S

12 Déc.
+ 67 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Les chroniques de Konoha - 4

Il fallait encore aller faire son rapport devant le Hokage avant de pouvoir se reposer de cette mission particulièrement longue. Sur le chemin du bureau de Tsunade, Kakashi imaginait ce qu’il ferait une fois chez lui. Se mettre à l’aise, ouvrir une bière et se replonger dans son livre jusqu’à ce qu’il perde le sens de la réalité. C’était sa façon à lui d’évacuer. Il ne faisait pas partie de ceux qui avaient besoin de voir beaucoup de monde, de rire et parler fort ; ou de ceux qui allaient chercher du réconfort dans le bras des femmes. Depuis qu’il avait perdu Rin il y a déjà de longues années, il s’était promis de n’aimer aucune autre fille. Il avait tenu sa promesse. Jamais il n’avait cédé à la facilité et aux avances des filles qui voulaient se pendre au bras d’un des ninjas les plus en vue de Konoha…

En arrivant devant la porte du bureau, il tomba sur Yamato qui devait lui aussi rentrer de mission. Il semblait aussi fatigué que lui, il était sale et avait les cheveux ébourriffés.
-       Salut Yamato, alors cette mission ???
-       Tiens, Kakashi ! La mission s’est bien passée. En ces temps troublés, il faut plus que jamais faire preuve de diplomatie pour éviter les conflits.
-       C’est la diplomatie qui t’a mis dans cet état ???
-       Ah euh… Ben parfois, il faut aider la diplomatie. J’ai été obligé de me battre, mais au final, tout est rentré dans l’ordre. J’espère que je vais avoir quelques jours pour souffler un peu avant de repartir en mission, dit Yamato avec un clin d’œil.
-       Moi c’est pareil. Je rêve de mon lit depuis que je suis parti.
-       Bon, on tire à la courte paille pour voir qui passe en premier devant Tsunade ?
A ce moment-là, la porte s’ouvrit et Shizune se retrouva face à eux.
-       Ah, vous tombez bien, vous pouvez entrer tous les deux. Vos missions étaient liées.
Comme un même homme, les deux capitaines de l’équipe 7 entrèrent dans le bureau où Tsunade les accueillit. Il firent le rapport de leur mission respective et ressortirent une demi-heure plus tard.
-       Finalement ça n’aura pas pris trop de temps. Je vais pouvoir aller terminer mon livre… A moins que tu veuilles venir boire une bière avec moi, proposa Kakashi.
-       Je ne voudrais pas modifier tes plans.
-       J’aurai tout le temps dans les jours à venir, tu as entendu Tsunade, nous disposons de cinq jours avant notre prochaine mission. Aller, viens !
-       C’est d’accord, mais j’aurais voulu passer par les thermes afin de me rafraîchir.
-       Ok, tu n’as qu’à passer en sortant des thermes.
-       A tout à l’heure.

Kakashi ouvrit les volets pour faire entrer la lumière et aérer un peu avant l’arrivée de Yamato. Il faisait chaud dans son appartement qui était resté fermé pendant plus d’une semaine. Kakashi était content de recevoir Yamato. Depuis quelques temps son célibat lui pesait et rentrer d’une mission dans un appartement vide le rendait un peu triste. Il prépara un plateau avec quelques biscuits et vérifia que les bières étaient bien au frigo. Il pensa que lui aussi pouvait se changer afin d’être plus à l’aise. Il se déshabilla complètement afin d’examiner de plus près son corps meurtri par les combats. Quelques plaies sur les avant-bras et les cuisses mais rien de bien méchant, ça disparaitrait sous peu. Son visage n’avait pas subi d’agression. Il était très précautionneux avec son visage. Bien qu’il en cache une grande partie sous un bandeau, il aimait son visage. Il ne se souvenait plus de ce qui l’avait poussé à mettre son bandeau bien avant qu’il reçoive le sharingan d’Obito. Ce bandeau faisait partie de lui et il se sentait nu et vulnérable sans lui…

Il fut tiré de ses pensées par des coups sur la porte. Ca devait être Yamato. Il ouvrit et le fit entrer. Le bain lui avait fait du bien, il semblait tout de suite plus reposé et plus jeune.
-       Assis toi, je t’en prie.
-       Merci Kakashi
Kakashi apporta le plateau contenant bières et gâteaux.
-       A la tienne, à nos misssions victorieuses… Et à toutes les suivantes.
-       A la tienne, Yamato.
-       Cela fait un moment que nous ne nous sommes pas retrouvés ensemble sur une mission. J’aime bien partir en mission avec toi. Tu ne parles pas pour ne rien dire. Tu es efficace et surtout c’est toujours rassurant d’être aux côtés du célèbre ninja copieur de Konoha.
-       Venant du seul utilisateur connu du Mokuton, c’est un compliment. Moi aussi j’aimais nos missions pour l’ANBU.
La discussion continua sur leurs exploits de bataille pendant encore un bon moment. Cependant, la bière aidant, elle commença à dériver vers l’amour et surtout le sexe.
-       Tu n’as jamais eu de copine toi ?, questionna Kakashi.
-       Non, je trouve que la vie de couple ou même de famille est incompatible avec la vie de ninja. Mais pas de petite amie, ne signifie pas, pas de vie sexuelle. Dès que l’occasion se présente, j’assouvie mes besoins. Que ce soient des filles de bordels, des paysannes en manque ou même des compagnons shinobis, je ne dis jamais non.
-       Whaou, je n’aurais jamais pensé ça de toi. Derrière ta droiture et ta rigueur se cache une bête.
-       Ouais, j’avoue, dit Yamato en rougissant jusqu’aux oreilles. Et toi ???
-       Moi c’est compliqué mais au final je n’ai ni famille ni vie sexuelle. Juste mes livres.
-       Arrête, c’est triste. Je ne peux pas laisser un ami dans cet état-là. Laisse toi faire.
-       Ca ne va pas non ??? Ca ne m’intéresse pas.
-       Mais si, laisse moi faire. Mokuton.

A ces mots, des lianes de bois sortirent du sol et vinrent immobiliser Kakashi. Ses poignets, son cou, sa taille et ses chevilles étaient bloqués. Il ne pouvait pas s’en défaire. Yamato commença alors à se déshabiller, il commença par son gilet qu’il ouvrit centimètre par centimètre. S’en suivit le T-shirt. Il n’avait pas la musculature d’Azuma même si ses abdominaux et ses pectoraux étaient bien dessinés. Ce qui marquait le plus était sa pilosité. Tout son torse était recouvert de poils bruns qu’il devait entretenir par une tonte méticuleuse et régulière. Il continua par son pantalon et son slip blanc très moulant. Yamato était debout et avait enlevé ses vêtements sous le regard à moitié énervé et à moitié curieux de sa proie. Même son casque était au sol. Il était grand et fin. Ses cuisses, tout aussi poilues, étaient puissantes. Au centre de tout cela, se trouvait sa queue qui pendait. Elle était circoncise et laissait apparaître un beau gland rouge. La taille n’était pas impressionnante mais elle était parfaitement proportionnée. A l’instar du reste du corps, elle était entourée de poils noirs drus et tondus. Kakashi restait interdit, il ne savait ni quoi dire ni quoi faire. En tant que ninja, sa force résidait dans le fait qu’il puisse prendre des décisions très rapidement, mais là, tout se mélangeait. Son amour pour Rin, son manque de contact physique, l’excitation qui montait en lui, sa queue qui prenait de l’ampleur dans son pantalon et l’envie de caresser ce corps beau et fier qui était à présent face à lui.

-       Alors, dois-je te libérer pour que tu en profites ou dois-je te violer ???
Kakashi acquiesça de la tête et, prudent, Yamato libéra une de ses mains. Sans n’avoir rien décidé, le ninja copieur avança sa main et la posa sur la taille de Yamato, à l’endroit où son torse forme un V en s’insérant sur son bassin. La chaleur, le contact des poils et la douceur de la peau en dessous électrisèrent tout son corps. Une part de lui voulait refuser, combattre et vaincre sa frustration alors que l’autre voulait explorer ce corps juste pour sentir quelqu’un contre lui. Yamato commença à lui enlever son T-shirt, puis fit tomber son pantalon. D’un regard, il requit l’autorisation d’ôter le bandeau qui cachait son visage. Kakashi acquiesça, le bandeau sauta et fut rapidement suivi par son slip. Il était nu dans le bras d’un de ses camarades. Il était aussi glabre que Yamato était poilu. Chaque parcelle de son corps était en transe au contact de ce corps chaud, vivant, vibrant. Lui le ninja sûr de lui et de ses forces était un enfant perdu dans les bras réconfortant de Yamato qui décida de reprendre la situation en main.

-       Je vais te libérer, couche toi et ne bouge pas, je vais te montrer que même, et surtout, entre mecs, on est capable de se faire du bien.
-       Euh oui, je ne sais pas… si tu veux… mais… on ne devrait pas…

Yamato fit descendre son regard sur la queue dressée de Kakashi pour lui montrer que son corps parlait pour lui et qu’il ne fallait pas résister. Vaincu, Kakashi s’allongea sur le sol. Yamato vint s’asseoir sur le haut de ses cuisses et commença à lui masser les épaules, les pectoraux en s’amusant à tirer sur les tétons rosés et dressés. En se baissant, il embrassa le cou et alla lécher les aisselles poilues de kakashi. L’odeur qui s’en dégageait, était envoutante. Il continua son inspection buccale par les tétons qu’il avait préparés quelques secondes plus tôt. Il changea de position et s’agenouilla entre les jambes écartées de Kakashi afin de se retrouver en face de sa bite. Elle était de taille normale, gorgée de désir avec un prépuce qui avait du mal à contenir un gland très lisse et rouge. La tige n’était pas rectiligne mais était plus large en son milieu. De grosses couilles pendaient et étaient enfermées dans des bourses peu poilues. Tout comme le reste de son corps, le sexe de Kakashi était peu poilu. La toison devenait rapidement plus clairsemée en s’éloignant de ce joli bout de chair. Ce qui surprenait le plus était la couleur de ses poils. Kakashi était encore jeune mais depuis toujours, ses poils étaient blancs. Yamato était content de ce qu’il voyait, il s’approcha de cette queue tendue les yeux fermés, afin de ressentir plus fort toutes les sensations. Le souffle accéléré de Kakashi, ses tremblements, l’odeur fine qui montait de sa queue, le liquide salé et incroyablement doux qui perlait au bout de sa queue, la chaleur et les contractions de cette queue lorsqu’il l’eut entièrement en bouche, Yamato ressentait tout cela au centuple. Il commença ses mouvements de va-et-vient sur cette queue qui battait la chamade. Kakashi était aux anges. Il regrettait son abstinence, il vibrait et vivait cette première fellation comme une révélation. Il pensait déjà à toutes celles qui suivraient. Il ne voulait plus jamais quitter la bouche de Yamato. Il donnait des coups de rein afin de s’enfoncer plus profondément dans la gorge de son ami.

-       Ne vas pas si vite Kakashi, je voudrais te montrer d’autres choses. Je ne te ferai jouir qu’à la fin…
-       Non, s’il te plait, je n’en peux plus. Je vais exploser.
-       Fais moi confiance, ça sera encore meilleur si tu te retiens !!! Mokuton-no-jutsu, dit Yamato en faisant apparaître une table un peu bizarre au milieu de la pièce. Couche toi là-dessus.

Kakashi obéit, la table était plate pour son dos puis se divisait en deux parties surélevées pour ses jambes. Ainsi un espace était libre entre ses jambes pour accéder à son cul. Il voyait où Yamato voulait en venir et contracta son anus, non pas que par peur mais aussi par excitation. Il était curieux et faisait confiance à son ami. Yamato pris place face au trou de Kakashi et invoqua un tabouret afin d’être mieux installé. Tout doucement, il vint poser sa langue sur la rosette palpitante de son ami. Il contracta sa langue et appuya un peu. Kakashi résistait contre sa volonté. Afin de se détendre, il décida de prendre sa queue en main. Yamato continua son traitement qui eut pour effet de petit à petit ouvrir cette fleur, rosée et brillante. Kakashi jouissait de toutes parts et son partenaire jugea qu’il était temps de passer la vitesse supérieure.

-       Mokuton !!! et la table se suréleva de quelques centimètres.
Yamato se releva et sa queue qui une fois bandée devait bien faire vingt centimètres apparut aux yeux de Kakashi. Le bout de cette queue était à la hauteur du trou dilaté de Kakashi. Ils crevaient d’envie de se faire l’amour.  Afin de l’encourager, Kakashi écarta ses fesses et, fort de cette invitation, Yamato le pénétra doucement. Kakashi souffrait un peu, mais Yamato s’enfonçait toujours un peu plus loin en lui. Quand il fut au fond, il ne bougea plus et laissa au cul de Kakashi, le temps de s’habituer à sa queue. Quand la pression sur sa queue se relâcha, il commença des mouvements lents de va et vient. Kakashi avait peur de perdre la raison. Ressentir ça après une abstinence aussi longue était déroutant, dérangeant même.

-       Attends, je veux te sucer moi aussi. Je veux savoir ce que ça fait, demanda Kakashi.
-       Ok, ne bouge pas, j’arrive.
Yamato fit le tour de la table et vint présenter sa large queue devant la bouche de Kakashi qui la prit en main. C’était la première fois qu’il tenait une autre bite que la sienne. Celle là, était plus grosse et plus longue, il aimait la sensation. Il ouvrit sa bouche et y fit entrer ce membre. Il essaya de reproduire les mouvements qu’avait fait son ami quelques minutes plus tôt et visiblement, ils avaient les mêmes effets puisque Yamato commençait à onduler et haleter. Kakashi ne connaissait pas les relations intimes mais il connaissait suffisamment bien ses jutsus pour savoir qu’un raiton bien maîtrisé pourrait avoir des effets agréables.

-       Raiton !!! dit-il en posant un doigt juste sous les testicules de Yamato.
Yamato se tendit de tout son corps et hurla. Kakashi eut peur d’avoir mal dosé la puissance de sa décharge mais il sentit aussitôt un flot de liquide chaud et visqueux lui remplir la bouche. Ce flot semblait ne plus vouloir s’arrêter. Il n’avait d’autre solution que d’avaler. C’était sucré et salé à la fois, il aimait ça. Yamato commençait à se détendre lorsque le sperme s’arrêta de couler.
-       Je suis désolé, d’avoir joui dans ta bouche, pour une première fois en plus… Mais on n’a pas idée de faire ça sans prévenir non plus, dit Yamato à la fois en le remerciant en le réprimandant.
-       Non non, il n’y a pas de problème. Tu m’as léché la rosette, je peux avaler ton sperme. Par contre, tu m’as empêché de jouir tout à l’heure en me disant que ça serait encore mieux après… J’attends toujours.
-       Ok, j’y vais.
Il se pencha et reprit la bite de Kakashi en bouche. Il montait et descendait le long de sa tige. Avec ses mains, il s’occupait de sa rosette dilatée et lubrifiée. Il faisait entrer ses doigts pour stimuler Kakashi de l’intérieur. Cependant la position n’était pas facile. Qu’à cela ne tienne :
-       Mokuton !!!

A l’extrémité de son doigt poussa une tige en bois lisse spécialement créée pour aller titiller la prostate du ninja. Il commença des massages en la faisant tourner ou lui faisant faire des allers-retours. Kakashi n’en pouvait plus. Il se disait que lui aussi allait pouvoir jouir dans la bouche de son compagnon…
-       Argggghhhhh …. Ohhhhhhhhh, c’est bon !!!!

La bouche prise et pleine, Yamato souriait quand même. Il était content d’avoir pu soulager son ami et aussi d’avoir pu prendre un pied pareil. Kakashi était à présent amorphe sur la table, sa queue reposait sur sa cuisse, elle était rouge, humide et semblait épuisée comme après une longue mission. En quelque sorte s’était sa première mission et elle s’en était admirablement bien tirée. Kakashi se promit de remettre ça puisque la promesse qu’il s’était faite lui interdisait de se marier avec une femme mais en aucun cas, de prendre du plaisir avec ses amis. Il regardait Yamato qui était debout face à lui. Son torse poilu, ses couilles lourdes et sa queue pendante lui donnaient envie de remettre ça immédiatement.

-       J’ai encore envie !!!
-       Je sais, moi aussi, mais rappelle toi, nous avons cinq jours de repos. Là il faut que je dorme mais demain je serai en pleine forme. Que dirais-tu d’aller t’« entrainer » à l’extérieur du village ???
-       J’en ai très envie. Par contre tu peux reprendre cette table ??? J’ai peur qu’elle m’encombre.
-       Oh bien sûr, j’allais oublier. Mokuton !!!
-       Merci et félicitations pour cette utilisation du Mokuton.
-       Tu parles, l’utilisation de mon jutsu n’est rien comparée à la tienne. Je n’avais jamais autant joui de ma vie. Je n’aurais jamais pensé à utiliser le Raiton pour décupler la jouissance…
-       En te sentant te contracter dans ma bouche, je me suis dit que le raiton pourrait avoir cet effet là.
-       Bon aller, bonne nuit et à demain !!!
-       Bonne nuit et merci.

Cette histoire est dédiée à ceux qui se reconnaîtront et qui ont suivi la rédaction de cette histoire. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires. A bientôt pour une nouvelle chronique.

Jiraya sensei

legolas31000@live.fr

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)