20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 341

Février le Ski-3

Jona aide le milit à se relever et la première chose que ce dernier lui demande c'est de lui montrer comment il a fait. Les autres aussi sont intéressés. Le plus timoré à monter chez nous me dit qu'il n'avait pas prévu que son pote perdrait et qu'il se sent mal à l'idée d'y « passer ».  Je le rassure et lui dit qu'avec ce que je pense qu'il doit abriter dans son slip (j'ajoute le geste à la parole c'est-à-dire que j'empoigne son paquet), c'est plutôt sa bite que mes escorts vont utiliser.

Je prends tout le monde à témoin. Je confirme qu'ils ont perdu et que j'espère qu'ils auront à cœur d'honorer leur parole et j'ajoute qu'ils ont quand même gagné le droit de rester avec nous.

Enguerrand et Max suscitent le rire de tous alors qu'ils sautent au cou de leurs militaires préférés pour leur rouler des pelles. Le temps à mon lieutenant de prévenir la caserne que l'équipe allait faire un exercice de nuit et ça part en sucettes ! Au figuré et au réel.  De mon côté je préviens juste la direction que j'ai besoins des trois chambres restantes de notre étage et je descends chercher les clefs.

Quand je reviens, tous sont à poil et les nouveaux militaires ne sont pas les moins actifs. Mon lieutenant ne s'était pas trompé dans sa sélection. Ils sont bien foutu mais ça c'est facile car ils sont quasiment tous sur le même moule. Ils sont par contre tous montés correct à ++ et bien sûr homo-friendly, c'est prouvé maintenant ! Je retrouve mon « pessimiste » de tout à l'heure entre les mains d'Anthony et Charles-Ed. Coaché par notre maitre-nageur, il s'introduit (et pas en douce) dans le cul de Charles-Ed. J'ai bien l'impression que c'est son premier cul. Je lui pose la question et il me dit que c'est pas tout à fait ça, car il s'était fait une fois un travelo mais que oui, il avait plus l'expérience des meufs. Quand je lui demande comment il trouve le cul de mon ami, il me dit que c'est trop bon. Il est serré et ça le fait bander encore plus que quand il enfile une chatte.

Je le laisse et me cherche un plan. Notre salon est la scène d'une mini partouze. Quand j'entre dans une des chambres de la suite, c'est pour voir Marc enculer en levrette le chasseur alpin qui lui avait tapé dans l'œil. Maintenant c'est lui qui le tape et dans l'oignon !

Ernesto lui aussi est en mode actif et c'est un autre chasseur alpin qui lui  sert d'étui pénien. Et d'après les cris de ce dernier, il a l'air d'être efficace. Le temps de trouver un plan, je le bâillonne avec ma bite et mon gland que je pousse jusque dans sa gorge. Pas habitué le mec mais coincé entre Ernesto et moi, il en peut se dégager. Après 4/5 haut le cœur, il s'y fait et ils deviennent plus espacés. En attendant ça le met en sourdine !

 Je les laisse et passe de chambre en chambre. Ça baise plus à 4 ou 5 qu'à 2. Je finis par trouver ma place entre Ludovic et un chasseur. Autant tester les nouveaux. Il s'en était trouver un bon et j'en profite bien. Ses coups de rein propulsent sa queue dans mon cul avec la régularité d'un métronome. Et comme c'est une belle bête je prends un plaisir fou. Mon Ludovic se dés-emboite de ma propre bite et vient me rouler une pelle. On reste un moment, accrochés, pour contrebalancer les assauts de mon militaire. Puis il se dérègle et accélère avant de se bloquer au fond de mon cul. Dommage, j'en étais encore dans la montée. Ludovic le sent et intercepte un autre chasseur qui passait devant la porte.

