17 Nov.
+ 68 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Soumis par son coloc -3

Le week-end suivant était le plus long week-end de la vie de Jules. Il voulait son pote, son esclave, entre ses jambes musclées, lécher sa bite et sucer son trou du cul. Il voulait dépuceler son pote plus que de jouir. Le fait que son meilleur ami était autour de lui, mais hors de portée, le rendait fou. Chaque fois qu'il voyait Flo se pencher, sa bite palpitait dans l'anticipation de déflorer son trou. Chaque fois que son pote lui a demandé de faire quelque chose, il aspirait à ce moment où les rôles s'inverseraient; quand son copain lui demanderai de le prendre.

 Normalement, quand il était refoulé, Jules trouvait un autre trou prêt à être utilisé. Cette fois, cependant, il a essayé de garder son sperme. Il voulait tout stocker jusqu'au moment où il pourrait ramoner le petit cul de son pote. Il donnerait enfin à sa chienne ce dont il a vraiment besoin. Pour vraiment tourmenter son coloc, Jules arrêtait les douches et le déodorant, et il portait le même short et t-shirt, le vendredi, samedi et dimanche.

Quand Flo faisait le petit déjeuner le samedi matin avant de repartir chez eux, Jules se tenait à côté de lui. Il savait que son pote avait un gout pour son odeur. Il se rapprocha de lui, et le laissa sentir son corps. Il savait que son copain était excité, car Flo prêtait à peine attention à ce qu'il faisait.

-       Tu bande ? demanda doucement Jules alors qu'ils étaient devant le comptoir.

Flo hocha la tête. « Branle-le pour moi » Jules dit. Sam était assis à la table juste derrière eux et regarder la télé. Flo saisit sa queue et il la serra rapidement.

-       Je n'ai pas dit d'arrêter.  Grogna Jules. Continue de te frotter.

Flo fronça les sourcils, mais sa main descendit sur la bosse dans son pantalon. Il joua avec sa bite alors que leur coloc était à 5 mètres derrière.

-       Si je te demande de te branler jusqu'à juter tu le ferais ? Flo était rouge vif, mais il hocha la tête. «Oui, maitre ».

-       Très bien c'est tout ce que je voulais savoir. Tu peux arrêter.

Flo avait l'air soulagé, et Jules éclata de rire, comme s'il venait de dire une bonne blague. Puis il saisit son pote par le cou et lui pris la tête. Il frotta ses cheveux pour faire comme s'ils chahutaient, mais il fit en sorte que le visage de son meilleur ami été planté dans son aisselle en sueur. Flo n'a même pas essayé de se dégager.

-       Arrête de l'embêter le pauvre, interrompit Sam. Jules libéra Flo et lui sourit.

Après avoir fini de manger, Jules proposa à Flo de jouer au tennis le dimanche après-midi. Flo accepta.

Quand ils sont arrivés sur le cour, ils se sont assis côte à côte sur un banc et mis leurs chaussures. Jules tapota le genou de son copain.

-       Ça va être cool. Je vais te battre sur le terrain et battre ton petit cul dans ma chambre.

-       On verra bien. Flo dit avec un sourire.

Il était habile au tennis. Jules était grand et plus lent. Il n'était pas sûr qu'il puisse gagner, ce qui a rendu la partie plus amusant.

-       Eh bien, je vais quand même battre ton petit cul dans ma chambre. Ou peut-être ta chambre je ne sais pas encore.

-       Jules…, Flo  commença

-       Quoi, tu ne veux plus de ma bite? Jules demanda. Il tira son short pour laissez son monstre de 25cm glisser. Flo essayé de détourner le regard.

-       Je voudrais ... de… avoir quelques jours en plus pour essayer de...

-       Eh bien, je ne pense pas qu'il y ait quelque chose qui doit être essayé. T'es un petit batard soumis, et je suis un étalon qui adore dominer les gars comme toi. C'est parfait.

Jules tendit la main et frotta la nuque de son meilleur ami.

-       Ok, si tu me bats aujourd'hui, je vais te donner le temps de penser si tu veux sortir de cette relation. Si je gagne, je peux faire tout ce que je veux.

-       Ok, dit Flo. Jules savait qu'au fond, Flo voulait tout ce qu'il faisait pour lui.

Florian remporta le premier set de trois points. Jules a commencé à s'inquiéter de perdre. Cela signifie non seulement qu'il allait perdre la chance de baiser son coloc, mais aussi que Flo allait retrouver une partie de sa confiance en lui. Il devait faire quelque chose pour éviter ça.

-       Bien joué mon grand, Jules dit pendant la pause.

Quand ils se sont levés, Jules ôta sa chemise et descendit son short de quelques centimètres. Sa peau était humide de sueur et brillant du fait de ne pas se doucher pendant des jours.

-       C'est pas juste, murmura Flo.

-       Quoi? J'ai chaud. Jules dit pendant qu'il fit rebondir  sa balle sur le sol. En plus, ça te fera réfléchir a ce que tu veux vraiment.

Le deuxième set est allé à Jules, encore une fois par trois points. Son jeu était plus physique,  les effluves de sueur volées jusqu'à son pote. A la fin du match, la bite de Flo faisait une tente dans son short. Jules a prié pour que quelqu'un vienne pour voir le spectacle. Malheureusement, personne ne passait. Ils ont commencé le troisième set et Flo suivi le rythme avec Jules. Il a fait tout ce qu'il pouvait pour rester en tête. Quand ils sont arrivés à égalité, à un point de la victoire, Jules était inquiet de tout perdre.

-       Ça y est, Flo, tu as gagné et tout va s'arrêter. Plus de boxeurs en sueur, ni de bite, ni de sperme. Tu seras libre.

Jules avait changé les conditions de leur pari. Alors que  Flo avait demandé du temps pour réfléchir, Jules supposait que gagner signifierait la fin de leur relation.

-       Ce n'est pas ce que je veux, dit Flo.

Flo fit rebondir la balle à quelques reprises. Il voulait battre son pote. Il voulait aussi son pote. Depuis le début il le voulait, jules avait reussi a faire ressortir une facette de sa personnalité qu'il adorait.

-       Aller sers, Jules cria sévèrement.

-       Jules, je, euh, je veux revenir sur le pari. Dit flo.

-       Qu'est-ce que tu veux dire ?

-       Je ne veux pas une rupture. Tu, euh, tu peux faire ce que tu penses le plus juste. Je te fais confiance.

Jules se pavanait vers Flo et lui donna une accolade. Puis il lui dit à l'oreille : « Tu es une vraie chienne, mon pote, et les chiennes ont besoin d'une bite. Je vais prendre soin de toi ». Puis il recula.

-       Maintenant joue de ton mieux.

La dernière volée a duré près d'une minute. Flo réussi a tiré le point gagnant. Il s'agissait d'un tir incroyable, et pendant une minute, Jules était fier de son pote.

-       Tu vois Jules, je suis le meilleur, déclara Flo avec un grand sourire sur son visage. Jules pris sa raquette.

-       Je m'en souviendrai la prochaine fois que je collerai ma bite au fond de ta gorge.

Pour la première fois, son coloc n'a pas à rougi ou fut embarrassé. La fierté de gagner semblait lui avoir rappelé que juste parce qu'il était une chienne dans la chambre, ne signifiait pas qu'il était une chienne à l'extérieur de la chambre. Ils rentrèrent chacun chez eux, Jules pris une douche. Il s'est nettoyé de la tête aux pieds, sauf pour une partie. Il avait dit à Flo, il y a quelques jours que à partir de maintenant, c'était son travail de nettoyer sous son prépuce. Après trois jours sans une fellation de son pote, une odeur forte émanait de sa queue. Il verrait si son pote était heureux.

À la fac le lendemain, Jules ne pouvait pas se concentrer. Il était trop excité. Son bite lui faisait mal à l'idée de plonger dans une chatte vierge. Il imagina comment les pectoraux de son copain fléchiraient et son visage se tordrait lors de la première poussée. S'enfoncer dans un homme pour la première fois était la récompense ultime pour un étalon dominant comme Jules. Juste le sentiment d'avoir un autre homme sous lui, prenant sa queue dans son cul, cédant à son énergie masculine brute est trop intense, et cet homme était son meilleur ami. C'était la conquête ultime. Lorsque sa dernière heure termina, Jules couru hors du bâtiment. Dès qu'il rentra chez lui, il enleva ses chaussures, frappa à la porte de la chambre de Flo, et alla dans sa chambre. Il s'assit sur le bord du lit, en attendant. Trente secondes plus tard son pote frappait. Il entra dans la pièce, Jules se racla la gorge, Flo se mit à quatre pattes.

Jules sortit sa bite de son short, « C'est à toi » Flo sourit et rampa. La queue de Jules était la plus intimidante qu'il ait jamais vue. Il était toujours impressionné en la voyant.

Quand Flo glissa le prépuce en arrière pour exposer le gros gland, violet et brillant, il attrapa l'odeur de la bite de son pote en plein nez, pas celle de la sueur normale, mais l'unique odeur musquée de testostérone d'un homme. Il adorait ça.

-       Je t'ai dit que tu étais responsable de la propreté la dessous. Jules dit.

Flo glissa ses lèvres sur la bite de son pote et commença à sucer. Il passa sa langue le long de la crête de son gland et nettoya le gland de Jules. Puis il plongea la queue dans sa bouche jusqu'à avoir son nez planté dans le buisson de poils pubiens de jules et recula. Il suça le gland pendant qu'il branlait la bite avec ses mains. Jules a résisté au plaisir et tira sa bite de la bouche de Flo.

-       Whoa, mon grand. C'est la meilleur pipe que tu m'ais faite, tu dois ralentir ou je ne pourrais pas t'enculer.

Flo sourit puis retourna sur la queue de son maitre. Jules le retira et l'enfonça jusqu'au fond de la gorge de flo avant de la ressortir. Puis Jules saisie sa bite et bifla son coloc avec force comme si c'était un fouet, Flo frotta sa joue rougie.

-       Je sais ce que tu essaye de faire espece de salope vicieuse, tu crois que tu peux me faire jouir pour pas que je te baise ?

-       C'est juste que ..., Flo marmonna. Non

-       Pendant qu'on jouer au tennis tu m'as dit que c'est ce que tu voulais. Tu as dit que je te ferais ce que je pense juste. Et je pense que c'est bon pour toi de te faire  dépuceler pour la première fois aujourd'hui . Alors arrête de penser que tu peux y échapper.

-       Oui maitre, murmura Flo.

-       Bon, maintenant léche mes couilles pendant que je réfléchi à comment je vais te prendre.

Florian se déplaça face à l'entrejambe de son pote. L'odeur de la sueur et de l'homme étaient aussi enivrante. Il ne comprenait pas comment un homme pouvait sentir aussi si bon, mais les phéromones de Jules étaient comme une drogue pour lui. Le goût de son corps, salé et humide, augmenté l'expérience. Il voulait plus. Il voulait lécher le corps de son maitre et nettoyer ses aisselles, mais il savait que si il faisait un geste Jules serait en colère contre lui. Il commença à se branler. Jules se pencha en arrière sur le lit et laissa son pote travailler sur ses couilles pour quelques minutes.

-       Lache ta queue, ce sera beaucoup plus facile de prendre ma bite dans ta chatte si tes noix sont pleines.

La main gauche de Flo  fini sur le mollet de Jules, le massant et étirant le muscle, tandis que Jules se détendait sur le lit. Contrairement à ce qu'il a dit à son copain, Jules n'a pas besoin de penser à la façon dont il allait prendre Flo. Il le prendrait de la même manière qu'il a pris toutes les chattes qu'il avait baisées: en missionnaire. Il y avait quelque chose de particulièrement impressionnant à voir un gars se soumettre de cette façon pour la première fois. Ça démarrait par la douleur et la peur. Les premiers centimètres de bite les déchiraient. Mais au final, ils se retrouvaient tous dans la même situation. Ils le regardaient avec de grands yeux, le suppliant de baiser leurs petits culs. Ils ont tous besoin de se faire baiser, lorsque les grimaces se transforment en expressions de désir et de besoin, Jules prenait son pied. La vraie question est de savoir comment il allait être avec son pote : tendre ou bestial. Après avoir perdu le match de tennis, Jules l'aurait défoncé sauvagement. Mais en même temps, il aimé son pote, et il voulait que sa première fois soit parfaite. Il y aurait beaucoup d'autres fois pour le punir en le baisant plus tard. Il pesait le poids de ces différentes options dans sa tête, et arriva à la conclusion qu'il devait avoir l'avis de son meilleur ami.

-       Tu sais Flo, d'habitude quand je prends un mec pour la première fois, je mélange ma salive, ma sueur et ma détermination, mais je ne suis pas sûr que tu puisses gérer ça. Qu'en penses-tu? Lubrifiant ou pas?

Flo leva les yeux vers son pote et essaya de se concentrer sur la question. La monstrueuse bite de Jules le dominer. Elle était littéralement si près de lui qu'il pouvait sentir sa chaleur et voir les pulsations douces du pou de Jules. Il ne savait pas comment il allait faire rentrer ce monstre à l'intérieur de lui, même avec du lubrifiant, et il s'inquiète de savoir si c'était une question piège. Au cours de la dernière semaine, Jules a réussi a être sadique et gentil en même temps. Il ne voulait pas donner la mauvaise réponse.

-       Je ... euh ... je pense qu'on devrait faire ce que tu veux,  dit Flo fière de sa réponse.

-       T'es sûr ? Jules le taquinait. Parce que ce que je veux faire c'est te baiser. Et les gars comme moi, on ne pense pas beaucoup à ceux qu'on défonce. Une fois que j'aurai commencé, tu ne pourras plus m'arrêter.

La bite de Jules fit un soubresaut à cette pensée. Une autre raison pour éviter le lubrifiant. Son pote allait essayer de le repousser.

-       Je suppose que j'en profiterai dans les deux cas… maitre.

-       Oh, oui tu vas l'apprécier. Peut-être pas au début, mais je te garantis que tu tireras sur ta petite bite ce soir en pensant à la manière dont je t'ai monté.

Jules attrapa sa bite et la caressa lentement. Son prépuce glissait sur son gland gluant et une grosse perle de liquide pré-éjaculatoire suintait de sa fente.

-       Bon alors, pile ou face ? Jules se tourna vers son bureau pour saisir une pièce, pile : lubrifiant face non….j'espère que tu es chanceux.

Puis il jeta la pièce dans les airs. Quand elle retomba jules la saisie, la regarda et sourit. Flo sentit une vague de terreur dans son intestin.

-       On dirait que ta première fois va être douce. Jules dit en attrapant une bouteille de lubrifiant et la jeta à Flo. Lubrifie moi et ne sois pas trop généreux, je veux encore te ressentir.

 Flo badigeonna lentement le gland de Jules puis descendit jusqu'à la base de la bite. Jules gémit bruyamment quand les doigts de son pote se déplacés sur sa queue. Puis, il saisit les épaules de son coloc et le poussa en arrière sur le lit.

-       Aller sur le dos.

 Flo sauta sur le lit et s'allongea. Jules rampa sur lui. Alors même qu'il était terrifié de ce qui allait se passer, Florian ne pouvait s'empêcher de se sentir excité. Jules tirait les jambes de son pote sur le bord du lit. Sa queue était aussi dure que du béton et ses burnes étaient collées à son corps. Normalement, Jules évitait de regardant le corps du gars, mais la vue du corps nu de son coloc et de sa tige droite l'excitait. Le trou de son pote pulsé. Il était entouré de cheveux noirs, mais son trou était rose et propre.  Il a poussé la tête de sa grosse bite contre l'œillet de Flo. C'était sa partie préférée. Son gland était épais, gorgé de sang, et semblait massif à côté du trou plissé de son pote.

-       Tu es prêt ? demanda Jules avec un sourire malicieux. Son copain poussa un long soupir.

-       Oui maitre.

Jules frotta son gland sur la rondelle de son meilleur ami. Patienta. Il pouvait attendre toute la journée s'il le fallait. Pour son pote ça a seulement pris une trentaine de secondes.

-       S'il te plaît, Maitre, murmura Flo.

-       Qu'est-ce que tu veux ?

-       S'il te plaît dépucéle moi, dit Flo, baise-moi !

-       Ça va faire mal. Jules dit. Ça fait toujours mal la première fois.

-       Je suis prêt. Flo dit.

Jules regarda droit dans les yeux de son copain et poussa vers l'avant. La douleur flashait sur le visage de Flo et un  grognement lui échappa. Puis, tout à coup, tout son corps se raidit. Jules savait qu'il allait essayer de partir alors il poussa sa main contre les hanches de son pote. Les doigts de Flo s'enroulèrent autour de ses avant-bras et Jules fléchi ses bras afin que son coloc puisse sentir sa force.

Son gland était enfin rentré à l'intérieur, il s'enfonça un peu plus, coulissant centimètre par centimètre. Son copain criait et essayait de se retirer à nouveau. Jules le coinça.

Il attendit, les 10 premiers centimètres de sa bite étaient entrés dans le cul bien chaud de son petit pédé de copain. Il sentait lentement la tension quitter le torse de son coloc, mais Flo continué à respirer fortement. Jules glissait son doigt sur les abdos de Flo. En le faisant, il a déplacé son poids en avant et vit son coloc grincer des dents alors que sa queue entrée un peu plus.

-       Qu'est-ce que tu ressens ? demanda Jules

-       C'est gros. Flo dit entre 2 respirations haletantes.

-       Pas vraiment. Dit Jules. Tu as encore un long chemin à parcourir.

-       La prochaine fois, s'il te plaît. Supplia Flo.

-       Non, dit Jules. Donner ton pucelage, c'est comme arracher un pansement. C'est mieux si ça arrive vite.

Florian plongea dans le regard de Rick et sut ce qui allait se passer. Il a essayé de crier non, mais avant qu'il ne puisse Jules attrapa un oreiller et le poussa sur son visage. Il le tient serré et poussa ses hanches vers l'avant. Petit à petit, il se glissa dans son pote. Pendant qu'il le faisait, les doigts de son meilleur ami attrapaient ses bras et sa poitrine, creusées dans sa chair, et le griffai. Flo devait savoir que les combats ont eu l'effet inverse de ce qu'il voulait. Jules bande de plus belle, et ça lui donnait envie de baiser encore plus. Comme il se glissa plus profond, des spasmes surprirent le corps du coloc, c'était comme si un millier de mains caressaient sa queue. Il aimait la façon dont son copain a saisi ses avant-bras. Il avait une poigne de fer, et Jules aurait des contusions pour prouver sa conquête demain matin. Mais Flo n'était pas assez fort pour le combattre. Jules, étant sur le dessus, il a l'avantage.

-       On y est presque, mon grand, dit-il en retira l'oreiller.

Flo avait l'air terrifié. La douleur traversa son visage et ses yeux étaient remplis de larmes.

-       Ça va aller, ajouta Jules, c'est  toujours comme ça la première fois.

Jules se pencha en avant. Sa bite s'enfonçait encore plus profond et son pote grimaça. Puis il plaqua sa bouche contre celle de son coloc. Jules n'avait jamais embrassé un gars avant, et même jamais pensé. Avec Flo, cependant, il y avait une certaine volonté de faire passer ça plus facilement. Il a été choqué par la façon dont son meilleur ami lui rendit son baiser. Leurs lèvres sont restées connecté pendant près de trente secondes avant que Jules se recule. La douleur avait abandonné le visage de Flo, et celui de jules reflété un mélange d'embarras et d'excitation.

-       Désolé, murmura-t-il en enfonçant les cinq derniers centimètres.

Flo a crié et a essayé de se retirer. Jules le serra et attendit que la douleur se calme. Son copain respirait lourdement et il avait les yeux fermé. Jules frotta son ventre.

-       Voilà bonhomme, tu as tout en toi. Toute la bite que tu convoite. Il a poussé sa main sur le ventre de Flo. Qu'est-ce que tu ressens là-dedans, tu sens ma queue prendre ta virginité

-       Oui, gémit Flo.

-       Parle-moi, Jules ordonna, Dis-moi ce que tu ressens ?

Flo ne dit rien pendant un moment, puis dit: Bien, je me sens bien.

-       T'es une vraie salope maintenant, mon grand, et je suis ton maitre.

-       Oui maitre.

-       A partir de maintenant, Je vais prendre soin de toi. Tu auras toutes les bites dont tu as besoin.

-       S'il te plaît ...commença Flo

-       Mais tu dois aussi prendre soin de moi. Dit Jules. Il sortit sa queue.

Quand il baissa les yeux, il vit du rouge sortir de son pote : un dépucelage en règle. Il attrapa son copain par les genoux et tint ses jambes. Il n'y avait pas de moyen facile pour le faire. Du moins pas pour flo..

-       Maintenant je vais me faire plaisir. Essaye d'en profiter. Dit Jules avant de repousser dans son meilleur ami.

Jules n'a jamais été lent et doux. C'était une des raisons pour laquelle il aimait enculer les hommes. Il pilonna le cul de son pote, claquant son corps contre les hanches de Flo. Flo tressaillit et tourna la tête sur le côté, mais il n'a pas essayé à se battre. Jules continua sans ralentir. Il ne lui a fallu que deux minutes pour atteindre l'extase.

-       Putain, ma chienne, je vais jouir dans ton cul. Cria Jules. Flo le regarda mais ne dit rien. Jules gifla ses fesses. Putain supplie moi. Dis-moi combien tu aimes ma bite.

-       Putain Jules, soufflait Flo sentant la verge de Jules plongé profondément dans son corps, S'il te plaît donne-moi ton sperme.

-       Tu le veux ? Demanda Jules. Il attrapa le visage de son pote par le menton et le força à le regarder.

-       Remplis-moi avec ton jus. Baise mon cul. Flo cria.

-       Tu es ma chienne maintenant. Cette chatte est à moi.

-       Putain oui.

-       Dis-moi ce que tu es bonhomme. Dis-le.

-       Je suis ta chienne, Jules. Ta petite salope. Et tu es mon maitre.

-       C'est ça. T'as tout compris.

Les mains de Jules étaient enroulées autour du cou de Flo maintenant. Il ne savait pas qu'il étouffait son copain jusqu'à ce qu'il a vu son visage virer au rouge écarlate. Il desserra son étreinte, la sueur coulait de la pointe de son nez vers la poitrine de son meilleur ami. La chambre puait la sueur et le sexe entre homme.

-       Ça vient, pédé. Jules hurla avec un demi-sourire.

Flo pensait que jules était entièrement dans son cul mais quand il poussa pour décharger son sperme, il s'est rendu compte qu'il avait tort. La bite épaisse de son coloc  élargissait son trou. Les doigts de Jules s'enfonçaient dans ses épaules. Il a claqué ses hanches contre lui deux ou trois fois avant que Flo sente le liquide chaud se propager au plus profond de lui. Jules gémit et grogna. Flo ne pouvait pas croire le volume de sperme que son pote avait éjecté. C'était comme s'il avait poussé une caserne de pompiers dans son cul. L'orgasme de Jules a duré au moins une minute.

Quand il eut fini, il sourit et rit un peu.

-       Putain, t'es un sacrée bon coup, mon grand. Jules retira sa queue du cul de son copain, Flo grimaça, elle frappa droit contre ses abdos.

 Il attrapa le t-shirt de Flo sur le sol et essuya la sueur sur sa poitrine. Il la jeta à Flo

-       Tu te nettoie tout seul.

Flo le regarda avec un air interrogateur, puis Jules lui fit signe de regarder son torse. Il était couvert de sperme. Il avait juté alors qu'il était enculé et il n'a même pas remarqué.

-       Tu as joui comme une pute, bonhomme. Sans te toucher, uniquement grâce à ma bite. Flo rougit encore. Une autre habitude que tu dois prendre, tu dois toujours nettoyer ma bite.

Flo s'assit sur le bord du lit et attrapa le t-shirt. Jules pris sa tête, tira ses cheveux, et poussa le visage de son coloc dans son entrejambe. Flo léchait chaque centimètre de la bite de son maitre. Il pouvait sentir le sperme et son propre jus. Il lécha les couilles de Jules et en dessous. Jules tira son visage.

-       Très bien, tu ferais mieux de t'habiller. Sam va bientôt rentrer.

Flo se leva et sortit de la chambre. Pendant qu'il le faisait, Jules gifla son cul. Il s'assit à son bureau et commença à imaginer ce qu'il ferait la prochaine fois avec son meilleur ami.

Voila, je dois vous dire que maintenant j'attends vos idées pour la suite.

bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Mon nouveau compteur - La lope de la famille - Le donjon SM de Dan - Mes deux papas - Etalon brésilien - Ancien pote, nouvelle chienne - Les frères Mateozzi et moi - Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth - Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)