17 Nov.
+ 68 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 305

Petit rappel, tous les protagonistes de l'histoire sont bien sûr majeurs !

Fin juin 2014-2

Après une nuit des plus agitée, pas mal de déplacements entre les différentes chambres et même entre les étages, nous retrouvons nos invités autour du petit déjeuner. Ammed était passé à la  boulangerie et entres les viennoiseries et les pains frais, il y avait le choix.

Dans leurs pérégrinations nocturnes, les Lads avaient été entrainés au second étage pour baiser. Après le café, ils m'ont demandé si c'était possible de s'entrainer un peu sur les machines de muscu.
C'est Ric et sa grande pratique du travail en salle qui les a guidé alors que tous nous nous répartissions tous avec eux ou dans les diverses piscines pour un bon décrassage.

Avec mes trois « nageurs » (Maxou, Guillaume et Anthony),  je squatte une de ligne d'eau du bassin  du jardin (25m). Pendant une petite heure, nous allons alterner brasse coulée, crawl et même un peu de papillon. Je suis content car j'ai retrouvé toutes mes sensations et non, je ne penche pas du coté de ma broche !
 Anthony trouve même que je me débrouille mieux en papillon qu'avant l'accident. Probablement un effet collatéral à mes mois de travail du seul haut de mon corps.

Une serviette autour du cou, je les quitte et monte au second. Mes 2 Lads suent sous les poids et les conseils de Ric. En riant je lui dis de ne pas les « casser » totalement s'il voulait les avoir dans le cul un peu plus tard.
 J'enchaine avec une bonne demi heure de pecs et de triceps alors qu'ils passent sous les douches et vont se détendre dans le bassin d'à coté.

On se retrouve sous les douches. Un maillot sur le cul et nous remontons avec les quelques amis qui étaient avec nous.

Le soleil inonde le séjour. Le bassin de la terrasse est plein et du salon nous y voyons des jambes s'enlacer, des paquets grossir et même quelques glands dépasser des tissus.

Nos bites retrouvent de la vigueur et gonflent nos maillots. Ric, chaud lui aussi, demande aux deux Lads s'ils étaient prêts. Ils mettent quelques instants à comprendre, les yeux et les pensées encore captés par le spectacle.

Nous montons tous ensemble sur la terrasse/jardin. J'annonce l'exploit à venir et demande quelques volontaires pour la préparation. Ça se bouscule pour en être !

Finalement ils seront 13 à lui préparer la rondelle.
Je décide de l'ordre de passage en fonction des largeurs des bites.

Ce sera donc Jean Black et ses seuls 5 cm qui lancera la performance. En plus sa superbe longueur préparera bien le boyau aux futures dilatations. Il en profite quelques minutes avant de céder sa place à Anthony, ce dernier prend son pied à enculer Ric debout en appui sur la sculpture.
Puis c'est le tour de Julien qui aime toujours autant enculer que de l'être. Ses petits coups secs détendent bien le trou de Ric. G2 et ses 22x6 prend la relève. Il est suivit de nos deux espagnols Ernesto et Pablo qui alternent l'un et l'autre à chaque pénétration.
Quand arrive le tour de Xavier, Ric se place en levrette, les cuisses un peu brulantes d'être semi pliées depuis maintenant plus d'une demi heure. Il encaisse les 26x 6,5 comme s'il le faisait tous les jours.
En fait c'est le cas puisque son père continu à le sodomiser chaque soir de ses 27x7.
Xavier s'éclate. Même si à la maison sa femme accueille sa queue dans tous ses trous depuis que je suis passé par là, il aime trop les culs de mec. A coté, Eric lui dit de bien aller jusqu'à l'os pour préparer la venue de ses 26 x 7. Comme beaucoup, la bite de Xavier s'élargie dans son denier cm. Eric ajoute même son majeur couvert de salive. C'est trop pour Xavier qui jute dans sa kpote, sous des lazzis « d'éjaculateur précoce ».

Eric, tout content, profite de la place laissée vacante. Il attend quelques secondes pour que l'anneau de Ric se resserre un peu. La kpote bien graissée, il s'enfonce d'un coup, propulsant Ric d'un bon mètre ! La bite noir ébène s'enfonçant entre deux fesses blanches dans une rondelle bien rose, est un spectacle superbe. D'ailleurs nous sommes tous à mater. Les Lads sont enthousiastes et attendent bandés comme leurs chevaux !
Bien que cela ne soit pas nécessaire, les prochains enculeurs sont stimulés par les mains ou même les bouches de ceux qui regarderont, tout comme ceux qui sont déjà passés et n'ont pas encore juté.

Eric laisse la place et va abriter sa queue au fond du trou accueillant de Jimmy nous les entendons jouir alors que le premier duo s'enfonce dan Ric.
Il est constitué de Jona et François. Leurs 19x5.5 et 18x6.5 écartent la rondelle de ric qui me demande un peu de poppers pour aider.
Pour  Maitriser la pénétration, Ric leur a demandé de se coucher bite contre bite et c'est lui qui s'assoit sur l'ensemble.  Les plus jeunes qui n'ont jamais vu ça sont couchés sur l'herbe pour avoir les yeux au niveau de l'action. Leurs commentaires font rire les plus expérimentés.  Il faut une bonne dizaine de minutes pour voir les fesses de Ric se poser sur les cuisses de mes deux escorts. Il y reste un instant sans bouger pour habituer sa rondelle à la nouvelle dilatation. Puis nous voyons ses quadriceps gonfler alors qu'il les sollicite pour relever son cul. Il est superbe dans l'effort. Les plus sportifs d'entre nous admirent l'animal.

Quand, après une bonne dizaine de minutes,  il coulisse facilement, il nous réclame la nouvelle paire d'enculeur.

Marc se couche sur le dos et Ric vient s'empaler sur ses 22 x 6 très vite rejoints par le 21x 5.5 d'Hervé. Ce n'est pas la première fois que se les prend tous les deux. Il kiffe la position et sans fatigue se lime de lui-même sur mon mec et son pote.

Les 2 Lads qui sont les prochains et derniers sur la liste se demandent comment ils vont se le faire. On les entend discuter ensemble. Ils envisagent quelques instants de le prendre debout avec quelques acolytes pour soutenir Ric entre eux deux mais voient vite les inconvénients. Leurs bustes ne seront jamais assez écartés pour que les fesses de Ric descendent à fond.
C'est ric qui leur impose la position. Vu les deux diamètres (6.5 et 7), il veut comme pour le premier couple pouvoir gérer lui-même.
Mes deux Lads se couchent sur le dos jambes emmêlées jusqu'à coller leurs périnées. Je dispose leurs couilles afin de coller les deux manches l'un contre l'autre. Comme Lad 2 est plus par dessus, les deux glands arrivent à la même hauteur. Ils sont impressionnants !
Max, collé à moi, me glisse que ça ne rentrera jamais. Je passe un bras autour de ses épaules et lui dis de bien regarder, qu'après c'est son tour. Il s'écarte brutalement en me regardant effaré. Ceux qui m'avaient entendu sont pliés de rire.

Il revient se blottir contre moi et me rappelle tout bas que j'avais promis à son père de pas l'abimer. Je le rassure que c'était une plaisanterie.

Pendant ce temps, Ric, une jambe de chaque coté commence à descendre ses fesses. Il marque un arrêt lorsque sa rondelle entre en contact avec les glands, réclame plus de gel. Une fois la couche de lubrifiant renforcée, il pousse le temps de faire entrer les deux glands. De leur coté les Lads sont plus raides que de l'acier.
Nous voyons Ric faire pivoter son bassin pour bien graisser sa rondelle. Puis doucement il s'enfonce le pal géant dans le cul.

