14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 279

Les motards/gendarmes (suite 1)

De retour dans leur chambre, G22 me demande s’ils peuvent rester en short. Vu la température c’est le seul bout de tissu qu’ils enfilent. PH et moi n’avons qu’un marcel de plus qu’eux.

On monte d’un étage. Si au premier abord la déco les a bluffés, c’est la présence de Samir et Ammed torses nus dans la cuisine qui les surprend, encore plus que nos deux cariatides et  que la vision de la piscine au dessus de leurs têtes (à Samir et Ammed).
Quand ils en sortent pour nous servir un apéritif, leurs shorts en cuir, moulant de très près leurs services trois pièces, font leur petit effet. Faut dire qu’à force d’être portés tous les jours, le cuis s’est patiné, surtout aux endroits en saillie comme leurs bites, leurs couilles et même leurs fesses !
Je vois Jules faire une fixation sur  le paquet de Samir, je les préviens tous les trois que ces deux là, c’est pas touche. Ce sont nos hommes de service pas pour servir.
G21 et G22 ont compris. En attendant ils bandent tous les trois et je dois dire que pour PH et moi c’est pareil.

En attendant le diner, nous nous alcoolisons raisonnablement. Ils nous racontent comment ils sont restés en contact avec Jules et comment ce dernier s’était inclus dans leur relation au point qu’ils nous l’avaient amené avec eux.
Jules ajoute que comme ses parents lui payaient un appartement indépendant pour qu’il commence ses études, il leur servait aussi à abriter leurs ébats à tous les trois.

G 21 me dit, tout en ébouriffant les cheveux de Jules,  qu’ils se sont vite attachés au gamin. Protestation et tentative de rébellion du gamin en question, vite maitrisées par les deux gendarmes. G21pressant son visage contre sa bite alors que G22 lui enfonçait un doigt dans le cul.
Ok, j’ai vite compris sa nouvelle position entre nos deux balaises.

Finalement nous n’allons pas attendre après diner pour baiser une première fois. Je les rejoins avec PH et nous les mettons à poil. Après un coup d’œil vers la cuisine, où ils s’aperçoivent que Samir et Ammed n’en ont rien à faire, ils se lâchent aussi.

Je reconnais avec plaisir les deux belles bites qui nous avaient apporté bien du plaisir en descendant en Espagne. Pipes, sodo simples, en enfilades… j’apprécie autant des les avoir dans le cul que de me faire les leurs. Jules profitant de la moindre bite à l’air pour l’emboucher et nous piper. Quand une bite se libère, il s’auto viole la rondelle en s’empalant avec frénésie dessus.
Je ne me souvenais pas qu’il fût aussi accro. G22 à qui j’en fais la réflexion me dit qu’avec G21, ils avaient passé le reste de leurs permissions jusqu’à aujourd’hui à le formater et à le faire évoluer sur sa pente naturelle.
Sans en avoir fait un maso, ils l’avaient mené assez loin du coté de la soumission, avec son accord total bien sûr.

Entendant cela, je me dis qu’ils vont kiffer grave à voir et baiser Ric. Ce sera l’occasion pour Jules de rencontrer et de voir à l’œuvre un vrai soumis expérimenté.

En attendant nous finissons notre intermède sexuel pour le plus grand bien de tous. Je me vide dans Jules (avec kpote évidement) alors que je me fais saillir par les 22cm bien raides de G22 (sous kpote lui aussi). A nos cotés, PH subit les derniers outrages de la part de G21 et d’après les cris qui sortent de leurs bouches c’est aussi du pur plaisir pour eux.

Dès la fin de l’action, Samir et Ammed sont là avec des serviettes chaudes et humides pour que l’on puisse s’essuyer en attendant de retourner à la douche.
Nos invités, curieux me demandent ce qu’il y a au dessus de nous, intrigués par le miroitement de lumière qui traverse l’eau de la piscine. PH se lève et leur dit de nous suivre. Alors qu’ils allaient enfiler leurs shorts, je leur affirme que ce n’est pas nécessaire, car il n’y a pas de vis-à-vis à sur la terrasse.

Les marches avalées par deux, nous sortons sous le dôme de verre. Entre ça, la sculpture centrale et la piscine au fond qui commence à s’éclairée vu l’assombrissement du ciel, ils finissent par me demander chez qui ils sont descendu.

Je leur dis juste que j’ai une petite société qui tourne bien ! Bel euphémisme, non ?

Alors que Jules veux sauter dans l’eau je rappelle à tous que ce serait raisonnable de nous doucher avant, tout en leur désignant la colonne d’eau et le bac vert intégré à la pelouse artificielle.

Nous barbotons dans l’eau et je leur propose la suite des 4 jours à venir. G21 et G22 bavent quand je leur décris Ric et ses capacités de soumission. Jules, de lui-même me demande s’il pourra être là afin d’apprendre un peu plus sur le sujet. Avant même que j’ai eu le temps de répondre, PH lui dit que ce sera le meilleur exemple qu’il puisse trouver. Je me dis que la cave sera le lieu tout indiqué pour cet apprentissage.

Quand nous descendons diner, je téléphone chez André pour savoir si Ric serait disponible pour la fin de semaine à venir.  Il accepte à condition que je lui fournisse un remplaçant au minimum une heure tous les soirs. Après avoir jonglé avec quelques emplois du temps je le rappelle et lui confirme qui il aura et de quelle heure à quelle heure. Il accepte et me dit qu’il m’envoi son gamin dès demain matin si je veux. Un peu que je veux !

G21 et G22 qui ont entendu la conversation n’ont rien compris et me demande ce qui se passe. En deux mots je leur brosse le tableau : pour avoir le fils de mon banquier, le soumis  en question, j’ai du l’approvisionner (le banquier et père) en petits culs afin qu’il ne reste pas 4 jours avec les couilles pleines. Un  peu surpris, ils se contentent de ces explications.

Nous passons au diner. Ils se régalent et nous disent que ça les change du Mess. C’est sur qu’ils n’ont pas nos beurs en cuisine !

Nous passons un bon moment. Ils nous racontent un peu la fin du mois d’août et les rendez vous qu’ils s’étaient fait entre eux. Comment ils montaient la tente en bordure de plage pour pouvoir baiser avec Jules en toute tranquillité. C’est évident qu’ils ne pouvaient le ramener à leur caserne et Jules, même si ses parents étaient libéraux, se voyait mal leur présenter ses deux gendarmes et leur annoncer qu’ils montaient dans sa chambre pour y baiser toute la nuit.
Ils avaient revu une fois seulement les « Parisiens » mais, sans nous, n’avaient pas accroché à leur invitation renouvelée de touze.

Ils sont sûrs d’avoir été parfois matés auditivement parlant mais au moins ils avaient pu être ensemble quelques bonnes nuits. Depuis le début septembre, c’était plus facile avec l’appart de Jules. Ils avaient pris l’habitude de s’y retrouver dès que leurs périodes de travail le leur permettaient. Jules nous dis qu’entre ses deux mâles, il avait plus appris qu’avec les coups d’un soir, même variés mais plutôt jeunes, qu’il avait expérimenté.

Ils avaient bien « poussé » son coté passif. Sous leurs assauts, il avait appris à jouir du cul et à pomper en gorge profonde sans plus aucun haut le cœur. Ils avaient même testé les menottes, truc qui les avait, tous, bien excité aussi.
Ils kifferont grave quand nous les emmènerons au sous sol, devant les divers « agréments » que nous y avons installés !

Il est vite tard quand nous terminons le café et nous descendons rejoindre nos chambres respectives.
Dès que PH a fermé notre porte, j’installe le canal de leur chambre sur le grand écran. Nous pouvons les mater et entendre ainsi tout ce qu’ils se disent.
Quelques compliments flatteurs sur le Blockhaus, Jules est trop content et impatient de rencontrer Ric et il fini enculé, l’autre bite dans la bouche pour le calmer. Je ferme le canal et avec PH, nous nous endormons vite pour accumuler des forces.

Jeudi matin

Au réveil, je branche le PC de surveillance sur l’écran télé de notre chambre et zappe jusqu’à retrouver la chambre de nos invités et le moment de leur coucher. En accéléré PH et moi voyons Jules commencer par sucer nos deux motards et se faire enfiler par G21 puis par G22 avant de finir avec leurs deux bites dans le cul. Les grimaces qu’il fait montrent que ce n’est pas encore une habitude pour lui !  Nous entendons se deux enculeurs le motiver en appelant à sa fierté de passif/soumis et lui rappelant que le lendemain il allait être en concurrence avec un pro du genre.

Douche rapide, même si prise avec PH.

Ric est devant notre porte dès 9h avec les bras plein de croissants.  Ammed descend l’aider à monter tout ça.

Quand il entre au 4ème, nous sommes avec Samir à prendre notre café/thé (selon le goût de chacun) au zinc de la cuisine.
Comme il nous voit en sous vêtements, il retire vite ses vêtement et nous rejoint en jock à lacets.
Il me demande où sont nos invités. Je rigole et lui dis qu’il pourrait quand même nous faire un bisou avant de se languir des nouvelles têtes. Il se colle à moi et me roule un superbe patin avant d’en faire autant à PH.
Je n’ai pu m’empêcher de passer ma main sur ses fesses et mes doigts de s’insinuer entre elles. Comme depuis quelques années maintenant, il est entièrement épilé et sa peau est d’une douceur incroyable. Il bande aussitôt que je titille sa rondelle du bout de mes doigts. Du coup il revient me galocher en écrasant ses pecs contre les miens.
Je dois le calmer et moi aussi, sinon on se baiserait là, immédiatement. C’est le petit mec que j’aime le plus après PH et Ernesto. Surtout, je me sens un peu le découvreur/initiateur/sauveur/développeur de ses capacités, avec un petit coté responsable/propriétaire de son corps. Je sais qu’il ressent l’inverse car plus d’une fois il m’a remercié de lui avoir fait découvrir son potentiel de Passif un peu SM, tout comme d’avoir persuadé son paternel d’user/abuser de lui. Cela les avait rapprochés alors que sa mère, avec sa folie castratrice, était en train de le détruire (cf. les premiers épisodes 2008).

Nous n’avons pas fini nos cafés que nos invités arrivent, dans la même tenue que la veille.
Ils ont rapidement compris qui était Ric. G22 et G21se sont installés de façon à l’encadrer. Un à droite et l’autre à gauche.
Je les regarde tous les trois. Bien que beaucoup plus jeune (d’une bonne 10aine d’année), Ric est aussi large d’épaules qu’eux et ses pecs n’ont rien à envier aux leurs. Ils sont impressionnés ! Et leurs shortys ne peuvent cacher leur intérêt soudain pour notre ami.

Jules, lui, resté à l’écart mange Ric des yeux.  Faut dire que maintenant, avec ses années de muscu intensive agrémentée de protéines et de créatine, le jeune nageur, déjà pas mal, que j’ai dépucelé en 2008, est devenu une vrai « bête » de concours. Ses 105 Kg de muscles secs sont impressionnants à voir.
Lui aussi kiffe les torses des deux militaires. Ses mains caressent les pecs, pince les tétons (pas aussi gros que les siens habitués à être travaillés), courent sur les abdos avant de finir dans leurs shorts.
Je dis à tout le monde de se calmer que nous en avons pour 4 jours encore et que ce n’est pas indispensable de baiser de suite.
Autant parler à des murs ! Ric a glissé sur les genoux et s’emploie à pomper alternativement nos deux gendarmes. Dès la première entrée en bouche, il s’enfile leurs glands dans sa gorge habituée (rappel : son paternel est monté 27x7).
Jules regarde avec intérêt car lui, il doit encore y aller doucement pour qu’ils arrivent à lui défoncer la gorge sans qu’il n’ait de renvois.

Alors qu’il œuvre à leurs pieds, je demande à G21 et G22 ce qu’ils en pensent. Ils sont ravis et me répondent qu’ils n’avaient encore jamais été pompés par un mec pareil. Jules pique un fard et s’excuse, acide, d’être encore une « oie blanche ».
G21 s’aperçoit de l’amertume sous-jacente. Il l’attrape par le cou et lui dit que ce n’est qu’une question de jours avant qu’il ne soit aussi bon. J’ajoute que c’est moi qui ait fait l’éducation de Ric. Je lui propose alors de lui faire un petit « rodage » et le pousse vers la table basse.
Je le place sur le dos la tête en dehors du plateau. Je m’agenouille devant lui et lui présente ma bite. Pour la prendre en bouche il est obligé de basculer sa tête très en arrière. C’est tout ce que je voulais et je profite de sa position pour m’enfoncer d’un trait jusqu’à ce que je sente ses dents contre mon pubis. 

Je me retire. Il est tout excité d’avoir pris mon gland avec une telle facilité et me demande de recommencer. C’était bien ce que je comptais faire de toute façon !
PH me rejoint et tous les deux nous alternons nos bites dans la gorge affamée de Jules.
Ce qui devait arriver arriva. Quelques moments plus tard, nous jutions tous les uns sur les autres. Ric avait les spermes de la maréchaussée sur ses épaules et son torse alors qu’avec PH nous avions couvert les cheveux de Jules de notre jus.

Petits essuyages effectués par nos deux beurs et nous avons avalé la montagne de viennoiseries que Ric avait apporté.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)