Je ne perds pas au change. Je sens son entrée en moi et l'élargissement que sa bite provoque. Il me semble plus court mais j'ai gagné en largeur. Mes genoux brulent sur la moquette. Je me désaccouple le temps de grimper sur le lit, je me mets sur le dos, mes mains sous mes genoux, je relève mes jambes et mets ma rondelle bien en évidence. Mon défonceur de cul n'attendait que cela pour réinvestir la place. Je vois enfin qui était le remplaçant. Je me faisais défoncer par celui qui avait perdu le match contre Jona. Il se penche, écarte mes cuisses ; je les resserre autour de ses hanches, juste au cas où j'aurais besoin de calmer ses ardeurs en les serrant très fort. De près je le trouve très bien foutu, aussi large que moi (grâce à mes heures de chaise roulante). Il ne doit avoir qu'un ou deux ans de plus que moi et j'aime ses gros tétons qui couronnent ses gros pecs larges épais mais plats. Je me plie pour les lui mordiller alors qu'il me tient par les épaules. Il prend ma tête et me roule un patin de fou. Même sa langue est grosse ! Elle est longue et nous nous battons dans ma bouche.

Putain qu'il est chaud ce mec. J'adore ce style ! Mec qu'on croirait réservé aux meufs, bien balancé et bien monté, belle gueule. Et finalement peut être un des plus chauds de l'équipe. Il me ramone comme le dieu des skis qu'il est.

Juré demain je change de coach !

Ludovic voit bien que je prends mon pied et s'en va chercher un plan ailleurs.  

Je n'aurais pas d'autre mec ce soir-là. Mais celui-là va me combler pour 10 ! Il est infatigable. Il teste plusieurs autres positions avant de jouir. Et c'est en me faisant sauter sur ses cuisses qu'il atteint l'orgasme. Il m'enfonce un dernier coup et c'est celui de grâce pour moi. Je lui jute sur les abdos avant de m'écrouler sur lui.

Je reprends mon souffle mais je sens aussi qu'il ne débande pas. Aurais-je la chance de bénéficier d'un deuxième round ?

Il me laisse tranquille le temps que mon cœur reprenne sa cadence à 60. Collé contre lui il sent le moment où il peut remettre ça. Il sort de moi, change sa kpote et m'étale sur le ventre avant d'écarter mes cuisses de ses genoux et venir me couvrir. Sa bite trouve toute seule le chemin de mon trou et le réinvesti comme si c'était sa place habituelle. Il est légèrement plus grand que moi et quand il se couche, ses pecs écrasent mes omoplates. Je tourne la tête et sa langue vient lécher mes lèvres. En peu tordu, il arrive à me rouler un patin tout en continuant à limer ma rondelle. Dans ce deuxième assaut, il a de la résistance. Je lui fais le coup du blocage en serrant très fort ma rondelle. Il est surpris la première fois et me dit qu'il adore mon cul. Je relâche et utilise ce stratagème pour le bloquer plusieurs fois.

J'ai beau peser un petit 90Kg de muscles, ça ne l'empêche pas de me retourner, de placer mes chevilles sur ses épaules et d'un coup de rein de se redresser debout, ses mains sous mes fesses pour me lever et me laisser retomber sur sa bite. J'ai juste le temps de m'accrocher à son cou de taureau.il est vraiment très fort car je ne sais pas combien de temps il va tenir mais toujours est-il qu'on est encore dans cette position quand il me laisse retomber une dernière fois sur sa bite et qu'il remplit sa 2ème kpote. Je recouvre une nouvelle fois ses abdos de ma production personnelle.

Ses genoux lâchent enfin et on s'écroule sur le lit, moi dessous !

Après j'ai un peu perdu le cours des évènements.

Jour 4

Je crois qu'on a du s'endormir comme ça car au matin, il m'a réveillé d'un tonique « debout ma poule » agrémenté d'une claque sur les fesses. Il est encore tôt, la nuit a été courte. Je traine jusqu'à notre suite. Dans toutes les chambres ça dort. Sauf chez le lieutenant responsable qui est déjà sorti de la douche.

Mes amis sont encore dans les bras de Morphée et  ceux qui se sont écroulés dans le salon sont dans le même état.

La douche me réveille complètement. Elle a le don de réveiller PH et Ernesto qui dormait dans notre lit. Mais ils décident de partir plus tard.  

En slip je fais le point avec le chef du détachement. On se met d'accord sur le fait que la matinée est libre pour tous sauf pour Jona et François qui doivent s'endurcir au froid. J'intercède mais il est inflexible sur leurs cas, autant pour nous autres c'est accessoire.  

Comme je suis réveillé je suis partant avec eux et mon nouveau coach personnel.

Je vais chercher mes deux escorts spéciaux et le lieutenant fait le point avec ses troupes.

Jona et François décollent rapidement du lit où ils dormaient laissant leurs collègues de touze finir leurs nuits.   

Nous sommes finalement une bonne 10aine à petit déjeuner ensemble. Il y a nous trois plus Max et Enguerrand (à ma grande surprise, ils s'étaient réveillés alors que nous nous apprêtions à descendre et avait urgé pour nous rejoindre). Le chef du détachement et 4 autres chasseurs nous accompagnent. Il y a évidemment mon nouvel ami, ceux des benjamins et le second lieutenant.

Nous commençons par un bon échauffement avant de chausser les skis. Malgré notre relative méforme, ils nous emmènent sur les pistes noires de la station. Quelques belles chutes ponctuent nos descentes. Les seuls à rester sur leurs skis étant nos coaches. Ils ne nous lâchent pas tant que nous n'arrivons pas à les descendre sans tomber et rapidement.

Notre petit groupe étonne sur les pistes. D'autant que parfois les qualificatifs dont nous sommes affublés par nos militaires ressemblent plus à des insultes qu'à des encouragements.  Mais ça paye puisqu'entre les conseils, les encouragements et les engueulades, nous nous en sortons honorablement.

Je quémande une pause déjeuner. Ce coup-ci nous sommes plutôt sur la fin du service, il est 15h passé. Le choix est du coup plus réduit mais pâtes + boulettes de viande + fromage + gâteau et nous sommes parés pour finir la journée.

Quand nous rentrons, un mot est punaisé sur la porte de notre suite nous prévenant que tout le monde était déjà rentré et qu'ils étaient descendus au sauna, spa et piscine. Je pousse pour qu'on se douche vite pour les rejoindre. Les 3 « nouveaux » chasseurs nous disent qu'ils nous attendront. Ok, je vois. Je reviens avec une poignée de maillots Aussiebum, ES et ADDICTED et leur dis d'enfiler ça. Ils s'exécutent avec plaisir. Et nous descendons rejoindre les autres.

La piscine est quasiment à nous. Je remarque juste quelques jeunes mecs et filles qui matent nos amis en train de se courser dans l'eau. Anthony ne peut s'empêcher de corriger les positions approximatives des chasseurs. Le mien fait sensation quand il ôte son peignoir. Le maillot Addicted souligne l'épaisseur de sa queue en la collant indécemment dès la douche obligatoire avant de plonger.

Moi je suis cassé. Je fais quelques longueurs et rejoint le sauna. Il est suffisamment grand pour un 15aine de personnes. Nous sommes 10 de chez nous (7 à moi et 3 chasseurs alpins dont le « mien ») plus 3 mecs et une nana de l'hôtel.

Déformation, je les déshabille du peu qu'ils ont sur les fesses. Les mecs sont dans nos âges physiquement plus minces mais pas mal quand même et la jeune fille est très belle et collée à l'un d'eux. Nous avons beaux parler bas et peu et exclusivement de nos descentes de la journée, nous intriguons les deux « célibataires ». Au bout de quelques minutes ils nous questionnent sur les cours que nous prenons. Skieurs moyens, ils écoutaient ma narration de notre encadrement intéressés par son efficacité immédiate.

A croire que nos militaires n'attendaient que ça, ils se mettent à  draguer carrément les deux mecs. Tout en leur disant que s'ils ne peuvent les intégrer à notre formation de ski, ils ont toute latitude pour prendre une douche avec eux.

C'est tellement direct que le couple mixte se casse définitivement.

Les deux jeunes semblent plus ouverts…..d'esprit au moins. Ils restent avec nous. Ils sont copains et pour la première fois seuls en vacances, sans parents ni copains.

Avant que ça n'aille plus loin, je dis à nos amis de la grande muette qui sont loin de l'être avec leurs deux proies potentielles, que ça ne me gêne pas mais pas à notre étage. Ils captent tout comme les deux minets qui disent loger à l'avant dernier.

A ce propos, ils nous racontent que leurs voisins de palier leur avaient dit avoir appelé hier soir la permanence de l'hôtel pour leur dire qu'il y avait eu des chutes à l'étage au-dessus (le nôtre !). On leur avait répondu de ne pas s'en soucier que l'étage était « sécurisé ».

Ils sont étonnés quand nous éclatons tous de rire. Ils pensaient nous dévoiler le mystère de l'hôtel.

Je lève le voile sur l'origine des bruits et leur dit que c'est notre groupe qui monopolise cet étage et qu'hier soir nous avions improvisé un combat de lutte, d'où les bruits de chute.

Ils me questionnent car ils s'étaient aperçus qu'ils ne pouvaient accéder à notre étage et se demandaient qui pouvait bien y loger. Il s'étaient imaginés qu'un émir ou un milliardaire Russe avait loué l'étage. Je leur dis que nous étions nombreux et c'est pour ça que l'hôtel nous l'avait octroyé.

Deux des militaires s'excusent et proposent à nos nouveaux amis de les raccompagner à leur chambre histoire qu'ils ne fassent pas de mauvaises rencontres. Pas farouche, les deux jeunes acceptent la proposition. Avant qu'ils passent la porte, je les invite à diner avec nous et rappelle aux deux chasseurs qu'ils devaient être à 21h au restaurant.

Une bonne douche et je retrouve d'autres participants à la semaine ski au spa. Je raconte notre rencontre. Enguerrand qui trempait dans les bulles avise le lieutenant responsable et lui dit qu'il savait vraiment choisir ses hommes ! Il nous avoue alors qu'il avait eu personnellement le colonel responsable de Jona et François pour définir leur programme de travail et que ce dernier l'avait prévenu que notre groupe serait exclusivement composé de gay. Quand il avait demandé des volontaires, il avait signalé cette caractéristique pour n'avoir dans son groupe que des mecs que cela ne dérangeraient pas. Il nous dit qu'il pensait avoir des mecs ouverts avec ça mais pas qu'ils seraient tous partants pour tester ce côté de la sexualité.        

Je lui claque le dos et lui dis qu'il avait eu le nez creux. Lui-même est assez content du comportement de ses hommes.

Au diner nos deux invités se pointent avec leurs deux « protecteurs ». Ils ont pris soin de leurs tenues et ont visé juste avec leurs vêtements près du corps. Ils sont effarés quand ils entrent et qu'ils voient la masse de mecs qui discute un verre à la main. J'attire l'attention de tous et présentes les deux mecs comme nos « 2 skieurs du sauna ». Ils rougissent comme des ados sous les regards déshabilleurs de mes amis puis ils sont engloutis dans le groupe. Quelques secondes plus tard, je les vois avec un verre à la main.

J'arrive à parler avec un des deux militaires qui était parti avec eux. D'après lui ce sont deux bombasses chaudes comme la braise. Ils s'étaient quasiment fait violer dès la porte de leur chambre passée. Il ajoute que leurs petits culs sont divins. C'est tentant !

Le diner se passe bien, la chair est bonne et le service impeccable et rapide. Les invités ont l'air heureux parmi nous. Ils ont trouvé place entre mes escorts et « leurs » partenaires. On apprend qu'ils sont étudiants à Lyon en école d'ingénieur. Maxou entend ça discute avec eux.

Notre groupe à la force d'attraction d'un soleil. J'aime bien les mecs que cela attire dans notre sphère d'influence.

La soirée s'étire en longueur. Quand nous songeons à remonter, je vois que nos deux ainés (Marc et Hervé) ont pris les choses en main et alors qu'ils sonnent la fin de la soirée, je les vois capter les deux nouveaux. J'aurais dû m'en douter. Ils ont tout ce qu'il faut pour exciter nos deux compères. Et je n'ai pas l'impression que ça déplaise aux nouveaux.

Je leur laisse cette nuit mais je me les ferais la prochaine et mes 3 amours (PH, Ernesto et Ludovic) sont d'accord avec moi. C'est pas comme s'il manquait de matière pour baiser ce soir encore !

En arrivant à notre étage, je me choisis rapidement un nouveau chasseur alpin pour me servir de « doudou » avant de m'endormir. Tout le monde se réparti dans les différentes chambres. Celui de ce soir est aussi bien foutu que les autres avec une belle bite bien droite de 22cm. Lui est homo même si jusqu'à présent ses collègues l'ignoraient. En plus de faire attention à sa musculation, il prend un soin particulier à sa pilosité, ne laissant que le minimum sur son pubis. Il est même passé à l'épilation définitive de ses pecs et abdos jusqu'au nombril.

Nous commençons par un 69 où chacun peut mesurer l'avidité de l'autre. Sa queue bien droite défonce ma gorge et ma déglutition rapide fait son petit effet. Il se retire fissa de peur de juter tellement il aime ça. Je lui explique comment faire et il apprend vite ! D'autant plus qu'il savait déjà faire les gorges profondes. On se fait du bien un petit moment jusqu'à ce que ma bouche tombe sur sa rondelle. Quand ma langue effleure ses replis, son gémissement est trop naturel pour être feint. Il adore positivement que je lui travaille l'oignon. Il continu de mon pomper grave alors que je lui prépare la rondelle. Sa langue fait merveille sur mon gland quand j'arrive à le lui retirer du gosier. Il sait la faire douce ou râpeuse et l'épiderme fin qui le recouvre devient sur-sensible !  En attendant sa rondelle est prête et il le ressent bien. Je me kpote et dans la foulée je l'encule jusqu'à l'os. Son gémissement attire nos voisins qui baisaient dans le salon de la suite. Il y a un de ses potes et Ludovic. Ce dernier lui sort « il est bon hein mon mec ! », l'autre « ben ma salope je savais pas que c'était toi qui gémissait pareil ». Mon chasseur n'entend rien, il est parti ! Comme je m'étais immobilisé à l'entrée des intrus, il se lime tout seul sur ma bite.

Je fais signe à son collègue de se barrer. Il encule mon Ludo debout devant moi, le soulève par les cuisses et s'en retourne.

Je prends en main la sodo. Mes mains (justement) accrochées à ses hanches, je lui pilonne la rondelle, lui défonce l'oignon, lui laboure le trou, enfin je le baise à mort. Et il aime ça le cochon. On se fait une bonne série de position mais c'est en levrette qu'il prend le plus son pied. Comme je sens qu'on est près de la conclusion, je m'accroche à ses épaules musclées et le tire violemment en arrière à chaque enculage. Il ponctue chaque prise de possession par un souffle sonore. De plus en plus sonore d'ailleurs !  Nous explosons en même temps, lui dans sa main et moi, la bite étranglée par son sphincter, dans ma kpote.

Je le libère, il se couche sur le dos et approche sa main de sa bouche et lèche son sperme. Bien chaud le mec, ce doit être dû au froid dans lequel il se complait avec ses collègues !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)