Il lui faudra un bon 1/4 d'heure pour les prendre en entier. Ses cuisses sont rouges de l'effort réalisé et je demande à Ernesto de m'aider à le relever. Ric me remercie et me dit qu'il va « travailler » en retenu. Il va gérer la descente et nous devront le remonter.
Nous le faisons avant qu'il se couche sur Lad 1 pour soulager ses jambes. Lad 2 bascule et se met à genoux entre les cuisses de Lad 1 pour continuer à l'enculer.
Tellement excité par la situation inédite, ils jouissent assez vite. Je récupère un Ric sur les rotules exténué par l'effort demandé depuis maintenant plus de deux heures. Bien que bandant à mort, je m'occupe de lui, m'assurant que sa rondelle se refermait bien. J'attrape Max toujours collé contre ma jambe, le plie contre le rebord de la terrasse et l'encule direct. Chaud comme il était lui aussi, ma bite rentre comme dans du beurre (en moins gras !). Il gémit trop content de sentir mon gland défoncer sa rondelle (ou plutôt en réalité stimuler sa prostate). Je vois tous les autres décharger rapidement soit sous les coups de bite de leurs partenaires ou sous leurs coups de langue.
De mon coté j'encule Max par petit coups sec, bien callé tout au fon de son trou tout en le branlant.
Il ne faut pas 5 minutes pour qu'il me remplisse la main de son beau jus blanc. Je la remonte à son visage et il vient laper son sperme. Je lui donne encore quelques coups de rein alors que sa rondelle s'est bien contractée sous son propre plaisir avant de jouir et juter sans sortir. Mes mains accrochées à ses hanches fines, je le maintiens planté jusqu'à ce que je me sente mollir un peu.
Il continue a serre son anneau alors que je sors et du coup même mon gland est nickel quand il retrouve l'air libre.
Je le redresse, le fait pivoter et nous nous roulons un patin d'enfer.

Samir et Ammed apparaissent alors avec de grands plateaux de bouffe. Ils passent entre les corps allongés  et les déposent directement sur l'herbe il n'est pas loin de 16h et les ventres crient d'autant plus famine que les efforts ont été intenses.

La terrasse prend alors des allures d'orgie romaine, moins les toges mais avec les gitons ! Certains dégustent même leurs plats directement sur le ventre de leur voisin.

 Les plateaux se vident et nos deux serveurs doivent faire un second tour. Alors qu'ils sont félicités pour leur cuisine, ils n'oublient pas d'y associer Julien qui en a préparé plus de la moitié.

De mon coté de reçois les félicitations de ceux qui, d'habitude, participent à la touze du nouvel an que cette année j'avais zappée faute de pouvoir y participer.

La fin d'après midi retrouve un rythme plus calme. Les participants les plus lointains, nos lads, jules et nos gendarmes, nous quittent les premiers. Nos « médecins » partent ensuite devant prendre des gardes hospitalières ce dimanche soir. Second et Julien rentre chez eux, leurs métiers respectifs les font démarrer tôt le matin.
Les autres trainent, d'autant plus que les années sont terminées pour les étudiants et que nos lycéens en sont à leurs derniers jours.

Enfin nous ne sommes plus qu'entre nous (Marc, Hervé, PH, Ernesto et moi) + Max qui semble vouloir prendre pension.

Comme Marc lui demande si ses parents vont pas s'inquiéter de ne pas le voir revenir, il nous dit que son père à toute confiance en moi et qu'il à la permission de minuit. Ernesto rit et l'attrape par la taille avant de l'assoir sur lui, le cul pile sur sa grosse bite en train de grossir à nouveau. Hervé le traite de chien en chaleur et nous dit qu'avec Marc ils ont à travailler un peu leur déplacement à venir.
C'est une acceptation/bénédiction de nos ébats à venir. Nous restons au salon alors qu'ils s'isolent.
Dès que le monte charge descend, le maillot de Max vole au travers de la pièce. A trois nous nous occupons de son affaire. Je lui roule une pelle alors que PH le suce et qu'Ernesto lui mange la rondelle.  Il en sait plus où il est ! Mais il aime ça c'est certain.
Nous le chauffons bien, il me repousse le temps de me dire qu'on peut faire ce qu'on veut.

Ça tombe bien nous en avions l'intention. Il bande ferme sous la langue de PH et ses 18cm sont plein de sang, le gland bien sorti de son prépuce. Coté pile, sa rondelle se déplisse rapidement, souvenir de l'après midi.

Me repoussant de nouveau, il me dit n'avoir été enculé ce WE que par des bites moyennes. Il n'avait pas réussit à se choper un TTBM ! A part la première pipe faite à Lad1. Je suis étonné car Xavier m'avait dit vouloir le tester. Je lui en fais part, nouvelle dénégation.

 Ok et bien ce sera maintenant qu'il va tester le « lourd » ! C'est lui qui décide de l'empaler sur les 24cm d'Ernesto.  Il me demande un peu de poppers mais se défonce le cul comme une reine ! Ernesto n'a quasiment rien à faire, mon petit Max s'enfonce tout seul ses 24cm de chair dans son boyau. Il y va doucement mais sans retrait aucun. PH l'encourage alors que je lui caresse les flancs. Il serre les dents une ou deux fois mais, vaillamment, s'enfonce cm par cm la bite d'Ernesto au meilleur de sa forme. 
Quand il sent enfin les poils du pubis d'Ernesto s'écraser sur ses fesses, il relâche son effort, trop content d'y être arrivé.
C'est le moment que je choisi pour lui annoncer qu'il doit bien se roder dessus, qu'après avec PH nous allions le double sodomiser. Sans paniquer, je le vois accuser le coup puis, me regarder avec ses yeux à tomber, pour me dire que c'est comme je veux.
Il est trop mignon celui là. S'il continu sur la même lancée je vais avoir du mal à m'en détacher ! Quand je quitte son regard, c'est pour voir dans celui de PH la confirmation de l'effet qu'il me fait.
Me voila bien !! Je me connais, je vais vouloir l'avoir avec moi comme mon PH et mon Ernesto.
D'un autre coté, il va me permettre de renouveler et rajeunir mon équipe d'escorts. C'est l'avantage. (Ho qu'il est vilain mon coté calculateur !!).

Ce soir là, je ne transformerais pas mon annonce en réalité. Alors qu'il se fait ramoner grave par Ernesto, PH et moi profitons de sa bouche et de sa gorge accueillante.  Je vais même lui donner à avaler le meilleur de moi-même : mon sperme !

Ernesto se dégagera à temps pour tapisser son dos d'une bonne couche de protéines animales comme PH s'occupait de lui badigeonner les pecs.

Dans mes bras, il a repris doucement pied dans la réalité. Son petit nuage se diluant doucement. C'est par une grosse pelle qu'il m'a remercié de ce plan.

Comme il se fait tard, je nous pousse sous les douches communes du 3ème et rhabillés, je reconduis Max chez ses parents.

Evidemment, je tombe sur eux et ne peux échapper à un apéritif. La mère de Max qui n'est absolument pas au courant de ce qu'il y a d'extrascolaire à notre relation, s'enquière de notre WE. Son mari, qui lui le sait pertinemment, sans les détails bien sûr, me fait un clin d'œil et détourne le sujet sur les progrès de Max en expression orale et écrite. 

Sa femme embraye dessus. Elle est ravie de l'influence lénifiante que j'ai sur leur Max.
Depuis que je l'ai pris en mains (sa propre expression), il n'est plus aussi agressif avec eux, il leur parle correctement et ils ont cessé de recevoir des bulletins négatifs du proviseur.
Je me permets de passer ma main dans les cheveux courts de leur fils pour les ébouriffer avant de la laisser retomber maintenant mon bras sur ses épaules.
Elle ne voit pas le sous entendu que son mari comprends, lui.

Je me lève les remercie et après qu'il m'ait fait un bisous sur la joue, d'une tape sur les fesses, j'envoi Max dans sa chambre. Sa mère n'en revient pas de ce que j'obtiens de son gamin. Pince sans rire, je lui rétorque « et encore ce n'est qu'avec quelques heures par semaine ». Il n'y a pas pire aveugle que les mères !!

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)