après tout, Pablo n’allait pas dépenser la moitié de ce qu’il avait gagné chez nous pour payer des vacances à Ernesto.
PH et moi avons été ravis. Ernesto, un instant gêné, s’est vite détendu alors que PH et moi le prenions dans nos bras.
Marc a vite appelé la compagnie aérienne pour réserver une place de plus et nous avons eu la certitude de faire le voyage ensemble.
Avec notre aide, Ernesto à vite bouclé son sac de voyage. Quelques affaires de toilettes et, alors qu’il commençait à remplir son sac de T-shirt et autres slips, maillots et shorts, je lui ai dit qu’il pourrait taper dans nos affaires et je ne lui ai fait prendre qu’une tenue complète de rechange.

Le matin du départ, Ernesto n’en menait quand même pas large. Nous nous connaissions maintenant depuis 2 semaines et ½, bibliquement même ! Mais il avait quand même un coup de blues à quitter son Espagne. Nous saurons plus tard que c’était la première fois qu’il partait à l’étranger.
Après avoir vérifié une dernière fois que nous avions tous les coordonnées des autres (nous, celle de Pablo et son n° de portable et lui notre adresses, les numéros de fixe et portables), nous avons embarqués en début d’après midi.

Vol rapide et Samir nous attendait à notre descente d’avion avec un chariot pour nos valises. Ernesto ouvre de grands yeux pour tout voir. Il est surpris par la présence de Samir. Nous ne l’avions pas prévenu. Durant le trajet du retour, je lui explique rapidement le fonctionnement de la maison. Deux hommes de services (Samir et Ammed) qui vivent ensemble, le neveu de Samir, Jimmy, qui bosse avec moi et le tout sans pudeur, vie à poil ou en maillot dès que la température le permet et baise comme on le sent sauf avec Samir et Ammed. Par contre nous avons beaucoup d’amis qui passent à la maison et avec qui nous pouvons nous « défouler ».

Ernesto cogite tout ça le reste du retour.

Arrivée à la maison. Sur le perron nous attendaient Ammed et Jimmy. Dès que les portières se sont ouvertes, à peine sorti que je me suis fait assaillir par Jimmy. Accroché à mon cou, ses jambes autour de ma taille et roulage de pelle en règle, j’en suis ressorti tout bandant ce qui a bien fait rire les autres !

Puis, quand Ernesto est sorti de l’auto, ça été question sur question jusqu’à tout savoir des circonstances de sa présence. Jimmy s’est alors approché d’Ernesto et sur la pointe des pieds, est venu lui déposé un bisou sur les lèvres suivi d’un « bienvenue en France ».

Comme nos hommes défaisaient nos valises dans nos chambres (la nôtre à Marc et moi pour nous trois avec PH, et la chambre d’amis à coté pour Ernesto), j’ai entrainé notre espagnol dans tout la maison. Du sous sol réservé à la muscu (où nos installations l’ont scotché) à notre dernier aménagement des combles et son dortoir « baisodrome » en passant par la terrasse et sa piscine, je lui ai fait faire un premier tour du propriétaire (le donjon sera pour plus tard !).

Après avoir tous les trois revêtu un maillot (Ernesto ne fait du nudisme que sur plage ou en piscine privée) nous sommes revenus au salon. Marc lui a demandé s’il réussirait à s’y habituer pour les 3 semaines à venir. Réponse de sa part que se sera de rentrer au pays qui risque d’être plus difficile, l’appart de 40m² de son frère, à Barcelone, ne leur laissant pas d’intimité et ne facilitant pas ses études.

En attendant nous faisons honneur au buffet froid que nous avait concocté Ammed.
Jimmy joue la mouche du coche et me colle la plus part du temps (un zeste de jalousie ?). Est ce pour choquer Ernesto ? Mais toujours est il qu’il aborde le sujet « travail » et me parle de ses dernières passes. Cela surprend Marc et PH habitués à plus de retenue et de discrétion de sa part. J’ai beau lui dire que nous en reparlerons plus tard, il insiste et ce n’est qu’avec une tape sur la tête par Samir qu’il cesse sa logorrhée explicitement sexuelle.

