Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Souvenir de jeunesse 2

Merci à tous pour vos mails, c’est bien sympa ^^ Je suis content de voir que mon histoire plait à certains ! n’hésitez pas à m’écrire à nouveau pour vos commentaires, je réponds à tous ! ^^ voici la suite de mes souvenirs de jeunesse.

C’est l’heure de rentrer manger, j’habite à côté du Lycée donc je fonce chez moi, complètement défoncer de plaisir. Je souris bêtement et c’est pratiquement sans m’en rendre compte que je me retrouve en train de manger le plus rapidement possible pour repartir au lycée dès que possible.

Je suis en train de me repasser les images de ce qui s’est passé dans les vestiaires. Ma bite se réveille déjà et je suis obligé de me la remettre en place toutes les 5 secondes tellement elle me gêne. Mais pour la première fois je suis plutôt content. Elle m’a permis de sucer Quentin et de peut être démarrer quelque chose avec lui.

Je suis déjà sur le chemin du retour et le premier à la porte du cours d’histoire pour les deux heures de l’aprem. J’attends Quentin qui m’a dit qu’on se mettrait à côté pour parler.

La prof, une vieille chose un peu sourde mais gentille arrive, ouvre la porte et prépare ses affaires pour le cours. Je me place direct au dernier rang sur les tables de 4. Rapidement les autres arrivent et se placent, sans vraiment faire attention à moi, et enfin c’est Quentin, mon cœur fait un bond suivi d’un deuxième parce que Bastien le suit de près. Quentin s’installe à côté de moi et je vois Bastien qui hausse un sourcil mais qui se met de l’autre côté de Quentin à sa droite. L’heure commence, la prof est lancée, comme une vieille locomotive, elle fait son cours sans jamais changer de rythme c’est un peu usant mais bon on fait avec. Ca fait 5mn que le cours à commencé et Quentin me passe un morceau de papier discrètement où je peux lire une phrase. Voilà comment il veut parler durant le cours, il a raison ça sera plus discret.

« Alors t’as aimé ce matin ?
-moi : trop c’était génial !! et toi ???
-lui : Ouais j’ai adoré surtout quand tu m’as sucé ! Tu l’avais déjà fait ? tu suces trop bien en tout cas !
-moi : déjà fait une fois mais je n’avais pas vraiment sucé juste pris en bouche. Et toi  comment tu sais que je suce bien ? ^^
-lui : bas je me suis déjà fait sucer par une fille et ce n’était pas comparable !
-moi : tant mieux si je suis doué, tu aurais envie qu’on recommence ??
-lui : Clair ! et toi ?
-moi : quand tu veux !
-lui : maintenant ??? ^^
- moi : Chiche !!

Je le vois qui lit mon dernier mot et souris, prenant mon courage je pose ma main sur la bosse que je peux voir sur son jean. Il sursaute un peu et me regarde en coin avant de tourner vite fait la tête sur le côté pour voir Bastien, mais il n’a rien vu et regarde une carte dans son livre. J’en profite un peu et je lui malaxe le paquet histoire de le sentir bien dur, et puis je m’arrête pour ne pas risquer d’avoir des soucis.

Il écrit un truc et me repasse le papier.
-lui : t’es ouf !! mais c’était bien bon de sentir ta main ! Mais évite en classe quand même on va se faire griller.
-moi : oui c’était pour rire ! et pour te montrer que je plaisante pas ^^
-lui : j’ai compris t’inquiète ! bon tu serais dispo quand pour refaire quelque chose ?
-moi : euh je ne sais pas… ce soir, demain, ce week-end. Tu serais dispo quand ?
-lui : moi ce soir je fais mon sport donc plus demain ou ce week end.
-moi : quoi comme sport ?
-lui : muscu ce soir, pk ?
-moi : bas si tu veux je viens avec toi et avant ou après on fait quelque chose ?
-lui : pourquoi pas ouais. En plus ya jamais personne le soir quand je pars de la salle, on pourra être transquil. J’y vais vers 19h30 et je sors à 21h30 ça te va ?
-moi : pas de soucis je peux sortir sans soucis maintenant que je suis majeur tant que je suis nickel au lycée.
-lui : oki alors, ce soir on voit pour se faire un truc. Mais quoi ?
-moi : bas tu voudrais quoi ? comme ce matin ?
-lui : ouais ! que tu me suces encore si tu veux bien.
-moi : je veux bien ! j’ai trop aimé te sucer et j’ai trop aimé que tu me branles
-lui : si je suis chaud je verrai pour te sucer aussi si tu veux.
-moi : je ne dis pas non ^^
-lui : je m’en doutais un peu. Tu es bi ou gay ?
-moi : bi pk ?
-lui : pour savoir ^^ et depuis combien de temps ?
-moi : depuis que j’ai 14 ans. Et toi tu es bi ? ou juste curieux ?
-lui : bi je pense… j’ai trop aimé et j’ai trop envie de recommencer… quand j’ai senti ta langue sur mon gland j’ai juste trop kiffé et tes mains sur mes abdos et mon cul !!! Bref j’ai trop aimé quoi ^^
-moi : je suis pareil !! j’ai trop aimé te faire plaisir et quand tu m’as branlé sentir ta queue contre mon cul…
-lui : ah ouais… tu voudrais que je te prenne ?
-moi : euh… j’y ai pas trop réfléchis en fait…
-lui : ah ??
-moi : oui… si en fait j’ai grave envie qu’on voit pour essayer mais je voulais pas que tu crois que je suis une salope ou je sais pas quoi.
-lui : loooool t’inquiete pas ! j’ai tellement kiffé que je comprends ce que tu peux ressentir. T’inquiète je juge pas.
-moi : merci en tout cas… pote de sexe alors ?
-lui : pote tout court ^^ et en plus pote de sexe !! et quels sexes !!
-moi : ^^ c’est vrai qu’à nous deux on est plutôt pas monté !!

Le reste de la conversation part en délire sur les mecs sur ce qu’on aime dans la vie, dans le sexe, sur ce qu’on pense des gens de la classe, des profs. Au final une discussion banal entre potes mais qui hésitent pas à parler de cul en plus.

J’ai pas vu les deux heures d’histoire passer. Après c’est deux heures de maths et on se remet à côté avec Quentin. Pour continuer à parler par écrit et se chauffer un peu.

La journée se termine, Quentin me donne son numéro de portable juste avant de partir, je lui passe le mien aussi et on continue de s’écrire après pour fixer où l’on se retrouve dans la soirée.
Je rentre chez moi et direct je m’enferme dans la salle de bain pour me préparer. J’ai jamais fait ça mais j’ai vu assez de film de cul pour me rendre compte qu’il faut faire deux trois choses.  Heureusement que personne n’est encore rentré à la maison, parce que se raser le cul en solo c’est acrobatique et j’aurai eu l’air fin de me faire griller pendant. J’ai fini de me préparer quand je pense que je vais peut être me faire enculer ce soir.

La révélation me frappe d’un coup et je dois m’assoir. Mon portable vibre à côté de moi, je le regarde c’est Quentin qui me dit qu’il bande comme un âne et qu’il a hâte d’être à ce soir. Deuxième message : mon frère me dit qu’il arrive dans pas longtemps à la maison, troisiéme message : quentin qui me demande si j’ai des capotes.

Je saute sur mes pieds et je cours m’habiller pour sortir allez en acheter ! quel con !! même pas de capote !

Je file à la pharmacie et je me retrouve au rayon capote à pas savoir quoi prendre, surtout avec la taille et le diamètre que j’ai. Finalement je prends une boite de 6 normales pour Quentin et je vais demander à la caisse s’ils ont des XXL. J’arrive et c’est un petit jeune 25 ans qui se présente à moi. Je lui explique mon problème. Il a un léger stop quand je lui explique que je voudrai des préservatif en taille XXL parce qu’il n’y en a plus en rayon. Puis un sourire jusqu’aus oreilles, je rougis un peu mais il part en réserve et revient quelques minutes plus tard avec la boite demandée. J’ai toujours le droit à un petit sourire et même une question :

