20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Les chroniques de Konoha - 1

Je patrouillais dans les alentours de Konoha. Depuis que Pain avait rasé le village, la sécurité avait été augmentée. Nous devions patrouiller tous les jours pendant quelques heures afin de protéger les habitants qui reconstruisaient leurs maisons. Cela faisait deux heures que nous étions dans la forêt à l’affût du moindre bruit.

Tout à coup, Akamaru s’arrête. Il a flairé une odeur. Je la sens aussi. Bizarrement, c’est une odeur familière. Je connais cette odeur, je ne l’ai pas sentie depuis quelques années, mais la force de notre famille réside dans cette capacité à ne jamais oublier un parfum. Dans cette effluve, je perçois la transpiration, une odeur froide, glaciale même, et une autre odeur plus forte. Vous savez l’odeur qu’a votre sexe plusieurs heures après vous être branlés. Toutes ces odeurs mêlées me renvoient dans le passé. Sasuke est dans les parages. Je décide d’aller voir. Sasuke fait maintenant partie de l’Akatsuki et est un danger redoutable pour notre village si j’en crois les comptes-rendus qu’en ont fait Sakura et Naruto lors de leur dernière rencontre avec leur ancien compagnon d’équipe.

Je monte sur le dos d’Akamaru et remonte la piste olfactive jusque dans une clairière au milieu de la forêt. L’odeur semble s’arrêter là. Où est-il ? Est-il seul ? Je ne sens pas d’autre odeur. Je me retourne et tout devient sombre. Je ne vois plus qu’une pupille rouge avec une spirale noire en son centre. Je reconnais immédiatement le Sharingan des Uchiha. Merde, je me suis fait avoir comme un débutant. Naruto se moque de moi et de mon côté impulsif. On dirait qu’il a raison. Je suis tombé dans le piège et je suis sous le contrôle de Sasuke. Je ne peux plus bouger, je suis dans un monde parallèle où tout est rouge. Je vois Sasuke s’approcher de moi. C’est un terrible sentiment d’impuissance de voir un ennemi s’approcher et de ne rien pouvoir faire. Sasuke s’arrête à deux pas de moi et me dit
-       Mais qui voilà ? Kiba !!! Cela fait un moment que nous ne nous étions pas rencontrés. Il me semble que la dernière fois nous étions encore alliés. Toutefois, comme tu dois le savoir, je n’ai plus qu’un but dans la vie : venger le clan des Uchiha qui a été sacrifié par et pour Konoha. Mon frère Itachi aurait dû être célébré comme un héros et au lieu de ça, il a été banni et poursuivi. Je venais dans les parages pour préparer ma vengeance et estimer les forces restantes de Konoha. J’ai entendu dire que Pain avait fait pas mal de dégâts dans la ville mais que ce bon vieux Naruto avait réussi à le stopper et à reverser son jutsu. Donc me voilà et tu vas me donner toutes les infos dont j’ai besoin. On dirait que ce n’est pas ton jour. Tu es sous mon contrôle. Mais avant de se lancer là dedans, j’ai certains besoins à assouvir. L’errance solitaire a ses avantages et ses inconvénients. Je n’ai plus aucun partenaire pour assouvir mes besoins sexuels. Tu vas donc m’aider à me soulager. Il y a longtemps que je me demande si ton côté animal et ta proximité avec Akamaru font de toi une chienne au lit ?

-       Libère moi de ton genjutsu et je vais te montrer qui est la chienne. Akamaru et moi, on va te faire ta fête

-       Tu me rappelles Naruto. Beaucoup de bruit, mais peu d’action. Tu ne peux même pas bouger le petit doigt. Regarde, je m’approche, j’ouvre ta veste. Tu essaies de m’en empêcher là ??? Ah et j’ai une question. Pourquoi as-tu toujours porté ce T-shirt en résille ? Ca te donne un petit côté gay. Par contre, c’est vrai que maintenant que tu es plus grand, ça met tes muscles en valeur…

-       Arrête tout de suite. Bats toi à la loyale si il te reste ne serait ce qu’un peu de tes anciennes valeurs

-       Hep Hep Hep. Ton sensei ne t’a jamais appris à te taire quand tu sens que le combat est perdu ? Voyons voir ce qui se cache sous le pantalon…
Il se rapproche encore un peu plus de moi et ouvre mon pantalon. Je regarde immédiatement son pantalon et je vois une bosse. Il bande le salaud. Il renie son pays et il vire gay alors que toutes les filles étaient amoureuses de lui. Il baisse tout mon caleçon. Je me retrouve dans cette clairière en T-shirt avec le pantalon sur les chevilles. Le pire, c’est que la situation commence à m’exciter. En plus, je sens toujours cette odeur de sexe émanant de lui. Ma bite commence à se raidir…
-       On dirait que je ne me suis pas trompé, me dit Sasuke en se saisissant de ma queue, tu portes un T-shirt résille parce que tu es gay.

Là, il se met à genoux et commence à me sucer. Oh putain que c’est bon. Malgré ce que je pouvais dire à Shino ou à Neji, je n’avais encore jamais couché avec personne. Il suçait divinement bien. Tellement bien, que je me demandais si cette sensation de plaisir n’était pas due à l’emprise de son genjutsu sur moi. J’essayais de me concentrer et de combattre sa technique. Je n’y arrivais pas et surtout, j’en avais de moins en moins envie. Je prenais un plaisir indescriptible. Il faisait glisser ma bite dans sa bouche, sur toute la longueur. Avec sa main, il caressait mes couilles et massait la région située entre mes couilles et ma rondelle. C’était trop bon. Je ne voulais pas lui montrer mais je prenais du plaisir et je ne pouvais pas m’empêcher de gémir. Lui aussi avait l’air d’apprécier. Il avait ouvert son pantalon et se branlait. C’était la première fois que je voyais une bite autre que la mienne en érection. Nos bites étaient aussi différentes qu’elles puissent l’être. La sienne était longue, très droite, lisse avec un gland très pointu. On aurait dit une flèche. La mienne à l’inverse était plus courte même si elle faisait quand même 17 cm mais elle était très large et on voyait courir des veines à sa surface. Mon gland était aussi très large et arrondi. J’étais très fier de ma bite. J’aimais son allure et surtout son odeur, elle représentait mon côté animal. A voir le soin que Sasuke prenait à l’astiquer, elle semblait lui plaire aussi. Après 10 min de ce traitement, il se relève, me regarde au plus profond des yeux tout en faisant baisser son pantalon et en enlevant tout le reste de ses vêtements. Il était complètement nu.
-       On dirait que tu as bien apprécié mon traitement. Maintenant, ça va être à toi de t’occuper de moi, m’annonce Sasuke.
-       Tu peux crever. Si toi, tu aimes sucer des bites, moi je ne suis pas comme ça. Et après ça tu oses de traiter de chienne.
J’avais dit ça en guise de provocation, mais je dois avouer que j’étais troublé et que je ne savais plus vraiment ce que je voulais.
-       Tu oublies que tu es sous l’emprise de mon Sharingan, je peux lire dans ton esprit. Je sais que tu as aimé et je sais que tu as senti l’odeur de ma bite de très loin. Je sais même que tu te demandes si tu n’aimerais pas me sucer. Je vais te laisser le choix, soit tu le fais de ton plein gré et tu peux essayer d’y prendre du plaisir, soit je t’oblige à le faire avec mon genjutsu et là, je te promets que ce ne sera pas agréable du tout

Que devais-je faire ? Qu’aurait fait Naruto, le nouvel héros du village ? Est ce que je déshonorerai Konoha en faisant ça ? De toute façon, je suis sous son contrôle. La seule chose que je puisse faire, c’est essayer de gagner du temps afin que quelqu’un me retrouve.
-       Ok, je vais le faire, dis-je résigné.
-       Voilà, tu vois quand tu veux arrêter de faire l’idiot et te comporter comme un vrai shinobi qui sait reconnaître où se situe son intérêt.

Sans que ne m’en rende compte, j’étais à genou. Sasuke m’enleva mon T-shirt, nous étions tous les 2 nus. Il approcha sa flèche, sa lance, son épieu de mon visage. L’odeur, surtout d’aussi près, était enivrante. J’étais de plus en plus excité. Je pris une profonde inspiration et j’ouvris la bouche. C’était chaud, humide, salé mais sucré à la fois. En refermant mes lèvres autour de sa queue, je sentais les battement de son cœur, elle battait en rythme. Je me mis à essayer de reproduire ce qu’il m’avait fait. On dirait que ça fonctionne. Il respire plus fort et accompagne mes mouvements de tête avec ses mains et avec des mouvements de bassin qui amplifient ma fellation. Il avait raison finalement, je n’étais pas un chien mais une chienne, et j’y prenais beaucoup de plaisir. J’accélérai pour voir si je pouvais augmenter ses râles de plaisir. Effectivement, il semblait apprécier encore plus. Tout d’un coup, il s’arrête.
-       Je vois clair dans ton petit jeu. Tu crois que si je jouis maintenant, je ne te possèderai pas par la suite. Tu as tort. Je vais te posséder, là, maintenant, tout de suite. Lève-toi, m’ordonna Sasuke.
-       Tu peux courir, il n’est pas question que je te laisse faire ça.
Sans l’avoir décidé et sans rien pouvoir y faire, je me relevai et me retournai en appuyant mes mains sur mes genoux. Mon cul était face à lui, offert. J’étais fou de rage.
-       Tu as un joli cul de chienne. Une jolie rosette rose entourée d’une petite fourrure. Je te le décris parce que je pense que tu n’as jamais pu te voir sous l’angle dans lequel je te vois.

J’étais humilié. Jusqu’à présent, j’avais réussi à trouver du plaisir, mais là, c’en était trop.
-       Je vais me terminer dans ton cul, comme ça, on pourra passer à l’étape « collecte d’infos » qui est la vraie raison de ma visite ici. Fais attention, ça brûle un peu au début. Ah et si je peux te donner un conseil, plus tu résistes et te contractes, plus ça fait mal. Après, c’est toi qui vois.

Il se mit au dessus de moi et me cracha dessus. Je le haïssais. Il ne m’avait pas assez humilié qu’en plus il me crachait dessus. Il frotta ma rondelle avec la salive qu’il venait de cracher. Je compris pourquoi il avait fait ça et je trouvai ça assez « gentil » de sa part. Puis, il força l’entrée, il poussa, je résistais. Ca faisait mal. Je sentais que sa pointe de flèche était rentrée, la douleur était insupportable. J’étais vaincu et je me rappelais ce qu’il m’avait dit, plus je résisterai plus ça serait douloureux. Je me concentrai pour me détendre et me détendis d’un coup. Ce fut terrible, il s’enfonça jusqu’à la garde et vu la longueur de la queue, la garde est loin. Il émit un cri de victoire et commença à me limer le cul. La douleur laissa place au plaisir. Je n’avais évidemment jamais connu de plaisir comme celui là. J’avais l’impression que j’allais jouir d’un moment à l’autre alors que je ne me touchais même pas. C’était irréel. Il accéléra, je sentais la jouissance monter en moi. Il cria et poussa sa bite au plus profond de moi. Il n’en fallut pas plus pour déclencher ma propre jouissance. Je jouis plusieurs longs jets de sperme au sol. Je sentais son sperme couler de mon cul. C’était terminé, j’avais perdu, mais le pire c’est que j’avais aimé. Il se retira, me tapa les fesses et me fit me relever. Nos bites pendaient entre nos jambes. Elles étaient rouges, luisantes et encore gonflées. L’odeur qui s’en échappait était forte et excitante. Je sentais l’excitation remonter en moi…

-       Aller maintenant, tu vas tout me dire sur les défenses de Konoha, me dit Sasuke.
-       KIBA, KIBA, AKAMARU, crièrent des gens au loin,
-       On dirait que mon absence a été remarquée, ils ne doivent pas être loin.
-       Merde, on dirait que mon manque de sexe m’a joué des tours et m’a détourné de mon objectif principal. Ce n’est que partie remise. Je n’aurai de repos, tant que je n’aurai pas détruit Konoha.
-       Peut être mais en attendant, on dirait que ça ne sera pas aujourd’hui, lui répondis-je avec arrogance.
Il se rhabilla et en quelques secondes il était parti. Sa technique me libéra quelques secondes plus tard. J’eus juste le temps de me rhabiller sous le regard choqué d’Akamaru avant que les secours n’arrivent.
-       Que faisais-tu Kiba ? on t’a cherché partout, dirent les gardes.
-       On dirait que je me suis assoupi, mais Akamaru montait la garde.

Personne n’a évidemment jamais su ce qu’il m’était réellement arrivé. C’était une honte mais aussi un bonheur que je ne voulais pas partager. J’appris le lendemain que Sasuke avait été aperçu à la frontière du pays du sable et qu’il ne présentait plus un danger immédiat pour Konoha. Par contre depuis ce jour, je ne regarde plus mes compagnons de la même façon et je me surprends à imaginer ce qui peut se cacher sous leurs pantalons. Je me prends également à envier leurs jutsus qui me permettraient de rendre la monnaie de sa pièce à Sasuke à notre prochaine rencontre. Que ferait-il fasse à moi si je maîtrisais le Kage bushin de Naruto et que plusieurs de mes clones lui faisaient l’amour en même temps, ou la manipulation des ombres de Shikamaru qui ferait de Sasuke mon pantin, ou enfin le justu de Choji qui me permettrait d’agrandir ma bite pour en faire un gourdin que je prendrai plaisir à rentrer en lui… Enfin, depuis ce jour, je ne rate aucune après-midi aux bains publics…

Jiraya sensei

legolas31000@live.fr

Suite de l'histoire

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)