Je me vois dans l’obligation de dissiper tout malentendu concernant ma société d’Escort boy « complet ». Ernesto est surpris mais pas choqué.

La soirée s’avançant et la fatigue du voyage nous tombant sur les épaules, nous sommes allés nous coucher.
Ernesto dans sa chambre à coté de la notre et nous trois dans notre grand lit.
Un demi heure après nous être couchés, frappements discrets à notre porte. après un « entrer » de Marc, nous voyons apparaitre dans l’embrasure la tête d’un Ernesto, penaud et tristounet qui nous explique qu’il n’arrive pas à dormir.
Mar lui dit alors de nous rejoindre. Là, le visage s’éclaire et il saute dans notre lit, se coulant entre Marc et moi.
Je m’endors entre PH et Ernesto les bras et les jambes emmêlés aux leurs.

Réveil, il doit faire jour depuis longtemps ! Je relève mon buste avec difficulté, entravé par mes deux amis. Je note que Marc n’est plus là et qu’il est presque midi.

J’estime que c’est une heure honorable pour le réveil. Mes bras descendent le long de mon corps et mes mains partent à la recherche des sexes des autres occupants. Je les trouve à leurs places, bandés comme tous les matins. Mes efforts pour me dégager et pour aller les sucer se soldent par leur reprise de conscience. Du coup nous nous saluons à grand coups de bisous baveux. Les bites raidissent encore plus.

Nous baisons pour la première fois de la journée. Après nous être sucés en triangle, nous avons usé une bonne quantité de kpote à force de changements de positions.

Un coup j’enculais PH avec Ernesto dans mon dos qui me stimulait à grands coups de gland contre ma prostate, un coup mes partenaire s’inversaient où moi même me retrouvait en enculeur ultime.

Après la douche commune, il était 13h quand nous sommes descendu petit déjeuner.

Samir ne nous a autorisé qu’un café et un croissant, malgré notre faim, le déjeuner n’allait pas tarder.
En attendant, j’invitais PH et Ernesto à contacter leurs proches pendant que j’allais ouvrir mon courrier.

Relevés bancaires, ça va, je ne suis pas au bord de la faillite ! Cartes postales des copains en vacances, Phil et Luc ont réitéré leur vacances type : descendre sur la cote et se faire inviter/loger dans une grande villa pour passer son temps à baiser et bronzer. Une seconde carte nous a indiqué qu’ils s’étaient fait ce plan trois fois et qu’ils étaient restés 6 semaines sur la cote.
Ric nous indiquait dans la sienne (de carte) qu’après avoir passé trois semaines avec son paternel en corse, il avait repris le collier muscu-natation à son club, reprenant du même coup en main le petit Cédric qui n’avais eu qu’une semaine de vacances.
D’autres cartes nous faisaient part de vacances à l’étranger.
Dans la masse de message pris par Samir, j’avais celui venant de mon « bijoutier » qui m’informait de la réalisation de mes commandes.

PH avait, à son nom, reçu les résultats de ses analyses de sang réalisées avant notre départ. Je les lui apportais et sans appréhension, nous avons lu qu’il était nickel. Nous allons pouvoir baiser ensemble sans kpote !!

Je l’informais aussi que ses bijoux étaient prêts. Il voulu savoir aussitôt quand nous irions les chercher.
 Au déjeuner, Marc et moi organisâmes les trois semaines à venir.

Marc reprenait le collier et ses voyages à l’étranger. PH après appel chez lui avait négocié de rester trois semaines de plus avec moi sous réserve de retourner valider ça avec ses parents et de mon coté j’avais pas mal de choses à voir entre Emma, André mon banquier, Second et Maçon à propos du chantier des parents d’Ed et Théo, et d’ailleurs ce dernier filait il toujours le parfait amour avec les jumeaux ? plein de remise à jour à faire.
Ernesto était sidéré devant le nombre de personnes que j’avais à recontacter pour nous remettre dans le bain.
Sans compter que PH allait commencer ses cours de pilotage moto avec Eric.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)