14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 215

Maxou chez André

J’ai envoyé Maxou chez les autres clients. Premièrement il a besoin d’argent et deuxièmement ça l’occupe et lui évite de passer ses journées à tourner en rond.

Il n’a pu s’inscrire à l’école d’ingénieur qu’il désirait malgré les appuis divers que je lui avais trouvé.

Pour son premier très gros calibre, je l’ai confié à André mon banquier. Avec lui je suis sûr qu’il sera bien traité et qu’il ne risque pas de me revenir éclaté.

Transcription du récit qu’André m’a envoyé après son passage:

Après avoir convenu du rendez vous pour avoir la dernière recrue de Sasha, j’étais très excité et j’ai passé la journée à bander. Croyez-moi, avec ce que j’ai en haut des cuisses, cela n’a pas facilité ma vie professionnelle !

Enfin la fin de journée. En fait je l’ai écourtée trop impatient de découvrir le soit disant « ado-majeur » de Sasha.

Je suis à la maison en avance. Ric doit aller directement de la fac à sa salle de muscu et ne rentrera pas avant 20h 30. Je suis tranquille de ce coté là. Ce n’est pas qu’il me reprocherait d’utiliser les services d’Escorts de Sasha mais juste de ne pas en profiter lui aussi. Mais de temps en temps j’aime bien me faire un p’tit mec seul.

Je passe vite fait sous la douche, déodorant, eau de toilette et j’enfile de nouveaux sous vêtements puis une chemise blanche et mon costume. Ce dernier a beau être bien coupé, ma lourde queue entraine une déformation de la jambe gauche de mon pantalon révélatrice de mon état d’excitation.

Je m’apprête à préparer un plateau d’apéritif et me dit que ce serait plus raisonnable de lui proposer un Coca Cola.

Pour le « détendre » s’il y a besoin, il me reste du poppers. Rien que de penser à ce qui va arriver, je bande encore plus et c’est franchement grotesque ! Je me vois dans la glace du salon,  le gland écartant le tissu du pantalon. Je me décide à l’ouvrir et à mettre ma queue verticale. Quand je referme la ceinture, j’ai le gland sous la chemise ! Quand va t il arriver ??

Il est 17 h pile quand j’entends la sonnette de la porte. J’ai du mal à ne pas m’y précipiter. Quand j’ouvre, je reste quelques secondes stupéfait avant de l’inviter à entrer.

Sasha ne m’avais pas menti quant au physique exceptionnel de son Maxou.

Heureusement que je connais son sérieux et qu’il a du vérifier deux fois plutôt qu’une que ce petit bonhomme était majeur, mais j’ai devant moi un physique d’ado, renforcé par des vêtements tendances (à en croire la garde robe de mon fils).

C’est lui qui finalement me demande s’il est bien chez André et que si c’est le cas je pouvais le laisser entrer.

Je m’efface et quand il passe devant moi, il me frôle que j’en manque d’envoyer la purée.

Je l’emmène à mon bureau. Quand il est devant moi son regard est tourné vers le bas et je mets quelques secondes à réaliser que ce n’est pas de la timidité mais qu’il est hypnotisé par mon gland devenu bien visible après que la mouille qui s’en était échappé ait rendu le tissu de ma chemise transparent.

Je ne dis rien mais défait ma ceinture et laisse mon pantalon tomber sur mes chaussures. La chemise reste collée à mon gland.

Sans que j’aie besoin de lui dire quoi faire, Maxou tombe à genoux. Je sens ses mains remonter le long de mes jambes et venir accrocher mon caleçon. Il le baisse d’un coup, comme si valait mieux découvrir le monstre qu’il cachait en une seule fois.

Ma queue alourdie par le sang tombe à l’horizontal.

Là, c’est vraiment de la timidité que je perçois chez lui. Il hésite mais finit par y poser les mains. Je le laisse aller à la découverte de mes 27cm x 7.

Je ne peux m’empêcher de lui demander si Sasha l’avait prévenu de ce qui l’attendait.

Il dégluti et me dit qu’entre connaître les dimensions et les avoir sous les yeux et dans les mains, c’était autre chose.

Il me fait rire le gamin !

Je lui dis de ne pas s’en faire que ça va marcher tous les deux. Puis je lui dis d’y mettre la langue.

Il s’exécute et il commence par me lécher comme on ferait avec une glace.

Je le laisse faire, après tout si je le dirige comme je le fais avec Ric, il n’y aura aucune originalité. 

Avant qu’il ne continu, je lui demande de se mettre nu. Qu’elle beauté ! Pas un poil disgracieux. Même s’il a un sexe de dimension correcte, l’absence totale de poil le rajeuni. Après avoir passé mes mains sur lui, notamment entre ses fesses, je le laisse reprendre sa position.

Est-ce le fait d’être nu ? Toujours est il qu’il me parait plus excité et que sa position s’en ressent. Il est beaucoup plus cambré, les genoux plus écartés. En plus il est venu tout de suite prendre mon gland dans sa bouche.

J’ai la bonne surprise de le voir engloutir plus de la moitié de ma queue. Quand on voit sa petite bouche, on ne pourrait deviner une telle profondeur et capacité à l’ouvrir.

Je le laisse saliver sur ma bite et prend les choses en mains.

Une de chaque coté de sa tête, je l’emprisonne pour maitriser ses mouvements.

Je lui explique ce que je veux de lui, pour qu’il ne panique pas. Je lui dis que je vais pousser de plus en plus loin ma queue dans sa bouche puis dans sa gorge.

Il ne peut répondre.

Je commence le travail de sa bouche. Heureusement que je suis long à venir sinon la situation m’aurait déjà fait exploser.

Je lui lime la bouche, m’enfonçant toujours un peu plus à chaque va et vient. Rapidement je butte sur sa luette. Je lui explique comment faire et quand il m’avale une première fois, c’est top bon. Mon gros gland est serré dans sa gorge, vraiment trop bon.

Je libère le passage avant qu’il ne s’étouffe et remet le couvert. Les trois quart de ma bite lui tirent des larmes. Dans cette position je ne pourrais entrer plus. Je vais utiliser celle que m’a préconisé Sasha au vu de la taille de mon engin.

Je relève Maxou, il ne pèse rien ! Je le porte sur mon bureau et l’installe sur le dos, la tête dans le vide.

Je pousse son front vers le bas. Ainsi sa gorge est en ligne avec sa bouche. Je lui remets mon gland en bouche et m’enfonce. Je le laisse quelques instants s’habituer à l’inversion de position et le prévient que je vais y aller.

Je vois ses mains s’accrocher au bord du bureau et j’y vais.

Je m’enfonce. La première moitié, pas de problème. Je bute un peu et donne un coup de rein sec. Je suis dans sa gorge, enfin, mon gland y est.

Je me retire qu’il puisse respirer et recommence. A chaque fois j’ajoute un ou deux cm de plus.

Des larmes d’efforts coulent de ses yeux mais pas une plainte ne sort de sa bouche les rares moments où elle est vidée de ma bite.

Je n’ai de cesse d’arriver à lui plaquer mes couilles sur le nez. Ce sera chose faites quelques minutes plus tard.

C’est très jouissif d’avoir son gland serré dans l’œsophage d’un jeune homme !

A chaque mouvement je vois sa pomme d’Adam se soulever sous la pression interne provoquée par le passage de ma bite. J’en oublierai presque qu’il doive respirer un peu.

Je le libère pour lui demander comment il a trouvé cela.

Il me dit que je suis son premier réel TTTBM. Que ce n’est pas si facile bien que Sasha l’ai préparé à cela. puis il se tait, étonné par la nouvelle tonalité de sa voix.

Pour le rassurer, je lui dis que j’ai déjà œuvré dans des jeunes gens débutants, qu’il ne doit pas s’en faire et que je n’allais pas le « casser ».

Il me remercie et ouvre grand la bouche pour que je m’y remette. C’est maintenant plus facile. Je le pénètre plus rapidement et il supporte des coupures de respiration plus longues.

Sa bouche est bonne mais je suis impatient de tester l’autre extrémité de son tube digestif.

Je me retire et le redresse. Il a la voix quand même un peu cassée quand il me demande comment je le veux.

Je lui dis à 4 pattes sur le bureau. Cela met son cul à la bonne hauteur pour que je le prépare.

A part le petit Jimmy qui a un anus d’une élasticité que je n’ai jamais rencontré chez aucun autre jeune homme et Ric, mon fils, qui se prend ma bite dans le cul au moins une fois par jour, je dois bien préparer le terrain.

Quand je lui écarte les fesses, je note qu’elles sont bien fermes et musclée. Je découvre son anus. Il est superbe, rose vif, bien plissé, il se contracte un peu sous l’appréhension. J’approche mon visage et pose ma langue pile dessus. Il est surpris. Il devait penser que j’allais l’enculer aussi sec.

Je lui lèche la rondelle jusqu’à ce que je la sente se détendre.

Les doigts bien graisseux, je commence la dilatation préparatoire. Deux doigts faciles, trois, ça rentre aussi. Le quatrième vient de mon autre main. Quand il est bien au fond lui aussi je passe à deux doigts de chaque main (les deux plus longs, indexes et majeurs).

Il souffle mais sait que c’est nécessaire.

Je lui passe un peu de poppers sous le nez. Je sens aussitôt l’effet de cet aphrodisiaque sur son petit corps. Il chauffe et se détend. Mes 4 doigts glissent facilement. Maintenant je peux envisager de commencer à le sodomiser. Si je l’écarte plus, je ne sentirais plus rien lors de l’enculage !

Je le fais descendre du bureau et je le pousse jusqu’à un des fauteuils. je le plie sur le dossier. Il se tient aux accoudoirs et avec mon pied je lui écarte les jambes.

Ma grosse queue est capotée et graissée, je pose le gland sur sa rondelle.

Comme je vois un petite contraction, je le dose une fois encore en poppers.  Dès que je sens que l’effet arrive, je pousse en avant. Mon gland le pénètre alors qu’il pousse un petit geignement. Je profite des effets du poppers pour avancer plus loin dans son anus. Il accompagne la progression de mon gland dans ses entrailles par un long feulement. Mais pas de cri, je l’ai suffisamment bien préparé. Je ne cesse de pousser jusqu’à ce que mes couilles tapent dans les siennes. Là je ne bouge plus.

Il tourne la tête vers moi. Il est un peu rouge d’avoir celle ci vers le bas. Il prend appui sur les accoudoirs et relève son torse. J’écarte ses fesses de mes deux pouces et ajoute les derniers millimètre avec un ultime coup de rein.

Je le laisse s’habituer à ma queue qui lui distend la rondelle. Je m’écarte de quelques 10aines de cm du fauteuil en l’entrainant avec moi. Il a maintenant tout latitude pour bouger seul.

Il le comprend d’ailleurs comme cela et je le sens s’avancer pour me faire sortir. Je ne le laisse pas aller jusqu’au bout et bloque son mouvement alors que mon gland est encore en lui.

J’ajoute une nouvelle couche de lubrifiant et réinvesti la place. Cette seconde pénétration est presque aussi difficile que la première. Mais arrivé au fond, je sens son anneau se détendre enfin.

Lui aussi sens bien que quelque chose a changé et il s’agite tout seul sur ma queue.

Il souffle fort mais il y va le petit !

Je passe une main contre son ventre. Il bande dur. Je me garde bien de le masturber, s’il jouissais trop vite, je serais un peu obligé de sortir.

je lui demande si ça va. Il me répond de façon hachée que c’est bon, même s’il à l’impression de se prendre un étalon dans le cul.

Maintenant qu’il s’est bien habitué à mon volumineux sexe, je l’attrape dans mes bras et, sans déculer, je le porte jusqu’à aller m’asseoir dans un grand fauteuil.  Je le tourne vers moi et installe chacune de ses jambes sur un accoudoir. Cette position lui écarte les fesses au maximum et en plus l’empêche de se retenir à la descente. Quand nos peaux se touchent, je ne peux mettre un mm de plus.

Je le soulève et retiens sa descente les premières fois puis, je continu à le soulever mais le laisse retomber de tout son poids.

Il apprécie car je le vois toujours bandé. Ce genre de sollicitation fait encore plus durcir ma queue qui devient un vrai pieu en béton. Même dans son état, Maxou s’en aperçoit. Comme je le vois grimacer un peu, je remets une couche de gel et le dose à nouveau en poppers. Ça eu l’air de casser un blocage car après il s’est déchainé tout seul sur le pal que je lui mettais dans le cul. Tout seul, en prenant appuis sur mes épaules, il s’est limé le cul jusqu’à exploser sur mon torse. Comme il a continué alors ses mouvements et que sa rondelle s’est bien contractée, j’ai, à mon tour, éjaculé. Heureusement que je prends toujours des modèles XXL car il m’a tiré des litres de mes couilles !.

Tout pendant que je me suis vidé, je l’ai maintenu bien planté sur mon sexe. Il s’est écroulé sur moi, écrasant son sperme entre nos deux corps.

Je l’ai pris dans mes bras et il s’est laissé câliner/réconforter quelques minutes.

Ce n’est que quand j’ai commencer à sentir mon sexe redevenir flasque que je l’ai soulevé et reposé sur mes cuisses. Il est resté encore quelques instants de plus dans mes bras avant de s’apercevoir de l’incongruité de la chose, je pense.

Là tout est redevenu normal, il m’a demandé où se laver et je l’ai accompagné à la sale d’eau. Je l’ai regardé se doucher. Même ainsi il est beau ce gamin. Je pense que je ferais appel à lui assez souvent, il me rappelle un peu Ric à ses débuts.

Mais Sasha m’a dit avoir recruté d’autre jeunes hommes. Il va falloir que je les essaye eux aussi.

 Fin du récit d’André.

De vive voix il a ajouté que Maxou était d’un naturel et d’une fraicheur désarmante. Tout l’opposé de Jimmy devenu maintenant un pro avec tous les avantages que cela comporte aussi.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)