14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 280

Les motards/gendarmes (suite 2 : jeudi)

Il est déjà 11h quand nous ressortons des douches du 3ème étage. Je propose alors une visite du Blockhaus. Ric qui le connait déjà nous informe qu’il monte sur la terrasse peaufiner son bronzage.

Le 4ème est vite passé en revu étant donné que du monte charge à la cuisine pas un mur ne coupe les 20m x 10 du plateau.

Le 3ème et ses différentes chambres les amusent. Surtout celle destinée au couchage de masse (équipée façon refuge de montagne avec 3 châssis superposés de presque 8m de long).

Le 2ème avec sa salle de sport et sa piscine les bluffent. Ils aiment bien la salle d’eau intercalée entre. Ils me demandent si nous y avons organisé des touzes. Réponse de PH, tous les étages et toutes les pièces ont vu passer bon nombre de culs, de bites et d’emboitement singuliers et pluriels !
Mes deux G me demandent alors s’ils pourront s’y entrainer. C’est une évidence !

J’escamote le premier leur expliquant que c’est l’étage réservé à ma société.

Au ré de chaussée nous sinuons entre les voitures et motos pour accéder à l’atelier qui nous sert (enfin surtout à Cédric qui assure l’entretien courant de nos véhicules : mises à niveau des fluides, graissages divers…) et la partie lingerie. Ils trouvent ingénieux les systèmes « vides ordures », qui servent au dégagement des linges sales des différents niveaux.
Nous faisons un tour dans la cour transformée en jardin exotique avant de descendre au sous sol.

Je la joue théâtral. Nous laissons la cave et entrons dans le sas de notre donjon personnel. J’y fais le noir avant d’ouvrir sur l’antre de la perdition. Avec la télécommande, j’allume les différents éclairages qui dans un premier temps spottent les postes de « travail ». Le final vient avec la mise en évidence de la partie sanitaire. Les reflets de lumière sur le carrelage noir et les robinetteries inox rendent l’ensemble intrigant surtout les anneaux fixés aux murs à intervalles réguliers. Les flexibles/canules qui doublent les douches amène Jules à me demander ce que c’est. Je lui explique en deux mots. Il me dit que c’était bien ce qu’il avait imaginé.

G22 lui est plus intéressé par les postes de baises et les entraves possibles. Le cheval d’arçon et les slings lui rappellent certains clubs allemands dans lesquels avec G21, il avait osé pousser un peu leur sexualité.

Quand nous remontons directement sur la terrasse, les bites ont repris de l’ampleur et les shorts ont du mal à tout contenir. On peut voir les glands sortir le long de leurs cuisses, probablement à la recherche d’une langue et d’une bouche avide. Mais il est déjà midi et nous reportons nos ébats à l’après midi. Je ne leur ai pas encore dit mais j’ai convoqué les jumeaux (Tic et Tac) ainsi que Théo le petit frère d’Ed dont la fraicheur devrait les faire craquer.

Pendant le déjeuner, ils nous parlent de leurs collègues et nous font bander rien qu’à la description de certains qu’eux même mettraient bien dans leur lit !
Leur compagnie est assez jeune, la une moyenne d’âge est d’à peine plus de 30ans avec un bon nombre de célibataires.
Ils nous disent que certains entrainements sont plutôt chauds pour eux. Surtout pendant les séances de combat au corps à corps où il est parfois difficile de ne pas bander. Ils ont remarqué qu’ils n’étaient pas les seuls à avoir ce genre de mésaventures vu les sexes un peu gonflés qu’ils ont pu mater après sous les douches.
La vie de caserne, même si elle n’interdit pas les sorties, réduit quand même les possibilités de rencontre et la veuve-poignet est très souvent le seul moyen de faire sortir la pression, surtout chez les plus jeunes. Eux connaissent bien les bâtiments et les caches possibles pour baiser relativement tranquille.

Au café, ils me font raconter par le menu les deux fois où j’ai du donner mon cul pour ne pas perdre mes permis auto et moto (cf. les deux récits s’y rapportant 2008).
Ils ont halluciné quand je leur ai expliqué mon mode opératoire. Le coup des billets de 50€ pliés dans le permis et de la kpote glissée entre, les a amusés et rappelés certains automobilistes qui n’hésitaient pas à leur proposer du liquide pour ne pas avoir d’amende mais surtout de suspension de permis.
Moi je leur dis que je n’ai jamais rien demandé. J’ai juste mis en évidence des possibilités qui d’elles même ont entrainé un « oubli » de ma faute ! J’ajoute que j’avais alors kiffer grave de sucer leurs belles bites et me souvient très bien de la grosse qui m’avait défoncé la rondelle, plié sur la selle du X11 de Marc.

Ils me disent que leurs collègues avaient pris de sacrés risque à me baiser comme ça.

Ça sonne et Samir se charge de faire monter mes trois invités supplémentaires. Ils sont encore tout bronzés de leurs vacances d’été. Leurs gueules d’anges sous lesquelles se devine une perversité certaine nous font rebander direct. Bien que Théo soit maintenant majeur sexuellement parlant, il a gardé un air juvénile que la blondeur de sa tignasse en désordre accentue.

Avant même qu’ils nous rejoignent au centre de la pièce ils se sont mis à poil. Là nous pouvons admirer l’absence de marques de maillot tout comme celle de la moindre pilosité. Ils se jettent dan les bras de ceux qu’ils connaissent. Je récupère Tac comme Tic se love dans les bras de PH et Théo de rouler une pelle à Ric en frottant son bassin contre son jock.

Cela fait, je les présente à nos invités. Leurs yeux grands comme des soucoupes confirment la surprise qu’ils ont eue. Leurs bites sortent carrément de leurs shorts, preuve que cela ne les a pas laissés indifférent non plus de ce coté là.

Ils éclatent de rire quand nous entendons Tac demander très sérieusement où allait se passer la touze.

Tic n’attend pas la réponse et des genoux de PH se penche sur G22et lui englouti la queue. Bon suceur, il se carre le gland derrière les amygdales et l’avale au maximum. Les 22x6 d’Igor, leur père, a bien formaté sa gorge !
Surpris par « l’attaque », G22 pose ses mains sur sa tête et de façon reflexe l’empêche de ressortir aussitôt.
Tac, d’un claquement de doigts, envoi Théo s’occuper de G21 qui tient aussi la forme. Devant l’air effaré de notre motard, je l’assure que s’il fait encore ado (surtout épilé intégralement » Théo a bien passé l’âge minimum légal au-delà duquel il peut baiser avec qui il veut. Il ne peut d’ailleurs plus réagir alors qu’il se fait sucer la bite aussi bien que son partenaire.
Tac me rejoint et il nous raconte les vacances avec son frère et Théo et comment ils s’étaient bien envoyés en l’air avec les GO et quelques clients du club de vacances dans lequel son père les avaient envoyé.
Ils avaient même réussi à se faire les employés locaux les mieux montés et de nous assurer que la légende des blacks à grosse bite n’en était justement pas une, de légende.

Il est reparti vers ses vêtements jetés sur le sol pour en revenir avec deux paquets plats pour PH et moi. Alors que Tic et Théo s’occupaient toujours de nos deux G, et que Jules commence son apprentissage auprès de Ric, je déballe mon cadeau. Un superbe anneau en ivoire sculpté de 3 corps de mecs se pipant ou se bouffant le cul. Même chose pour PH. Tac nous dit qu’ils les avaient fait sculpter pour nous servir de cockring. Aussitôt nous échangeons nos lourds anneaux en or pour enfiler leurs cadeaux. Ils sont à la même taille et la surface interne arrondie glisse bien contre la peau délicate. Pour le remercier nous lui roulons de gros patins. 
Théo se dégage la gorge quelques instants pour me dire qu’il avait lui aussi participé aux cadeaux  et que c’était dans son slip qu’ils avaient passé la douane. Tic d’ajouter que c’était surtout avec son cul qu’ils avaient pu réunir la somme nécessaire, l’ivoire se négociant cher sous le manteau même là bas.  
Mes deux Gendarmes tiquent un peu mais la maestria des bouches sur leurs bites détourne aussitôt leur attention.

Tous biens raides et les rondelles des passifs palpitantes, nous descendons au sous sol.
Passage aux douches et, pour certains, nettoyage en profondeur. Jules pour qui se genre de pratique est assez nouveau se laisse guidé par Ric et Théo. Nous les laissons faire avec Tic et PH. Avec Tac et les deux G, j’approfondi la visite avec notamment le passage en revu des accessoires : les godes de 20x4,5 au monstre de 28x7, les plugs tous avec un rétrécissement réduit, les gels et graisses spéciales godages. Les ballstrechers et les cockring inox sont placés à coté des menottes typée police, métalliques ou SM en cuir large avec anneaux de fixation pour nos différents agrès.
Ils kiffent la barre d’écartement des pieds. Je leur explique que combinée au treuil situé sur leur droite, cela permet de pendre un mec la tête en bas en laissant un accès idéal à sa rondelle.
 
Comme nos passifs reviennent vers nous, ils attrapent Jules et l’équipent. Menottes cuir, barre d’écartement aux chevilles, nous l’amenons au treuil. Ric à ses cotés lui dit de nous faire confiance, que cela ne fera que kiffer d’avantage sa position de soumis.
Nous le suspendons. G21 le monte jusqu’à ce que sa tête soit au bon niveau pour nous sucer (enfin ceux qui font dans les 1,80/1,85). Du coup sa rondelle est juste sous nos yeux.
Ric nous apporte les godes alors que les jumeaux nous regardent faire. G21 et G22 les utilisent par taille croissante. Le petit jules bloque après celui de 22x6, en fait celui qui a les mêmes dimensions que G22. Ric lui fait un peu peur en lui disant que c’est pas avec ça qu’il va pouvoir passer direct à la double sodo.
Théo le rassure et ajoute que l’entrainement est assez rapide pour y arriver. Lui c’est souvent qu’il se fait prendre par Tac et Igor (le père) ou Tic quand ils ne sont que tous les trois.
Pour le prouver, il demande à Tac de se coucher avant de s’enfoncer sans mal sa bite dans le cul. Puis il m’appelle pour que je rejoigne son mec attitré. Moi, Kpoté, je glisse mon gland derrière celui de Tac et, forçant quand même un peu, je m’enfonce le long de la queue de Tac.
Jules n’en revient pas. Ric ajoute que Théo n’est pas le seul à cultiver cette capacité et propose aux deux G de faire pareil dans sa rondelle.
Il les place couchés en opposition, les jambes emmêlées afin que les deux bites soient collées verticalement. Avant de s’assoir sur la mégabite ainsi formée, PH et Tic descendent et détachent notre apprenti pour lui permettre de voir de près les deux doubles sodos.

Ric attend que Jules soit couché, les yeux au niveau des couilles de ses mecs, pour s’assoir sur nos gendarmes. Bien vertical, il pli les cuisses et descend sur leurs cuisses. Jules a les yeux grands ouverts et n’arrête pas de dire « c’est pas possible ». Mais il doit se rendre à l’évidence quand les fesses musclées de Ric reposent sur les pubis de nos deux G. Théo qui voit ça, appelle Jules pour se faire admirer à son tour.
Quand il nous a rejoints, Théo joue du bassin sur nos deux bites réunies pour lui en mettre plein la vue. Il s’avance lentement pour bien lui laisser voir sa rondelle rougie par les frottements.ses reculades rapides nous font plonger dans son cul jusqu’aux couilles. Il laisse alors échapper un feulement de plaisir.
Jules est très excité et veut pareil.

Comme les 4 actifs sont bien engagés, je demande à PH et Tic de le préparer. Alors qu’on continue tous à baiser les deux culs accueillants de Théo et Ric, nous voyons les doigts de PH et ceux de Tic s’évertuer à élargir le cercle de notre ami. Graisse, doigts, graisse, godes, sous nos yeux la rondelle de Jules s’ouvre toujours un peu plus.  Sa position : levrette écroulée (le torse plaqué conte le tatami) avec les reins bien cambrés le ferait passer pour une salope en manque dans n’importe quelle  back room. Cette position a le mérite qu’il ne voit pas ce qu’il se prend dans le cul. Comme ça il n’a pas de crainte alors que bientôt sous l’effet conjugué des massages, de la graisse et du poppers, il se prends le gode de 24 x 7 sans trop grimacer.
A ce stade, la fine main de Tic remplace le gode et quand PH lui annonce qu’il se fait fister, Jules en manque de jouir.

Ric propose alors à ses deux enculeurs de céder la place à leur apprenti. Il se relève complètement et je ne peux m’empêcher de noter la vitesse à laquelle sa rondelle se referme. C’est correct même si elle reste un peu ovale. Il remplace les kpotes.

Les deux préparateurs, PH et Tic, portent alors Jules au dessus des bites jointes et chacun une main sous un bras et l’autre à la pliure du genou, ils le posent sur les glands avant de le laisser tomber de tout son poids. Avec un grand cri, plus de surprise que de douleur, Jules explose et jute les litres de sperme que son excitation avait produit. Sous lui, nos deux G explosent à leur tour, trop stimulés sexuellement et intellectuellement par leur situation.

Ave Tac, nous faisons jouir Théo sous nos coups doubles et, cela fait, nous nous occupons de Tic et PH, échangeant nos habitudes (Tac enculant PH et moi son jumeaux).

Cela fait, Ric est le seul à ne pas avoir encore jouit. Il commence par s’installer sur notre plus gros gode et a se pincer les tétons. Je laisse les deux G aller vers lui pour l’aider. G22 se place devant lui et le laisse sucer sa bite mole. G21 se colle à son dos et ses mains viennent remplacer les siennes sur ses tétons. Il les pinces bien lui aussi. Comme il voit que ça fait de l’effet, il augmente les pressions et ajoute des torsions qui font décoller Ric.
Jules remis de ses émotions n’en perds pas une miette et remarque qu’un peu de douleur peut amener aussi beaucoup de plaisir.
 
En cercle autour, nous assistons au spectacle. La bite de G22 a repris un coup de sang et est de nouveau bien raide, même si les boules associées restent bien pendantes.

Ric, les deux mains sur les fesses de G22, nous montre tout l’intérêt d’être bon en apnée ! C’est un véritable « homme orchestre » que nous avons sous les yeux.
Le cul défoncé par un méga gode, la gorge par une vraie belle bite qui lui râpe les amygdales et ses tétons martyrisés alors qu’une seconde bite se frotte contre sa colonne vertébrale.

Ça fini en véritables feux d’artifices ! G22 se recule juste à temps pour exploser et couvrir le crane de Ric avec son sperme. G21 jute à son tour et, le sien, coule sur le cou et les pecs. Sous une dernière et non des moindres torsions de ses tétons,  Ric éjacule  et s’enfonçant le gode au maximum. Nous le voyons ses traits de spermes, pulser, pour ceux les plus sous pression, jusque sur G21 encore derrière lui.

Avec PH je vais relever notre ami. Les deux G sont morts d’avoir juté deux fois en aussi peu de temps et Ric à les jambes coupées après le nombre de va et vient verticaux qu’il a fait pendant cette dernière baise. Nous le couchons dos sur le tatami et je garde sa tête sur mes genoux. Je me penche et lui roule une pelle de compétition pour le remercier d’un tel don de soi.

Alors que nous reprenons tous notre souffle, nous entendons G22 dire à Jules que ce serait bien qu’il arrive à ça. Réponse à demi craintive de l’intéressé comme quoi Ric avait quand même plus d’année que lui dans ce trip Sado/Maso.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)