14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - 1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 213

Maxou et entrée au Blockhaus

Au blockhaus, les travaux sont quasiment terminés. Il ne reste plus que la déco et les meubles. Les serrures à codes sont en place et je peux gérer les différentes autorisations d’accès.

Le premier, étage de ma société est encore vide. J’y fais livrer rapidement de la literie et du linge. Pour le reste, les placards n’attendent que les cintres et les objets personnels.

Quand nous retrouvons Maxou,  il est devant la façade. Avant que nous arrivions, il a cru à une mauvaise blague de ma part. C’est vrai que le coté rue est resté très « entrepôt ».

Je le fais entrer.

Le rez de chaussée ne contient qu’une nouvelle Peugeot. Il ne le sait pas encore mais c’est la sienne. Coté rue, les portes des locaux techniques, chaufferie, lingerie et poubelles.

Nous montons par le monte charge, en plus des paquets que nous avons amenés (nos achats de la dernière fois), il n’y a que le petit sac de Maxou.

Au premier  le sas s’ouvre avec son code. Petit palier et accès à un futur bureau derrière de grandes portes vitrées (opacifiables électriquement). Coté rue, un grand couloir qui distribue les chambres  et tout au fond une salle d’eau suffisamment grande pour permettre à tous les occupants de ces chambres de se laver en même temps.

Après 3 WC fermés, 5 lavabos et en face un espace avec aussi 5 douches  italiennes derrière un panneau anti-éclaboussures en verre transparent.

Nous faisons la visite avec Maxou. Il ne revient pas du luxe des installations.

Sur son choix, nous l’installons dans la chambre la plus proche de la salle de bain. Les murs sont encore blancs. La literie est encore emballée dans ses housses de plastique. A trois, nous épluchons le mobilier : grand lit de 160 x 200, bureau et tables de nuit design, grand écran plat accroché en face du lit avec toutes les chaines possibles de Canalsat.

Nous aidons Maxou à faire son lit.

Il ne sait plus comment nous remercier. Je lui dis en riant que je ne peux laisser mes employer dormir sous les ponts.

Pour terminer avec son installation dans ma société, je lui confie un téléphone portable et les clefs de la voiture qui est dans le garage.

Il me regarde interrogatif devant ce qu’il a dans les mains. Je lui précise que ce téléphone doit être toujours allumé, il est équipé d’un marqueur GPS qui assure sa sécurité en plus de le rendre joignable à tout moment pour le taf. Quand aux clefs, je lui dis qu’elles correspondent à la voiture qui est en bas.

Il hallucine ! Passer de la condition de squatter chez les copains à la situation que je lui offre le fait craquer et il me tombe dans les bras en pleurs.

Je lui dis que ce n’est pas la peine, mais il est secoué de gros sanglots.

Sans faire de psychologie de concierge, je pense que jusque là, il avait tenu, obligé qu’il était  à passer d’un appart à un autre et à trouver du fric pour manger. Avec ce que je lui propose, il voit une sortie possible d’un futur de sdf.

Ses sanglots s’espacent et je sens soudain qu’il passe au régime sexuel. Ses mains qui enserrent mon torse se font caressantes et quand son visage se décolle de mon épaule pour se tourner vers moi, je ne peux m’empêcher d’écraser mes lèvres contre les siennes.

 Il entrouvre ses mâchoires et sa langue pointe mes incisives. J’entrouvre aussi la bouche et aussitôt un ouragan y entre.  

PH qui voit que ça dérape, nous rejoint.

Nous étrennons le lit que nous venons de faire. C’est un petit gabarit mais quelle énergie !

Nous oublions l’heure et nous sortons de la torpeur post orgasmique pas loin de deux heures plus tard.

Nous accompagnons Maxou sous les douches. La salle de bain est bien pratique et nous ne nous gênons pas du tout. Je pense que quand l’étage sera plein, ça risque quand même de favoriser des rapprochements. Mais normalement il ne devrait pas y avoir de « pensionnaires » permanents.

Comme il se fait tard, nous invitons Maxou à diner. Vu ce qu’il avale je m’aperçois qu’il a du se restreindre méchamment de ce coté là aussi.

Du coup je lui demande combien il a en poche. Il rougit avant de nous avouer qu’il ne lui reste que 10€ de la manche qu’il a fait cet après midi.

Je me traite intérieurement de con n’ayant pas vu que son état de dénuement était à ce point.

Quand nous sortons et que nous le raccompagnons au Blockhaus, je lui mets 200€ dans les mains. Il va pour me les rendre. Je lui dis que c’est une avance sur ses gains. Là, il accepte, d’autant plus que je lui fais remarquer qu’il va devoir prendre tous ses repas à l’extérieur, il n’y a pas de cuisine à cet étage de la maison.

Nous le quittons non sans avoir encore une fois été remerciés et embrassés avec fougue.

Alors que nous rentrons, PH me questionne sur avec qui je vais faire démarrer Maxou. C’est vrai qu’il a besoin de travailler de suite.

Je passe quelques coups de fil et fais monter les enchères pour savoir qui aura le privilège d’étrenner mon nouvel Escort. Mes clients jouent le jeu et cherchent tous à être le premier. Les propositions s’envolent. Heureusement c’est un de mes clients les moins bien montés qui gagne. Enfin façon de dire d’un mec qui arbore quand même un bon 24cm x 6 en haut des cuisses.

J’appelle aussitôt Maxou. Il décroche dès la première sonnerie. Il sait que c’est moi puisque je suis le seul à connaitre le numéro. Je lui annonce son premier rendez vous. Il est tout content et s’assoit quand je lui annonce ce qu’il va y gagner. J’ajoute tout de suite que c’est un salaire exceptionnel vu que je l’avais mis aux enchères. Il en rigole et me demande si je ne pourrais pas le faire à chaque fois.

Puis je lui annonce les dimensions du client. Devant le blanc qui calme la conversation, je lui demande si cela pose un problème. Il hésite et me dit n’avoir jamais pris aussi gros dans le cul.

Je lui dis que je m’en, doutais et lui propose de passer le soir même à l’appart pour que nous le préparions à son nouveau taf, je lui précise que tous mes clients sont montés TTTBM et que  24cm c’est dans les plus petit.

Nouveau blanc et j’entends une petite voix me demander les dimensions du plus balaize. Je lui annonce les 28cm x 8 black.

Je l’entends déglutir. Je le rassure et lui dis qu’il n’a pas à s’en faire, nous allons le préparer pour que cela se passe bien.

Quand il arrive vers les 20h, nous passons tout de suite au sujet de la soirée.

A poil nous le plaçons à genoux et commençons le travail de sa rondelle. Beaucoup de gel, de doigt, encore du gel et puis des doigts, ça finit par améliorer la souplesse de son anneau.

Comme tout le monde bande, nous faisons un intermède baise. PH l’encule et Il me suce, je l’encule alors qu’il fait un 69 avec  PH. Nous prenons du plaisir à sentir son anneau se resserrer sur nos queues. Comme je le sens s’approcher de l’explosion, je calme tout le monde et nous reprenons les choses sérieuses.

Nous reprenons la dilatation et faisons entrer dans le jeu un bon gros gode des dimensions de son futur premier client. Pénétration du gland, rotation, poussée, rotation, sortie, gel, rentrée, rotation et on reprend depuis le début. Il nous faut quand même bien 20mn pour réussir à entrer les 24cm de plastique. Maxou a soufflé, respiré fort mais s’est bien détendu même s’il a fallu y aller d’un peu de poppers pour achever le travail.

PH me l’a confirmé, tout pendant le godage, il n’a cessé de bander. Quand les couilles de plastiques noire ont butées contre les siennes, le spectacle était superbe. Ses petites fesses rondes et blanches écartées par le gros gode noir, trop excitant !

D’ailleurs sans avoir eu à le branler, Maxou s’est mis à juter des litres. PH et moi, en deux coups de poignet avons arrosé son dos de notre production.

Retrait du gode et mise en place du plug de travail que j’ai institué auprès de mes « employés ».

Maxou me demande à quoi cela sert. Je me fends une nouvelle fois de l’explication : renforcement du muscle anal. Il doit pouvoir se dilater pour accepter mes « gros » clients mais aussi garder une nervosité qui ne le fasse pas ressembler à une vieille chatte trop utilisée.

Quand il nous quitte (une nouvelle fois après diner), il embarque le gode aussi, il, lui reste 3 jours avant de commencer à travailler.

Le business reste le business, je vérifie que le virement a bien été fait avant de donner l’adresse à Maxou.

Le client :

Très content de Maxou, satisfait de sa fraicheur et de son engagement il a apprécié particulièrement son extérieur. Il m’a remercié de lui avoir réservé la primeur de mon nouvel employé et m’a prévenu qu’il le redemandera souvent.

Maxou, son récit :

Il est arrivé chez le client. Ce dernier était en jogging et son pantalon était déjà déformé par une bandaison impressionnante.

Il a été conduit au salon où un film porno passait sur un écran géant. Thème : de jeunes hommes se faisant enculer par des mecs d’âge mûr.

Le client lui a demandé un strip-tease.

Il s’est exécuté et moitié dansant s’est mis à poil. Pendant ce temps là le client avait sorti sa bite et se branlait.

Quand il a été nu, le client l’a appelé pour qu’il vienne sucer le monstre.

Il s’est retrouvé à genoux à téter le gland.

Il nous a dit avoir pensé à nous et intérieurement à nous remercier de l’avoir préparé et de lui avoir laissé un flacon de poppers.

Il a finit la pipe avec ses genoux sur les épaules du mec et le trou bouffé et travaillé par sa langue. Il nous a dit que dans ce sens, le gros gland l’avait plus d’une fois étouffé en pénétrant sa gorge.

Quand il a été encore plus raide, le client l’a fait monter sur ses genoux et le soulevant comme un jouet, l’a posé sur sa queue (graissée d’une bonne couche de gel supplémentaire).

Là, Maxou nous a dit que son propre poids l’a fait s’enfoncer sur le pieu d’ébène du client. Cela s’est fait doucement et il n’a pris du poppers que quand ce dernier a appuyé sur ses hanches pour entrer dans son cul les deniers des 24cm (mais pas les moins larges !).

 Après ça été une défonce en règle de son petit cul. Par moments et suivant les positions, il s’est trouvé dans la possibilité de voir dans une glace son cul écartelé. Il nous a dit que de voir ça l’avait fait bander encore plus et contracter son anneau au point que son enculeur lui avait dit de relâcher la pression.

En conclusion, il n’avait pas détesté le taf et était prêt à recommencer quand je voudrais.

Je lui demandais d’approcher de moi et ma main dans son dos a glissée jusqu’à ce que mes doigts effleurent sa rondelle. Test, il s’est fait démonter la veille au soir soit presque 24h plus tôt. Mes doigts rencontrent une bonne résistance même si je n’ai pas trop de difficulté à enfoncer mon majeur dedans.

Tout à mon estimation des « dégâts », je n’ai pas remarqué que le souffle de Maxou raccourcit.

Il me surprend en me demandant de le préparer pour ses prochains clients. Nous l’entendons nous dire que s’ils sont mieux membrés que son premier client, ce sera nécessaire.

Tout en nous disant cela, il a défait sa ceinture et laissé tomber son pantalon au sol.

PH devant lui s’est collé et lui roule un patin. Moi, maintenant,  je lui ai mis deux doigts et c’est facile.

Je fais tomber son boxer et son petit cul blanc me fait bander direct.

Il ne nous faut que quelques minutes pour que nous soyons nus tous les trois. A moitié allongé dans un des canapés, je laisse Maxou et PH s’occuper de ma bite.

C’est bon, Maxou apprend vite.

PH lui laisse ma queue et va lui préparer le cul. Pour le préparer aux clients TTTBM il n’y a qu’une solution : la double sodo, après une bonne préparation aux godes.

PH est à 4 doigts dans son cul. Je me dégage alors et vais chercher le matériel, gode et graisse à fist (la plus durable dans le travail d’un cul).

Je laisse PH continuer la préparation et il se prend au jeu. Sa main fine finie par entrer dans le cul de Maxou. Quand il sent sa prostate « prise en main », il se rend compte qu’il vient de se faire fister. Il n’en revient pas comme cela a été facile.

Je lui mets ma bite à sucer, ça nous évite les questions. Malgré les 20cm il nous exprime son plaisir par de nombreux gémissements.

Je suis raide, PH aussi, je demande à ce dernier de retirer sa main qu’on puisse l’enculer tous les deux.

Comme je suis déjà à moitié couché dans le canapé, je fais monter Maxou sur mes genoux et le porte jusqu’à ce qu’il s’empale sur ma queue.

Je m’enfonce. Le cul sur le bord de l’assise, j’attire Maxou contre moi. Il se colle à mon torse et me roule une pelle.

Du coin de l’œil, je vois PH se préparer. Ne voulant pas me faire couper la langue, j’attire la sienne dans ma bouche alors que PH commence à le pénétrer. Je prends un grand plaisir à sentir le gland de PH frotter ma queue en s’enfonçant dans le cul de Maxou.

Maxou, lui, accuse quand même le coup et me demande du poppers. Nos nez étant collés, je sniff autant que lui le produit prohibé mais tant efficace.

Il s’ouvre alors que je bande encore plus fort. PH progresse lentement mais fini quand même par coller ses couilles aux miennes.

Bien enfoncés tous les deux, nous laissons quelques instants à MAxou pour ce faire à ce qu’il a dans le cul. Nous attendons même que ce soit lui qui se mette à bouger.

Puis nous nous faisons plaisir. PH s’écarte un peu et à nous deux, nous manœuvrons le petit corps de Maxou comme une marionnette sur nos bites accolées.

Maxou est le premier à juter et salope mes pecs. Son anus se contracte et la difficulté supplémentaire pour le sodomiser n’est que meilleure.

Nous remplissons nos kpote avant que son euphorie ne retombe totalement.

Avant que nous nous retirions, j’attrape un gros plug long (20cm) et large (6,5cm) mais très étroit à la base. Je remplace nos deux bites par ce plug après l’avoir recouvert d’une épaisse couche de graisse à fist (du type qui ne sèche pas !).

Je fais attention à ce que la rondelle martyrisée se referme bien à l’étranglement.

 PH va nous chercher trois bières que nous dégustons lentement. Maxou nous remercie de cette préparation. Nous le remecions pour son bon petit cul, ça fini en rigolade.

Il nous demande s’il peut rester dormir entre nous deux cette nuit, c’est pas que sa chambre soit top petite mais tout seul au blockhaus, il se fait peur !

Nous acceptons pour ce ce soir mais que cela ne devienne pas une habitude (PH et moi aurions du mal à nous en passer après !).

Dès le réveil, je vérifie l’anus de mon dernier employé. La graisse à fist est encore là et je tourne facilement le plug dans son cul.

Je le lui retire et après l’avoir nettoyé, je lui confie pour qu’il s’entraine encore dessus les deux prochains jours.

Nous le mettons à la porte et allons en cours.

Au Blockhaus, les travaux se terminent. Les murs sont tous ripolinés de blanc à blanc cassé et toutes les machines sont en place : chaudière ; machines à laver, sécher, repasser de la lingerie ; salle de sport : appareils de muscu, tatami et barre de danse ; l’électronique des chambres et surtout de la mienne et dans notre lieu de vie : cuisine, vidéo-projection avec sonorisation cinéma. Les salles de bains sont finies de carrelées, comme la piscine de la salle de sport.

Les sas en verre sur chaque palier remplissent bien leurs offices de tampons entre l’axe vertical (ascenseur et escalier) et les niveaux desservis.

Le mobilier arrive au fur et à mesure. Dans le séjour, tous les meubles sont sur roulettes, tables fauteuils et canapés, buffets. Cela permet de composer l’espace que l’on soit 4 ou 50 ! ça permet aussi d’ajuster son éloignement du mur de projection pour mater les docus (et film …..pornos).

Les chambres sont finalement toutes équipées de lits 180x200 sauf la notre qui hérite d’un 200x200.

J’aménage mon bureau au premier. Plus dépouillé que je le fais, c’est difficile. Bureau design blanc laqué, fauteuils du même coloris, ordinateur coque blanche aussi, les seules touches de couleurs viendront des personnes qui y seront.

Une grande baie vitrée l’éclaire par la cour mais une autre donne sur le palier, histoire de voir qui arrive. Cette dernière vitre s’obscurcie à l’aide d’un simple interrupteur électrique. Il me faut un peu d’intimité quand l’entretien de sélection de mes futurs employés arrive au stade final. Pour m’aider à cela, un lit d’examen est fixé à un mur, plateforme de béton laqué recouverte d’un matelas.

Tout n’est pas complètement terminé mais en cette fin de janvier, j’arrive quand même à y aménager.

C’est assez rapide étant donné qu’il n’y a que les vêtements à déplacer.

Il reste que le jardin suspendu qui attend sa pelouse synthétique (pas de tonte) et les bacs à arbustes. Vu que le froid arrive j’attendrais le printemps.

PH m’accompagne et son appart ne nous servira je pense plus beaucoup. Peut être pour loger les amis de passage quand le Blockhaus sera déjà plein.

Après la première nuit, je comprends Maxou, il faut quelques jours, sinon quelques semaines pour s’habituer à l’ambiance industrielle qui y règne.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)