Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Famille recomposée - 15

A 10h Miky retrouva Samuel, et reçut sa quatrième livraison de foutre aux toilettes. Mais à 10h, cela faisait déjà deux heures que Seb et Gabin n?arrêtaient pas de parler du spectacle matinal, se prenant de plus en plus de réflexions des profs. Et ils avaient tous les deux la main dans le boxer car ils bandaient ferme. Seb proposa d?ailleurs une branlette à la récré mais Gabin voulait s?économiser pour Miky. Son pote bien sûr proposa ses propres ressources, et Gabin n?était pas contre
Ce soir il lui montrerait que Miky léchait bien le cul aussi. Seb se rendit vite compte que malgré sa vidange de 10h sa queue ne se calmait pas. A midi, ils avaient mal tous les deux. Toni, lui, supporta mieux cette journée : il ne banda qu?à la pause du midi, où il n?avait plus besoin d?être concentré sur le taf. Jaco resta calme jusqu?à ce que ses collègues reviennent à la charge le midi aussi, et tout le repas fut consacré aux souvenirs des purges passées, la main dans le slip. A 15h10, Miky avait le nez dans la toison rousse et fournie de Samuel et déglutissait son goûter au foutre. Il rentra ensuite et prit un bain. Il était en train de se doigter et lubrifier la rondelle sur leur lit quand Jaco l?appela.
- Jaco ?
- Salut bébé.
- Y a un problème ?
- Non, t?inquiète, c?est juste Daniel et Jérémy qui voulaient passer prendre l?apéro demain.
- Ah ! ben oui, bien sûr, tu m?as fait peur ! ça fait longtemps.
- On viendra ensemble direct après le boulot, ok ?
- Pas de problème.
- Et tu penses
Hein ? attends. Hein ?... Ah, Daniel dit qu?il pourrait rester manger. Jérémy filera chez lui après.
- Dac.
- Et tu te sens en appétit ?
- De ?
- Ben eux, ils ont une idée derrière la tête, tu vois

- Ah ! ben écoute s?ils ont une grosse envie je vais pas leur dire non !
- Ok. Vous avez une grosse envie, les gars ?... Ils disent : « très grosse, tu sais bien, toujours ».
- Ben rappelle-leur que c?est pas moi qui ai arrêté de les sucer.
- Oui, ils savent bien. Mais là je crois qu?ils sont bien partis pour reprendre, je sais pas ce qu?ils ont
Hein ?... t?es con ! Jérémy dit que bobonne est pas très vaillante ces temps-ci !
- Eh ben je vais les dépanner ; tu sais bien que j?aime faire plaisir à tes potes

- Je sais, bébé, j?t?adore.
- Moi aussi. Ben je m?occupe de ça dès que je rentre.
- C?est ok
Tu les verrais, des vrais gosses ! Ils ont sorti leur bite et l?agitent !
- Oui, j?imagine très bien !
- On fait comme ça ? nickel, bébé.
- A ce soir, bisous.
- Bisous.
Du coup, Miky se caressa le trou plus longtemps que prévu
en se remémorant les heures passées au boulot de Jaco. Il se souvenait très bien de ces solides gaillards, Jérémy, et Daniel, celui qui avait d?ailleurs à peu près le même gabarit que Jaco. Il revoyait leur bite (pour Jérémy, un bon 17 très épais et pour Daniel un bon 18 hyper harmonieux), et retrouvait le goût de leur jus (très salé, un peu salé) ; et puis il y avait toutes les heures à lire en attendant leur bite, la situation excitante, quand l?un d?eux ouvrait le battant de l?armoire métallique et sortait une bite déjà en train de gonfler, ou la porte de la camionnette pour monter rejoindre Miky, assis sur son pliant de plage.
Miky continuait de se sonder le cul tout en s?occupant de son téton droit. Il repensa à sa première rencontre avec Jaco, dans un supermarché (où il devait acheter de quoi faire une soirée crêpes ? tournante, avec ses colocs et Thierry). A l?angle d?un rayon, Jaco s?était violemment tourné et avait percuté Miky qui était tombé en se tordant un peu la cheville. Jaco l?avait aidé à se relever, et Miky eut tout le temps de la remontée pour frôler les jambes, les cuisses musculeuses sous le jean, pour mater le paquet impressionnant (sûr que la braguette ne pouvait pas donner toute seule cet aspect bombé !). Et quelle force dans les mains puissantes qui le remontaient, quelle odeur chaude, enivrante, de sueur s?échappait du polo qui moulait les pecs, et cette gueule virile ! un mélange d?inquiétude dans les yeux mais d?amusement aussi dans le sourire désolé

