14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Tournante sans pitié 

Je me présente, je me nomme Ulysse . J'ai 18a et des cheveux châtains clairs tirant vers le blond assez longs et coiffés en arrière. Mes yeux sont noisettes avec un léger cercle vert en leur centre contrastant avec mes dents d'un blanc immaculé. Je mesure 1m78 pour 75kg de muscles massifs et puissants, et oui, le rugby ça forme un corps. Si vous habitez Chamonix d'ailleurs, vous m'avez peut être déjà croiser entouré d'une bande de mâles en rut torse nu sur le seul stade de la ville. Tout ca pour essayer de vous faire comprendre que vu comme ca je ne suis pas plus gay qu'un homophobe. Toujours en train de faire des blagues machistes dans les vestiaires, de rire des grandes folles dans la rue, d'embrasser un nombre incalculable de filles en soirée, mon statut de petit PD passif et salope est insoupçonné de tous. Personnes, absolument personne n'est au courant que presque 2-3 fois par semaine, le beau et fort Ulysse se fait casser la chatte par des mecs différents, de passage dans la station de ski. C'est quelque chose que j'ai réussi a garder secret et j'en suis fier. Ceci me permet de garder mon image de bg macho tombeur de fille qui me plait bien tout en me laissant régulièrement redevenir Ulysse la pute a pisse. En effet, plrs fois par semaine j'invite des inconnus de passage a Chamonix à venir me faire le cul dans ma chambre se trouvant 50m à côté de la maison familiale sur le même terrain. Mes parents pensaient que je prendrais de l'indépendance ac ce studio au fond de la propriété, or la seule chose que j'ai pris ce sont des kilomètres de queues larges et juteuses qui se sont vidées dans mes orifices. 

L'histoire que je voulais vous raconter c'est déroulé pas plus tard qu'avant hier. Actuellement en grande vacance, je profite de cette coupure dans mes études d'ingénieur pour me faire un peut d'argent. Alors non, je ne me prostitue pas (encore), je me contente de travailler dans une petite boutique au coeur de chamonix qui vend nombre de produits locaux. Cette boutique est magnifique mais a le malheur d'être très mal placée. Ce qui fait que de 10h a 19h je me fait copieusement chier à attendre qu'un touriste égaré ne vienne me voir pour me demander son chemin. Mais bon, je n'ai pas à me plaindre le job paye bien et n'est pas épuisant. En somme, j'ai 9h tous les jours pour voir qui sera l'heureux mec qui aura la chance de me passer dessus le soir même. 

Aujourd'hui est un jour spécial à la boutique, cela fait quelques semaines que je suis employé et le grand patron a considéré à la dernière minute que j'étais digne de confiance et capable de faire l'inventaire de tous les stocks. Evidemment il m'a communiqué cette décision a 18h, horaire ou je commence a tout remballer pour rentrer chez moi une heure plus tard. Du coup, je dois rester sur place jusqu'à 22h environ le temps de tout comptabiliser, noter, commander, déballer... Et mon plan cul devait arriver a 21h chez moi... Que faire... Je déteste mettre des plans aux gens et je ne tenais pas à commencer aujourd'hui pour mes plans cul. Mes hormones me travaillant je décide qu'il viendra a 21h, mais à la boutique. Je l'en informe. Le gars a l'air presque heureux de cette nouvelle. La perspective de me loper dans une cave remplie de charcuterie et de vinnasse semble l'exciter. On n'en vient à parler de plan à plrs et de mon envie de me faire partouzer. On en reste là et je continue ma journée de taf comme si de rien n'était. 

Arrive alors le fatidique horaire de 21h. J'étais tellement concentré sur la compta des stock que je ne vis pas le tmps passé et je fis un bond lorsque le bruit d'un tapotement sur une vitrine se fit entendre. Je montais l'escalier qui menait au rez de chaussé, traversait la boutique. C'etait Max, mon plan cul. Il devait mesurer dans les 1m80, etait assez large d'epaule et fin de la taille. Il avait de grdes mains bien veineuses et une barbe noire de plrs jours assortie à ses cheveux hirsutes. Il avait 33ans et était habille d'un simple short de sport et d'un débardeur qui laissait voir ses bras musculeux. Il était en déplacement, et avait décidé de séjourner les quelques jours qu'il devait passer a Chamonix dans un hôtel que je connaissais bien. 

J'ouvrais la vitrine, le laissais entrer en le jugeant du regard. Il le remarqua.
-alors, je suis à ton goût?
-ouais ouais t'es parfait mec, bien comme je kiffe.
-cool, elle est où la cave? Je meurs d'envie de te baiser.
Voila ce que j'aimais, lorsqu'un gars me parlait franchement et me faisait comprendre que la seule chose qu'il voulait c'était me démolir la 'chatte et remplir la gueule de son foutre.
-par là.
J'ouvris la trappe et descendais l'escalier en colimaçon suivi de Max.

