17 Nov.
+ 68 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 308

Petit rappel, tous les protagonistes de l'histoire sont bien sûr majeurs !

Eté 2014-3

Léo me suit jusqu'à la maison.

Comme tous les nouveaux venus, il est surpris par le parc automobile et moto qui rempli la cour et le garage ouvert. Les deux Mercedes l'intriguent  et il me demande à qui elles appartiennent. Quand je lui dis que le SLS est à moi et le cabriolet à mon copain, il regarde Baz avec un air surpris. J'éclate de rire et lui dis que c'est la voiture de PH qui, en short, nous rejoint attiré par la sonorité étrangère du speed triple.

Les autres occupants de la maison arrivent en maillots et tongs. Là je pense vraiment qu'il se demande où il est tombé. D'ailleurs il se tourne vers moi. Avant qu'il n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche, je lui présente tout le monde. PH mon compagnon, Ernesto mon compagnon aussi, Ric un « filleul » expert en muscu,  Jimmy un autre « filleul » et Arnaud un petit voisin et j'ajoute que oui, nous sommes tous Pd.

Il reste estomaqué avant que PH, d'autorité lui prenne le bras et le fasse entrer dans la maison. Dans l'entrée, les combinaisons en cuir alternent avec les blousons de même matière. PH m'aide à m'extirper de ma combi mono pièce, je reste en shorty, ajoutant mon marcel sur les patères. Je me tourne vers Léo et lui dis de se mettre à l'aise. Il retire son blouson et ses bottes.
Ric lui dit d'en retirer plus s'il veut profiter de la piscine. Il y va un peu vite pour le nouveau venu. Je rassure ce dernier et l'emmène sur la terrasse pour la bière promise.
Elles arrivent servies par un Ammed comme toujours en boxer de cuir. Léo ne dit rien mais je sens qu'il n'en pense pas moins.
Nous restons avec PH, Ernesto, Ric et Baz alors que Jimmy et Arnaud reprennent leur jeu sur la télé du salon.

Quelques instants de silence reposants suivent les premières gorgées de bière fraiche.
Je le laisse reprendre pieds et mes acolytes aussi. Arrivé à la moitié de son verre, il s'éclaircit la gorge et me demande avec un petit sourire où il était tombé.
Il comprend vite que la maison abrite un « nid » d'obsédés sexuel !
Je raconte aux autres comment nous nous étions rencontrés, même si PH avait deviné, il connait bien son animal !
Léo ajoute que c'était une première pour lui plutôt abonné aux meufs. Il s'était surpris à ne pas débander quand je l'avais « sauvagement » enculé, soulignant le mot.
PH, indigné, m'engueule que ce genre de chose ne se fait pas. Je ris. Léo le rassure qu'après il a vraiment kiffé le plan, surtout qu'il sodomisait alors Baz.
Je l'avais suffisamment intrigué pour qu'il me suive. Mais il ne pensait quand même pas trouver à l'arrivée, un tel lieu, plein de beaux mecs chauds et attirants.

C'est à ce moment là que Baz lui a proposé à nouveau de se mettre à l'aise.  Il s'est exécuté dévoilant un buste large et musclé, même si moins que Ric mais pas loin de moi. Quand il a glissé ses jeans sur ses cuisses, nous avons pu admirer le boxer Diesel qui couvrait ses fesses et de belles jambes aussi imberbes que son torse.
 A ce stade il me dit qu'il n'avait pas de maillot vu que les potes chez qui il allait n'avaient pas de piscine.
 Qu'à cela ne tienne, je l'emmène au sous sol où avec les jocks sont placés une bonne 50aine de maillots de toutes taille pour les invités. Je choisis pour lui un Aussiebum qui met en valeur son joli paquet. Il l'enfile et admire la silhouette que ça lui donne.
Quand nous remontons sur la terrasse, il a droit à des sifflets approbateurs.

Nos passons dans l'eau un bon moment de détente. Quand il s'inquiète de l'heure et qu'il nous dit devoir nous quitter, c'est PH qui s'occupe de le convaincre de passer la nuit à la maison.
Les arguments vont de « tu as bu une bière », « tu disposes de plein de petits culs à essayer », « t'as pas de meuf qui t'attend à l'arrivée »…
Il prend son téléphone te explique à ses potes qu'il ne les rejoindra pas ce soir même et qu'il les rappellera le lendemain.
Je lui demande si ça ne fout pas en l'air son plan vacances. Il me répond que c'était juste une visite à de vieux copains avant d'envisager ses vraies vacances.
Je creuse un peu. Il n'a pour le moment rien de prévu, ayant juste l'idée de descendre dans le sud en camping pour tirer quelques meufs et bronzer un peu.

Ammed apparait avec l'apéro et nous dit que ce soir c'était barbecue. Comme nous ne reprenons, ni volants ni guidons, nous profitons des alcools proposés. Léo est assez Vodka et apprécie celle que nous avons. Je vois qu'il tient très bien l'alcool mais que ça le libère de ses derniers blocages. Il se laisse enlacer par Arnaud qui bande franchement pour le nouveau venu. Et d'après le gonflement de son maillot, je devine que cela ne le laisse pas indifférent non plus !

Bruno arrive voir où est son neveu  et par la même occasion comptait bien s'inviter à diner.
Le « salut tonton » sortant de la bouche du mec collé à lui, le surprend  et le fait repousser ce dernier. Incompréhension d'Arnaud qui se recolle et lui assure qu'il n'y a pas de problème. Il s'en aperçoit de lui-même quand Bruno ayant fini le tour des embrassades est venu lui serrer la main.

Pendant le barbecue, je le sens quand même un peu plus tendu qu'à l'apéro. Il se détend quand Bruno nous quitte sur un « amusez vous bien les enfants, je dois me lever tôt sinon j'aurais bien entamé la nuit avec vous tous ».

Dès que son oncle a disparu, Arnaud se colle de plus belle à Léo et lui met même carrément la main dans le maillot. Bandaison immédiate du récipiendaire des caresses. Eclat de rire général, Ric dit que s'il était hétéro, maintenant il est au moins Bi.
Arnaud glisse sur les genoux et entame une fellation sur l'objet de ses convoitises.  Jimmy voyant cela ventouse de sa bouche les 24cm espagnols.  Je m'arroge Ric pour qui j'ai toujours un faible rapport à la façon que j'ai eu de lui faire exprimer son potentiel. PH quand à lui attire Baz à ses pieds pour obtenir la même chose.
Pendant un moment ce ne sont que des bruits de glissements dans des bouches mouillées qui troublent l'atmosphère silencieuse de la campagne.

Ernesto interrompt ce moment de grâce et demandant à notre invité si « cela » ne se rapprochait pas du paradis par hasard.
Moment de réflexion de l'interpellé qui finalement admet qu'aucune meuf ne l'avait jamais aussi bien pompé.
PH ajoute que ce genre de chose ne peut être parfaitement fait que par un détenteur de bite. Acquiescement de Ric qui a pourtant la bouche pleine lui aussi.

Nouveau moment de silence. Nos quatre pompeurs s'appliquent encore plus après ces propos.

C'est mon tour de rompre le silence et je demande à Léo s'il s'était souvent fait sucer en gorge profonde comme le lui faisait Arnaud.  Il admet n'avoir réussi à pousser son gland plus profond que la bouche qu'à une seule occasion et que la fille en avait gerbé sur lui !
 
Arnaud relève la tête et l'assure que ça faisait longtemps qu'il n'avait plus ce type de réflexe. Puis, il replonge sur sa queue s'enfonçant le plus loin possible le gland dans sa gorge pour le prouver. C'est Léo qui lui a repoussé la tête, pensant que ce petit con allait s'étouffer dessus.

Je pousse les « hostilités »  en faisant assoir Ric sur ma bite protégée. Aussitôt, les trois autres pompeurs font de même non sans avoir kpoté chacun sa bite. Et pour Arnaud et  Baz ajouté une bonne couche de gel.
Une véritable course hippique ! Pendant un moment c'était à qui galoperait le plus vite sur sa « monture » ! J'ai ralenti la compétition voulant profiter convenablement de la rondelle de compétition de mon Ric.

Cotes à cotes nous avons baisé les petits culs avides de nos partenaires, Léo se faisant de plus en plus au corps masculin de son partenaire.
Si au départ, le contact avec Arnaud se limitait à son cul et par moment ses hanches, au fil du temps, ses mains se sont égarées aussi bien sur ses épaules que son torse et ses tétons pour finir par branler son petit 17x4,5.

En le regardant je me suis dit qu'avant qu'il parte, j'aurai à nouveau mis ma bite dans son petit cul tout neuf !

En attendant, nous baisons deux par deux sans dévier.les hétéros faut les intégrer doucement dans la pratique homosexuelle si on veut les convaincre à défaut de les convertir.

Léo s'y fait d'ailleurs bien et gère maintenant lui-même la façon d'enculer Arnaud. Il n'hésite pas à changer de position et, même s'il retrouve des réflexes « hétéros », il les adapte à la situation locale. Le missionnaire est un peu difficile quand une paire de couille s'intercale !

 Je trouve même qu'il tient bien la distance et alors que nous avons passé plus de 20mn à labourer chacun notre « rondelle », il n'a pas encore juté.
Ce sera chose faite pourtant quelques minutes plus tard, sous les contractions rythmées du sphincter d'Arnaud.
Ric vexé, joue aussi de son anneau musclé pour littéralement pomper ma bite et me faire exploser dans ma kpote.

Les autres couples se font aussi plaisir. Les kpotes se remplissent et nos enculés nous jutent dessus. Je note que ça ne gène pas Léo.

Repos post coïtaux, limite endormissement pour certains !

Alors qu'Ammed arrive avec ses serviettes humides pour un premier « nettoyage », Baz me demande où nous allions dormir. Il kifferait que nous soyons tous ensemble au second.
Ric et Arnaud sont partants eux aussi. Je leur dis que la configuration se prêtera à ce qu'ils se fassent encore enculer avant le matin. Ils répondent que c'est justement le but.
Léo est interrogatif. Je lui dis de suivre et nous montons les escaliers. 
Il comprend mieux mon propos quand il découvre le plateau. L'immense lit, la salle d'eau ouverte totalement, et le projecteur vidéo dénonce sans doute possible les fonctions de cette « chambre ».

Sous les douches, où nous nous frottons les uns les autres, les queues se redressent. Léo qui jusque là n'avait pas fait cas de celles des autres, admet être impressionnée par celle d'Ernesto. C'est vrai que 24 cm x 6 bien droite ce n'est pas courant. Et il avoue n'en avoir jamais vu d'aussi grosses même sur les blacks de son équipe de foot. Ernesto n'en bande que plus.

Je me dis que la porte s'ouvre pour que nous nous fassions son cul quasi vierge. Les autres doivent penser la même chose car, dès le séchage, Léo fait l'objet de toutes nos attentions.
 Il se retrouve porté jusqu'au lit. Il se laisse rouler une pelle par Arnaud pendant que Baz le pompe et que Ric s'occupe de sa rondelle.

PH, Ernesto et moi les regardons faire. Les coups de langue de Ric sur sa rosette tirent de Léo des gémissements étouffés par la langue d'Arnaud.
Baz délaisse la queue de Léo qui risquait de démarrer trop vite et s'attaque aux tétons qui couronnent ses pecs volumineux. Il aime ça aussi le Léo !

Plus bas, Ric s'acharne et m'annonce bientôt que l'anneau est prêt. Je passe le premier. Avec mes 5cm de diamètre, ma bite est la plus fine, et en plus il la connait !
Kpoté et graissée, je rentre facile vu le travail en amont. Léo s'y attendait, il essaye de se détendre pour me faciliter la tâche. C'est Baz qui trouvera le déclic en donnant quelques coups de dents aux tétons qu'il suçait jusqu'alors. 
Je sens sa rondelle se décrisper et me laisser entrer jusqu'aux couilles. Arnaud se décolle aussi comme Baz, le travail de préparation physique et psychologique terminé.

Léo est sur le dos, les jambes relevées contre son torse et je le plante bien profond.

J'y vais doucement et attends que ce soit lui le demandeur. Ce qui arrive quelques minutes de ramonage plus tard. L'effet d'un gland contre sa prostate, déclenche souvent une acceptation totale de la part de l'enculé.
Je travaille sa rondelle en longueur et en rotation pour préparer le passage des mes compagnons en rut.
PH m'indique qu'il prendrait bien son tour d'un petit tapement sur ma taille.

Je me retire et PH investi aussitôt la place avant que l'anneau ne se resserre. Ça passe lui aussi jusqu'aux couilles mais avec une petite grimace de Léo. PH attend bien sagement calé au fond de son cul que Léo donne le signal. Ce n'est que quand ce dernier commence à rouler du cul qu'il commence sont limage en règle. Moins long d'un cm que moi, il compense sans problème par son cm de diamètre. Léo le sent bien et nous le fait savoir. Arnaud retourne lui rouler des pelles et Baz reprend son bouffage de tétons. Le dérivatif marche et PH coulisse plus aisément entre ses chairs. Il y reprend même du plaisir après quelques instants un peu chaud.

De mon coté je me dis que pour Ernesto c'est loin d'être gagné ! Il va falloir passer au poppers si on veut qu'il se laisse défoncer le cul par les 24x6 qui équipe mon espagnol. Et d'autant plus qu'il se fait maintenir la bite raide par un Jimmy toujours aussi fan de grosses bites.
Je vais jusqu'au frigo chercher le flacon et commence à le chauffer entre mes mains, que les émanations gazeuses soient importantes.

De son coté Léo prend plaisir à se faire baiser. Gaz a laissé les tétons à Arnaud et pompe goulument notre invité.
Pour le préparer à ce qui va venir, PH positionne Léo en levrette. En  plus, ça facilite le travail de Baz. Il est remplacé par Ric qui se coule difficilement (vu le gabarit) en 69 sous Léo.
Sans lui avoir rien dit, nous voyons Léo baisser légèrement la tête et timidement commencer à sucer le gland de Ric. Il goute comme avec un aliment nouveau. Il passe d'abord la langue dessus, fait le tour du gland avant de le prendre totalement en bouche.  Un coup de rein plus appuyé de PH lui fait prendre la moitié des 20cm de Ric. Il se redresse par reflexe avant de replonger.
Je pense que c'est gagné ! Il sera au minimum un bi convaincu.

Quand il sent que PH se retire, Léo relève la tête. J'en profite pour lui gazer les narines. En même temps Ernesto enfonce d'un coup sec son gland. Râle très sonore de sa part. Je double la dose et ses dernières réserves tombent. Il rougit, chauffe et son anneau cède sous la pression d'Ernesto.  Il se retrouve empalé avant d'avoir compris ce qui lui arrivait !

Tenu aux hanches par Ernesto en attendant qu'il se fasse au nouvel intrus, Léo me traite de salaud, que j'aurais pu lui demander et au moins le prévenir.
Sans faire cas de ses propos, je lui offre de sniffer du poppers avant qu'Ernesto ne se mette en mouvement.
Il attrape ma main et place lui-même sous ses narines le flacon ouvert. Après seulement il hoche la tête vers Ernesto.

Ce dernier fait attention. Il le sodomise sur toute sa longueur mais doucement, Jimmy qui s'y connait en enculage grand format, ajoute du gel pendant les 4 ou 5 premiers retraits du manche.

Sous lui, Ric  pompe sa bite qui n'a pas débandé dans l'histoire.
A nous 7, nous le stimulons, l'excitons jusqu'à ce qu'il explose le laissant dans un quasi coma.
Ric est maculé de sperme et les draps sont à changer !

Ernesto se retire vite tant que Léo est sur son nuage. Jimmy prend le relais et masse la rondelle martyrisée le temps qu'elle se referme.

Autour, nous nous branlons et très vite nous lui jutons tous sur son dos sauf Ric qui lui englue le cou.

 

Après cette première nuit, nous n'auront pas de mal  à le convaincre de passer ses 15 jours de vacances chez nous !

Il me téléphonera plus tard pour me dire qu'il se surprenait maintenant à enculer ses partenaires féminines alors qu'il ne le faisait pas avant ! De plus il devait faire attention à son club de sport (foot et muscu) car il avait tendance à bander quand il n'était pas tout seul sous les douches.
Plus sensible maintenant, il se doutait que 3 ou 4 mecs du club devaient être de notre bord. Et comme ils ne faisaient pas partie des plus moches, il allait tenter son coup.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)