Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

LE VENDEUR

Je me présente. Je m’appelle Éric. J’ai 42 ans. Je mesure 1,75 mètre et je pèse 65 kg. Je suis sportif depuis toujours. J’étais brun aux yeux marron. J’ai toujours des yeux malicieux mais j’ai les tempes grisonnantes. Aujourd’hui, je vais à la piscine 2 fois par semaine et je vais bosser à  vélo : Nice-Monaco, aller-retour, tous les jours. Alors je plais toujours. J’ai des muscles bien fermes et un petit cul bien rond : une vraie pomme. Je rentre rarement seul quand je sors boire un verre.

Je travaille dans une concession automobile où l’on vend des voitures allemandes de luxe. Je prépare les voitures en vue de leur livraison. J’ai fait bien d’autres métiers. Celui-là n’est pas le plus intéressant. Mais il me laisse du temps pour faire du sport.

Dans cette concession, au service commercial, il y a 2 directeurs de 35/40 ans. Deux beaux mecs, pères de famille, sympathiques et plutôt sportifs. Il y a 3 secrétaires et 6 vendeurs. Tous les vendeurs ont entre 20 et 35 ans. Des mecs choisis pour leurs compétences mais aussi pour leur plastique. Le DRH est gay ou, au moins, bi. (Je le sais parce que je l’ai « croisé » dans un bordel lors d’une soirée black-out. J’ai reconnu sa voix alors qu’il se faisait limer et qu’il en redemandait !!! Je n’en ai pas cru mes oreilles.)  Ces petits vendeurs sont dans la force de l’âge et ne pensent qu’à niquer.  A part le plus jeune qui semble être un fêtard et un queutard de première, les autres sont en couple et pour certains déjà papas.

Ils ne perdent jamais une occasion de parler de leurs exploits sexuels ou de leurs phantasmes. Ils sont libres dans leurs propos et sont très excitants.

Stéphane, lui, est en couple depuis 7 ans avec sa copine. Je l’ai vue une fois à la concession. Elle a l’air chiant. J’ai tout de suite compris qu’elle lui pourrit la vie et qu’elle l’empêche de s’épanouir. Stéphane a 33 ans. Il est brun aux yeux marron, comme moi. Il me plaît.
J’aime les mecs de type méditerranéen. Il est sportif et fait du vélo le week-end. Parfois, en semaine, il va courir à  midi au stade d’athlétisme, voisin de la concession.  Monaco n’est pas très grand et c’est facile d’y faire du sport. Il a l’air d’avoir un gros paquet dans son short. Ca fait envie.

Pour l’avoir entendu discuter avec les autres vendeurs, je sais qu’il se rase non seulement les jambes mais aussi les couilles et la raie du cul pour faire du vélo. Les quelques fois où je l’ai vu sans cravate, j’ai remarqué qu’il se rase aussi le torse et le ventre. Il a des jambes musclées, des pecs saillants et surtout, il a un bon gros cul qui remplit bien son pantalon de costume. C’est un gentil garçon, toujours souriant, qui vient souvent me parler pendant que je travaille. On parle de tout et de rien. Je sens qu’il m’aime bien. Je n’ai pas fait mon coming-out au boulot et il pense que je suis hétéro célibataire.

On est toujours heureux de se voir après une absence de l’un ou de l’autre. On se sert chaleureusement la main tous les matins en se souriant et en se regardant dans les yeux. Il y a quelque chose qui passe entre nous.

Depuis quelques temps, ça ne va plus avec sa copine. Ils se sont séparés à l’automne pendant un mois puis se sont remis ensemble. Stéphane est déboussolé. Ca se voit. Mais il n’a jamais été aussi radieux que pendant le mos où il a vécu séparé de sa copine.

Depuis le début du mois, elle est repartie. Tous les jours, il vient me voir plusieurs fois par jour. Quand il a quelque chose à me demander, il m’appelle « ma biche ». Bizarre, de la part d’un hétéro.  J’ai appris que, sexuellement, il ne s’éclate plus depuis longtemps. Sa copine refuse de lui faire des pipes. Il en rêve.

Depuis que sa copine est repartie, la pression monte. Ces derniers jours, il n’arrête pas de me dire qu’il a besoin de se vider les couilles. A chaque fois, je me dis que je les lui viderais bien, moi, ses couilles.

 Hier, il est venu me voir et m’a dit qu’il se sentait un peu seul. Il m’a proposé de venir boire une bière, manger une pizza et regarder un match de foot chez lui. Je n’avais rien de prévu pour cette soirée. Je serais probablement allé me faire sucer dans la back-room d’un bar gay, s’il ne m’avait pas invité.

Je lui ai dit que je n’aurais pas le temps de passer chez moi si on voulait ne pas dîner trop tard. On termine à 19 heures. Il m’a proposé de me doucher chez lui et de me prêter des fringues. J’ai accepté.

Rendez-vous chez lui après le boulot. J’enfourche mon vélo et me voilà parti pour une soirée qui, je l’espère, sera chaude. C’est le printemps. Il fait beau et déjà presque chaud. En tous cas, mes hormones sont au rendez-vous et j’ai envie de baiser tout ce qui bouge et qui a du poil sur les jambes.

J’arrive. Je sonne. Il ouvre. Il est arrivé depuis un moment. Il a eu le temps de prendre sa douche. Il est torse-nu et déjà un peu bronzé. Il y a quelques temps qu’il n’a pas dû se raser car ses poils ont commencé à pousser. Il me donne envie. Il a un caleçon en tissu mais pas en stretch. Ca ne lui moule pas le paquet, dommage.

Il me fait rentrer. Son appartement est grand. C’est un deux-pièces avec une grande terrasse, vue mer. L’appartement est bien décoré. On sent qu’il y a une femme dans la maison. D’ailleurs, Stéphane prend soin de retourner un cadre où il est en photo avec sa copine. Je me dis que c’est bon signe. Il ne veut pas qu’elle voit la suite de la soirée.

En fait, je ne sais toujours pas si je vais pouvoir le sucer avant la fin de la soirée. Est-il bi ou au moins hétéro curieux ?

Stéphane me propose de prendre ma douche en premier. C’est le printemps. Il m’apporte un t-shirt et un caleçon pull-in. Il les pose sur son lit et me laisse seul dans sa chambre.  Quant il marche son paquet se balade dans son caleçon et me laisse penser qu’il doit avoir un bon bifteck entre les jambes. Il est vraiment très sexe ! Il faut que je trouve un moyen de le sucer.

Je me déshabille. Je rentre dans la salle de bains et je prends soin de laisser la porte ouverte. On ne sait jamais ! Je commence à me savonner partout. Stéphane m’a excité. Je me frotte l’entre-jambes. Ma queue grossit sous mes mains. Je profite de cette douche bien fraîche. Je me shampooine, je ferme les yeux et savoure la sensation de cette eau qui coule sur mon corps. Je me sens bien, beau mec et prêt à faire l’amour.

« Bien foutu pour ton âge… ». Stéphane me sort de ma torpeur. Il est dans l’encadrement de la porte. Il me regarde. Je sens que son regard est attiré par ma queue à demi gonflée par l’excitation. Il a un regard coquin. On va passer une bonne soirée.

Je me retourne avant qu’il ne voie pas que j’ai, de plus en plus, la trique. Je sens qu’il admire ma croupe et mon petit cul musclé. Je me rince. Quand je ferme l’eau, j’espère qu’il est parti parce que je bande comme un âne. S’il n’est pas homo, je ne veux pas me griller. Au moment où l’eau s’arrête de couler, je sens,  sur mon épaule, se poser une serviette. Et je sens que Stéphane s’éloigne. Ouf ! Je vais pouvoir me calmer. Je me sèche. J’enfile le t-shirt, le caleçon qui m’attendent sur le lit. J’entends que Stéphane a allumé la TV.

J’arrive dans le salon. Stéphane est assis dans son canapé. Devant lui, la TV est allumée. Derrière elle, la fenêtre est ouverte sur la terrasse. Et la mer est magnifique alors que le soleil se couche. M’entendant, il se retourne et je vois que ses yeux sont attirés par mon entre-jambes. Heureusement, je me suis calmé. Mon sexe est magnifiquement emballé dans le caleçon qu’il m’a prêté mais son état ne laisse pas supposer que j’ai envie de le mettre profondément au fond de son cul.

Je vais m’asseoir à côté de lui. Il a préparé 2 verres de whisky. J’aurais préféré une bière. Il a  commandé 2 pizzas Reine. On trinque à l’amour physique en se regardant dans les yeux.

Stéphane me dit qu’il se taperait bien une pute parce qu’il a vraiment les dents du fond qui baignent. Je lui dis alors qu’il devrait se taper une bonne branlette et que ça le soulagerait. En disant cela, je sens ma bite gonfler.