-« Il faudra faire attention à pas vous tromper entre les deux sinon le côté prévention sera perdu. C’est pour vous, vous avez besoin qu’on vous explique ? »
J’y crois pas ! Le pharmacien qui me fait des avances. Je bredouille un peu :
-« Oui c’est pour moi, mais je devrai me débrouiller je pense… »
Je le regarde et finalement décide de jouer le jeu après tout c’est lui qui a commencé :
-« Si jamais j’ai un soucis je reviendrai vous voir demain, pour que vous me montriez ! Au revoir ! »

Je pars assez rapidement en lui jetant un dernier regard et je pense qu’il est un peu soufflé que j’ai osé lui répondre. Je regarde l’heure et voit que j’ai encore à attendre pour mon rendez-vous. Je file à la maison et pense à un truc pour me nettoyer de l’intérieur si jamais on va jusque là. Ma mère avait acheté des suppositoires à la glycérine quand ma sœur avait eu un soucis de santé. Il doit en rester.
Mon frère est rentré à la maison, il a trois ans de plus que moi, et il a un peu la rage au fond de lui quand il est avec moi parce qu’il m’a surpris sortant de la douche et bandant comme un cheval. Si j’ai bien compris sa réaction il doit être moins bien doté.

Je le salue rapidement, lui explique que je vais sortir par trop tard ce soir, et qu’il devra prévenir les parents. Discrètement je cherche les suppos et finit par les trouver. Je m’en mets un direct et j’attends… 45mn plus tard je suis scotché aux chiottes ! ça marche terrible !
Je pars de la maison avec dans mes poches des mouchoirs, des capotes (trois de chaque) et un set de serviette parce que Quentin m’a dit qu’on pourrait prendre une douche si jamais.

On se retrouve et on arrive à la salle de sport, il va vers les vestiaires et regarde à l’intérieur, il n’y a personne, il me dit de rentrer avec lui. Il commence à se déshabiller et je profite un max il est juste trop beau physiquement. J’ai grave envie de sa queue et je vois qu’il prend plaisir à me chauffer parce qu’il bande aussi. Il vire son boxer et je vois sa queue qui saute vers moi et se tend vers le haut. Il enfile une sorte de short de sport qui n’a pas l’air de maintenant grand-chose vu qu’on voit son sexe qui pointe. J’en peux plus, je suis trop à l’étroit moi, on voit une barre le long de ma cuisse et ça me fait mal. Je tends la main et saisi la queue de Quentin à travers son short, il s’approche et je le branle doucement savourant la douceur et la chaleur. Son gland est bien dur et tout rouge, Quentin est bien chaud. Alors j’en profite un peu et je le prends en bouche rapidement pour deux ou trois coups de langue. Il gémit de plaisir et je suis trop heureux. On s’arrête juste après parce qu’on entend des gens parler. Il remet son sexe en place du mieux qu’il peut et enfile un tshirt un peu large sur son torse. Il sort et je le suis, je peux mater d’autres mecs, plus vieux en général et pas trop mal foutu, mais au final j’ai d’yeux que pour Quentin.

La séance se passe tranquille, on se calme tous les deux même si je suis toujours chaud. Il m’explique les machines, le travail, me fait même essayer un truc mais j’y arrive pas vraiment alors que lui il est en mode easy sur tout.
AU bout d’une demi-heure je vois des mecs torse nu, et je lui dis qu’il devrait faire pareil. Il sourit et vire son tshirt et je suis tout content. Il a le torse un peu gonflé par les exercices, il transpire un peu, bref il est trop sexy.

La salle se vide, il est 21h il n’y a plus que nous deux un deux autres mecs de 25 ans je dirai. Il nous regarde, se regarde, regarde à nouveau Quentin qui travaille sur une machine et file vers les vestiaires en vitesse. Je ne sais pas pourquoi, d’un coup je me dis qu’il faut que je le suive. Je fais comme si je devais allez aux chiottes qui sont à côté et en passant je peux voir la porte des vestiaires ouvertes et les deux mecs à poils qui vont vers les douches. Ca n’a pas duré longtemps mais je suis sûr qu’ils étaient très proche l’un de l’autre. Je retourne en vitesse auprès de Quentin et lui explique. Il sourit et me dit qu’il y a des rumeurs sur eux en effet dans la salle. Il y avait jamais vraiment fait gaffe.

Je sens qu’il est intéressé mais que là il a plus envie d’autre chose. On est seule dans la salle, Il n’y a personne, il m’entraine dans un coin sur une machine où il faut s’allonger pour travailler. On est isolé et on pourra entendre si quelqu’un rentre. Il me pousse gentiment sur le banc et je m’assois avec plaisir. Il se rapproche de moi prend une de mes mains et la pose sur lui. Je sens ses muscles gonflés, chauds, un peu de transpiration. Je soupire et mon sang ne fait qu’un tour, je commence à bander, je sens une vague de chaleur en moi et ma respiration devient plus forte. Il s’approche encore plus et mon visage et à hauteur de son nombril et de ses abdos. J’ai trop envie de lui, je l’embrasse, tandis que mon autre main se colle contre ses fesses.
Je lèche ses abdos, et baisse mon visage pour sentir sa queue durcir dans son short. Je plaque ma tête dessus, je suis comme fou, j’ai perdu tout volonté. Avec ma main sur son ventre je descends lentement et baisse son short pour libérer son sexe, qui jaillit comme un diable. Je l’attrape et je commence à l’embrasser du gland à la base puis je le lèche et je commence à le sucer.

Il laisse échapper un « oui, c’est bon… » et ferme les yeux. Ma main dans son dos lui malaxe les fesses, l’autre caresse ses couilles et le branle tandis que ma bouche monte et descend sur son gland. Je sens sa queue qui palpite dans ma bouche, je lui donne des coups de langue, je fouille son méat, je l’enroule sur les bords. J’essaye de faire tout ce que je peux pour lui donner du plaisir.

Il se penche un peu et me caresse le sexe dans le pantalon, puis met ses deux mains sur ma tête et guide ma pipe, imposant son rythme. Rapide, lent, profond ou juste le gland, puis au bout d’un moment il essaye de rentrer au max. J’arrive à prendre la moitié mais je manque de m’étouffer pour la suite. Il recule, me laisse un peu de temps et recommence. Il à l’air d’adorer ça, moi c’est moyen à cause des reflexes de régurgitation, mais je me force un peu et j’essaye de trouve un rythme. Au bout de 5 mn j’ai le nez presque au niveau de son pubis, il doit y avoir 6/7cm que j’arrive pas à passer sur 18/19,  je suis plutôt content. Il ressort sa queue plein de bave et me sourit.
« C’était juste trop agréable, j’ai adoré, j’aurai pu jouir comme ça tellement c’était bon ! et toi ?
-c’était cool mais pas facile au début. Je me sens grave à l’étroit moi.
-Vire ton pantalon t’inquiète personne ne viendra plus à cette heure là. »
Je lui fais confiance et je me retrouve à poil la queue bien pointée devant moi bien dure. Il la regarde et je vois dans ses yeux un peu d’admiration et un peu de peur aussi.
-« T’inquiète si tu me suces je ne forcerai pas, tu feras au mieux que tu peux…
-Ouais je veux bien parce que là… »

Il prend ma place assis sur le banc et attrape ma bite pour la mettre au niveau de son visage. Je suis débout et j’ai une vision de fou de la scène. Le visage de Quentin à côté de ma queue presque aussi longue qu’un avant bras, juste à côté de sa bouche. Il me branle, frotte mon gland avec sa main libre, caresse mes couilles. C’est juste trop agréable. Une petite goutte de pré-sperme perle à mon gland et il la prend du bout du doigt pour goutter. Il n’a pas l’air de trouver ça dégueulasse car il sourit.

Je sens qu’il hésite, qu’il a envie de me faire plaisir mais que la taille et le fait de passer à l’acte le bloque. Je décide de débloquer les choses. Je pose mon doigt sur sa joue, et l’approche de sa bouche. Il l’embrasse et lentement je le pousse à l’intérieur juste une phalange. Il sort sa langue et lèche mon doigt, puis doucement j’avance ma queue et je pose mon doigt sur le gland. Il me regarde avec un petit sourire genre « je ne suis pas con non plus » et prend une grosse inspiration et pose sa langue sur mon doigt et la passe sur mon gland ensuite. J’enlève mon doigt et je le vois qui se met à me lécher, embrasser le gland, puis il ouvre la bouche et c’est partit.

Je gémis de plaisir en sentant l’humidité et la chaleur de sa bouche autour de mon gland. J’en ferme les yeux, mais très vite je les ouvre pour ne rien louper. Quentin a fermé les siens par contre, comme pour mieux se concentrer. Il commence doucement à faire des va et vient avec ses lèvres, et je sens sa langue qui s’agite.
L’image est trop excitante. Le bout de ma queue sortant de la bouche de Quentin, avec ses mains qui caressent mes couilles et la base de ma queue. Je pose lentement une main sur son crane et je lui caresse. Il gémit et je suis sur un petit nuage.

Peu à peu je sens qu’il prend de l’assurance, il va de plus en plus vite, il aspire mon gland, sa langue passe partout, je suis comme un fou je sens que ça monte à fond. Ma deuxième main est venu se poser sur son crane et lentement je pose mon rythme à mon tour pour ne pas jouir trop vite. Il se laisse faire et c’est juste l’extase. Je sens ses lèvres qui coulissent avec force sur ma queue et sa langue qui s’agite.
Il me suce pendant 5 mn et sentant que ça monte je me retire. Il prend une grande respiration et me regarde.
« C’était trop bon Quentin !! je serai venu si j’avais continué !
-Tu as bien fait de t’arrêter on va continuer aux vestiaires, tu viens ? j’ai envie qu’on se suce en même temps. »

Je rassemble nos affaires, lui a remis son short et avance vers les vestiaires. Il me fait signe que c’est bon et j’arrive en courant, ma queue se balançant de droite à gauche. Il sourit et me claque les fesses au passage. On entre dans les vestiaires qui sont super grands et totalement vide. On s’assoit sur un banc. Il me pousse pour que je m’allonge et une fois ma tête posé sur le banc il présente sa queue en se baissant un peu et j’ouvre en grand pour le recevoir. Il fait quelques mouvements et quand je l’ai bien en bouche, se baisse pour attraper la mienne.

Nous voilà en bon 69, et je suis au paradis. Je me fais sucer pendant que je le suce. Je sens ses lèvres sur mon gland et son gland sur mes lèvres c’est juste trop bon. Au final la double sensation me fait monter la jouissance mais je sens que je me contrôle mieux. Il me suffit de me concentrer un peu plus et je peux juguler le plaisir toujours croissant. Il arrête un moment de me sucer pour me dire qu’il va jouir si je continue. J’arrête et je le vois qui descend sa langue le long de ma queue une longue descente qui finit sur mes couilles. Il fait le tour de moi et se retrouve le visage entre mes jambes ma queue sur le visage, en train de lécher mes couilles. C’est trop énivrant. Il tend la main, un doigt et je lui suce avec plaisir, comprenant trop tard que c’est pour mon cul.

Il récupère son doigt et lentement le pousse sur mon trou fraichement rasé. Il tourne et doucement, la première phalange commence à rentrer. Une petite douleur qu’il fait passer en me branlant de l’autre main. Le reste du doigt rentre doucement et me voilà avec Quentin entrain de me doigter le cul sur un banc dans un vestiaire vide. Je sens une vague de chaleur remonté de mon cul jusque dans mon crane et dans mon gland. Il faut que je respire à fond pour me calmer. Il retire son doigt et le rentre à nouveau. Il recommence plusieurs fois, de plus en plus vite. Je commence à avoir super chaud au niveau du cul, mes hanches s’agitent d’elles-mêmes pour venir à la rencontre de son doigt. Il me branle toujours, tout doucement et je l’arrête parce que je sens que je vais jouir s’il continue.

Il en profite pour cracher dans sa main et étaler sur mon cul et ses doigts pour en glisser un deuxième. Je pousse un gémissement qui aurait sa place dans n’importe quel film de cul mais je m’en fiche totalement, c’est tellement bon.
Je le vois qui s’arrête, il bouge rapidement et prend une des capotes que je lui ai donné et me la tend. Je l’ouvre pendant qu’il reprend son travail sur mon cul. Je le regarde faire, il est concentré et je peux voir sa bite qui vibre d’excitation. Le salop à l’air de prendre son pied. Tant mieux !!

Je lui tends la capote et il l’enfile rapidement, se branle pour bien la caler et crache dans sa main pour la lubrifier et reprend mon cul avec deux doigts. Lentement il approche son gland de mon trou. Je le sens posé contre moi, juste à l’entrée. Quentin me regarde, pour vérifier que je suis sûr de moi et je lui fais un clin d’œil. Lentement il pousse pour rentrer.

Je ne sais pas si c’est parce que j’étais chaud, parce qu’il m’avait préparé, la lubrification ou les trois mais je n’ai pas eu trop mal. J’ai senti une gêne, j’ai serré les dents un instant et ensuite ça a glissé. Je sentais mon cul s’ouvrir, et j’ai même failli lui demander d’arrêter mais la douleur était largement supportable surtout qu’il avait posé sa main sur mon gland et le frottait dans sa paume. J’ai senti qu’il s’arrêtait et je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander :
-« Tu es rentré à fond là ?
-Non… la moitié seulement… ca va pas trop mal ?
-Non c’est supportable… et toi ?
-Moi ? C’est juste génial ! C’est chaud, ça me serre, je sens que je pourrai jouir rien qu’en bougeant un peu. Pour ça que j’ai arrêté. C’est sans comparaison avec une chatte de meuf !
-Tant mieux que ça te plaise !! ^^ Je pense que ça va, là. J’ai plus mal juste je sens ta queue qui me frotte. »

Il se penche vers moi, je sens sa queue qui bouge en moi, et il approche son visage du mien. Je me relève un peu pour le rejoindre et il m’embrasse doucement les lèvres. Je le laisse faire, surpris puis je lui rends son baiser. Doucement, nos lèvres se séparent et nos langues se frôlent et je gémirai de plaisir si je ne sentais pas que ce salop en profite pour me rentrer le reste de sa queue au fond du cul.
Je sens ses couilles cogner sur les fesses et ses poils sur ma peau. Cette fois la douleur est plus forte et faut que je respire plusieurs fois. Ma queue qui était moitié dure et devenue presque molle et je dois me branler doucement pour la faire redevenir dure.
Je regarde Quentin en même temps et je le vois qui souffle lui aussi. Ça doit être vraiment super agréable pour qu’il soit obligé de se contrôler comme ça.

« -J’ai réussi à me calmer un peu… mais c’est tellement serré… dès que tu bouges, ça me serre et ça me fait du bien… je vais tenter de faire des va et vient mais je ne sais pas si je vais tenir longtemps… 
-Fait au mieux… c’est notre première fois… je t’en voudrai pas… »
Il me sourit, prend une inspiration et commence à bouger, lentement au départ et puis je sens que la cadence augmente. Pour moi au début, ce n’est pas la joie… au contraire ça frotte, ça chauffe et je ne sens pas grand-chose à part une douleur qui augmente gentiment. Puis je sens que mon trou s’assouplit, ça glisse de mieux en mieux, j’ai vu Quentin mettre un peu de salive à un moment. Je commence à sentir quelque chose d’agréable. Ça remonte lentement et à chaque coup en profondeur il touche quelque chose qui envoie de bonnes vibrations dans tout mon corps.

Il a prit un bon rythme et je sens un gémissement m’échapper, c’est vraiment bon, je lâche un « oh oui, continue… encore » alors qui s’enfonce d’un coup un peu plus sec au fond de mon cul. Ma queue redevient dure sans que je me branle et je sens que la jouissance monte en moi, mais de façon différente d’une branlette ou d’une pipe. Ce soir j’en aurai découvert des choses !!
Je sens que Quentin accélère, ses coups sont plus fort, sa respiration est forte et saccadée et d’un coup il crit « je viens » et s’enfonce en moi à fond, moi qui sentait la sauce monter, j’avais attrapé ma queue pour me branler et je m’astiquais comme un fou. Sur son dernier coup de rein je sens mon cul qui se contracte autour de la queue de Quentin et un flot de sperme jaillit de ma queue. Pas sous la forme de jets mais plutôt sous la forme d’un flot, entrecoupé par des coups plus puissants. Je me recouvre de jus.

Quentin est tendue aussi les yeux fermés. Je sens parmi toutes mes sensations sa queue se contracter une ou deux fois mais sinon rien, puis il s’allonge sur moi, la tête dans mon cou, son torse sur le mien, se collant avec le sperme. Il respire fort et je pense qu’il a joui de manière peu classique aussi.
On reste comme ça quelques minutes, et mon cul finit par éjecter l’intrus. Je vois qu’il est encore un peu épais mais surtout je vois une poche de sperme énorme au fond de la capote. Il a joui comme un taré.
Je lui chuchote à l’oreille :
-« C’était bon ?
-Oh oui !! très… je tiens plus debout tellement c’était bon. J’ai jamais autant joui de ma vie… et là j’ai juste envie de t’emballer et de m’endormir…
-oki pour le premier mais pour le deuxième on va éviter… tu pèses trop lourd pour que je survive et si le gardien arrive et nous voit comme ça… je ne suis pas sûr qu’il apprécie… »
Quentin me ferme la bouche avec sa langue et je lui roule une superbe pelle. J’oublie tout le reste, le gardien, le sperme, l’heure, plus rien de compte.

On se sépare après une bonne minute et il se redresse. Il voit mon sperme entre nous deux et rigole un bon coup. J’attrape sa queue et lui vire la capote, en faisant un nœud.
« Je gère va prendre une douche rapidement je te rejoins !
-oki !! j’ai cru que tu voulais un deuxième round ^^
-une autre fois ! là je suis vidé.
-ouais… moi aussi ! »

Il part vers les douches et je regarde son cul musclé. Putain la chance que j’ai d’avoir pote comme lui, et surtout un pote de sexe comme lui.
Je range la capote dans un mouchoir que je mets dans ma poche et j’essuie un peu les possibles traces sur le banc. Puis je le rejoins sous la douche. Le jet d’eau chaude est vraiment agréable et Quentin m’attrape pour me serrer contre lui. Il sait que j’adore sentir ses muscles et il veut me faire plaisir. On s’embrasse un peu, on se caresse mais c’est plus câlin que pour du sexe, on est trop vidé.
« Ca va pas trop mal au cul ?
-Non… ça va… j’espère que ça va continuer comme ça…
-J’ai essayé de faire lentement et en ouvrant bien avant…
- regardez-moi le pro de la sodomie !!
-t’es con ! … ça t’a vraiment plu ? tu exagères pas ?
-ah non !! je te promets… au début c’était bof mais après… juste trop jouissant !! »

Il sourit et me pince le téton avant de partir en courant pour se sécher. Je le rattrape et on finit de se préparer rapidement pour sortir.
Arriver à notre point de rencontre dehors, on se serre la main. Quentin regarde autour de lui, et se penche pour m’embrasser, et me rouler une pelle. Ça me fait plaisir, j’adore sentir sa langue. Il s’arrête me regarde avec les yeux qui brillent. Je sens qu’il serait chaud pour remettre ça, mais il se fait tard.
« Désolé faut que je rentre une autre fois peut être… je verrai pour que tu viennes dormir à la maison si tu veux Quentin ?
-ouais pourquoi pas ! ça pourrait être bien ! allez à demain en cours !
-A demain beau gosse !
-ouais à demain grosse pine ! »

Sur un sourire il part en petite foulée et tourne au coin de rue. Je le vois disparaître et je souris comme un con, tout seul sur mon trottoir. Je me réveille et je pars tranquillement pour chez moi. Mon cul commence à me démanger un peu, j’espère que je ne vais pas avoir trop mal demain.

Voilà fin de la deuxième partie… j’espère que ça vous avez aimé et que vous vous êtes bien astiqué sur cette histoire. La suite de mes souvenirs très prochainement ^^
Mon adresse mail si vous voulez me contacter : mecbi25cm78@gmail.com

MecBi25cm78

mecbi25cm78@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Souvenir de jeunesse

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay