Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Soumis par son coloc -2

Voila la suite de l'histoire, j'ai ajouté quelques scènes inspirées par des idées soumises par mails.

Bonne lecture

Quand Jules rentra de l'école le lendemain, il se dirigea vers la chambre de Florian, frappé sur le cadre de porte à quelques reprises, puis alla à sa chambre. Il attendit une minute pour voir si son pote le suivait. Il n'avait pas encore expliqué à Flo ses attentes et besoins, mais il espérait qu'il ne serait pas nécessaire de le faire. Son coloc avait eu vingt-quatre heures pour accepter sa nouvelle place dans la vie de son meilleur ami. En plus d'être son pote, il allait être son esclave. Il pensait que c'était clair la veille mais il était frustré quand son copain resta dans sa chambre. Impatient, Jules marcha vers l'autre chambre. Ils avaient seulement une heure ou deux jusqu'à ce que Sam rentre à la maison. Le temps était limité, et Jules voulait profiter de chaque minute.

-       Je veux que tu sois prêt quand je rentre à la maison, dit Jules, J'ai eu une journée difficile. Qu'est-ce tu fous bordel de merde ?

 Il était un peu choqué par sa méchanceté. Il n'était pas du genre à parler comme ça à son pote. Flo se retourna. Il était désespéré, et son regard le supplia

-       Jules, j'ai pensé à ça toute la journée, et nous ne pouvons pas être ..., mais Jules l'interrompit.

-       Tu sais à quoi j'ai pensé toute la journée? Avoir ma bite sucée par mon putain de petit pédé de pote. Tu n'as pas à penser à ça. C'est mon job. Tout ce que tu as à faire est d'ouvrir ta bouche pour moi. Maintenant, viens dans ma chambre.

Cette fois, Flo le suivi. Jules pouvait sentir son coloc le mater dans le couloir. Il vérifiait son cul musclé et renifler l'odeur de sueur qui flottait derrière lui. Ils passèrent devant la salle de bain.

-       Enlève tes fringues, commanda Jules. Flo s'exécuta. Bon, maintenant va dans la baignoire et agenouille toi.

Son pote se mit à genoux avec une certaine hésitation. Son corps frissonnait mais sa queue était aussi dure que du roc. Jules était un peu impressionné par le corps de Florian, fin et tonic.

-       Tu as dit hier que tu étais un esclave et que tu voulais me servir moi, ton meilleur ami, n'est-ce pas?

-       Oui, répondit son pote sans le regarder dans les yeux.

-       Appelle-moi Maitre. Tu as convoité mon corps, renifler mes vêtements, et m'a mater en douce, n'est-ce pas?

-       Oui…Maitre, répéta son ami.

-       Eh bien, une des parties de ce service est de boire ma pisse. C'est ce que tu vas apprendre à faire aujourd'hui. D'abord, je veux que tu embrasses mon gland.

Flo se pencha et embrassa la bite de son pote. Il prit une profonde inspiration et inhala le doux arôme de sueur qui émanait de l'entrejambe de Jules. Ce dernier le gifla rapidement.

-       Arrête de ne penser qu'à toi espèce de pédale égoïste. Il ricana, Si tu es un bon garçon, je vais te laisser sentir ma bite mais pas avant nos petits jeux. Il vit son copain ouvrir des yeux grands comme des soucoupes.

-       Ouvre la bouche. Ordonna Jules. Quand Flo s'exécuta il ajouta, bois en autant que tu peux.

Puis il a ouvert les vannes de sa vessie pleine de pisse. Le courant était épais et jaune vif. Elle avait été gardé la depuis le début de l'après-midi. Au début, il visait directement dans la bouche de son pote et fut surpris quand il vit Flo avaler. Apparemment, il remarqua le goût après l'avoir fait, parce qu'il a commencé à s'étouffer et presque vomir. Jules continua à pisser, couvrant les cheveux et le torse de son meilleur ami. Puis il coupa l'écoulement.

-       Ouvre grand si tu veux continuer. Proposa Jules.

Au lieu de râler ou gémir, le coloc ouvra la bouche et attendu une autre gorgée de pisse. Jules se relâcha  et cette fois Flo réussi à avaler trois gorgées avant d'être dégouté.

-       Je vais bien te former et dans peu de temps tu pourras tout boire. Il finit de pisser sur le visage de son pote et alluma la douche. Il laissa Flo se rincer puis lui jeta une serviette.

-       Je parie que tu aimes ça, hein bonhomme ? Quand on ira en vacances à deux, on n'aura plus besoin de s'arrêter. Tu seras mon urinoir personnel.

Flo rougit. Jules sortit de la salle de bains vers la chambre et était heureux de constatai que son petit esclave le suivait. Jules sourit. Une fois dans la chambre Jules s'assit sur son lit et flo se positionna a genoux entre ses cuisses.

-       Tu peux commencer par mes pieds. Jules dit, et Flo rampé vers lui. Il lécha le bout de ses chaussettes et aspira ses orteils.

Les chaussettes de Jules étaient assez sales, et elles sentaient comme ses chaussures. C'était un mélange de sueur, de coton, et une certaine odeur de pied. Jules laissa son pote frotter ses chaussettes sur sa figure, sur ses joues, son front, son nez, etc...avant de lui demander de les retirer. Comme s'il lisait dans l'esprit de Jules, Florian mordu le haut de la chaussette et utilisait ses dents pour les  glisser lentement vers le bas. C'était un travail difficile, et à la fin il était essoufflé. Flo commença par lécher le gros orteil de son meilleur ami, mais Jules le retira.

-       Enlève l'autre. Ordonna-t-il.

 Comme Flo retiré son autre chaussette, Jules pensait à l'effet bizarre que ses pieds avaient sur des gars comme son pote. La moitié du temps, les pédés avec qui il jouait, étaient plus intéressés par ses pieds qu'ils ne l'étaient par sa queue. C'était quelque chose qu'il ne comprendrait jamais. Le désir de se sentir subordonné à un autre homme. Il y avait des hommes que Jules respecté, mais il n'y avait personne pour qui il lécherait les pieds moites. Et voilà que son copain se branlait et suintement du precum pendant qu'il jouait avec les pieds de son meilleur ami. Les filles massaient ses pieds, peut-être même sucer un orteil. Mais un gars subordonné, un pédé comme son coloc, ferait l'amour à ses pieds. La forte pression de doigts combinés au toucher doux d'une langue berçaient Jules presque au point de s'endormir. Il laissa Flo sucer ses pieds puants et moites pendant au moins dix minutes. Son pote glissé sa longue langue sur et entre chacun des orteils de Jules, lécher la sueur et sentir ses chaussettes, il aimait ça, c'était évident. Jules gémissait aussi de plaisir, il adorait les chatouilles produites par la langue de son coloc.

-       Tu sais, tu t'es transformé en une petite salope rapidement. D'habitude, je dois forcer un gars plus longtemps. Soit tu es un esclave naturel, ou tu as déjà été la tapette de quelqu'un avant ? Qui s'était ? Son pote bégaya et rougit, mais ne répondit pas à la question. Réponds-moi. Tu as déjà fait ça avant?

-       J'ai rencontré un gars en colo. Mais plus depuis…Maitre.

-       Juste un mec? Demanda jules.

-       Eh bien, ça a commencé par un gars et ensuite … La voix de Florian s'interrompit.

-       Et alors? Demanda Jules. Sa bite banda en pensant à ce que son pote allait dire. Il imaginait son meilleur ami soumis à ses copains de colo.

-       Il m'a fait sucer ses copains, puis leurs amis, puis … tu vois.

-       Tu étais une bouche à pipes pour tous tes copains de colo ? Pendant combien de temps ?

-       Près de 3 mois, jusqu'à ce que je rentre à la maison. Jules soupira.

-       Et je me sers de ta bouche que depuis hier. Tu t'es fait dépucelé là-bas,  n'est-ce pas ? Putain, je suis vraiment impatient de déchirer ce beau petit cul. Son pote le regarda soudain nerveusement.

-       Tu n'as jamais été baisé c'est ça ?

-       Non, …Maitre. Dit Florian

-       Tourne-toi et laisse-moi voir ton cul. Ordonna Jules.

Florian se leva et se retourna. Son cul était un peu velu, mais incroyablement ferme et musclé. Il n'était pas comme le cul d'une fille, et ça excité Jules. S'il voulait baiser une chatte, il pourrait le faire facilement. Mais ce qu'il voulait, c'était baiser un homme, sauvagement, et son pote était un bel homme. Son coloc tomba à genoux et se pencha en avant, laissant ses fesses s'ouvrir. Son trou rose brillait et  il y avait un cercle de poils noirs tout autour. Jules ne se considérait pas gay, mais sa bite devenait dure en regardant le trou de son meilleur ami. Il pouvait à peine se contenir. Tous les muscles de son corps le suppliaient de  sauter sur son pote et de le baiser. Il jeta un regard à l'horloge. Il n'y avait pas assez de temps. Une fois qu'il aurait commencé, il ne voulait pas être interrompu lorsque le 3e coloc rentrerait à l'appart. Au lieu de ça, Jules se pencha en avant et poussa son doigt dans le cul de son pote. Il n'y avait pas de lubrifiant sur son doigt, et l'entrée était rude. Il sentit l'anneau musculaire comprimer la pointe de son doigt et lui refuser l'accès. Flo haletait à cet assaut inattendu.

-       T'aime ça ? demanda Jules d'une voix rauque.

-       ça fait un peu mal.

-       Ah ouais ? Attends d'avoir ma bite la dedans et la tu pourras te plaindre. Maintenant retourne toi.

Jules se positionna de manière à ce que son pote se retrouve face à sa grosse bite de 25cm. Flo pouvait sentir son odeur masculine pleine de sueur, et de testostérone.

-       Tu veux que je te baise, mon grand ?

-       Euh ... Flo regardait droit vers sa bite. Jules aurait juré que son meilleur ami se léchait les lèvres, Je ne suis pas sûr, Maitre.

-       Je ne te demande pas si t'es sûr. Je t'ai demandé ce que tu voulais. Dit-il.

-       Oui. Répondit Flo, Je veux que tu me baises.

-       Tu ferais mieux de te rappeler ça quand j'aurai déjà rentré la moitié et que tu pleureras comme une poule mouillée, en me suppliant de la sortir.

-       Oui, Maitre.

-       On pourra pas faire ça ce week-end, déclara Jules puisqu'ils rentraient chez eux et ne se verraient que en dehors de leurs maisons. Donc, tu devras être prêt lundi. Sam sera en cours. Ça nous donnera deux heures.

-       Je serai prêt, Maitre, répondit Flo.

-       Je ne veux pas que tu étire ou que tu lubrifie ton trou. Je veux juste que tu te nettoie, mais la revenons à nos moutons, dit-il en secouant sa queue devant la tête de son meilleur pote.

-       Oui, Maitre. Dit Flo à contrecœur.

-       tu devrais être content putain. Tu vas te faire déflorer par la bite de ton meilleur ami. Flo rougit et Jules se mit à rire. Tu oublies que je suis ton pote quelques fois, n'est-ce pas. Tu essaie de ne pas y penser ?

-       Oui Maitre.

-       Eh bien arrête ça. Tu dois faire face au fait que le gars qui va finalement mettre sa bite dans ta petite chatte de pédé est celui que tu connais depuis tout petit, comme ton frère.

Le visage de son pote resta rouge, mais il ne dit rien. « Regarde-moi ».  Son meilleur ami le regarda. Jules pouvait voir un mélange de fierté et d'embarras dans ses yeux.

-       Je vais prendre bien soin de toi, Flo, déclara Jules.

Jules se dirigea vers son bureau et s'assit. Il pouvait sentir la tension et le désir dans l'air. Son pote était pressé d'obtenir le goût de sa bite sur sa langue.

-       A partir de maintenant, quand je rentre à l'appart, ta place est entre mes jambes. Traite ma bite avec le respect qu'elle mérite et si tu es chanceux, je vais te laisser boire mon sperme avant que Sam rentre à la maison.

Lorsque Flo ne bougea pas, Jules tapa sur ses cuisses, l'appela comme s'il était un chien. Flo rampa sur ses genoux.

-       Tu as juste à me faire plaisir, utilise ta bouche pour me montrer comment tu aimes ma bite et que tu me comprends.

Flo embrassa l'intérieur des cuisses de Jules. Sa propre bite était déjà en érection, et il était sur le point de jouir maintenant qu'il avait la bite monstrueuse  de Jules devant son visage. Il embrassa le contour de la bite.

-       Tu l'aime ma bite hein. Demanda Jules en déplaçant sa main sur le côté du visage de son pote.

Sa peau était rugueuse par la barbe mal rasé. Il se demandait s'il devait demander à son pote de raser l'ensemble de ses poils. Ça l'aurait embarrassé encore plus mais Jules aimait aussi le voir avec sa pilosité. Flo profita d'avoir les doigts de Jules devant son visage pour en sucer quelques-uns. Jules ne put réprimer son gémissement. La bouche de son pote se sentait bien autour de ses doigts et ça lui rappela le sentiment d'avoir ces lèvres enroulées autour de sa queue. Il était temps de passer à autre chose. Il retira ses mains du visage de Flo et serra ses couilles. Ce dernier  attendit, en  le regardant  dans les yeux, presque suppliant pour avoir une chance de sucer ses couilles.

-       Tu veux manger mes couilles, bonhomme ? demanda Jules. Quand Flo hocha la tête, il continua. Bien sûr que tu le veux, t'es qu'un sale pédé. Elles sont pleines et en sueur. Il serra ses deux boules  pour les bombées. Elles avaient l'air énorme quand il les tenait de cette façon.

-       Embrasse-les, mon grand. Flo s'exécuta mais du bout des lèvres. Ce sont les noix qui font le sperme que tu aimes tant. Embrasse-les. Jules dit sévèrement. Cette fois, Flo fit mieux. Il a commencé avec un baiser léger, mais il les lécha rapidement.

Jules passa son pied entre les jambes de son pote et l'utilisa pour jouer avec celles de son pote. Elles sont loin d'être aussi grosses que les siennes. « Regarde les tiennes on dirait des chocobons » dit Jules en ricanant. Flo rougit comme une tomate.

-       Lève-toi. dit-il. Quand Flo se leva, Jules se tint devant lui. Il pressa la bite de son pote. La queue de Jules était épaisse, veinée, et de 25cm de long. Celle de son meilleur ami était moyenne, et elle avait l'air minuscule à côté celle de Jules. Puis Jules leva la sienne et a collé leurs couilles ensemble. Les burnes de Jules éclipsées totalement celles de son coloc.

-       T'as pas été gâté par la nature mon grand, enfin plutôt mon petit.

La bite de Florian palpita dans la main de son copain et ruisselait déjà du liquide pre éjaculatoire.

-       Aller suce mes burnes, bonhomme, dit-il en prenant sa bite dans la main. Il la pressa contre le front de son pote avant de commencer se branler.

 Son meilleur ami a travaillé ses boules une à la fois. Sucer en tourbillonnant sa langue autour d'elles, puis faire la même chose à l'autre. Jules a vu la bite de son pote qui sursauta de haut en bas pendant qu'il sucé ses noix.

-       Il y a encore une leçon que tu as à apprendre aujourd'hui, Flo, dit-il.

Avant que Jules puisse dire la suite, Flo leva les cuisses musclées et plongé sa bouche dans le cul en sueur de Jules. Sa bouche était enfermée autour du trou, et il commença à entrer sa langue avant que Jules n'ait besoin de le dire.

-       Putain, t'es vraiment une bonne petite pute je te l'accorde.

Son pote lui répondit par un signe de tête et creusa plus profondément sa langue dans la fente de son meilleur ami. « Merde Bouffe moi le cul, Salope. Montre-moi combien tu aimes faire ça ». Jules ne pouvait pas croire les sensations de plaisir qui remontaient le long de sa colonne vertébrale. Il s'était attendu à obliger son pote à lui lécher le trou, mais à la place de ça c'est lui qui lui mangeait son trou avec enthousiasme. Dans le même temps, ses couilles allaient et venaient sur le front de Flo et elles étaient chatouillées par les cheveux du petit brun. Jules enroula ses cuisses autour du crâne de son copain et frotta son dos avec les talons.

 Jules se branlait tandis que son coloc travaillait son cul. Il était si près de juter que ça lui faisait mal mais il ne voulait pas venir tout de suite alors Il retira sa main. Au lieu de ça, Jules s'allongea et se concentra sur ce qu'il ressentait , pas seulement l'anulingus pratiqué par son meilleur ami, mais aussi le sentiment du crâne de son pote pressé entre ses cuisses. Enfin, il se redressa. « Tu as trouvé ta vocation, mon grand. » dit-il en regardant dans les yeux de son copain.

-       Tu aimes t'occuper de mon cul ?

-       Oui Maitre, répondit-il instantanément.

-       Les gars comme toi, vous avez toujours une obsession pour les culs des autres gars. Je ne comprends pas pourquoi, ce n'est pas comme si vous alliez mettre votre bite dedans.

-       Je t'aime juste, enfin ton corps.

-       Eh bien, à partir de maintenant tu vas faire ça au moins une fois par jour.

D'une certaine façon, Jules était fier de son meilleur ami. Il était heureux que son pote soit heureux, juste en donnant à ce dernier ce qu'il voulait vraiment. Sa bite suintait du liquide pré-éjaculatoire dans une flaque sur son ventre musclé. Il passa un doigt dedans. Le liquide soyeux s'accrochait à son doigt

-       Fais-moi juter maintenant.

Flo saisit la  bite et l'apporta à sa bouche. Sa langue s'inséra sous le prépuce, en tirant la peau. Quand Jules gémit, il commença à sucer le gland alors qu'il branlait la grosse queue de son coloc. Jules babilla un mélange de mots comme « suce, pédé, juté dans ta bouche, salope…etc… ». Quand il ne put se retenir plus, il saisit la tête du plus petit et lui baisa la bouche. Pour Jules se n'était pas un signe de manque de respect. Au contraire, c'était pour montrer a son pote combien sa pipe l'excitait. Il ne fit pas attention à l'étouffement et la toux. Quand Flo  se recula pour reprendre son souffle, Jules lui a donné une demi-seconde avant de replonger dans sa gorge. Florian repris le monstre sans sourcier. Il était clair que ce n'était pas la première fois qu'il suçait un gars qui perdait le contrôle.

-       Oh putain, je suis prêt à exploser Flo, hurla Jules.

Il tira sa queue de la bouche de son pote. Elle était recouverte de bave. Il n'avait qu'à tirer trois fois dessus avant que ses couilles se serrèrent et son gland gonfla.

-       Je vais recouvrir ton  visage de pédé encore une fois. gémit-il.

Jules déclencha un torrent de sperme. À dix-neuf ans, il en produisait des litres. Il éclaboussa entièrement le visage de Flo. Son pote avait gardé la bouche ouverte mais la plus grande partie tomba sur son nez, ses joues et son front. Son corps entier fléchit quand il est venu. C'était un spectacle magnifique. Quand il eut terminé, Jules se mit à rire et retomba sur le lit.

-       Putain bonhomme. C'est l'orgasme le plus incroyable que j'ai jamais eu. Flo ne répondit pas. Au lieu de cela, il  prit la tête de la queue de Jules dans son bouche et avala les dernières gouttes de sperme. Jules poussa son doigt dans les flaques de sperme sur le visage de son meilleur ami et les glissa dans sa bouche. flo suça ses doigts, comme si c'était une bite.

-       C'était tellement génial. Gémit Jules. Tu es trop fort, mec. On va bien s'amuser ensemble.

Son visage encore couvert de la crème de son coloc, Flo sourit.

Fin de la partie 2, dépucelage dans le prochain épisode, promis. Si vous avez des remarques ou des idées, contactez moi par mail :)

bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth
Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay