12 Déc.
+ 67 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 262

Kamal veut devenir Escort (suite), gang bang « privé »

Récit de Kamal Suite :

Alors que je pensais que nous resterions seuls, Kev a invité son pote à rester dormir.

Après un diner que Kev a fait livrer, nous avons discuté de tout et de rien. Ils voulaient savoir quand j’étais devenu Homo, qui était mon premier mec puis chacun y a été de sa propre histoire.

Kev nous a dit qu’avant d’avoir rencontré Marc et Sasha, il se faisait payer l’été par des vieux pour les défoncer. Cela lui payait ses études et il gagnait assez en deux mois sur la cote pour couvrir ses frais d’école et de vivre l’année sans trop se priver. Il s’était lié d’amitié (plus sexe) avec Sasha et Marc un été où ils étaient venus à La Palmyre où il œuvrait.
Grâce à Sasha il avait fait la connaissance d’Henri. Après l’avoir embauché comme secrétaire particulier (plus sexe), à l’exemple d’Emma la mère adoptive de Sasha, Henri qui est célibataire, l’avait adopté.
Depuis, ils aimaient à se partager les petits mecs de Sasha ou bien ceux qu’il levait en boite.

Musclor, lui, avait commencé dans son club de gymnastique. Lors des déplacements pour les compétitions, les plus jeunes dont il faisait partie était encadrés par les 17/20 ans. Et évidement ces derniers les utilisaient pour décompresser les veilles de concours.
C’est comme ça qu’il s’est retrouvé au « service » d’un des athlètes qu’il admirait le plus et auquel il n’a su/pu/voulu résister. D’après ce qu’il avait compris à l’époque, c’était la tradition dans ce club. En échange, les mecs prenaient soin d’eux, ils les encourageaient ou les consolaient en cas de défaite.
Il avait eu la chance que son « mentor » soit doux car certains s’étaient fait dépuceler à la dure. Ils en discutaient entre eux. Il a vite compris qu’en plus du sexe, il y avait beaucoup de tendresse entre eux.
C’est grâce à lui qu’il s’était fait un corps aussi musclé. Quand ça été son tour de se prendre un jeune sportif, il l’avait vite partagé avec son ancien mentor.
Depuis il bossait comme Coach sportif dans la salle où Kev allait s’entretenir et il avait vite compris que, comme lui, les mecs l’intéressait plus que les meufs. Il avait fait en sorte d’encadrer ses exercices jusqu’à le draguer sous les douches un soir où il avait réussi à le garder jusqu’à la fermeture.

Kev intervient et me dit qu’il l’avait vu venir de loin avec ses gros sabots ! Il avait surtout été intéressé par la bosse volumineuse qui déformait son cycliste. Depuis ils avaient développé une belle complicité et s’étaient fait une bonne partie des jeunes du club, individuellement puis à deux.

Je leur demandais s’ils les enculaient en même temps.
Musclor me réponds que certains appréciaient les doubles sodo et qu’ils en profitaient bien. Ça leur arrivait même de les baiser sur les bancs de muscu quand c’était son tour de fermer la salle.
Rien que de les imaginer en train de baiser ensemble, ça me fait bander. Je les regarde et ils sont dans le même état que moi. 
Je me jette sur Kev, le fais tomber en arrière sur son canapé et embouche son gland.
C’est reparti pour une bonne séance de baise. Moi qui voulais connaitre autre chose que la vie conjugale, je suis servi avec ces deux là !

Musclor n’attend pas que Kev me libère, je sens sa langue venir me travailler la rondelle.  Il me fait ça aussi bien qu’Alexandre. Pour lui signifier mon plaisir, je gémis bien que bâillonné par le gland de Kev.
Je suis content qu’Henri ait remporté les enchères, je m’amuse et prend un plaisir fou avec Kev.
Heureusement que PH est venu au cours de danse d’Alexandre, sinon je n’aurais jamais connu tout ça.

Alors que je suce toujours Kev, je sens Musclor m’enculer à nouveau. Il met autant de délicatesse que la première fois. Je me laisse faire et se sont ses coups de rein qui rythme la cadence et la profondeur de ma fellation sur Kev. Régulièrement, il me fait plonger sur ses abdos jusqu’à ce que mes lèvres touchent son pubis et mon menton repousse ses couilles, me faisant engloutir la bite entière.

Vu mon format et les leurs, je suis comme un jouet entre leurs mains. Malgré mes 60 Kg tout mouillé, ils me manipulent aussi facilement qu’une poupée gonflable ! Ça me donne encore plus l’impression de n’être qu’à leur service.

De mon propre chef, je tortille du cul, le pousse en arrière à la rencontre de la bite de Musclor et me jette avec voracité sur celle de Kev.
Ils ont de suite, compris l’évolution qui s’est faite dans ma tête et je les sens se lâcher eux aussi.
Kev prend ma tête dans ses mains et teste ma capacité pulmonaire en me gardant planté sur sa bite le plus longtemps possible. Quand il me laisse reculer, un grand filet de bave suit mon recul.
A l’autre extrémité de mon tube digestif, Musclor ajoute des doigts plein de gel le long de sa grosse bite. Je suis tellement parti que ça me fait plus gémir que protester. Kev me dose régulièrement en poppers et ça m’aide à suivre leurs délires.

Ils m’amènent doucement à accepter la double sodo comme une issue normale de ce plan baise. Quand Kev se lève, je suis prêt psychologiquement.
Il se couche sur le tapis et me demande de le chevaucher. Sa queue rentre facile et je me l’enfonce jusqu’à sentir mes fesses taper son pubis. Il me tire vers lui et je me retrouve couché sur son torse. Je sens derrière moi, Musclor s’agenouiller entre les cuisses de Kev qui les écarte un peu plus, repoussant mes jambes vers l’extérieur.
Il ne faut pas longtemps pour que mon anus soit la proie du nouvel assaillant. J’aide en me limant sur Kev. Musclor en profite pour placer son gland sous celui de Kev et quand je recule, ils pénètrent ensemble.
Ils sont sympa et me laisse gérer le truc. Seul Kev m’aide en me faisant sniffer un peu plus de poppers.
Mes vas et viens prennent de l’ampleur et je les fait entrer de plus en plus profondément en moi. Tout pendant mes efforts, Kev me caressait le dos et Musclor mordillait ma nuque provoquant en moi de nombreux petits frissons.

Quand j’arrive enfin à les avoir toutes les deux complètement en moi, je m’arête un moment en sueur.
C’est Musclor qui s’impatiente le premier et il me serre la taille avant de se mettre à me labourer le cul. Kev ne bouge pas mais il profite des frottements de son pote contre son gland et s’excite. Il en vient même à me rouler des pelles. 
Ma propre bite est écrasée entre nos abdos et mon gland frotte, buttant régulièrement sur son nombril.

Ils ne tiennent finalement pas si longtemps que ça, heureusement pour ma rondelle !

Je les sens juter dans leurs kpotes et ça me fait jouir à mon tour. Je suis mort !!

Quand Musclor recule, je suis incapable de bouger seul et Kev doit me basculer sur le coté pour se dégager. C’est eux deux qui me portent dans la baignoire et me laissent le temps de se doucher. Ils reviennent s’occuper de moi, passer sur mon corps le savon comme s’ils me massaient. Ils m’en sortent avec les muscles étirés et détendus et me couchent entre eux dans le grand lit de Kev. Je m’endors comme un bébé.

Je me réveille le dimanche matin. Il fait grand jour et je suis seul, nu au milieu du lit.
Quand je descends (toujours nu), je tombe sur Kev, seul, qui m’attendait devant un café. Il m’en sert un et avance une corbeille de croissants. L’odeur me fait sentir le vide abyssal de mon estomac. J’en mange trois rapidement avant d’y aller plus calmement sur deux autres. Kev est amusé par mon appétit. Je lui demande entre deux bouchées où est son copain. Réponse : il est rentré chez lui et il ajoute que nous sommes attendus chez Henri avant qu’il me raccompagne à la gare.
Devant mon regard interrogatif, il me dit qu’il ne me reste plus qu’une dernière pipe et je serais libre.
Je me lève, vais m’assoir sur ses genoux et après lui avoir roulé un patin de plusieurs minutes, je lui dis que s’il veut il peut m’enculer. Je complète ma proposition et précisant que s’il n’en avait pas l’idée, sa bite, elle, en avait l’envie vu la raideur qui est en train de l’envahir !

Il ne le nie pas. Je glisse entre ses genoux et plonge la tête en haut de ses cuisses. Son gland remplis de son sang chaud, déforme le jogging qu’il a enfilé ce matin. Je salive et mouille le tissus jusqu’à mouler parfaitement sa forme.
Trop excité, Kev repousse son jogging sur ses chevilles, me laissant libre accès à son service trois pièces. Je me jette dessus enfilant son gland directement au fond de ma gorge. Surpris il prend ma tête entre ses mains et me maintient enfoncé sur son pieu. Je dois lui faire signe que je m’étouffe pour qu’il relâche la pression. Je recule vivement et respire un grand coup. Il s’excuse. Je reprends ma pipe. Il est plus raisonnable et me laisse respirer régulièrement.

Je crois que je commence à apprécier ce nouveau  travail ! si tous les clients sont comme Kev, je suis prêt a travailler tous les WE !

Si ma bouche est pleine, je ressens un vide au niveau de mon cul. Je kpote Kev et m’assois sur ses genoux mais bien planté sur ses 21cm ! De face à face, il me tourne pour augmenter l’amplitude de mon « galop ». Nous ne varions plus jusqu’à ce qu’il remplisse sa kpote et que je me jute dans la main.
Il me ramènera chez Henri pour une dernière pipe avant de me remettre au train.

Sur le quai à l’arrivée, je me jette dans les bras d’Alexandre venu m’attendre. 
Avant qu’il ne me pose des questions, je lui dis que c’était trop bon et que je veux continuer à travailler pour Sasha. Il tempère mon enthousiasme en me disant qu’il ne fallait pas que j’oublie que la clientèle de Sasha est plutôt dans les âges d’Henri que de Kev.
Je sais mais je lui dis que j’aime bien le coté « salope » que j’ai découvert en moi.

Alexandre me demande si j’ai bien réfléchi. Il ajoute que si c’est ce que je veux, il ne s’opposera pas à ma décision.

Nous passons voir Sasha deux jours plus tard.
Quand nous arrivons, avec toute son équipe, il est en séance de sport. Il nous en avait parlé mais nous n’avions pas encore eu l’occasion de le voir en action.
Je ne peux m’empêcher de mater mes « collègues ». Ils sont trop beaux !! Je me sens petit au milieu d’eux. 
Sasha et Alexandre ont du mal à me faire descendre dans son bureau.

Sasha :

J’ai récupéré ce récit quelques jours plus tard. J’avais déjà eu les avis de Kev et Henri, très content de Kamal.
Ce que je lis me plait bien. Je vois que Kamal n’a pas craint sa peine et qu’il s’est donné à fond auprès des clients. J’aime cet état d’esprit. Maintenant je vais devoir lui expliquer que c’était exceptionnel et que souvent ce sera plus des 50enaires qui ne voudront que le baiser sans trop de fioritures. Ça le refroidira peut être.

Mardi dernier quand je suis remonté dans la salle de sport, il avait déjà marqué quelques uns de mes Escorts. Maxou était content de ne plus être le plus jeune de l’équipe et quelques autres m’auraient bien aidé à le tester si j’avais eu besoin. Quand je leur dis que c’est un danseur classique, ils délirent de suite sur des positions impossibles à d’autres, je ne sais pourquoi mais le « grand écart » amène à pas mal de fantasmes.
A la fin, ils me demandent s’il viendra à la séance du mardi. A m’entendre leur dire oui, ils se montent la tête sur les différentes façons avec lesquelles ils se feront son petit cul.
Il est vrai que je n’ai jamais interdit les rapports entre mes Escorts tant que cela ne nuit pas au taf. Et que si ça ne dérape pas souvent c’est qu’ils se connaissent bien, qu’ils se sont « trouvés » deux par deux et qu’ils se retrouvent aussi en dehors.

Le mardi qui suit, c’est effectivement ce qui arrive. Après l’entrainement au Krav Maga, certains squeezent la suite « muscu » pour s’occuper du petit dernier. Ils sont très vite rejoints par les autres.
J’annonce à Kamal qu’il va vivre son premier gang bang. Il rigole. Je les laisse entre eux. Je verrai de notre chambre, par les caméras disposées judicieusement la suite des évènements.

Cela « dérape » comme je l’avais pensé. C’est Morgan et Jonathan qui l’entreprennent en premier. Ils sont vite rejoints par leurs moitiés respectives Simon et François.  Les quelques qui avaient continué par des exercices de muscu laissent tomber et s’ajoute aux intéressés.

Je ne vois plus Kamal caché par les corps de mes Escorts qui l’entourent.
Je l’aperçois alors qu’ils le déplacent sur un banc de muscu déplacé au centre de la pièce. Ils doivent trouver que c’est trop bas car ils échafaudent une pyramide de bancs et replace Kamal au dessus. Du coup je le vois entre les épaules qui le cernent.

Pendent l’heure qui suit, il va se prendre toutes les bites dans sa bouche/ gorge et son cul. A un moment, j’ai peur qu’ils ne me le démontent mais quand je l’entends réclamer qu’ils continuent alors qu’il vient de juter sur ses abdos, je suis rassuré.

Même les plus passifs de mes Escorts lui passent dessus. En l’occurrence Maxou qui se déchaine à limer son petit trou qui maintenant ne doit plus l’être autant !

Ils le baisent tous avec Kpote. La réserve de la salle de sport va baisser méchament vu le nombre de rotation qu’ils effectuent entre sa bouche sans kpote et son cul avec kpote.

Je descends les rejoindre avant qu’ils aient tous terminés. Jona me tend une kpote et me dit avec un clin d’œil, qu’il me l’on gentiment préparé.
Kamal est plié en deux en train de sucer Benoît tout en se faisant saillir par Clem.
Ce dernier me voit arriver. Il se recule et me cède la place.
Je prends Kamal par la taille. Clem prend ma bite pour placer mon gland juste devant sa rondelle et je n’ai plus qu’à donner le coup de rein qui m’enfoncera dedans.

5 secondes plus tard je bénéficie de l’hébergement de Kamal. Son trou est brulant de s’être fait limer pendant les ¾ d’heure précédents.  Je lui dis de serrer son anneau. Il tourne la tête vers moi, me fait un grand sourire et s’exécute en me faisant un grand sourire. Il ajuste le temps d’ajouter un « trop bon » avant que Victor ne lui empale la gorge avant de se finir en beauté dans ses cheveux.

Mes 8 autres jeunes mâles se vident sur lui avant qu’emporté par l’excitation générale, j’ajoute à mon tour mon sperme aux leurs.

La quantité totale est telle que de longs filets coulent de son corps sur les tatamis.

Je crois qu’ils dormiront tous bien cette nuit ! entre le sport et la baise, ils devraient avoir le compte de fatigue musculaire.

Bousculades sous les douches. Bien que l’entraide soit générale, les bites restent au repos malgré leurs nettoyages appuyés.

J’appelle Alexandre pour le prévenir de l’état de fatigue dans lequel il va retrouver son Kamal. Il m’écoute et regrette de n’avoir été là pour profiter lui aussi de kamal pris dans ce plan.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)