1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 258

Kamal et Eric, le diner chez Emma et courses.

Kamal se stabilise. Son programme chargé ne lui laisse plus le temps de se poser des questions.

Alexandre a retrouvé son p’tit « rat » des débuts, Maxou me rapporte qu’il bosse bien et que de lui-même, il a réquisitionné Victor pour le soutient en langues. Souvent avec Louis qui l’aide aussi, Ils se font Kamal. Il me dit que ce doit être aussi de faire toujours le passif qui doit le souler avec Alexandre. Avec eux, Kamal est recto verso, même si sa bite ne fait que 16, ses 6 cm de large sont efficaces.

Kamal lui-même est venu me parler d’Eric. Je ne lui avais rien dit le concernant.

Dès le premier contact, il a du sucer la grosse queue black d’Eric. Il me dit qu’il avait hésité mais qu’Eric lui avait dit que cela faisait parti du contrat. Comme c’était un ami à moi, il avait accepté ses avances.
Il me dit qu’il n’avait jamais vu de bite aussi grosse, ni d’aussi noire.
Cela me fait rire (j’avais eu la même réaction à ma première rencontre d’Eric).

Je lui ai demandé ce qu’il avait fait. Il m’a dit n’avoir réussi qu’à sucer son gros gland et à peu près la moitié de sa bite.
Moi : ça t’a plut ?
Lui : oui mais j’ai mal à la mâchoire
Moi : va falloir t’y faire, t’es pas rendu au permis
Lui : tu crois qu’il va me l’enfiler dans le cul
Moi : c’est sûr ! Mais t’inquiète il sait y faire avec des p’tits culs comme le tien.

Il se colle à moi et me roule un patin tout en vérifiant de la main s’il me fait de l’effet.
C’est évidement le cas ! Prenez un beau petit beur, ça fait monter la sève de n’importe quel homme normal !
Lorsque ses mains ont dégagées ma queue et mes boules de mon jeans, il glisse vers le bas et engouffre ma bite jusqu’aux couilles.
Deux, trois fois je le laisse pomper puis l’écarte de moi. Il me dit qu’il faut bien qu’il s’entraine pour faire la place à Eric.

PH est entré alors qu’il replongeait sur mon gland. Je lui ai fait signe de me rejoindre et alors qu’on se roulait un patin, je dégageais son sexe pour qu’il profite aussi de la douceur de la bouche de Kamal.
A nos pieds, il a vite compris et s’est mis à alterner sans qu’on lui demande.

Bien chauds, avec PH nous l’avons mis nu avant de, nous même, nous mettre dans le plus simple appareil.
Sur le canapé du salon, nous l’avons embroché par les deux bouts façon agneau de méchoui.
Je crois bien qu’il a kiffé de se faire baiser par nous deux. Mes coups de rein dans son cul enfonçait le gland de PH tout au fond de sa gorge.  Après avoir échangé plusieurs fois nos places, je me réinstallais dans sa rondelle pour le final. Mes mains bien accrochées à ses hanches, je l’ai bourriné jusqu'à remplir ma kpote. 
Alors que je le plantais profond, PH s’est retiré de sa bouche pour lui recouvrir le visage de sperme. Dans ma main s’écoulait son propre sperme.

Comme il avait pris du retard, je téléphonais à Alexandre que nous lui renvoyions son petit minet. J’ajoutais que nous l’avions bien chauffé et qu’il était tout prêt à servir.
 Il me demande comment je l’ai trouvé.
Je lui dis que de voir plus de bite c’avait l’air de lui faire du bien !
De plus le coaching de Maxou faisait son effet. Là, il admet que j’ai eu raison. Les résultats de Kamal se sont améliorés et pas seulement dans les matières scientifiques. Je lui explique ce qu’avait mis en place Maxou avec l’aide d’un autre de mes petits gars.
Il éclate de rire et me dit que c’est plus seulement une agence d’Escort-boys mais Acadomia !
Je lui renvoi qu’en attendant, je l’ai stabilisé son petit Kamal, même s’il le partage un peu maintenant !
Il l’admet et me dit qu’il le préfère maintenant.

J’ai eu Eric deux semaines plus tard. Il venait d’enculer notre Kamal et tenait à me faire savoir que c’était un réel bon coup. Il me remerciait de le lui avoir envoyé avant mes autres clients. Du coup sa rondelle était encore étroite pour son gros diamètre. Je lui demandais s’il avait quand même fait attention.
Il m’a alors rappelé que j’y étais passé moi aussi et qu’il ne m’avait pas ruiné mon petit trou pour autant.
 Il m’a dit que non seulement le petit avait aimé ça mais il s’était donné à fond et n’avait pas hésité à le chevaucher comme un malade. Je lui ai quand même demandé comment il se débrouillait sur une moto. De ce coté là aussi il progressait bien.
S’il a son bac je me laisserais peut être aller à lui offrir sa première moto !

OK, OK ! Je sais que je suis protecteur. Un psy de bas étage dirait que ma condition de fils unique a provoqué des manques que je m’évertue maintenant à combler.

En attendant la vie continue en parallèle.
Emma nous a tous invités pour ce premier diner réalisé par Pablo. Quand je dis tous, j’entends par la ses trois amants (PH, Ernesto et moi) plus leurs deux mecs, Marc et Hervé.
Quand nous passons à table je remarque 7 couverts. Comme Pablo apporte l’entrée, elle lui demande de rester avec nous. Il refuse mais elle le convainc en lui disant que ce serait la seule et unique fois.

Pablo surveille donc de la salle à manger l’exécution de la suite de son diner par la vieille cuisinière, fière de montrer qu’elle peut suivre ses instructions sans faillir. Il nous régale et tous nous le félicitons pour l’association des saveurs et la finesse des plats.
Au dessert, Emma nous dit qu’avec Pablo elle dispose maintenant du meilleur cuisinier privé qu’elle connaisse.

Pablo en rougit de plaisir sous sa carapace de macho !
Avant de repartir nous lui offrons les 3 tableaux, empreintes de nos corps nus. Emma trouve ça original. Elle reconnait qui est qui mais laisse Pablo essayer de nous trouver. Il devine surtout son frère et nous remercie. Nous les déposons dans son appart en partant.
 Emma que nous n’avions « vus » depuis pas mal de temps demande si nous (les trois jeunes) pouvons rester jusqu’au lendemain. Marc et Hervé se regardent et acceptent. Après tout ils nous ont plus souvent qu’elle.
Dès que nous nous retrouvons tous les 4, les vêtements volent et c’est à poil que nous traversons la maison pour un petit bain avant l’amour. En arrivant près du bassin, nous attrapons Emma et la faisons voler dans les airs avant qu’elle n’atterrisse dans l’eau. Nous plongeons vite pour la retrouver.
Les jeux ne restent pas innocents très longtemps ! Emma se retrouve rapidement envahie par tous les orifices possibles. Je lui roule une pelle alors que les doigts de PH et Ernesto s’agitent à l’autre extrémité de son corps.

Nous la sortons de l’eau et la portons jusqu’à sa chambre. Puis commence la partie de plaisirs.
Dans un premier temps nous nous concentrons sur Emma. D’abord nos langues entrent en action. Nous tournons sur ses trois orifices, bataille de langue, excitation de son clito et préparation de sa rondelle à la défonce, nous y passons tous les trois. Quand nous l’avons senti bien chaude, un orgasme clitoridien plus tard, nous avons commencé à user de nos bites.
Comme pour nos langues, nous alternons les pénétrations. Bouche, chatte et cul en prennent pour leurs comptes.
Ma position préférée et je pense celle d’Emma aussi c’est : PH dans sa bouche, Ernesto dans sa chatte et moi dans son cul.
 Nous avons réussi à la mettre sur les genoux avant que nous même nous jouissions à notre tour. Les trois orgasmes que nous lui avons procurés pendant nos rotations y ont été sûrement pour quelque chose.
 Alors qu’elle revenait du dernier, elle a pu nous admirer nous aimer entre nous. Elle est même venue nous rouler des pelles alors que je défonçais PH tout en me faisant mettre par Ernesto. C’est aussi une position que j’affectionne particulièrement.
Se faire labourer le cul alors que sa propre bite est compressée par une rondelle bien serrée, c’est très bon. Et d’autant plus quand la queue qui te défonce fait 24 x 6 (même sous emballage)!

Alors que nous nous écroulons en tas après avoir enfin éjaculés, Emma nous cajole tout en nous laissant reprendre souffle.

Nous finissons la nuit tous les 4 serrés dans son grand lit.

Le matin, Pablo nous avait préparé un petit déjeuner à l’anglaise, ayant supposé à juste titre que nous aurions besoin de reconstituer nos forces. Comme il apportait le thé, je demandais à Emma si elle lui avait octroyé un créneau pour nager dans la piscine.
Elle n’y avait pas pensé. Retenant Pablo, elle lui a demandé si l’accès à la piscine l’intéressait. A sa réponse positive, elle  lui a permis d’y aller quand elle même ne l’utiliserait pas et dans ses plages de temps libre.
Pablo lui a dit qu’il irait, dans la mesure du possible, tous les jours en début d’après midi.

Retour au Blockhaus. Marc et Hervé nous attendaient. Comme leurs voyages à l’étranger ne favorisent pas l’exercice, hors les quelques hôtels équipés de salle de sport et la baise, nous les attirons  au second pour deux bonnes heures de suée. Puis barbotage dans l’eau chaude de la piscine pour détendre nos muscles.

L’après midi, Hervé et Marc nous ont trainé dans les boutiques pour refaire nos vestiaires.
Après avoir acheté de quoi remplir les tiroirs à chemises et pour eux deux un costume, ils se sont aperçu que nos gabarits particuliers : épaules larges, bustes bien développés et bassin étroit avec cuisses plutôt musclées, ne rentraient pas dans le standard du prêt à porter classique.  
Du coup nous avons fini dans la boutique Levi’s où nous avons foutu un bazard pas possible. Je pense qu’à nous 5, nous avons accaparé plus de la moitié des vendeurs et essayé toutes les formes en stock. Avec PH et Ernesto, j’ai rendu fous nos jeunes vendeurs attitrés avec nos demandes de Jeans slims dans lesquels nos cuisses avaient du mal à rentrer. J’ai poussé le vice à demander à deux vendeurs de m’aider à enfiler le plus étroit. Chacun d’un coté de moi, tirant vers le haut  le jeans par la ceinture  alors que je détendais mes muscles pour facilité leur compression. Comme nous faisions beaucoup de bruit, PH et Ernesto sont venu à la rescousse et passant leurs bras autour des vendeurs sont venus les aider à « m’enfiler ».
Cela n’a pas rendu l’essayage plus discret. Ils en pont profiter pour les coincer contre moi et pour frotter leurs braguettes gonflées contre leurs petits culs.
Je ne sais pas s’ils étaient homos mais j’ai bien senti leurs bites gonfler contre mes cuisses. J’ai commencé à bander et là, c’est devenu carrément impossible de refermer les boutons !

Leur patron est arrivé pour gueuler que nous faisions trop de bruit, le plus jeune des vendeurs, joues rouge et braguette déformée, lui a montré la pile de jeans déjà mis de coté.
Grands sourires et excuses pour nous avoir déranger, nous souhaitant bonne continuation.

Du coup, c’a cassé l’ambiance et nous avons fini nos sélections rapidement.
Avant d’arriver en caisse, je donnais à mes deux petits vendeurs ma carte tout en les invitant à venir nous retrouver dès la fermeture de leur boutique.
Comme le plus jeune allait s’excuser de ne pouvoir venir, son collègue l’a pris par le bras et nous a dit que sans problèmes ils nous rejoindraient  tous les deux vers les 20h, la boutique ne fermant qu’à 19h30.
Passage en caisse, remerciement du patron devant la 20aine de pantalons que nous lui prenions.
Nous finissons les courses dans un magasin de vêtements de sport. Ils ne disposent que de Jocks Adidas et tous avec coquilles pour les sports de combat. Nous passons dans les rayons « sport indoor ». Rien de neuf en appareil de muscu. Je prends quand même une douzaine de paires de gants de différentes tailles pour notre salle privée. Coté vêtements, rien de plus intéressant que ce qu’on peut trouver par internet.

Retour à la maison. Je préviens Marc et Hervé que j’avais invité pour le soir même nos deux vendeurs. Hervé est surpris, pas encore complètement à l’aise avec mes façons de faire. Marc lui me souri, amusé comme d’habitude. Il sait que mes choix seront à même de satisfaire ses envies.

Quand ils arrivent, Marc me félicite. Mes deux jeunes vendeurs sont mignons comme tout. Ils sont un peu intimidés mais ça ne dure pas. Le plus âgé, 20ans maxi, porte son jeans comme une deuxième peau. Mais il se laisse rapidement dépouiller de son polo.  Pas un poil sur le torse aux pecs bien dessinés avec des tétons plus gros que la normale. Quand j’en pince un, il réagit au ¼ de tour. C’est du téton travaillé ça !
L’apprenti vendeur, plus jeune se laisse approcher par Ernesto et PH. Il se laisse embrasser et bientôt se retrouve nu comme un ver. Imberbe lui aussi, il se débride complètement et s’attaque aux boutons de leurs braguettes.
Le plus âgé me dit alors qu’il ne faut pas que je m’inquiète, sous des dehors de garçon bien élevé son collègue est une véritable petite salope. Toujours une kpote en poche pour se faire baiser par un beau client.
Quand il tombe sur les 24cm d’Ernesto son exclamation est sans équivoque, tout comme sa plongée pour se l’enfiler dans la gorge ! 
De mon coté, avec l’aide de Marc, j’ai fini d’éplucher mon vendeur.  Plein de bonne volonté, il se penche de lui-même sur nos bites et nous suce en alternance. J’aime bien sa bouche et sa mâchoire large qui nous laisse entrer dans sa gorge sans que nous ne sentions ses dents. Il joue de sa langue sur nos glands avec dextérité et la pointe même pour titiller nos méats. Marc aime bien et il bande encore plus dur.
A nos coté, le jeune vendeur s’est attaqué à la queue d’Hervé. Ernesto, la main sur sa tête, dirige la pipe.
PH nous rejoint.  Il s’installe sous le vendeur pou r emboucher sa bite (correcte dans les 18 x 4/5). De mon coté j’écarte ses fesses et à la vue d’une belle rondelle serrée, je me penche pour la bouffer.
Bien que bâillonné par les 22cm de Marc, il émet des borborygmes que nous traduisons comme des signes de bien être.
Sous ma langue  son anneau se desserre rapidement. Mes doigts plein de gel remplacent ma langue et j’en entre facilement deux. Ça l’air de lui plaire vu comme il tortille du cul. Au troisième doigt, je préviens Marc qu’il est prêt à être sailli.
Dégagement de sa gorge, enkpotage et pénétration dans la foulée. Le vendeur apprécie la défonce. Il attend que Marc soit au fond de son cul pour agripper mes hanches et enfourner ma bite dans sa bouche. Il m’aspire et m’avale. Sa gorge serre bien mon gland et je dois faire un effort pour me retirer et le laisser respirer !
Bien chaud, je demande à PH de se tourner en 69 avec notre centre d’intérêt et quand il est en position, je m’assois sur sa queue.
Ce n’est pas mauvais de se faire pomper le dard tout en se faisant ramoner le cul, tout ça sous les yeux de son mec en train d’enculer le suceur !

A nos cotés, Ernesto et PH font la fête au petit cul de l’apprenti vendeur. Après l’avoir baisé chacun à son tour, ils en sont à l’enculer  ensemble. Vu les grimaces qui déforment son visage, l’apprenti prend grave !
Je décris à son collègue ce qu’il subit. Il est surpris au point de délaisser ma bite et de tourner la tête pour mater. Il nous dit qu’il le savait très salope mais pas à ce point là.
Je reprends sa tête et plante ma bite dans sa bouche ! Faudrait pas qu’il m’oublie.
Il s’étrangle plusieurs fois. Quand Marc pousse son sexe au plus profond de son cul ça le propulse sur mon sexe et mon gland pénètre au plus profond de sa gorge.

Quand je vois l’apprenti se juter dessus avec une force telle qu’il s’en fout dans les cheveux, j’explose à mon tour et mon sperme sert de gel au vendeur.
Je sens au fond de moi, PH juter comme Marc se fixe au plus profond de notre invité pour remplir sa kpote.

Avachis dans les canapés, nous récupérons quand Samir et Ammed arrivent avec des serviettes tièdes et de quoi restaurer nos forces. Les deux nouveaux ouvrent de grands yeux devant leurs tenues minimales (rappel : shorty en cuir moulant).

C’est quand ils veulent partir que nous nous apercevons qu’ils ont bu un peu trop ! alors qu’ils veulent absolument rentrer chez eux, PH leur fait comprendre qu’ils sont trop « chargés » pour prendre le volant. Ils acceptent de se faire raccompagner. Ammed suivra Samir et les deux vendeurs pour le ramener au blockhaus.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)