1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 240

WE à Paris 2 et retour

Il est 20h quand nous débarquons du taxi. Bo-gosse me roule une pelle sur le pas de la porte qui laisse mes deux comparses à gueuler sur le trottoir.

Nous nous faisons bousculer et repousser dans la boutique.

Sans que ce soit un vernissage, il y a quelques personnes à admirer les toiles et les sculptures. Si les tableaux sont de Moitié, les sculptures, elles, sont d’un jeune artiste encore inconnu.

Une, parmi toutes, m’interpelle. C’est une interprétation toute personnelle du baiser de  Rodin. Les deux protagonistes sont des mâles, plutôt musclés, nus, traités style Union soviétique années 30/40 et repositionné afin qu’on ne puisse se méprendre sur leur sexe. L’œuvre, en bronze poli pour l’un et brut pour l’autre, en taille réelle, occupe tout le centre de la galerie.

Je ne connais pas encore le prix que PH me propose que nous l’acquérions pour la terrasse.

Bo-gosse nous donne son tarif. Honnête vu le cours du bronze ! Sans être plein, la « bête » fait quand même plus d’une tonne. 

Je n’hésite pas longtemps mais exige de rencontrer l’artiste pour finaliser  l’achat.

Bo-gosse est OK et l’appel de suite.

Comme il peut se libérer, il lui enjoint de nous retrouver sur place.

Nous attendons une petite demi-heure et arrive un jeune homme, un peu plus âgé que moi, assez grand, cheveux noirs mi-longs, de grands yeux gris éclairent son visage. Sous un nez droit une bouche aux lèvres pleines et rouges attire mon attention. En moi-même je la définie comme propre aux baisers langoureux.

Je continu ma revue de détail. Son T-shirt moule un torse large et musclé. Sa taille est serrée par la ceinture d’un jeans qui serre d’aussi près de ses jambes que son T-shirt ses pecs.

Quand mon regard remonte à son visage c’est pour lire dans ses yeux un sourire absent de sa bouche.

Il se présente : Alban. Je lui serre la main et lui dis que je suis l’acquéreur de son œuvre.

Et là, il me sort : si je veux.

Je me tourne, surpris, vers Bo-gosse qui hausse les épaules à mon regard interrogatif.

Alban reprend la parole et me dit que cela dépend de moi et de mon compagnon.

J’attire vers moi PH et nous nous roulons un patin. Quand je me détache, je lui présente PH. C’est à son tour d’être examiné sous toutes les coutures. Le résultat doit être satisfaisant puis qu’à son issu, Alban nous dit accepter la vente.

Il nous explique qu’il n’aurait pas voulu que l’œuvre parte chez des vieux, juste pour leur servir à se rincer l’œil.

Finalement je commence à bien l’aimer ce taré ! Du coup je lui explique où nous comptons la mettre en scène. Il aime bien l’idée qu’elle soit le centre d’un jardin suspendu.

Bo-gosse annonce la fermeture et retient le sculpteur à diner avec nous.

Il a du se rendre compte que son délire collait bien avec nos caractères à PH et moi.

Nous partons à pieds, occupant, à nous 6, toute la largeur du trottoir.

Notre passage ne laisse pas indifférents et, les mecs comme les filles se retournent sur nous.

Nous sommes accueillis par le chef (un ami de Bo-gosse) qui nous a réservé sa meilleure table.

Alban se place à ma droite, Kev à ma gauche, en face PH est encadré par Bo-Gosse et Moitié.

Le diner est très agréable, les plats sont délicieux et la conversation très intéressante, et non, pas sur le sexe !

Kev dit à Alban que son œuvre sera en bonne compagnie puisque nous avions déjà acquis plusieurs productions de Moitié. Et Bo-gosse de renchérir qu’en plus elle (la sculpture) prendra place dans une habitation très particulière.

Alban nous dit qu’il faudra alors qu’il veille lui-même à sa livraison. Depuis déjà quelques temps sa cuisse était collée contre la mienne et sa main gauche en caressait l’intérieur.

PH s’est aperçu de la chose et me sourit de toutes ses dents.

Je prends ça pour une autorisation et ma main droite divague et, de sa cuisse remonte plus haut.

Monsieur semble assez bien équipé et de plus un peu excité ou alors sacrément bien monté !

Alors que nous passons au café, il est déjà minuit, Alban nous propose de visiter son atelier. Kev est partant et nous pousse gentiment à accepter.

Bo-Gosse et Moitié déclinent l’invitation. Il me glissera à l’oreille, alors que nous nous disons au revoir, que le seul artiste qu’il vent et avec qui il couche est Moitié. Il ajoute que, selon les commérages, Alban serait un bon coup.

Nous nous entassons dans un taxi et pendant le trajet, les mains s’égarent et nous sommes tous 4 bandants en sortant devant la porte d’Alban.

Nous le suivons. Passage sous une porte cochère et traversée de la cour jusqu’au fond. Son appart/atelier prend toute la largeur. Une grosse porte à double battant nous donne accès à un immense atelier où trois sculptures sont en chantier, recouvertes de draps humides.

Au fond, ouverts sur l’atelier nous voyons l’appartement : une cuisine/séjour puis une salle d’eau et la chambre.

Alban nous entraine sur les canapés et revient après avoir lancé un café. Il se cale entre PH et moi et attaque aussitôt. Je me retrouve avec sa langue dans ma bouche et PH sa main sur le paquet.

Kev ne reste pas de coté et nous rejoint torse nu. Quelques minutes plus tard nous sommes tous à poil.

Comme je l’avais pressenti, Alban est un sacré beau mec. Poilu, il tond tous ses poils (torse, bras et jambes) à 2 ou 3mm, son pubis et la ligne jusqu’à son nombril sont un peu plus long. Les couilles sont rasées.

Bien qu’il ne soit pas imberbe, ses muscles sont bien visible et l’ensemble et très sex.

De ce coté là, il se défend et, sans triple décimètre, je le pense de 20/21cm sur 6 de large, circoncis avec un beau gland plutôt rond et légèrement plus gros.

Kev est le premier à se jeter dessus. Alban est surpris de le voir l’avaler entièrement, agréablement surpris.

Je suis encore à lui rouler un patin comme PH s’occupe de ses tétons (le droit est percé et orné d’une couronne dorée, travaillée, maintenue par une petite barre transversale).

Ses deux mains branlent mon sexe et celui de PH.

Je me décolle de lui et lui mets ma bite devant sa bouche. Il ne fait aucune difficulté pour me tailler une pipe et à la troisième « plongée », vient buter son front sur mes abdos, à son tour m’avalant tout entier.

Je suis passé facilement dans sa gorge, je ne suis sûrement pas le premier !

Il se dégage de nos trois attentions et, debout, repousse la table basse pour dégager le tapis avant de nous inviter à le rejoindre dessus.

En carré, chacun suce celui qui est devant lui, trop bon ! Nous continuons avec un glissement vers l’arrière et nos salives œuvrent à lubrifier nos rondelles. Avant d’aller plus loin, il attire vers nous une poignée de kpotes et deux tubes de gel.

Sa bite me plait trop et j’attire PH sous moi pour, en 69, laisser nos deux « portes arrière » libres d’être enfoncées.

Nos deux amis ne s’y trompent pas et comme je vois la queue de Kev venir défoncer le cul de PH, je devine sans mal que c’est celle d’Alban qui force ma rondelle. Je me détends bien et il s’enfonce sans résistance de ma part. Arrivé au fond, il attrape mes épaules et d’un coup sec vérifie qu’il ne peut s’enfoncer plus.

Je le laisse me limer quelques minutes avant de brusquement serrer mon anneau. Il est bloqué à mi pénétration et ne peut plus bouger. Il est surpris ne s’attendant pas à ça. Je lui dis, en relâchant la pression, que c’était juste pour lui montrer que s’il m’avait si facilement pénétré, c’était parce que je l’avais bien voulu.

Je relâche la pression et il se remet à me sodomiser. Son gland légèrement plus large que sa hampe me fait un bien fou à passer et repasser sur ma prostate.

Et c’est dans cette position que nous prenons nos pieds. PH est le premier à juter. J’avale sa production et cela, plus le limage en règle de ma rondelle, me fait jouir à mon tour. Il me boit totalement, c’est l’avantage de vivre ensemble !

Sous les pulsions de nos anneaux consécutives à nos éjaculations, nos deux enculeurs jutent de leur coté. Ils se fixent au fond de nos culs et remplissent leurs kpotes.

Quelques minutes plus tard, ils déculent avant de débander complètement. Du coup, je peux me retourner et avec PH nous nous roulons un patin où se mélangent nos derniers gamètes cachés entre nos dents.

Alban demande à Kev s’il nous connait bien et, devant sa réponse positive, lui demande si nous sommes toujours aussi chauds.

Nous sommes encore à nous rouler une pelle que j’entends Kev lui confirmer que là, c’était juste tiède et qu’il m’a vu assurer grave lors de touzes mémorables.

Je me détache de PH et leur dit qu’il est très impoli de parler de personnes quand elles sont devant eux.

Alban me dit alors directement qu’il est preneur quand il effectuera l’implantation. Ça le changera des « habituels » parisiens.

Nous prenons enfin le café et alors que je souhaite voir les œuvres en cours, Alban refuse de soulever les draps. Il ne laisse voir que les œuvres terminées.

Alors que nous prenons congés de l’artiste, PH lui glisse à l’oreille que la prochaine fois il devra tester son cul à lui aussi.

Nous regagnons l’appart de Kev à pied. Nous mettons ¾ d’heure mais les rues sont vides et nous marchons rapidement. Deux fois nous croisons des mecs. Un des groupes fait mine de revenir sur nous mais notre assurance les convainc de renoncer à nous embêter. Ils ont beau être deux de plus que nous, leurs carrures ne plaident pas en leur faveur !

Après une douche rapide, nous dormons dans le même lit.

C’est le téléphone qui, à 13h nous réveille. Kev peine à se dégager de nos deux corps entassés sur lui.

C’est Henri qui nous attend pour déjeuner. Nouvelle douche et nous le retrouvons chez lui.

Nous partons déjeuner. Nouveau restaurant, encore celui d’un ami. Très bon évidemment. Je lui parle de la sculpture que nous avons acheté hier soir et lui montre les photos prises sur mon i-phone. Il la trouve pas mal du tout. Kev lui dit qu’il en a fait d’autres moins imposantes.

Comme avec Moitié, je suis sûr qu’il va acquérir une de ses œuvres.

Il nous raccompagne jusque chez Kev et comme nous nous équipons pour rentrer, il me demande les disponibilités de Viktor car il doit bientôt retourner en Russie.

Je lui dis de m’envoyer un mail.

Une fois nos combis sur le dos, nous retrouvons nos montures et direction la province. A peine 3h plus tard nous les garons au rez de chaussée du blockhaus.

La Ducati de Franck est là. Au 4ème, il nous attend avec Louis. Ils venaient d’arriver et Samir les avait invités à rester sachant que nous arrivions.

Ils nous aident à nous dépouiller de nos combis. Devant un thé bien chaud alors que nous sommes assis devant le feu « numérique », je raconte notre WE et surtout l’achat que nous avons fait. Ils nous racontent le leur, comme si nous n’avions pas deviné, devant leurs airs comblés, qu’ils avaient passé leur temps au lit à baiser !

Ils nous quittent après diner et j’organise le voyage de Viktor selon les besoins d’Henri avant de lui envoyer sa convocation par mail. 

Le lundi nous arborons PH et moi les perles que nous venons de nous offrir.

Evidemment, mes Escorts nous en font la remarque.

Morgan (mon Escort et collègue de fac) me dit qu’ils (mes Escorts) pourraient tous arborer un signe commun. 

Je refuse le tatouage, trop indélébile. Il me propose un piercing. Ils en avaient discuté entre eux et me proposaient le téton droit ou le nombril.

Avec le souvenir du bijou arborant le sein d’Alban, je lui dis que je vais y réfléchir.

Quelques jours plus tard, à l’occasion du cours de Krav maga, je leur donne ma réponse. 

C’est OK pour leurs tétons et je leur montre un dessin de ce qu’ils y accrocheront après la cicatrisation.

A l’image de ce que porte Alban, je vais leur faire faire un anneau découpé. A droite d’une tête de tigre et à gauche de celle de l’animal de leur choix. C’est aussitôt la cacophonie. L’idée les a emballés et ils discutent à qui choisira quel animal. Ils choisissent :

Morgan, un Boxer,

Simon, un Boxer aussi ! (j’airais du m’en douter, depuis qu’ils sont ensemble !)

Jonathan, préfère un Pit-bull, cela correspond mieux a son caractère explosif,

Viktor, un ours Kodiak (rapport à ses origines),

Maxime, un Lion,

Benoit, un Taureau,

Clément, grand amateur d’eau, voulait un dauphin mais devant les rires des autres, il finit par opter plutôt pour une Loutre,

Daniel, un Guépard,

Jimmy, un Loup

Ed à qui j’ai téléphoné la nouvelle est partant et me dit vouloir un Labrador.

Pour finaliser les bijoux, je fais appel à un orfèvre local. J’avais repéré sa devanture et les œuvres originales qu’il y avait exposées.

Je débarque donc avec mes croquis. Après avoir expliqué ce que je désirais, nous nous mettons d’accord sur le matériau. Je voulais de l’or jaune et lui me proposait plutôt de l’or blanc pour plus de contraste avec la peau bronzée. J’ai suivi son idée. Il me dit qu’il cherchera aussi le moyen de les faire le plus léger possible.

Pour les découpes, avec les silhouettes prévues, il me dit pouvoir me faire passer ses propres croquis dans la semaine avec le devis définitif.

Quand je reçois ses versions, je m’aperçois qu’il me propose deux versions de la tête de tigre. Museau fermé ou bien gueule ouverte. C’est cette dernière que je choisis, elle fait plus virile. Les autres têtes d’animaux sont bien faites aussi.

Je lui téléphone mon accord. Il ne reste plus qu’à faire percer tout ce petit monde.

Quand j’appel le tatoueur pour demander un rendez vous pour percer 10 tétons, il croit à un blague et j’ai tout le mal du monde à le persuade du contraire.

Je passe même le voir et pour prouver mon sérieux, lui dépose la moitié du coût de l’opération. Là seulement il y croit.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)