1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

mon gynéco

Voilà je m’appelle Claude M.

Il y a 8 mois de cela j’avais constaté que j’avais des problèmes d’éjaculation. Mon sperme était devenu clair et peu abondant.

Sur les conseils d’un ami, je me décide à aller consulter le Docteur Bruno B. Gynécologue.

Le jour de mon rendez-vous arrivé, je me rends donc à son cabinet. Je constate en sonnant que le Docteur B. est également proctologue.

Une fois entré, je constate que la secrétaire médicale que je m’attendais à voir est en fait un jeune homme qui me regarde de la tête aux pieds.

Il me demande de m’asseoir et de patienter, le Docteur va venir me chercher.
Une porte s’ouvre et j’entends appeler mon nom : « Monsieur Claude M. ! ».

Un type en blouse blanche fines lunettes toison apparente me fait signe d’entrer.
Il me donne une cordiale poignée de main et m’invite à m’asseoir et à lui donner les raisons de ma visite.
Après lui avoir expliqué mon problème, il me demande de passer derrière un paravent et de me mettre complètement nu. « Nu complètement Docteur ? ».
« Vous m’avez bien compris ! » me répond-il.

Je ressorts de derrière le paravent me cachant le sexe de mes mains.
« Ce n’est pas utile, je vois des quéquettes et des anus à longueur d’année ! » me dit le Docteur qui m’indique le fauteuil gynécologique sur lequel je m’assieds. Le Docteur me pose les pieds dans les étriers.

Il sort une cuvette qu’il rempli d’eau, me savonne la raie, le pubis et les couilles et commence un rasage minutieux. Il me rince et calme le feu du rasoir d’une lotion très rafraichissante.
Après avoir passé une paire de gants, il prend mon sexe et le décalotte à fond. Il tire très fort en arrière à me faire mal.
Je sens que je commence à bander. Puis avec le bout de son petit doigt, il ouvre doucement mon méat.
« Vous mouillez déjà ! » me demande-t-il ?, tout en s’emparant d’une longue tige en inox qu’il lubrifie et m’enfonce dans la verge. Il constate que cela rentre très bien.
Il fait glisser de dessous le fauteuil une cuvette en inox, il me retire la tige métallique et prépare une sonde urinaire qu’il lubrifie et qu’il m’enfonce à son tour dans le sexe.
La sonde est entrée presque complètement, quand le Docteur débouche l’extrémité et que mon urine coule abondamment dans le bassinet.
« Il y a beaucoup de pisse ! », me dit le Docteur. Je trouve ses propos un peu vulgaire pour un médecin.
« Ah mais que voilà une belle érection, pourtant la mouille ne coule pas abondamment. C’est rare ! », dit-il. Puis il me prend les testicules, les palpes, les roules entre ses gros doigts, les presses. Il me fait mal et je le lui dis. Le Docteur me regarde dans les yeux et me sourit benoitement.

Il appelle son secrétaire/assistant.
Lorsque celui-ci entre dans le cabinet, le Docteur est occupé à me poser un « péniflex » sur la verge, pour, explique-t-il vérifier la quantité de mouille que je produis.
Je suis gêné d’être ainsi exposé à la vue de ce jeune type.
Le Docteur lui demande de m’appliquer un lavement de classe 3 afin qu’il poursuive ses examens.
L’assistant introduit une longue et grosse canule dans mon anus. J’entends un moteur électrique se mettre en route et je sens mon bas ventre inondé.
L’assistant sort une cuvette et me demande de me soulager. Il recommence l’opération plusieurs fois  et fini par dire au Docteur que je suis prêt.

Le Docteur revient vers moi s’enduit la main gantée de gel et commence à me masser l’anus. Le bout de ses doigts l’entre-ouvre légèrement. De l’autre main il vérifie le contenu du « péniflex ».
« Mais ca t’excite à ce que je vois, la mouille coule bien ! » me dit-il.
Je remarque qu’à présent il me tutoie.
Brusquement  je sens qu’un de ses doigts me pénètre, puis un autre.
« Je te fais un toucher rectal ! » me dit le Docteur, « je vérifie ta prostate et maintenant ta vessie ! ».
Je ne sais pas combien de doigts il me rentre, mais ce que je sais c’est que cela m’apporte une volupté et je ne tarde pas à avoir une très forte jouissance.
« Oh mais mon petit, que me disais tu ? Mais voilà une belle éjaculation et du sperme copieux et consistant !!!! », commente le Docteur.
« Venez voir ! », demande-t-il à son assistant qui acquiesce.

On me libère de tout cet attirail, et descendre de la table.
Le Docteur me demande : « vous êtes homo n’est pas ? »,
Moi : « ben   non Docteur, pourquoi dites vous cela ? ».
Le Docteur : « ne te fout pas de moi, le suis le spécialiste et je m’y connais ! Tu t’es déjà fait pénétrer, quand, où, comment et par qui ? ».
Je lui réponds qu’effectivement, j’ai été séduit par un oncle, qui m’a baisé, puis en a parlé à mon père qui s’y est mis aussi ainsi que mon grand-père.
Le Docteur : «et à présent ? ».
Je lui explique que j’ai un collègue avec qui je copule environ chaque mois.
Le Docteur : « est-ce que tu te masturbes et à quelle fréquence ? ».
Je lui réponds que je le fais rarement, peut-être une fois par semaine et encore!!!! ».
Le Docteur m’explique que mon problème vient de mon manque d’excitation, de relation sexuelle.
Il me demande de me rhabiller et de revenir le voir dans une semaine.

J’ai longtemps hésité de savoir si je devais y aller ou pas et le jour arrivé, je sonnais à sa porte !!! Lorsque j’y suis retourné pour la seconde fois, il m’a posé un anneau de gland et un cockring.
La boule du premier appuyant en permanence sur le frein de mon gland augmentait mon excitation.
Le second sépare bien mon pénis et mes testicules de mon abdomen et laisse ma verge constamment plus ou moins gonflée.
Le Docteur m’a aussi offert une série de slips poches molletonnés pour bien tenir mes organes génitaux au chaud toujours dans le but de m’exciter et, ca fonctionnait.

La fois suivante, il ma donné une pompe à vide et m’a expliqué comment l’utiliser en m’ordonnant de faire une séance d’une heure le matin et une autre l’après-midi.. Il m’a également donné son adresse email et demandé de lui envoyé 4 fois par jour ma température anale et celle de mon pénis, avec des photos de ma queue avant et après pompe.

Les examens ont été de plus en plus poussés, échelonnés de semaine en semaine, puis finir par avoir lieu tout les deux jours.par être quotidien.

Les explorations de mes parties génitales ont été de plus en plus complètes et profondes.
Le Docteur voulait que je sois en permanence en excitation.
Pour entretenir cette excitation, il m’a fait porté un anneau de gland muni d’une boule qui appuyait sur le frein de mon gland.
Il me sondait mon pénis avec des sondes de plus en plus larges et grosses.
Il me faisait porter un spectre princier, longue tige métallique en forme de tuyau qui permettait d’uriner et munie d’un anneau dans lequel il me passait mon gland.
Il me faisait porter une cage de chasteté durant des semaines ou un plug anal dont il commandait les vibrations à distance.
Je devais prendre ma température anale et aussi elle de mon pénis et lui communiquer chaque matin par Sms.
Je devais lui dire en permanence ce qui m’excitait etc.. etc…

Parfois il me demandait d’uriner en cam dans une bassine posée sur le sol, sans toucher ma queue et de lui envoyer la vidéo.

Au bout de six mois, mes parents sont partis à l’étranger pour une durée indéterminée et on mit leur maison en vente.
Je n’avais pas de travail et ma seule famille était une lointaine cousine dans la Vienne.
Le Docteur allait prendre sa retraite.

J’étais désemparé de me retrouver à la rue et désespéré de le perdre et je le lui ai dit.

Il m’a proposé de m’installer avec lui dans sa grande maison de campagne, dans laquelle il allait faire transférer son cabinet médical, cabinet qui ne serait que pour moi seul.

Très vite, lorsque j’étais à la maison, il m’a été interdit de porter quelque vêtement que ce soit.
De même que je ne pouvais sortir qu’avec lui.

Puis, comme il le disait, même s’il ne me demandait pas de me travestir, il m’a, « féminisé » dans ce sens qu’il m’a précisé que dorénavant, il appellerait :

•       mon pénis/ma verge « le clito »,
•       mes testicules « mes ovaires »,
•       mon anus « les lèvres vulvaires »,
•       mon rectum, « ma vulve, ma chatte »,
•       mon urine, « ma pisse »,
•       ma mouille, « mes règles »,
•       mon sperme ou jus, « ma glaire clitoridienne»,
•       mes selles, « mes étrons ».

et, je devais parler de moi au féminin.

Il voulait tout contrôler.
Je devais lui demander l’autorisation d’uriner et dans ce cas, c’est lui qui me tenait la verge dans l’urinal pour en contrôler la quantité. S’il était absent de devais me retenir ou obtenir par Sms son autorisation et dans ce cas, m’asseoir sur la cuvette sans toucher ma queue.

Lorsque je devais aller à la selle, il avait aménagé une espèce de petite estrade, qui mettait mes  lèvres vulvaires  à la hauteur de sa vue et il regardait mes étrons sortir.
Tout était mesuré, pesé, quantifié et consigné.

A tout bout de champ, il me demandait de m’asseoir dans le fauteuil gynécologique et m’examinait la vulve et le clito qui avait bien grossi.

Après une période durant laquelle il me faisait jouir tous les deux jours, les périodes de chasteté se sont faites de plus en plus longues et souvent je portais, une cage ou une ceinture de chasteté. Durant ses longues périodes de chasteté, il continuait jour à nuit (il était insomniaque) à entretenir mon excitation, et ses contrôles médicaux étaient incessants.

J’avais en permanence un plug vibrant dans l’anus, qu’il pouvait déclencher à distance.
Souvent il me mettait la pompe à vide sur l’anus « pour avoir de grosses lèvres vulvaires ».

Souvent il me mettait un parachute sur les couilles et y suspendait des poids, ou me faisait des injections salines dans le scrotum. Ca me faisait des couilles énormes et à ces occasions il m’habillait avec un pantalon serré et il me sortait. Quand un homme regardait avec curiosité mon paquet énorme, il n’hésitait pas à lui demander s’il voulait voir et, contre 10 euros, il emmenait le type à la voiture, me faisait asseoir à côté de lui et me demandait d’ouvrir mon pantalon. Si le type voulait toucher il devait aligner un billet de 20 euros.

J’ai fini par me résigner, par ne plus rien vouloir pour moi, mais à n’avoir qu’un seul objectif : me soumettre.

Lui est focalisé, obstiné par mon clito et ma vulve, mais il est heureux comme cela.

Moi, comme il le dit, je suis devenue « un objet sexuel de laboratoire ».

Rolex59

Rolex59vanheecke@hotmail.com

Autres histoires de l'auteur : Etienne - Mon Père - Coutume de mon pays - Taxé - Formation - Employé dans un Palace - mon gynéco - Samedi 5 juillet

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)