- Hé, ça va, ptit ?
- Euh
oui, oui

- Désolé, tu t?es pris presque 90kg en mouvement, s?efforçait de rire Jaco. Tu t?es pas pété la cheville au moins ?
- Non, je pense pas, tordu c?est tout, lui répondit-il tout en pensant : « mais tu peux me péter le cul là tout de suite par terre si tu veux
»
Miky boîtait un peu et Jaco lui proposa de le reconduire dans sa camionnette du taf. Miky boîtait, oui, mais il flottait, il se sentait fondre, il levait la tête vers ce mâle impressionnant, il voulait lui appartenir complètement, dès maintenant, et se sentait triste parce que ce serait sûrement impossible. Jaco finit les courses avec lui, et crut que c?était la douleur qui lui faisait monter les larmes aux yeux ; sans le savoir, il fit tout ce qu?il fallait pour rendre Miky aussi fou de désir que désespéré : lui dire de s?accrocher à sa taille, le maintenir lui-même d?un seul bras, le fixer avec un sourire réconfortant. A la caisse Miky, dans un état second, matait déjà l?entrejambe sans se contrôler

Dans la camionnette, aussi improbable que ça paraisse, mais c?était explicable par la puissance du coup de foudre ressenti par Miky dans tout son corps, il n?arrivait vraiment plus à se contrôler, continuait de mater le paquet, imaginait les cuisses sous le jean, voyait les bras bruns velus et tout musclés, et ces mains incroyables de géant sur le volant !... Oh, lui sucer la bite au moins, une fois, une seule fois ! Miky se retrouva dans le même état fou que la première fois avec Thierry, et il explosa en sanglots. Panique chez Jaco : « Mais qu?est-ce qu?il y a, ptit gars ?? », qui se gara aussitôt. Miky se jeta sur ses lèvres, toujours en larmes ; Jaco le repoussa ; Miky tâtait son paquet et insistait, attiré par cette bouche ; Jaco le repoussait doucement aux épaules mais sentait la main qui lui massait la queue, et ça faisait longtemps qu?on ne l?avait pas touché
« On se calme ! » répétait Jaco devant la crise que faisait Miky. « Laisse-moi te sucer, s?te plaît ! s?te plaît !!! » insistait ce dernier, et Jaco, perdant un peu toute maîtrise, se sentit vaincu par l?envie de se faire pomper, par cette situation excitante finalement. Depuis quand lui avait-on réclamé sa bite comme ça ? Eh bien il allait en avoir, et pas de la petite ! Jaco sortit sa queue, qui avait gonflé sous les palpations, en restant molle. Miky se jeta dessus et la goba entièrement, ravi, et aspira, et téta. Jaco ne put qu?exprimer son plaisir par des « aaah » successifs, autant de surprise devant la voracité que de plaisir intense dans cette bouche avide. Miky ne pleurait plus, il jouissait presque déjà en sentant grandir un membre exceptionnel dans sa bouche. « oh, putain, pensait Jaco, bousculé par les sensations, il aime ça !... et moi donc ! cette bouche, punaise ! et cette langue
il me bouffe la bite comme jamais ! ». Conscient d?avoir affaire à un pieu comme il en avait rarement vu, Miky sortit la queue : une énorme et parfaite bite ! Il regarda Jaco, collé à son siège et son appui-tête, qui le regardait et lui sourit, et Jaco répondit à son sourire. Miky reprit sa pipe gourmande. « Déjà il pleure plus, et même il a l?air au paradis ! eh ouais, 22/7, mon ptit gars
ce sourire, putain, avec les yeux encore mouillés, mais radieux ! oh il va me faire juter la méga dose ; s?il a faim il va être reçu ! ».

La montée du plaisir fut terrible ; Jaco plaqua sa main sur la tête de Miky, soupira, soupira, réprima des cris mais fut emporté par une violence terrible dans ses couilles, fut projeté en avant, enfonçant la tête de Miky, coincée entre la main implacable et le ventre. « AAAaah
.AAAAaaaah ! » - Jaco n?arrêta pas tout le temps de sa jouissance, et il pensa juter des litres ? et c?est ce que Miky pensa, recevant d?hallucinantes giclées, deux suffisaient à lui remplir complètement la bouche, et à chaque fois qu?il avalait le nectar, sa bouche était déjà remplie : il pissait du sperme ou quoi ? quel bonheur ! Jaco crut que ses couilles allaient être aspirées avec les décharges et remonter dans sa queue ; mais depuis quand s?était-il senti se vider à ce point ?! quel pied ! putain, quel pied ! Ce n?est qu?au bout d?un moment qu?il eut conscience des gémissements de plaisir de Miky et des aspirations que lui prodiguait encore sa bouche affamée. Il décompressa : plus de force sur sa main, et il s?adossa, rompu, mort, au siège. Il avait dû lui balancer une bonne dizaine de longs jets bien gras, il savait de quoi il était capable ! Et c?est qu?il s?en régalait, le petit ! il tétait doucement les dernières gouttes, tout calmé comme un bébé
Jaco était au paradis des sucés et s?abandonnait, caressant malgré lui la tête bouclée, il n?avait même pas fait attention aux possibles spectateurs. Quel bien-être ! quelle pipe ! Les couilles enfin vides, et bien vides
Miky aussi connaissait le paradis, celui des téteurs de jus : jamais il n?avait été nourri comme ça par une seule bite, et par la plus belle des bites, et par le plus beau des mâles bien virils. Il aurait pu rester des heures comme ça, son gland en bouche
« Eh ben, mon gars ! t?en voulais ! » Ç?avaient été les premiers mots de Jaco après cette première pipe

Les choses étaient allées très vite ensuite. Sur la fin du trajet, Miky proposa de le sucer quand il voudrait, où il voudrait : il adorait sa queue, il adorait son jus. Jaco avait décidé, après une pipe pareille, de ne pas se prendre la tête et d?en profiter : s?il pouvait se faire pomper en sortant du taf par une bouche pareille, pourquoi se priver ! Ils échangèrent leur téléphone, Jaco vivait seul, sa femme était partie avec les filles depuis quatre mois. Miky lui dit d?appeler n?importe quand. Jaco repensa à cette pipe jusqu?au lendemain, et n?hésita pas longtemps : le soir même ils se retrouvèrent, et tous les soirs de la semaine Jaco vint se faire pomper dans sa camionnette en bas de chez Miky en fumant sa roulée. Et un soir que Jaco avait glissé sa main entre les fesses de Miky, celui-ci avait abandonné sa bite pour le supplier de le baiser. Chose faite deux rues plus loin près d?un parc, à l?arrière du fourgon, et ce fut une révélation pour les deux. Jaco n?avait pas donné deux coups de bite qu?il s?enflamma complètement, emporté par un désir bestial, violent, de démonter cette salope du cul et de rattraper le temps perdu. Miky eut l?impression de recevoir une poutre, et de se faire exploser par un malade ; il atteignit les régions les plus sombres de son désir de soumission, vaincu par cette bite divine et ce mâle bestial. Leurs textos devinrent quotidiens, et brûlants. Aux soupçons de Pedro et Samuel, Miky avoua tout : il n?y avait pas de problème, puisqu?eux-mêmes baisaient des filles de leur côté, et ils continueraient de se vider les couilles, puisque Miky ne pouvait se passer de sperme. Mais quand il leur donnait son cul, il ne pensait plus qu?à Jaco, qui les dépassait de loin, eux et Thierry, en termes d?outillage et de puissance des reins
. Les collègues de Jaco posèrent aussi des questions, et il leur expliqua qu?il avait trouvé une bonne bouche et un bon cul pour se vider, un jeune mec qui avait faim. Jérémy et Daniel voulurent essayer de se faire pomper par un mec : ils n?étaient pas pd, mais si un mec aussi viril que Jaco y avait goûté, c?est que ça devait être bien bon.

mike

cherchebiberon64@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Famille recomposée - L'ami Mathieu - Correspondances
Défouloir pour homme marié - La communauté - À la fac - Blanche fesse - Abdel - Boucheafion - Pine d'âne - Petit gorêts

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay