12 Déc.
+ 67 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Ethan 3 :
skets, cho7, viol, godage, et sket-fucking

Résumé du 1er épisode
Ethan m’a fait sniffer des chaussettes d’enfer, décrasser ses skets de skate Osiris, m’a enfoncé un orteil en chaussette dans le fion, puis me l’a démoli à coups de Pump Omni.
Mes rebellions m’ont coûté cher : baffes dans la gueule, coups d’Osiris dans le cul, violents coups de Pump Omni dans la rondelle

Résumé du 2ème épisode
Ethan m’a fait jouir comme une salope en m’obligeant à mater et à jouir sur les Pump qui m’avaient ruiné le cul lors du asskicking pour ensuite me les faire décrasser de mon propre jus.
Après ce que j’ai pris pour la fin du plan, Ethan m’a attaché au lit par surprise, m’a défoncé la bouche avec sa queue puis longuement défoncé le trou du cul avec sa bite en finissant avec une capoté à picots et nervurée.
Lors de mes rebellions, j’ai encaisse une sodo hard et une fessée donnée méchamment.
Ethan m’a laissé attaché sur le lit et s’est barré.

 

Ethan s’en va et me laisse comme ça lopé et attaché sur son lit.

Je me dis qu’il sera de retour dans un ¼ d’heure et qu’on rigolera, moi de manière un peu forcée, des péripéties de notre rencontre.

19h30 : personne !

20h00 : personne !

20h30 : personne ! Je n’en peux plus les liens ne sont pas trop serrés mais la position a fini par devenir inconfortable.

21h00, la porte de la chambre s’ouvre. Ethan s’assoit sur le lit.

Ethan : ça va ? Tu as mal au cul ?

Moi : Non, j’ai super mal au cul ! Tu m’as ruiné l’anus ! Détache-moi !

Ethan : Attends je vais soigner ton cul.

Je sens un truc glacé sur ma rondelle. Ca fait un bien fou.

Ethan : je vais te masser avec les glaçons du minibar. Tu vas voir c’est très agréable.

Effectivement, ce contact glacé apaise mon trou et je le sens se refermer. Pour un confort complet, il faudrait qu’Ethan me détache et je lui demande très gentiment.

Ethan : non c’est trop tôt, j’aime t’avoir comme ça à ma disposition.

Je suis assez tranquille car vu l’enculade de tout à l’heure, Ethan n’est pas en mesure de me prendre à nouveau.

Ethan : regarde je t’ai ramené un joli souvenir du Marais.

Ethan jette une boîte transparente sur le lit et je vois un gode de 22cm avec une poignée. La poignée doit faire 10/12 cm et est hérissée de picots.

Ethan : tu vois la poignée a des picots pour qu’elle n’échappe pas de la main ; enfin c’est ce que m’a dit le vendeur mais moi je pense que si te la mets dans le cul d’abord ça te préparera au gode.

Ethan se place derrière moi en promenant le bout du gode sur ma raie du cul.

Ethan : j’ai acheté du gel car le vendeur m’a dit que c’était indispensable pour le gode. Il m’a même recommandé de lui mettre une capote. Quand je lui ai demandé si y mettre une capote à picots et nervurée était adapté, il m’a répondu que celui qui prendra le gode me le dira, ou plutôt me le criera a-t-il ajouté avec humour. Qu’en penses-tu toi comme salope à ma disposition ?

Je commence à comprendre qu’Ethan veut me goder avec ce 22cm et qu’en plus il veut renforcer son effet par un préservatif à picots.

Ethan : mais avant de faire ça, j’ai envie de t’enfoncer ce manche avec ces gros picots de latex dans le cul. Il n’ira pas loin, 12 cm qu’est-ce que c’est pour une salope comme toi ! Par contre, sans gel je pense que tu vas bien en profiter surtout quand je vais le tourner doucement dans ton cul de salope.

Ethan s’allonge sur, moi, je me débats fortement. Grosse erreur ! Il resserre son étreinte violemment.

Ethan : oui c’est ça salope, débats-toi que je te maîtrise pour te goder à fond.

Comme un con je ne comprends pas que c’est son jeu et que plus je me débats plus je lui donne envie.

Malgré son jean, je sens sa bite super dure contre mes fesses, ce qui m’arrête net car j’imagine l’intensité de son érection pour que je la ressente autant à travers son pantalon.

Ethan : je crois que parler de ce godage et essayer de te maîtriser m’a donné une trique d’enfer. Allez on commence par ce manche à picots.

2 minutes plus tard je vois le manche à picots devant ma bouche.

Ethan : suce-le bien en pensant que mieux tu le suceras moins il te fera mal. Allez salope, travaille !

Ethan a raison, plus il y aura de salive sur le manche du gode moins je souffrirai.

Je m’active donc comme un malade. Je bave sur ce manche comme un malade de la rage, pourtant le contact du latex est extrêmement désagréable.

Ethan : c’est bon, ça suffit ! Il est prêt, tu as bien travaillé… mais pour rien !

Ethan attrape un coin de la serviette que j’ai sous moi depuis que je me suis allongé sur le lit.

Il me regarde bien dans les yeux et essuie consciencieusement, lentement, avec sadisme le manche du gode que j’avais soigneusement lubrifié de ma salive.

J’ai envie de tuer Ethan. Il le voit dans mon regard et involontairement je lui donne une jouissance incroyable.

Ethan : allez, je suis sympa je te le redonne à sucer et cette fois je ne l’essuierai pas.

Ethan me représente le manche du gode à sucer mais je refuse, il le retire aussitôt et je regrette aussitôt d’avoir joué au plus malin.

Ethan : tu regrettes d’avoir refusé cette seconde chance ?

Moi : oui, redonne-le s’il te plaît.

Ethan a déjà positionné le bout du manche du gode sur ma rondelle. Il force le passage tranquillement en appuyant de toutes ses forces et je ne peux pas résister.

Je sens le latex entrer dans mon cul et les picots me rayer l’anus. Je grimace de douleur mais je ne pas donner à Ethan le plaisir de ma souffrance. Le manche est à la garde.

Ethan : tu as eu raison de refuser, car je l’aurais essuyé à nouveau de toute façon ! Ah, j’ai oublié un truc.

Ethan tape sur le gode d’un coup sec puis le lâche. Le manche du gode reste planté au maximum dans mon cul.

Il enlève ses skets, son jean et son polo. Il enlève ses chaussettes.

Ce sont ses chaussettes pour salope, qu’il pose sous mon nez et il pose une des Osiris à côté également à portée de ma gueule de pute qu’il adore larver.

Ethan : tu pourras sniffer mes chaussettes et ma pompe de skate. Elles sont toutes chaudes, je les ai mises pour ma promenade dans le Marais.

Effectivement, ses chaussettes sont chaudes, il vient de les quitter et je me laisse aller à sniffer avec plaisir celle sous mon nez.

Quant à son Osiris, c’est vraiment du bonheur à sentir. Je bande à mort. Elle a son odeur de mec mais là c’est une odeur chaude de pompe juste enlevée.

Pris par ces chaussettes de malade et son Osiris, j’avais oublié le manche du gode dans mon cul mais Ethan commence à tourner le manche du gode, ¼ de tour à droite, à gauche, puis un tour complet.

Si au début c’était sympa, très vite je ne sens plus que les picots, d’autant qu’Ethan enfonce et retire le manche du gode de mon cul tout en le tournant.

Ethan : je veux que tu lèches ma pompe de skate pendant que je te bourre le cul avec le manche du gode ! Comme ça tu seras une salope de partout, de la bouche et du cul !

Ethan approche bien l’Osiris de ma gueule et me flanque un grand coup de manche de gode dans le trou qui me fait pousser un gémissement et m’incite à l’obéissance.

Je crie un peu sous les va et vient du manche du gode mais obéir à cette demande finalement me ravit.

Je lèche comme je peux cette énorme Osiris posée à côté de mon visage de pute.

Ethan me lime rapidement avec le manche du gode, Il est hyper excité de me voir lécher sa pompe et en même temps de me travailler le cul comme ça.

Ethan : vu la suite, je ne veux pas réveiller l’hôtel, par contre tu pourras sniffer ma chaussette et ma pompe de skate !

Ethan m’attrape le visage, m’oblige à ouvrir la bouche et m’enfonce une chaussette dans la gueule, pas trop profond pour ne pas m’étouffer mais suffisamment pour que je ne puisse plus crier.

Il laisse l’autre chaussette et son Osiris à portée de mon nez.

Ethan me lime à fond avec le manche du gode en le tournant entre ses mains, je veux gueuler car les picots me vrillent le cul mais la chaussette m’en empêche.

Ethan est au taquet de l’excitation, je le sens bien. Il lope une pute qui ne peut même pas gueuler.

Ethan se lève 10 secondes et s’allonge sur moi. Il n’a plus de slip et sa bite a manifestement une capote.

Sans me laisser le temps de comprendre, il enlève d’une traite le manche du gode et son gland me pénètre par surprise à la place.

La bite d’Ethan n’a pas de picots mais le latex était moins dur, moins large et moins long.

Sans violence réelle Ethan me fait donc quand même mal avec sa bite mais c’est divinement agréable.

Ethan m’enlève la chaussette que j’ai dans la bouche

Ethan : Je veux t’entendre me supplier d’arrêter quand tu en auras plein le cul !

Ethan me baise, alternant brutalité et douceur. Je comprends qu’il va profiter longtemps de mon trou qui désormais lui appartient.

Il m’oblige à me mettre sur le côté droit, puis sur le côté gauche et je dois reconnaître que c’est un super baiseur.

Mais au bout de 20 minutes, je commence à être impatient car j’ai le cul en vrac et usé par sa bite.

Moi : finis-toi !

Ethan ne dit rien, se retire et remet un peu de lubrifiant sur sa capote et m’encule à nouveau mais cette fois-ci comme un marteau piqueur.

Quand il jouit, il m’a limé 40 minutes.

J’ai une trique d’enfer et un cul en compote. Je suis physiquement et moralement épuisé.

Ethan aussi ! Il est assis au pied du lit et me regarde avec un sourire bienveillant.

Ethan : Putain, toi tu as vraiment pris cher aujourd’hui mais tu m’as donné un plaisir de dingue. Tu es une pure salope. C’est génial quand tu te rebelles, mais tu l’as payé cash à chaque fois !

Moi : enfin, je n’ai pas eu mon mot à dire ! Tu m’as violé 2 fois !

Ethan : tu bandais tout le temps ! Bon c’est vrai qu’avec les coups de Pump je t’ai cassé le cul mais là je t’ai enculé 40 minutes mec et tu étais consentant !

Ethan s’approche de moi et me libère la main droite.

Ethan : je veux te faire jouir maintenant. Dis moi comment !

Je ne sais pas quoi lui répondre mais j’ai effectivement envie de faire cracher ma bite malgré ce que j’ai subi.

Moi : avec le gode mais en douceur et bien lubrifié

Ethan : tu es vraiment la reine des salopes ! Je t’en ai mis plein le cul et tu en veux encore, et du 22 cm en plus !

Moi : j’ai le cul ouvert comme un tunnel de métro après le travail de ta bite. Tu m’as défoncé dans tous les sens, il devrait rentrer tout seul.

Je me mets à 4 pattes et je demande à Ethan de me lubrifier grassement le trou du cul.

Après une petite réticence, il m’enfile un doigt bien lubrifié, puis deux puis trois en les faisant jouer dans mon cul. Au fur et à mesure, son doigtage devient plus viril, plus dominateur, plus hard !

Moi : on a dit un godage pas un fist !

Ethan : dommage, je me sentais prêt à essayer.

Compte tenu du caractère bourrin d’Ethan, je ne souhaite pas aller plus loin vers le fist. Avec une main de libre je peux me défendre et Ethan le sait et s’arrête.

D’ailleurs je profite de cette main libre pour me détacher l’autre. Je rapproche la pompe d’Ethan que je veux humer pendant qu’il me gode le cul.

Je cambre mon cul et je plonge ma gueule dans l’Osiris d’Ethan.

Il lubrifie bien le gode et me l’enfonce dans le cul jusqu’au manche d’un coup.

La pénétration se fait sans problème car la bite d’Ethan m’avait dilaté une maximum par contre les 7 cm de différence entre sa bite et le gode me font mal et je ne peux retenir un souffle de douleur, d’autant qu’Ethan avait forcé d’un coup le passage au fond de mon cul pour être à la garde du gode.

Il l’a fait à dessein bien sûr !

Mais je n’avais pas le temps de penser à ça car Ethan me lime consciencieusement le trou avec ce gode de 22x7

Ma prostate hurle de plaisir et me fait jouir comme une chienne sur une chaussette d’Ethan qu’il a ramenée sous ma bite.

Ethan est aux anges : il gode à fond une salope qu’il a dosée à coup de bite et de skets depuis la fin de l’après-midi, et en plus elle dévore sa pompe de skate en la léchant et la sniffant comme une chienne.

Ethan prend cette chaussette trempée par mon jus et finit de m’essuyer la bite.

Ethan : c’est pour ma salope de demain comme ça elle sniffera ton foutre.

Moi : j’aimerais bien que tu me laisse l’autre en souvenir avec ton odeur.

Ethan : si tu veux, tu la mérites ! Tu sais que tu as le cul ouvert comme je n’en ai jamais vu.

Sans me demander mon avis, Ethan se lève et met mes pompes de boxe.

Nous faisons tous les deux du 42.

Je me rappelle nos échanges, surtout de son premier message : « Je kifferais voir un mec se faire "goder" par une sket... »

Je lui avais répondu qu’avec une pompe de skate ou une Pump ce n’était pas possible mais que bien préparé et avec un sket fine au bout…

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai envie de lui faire plaisir même si j’ai le cul complètement démoli.

Je pense avec angoisse à mon réveil demain.

Ethan : Tu as compris ce qui me ferait super envie ? Mais je ne veux pas te forcer !

Moi : tu ne veux pas ou tu ne PEUX pas me forcer plutôt ?

Ethan : Disons que si je pouvais te forcer…

Moi : On va essayer. Je ne l’ai jamais fait. Alors on va y aller doucement. Assieds-toi sur le lit !

Je présente mon cul à Ethan avec le pot de gel et lui demande de recommencer ce qu’il a fait pour le gode.

Il ne se fait pas prier, en plus après le travail du gode je suis hyper ouvert.

Ethan a vite mis 4 doigts puis 5 regroupés en pointe dans mon cul et il fait des va et vient avec sa main.

Ethan : Putain, j’adore : je vais te fister et après te goder avec tes skets de boxe !

Moi : Connard, tu n’avais pas compris que c’était mon intention

Je pousse un cri car pour me punir de cette insulte Ethan a écarté d’un coup ses doigts !

Le maître n’est jamais loin et je n’ai pas envie de le réveiller avec 5 doigts dans le cul mais je le rappelle gentiment à l’ordre

Moi : si tu me ruines le cul avec tes doigts tu n’y mettras pas de skets. Pour ce genre de truc il faut que je sois hyper détendu.

Ethan : T’inquiète, je veux finir par te goder avec tes pompes de boxe donc je ferai tout ce qu’il faut comme il faut ; crois-moi je peux être très patient !

D’instinct Ethan ouvre et ferme ses 5 doigts les sors et les lubrifie puis recommence et soudain je sens ses dernières phalanges avant la paume de la main.

C’est la première fois qu’il fait ça mais il est très bon et très doux.

C’est un délice. Au bout de 10 minutes mon cul est suffisamment ouvert pour qu’Ethan fasse des va et vient avec ses 5 doigts bien droit et s’enfonce au-delà du début de la pomme de la main dont je sens toute la largeur en moi.

Petit à petit, il referme ses doigts pour former le poing mais je l’arrête car j’ai peur qu’il ne se maîtrise pas.

Je lui demande de retirer sa main, j’attrape le pot de gel et un de ses pieds en skets de boxe. Je mets à regret beaucoup de gel lubrifiant sur mes belles Adidas de boxe en cuir en espérant que je ne vais pas les pourrir.

Ethan a compris, il allonge sa jambe qui a la pompe graissée un max.

Je lui tourne le dos et je m’assois lentement sur sa sket dont le bout me pénètre doucement.

Ethan savoure de voir sa salope s’enfoncer sur sa sket et sa bite pourtant bien sollicitée auparavant redresse la tête, comme la mienne d’ailleurs.

Je me relève et me rassoit plusieurs fois de suite sur cette sket de boxe qui m’apparaît de plus en plus taillée comme un gode.

La pompe de boxe me rentre dans le cul, pas de 20 cm bien sûr, mais bien de 4cm chaque fois que je m’assois.

Ethan se branle comme un malade.

M’estimant prêt, je me mets à quatre pattes devant Ethan qui avance sa sket de boxe sur mon trou et l’enfonce.

Ethan : Putain, elle rentre mec, elle rentre, je te gode avec ma sket !

Ethan appuie plus fort et la sket progresse, il l’enlève et recommence comme ça pendant 5 minutes.

Je commence à me branler tellement c’est bon.

Ethan me rentre la sket dans le cul mais cette fois remue légèrement sa pointe de pied.

Je ne dis rien c’est sublime !

Il m’enfonce davantage la sket en remuant plus fort la pointe puis la ressort.

Ethan est tellement excité qu’il va au bout de son trip et je le suis.

Ethan me donne un coup de sket de boxe fort dans le trou du cul et elle s’enfonce de 6 cm, une fois en place il relève et baisse la pointe de sket, je gémis de plaisir même si Ethan est sans doute en train de m’exploser le fion.

Après 5 coups de skets de cet acabit, je jouis en projetant du sperme à plus d’un mètre et je sens quelque chose de chaud sur mes fesses.

Ethan a joui en même temps que moi, et ses jets de sperme ont atterri sur mon cul de grosse salope !

Vingt minutes plus tard, Ethan et moi sommes douchés et rhabillés.

Ethan a envie de sortir, moi moins car l’excitation retombe et j’ai un putain de mal au cul

Mais j’ai faim.

On n’est pas loin de ma pizzeria favorite en face du théâtre du Palais Royal. Je pensais qu’Ethan avait mangé pendant sa balade dans le Marais.

En fait, il avait bu quelques verres et était allé au sex-shop pour acheter le gode.
Il est aussi affamé que moi et nous allons rapidement à la pizzeria. C’est juste avant la sortie du théâtre, nous avons de la chance car bientôt il n’y aura plus de place.

Je réprime un cri de douleur en m’asseyant ce qui fait rire Ethan.

Il a voulu garder mes skets de boxe aux pieds pour le plaisir et moi j’ai mis les Osiris.

Elles sont presque propres, le gel ne les a pas abimées, mais le sang et un peu de merde les ont forcément maculées lors du sket-fucking !

Il reste quelques traces qui ravissent Ethan car elles lui rappellent ce moment inoubliable de sket-fucking
Et moi, je teste le fait d’avoir des Osiris aux pieds. Vu ce qu’elles m’ont fait subir je suis aussi content de les porter.

Nous dînons comme des vieux copains. Puis au moment de quitter le restaurant, Ethan me demande de passer la nuit avec lui.

J’aurais bien envie mais d’abord j’ai peur de ce qui peut lui passer par la tête pendant que je dors, ensuite j’ai vraiment mal au cul.

Moi : désolé Ethan, je crois que j’ai suffisamment pris pour aujourd’hui ! En plus, aujourd’hui tu as juté 3 fois et m’a enculé pendant plus d’une heure au total ! Tu ne te reposes jamais ! Allez ! Je te rends tes Osiris, rend-moi mes Adidas.

Ethan : C’est vrai que moi je n’ai pas mal à la queue comme toi tu dois avoir mal au cul ! Sinon, pour les pompes, si tu veux, j’aimerais bien les garder.

J’accepte l’échange car outre la chaussette que j’ai emportée, je kifferai de sniffer à nouveau ses Osiris.

On se sépare en se faisant la bise en face du Palais Royal.

Je retourne vers le métro perdu dans mes pensées. Je sais que nous ne nous reverrons plus car ce que nous avons vécu est trop fort. Se revoir sera en dessous d’aujourd’hui.

Moi : aahh.

Je hurle de douleur dans la galerie du Palais Royal. Une douleur fulgurante vient de me vriller le trou du cul.

Je viens de me prendre un putain de coup de pied dans le fion, super fort et super bien placé.

Un coup de pied de pro !

Ethan est plié en deux de rire.

Ethan : Désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher. C’est ma façon de te remercier : te faire plaisir en te faisant mal, mais à peine plus que nécessaire.

Sur cette phrase Ethan me fait un baiser sur la bouche, s’en va en courant et me laisse médusé.

Nous ne nous reverrons pas… à voir… finalement, pourquoi-pas essayer encore une fois ? pour voir !

pumasics

pumasic@yahoo.fr

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)