11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Soirée foot a 2 contre 1

On s'était donné rendez vous chez moi, sa femme étant constamment chez lui. La coupe du monde lui a donné une excuse idéale pour se tirer de son appartement du 17ème.

Ce mec est cool. Un grand black très bien bâti, 43 ans, que j'ai rencontré sur une application très connue des gays. J'adore ce genre de type : expérimenté, musclé comme un vrai mec, avec une bonne masse. Il a une queue bien longue et bien épaisse, plus d'une vingtaine de cm sans aucun doute. Il est assez aisé je pense, il est toujours en costume de marque, bien coupés. Ca le met en valeur, au niveau des pecs, au niveau du cul, et surtout ça lui moule son gros paquet. Le kiffe !

Pour rappel, moi c'est Romain, 25 ans passés tout juste, et j'habite dans le 19ème. Brun, plutôt musclé, pas mal je crois lol Le 19ème est pas mal en raison de la faune assez colorée qui y vit. Je ne suis pas persuadé qu'ils kiffent tous les petites blanches comme moi. Pour certains ce n'est clairement pas un problème ;) Heureusement pour moi. A part les blacks les mecs m intéressent peu. Les blacks ont un truc en plus. Et pas que les cms....

Ce soir là, match de foot. Pas l'équipe de France, je pense qu'il ne se serait pas déplacé sinon lol Les matchs ont lieu assez tard, je lui ai proposé de passer dès 20h prendre l'apéro avec moi. Et plus si affinités !

Etant black, j'attends pas de lui qu'il arrive à l'heure. Il se pointe en effet vers 21h, sans costume vu l'heure. J'imagine qu'il a eu le temps de repasser chez lui. Il est en jogging sweat gris classique. On devine bien ses muscles malgré que ces fringues soient toujours amples. Le bon point c'est que ça ne cache jamais la forme de la queue. Au contraire ça a tendance à bien mettre cette partie de l'anatomie en valeur ! Tous les gays savent certainement de quoi je parle ! On se claque la bise, petit sourire en coin de sa part et tape sur mon ptit boule.

- Alors ton ptit cul va bien ?

J'ai pris l'habitude de l'accueillir avec juste un t-shirt. Il exige que je sois à sa disposition tout de suite. Sa « petite salope » est plus belle comme ça il paraît. Moi ça me gêne pas du tout ! Au contraire ! A quoi ça sert aussi de se voiler mentir sur ce qu'on kiffe !!

Mon appart est assez petit : on est à Paris ! Il passe dans la pièce principale, et s'assied sur le clic-clac. La tv est déjà allumée. Il se met bien ! Il me regarde avec son air vicieux habituel, en commençant déjà à se malaxer le paquet.

- Ca te dit de me servir un verre ? Je vais te préparer un truc sympa en attendant.

Il sort à ce moment de sa poche un sachet de tabac, des feuilles slim et un paquet rempli d'herbes.

- Il est important que tu te détendes bien comme il faut ce soir. Je te veux bien salope et bien ouverte.

Le programme a l'air plutôt alléchant. Je suis pas un grand fumeur. J'apprécie quand même pas mal la sensation zen que ça apporte.

- Vas y vas y. Je vais te chercher de quoi boire. Get vodka comme d'hab ?

- Tu me connais bien. Sers moi ça.

Il commence à rouler tranquillement, pendant que je pars à la cuisine lui chercher son alcool. Je reviens a côté de lui, accoudé face à lui, une jambe sur le clic clac. Je sais qu'il kiffe ça. Ca manque pas, il commence direct à jeter des yeux brillants vers mon cul. Je suis fraîchement épilé, ma rondelle est toute rose, bien fraîche.

- Hummm tu as envie toi hein ?

Il prend le bedo terminé dans une main et vient me caresser l'anus avec l'index de l'autre main.

- Tu as bien envie de ma queue ce soir ?

- J'ai toujours envie de ta queue.

Mon regard lubrique le laisse jamais de marbre. J'adore ça ! Il allume le bedo et prend une bonne première taff.

- Tiens suce mon doigt pour commencer ma ptite salope.

Il me fourre son doigt dans la bouche. Je prends sa main et suce son doigt toujours en le regardant en face.

- Oui humidifie le convenablement si tu veux qu'il rentre bien.

Il finit par me le retirer et retourne vers mon petit trou. Le doigt vient le titiller. Ca glisse, ça rentre sans difficulté. Cette sensation de rien pouvoir faire dès qu'un truc lubrifié veut entrer dans son cul est vraiment cool. Je suis un vrai passif. Je commence à onduler tout seul sur son doigt.

- Ouais vas-y fais toi plaisir ma pute. Prépare toi bien.

Il me tend en même temps le bedo.

- Fume. Tu vas voir tu vas aimer. Je veux que tu te donnes à fond ce soir.

Les lattes me font tousser, évidemment. Je sens l'effet du joint qui commence direct à faire effet. Le doigt dans mon cul prend une tout autre dimension.

- Hummm je sens que tu te détends. C'est bien. Rends moi le joint et viens sucer ma queue maintenant.

Faut pas me le répéter. Je me relève et plonge ma tête vers sa queue. Je la sens bien bandée et déjà bien veineuse sous le jogging. Le fute est bien déformé.

- Allez prends là ma pute.

Il est ppr sur le dos, les jambes moitié écartées, le spiff dans la main. Je lui prends sa belle queue. Elle est super bien proportionnée, avec un gland bien gros et rond. Je prends le truc en bouche en prenant bien le temps d'en prendre la forme. Je veux qu'il sente ma bouche. Les soupirs qu'il commence à émettre trompe pas sur le plaisir qu'il prend. Après quelques minutes à me laisser faire, il décide de prendre les choses en main : bedo posé, il prend ma tête à deux mains et m'enfonce sa bite au plus profond qu'il peut. Je bande comme un âne même si l'envie de gerber arrive vite dans ces moments là. Je peux absolument rien faire, c'est lui qui impose le rythme.

Je sais pas trop l'heure qu'il était à ce moment. J'entends l'interphone sonner. Ca me surprend, je relève la tête instinctivement. Lui me refourre une dernière fois sa queue au fond de la gorge. Je m'y attendais pas, j'étouffe à moitié.

- Je crois qu'il va falloir que tu refumes un bon coup mon grand.

Là il me lâche la tête. Il se lève et me tend le joint.

- Fume. Et enlève ton t-shirt.

Je le regarde aller répondre à l'interphone. J'entends une voix grave. Il lui désigne mon appart et raccroche.

- Tu vas kiffer ta soirée toi. Sois bien salope et fais honneur à ton chef.

Je sais pas vraiment trop quoi répondre. Je le regarde un peu à l'ouest. Les premières taffes ont fait leur effet. J'enlève mon t-shirt et tire encore un peu sur le joint. De son côté il va entrebailler la porte, enlève ses fringues et revient vers moi. Il me reprend le joint des mains.

- Tu en as assez pris. Montre moi bien ton cul plutôt.

Il m'attrape chaque cheville par ses mains et me bascule sur le dos. Je me retrouve plié en deux, le cul bien écarté et en évidence.

- J'adore ta chatte mon grand. Tu vas plus la reconnaître ce soir.

La porte finit par s'ouvrir en grand. Je vois pas grand chose rentrer. Enfin si, une ombre de bien 1m90, noire. Le mec porte un sweat rouge sombre et un jogging noir. Il me voit direct, le cul à l'air et la pine de Fred pointée vers moi.

- Je vois que ça s'éclate déjà pas mal ! Elle a l'air bien souple ta petite salope !

Le mec a un léger accent. Il referme la porte. Autant j'avais perdu un peu mes esprits quand ça avait sonné, autant je commence à bien saisir ce qui va m'arriver.

- Je te présente Mourrad. C'est un bon pote à moi à qui j'ai beaucoup parlé de toi. Tiens Mourrad, elle a envie de te claquer la bise.

- Tkt elle va avoir son bisou lol

Mourrad est comme chez lui. Il enlève ses fringues sans complexe. En deux sec il se retrouve à poil. Il est hyper noir. Une musculature de malade. Et une queue.... Elle est juste énorme. Je sais pas combien ça peut faire... Il bande déjà.

- Ouvre bien la bouche que je te dise bonjour petit.

Et j'ouvre la gueule direct. Je me sens de toute façon plus moi du tout. J'ai l'impression que mon corps pèse une tonne. Je suis plus bonne qu'à ouvrir mes orifices. Il m'enfourne sa grosse queue dans la bouche. Je peux pas faire grand chose, ça me remplit complètement.

- Tu peux y aller elle a la gorge déjà bien chaude.

Pendant que son pote me fait coulisser sa pine dans la gorge, Fred lui tend le joint et prend pour lui les capotes et le gel que j'avais laissé traîner pour la soirée.

J'entends le bruit caractéristique du tube de gel qu'on presse. Les doigts de Fred tardent pas à venir me refroidir la chatte. Il hésite pas à m'en mettre deux d'un coup. Il a les doigts bien gros mais je peux rien faire. Je suis complètement stone, le lubrifiant aide pas à retenir la pénétration.

- Ouais c'est bien, ouvre toi bien. Laisse toi baiser.

Je vois Mourrad qui observe son pote me dilater. Il me prend les couilles d'une main pour bien se dégager la vision. Il reprend une taff.

- Tu as l'air bien tendre chérie. Tu es content quand Fred te baise ?

Je peux que acquiescer en haussant les yeux. Je sors un "hummm hummm". Les mecs me voient baver en même temps. Je les entends se marrer. Le joint agit sur tout le monde je crois.

- Alors vas-y Fred, pénètre là bien ta petite salope. J'ai envie de voir si elle encaisse aussi bien que tu le dis.

Fred avait déjà commencer à enfiler sa capote. Je lui achète des tailles exprès,au cas ou il oublie les siennes ^^ Il me place les deux pieds au dessus de ses épaules. Je sens le latex tendu sur ma rosette. Mourrad a sorti sa queue de ma gorge. Il me tient la nuque en me disant de bien regarder comment Fred rentre dans ma chatte. Et putain c'est gros. Mais bizarrement là je ressens pas vraiment de douleur. J'ai l'impression que mon anneau s'adapte tout seul au gourdin qui est en train de le forcer.

- Ouvre toi bien chéri, laisse toi avoir du plaisir.

Sa queue entre péniblement mais surement. Je finis par sentir ses couilles contre mon cul. Fred ressort quasiment en entier puis la rerentre d'un coup sec. Je laisse échapper un cri de douleur et de plaisir.

- Mets lui ta queue dans sa bouche Mourrad. Je veux pas l'entendre crier. Couiner ça ira. Et toi fais gaffe a pas abimer sa queue.

Mes deux trous sont pris par ces deux mecs super virils. Leurs deux membres me remplissent complètement. Je suis complètement ouvert, je n'offre aucune résistance. Je kiffe ce qui est en train de m'arriver. Fred me bourrine proprement. Mourrad est plus doux : il fait coulisser sa queue plus lentement, bien au fond, pour la ressortir de toute sa longueur. Il maintient ma tête pour ne pas qu'elle bouge de trop sous les coups de butoirs qu'assènent Fred.

Au bout de dix bonnes minutes de ce traitement, Fred me plante jusqu'au couilles, sèchement. Il regarde son sexe, planté jusqu'à la racine, et commence à y insérer son pouce. Mon cul est tellement attendri qu'il rentre sans difficulté. Mon anus reste tendu, mais tout semble pouvoir rentré.

- Viens l'essayer Mourrad, je crois qu'elle est prête à t'accueillir. Ouvre lui bien la chatte.

Mourrad qui n'attendait que ça vient prendre la place de son pote. Il me retourne. Je me retrouve à quatre pattes, ses deux mains appuyant sur mes reins.

- Cambre toi bien ma jolie, offre ton ptit cul.

J'entends le bruit de la capote qu'on ouvre. Je me retourne. Ce gourdin est bien lourd, hyper gros. Je sais pas comment j'ai pu l'avoir aussi longtemps en bouche. Je tends mon cul autant que je peux pour montrer qu'il en veut. Je ne cherche même pas à resserrer mon trou. Il doit être béant. Je la veux sa bite ! Je tortille du cul, je sens que je la veux profond.

- Tu es impatiente hein. Tu vas l'avoir ne tkt pas. Humm oui ton ptit trou est tout chaud. Bien humide.

En disant cela il m'avait agrippé par l'anus, deux doigts en crochet. Il me levait le cul. Je me cambrai encore plus. Fred était pendant ce temsp venu se placer devant moi allongé. Je ne tenais plus je me jette sur sa queue. Mourrad en profite pour me fourrer la sienne dans le cul. J'y croyais pas, mon cul peut encore se dilater. Je le sens qui se tend encore plus sous l'effet de ce nouveau braquemard. Comme il avait fait avec ma gorge, Mourrad recommance ces mouvements amples. Il ressort complètement de mon trou. Je sens l'air frais dessus. Je me cambre encore plus. J'ai un vide quand sa queue est pas en moi.

- Oh oui tu l'as veux. Tu es une vraie salope toi. Allez prends.

Il m'attrape par les hanches et me pénètre violemment. Il commence à me pillonner à une cadence d'enfer. Il me pousse à me cambrer encore plus. Je sens que je pars ailleurs. J'ai la queue tendue au max. Je tiens d'une main celle de Fred, qui me tient lui par les épaules.

Au bout d'un petit moment, je vois Fred faire un signe de tête à Mourrad. Il sourit vicieusement.

- Toi tu vas prendre très cher.

Mourrad décule. Il me retourne. Il s'allonge et me dit de venir me planter sur lui. J'en pouvais déjà plus d'avoir le cul à l'air. Mon cul revient sur son pieu. Le tout coulisse hyper naturellement. Je mouille comme pas permis. J'ai la tête qui tourne à moitié sous l'effet de la chaleur et du spiff.

J'ai pas fait trop gaffe à ce que faisait Fred. Je sens sa main qui finit par m'appuyer sur le dos pour m'obliger à coller mon ventre sur Mourrad.

- Souffle bien, salope.

Mon cul ne répond plus de rien. Je sens la bite de Fred qui force le passage de mon trou. J'ai trop mal. Je suis dilaté au max. Mourrad me tient avec ces deux gros bras pour ne pas que je bouge. J'ai l'impression que je vais m'évanouir. Je n'ai même plus la force de me crisper. Mon trou se dilate... Le mec entre quand même. Mon cul est assez large. Les deux bites commencent en choeur leur va-et-vient. La douleur finit par s'estomper. J'ai jamais ressenti une sensation comme ça. T'es complètement possédé. Ton corps t'appartient plus. Je gueule avec eux mon plaisir, je leur dis de me baiser. Les deux ne tiennent plus non plus, ils sont complètement en rut. Leurs sexes gonflent et se tendent. Les deux gueulent quasiment en même temps en se plantant encore plus profond en moi.

Fred tombe sur moi.

- Alors ma salope tu as bien kiffé ?

Je suis trempé. Il a juste droit à un acquiescement de tête. Il décule. Mourrad fait de même. Les deux regardent mon cul. Ils le doigtent.

- Tu es toute chatte ma chatte. T'es belle comme ça. Reprends tes esprits. La soirée est pas finie. On va pas laisser ta petite chatte toute seule comme ça....

Si quelques beaux blacks matures sont intéressés pour m inspirer d autres histoires... romparis19@live.fr

Soirée foot a 2 contre 1

romparis19@live.fr

Autres histoires de l'auteur : Soirée foot a 2 contre 1- Coups de langue beur

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)