14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Tu seras mon esclave

Je vais vous raconter comment je suis devenu peu à peu l'esclave totale de mon mec et vous livrer quelques extraits de mon journal intime.

Nous nous somme rencontrer par le biais d'une petite annonce où chacun recherchais une relation amoureuse et sérieuse dans le temps. Lui c'est Tony, belle gueule doté d'une belle bite, un bon morceau de 19*6 non circoncis. On a pris le temps de se connaitre chacun chez sois mais au bout d'un moment, nous étions tellement amoureux que nous avons pris la décision de vivre ensemble. Pendant 3 ans nous avons passé des jours heureux ensemble, chacun étant aux petit soins l'un pour l'autre et coté sex tout se passais très bien puisque nous étions autant actif que passif l'un et l'autre, il y a juste un petit bémol, je n'ai jamais pu avaler son sperm, j'ai bien essayé mais ça ma donner envie de gerber par contre je le prenais bien volontiers dans le cul.

Voila qu'un jour il m'annonce qu'il est muter ailleurs pour prendre la direction d'une nouvelle agence avec en prime une voiture de fonction et une maison en location à moitié pris en charge par son employeur. Il est donc parti seul dans un 1er temps histoire que je fasse mon préavis de mon taf puisque j'ai dû démissionner et le rejoignais le W.E.

Après 2 mois de séparation nous revoici ensemble et me suis tout de suite mis en quête d'un nouveau boulot, chose pas simple à trouver. Les jours et les mois passe et toujours pas de taf malgré mes recherches ce qui peu à peu à dégrader notre couple.

En effet il commençait à changer de mentalité et devenais agressif verbalement envers moi, tout petit détail était prétexte à réflexion, jusqu'au soir où il est rentrée un peu émécher et ma clairement dit :

- Bon écoute… y en a marre… y a que moi qui bosse… je ne sais pas c'que tu branle de tes journées t'es jamais à la maison… faudrait pt' être que tu te remue un peu le cul là…

- Ben c'est c'que je fais…mes journées je le passe à chercher du taf…

- Ouai mais en attendant tu ne trouve rien… donc j'vais te faire un deal… comme t'as pas de boulot tu va au moins t'occupé de la maison… faire le ménage, la bouffe, la lessive etc.… histoire de contribué un peu au ménage sinon c'est plus la peine qu'on reste ensemble… autant que je reste seul car pour l'instant c'est moi qui paye tout…

- Tu veux dire que tu me mettrais à la porte ?

- Ouai c'est ça t'as tout pigé…

Le couperet était tombé et donc dû me résigner à accepter son deal. Les jours passant mes tâches ménagères prenait le pas sur mes recherches de boulot, j'étais devenu en quelque sorte son petit esclave ce, dont il appréciait de plus en plus… sexuellement le changement c'est aussi fait sentir, peu à peu il ne me touchait presque plus, sauf lorsqu'il en avait envie… il ne m'autorisait plus à être actif avec lui, je suis donc devenu complètement passif et lorsqu'il me baisait et se vidait les couilles il me laissait sur ma faim en me disant :

- T'as qu'à te branler pour te finir…

Alors pendant qu'il me tournait le dos pour s'endormir je me branlais en jouissant dans une chaussette pour ne pas salir les draps. Quelque fois cela l'exaspérait car mes branlettes faisaient remuer le lit.

- Bon ça y est oui ? dépêche-toi de t'finir et arrête de bouger…

Le jour est venu où j'ai décroché un rdv pour un taf, l'entretiens s'étant bien passé je devais commencer dans 3 jours. Bien entendu ce jour là je n'ai pas eu le temps de faire à manger et lorsqu'il rentra le soir il s'est mis en colère et reçu une baffe.

- Putain mais qu'est-ce t'as glandé ? pourquoi la bouffe n'est pas prête ?

- Désolé mais j'ai eu un entretien d'embauche et je commence lundi…

- QUOI ??? un taf ??? il n'en est pas question…j'ai bien réfléchis…finalement tu va continuer à rester à la maison… dorénavant c'est moi ton boss tu va donc être à mon service 24/24…

Osant lui tenir tête il ma re-flanquer une autre baffe

- La ferme !!! tu n'iras pas un point c'est tout… et tu va commencer par m'obéir…

Le lendemain il venda ma voiture affin que je ne puisse plus sortir.

Comme il l'a souhaité je suis à son service 24/24 comme larbin mais aussi peu à peu sexuellement… il devient de plus en plus macho petit à petit il me rabaisse en m'humiliant et en m'insultant, me baise quand ça lui chante en me traitant de petite salope et comme d'habitude je me branle comme un con après m'être fait enculer.

Un soir, agacé par ma branlette sous les draps il m'en empêcha.

- Arrête de t'branler salope…

- Désolé mais faut que j'me vide les couilles aussi…

Là il se retourne vers moi, se redresse brusquement et m'attrape à la gorge.

- Comment ose tu me répondre… ici c'est moi qui commande ok ? laisse ta petite bite tranquille… à partir de maintenant tu te videras les couilles quand je l'aurais décidé c'est compris ?

C'est à cet instant que je me suis rendu vraiment compte que j'étais devenu son pur et simple esclave et que le lendemain j'entrepris d'ouvrir un journal intime.

« Cher journal, qu'ai-je fait pour en arrivé là… je suis devenu l'esclave de mon mec, je dois lui être dévoué et lui obéir sans poser de questions, il me traite comme son larbin et son objet sexuel… je n'ai plus le droit de me branler en sa présence, il me dit que je ne suis qu'une petite salope et qu'une salope ne dois jouir que de la chatte comme une femelle alors je me branle dans la journée lorsqu'il est au travail… »

Voila qu'un jour il est rentrée plus tôt que d'habitude et ma surpris en train de me branler ce qui l'a mis dans une colère noir.

- Non mais qu'est-ce tu fais là ????? qui ta autoriser à te branler salope ??? va falloir que je trouve une solution….

Il trouva vite la solution car le lendemain il me dit avoir une surprise pour moi et me donna cet ordre.

- Va me chercher tout tes slips et calçons… et quand je dis tout c'est même ceux qui son dans le panier de linge sale…

J'obéi à son ordre et lui remis tout mes slips et calçons qu'il déchira un à un.

- A présent tu n'en a plus besoins… une salope ne porte pas de sous-vêtement… bon… maintenant déshabille toi… bien… avant toute chose il va falloir te débroussaillé, va m'chercher de quoi te raser…

Il commença avec la tondeuse pour m'enlever les poils du pubis puis fini au rasoir rendant ma queue et mes couilles lisse. La séance de rasage terminé il ouvre un petit paquet et en sort une cage de chasteté qu'il mit en place. En entendant le clic du cadenas se refermer sur la cage je me suis soudain senti comme un prisonnier.

- Voila !... avec ça je suis sûr au moins que tu ne te branleras plus… tu jouiras quand je le déciderais… et ne te plain pas c'étais ça ou te coupé les couilles…

« Cher journal, voici 3 jours que je porte ma cage de chasteté, ça l'excite car il me baise tout les soirs en me disant – j'vais t'remplir ta petite chatte salope… j'ai l'impression qu'il me prend pour une meuf… pour ma part j'ai mal aux couilles car quand je bande la cage est si étroite que l'anneau qui les enserre me les tirent… »

…………………………

« Cher journal, ça fait une semaine que je n'ai pas pu me branler ni jouir, je suis si excité que j'en bande toute la journée, j'ai mal à la bite et aux couilles…. Se soir je vais lui demander de me laisser me branler… »

- Tony ?

- Quoi ?

- j'en peu plus… il faut que je me vide les couilles… enlève moi ce truc…

- Comment ça enlève moi ce truc ? t'as pas d'ordre à me donner salope…soit un peu plus respectueux et supplie moi à genoux…

- Stp… pitié… autorise moi à me branler… stp Tony… je ferais ce que tu veux…

Là il pose ses pieds sur la petite table du salon.

- Ok 1ere étape… lèche moi les ieps…

Je deviens comme un chien et lape ses pieds de bas en haut.

- Passe ta langue entre les orteils…. Voila c'est bien…..hummm…tu deviens une petite chienne c'est cool…bon maintenant viens m'sucer… hummm… ouai… continue salope… aller… tourne toi et donne moi ta chatte…

Il crache sur ma rondelle et m'enfourne sa teub direct… il m'encule comme un bourrin en m'obligeant à lui dire ce qu'il veut entendre.

- Alors ? t'aime ça salope ? t'aime la bite hein ? t'aime te faire défoncer la chatte hein p'tite pute ?...

- Oui Tony… j'aime la bite… j'suis une petite salope qui aime se faire défoncer la chatte… j'suis une petite pute…

- J'vais t'engrosser sale chienne…. Haaaaaa !…… Haaaaaa !…. tiens…. Prend tout dans ta chatte de pute salope…..

- Bon chose promise chose dû… j'vais te vider les burnes… allonge toi…

Il retire ma cage, enfonce 3 doigts dans mon cul et commence à branler énergiquement ma bite qui bave de mouille en abondance tellement mon excitation est fort, je sens très vite ma sève monter alors que je bande mou (drôle de sensation…) et dès qu'un 1er jet de sperm jaillit de ma queue il s'arrête laissant ainsi mon foutre s'écouler le long de ma teub rendant ainsi une jouissance ruiné…. Pour la 1ere fois j'ai éjaculé sans en ressentir du plaisir ce qui est une grande frustration.

- Voila !... maintenant la 2eme étape…ta prochaine purge se fera dans 1 semaine mais pour ça va d'abord falloir que tu avale mon foutre…

- Mais… tu sais bien je j'aime pas ça… j'ai jamais pu y arrivé…

- Et ben va bien falloir que tu y arrive sinon c'est 1 jour de plus de chasteté…aller maintenant va préparer la bouffe…

Après le diner il a encore eu envie de se vider les couilles, il ma alors dit

– suce moi la bite salope…

Puis d'une main il ma attrapé par les cheveux, de l'autre il a sortie sa queue de son slip et ma pencher dessus en me disant

– j'vais t'baiser la gueule ma salope…

Après une bonne dizaine de mn sans me prévenir il a juté dans ma bouche et j'ai tout recraché, là il ma dis :

- T'as oublié c'que j't'ai dis ? si t'avale pas c'est un jour de plus d'enfermement…tu viens donc de gagner un jour de plus… t'es pas encore assez bonne salope à mon gout mais j'vais t'apprendre à l'être… j'vais t'apprendre à devenir bien docile et obéissante et pour commencer demain tu va t'épiler complètement… lorsque je rentrerais demain soir je veux te voir lisse de la tête aux pieds…

« Cher journal, par crainte de représailles j'ai du exécuter son ordre et me suis donc entièrement raser, lorsqu'il est rentrée le soir il ma inspecté de partout il ma ordonner d'entretenir mon épilation et depuis il ne me parle plus qu'au féminin et me traite comme une meuf…. »

- Parfait…. T'es bien plus bandante comme ça…

8 jour on passer et normalement aujourd'hui c'est le jour de ma purge mais cela ne c'est pas fait.

- Bon… on va voir si tu le mérite… tu va d'abord me vider les couilles…aller…met toi au boulot… commence par lécher mes couilles… voila c'est ça… ouai… lèche bien ma p'tite chérie…. Hummm…. T'es bonne… vas-y maintenant prend moi la tige et lèche bien le bout du gland… voila comme ça… tourne bien ta langue autour…mouaiiii… hummm… aller maintenant pompe… vas-y aspire bien…. Hummm… tu salive bien ma cochonne… vas-y continue….oui…oui… hum c'est bon…. putain ! tu va m'faire jouir salope… j'vais t'engluer le gosier et t'as intérêt à tout boire…. Haaaaaa… Haaaaaa… tiens…. Prend tout dans ta p'tite bouche de pute….

Encore une fois je n'ai pas pu avaler et donc tout recracher par terre.

- Putain de chienne ! t'es pas encore assez bonne pute… pour ta traite on verra ça demain…

« Cher journal, voila maintenant 15 jours que je ne me suis pas vider les couilles, j'en peu plus mes couilles on grossit et j'ai quelque fois des pertes tellement le jus s'y accumule, je vais donc me résoudre à faire ce qu'il me demande… »

« Cher journal, voila c'est fait, affin d'être libérer j'ai avalé son sperm, comme convenu il ma enlever ma cage et autoriser à me branler, cependant, pour bien m'humilié il a exigé que je me branle debout devant lui, de jouir dans ma main et d'avalé ma jute sous peine de ne pas me vider durant 1 mois… ma purge na pas duré longtemps, trop excité, en quelque mouvement de va et viens sur le bout de mon gland j'ai joui en à peine 1mn sans bander… »

- C'est bien… tu commence à devenir une bonne petite salope docile et obéissante… on va donc passer à une étape supérieure… à partir de maintenant tu n'es plus autoriser à t'habillé… comme tu reste à la maison tu va vivre constamment à poil et si on doit sortir tu mettras les fringues que je te donnerais…ah ! et autre chose encore… dorénavant tu va te soumettre à tout mes ordres sans discuter que ça te plaise ou non…

« Cher journal, je suis réduit à être son esclave 24/24, il me traite comme son larbin et un simple trou à bite, je dois obéir à tout ses caprices sous peine de sanction, d'ailleurs hier soir j'ai eu droit à 20 coups de martinet sur le cul je n'avais pourtant rien fait de travers c'étais juste pour me faire comprendre que je lui dois obéissance, donc lorsqu'il est rentrée du travail il ma ordonner de m'allonger sur la petite table du salon il ma ligoté les poignés aux pieds et ma rougi le cul malgré mes cris de douleur et de supplications d'arrêter puis il à exiger que je lui dise merci… »

- Tu vois p'tite salope ça c'était juste pour te faire comprendre que tu n'es plus rien qu'un simple esclave et que tu es ma propriété en tant que tel…

Sans me détaché il ma mis son pied sous le nez et ma dit :

- Vas-y lèche esclave…

Ensuite dès que ses 2 pieds eu été nettoyé il s'est déshabillé, s'est assis sur la table face à moi ma relever la tête par les cheveux et ma ordonner….

- Maintenant décrasse moi la teub esclave…et salive bien dessus… ta bave servira de gel pour ta chatte…c'est bien esclave… continue… suce bien à fond salope…hummm…. T'es une bonne pompe à bite…

Après m'avoir baisé la bouche à m'en étouffé il s'est mis derrière moi et ma enculer direct.

- Hummm… tu la sens bien ma bite hein salope… han…han… j'vais te saillir comme une chienne et prend ça comme un honneur…

Les jours passent et se ressemble pour moi, je mène le train de vie qu'il souhaite, c'est-à-dire : ménage, cuisine, lavage, repassage et m'utilise à son gré comme simple vide couille. Par contre en ce qui concerne les miennes les purges se font comme bon lui semble, il aime m'humilié à devoir le supplier à genoux pour m'autoriser à me branler, cela peu durer jusqu'à 3 semaine voir 1 mois sans me vider les couilles puis un beau jour, après 1 mois ½ sans traite j'ai éjaculer au travers de ma cage pendant qu'il m'enculait.

- Mais putain ! tu joui de la chatte ma salope…humm… c'est cool ça… maintenant t'as plus besoins de branler ta petite bite… dorénavant tu te videras les couilles de cette façon…

« Cher journal, voila maintenant 8 mois que je porte cette foutu cage de chasteté en permanence, mes érections matinal se font de plus en plus rare, au début ma bite remplissais la cage par mon érection, aujourd'hui je bande mou et ne joui plus que de la chatte, j'éjacule dans ma cage la bite molle lorsque je me fais enculer… »

En tant que bon esclave je dois chaque soir lorsqu'il rentre du boulot le déshabillé et le déchausser puis quelque fois m'ordonne d'honorer sa bite qui sent la sueur et la pisse de la journée.

- Vas-y esclave… décrasse moi la teub, tire moi le jus et bouffe bien ma jute salope…

Ce jour là après m'avoir rempli la bouche de son foutre il me tient par la tête pour garder sa bite en bouche et me dis:

- Bouge pas j'vais te nettoyer la gueule…

Sur le coup j'ai pas compris ce qu'il voulait dire jusqu'au moment ou j'ai senti un liquide chaud sortir de sa pine, j'ai tenter de me reculer mais il ma tenu fermement en me disant :

- Bouge pas esclave et bois ma pisse salope…

Affin de me laisser le temps d'avalé il me pisse par petit jet jusqu'à la dernière goutte.

- Voila c'est bien… t'es un bon petit esclave et une bonne petite chienne… bientôt tu deviendras une bonne petite pute tu verras…

Là encore je n'ai pas compris ce qu'il voulait dire et l'ai appris par la suite….

Encore pour bien m'humilier un soir il est rentré accompagner d'un mec, je me suis senti devenir rouge de honte d'être à poil devant cet inconnu et suis resté un peu figer sur place mais il ma sortie de ma torpeur en claquant des doigts.

- Et ben alors esclave tu fais quoi là ?

J'ai donc vite fais repris mes esprits et jouer mon rôle d'esclave en les débarrassant de leur blouson et de leur chaussures puis ils sont allé directement dans la chambre. Peu de temps après j'ai entendu des gémissements et des couinements de la part du mec… voila maintenant que j'étais cocufié ouvertement par mon mec devenu le maître et pacha de la maison tant est si bien que peu à peu il me délaisse en ramenant ses conquêtes pour les baiser en ma présence puis une fois que les mecs se sont bien fais baiser il m'ordonne de lui nettoyer la queue gouttant ainsi l'odeur des culs qu'il à enfoutré. Un jour il ma inviter (ou plutôt ordonner) à assister à ses ébats, j'ai donc été obligé à les regarder comme on regarde un film porno, à genoux et mains sur la tête, à la fin de leurs ébats Tony ma ordonner de lui nettoyer sa bite et de sucer le mec qu'il venait de baiser pour lui vider les couilles, il ma bien sur juter dans la bouche mais j'ai tout recracher ce qui ma valut 50 coups de martinet.

- Ecoute moi bien salope… t'es qu'une chienne et en tant que chienne tu avale tout ce qui sort d'une queue… il est temps pour toi de devenir une pute…

A partir de ce jour il est devenu de plus en plus pervers, lorsque les mecs acceptaient de se faire baiser devant moi je devais soit les regarder jusqu'au bout ou bien y participer en léchant le cul du mec pendant qu'il se faisait sucer. Il est arrivé plusieurs fois de m'utiliser pendant ses ébats et ce qu'il préfère c'est que je sois allongé sous le mec à 4 pattes, ma tête à hauteur de son cul et il alterne entre son cul et ma bouche puis lorsqu'il joui il éjacule soit en 1er dans ma bouche pour se finir dans le cul du mec et bien sur me faire nettoyer sa queue, soit dans le cul du mec et se finir dans ma bouche, puis ensuite je dois vider les couilles du mec, dans ce cas soit il m'encule et se vide dans ma chatte ou je le suce et dois avalé sa jute.

« Cher journal, ça fait maintenant 1 an ½ que je suis devenu un esclave et depuis peu une pute, en effet il y a quelque temps il est arrivé avec un mec mais cette fois-ci par pour le baiser mais pour qu'il me baise car effectivement ce mec était un vieux bedonnant qui ne souhaitais qu'une chose, se vider les couilles. J'ai donc eu ordre de le sucer et de lui donner mon cul… »

Peu à peu j'ai été délaissé si bien qu'il ne me baisait plus mais me faisais baiser par d'autres mecs contre un peu d'argent, un jour j'ai tenté une approche mais il ma repousser en me disant :

- Dégage… t'es plus bandante pour moi… t'es bonne qu'a te faire tringlé comme une pute…d'ailleurs c'est c'que tu es… une putain…

Le lendemain il est rentré avec un mec puis ma tendu un sac en me disant :

- Tiens…. Va dans la chambre et habille-toi avec ça…

J'ai compris par la suite que ce mec était hétéro mais quitte à payer pour se faire sucer par un mec et le baiser il fallait qu'il ressemble à une meuf, j'ai donc du me revêtir de bas porte jarretelle et d'un bustier et me présenter devant eux, ressemblant à une pute, le mec na eu aucun soucie à se faire sucer et à me baiser.

Un autre jour, toujours pour m'humilier il est arrivé avec un p'tit mec passif et ma tendu un god :

- Tiens sale chienne ça va être ton meilleur ami maintenant… t'es plus à même d'être bonne à recevoir ma queue de mâle à part pour me la nettoyé… enfile toi ça dans ton trou de pute et défonce toi la chatte pendant que je baise cette petite salope…

« Cher journal, quel humiliation ! J'ai du me goder en le regardant baiser ce p'tit mec qui couinais comme une petite chienne sous ses coups de bite et lorsqu'il a joui dans son cul il s'est retourné vers moi ma tendu sa bite en me disant – tiens esclave nettoie moi ça, ensuite t'ira nettoyer le cul de la salope… j'ai donc du bouffé le cul du p'tit mec jusqu'à ce qu'il jouisse en se branlant tout en me faisant goder. »

Régulièrement lorsqu'il est au boulot il m'envois des sms en m'insultant de p'tite chienne, de p'tite pute, d'esclave histoire de me rappeler que je suis sa propriété et de me conditionner en tant que tel, bien évidement je dois lui répondre que oui je suis sa pute et son esclave.

Un soir il rentre accompagner de 2 mecs, j'ai vite compris que l'un des 2 était un maître et que l'autre était son esclave puisqu'il portait un collier cadenassé le maître lui ordonna de se foutre à poil. Direct le mec s'est mis à poil et est venu se mettre à 4 pattes aux pieds de son maître. Ce qui ma étonné c'est de le voir sans cage de chasteté, moi étant habitué à porter la mienne 24/24 7/7 je m'étais toujours dis que la condition d'un esclave était de la porter à vie pour ne plus bander mais voila ! J'ai appris qu'il existait un autre moyen qui est la castration… en effet alors que nous étions affairer à la cuisine pour préparer le diner se mec qui se faisait appeler « batard » me raconta un peu sa vie.

- Avant j'étais hétéro, j'ai rencontré maître Franck qui ma peu à peu dresser afin de me transformer en petite pute et batard, un jour il ma vendu à mon maître actuel qui à repris mon éducation pour me façonner à son idée. Avant je portais moi aussi une cage de chasteté mais voila comme je n'étais pas circoncis il ma dis que pour une hygiène parfaite il fallait que je le sois alors il à pris rdv dans une clinique privé pour me faire subir cette opération mais voila ! à mon réveille mon maître était à coté de moi et ma dis de regarder le résultat, à ma grande surprise en soulevant le drap j'ai vu que ma bite était toujours intacte mais que mes couilles était entouré d'un bandage c'est là qu'il ma annoncé – voila ! maintenant t'es un vrai batard tu na plus besoins de porter une cage de chasteté car je t'ai fait castrer…. Puis il a rajouté – maintenant que t'es devenu un sous-homme tu n'as plus qu'a être à ma botte et faire tout ce que je t'ordonnerais… ce qui l'excite c'est de voir mes couilles et ma petite bite flasque se balancer dans tout les sens pendant que je me fais baiser…

il m'apprend également qu'une fois par semaine, il se fait fouetté le cul au martinet pour le seul plaisir de son maître et doit le remercier de se châtiment.

Nous servons le diner mais avant de manger son maître lui demande de faire sa prière. Alors à genoux mains derrière la tête baissée il récite :

- Merci maître de me donner à manger, merci de me permettre d'être à vos coté car n'étant plus un mec je ne suis qu'une sous-race de batard, une chienne et une pute, merci également de me nourrir de votre sperm et de votre pisse ainsi que de me faire saillir par d'autre mâle qui ont une vraie bite.

- C'est bien batard tu peu manger…

Bien sur la soirée ne c'est pas fini sur un simple diner, j'ai eu pour ordre de me goder devant eux et de me vider la prostate et bien entendu d'avalé ma semence, puis avec le petit batard nous avons servie de pute, tourner l'un et l'autre par nos 2 mâle respectif, nettoyage de bite sortant d'un cul engluer de foutre et boire leurs pisse…

Apres cette soirée la vie à repris son cours, Tony prend un malin plaisir en m'ordonnant de me goder pendant qu'il se fait sucer ou baise un mec devant moi, systématiquement je dois à chaque fois lui nettoyé la queue et le cul du mec qu'il a baisé.

« Cher journal, le WE a été dur, en effet… vendredi soir Tony ma conduit en forêt vêtu d'une mini jupe et d'un T-shirt extra court, apparemment c'était un rdv car il ma livrer à 2 mecs arabe.sur le trajet il ma ordonner de le sucer et de le faire jouir. Arrivé sur le lieu il ma lié les poignets entre eux et attaché à un arbre et lorsque les 2 mecs sont arrivé ils on pu abuser de moi à leurs convenance.

- Vas-y salope suce moi la teub… ouai c'est ça… bonne pute… on va t'déchirer la chatte salle chienne…

Comme 2 bourrins ils se sont servis de moi comme de la viande fraiche pour se vider les couilles puis avant de partir j'ai entendu l'un d'2 dires :

- Ok elle fera l'affaire…

Samedi soir Tony m'annonce que l'on sort, je comprends que je vais encore être livré à 1 ou 2 mecs au même endroit car je suis habillé comme la veille mais non, là il m'emmène dans un foyer. Apres s'être garer il m'annonce :

- Ecoute moi bien esclave… ici tu va servir de pute… se soir t'es qu'un trou à bites… si t'as pas envie d'être maltraité je te conseille vivement d'obéir a leurs moindre désirs…

On sort de la voiture et il me laisse aux mains des 2 arabes de la veille qui me conduisent dans une cave et me jette sur un matelas.

- Voila salope… on t'a loué pour nous servir de pute toute la nuit…

Il baisse son jogg et me dit :

- Allez… viens chercher ma bite…suce bien salope… Ouaich… c'est ça tète bien salope… hummm… ça c'est d'la bonne bite de reubeu… t'aime ça hein salope… tu vois comment elle te remplit bien ta p'tite gueule de pute hein… allez maintenant suce mon pote j'vais m'occuper de ton boule…

Pendant que je suce il m'écarte les fesses fouille d'abord mon trou avec 2 doigts et m'encule à fond.

- Alors ? elle est bonne sa chatte ?

- Hummm super… ça c'est un bon cul de pute…

Je me fais baiser par les 2 trous en même temps avant d'être ensemencé, le 1er à jouir est celui que je suce, il me balance sa purée en me disant :

- Avale tout p'tite chienne et n'en perd pas une goute…

Puis c'est au tour de mon enculeur qui me remplit la chatte.

Toute la nuit des mecs se sont succéder, j'ai du bouffé des 10éne voir des 20ene de queues, ma bouche et ma chatte c'est fait remplir par des litres de foutre tout ça en les entendant dire que je n'étais qu'une salope et une putain.

En tant que bon esclave que je suis devenu, je suis aussi livré à d'autres mâles plus ou moins pervers…ce soir là avant d'être livrer à un maître je suis libérer de ma cage et obliger de me branler… en fait je dois me vider complètement les couilles en me branlant plusieurs fois de suite. Avoir la bite à l'air après des mois encagé fut si électrisant que le simple fait de prendre ma bite dans ma main j'en ai jouis en 2 secondes sans bander et sans avoir eu le temps de me branler, rien que le fait de me touché le gland ma tout de suite fait éjaculer. Au bout de 10mn il a fallut que je recommence, cette fois-ci je me suis mis à bander mais mou et craché mon foutre pour la 2eme fois. J'ai dû me branler 5 fois de suite en faisant des pauses affin de bien me vider la prostate pour ne plus avoir de jus. Le but de m'assécher complètement les couilles est de me livrer au maître en question pour y être baisé sans que je puisse bander même mou.

Me voici entre les mains de ce maître particulièrement pervers, en effet, arrivé chez lui il m'entraine dans une chambre, m'ordonne de me dessapé et m'attache en levrette sur le lit. J'ai la tête coincé entre 2 barreau du lit attaché par des cordes, mes poignets sont eux aussi attaché au barreau et mes chevilles sont ficeler aux pieds du lit, dans cette position je n'ai plus aucun moyen de bouger, ne pouvant ni me relever ni m'allonger avec ma bouche et ma chatte en offrande. Il sort de la chambre et me laisse seul pendant environ une 10ene de mn, j'entends la porte s'ouvrir et le mec viens se planter devant moi, ne pouvant pas relever la tête car coincé entre les barreaux je n'ai que la vision de ce que j'ai face à moi et ce que je vois m'effraies un peu car en effet je suis à hauteur de l'entre jambes du mec qui porte un chaps en cuir, une coquille elle aussi en cuir cachant son sex et il tiens à la main une cravache qu'il fais claquer contre sa jambe puis m'annonce :

- Nous n'avons pas été présenté… moi je suis Maître Xavier, tu m'appelleras « Monsieur » nous allons passer 3 petites heures ensemble où tu va être mon objet de plaisir... ton Maître t'as confié à moi affin d'amélioré ta condition d'esclave, pendant ces 3 heures tu va apprendre à obéir correctement, as-tu compris ?

- Oui…

Clac ! Je reçois un coup de cravache sur le cul.

- Oui qui ?

- Aie ! Oui Monsieur…

- Bien… c'est déjà un début… mais il va falloir apprendre à encaisser la douleur… je vais donc te rougir le cul avec une 10ene de coup de cravache, tu compteras chaque coup à haute voix toujours en ponctuant par « Monsieur » sache que je ne veux entendre aucune plainte de ta pars car cela te coutera un coup supplémentaire, à la fin de cette séance tu devras me remercier comme il se doit as-tu compris ?

- Oui Monsieur…

Il se place alors sur le coté du lit et le 1er coup de cravache tombe, « clac »

- 1 Monsieur… « clac » 2 Monsieur… « clac » 3 Monsieur…

Durant cette séance je n'ai pas pu retenir quelques plaintes de douleur qui m'on valut des coups supplémentaires et donc en reçu 6 de plus puis le remercier comme il l'avait exigé.

- Merci Monsieur de m'avoir corrigé…

- Et pourquoi je t'ai corrigé ?

- Parce que je suis un esclave Monsieur et que je dois obéir Monsieur…

Il vient se replacé devant moi, il enlève sa coquille de cuir et constate avec stupeur la longue bite qu'il a entre les cuisses seulement en semis érection où s'échappe un filet de mouille de son prépuce, à ce moment je n'ose me l'imaginer bandant complètement sachant qu'il va falloir que je m'en occupe avec ma bouche et mon cul. « Clac » je reçois un coup de cravache…

- Et bien alors ? qu'attend tu pour honoré ce que je te tends comme offrande !.... sache que dés qu'une bite se présente devant toi tu dois tout de suite t'en occupé c'est compris ?

- Oui Monsieur…

Dés que j'ouvre la bouche il me la rentre entièrement et commence à me baiser la bouche, je la sens gonflé et s'épaissir de plus en plus, il sort de ma bouche, se décalotte et m'ordonne de bien lui lécher sa queue bavant de mouille avant de me la remettre, ne pouvant bouger c'est lui qui mène la cadence et il me baise la bouche comme il baiserai une poupée gonflable, à plusieurs moment il manque de m'étouffé m'obligeant à luis pratiquer des gorges profonde ce qui me fait avoir des haut le cœur et à m'en faire baver de salive. Sa bite bien lubrifié de ma bave il vient se mettre à genoux sur le lit derrière moi, me fouille le cul avec quelques doigts affin de bien me l'ouvrir, après me l'avoir travaillé il frotte son gland à l'entrée de mon trou, doucement je le sens rentrée, ça y est…. Son gland est rentrée, il s'arrête et me prend par les hanches et me dit :

- Maintenant je vais baiser ta petite chatte… je veux t'entendre gémir et couiné comme une petite chienne t'as compris ?

- Oui Monsieur…

Lentement je sens son énorme engin coulissé dans mon cul … j'ai l'impression de me faire déchirer les parois de ma chatte, il commence de long et petit mouvements de va et viens affin de laissé ma chatte s'habituer à toute la longueur et épaisseur de sa bite, ses mouvements devienne de plus en plus rapide et me baise comme un taureau en rut en me claquant les fesses… sous ses coups de butoir je couine comme une petite femelle en lui disant ce qu'il veut entendre.

- Humm… han, han… oui…c'est bon… baiser moi Monsieur….oui…oui…han, han…encore… oui… plus fort…

- Hummm… t'aime la bite toi hein ?.....

- Oui Monsieur… j'aime la bite…

- Et pourquoi t'aime la bite ?

- Parce que je suis une petite salope Monsieur…

- Mais encore ?

- Parce que je suis une petite chienne qui aime se faire baiser par des mâles supérieurs car je ne suis qu'un esclave et une pute Monsieur…

Après un long moment à me faire niquer il sort de mon cul viens face à moi, comme je mets un petit temps à ouvrir la bouche je reçois un coup de cravache sur les fesses, une fois la bouche ouverte il y enfourne sa queue et après quelques petit vas et viens il décharge ses flots de foutre qu'il m'ordonne d'avalé en me disant que la semence d'un mâle était un liquide précieux et qu'il était un honneur pour un esclave de l'avalé…là, d'instinct, comme endoctriner je me suis mis à le remercier.

- Merci Monsieur de me permettre de boire votre semence… merci de me faire comprendre que je ne suis qu'un esclave et un être inferieur…

Après lui avoir bien nettoyé la bite il quitte la chambre et reviens quelques instant plus tard avec un autre mec. Cet inconnu que je ne peu voir se place devant moi et attend. Un grand coup de cravache s'abats sur mon cul et le Maître me dit :

- Et bien alors esclave… ouvre la bouche comme pour demander de la bite…

Une fois la bouche grande ouverte le mec déboutonne uniquement la braguette de son pantalon pour en sortir sa bite déjà bien raide.

- Allez salope suce le…

Pendant que le mec s'accroche aux barreaux du lit pour bien me baiser la bouche je reçois de temps en temps quelque petit coup de cravache sur les fesses de la part du Maître qui m'ordonne.

- Allez… frétille du cul salope… bouge le comme un appel au sex….

Le mec visiblement excité à me voir ondulé du cul se retire de ma bouche et se place derrière moi pour m'enculer direct, le Maître me donne sa bite à sucer pendant que je me fais limer la chatte par le mec puis ils alternent leurs place tantôt dans ma bouche, tantôt dans ma chatte, le mec inconnu reste toujours habillé pendant qu'il se fait piper ou qu'il m'encule et a aucun moment je l'entends parler à part des soupirs de gémissements. Après un long moment à me faire baiser ainsi le mec inconnu me remplis la chatte de son foutre puis reviens face à moi pour me donner sa queue à nettoyé. La bite propre il l'a remet dans son fut et s'en va toujours sans dire un mot en me laissant subir les assauts du Maître dans ma chatte qui me la remplis lui aussi peu de temps après.

Libérer enfin de mes liens je m'écroule sur le lit ankyloser par la position que j'ai tenu depuis quelques heures et, rester seul je m'assoupi jusqu'à ce que le Maître revienne et m'ordonne de me rhabillé pour repartir avec Tony qui est venu me rechercher. Arrivé à la maison Tony remarque que j'ai le cul bien marquer par les coups de cravache, me fouilles le cul de ses doigts pour constater que j'ai été fécondé et bien sur me les donne à nettoyé puis m'ordonne de lui vider les couilles en le suçant avec le god dans ma chatte, après m'avoir englué le gosier de son foutre il me le nettoie avec sa pisse et me remets en cage de chasteté.

Aujourd'hui conditionner à être son esclave à part entière mais aussi à être sa pute car de temps en temps il me loue à d'autre mecs, il n'as aucun scrupule à faire venir d'autre mecs pour les baiser en se servant de moi comme lèche cul pendant qu'il se fait sucer et nettoyeur de sa bite après avoir éjaculer.

Au fil du temps je me suis habitué à ne plus pensé, seulement à obéir aveuglément et offrir ma bouche et ma chatte aux mecs qui veulent se vider les couilles.

tépu

rick.lope@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Je fais ma pute au sauna et ailleurs - Esclave sexuel - Exhib - Pute de mon pote - Fric facile - Vision facile

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)