1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 233

Août 2012-4 Franck et les jumeaux (suite)

Pour éviter que l’on s’encroute je décide tout le monde à partir faire un jogging. Si la muscu apporte les formes et le volume, seul le cardio peut assurer un corps sec sans passer par les diurétiques.

Après une demi-heure pour savoir quel type de short va le mieux à chacun, nous partons torses nus, vêtus des shorts les plus petits que nous ayons pu trouver dans mes placards et de nos chaussures. Je m’attache au poignet un stop sueur dans lequel je glisse quelques billets, au cas où.

Ils me suivent sur un parcours d’environ 10 Km mais avec un arrêt possible dans un des villages des alentours.
Nous trottons tous sur le même rythme et les 6 premiers Km sont avalés rapidement. Quand nous traversons le village en question, La terrasse  du café nous attire irrésistiblement.
Nous y annexons deux tables et PH appel le serveur. Mignon, ce dernier pique un fard quand il tombe sur 6 beaux mecs en shorts courts sinon très courts pour certains, dont les sueurs dessinent leurs muscles et même moulent leurs paquets. Il met quelques secondes avant de nous demander ce que nous désirons. Il devient encore plus rouge quand tous nos regards se fixent sur lui. Il en laisse échapper son crayon et sa main tremble quand il le reprend de la main de Tic.
Pour détendre l’atmosphère, je lui demande s’il fait ça en job de vacances. Il me dit qu’il aide juste de temps en temps son oncle, le propriétaire.
 Comme nous sommes leurs seuls clients du moment, je lui dis de choisir une consommation pour lui et de nous rejoindre à la terrasse.
Il hésite mais je le convaincs en lui promettant que nous le libérerions si un nouveau client se présentait.

Dès qu’il a le dos tourné, toutes les conversations tournent  sur lui. Les spéculations vont bon terme, entre « il doit être canon sans son tablier » jusqu’à «surement mieux  tout nu » à « quel âge peut-il avoir ? » et « il est majeur c’est sûr », sans oublier « il est actif ou passif ? Tu crois qu’il a un gros paquet ? » Et bien sûr plein d’autres remarques aussi pertinentes et cruciales !!

Quand il revient avec nos commandes et sa menthe à l’eau, nous le forçons à s’assoir entre les jumeaux face à Frank sur lequel j’avais cru voir son regard s’attarder.
Nous nous présentons. Lui s’appelle,  Louis, il a 18 ans tout justes et quand Ernesto lui demande quel sport il fait, il nous avoue jouer au foot.
Franck lui demande direct s’il gay et ajoute qu’il espère que c’est le cas car il lui plait bien.
Nous restons tous muets devant son impudence et nous retenons nos souffles dans l’attente de la réponse.
Si elle n’est pas totalement positive, ce n’est pas pour autant un non définitif. Embarrassé par nos présences, il bafouille que : non il n’est pas homo mais que « lui aussi (Franck) il lui plait bien ! ».
Quasiment un aveu, c’est ce que souligne aussitôt Tac à sa droite. Du coup il se sent contraint de nous dire qu’il sait quand même ce que c’est qu’un mec.

Je reprends en main la conversation, faudrait pas que nous l’effarouchions !

Je lu dis que nous sommes au milieu d’un jogging de 10 Km, ce qui explique nos tenues et je lui demande s’il était libre pour la soirée que je serais ravi qu’il la passe avec nous pour faire plus ample connaissance.
Je le vois regarder une nouvelle fois vers Franck. Ce dernier affiche un grand sourire et sans qu’il le quitte des yeux, Louis accepte l’invitation.
Il pourra nous rejoindre dès 18h son oncle étant alors assisté par son serveur salarié.
Je lui donne mon adresse et lui explique grossièrement la route pour venir. Je lui note sur notre facture le n° de téléphone de la maison au cas où il se perdrait.

Nous rentrons au petit trot. Passage aux douches, puis barbotage dans la piscine pour se détendre et éviter les contractures.
D’un commun accord, nous décidons de retenir nos envies de sexe jusqu’à l’arrivée de Louis.

Peu après 18h, alors que nous sommes tous impatients de voir notre invité, le téléphone sonne. Louis est devant la porte et me demande si c’est bien là, décrivant le portail. Je lui confirme qu’il est à la bonne adresse et alors qu’il sonne, Ammed va à ses devants après avoir déclenché l’ouverture. Il nous l’amène sur la terrasse.

Nous y sommes tous en maillots à profiter des derniers rayons de soleil.
Louis est en bermuda et polo. Je lui dis de se mettre à l’aise. Confus il nous dit n’avoir pas prévu de maillot. C’est moi qui m’excuse de ne pas lui avoir dit et je demande à Franck de l’emmener en choisir un. Je lui indique qu’ils sont à coté des jocks à l’entrée de la salle de muscu.

J’attends 5mn puis vais voir où ils en sont. Je passe par dehors et au travers de la porte vitrée, je peux voir que Franck s’est déjà attaqué à la chose. Je trouve Louis dans ses bras en train de se laisser rouler un patin. Il est en maillot. Je peux voir qu’il est bien bronzé et que ses vêtements larges cachaient un beau corps finement dessiné.
C’est vrai qu’à coté de nous tous qui affectionnons la muscu, il est plus dans le style Tic et Tac qu’Ernesto à fortiori moi. 

Je les mate bien 2 mn avant qu’ils ne s’aperçoivent de ma présence. Quand il s’en aperçoit, Louis s’écarte brutalement de Franck et redevient tout rouge. Je l’attrape par le bras, l’attire vers moi et lui roule un patin. Il se laisse faire, éberlué par ce qui lui tombe dessus ! Quand je me détache de lui, je lui souhaite bienvenue dans la « famille ».
Il nous accompagne pour revenir sur la terrasse encore sonné par l’accueil que Franck et moi lui avons fait. Encore tout rouge, il attire les regards des autres convives qui viennent tous l’un après l’autre lui claquer un bisou sur les lèvres en guise de bienvenue.
Ce n’est pas ça qui va le faire pâlir ! D’autant plus que Tic ne s’est pas gêné pour lui mettre la main au panier !
Franck  le récupère avant que cela ne dégénère et le balance dans la piscine, avant  de plonger à la suite.
En 2 secondes nous sommes tous dans l’eau à nous poursuivre et à essayer de baisser le maillot d’un autre tout en gardant le sien. Louis a vite compris et il glisse entre les mains des uns et des autres pour réussir à baisser celui de Franck. Il a de la suite dans les idées ce p’tit con !
Tout content d’avoir réussi son coup, il devient négligeant et à son tour il se retrouve le maillot aux chevilles. Malgré la température de l’eau, il me semble correctement monté surtout en semi bandaison.
Finalement nous sortons tous de l’eau à poil, le slip à la main. Ok, Louis a le cul blanc mais surtout une touffe de poil sauvage autour de la bite.
Il nous regarde tous les uns après les autres et pas dans les yeux ! Son regard ne peux se fixer sur aucuns de nos attributs, intrigué qu’il est par les différentes tailles réalisés sur nos poils pubiens.
Franck l’attrape par les épaules avant qu’un autre ne le lui souffle, l’enveloppant d’un grand drap de bain avant de lui expliquer que tous, nous préférons maitriser un peu la nature et lui glisse qu’il aimerait bien s’occuper du sien de buisson.

Nous le laissons sécher Louis et nous nous aidons les uns les autres, avant de nous rhabiller (enfin le minimum, juste un boxer !)

Samir apporte l’apéritif. Nous sautons sur les accompagnements, l’appétit aiguisé par notre course poursuite.
Louis est maintenant dans l’ambiance, la dose conséquente de whisky versée par Franck l’aide à se mettre à l’unisson.

A la suite nous dinons. Tic quitte vite sa place pour venir squatter les genoux d’Ernesto. Evidement ça dégénère vite. Sentant les 24cm se gonfle sous la pression de ses petites fesses, il glisse à ses pieds et entame une pipe en règle.
Louis a les yeux qui sortent de sa tête. Quand il se tourne vers Franck pour avoir une explication, il ne peu manquer la déformation de son Boxer. Il fait le tour de la table  et au travers du verre du plateau peut voir que Tac et moi sommes dans le même état.
Pour l’achever, Ernesto repousse la tête de Tic et l’envoi me sucer.
Il peut donc voir ce dernier traverser la table, tirer l’élastique de mon boxer et emboucher ma queue.
Franck l’attrape et le soulève pour le prendre sur ses genoux et lui rouler un patin.
Tac s’approche d’eux et intervient dans les contacts linguaux. Dépassé Louis à l’air de se laisser faire.
Ernesto, se lève et vient me donner sa bite à biberonner.

Je donne le départ en quittant la table et en passant au salon.
Les trios restent fixés et alors que je pose Tic, dos sur la table basse, afin qu’Ernesto et  moi ayons de quoi nous occuper chacun à un bout.
Franck place Louis entre lui et Tac et ils s’occupent de lui ensemble. Il lui roule une pelle alors que Tac s’attaque à la bite de Louis. Tac le suce histoire de le faire bander à mort. Peu de temps après il nous annonce un 19 x 5,5.
Arrêt de toutes les « hostilités » pour le féliciter.

Puis nous reprenons. J’enfile ma bite dans la gorge de Tic alors qu’Ernesto lui prépare la rondelle à grand coups de langue et force salive.
A nos coté Louis à totalement cédé et il suce maintenant les 18 cm épais de Franck. Et il s’en donne à cœur joie essayant probablement de reproduire ce que lui fait Tac à l’étage en dessous.
Franck lui tient la tête mais je vois qu’il fait attention à ne pas enfoncer trop loin son gland. Il doit avoir envie de lui faire plaisir à lui aussi.

 Je m’occupe de Tic. Ernesto me prévient qu’il est prêt. Je me kpote et nous échangeons nos places. Après avoir pris possession de sa bouche, Ernesto attrape les chevilles de Tic et les tire vers lui jusqu’à ce que son anus soit jute à hauteur de ma bite. Là, je m’enfonce dans Tic.
Il en peut que gémir et gargouiller alors que le gland d’Ernesto lui fouille la gorge.

Ça attire les regards et je vois que Louis mate Tic.
Franck le reprend en main et se met à le sucer alors que Tac s’attaque à sa rondelle.
C’est surement un truc qu’on ne lui a jamais fait car il en peut laisser échapper un « trop bon » révélateur.

De mon coté je profite bien de la rondelle nerveuse de Tic. Je le rode car bientôt je cède la place à Ernesto.
Quand ce dernier est bien en palce je les quitte pour embrasser Louis.
Sa langue vient vite au contact de la mienne et s’apprivoisent. Je le caresse et m’occupe un peu de ses tétons. Pas d’effets notables, mes mains passent sur ses flancs. Sa peau est douce, je le sens fondre sous nos attentions. Je tape sur l’épaule de Franck qui s’en était déjà aperçu et avait arrêté sa pipe.
Nous baissons la pression. Louis nous dit qu’il n’avait encore jamais pris un plaisir pareil et encore il n’a pas juté !

Le temps mort, nous admirons Tic se faire labourer (limer étant trop restrictif pour un sexe de 24 x 6 en action).
Louis est mi admiratif mi apeuré. Je le prends dans bras et lui glisse à l’oreille que tout va bien se passer. Je suis sérieux et il me croit.

Nous reprenons Louis en main. Une fois préparé, nous cédons à Franck la priorité pour étrenner son cul.
En levrette, Tac sous lui en 69 pour avaler sa bite au maximum, Franck se met en place et lentement pénètre Louis.
Moi, je me place devant lui, les yeux dans les yeux et je lui murmure ce qu’il va lui arriver quelques secondes avant que Tic et Franck agissent. Mon ton le rassure et  il s’accroche à mon regard. Je lui dis de souffler alors que Franck s’enfonce en lui. Il obéi et je vois dans ses yeux chaque cm de la queue de Franck entrer en lui.
Quand il a une seconde paire de couilles collée à lui, je lui roule un patin.

Je me surprends à penser que s’il n’était pas homo, il avait du quand même avoir quelques expériences avec des mecs.

Franck se retire doucement et le pénètre à nouveau. Trois ou quatre fois lentement puis il augmente le rythme. Je me détache pour éviter les dents cassées et lui présente ma bite. C’est lui qui choisit de me sucer. Il le fait bien même si je reste seulement dans sa bouche, sa langue tourne bien autour de mon gland.

Ernesto et Tic qui n’avaient pas fait de pause, jouissent les premiers avec force démonstration.
Ils nous entrainent. C’est Louis qui part le premier recouvrant le cou de Tac d’une bonne couche de sperme. Franck se retire rapidement pour lui juter sur le dos après avoir enlevé sa kpote. J’ajoute ma production qui vient se mélanger aux flaques déjà présente. Tout en dessous Tac qui n’avait pas arrêté de se branler explose dans un geyser qui projette son sperme par-dessus Louis.

Ponctuel comme toujours, Ammed arrive avec les serviettes humides pour éviter que le sperme tache les cuirs des canapés.
Louis repique un fard, ayant probablement oublié la présence de nos hommes de service. 

Après un bon ¼ d’heure de repos, nous remettons nos boxers et j’appelle tout le monde à revenir à table manger le dessers.
Louis parait gêné maintenant que l’excitation est retombée. Je le prends à coté de moi et lui dis de se détendre, qu’il ne devait pas avoir honte de lui. Il reste quand même muet le reste du repas.

Alors que nous prenons un café, il me pose quelques questions.
La première, est sur Franck, je ne m’en serais pas douté !! Quand il apprend qu’il n’est pas du coin, je le vois déçu. Je lui dis que ce n’est pas grave car s’il est vraiment mordu, je sais qu’il sera capable de faire les kms.
La deuxième est sur le groupe. Il se demande si nous vivons tous ensemble. Je lui dis que ce serait sympathique mais que non, Ernesto est de Barcelone et ne va pas tarder à y retourner quand aux jumeaux, ils vivent chez leur père.

Franck s’approche de nous et lui demande ce qu’il va faire l’année prochaine. Louis nous dit commencer les beaux arts dans la ville de xx. Franck lui dit que c’est génial car la route sera facile à faire entre chez lui et la ville en question.pui, il lui demande s’il voulait bien le revoir.
Un peu à l’envers tout ça !
Mais Louis est d’accord.
En attendant je lui demande s’il peut repasser d’ici le départ de Franck. Il saute sur l’occasion. Je lui demande même s’il veut rester à la maison, ça éviterait les aller et retour. Là, c’est moins évident, il va falloir qu’il deal avec son oncle.

D’ailleurs l’heure étant bien avancée, il nous dit qu’il doit rentrer, avec ce qu’il a bu, ce n’est pas raisonnable de repartir en scooter. J’appel Samir et lui demande de sortir la 300C pour ramener Louis. Il nous téléphonera dès qu’il pourra pour nous dire  quand nous pourrons revenir le chercher.

Franck monte avec Louis à l’arrière.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)