Stéphane s’est tourné vers moi, les jambes écartées. Le tissu de son caleçon est béant. J’aperçois une partie de son sexe. Il s’en aperçoit.  Au lieu de resserrer les jambes, il les écarte un peu plus et me dit : « toi aussi, tu es en manque de sexe ? »

Je suis surpris par la question. Mais je me dis que je n’ai rien à perdre. Je lui dis que je suis toujours en manque.

Stéphane se lève, se dirige vers le frigo et revient avec 2 bières. Il me dit : « je vais mettre un film porno et on va se faire du bien. Je n’en peux plus. Il faut que je jute. »
Moi, non plus, je n’en peux plus. Mon caleçon va éclater. Une petite tâche trahit déjà mon excitation.

Stéphane glisse le DVD dans le lecteur. Le film démarre. Il se retourne et voit la forme qu’a prise mon caleçon. Il me dit : « Putain, toi, t’es déjà  bien chaud ». Il revient pour s’asseoir auprès de moi en me touchant le paquet et me dit : « toi, tu en as envie ce soir. »

Et là, je n’en reviens pas, tout en s’asseyant, il baisse son caleçon et me laisse voir en une fraction de seconde son cul légèrement poilu puis je découvre sa bite à demi-molle ou à demi-dure selon que l’on est pessimiste ou optimiste.

Il s’assoit sur le canapé, un pied par terre et l’autre appuyé sur ma cuisse. Je vois son sexe, ses couilles et le début de sa raie bien rasées. Stéphane me regarde malicieusement, avec envie. Son regard se porte sur mon sexe prêt à exploser dans mon caleçon et glisse son pied pour le tâter en me disant : « tu n’y tiens plus, enlève moi ça ! ». Je m’exécute. J’enlève ce morceau de tissu qui nous sépare encore. Stéphane s’exclame : « Putain, t’es sacrément bien monté. »

Surpris, je lui demande s’il a des éléments de comparaison. Coquin, il me répond qu’il est sportif et qu’il a déjà vu des mecs sous la douche. Je lui fais remarquer qu’il n’a pas dû voir beaucoup de mecs en érection. Il se contente de me sourire. Pendant ce temps, il tient sa queue dans sa main et par un mouvement de va-et-vient dont je ne peux détacher le regard, il achève de durcir le morceau. Il a vraiment une très belle queue non circoncise, des grosses couilles. Je vois une perle de rosée poindre sur son gland. Le garçon est plus excité qu’il ne le montre.

Pendant ce temps, sur l’écran de la TV, une charmante jeune femme taille goulument une pipe à un beau  militaire. Stéphane soupire : « Ah ! si ma copine m’en faisait autant ! »

Je le regarde dans les yeux et tout doucement je descends vers son sexe superbement bandé. Stéphane penche la tête sur l’accoudoir du canapé, regarde le plafond puis ferme les yeux. Il redresse son sexe pour me l’offrir. Je pose mes lèvres sur son gland mouillé. Je goutte cette perle avec délice. Puis j’enfourne sa belle queue dans ma bouche. Je tire sur ses grosses couilles d’une main et je fais coulisser son pieu de plus en plus profond dans ma bouche. Stéphane se tend de plus en plus. Il pose ses pieds sur mes hanches. Il ne se rend pas compte qu’en faisant cela, il libère sa rondelle. Un jour, elle sera pour moi. En attendant, je m’active sur sa queue. Il mouille encore et émet des grognements de satisfaction. Je sens qu’il est au bord de l’extase. Je l’entends me dire : « C’est bon ! Oh oui, suce-moi, salope ! » Je n’en peux plus. Il m’excite grave, ce mec !  Avec son pied droit, il cherche à toucher ma queue. Je me dis qu’il aime la bite ! Il suffisait qu’il s’en aperçoive. J’accélère le mouvement. Il donne un coup de rein, crie « Oh, non ! » et il balance la purée. Je sens son jus dans ma bouche. Il est chaud et plutôt agréable au goût. J’avale sa semence. Et je continue à lui lécher la queue pour bien la nettoyer. Je lui arrache encore quelques soubresauts de plaisir. Il pose ses mains sur ma tête et relève la sienne pour me regarder. Il a l’air heureux. Il attire mon visage vers le sien, pose ses lèvres sur les miennes et me roule une pelle qui me signifie que j’ai bien fait ce pour quoi j’étais venu. Je sais alors que ce n’est pas la dernière pipe que je lui taillerai.

Le beau militaire a joui aussi. La sonnerie retentit.  Les pizzas sont là.

z1rmp06

z1rmp06@free.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay