Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Benoît

Je suis tombé sur mes anciens journaux intimes dans la semaine. J'ai feuilleté 2007 et je me suis rendu compte que je relatais nombre de plans cul cette année-là. J'en ai retenu un que j'ai eu envie de vous raconter.

C'était en septembre et je revenais d'un long séjour à Paris et j'étais un peu fatigué mais un copain me proposa d'aller prendre un apéro à la Ruche, bar gay lyonnais bien connu où je ne mettais jamais les pieds à l'époque préférant des endroits plus «bear». Après une courte hésitation, je décidais d'accepter. Je m'habillai donc car j'avais traîné chez moi en calbut toute la journée et me mis en route pour le centre ville. A l'époque, je n'avais que le Rhône à traverser donc je fus au rendez-vous dix minutes plus tard. Il était aux environs de 19 h et le bar était plein à craquer donc nous avons commencé à boire un coup au comptoir. L'ambiance était assez froide mais je m'en foutais car j'étais là pour discuter avec mon pote Marc et cela me suffisait bien.

Je vous l'ai déjà raconté, alors que je suis attiré par les costauds plutôt de mon âge, je plais toujours aux gamins de vingt ans minces et graciles. Ca me gonfle mais c'est comme ça. Je n'avais donc pas remarqué un jeune gars d'une vingtaine d'année qui sirotait son verre de rosé (excusez du peu) accoudé au bar tout près de moi. Pour dire la vérité, je lui tournais le dos pour discuter avec mon ami. Je sentais bien qu'il me frôlait de temps en temps mais je mettais cela sur le compte de la promiscuité due au fait que l'endroit était exigu et n'y prêtais aucune attention lors que mon compagnon de comptoir se pencha vers moi pour me confier à l'oreille :
«Je crois que tu as fait une touche. Quel tombeur !»

Je dois avouer que je n'aime pas trop ce genre de réflexion. Je jetais un oeil torve et méfiant au garçon près de moi. Il était tout ce que je n'aime pas, mince, élancé, musclé sec, il portait un débardeur donc je pouvais voir qu'il avait quatre poils qui se couraient après et il ne devait pas avoir dépassé la vingtaine de beaucoup. Je l'imaginais bien vendeur dans une boutique de luxe de la presqu'île. Pfff j'avais le chic avec ceux-là alors que ceux qui me plaisaient ne me regardaient que rarement.

Le garçon remarqua que je le lui avait jeté un coup d'oeil et entama la conversation :
«Salut les mecs, vous venez souvent ?»
«Moi non, je vais plutôt ailleurs.»
Mon pote s'esquiva directement fort à propos en prétextant un dîner. Je lui jetais un oeil noir. Voilà, me voilà encore dans une situation à la con ! Le petit gars parlait... parlait... parlait. Il n'était pas efféminé c'était déjà ça et il me proposa de m'offrir un second verre. Je me tournais donc vers lui et acceptais une bière. J'avais à peine commencé mon verre qu'il se rapprocha de moi et me dit tout de go :
«J'ai envie de sucer ta queue. Tu me rejoins aux chiottes ?»

Je n'aimais pas trop l'idée. Les toilettes de la Ruche sont grandes mais pas très discrètes. Je lui souris et refusai poliment. Il continua :
«Tu me plais carrément depuis que je suis entré. J'ai envie de toi. Tu verras, je te viderai bien les couilles.»
L'idée de me vider les couilles comme il disait élégamment commença à me plaire mais pas comme ça, dans les chiottes d'un bar gay. C'était nul. Je refusai donc une nouvelle fois un peu plus vertement en lui disant que je n'étais pas pudique mais que je n'avais pas envie de ça. Benoît (c'était son prénom) se colla à moi. Il faisait chaud et je transpirais un peu du coup je n'aimais pas trop cette promiscuité. Je dois avouer que j'ai eu pourtant immédiatement envie de lui. Je bandais dans mon jean c'était indéniable.

«Tu ne veux pas venir chez moi. J'habite dans le sixième sur le quai, il y en a pour cinq minutes.»
Ca y était, l'invitation était lancée. Je n'aimais pas trop ramener des inconnus à la maison mais il ne me semblait pas bien méchant. Il sauta sur l'occasion évidemment et nous empruntâmes la passerelle pour franchir le Rhône. A cette époque je vivais en étage élevé et l'ascenseur était assez lent. Il commença à se coller à moi et à m'embrasser en glissant la main dans mon jean.
«Tu bandes bien... Qu'est-ce que ça va être bon !»
Je ne dis rien et lui enfonçai ma langue dans la bouche très langoureusement. Tous son corps était collé à moi lorsque la porte s'ouvrit nous nous embrassions encore.

J'ouvris la porte et le poussai à l'intérieur. Il se mit directement à genoux et déboutonna la braguette de mon 501. Il commença à lécher mon boxer d'une manière très sensuelle et je  sentis ma queue durcir encore plus. Je lui enlevai son débardeur tandis qu'il me suçait.
«Je vais te faire jouir...»
«Ah non pas comme ça, tu m'as allumé, il va falloir aller jusqu'au bout.»
Il me jeta un regard qui m'excita encore plus et je le fis relever pour l'entraîner vers ma chambre. Il faisait encore chaud en ce début septembre et j'avais laissé la fenêtre ouverte. J'achevai de le déshabiller lentement, une basket, une chaussette, l'autre, le jean. Il ne portait pas de sous-vêtement et il fut vite totalement à poil. Je le retournai et le fit mettre à quatre pattes pour lui bouffer le cul. Il gémissait, se lâchait totalement et je le maintenais très solidement dans cette position. Je me la jouais mâle dominant ce qui paraissait lui plaire énormément. J'attrapais une capote dans le tiroir de la table de chevet et l'enfilait vivement.

«Maintenant tu vas passer à la casserole. Il faut assumer.»
Il se retourna et m'embrassa. Je compris qu'il préférait que je le prenne dans cette position mais je n'avais pas l'intention de le laisser décider. Je le remis à quatre pattes et entrait en lui sans gel très facilement mais lentement. Il mouillait beaucoup et j'adorais ça. Il ne me plaisait pas tellement physiquement mais son attitude me faisait bander très dur. Je commençai à le défoncer très brutalement. J'avais compris qu'il aimait ça. Ah il voulait me vider les boules ! Et bien on y était. Il gémissait, la tête dans mon oreiller... il bougeait un peu mais je l'immobilisai. Je continuais.
«T'aimes ça ?»
«Ouais... continue...»
Je me retirai et lui entrai ma bite entièrement et d'un coup. Je le sentis se contracter et se vider les couilles sur ma couette d'un coup. Je ressortis et quittait la capote pour éjaculer sur son dos. C'était excellent. Je retombai sur le côté ne lui laissant pas d'autre choix que de tomber à plat ventre sur son propre sperme.

«Et bien, je vais devoir changer mes draps !»
Nous avons eu un fou-rire et il se releva tout collé. Je l'emmenai à la salle de bain et nous avons pris une douche à deux très agréable. Il me proposa de m'aider à changer ma housse de couette et j'acceptai qu'il dorme avec moi. Nous avons mangé ce que j'avais dans le frigo et nous sommes endormis. Le matin il m'a sucé jusqu'à me faire jouir sur mon torse puis il est reparti. Je ne l'ai jamais revu.

Auteur de l'histoireStanlyon

stanloeb@yahoo.fr

 

Autres histoires de l'auteur : Maxime
Jérôme et un daddy costaud - Cyrille - Benjamin - StephanePhilippe - Emmanuel Corentin - Bertrand - Yann - Christophe - Mehdi - Benoît - Bertrand et Romain - Hugues - Bâtard69 - Rodrigue - Bruno - MounirJean Philippe - Alban - Fred - Florent - Régis - Lakdar et Axel - Alain - Antoine - Valentin - Thibaud - Sauna oasis lyon - S et moi - Romain et jean jacques - Philippe - Mathieu - Florent - Edouardo - David 1er sous sol lyon - Beau black au sexshop - Maxence - Karim - Clement - Aymeric - Xavier - William G - Un autre Karim - Tristan Malik Jean Christophe - Thierry - Thibaud - Thibaud Rachid - Thibaud et mec en cuir - Thibaud encore - Sylvain - Sylvain Malik JC - Sylvain Jean Philippe - Eric - Seb - Raphael - Pierre - Patrick - Patrick 2 - Patrice - Nasser - Medhi - Maxime - Malec - Luc - Leo - Laurent - Kevin - karim - Jocelyne et Rudy - Jerome - jeremy - Jean Claude - Igor - Herve - greg bogosse - Georges - Gael - Fabien - Eric - Arnaud - David - Damien - Cyril jean_marc moi - Christophe - Christophe et jean_pierre - Cedric et mec brun - Bertrand - Bernard - Aymeric - Aurelien - Arnaud sm - Adrien - Mec au trou à Lyon - Romain

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay