1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 311

Petit rappel, tous les protagonistes de l'histoire sont bien sûr majeurs !

Nouveaux Escorts

PH me ramène mon premier nouvel escort de la Fac de droit. Le premier contact a lieu dans un café en ville.
Je suis scié par la vision du jeune mec. Une pure beauté. Un visage d'ange encadré de boucles blondes au-dessus d'un corps d'athlète, ou plutôt de Boxeur puisque c'est son sport.
Il se lève comme j'approche de leur table. Il fait dans les 1m80 et large d'épaules ! Sa poignée de main est ferme mais pas trop.
Je commande un café et nous nous présentons.

PH me situe comme son mec et aussi le patron d'une boite d'escorts dans laquelle il (PH) le (Ludovic) verrait bien travailler.
PH avait utilisé les quelques semaines passées depuis la rentrée pour se rapprocher de Ludovic (en tout bien tout honneur). Il avait appris incidemment qu'avec des parents agriculteurs, le petit n'était pas parmi les plus privilégié de la promo.

Ludovic s'étonne que PH ait pu penser qu'il convienne à ce genre de travail. J'interviens et lui demande s'il ne s'était jamais regardé dans une glace. Comme il ne comprend pas, je précise qu'avec son physique et sa tête, je n'aurais aucun problème pour lui trouver des engagements.

Là, il objecte que les femmes c'est pas trop son truc à lui, il serait plutôt comme nous. Ça je le savais déjà !

Je lui dis que c'est OK puisque la majeure partie de mes clients était des hommes. Ça l'interpelle. Il me demande ce qu'il faut comme qualité.
En vrac je lui énumère, intelligence, prestance, savoir vivre, beauté et un goût prononcé pour le sexe.
Là, il me coupe et me dit « évidemment y'aura du sexe ». Je lui dis que c'est une facette en générale incontournable mais fortement rémunérée. Et avance pour 4 à 8 prestations par mois un salaire moyen de 4 à 8 000 net avec véhicule de fonction.

Il manque de faire tomber son café et s'étrangle avec. Il me demande si je suis sérieux. Je lui réponds que quand il s'agit de travail je le suis toujours.
Intérieurement je bave devant ce mec !

Il se tourne vers PH qui lui confirme que c'est à peu près ce que se font mes autres employés.

Je lui propose de passer chez moi pour qu'on en discute. Il est OK et je lui dis de nous suivre. Quand il voit la SLS avec laquelle je suis venu, il me dit en riant que les affaires marchent bien.

L'aspect extérieur du Blockhaus le surprend, tout comme les véhicules parqués au ré de chaussée, notamment les motos.

Nous montons au premier et PH nous laisse pour aller au 4ème.
Je fais entrer Ludovic dans mon bureau.
J'entame son dossier.
Taille : 1m83,
Poids : 75Kg
Sexe : 19x5
Sport : boxe française
Préférence sexuelle : les hommes en Actif et Passif
Métier des parents, fratrie, rib…

Cela fait, je lui demande de se mettre à poil. Habitué des vestiaires de sport, il ne fait pas de difficultés. Sous-vêtements classiques et chip (DIM). Il est encore plus beau nu ! Mes amis, peintre et sculpteur s'en feraient un modèle c'est sûr.

Larges épaules, taille et hanches fines, longues jambes le tout peu poilu et quasiment imberbe du visage. Il semble avoir une queue correcte bien qu'elle ne soit pas encore en pleine extension. Après la manipulation que je lui demande d'exercer dessus, elle se développe pour atteindre un bon 19x5, comme annoncé, verge bien droite et gland rose vif.
Là, c'est plus fort que moi. Je me lève et passe devant le bureau.

Il comprend de suite que le test a commencé.
Il s'approche, approche son visage du mien et pose délicatement ses lèves sur les miennes. Elles sont fraiches et douces. Sa langue pointe entre ses dents blanches et cherche la mienne.
Je me laisse embrasser. Il fait ça bien et je me surprends à prendre sa tête entre mes mains pour appuyer notre pelle. Je le kiff ce jeune con !
Je sens ses mains parcourir mon corps des épaules au bassin et bientôt elles s'affairent à ouvrir ma ceinture et mes jeans. Je bande comme un malade depuis qu'il a fait sauter son t-shirt et du coup il a un peu de mal à faire glisser mon pantalon sur mes cuisses.
Il s'accroupit et ma bite saute devant son visage. Il s'agenouille et me gobe le gland. Ça me fait comme une décharge électrique. Sa langue tourne autour, lèche la surface et pointe dans mon méat. Puis doucement il se l'enfonce cm par cm jusque dans sa gorge. Trop fort ! J'adore.

Il me pompe un bon moment et sait s'arrêter dès qu'il sent que mon jus monte. C'est moi qui lui prends les épaules et le redresse. Sa langue a le goût de ma queue et nous prenons bien 10mn de pelle supplémentaire. 

Je l'écarte et docilement il se plie, torse sur mon bureau, jambes écartées me donnant sa rosette.
Je commence par passer mes doigts. Elle est ferme et douce, pas de poils de ce côté-là. Il creuse ses reins quand j'y fais glisser un doigt lubrifié de ma salive. Je l'enfonce facilement mais sens ses muscles anaux toniques. Il me le fait sentir dès qu'il sent que je lui ai enfoncé entier. Il serre et piège mon doigt.
Je flatte son flanc comme je le ferais d'un cheval. Il se détend et me laisse progresser. Je salive sur mes doigts et lentement je lui en enfile deux. Il aime et me le fait savoir.
Je ne peux plus me retenir. Je me kpote, graisse nos surfaces destinées à se frotter et pose mon gland sur sa rosette.
Il a un petit coup de rein exigeant et efficace puisqu'il absorbe mon gland. Léger temps de pause puis je pose mes mains sur ses hanches et lentement tire son bassin vers moi. Je ne m'arrête que quand mon pubis colle à sa raie. Lui-même est venu poser ses mains sur mes fesses pour accompagner ma pénétration.

Je me couche sur son dos, embrasse, lèche son cou jusqu'à ce qu'il tourne la tête et me propose ses lèvres. Sans bouger dans son cul, nous entamons une bataille de langue hyper excitante.
J'en peux plus, je me redresse, et commence à coulisser dans sa rondelle. Dans un premier temps je ne ressort pas complètement mais ce sera comme ça quelques minutes plus tard. J'adore voir sa rondelle se refermer avec un temps de retard après que j'ai déculé. Mais je ne peux me retenir d'y retourner à nouveau.
Ses gémissements me prouvent que ma bite lui fait de l'effet. Quand je passe une main devant lui, je trouve sa bite raide et ses boulles collées à sa tige. Je ne le branle pas de peur qu'il ne parte trop vite.

Mes mains passent de ses hanches à ses épaules et mes coups de rein prennent de la force. Ludovic se cambre encore plus répétant sans discontinuer des « Fuck ».
Je l'enculerai jusqu'à ce qu'il se jute sur ses abdos alors que le saute, dos sur le bureau et jambes contre mon torse. Je décule et éjacule sur son jus. Quand il repose les pieds par terre, il a du mal à tenir debout et reste les fesses contre le bureau.

Je ne peux me retenir et je l'attrape, le plaque contre moi et nous nous roulons un patin d'anthologie. Je me fous de sentir nos jus collés nos abdos.
Quand j'arrive à me détacher de lui, je l'emmène à la salle de bain et après une première douche destinée à évacuer nos spermatozoïdes, j'enduis de gel dépilatoire les zones à « imberbiser ».

Alors que nous nous séchons je lui propose de rester diner.
Comme il réside chez ses parents, il me dit qu'il doit d'abord les avertir. Nous retournons au bureau et il les appelle. Quand il raccroche il me dit que c'est OK.   

Il va pour se rhabiller. Je l'arrête et lui tend un shorty ADDICTED juste une taille en dessous et qui fait ressortir son paquet comme le rond de ses fesses. J'enfile mon ES et alors qu'il va pour mettre ses jeans par-dessus, je l'arrête et lui dit que cela suffit pour la maison.
Nous montons au 4ème. PH nous attendait avec un plateau apéro. Ludovic ne sait pas où poser ses yeux. Il trouve la déco très « gay » mais apprécie les références culturelles. Par contre il s'étrangle quand il voit sortir de notre cuisine Ammed en shorty cuir. Sa bouche s'ouvre et je suis obligé de lui remonter la mâchoire avec la main les yeux eux rentrant tout seuls dans leurs orbites.

PH lui demande si l'embauche s'était bien passée. Il se détourne d'Ammed et lui répond qu'il faut me le demander.
Je dis alors à PH qu'il m'avait trouvé là un ange. A la lueur qui a dû passer dans mes yeux, PH a su qu'il serait pour nous plus qu'un Escort lambda (comme si j'en avais un seul de ce style !).

D'ailleurs il passe la soirée à mettre en valeur Ludovic. Comme il a pu le côtoyer quelques semaines, ils ont échangés pas mal de choses et ils me les partagent.
Quand il vient l'heure de partir, je n'embrasse pas Ludovic par un baiser léger sur les lèvres comme je le fais fréquemment avec mes escorts mais je lui roule une bonne pelle et dans l'oreille lui demande de rester cette nuit.
Il me dit « et PH ?». Je me tourne vers ma moitié et lui demande s'il est d'accord. La réponse fuse, bien sûr !

Je le sens qui me teste en me disant que maintenant ça fait tard pour appeler ses parents. Ça me déçoit mais alors que je vais me rendre à son argument, il finit sa phrase par un « mais pas trop pour demander à mon frère de les prévenir ».
Je lui saute au cou et lui dit d'appeler de suite.

 

Quelques minutes d'explications fraternelles plus tard, nous descendons passer notre première nuit tous les trois.

PH m'a l'air aussi intéressé que moi par sa trouvaille. Alors que nous batifolons, il me rappelle que c'est quand même lui qui l'avait choisi et que oui il savait qu'il faisait entrer l'agneau dans la meute de loups.

Nous ne baisons pas à trois, nous faisons l'amour entre nous. Ludovic se place comme un trait d'union entre nous et profite de nos deux corps enfiévrés.
Je fais connaissance avec sa fougue et ses talents d'enculeur. Il me prend après PH et leurs queues relativement semblables me font grimper aux rideaux. Mais c'est dans le cul du petit nouveau que j'éjacule alors qu'il se fait défoncer la gorge par PH.

Sommeil court mais réparateur, petit déjeuner roboratif et nous nous quittons.

Sms dans la journée de Ludovic qui me demande de passer dans un bar les rejoindre PH et lui après les cours.

Je les rejoints alors qu'ils sont déjà attablés devant un demi. Ludovic me dit qu'il nous a invités pour qu'on rencontre son frère. Je suis un peu surpris mais il me rassure et me dit que c'est son confident et que c'est grâce à lui qu'il s'est accepté homo même si lui est un pur hétéro. Avant qu'il n'arrive, il nous explique qu'il a 1 an de plus que lui, qu'il est en école d'agronomie. Qu'il est son confident depuis sa première branlette jusqu'à sa prise de conscience de son homosexualité.

Quand il arrive, nous voyons se présenter devant nous un Ludovic bis les cheveux courts et une barbe de 3 jours. Peut-être un peu plus grand mais assis je en suis pas sûr. Il embrasse son frère et s'assoit. Il commande un demi comme nous. Pendant qu'il attend, Ludovic nous présente comme ses nouveaux amis et moi comme aussi son employeur.
Comme je m'en étonne, Ludovic me dit qu'il ne cachait rien à son frère.  
OK donc notre baise d'hier aussi.
Du coup je me tourne vers Côme et lui demande carrément comment son frère avait trouvé notre petite baise à trois de la veille.

Si j'avais pensé le mettre mal à l'aise, j'en aurais été pour mes frais. Il me sourit et me dit que son frère, avec qui il avait déjeuné, lui avait juste dis qu'il avait passé une soirée fantastique après de deux amis qui l'avaient aimé comme jamais cela lui était arrivé.

Je me retrouve un peu con à avoir essayé de prendre leur relation de haut !

Pirouette : je lui demande s'il ne voudrait pas bosser aussi pour ma boite puisque je cherche aussi des Escorts hétéros.
Là, c'est moi qui le surprends. Je fais un clin d'œil à Ludovic et sirote ma bière en attendant une réaction.

Ça ne tarde pas. Il me dit que de toutes les manières, il a pas ce qu'il faut pour ça.
Je lui demande ce qu'il entend par là.
Il me dit qu'il n'est pas très à l'aise en société, qu'il aime les meufs c'est sûr mais qu'il doit falloir des compétences particulières pour ce taf.

Je note qu'il n'a pas dit non mais juste qu'il a avancé des arguments le discréditant.

Vu son physique j'aimerai bien l'avoir dans mon écurie. Je connais quelques clientes qui en seront folles.

Je laisse tomber le sujet pour le moment. Il nous dit que depuis qu'ils sont petits, il a toujours été le confident et protecteur de Ludovic. PH s'en étonne étant donné qu'avec sa pratique de la boxe, il pensait notre Ludovic à l'abri des railleries et autres attaques homophobes.
Là, Côme nous dévoile un bout sur le caractère de notre nouvel amour, il craint de faire mal si jamais il se laissait aller à taper un de ses détracteurs.

Ok, ça je peux y remédier. Nos cours de self défense, Krav Maga mâtiné de commando, devrait lui apprendre à gérer ça. J'en fais part à Côme qui me dit être lui, très intéressé par ça.

En plaisantant, je lui dis qu'il faut être Escort chez moi pour pouvoir en bénéficier.
Il me répond que c'est peut être ça qui va le décider. Et moi d'ajouter que le salaire aussi peu aider à la décision.
Il avoue que oui, pour aider ses parents qui les ont tous les trois (frères) à charge dans un moment ou les revenus des agriculteurs ne sont pas mirobolants.

Il me demande si le chiffre que j'ai donné la veille à Ludovic était la réalité ou si j'avais dit ça juste pour se faire son frère.

Il est gentil mais il m'énerve un peu à me chercher comme ça. PH s'en aperçoit et temporise. Il garantit que c'est un chiffre moyen, sachant que l'introduction sur le « marché » rapportait un bonus plus qu'intéressant.

Quand nous nous séparons, Côme me dit être rassuré de nous avoir rencontrés. Il a plusieurs fois été témoins de réflexes de ma part prouvant mon attachement réel bien que récent à Ludovic.

Il me demande s'il peut me rappeler concernant l'offre que je lui ai faite. Je l'attrape par le cou, lui claque deux bises et lui confirme que j'attends son coup de fil avec impatience.

Ils nous quittent tous les deux et même si j'ai PH avec moi toute la soirée, je ne peux m'empêcher de me demander ce que fait Ludovic !

PH débriefe notre rencontre. Il m'assure qu'on a Côme dans la poche. Comme je m'en étonne n'ayant retenu que les piques de ce dernier, PH m'assure que c'était juste un réflexe de protection de sa part.
Il me parie qu'avant deux jours, je recevrai un appel de sa part.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)