La pièce est assez spacieuse mais remplie de cartons. Les murs étaient cachés derrière 2 ou 3 mètres de caisses, le plafond était jonché de jambons et saucissons qui séchaient. Le sol était balisé par des cartons qui traçaient un  chemin au travers des étagères de produits régionaux. Le tout était faiblement éclairé par une ampoule minable qui pendait mollement du plafond et qui semblait réclamer de griller. Max fit le tour de la pièce du regard en se balançant sur ses pieds et rangeant ses écouteurs. Il s'approcha d'un mur de carton et le secoua légèrement. 
-c'est bien ici, tu vas pouvoir crier autant que tu veux, personne entendra rien...
-heureusement, vu comme je suis bruyant quand je me fais péter le cul!
Max me regarda avec un léger sourire vicieux.  
-ah ouais? Tu fais du bruit quand tu te fais niker?
Il se rapprocha doucement de moi.

-assez oui...
-t'aimes gémir pour faire comprendre a ton maitre sue t'en veux plus?
Il était un plus proche de moi.
-oui...
-tu kiffes te laisser aller totalement qd ton maitre te lime la chatte?
Il était en face de moi.
Je soupirais un "oui" de plaisir tant j'aime qu'on me parle comme ça. 
Il appuya brusquement sur ma tête et me plaqua la gueule entre ses cuisses, me faisait sentir son entre jambe de mâle. 
-allez pompe sale chienne, pompe moi bien, pompe moi comme si ta vie en dépendait sale fils de pute!
Il avait sorti sa queue et me gavait la gueule de son calibre. Sa bite était de bonne taille ce qui avait pour effet de m'étouffer à chaque mouvement et donc de me faire triquer comme un chien!
-ouais vas-y, c'est ca, en bon fond de gorge ptite pute a bite, gave toi moi de ma queue, vas-y... Ouuuuuuais, comme ça ma chienne...
Max me déboitait la gueule en me plaquant le visage contre ses couilles a chaque mouvement d'un geste de main placée derrière ma nuque. 
-tu kiffes hein?! 

Je ne pus même pas répondre tant sa queue pénétrait dans ma gorge de trainée. Seuls quelques sons de fond de gorge dus au réflexe de vomissement s'échappèrent de ma gueule. J'avais les larmes aux yeux, de la salive partout sur la mâchoire et mon torse, je me sentais a ma place. Max semblait adorer me démonter la gueule et me remplir la gorge. De temps en temps il me crachait dessus et me baffait pour me rappeler qui était le maitre en me limant la bouche. Je sentais mon tshirt trempé de salive sur mes pecs et des larmes de bonheur coulaient le long de mes joues déformées par cette teub qui me violait la cavité buccale.
D'un coup Max se retira de ma gueule et me poussa contre un carton au sol, il me baissa sèchement mon short et mon boxer, vira mes chaussures et en profita pour faire voler ce même short et ce même boxer avant de venir me coller une fessée qui me fit si mal que j'hurlais d'un coup de douleur a en faire trembler les bouteilles dans la pièce. Sa main se reposa contres mes deux fesses bien fermes et rebondies pour,mes les caresser doucement, presque avec amour. 
-tu vois, c'est dans ces moment là, qu'une pute se rend vrmt compte de ce qu'elle est....
Je tournais mon visage rougit par les larmes vers lui tandis qu'il continuait de me caresser le cul avec amour.
-pourquoi?
-parce que justement tu me redoutes et tu prends tous mes actes pour une fatalité...
-je te redoute pas t'as cr...
Max venait de relever la main de mon cul en imitant le geste d'une fessée. Tout mon corps venait de se contracter et je laissais un petit cri échapper de ma bouche.
-alors?

Je ne sus que répondre. Il avait raison. Il me dominait totalement, il m'avait claquait le cul avec une telle force que si je voulais j'aurais eu toutes les raison de le virer de la boutique, or je restait là, allongé sur ces cartons, à sa merci, attendant fatidiquement le prochain coup. J'etais une vraie pute. Je fus ramener à la réalité par une nouvelle fessée qui me fit hurler de plus belle. Sa main revint se poser sur mes fesses pour les caresser apaisant ainsi la douleur. 
-tu comprends le raisonnement? Tu m'es soumis, complètement offert...
Il releva sa main et j'hurlais à nouveau sans même qu'il m'ait touché. Il feinta de me frapper à nvx, me fit hurler de peur, feinta à nvx, riant de sadisme tandis que je sanglotais de peur d'être encore malmené alors que je ne pouvais caché le fait de bander comme un taureau. Soudain une avalanche de fessées s'abattie sur mon ptit cul tout musclé! 1, puis 2, puis 3, puis 4, puis 5, puis 6. Toutes s'enchainèrent ainsi sans pause entre chaque alors que je pleeurais de douleur! Lui il riant de plaisir, me voir ainsi loper semblait l'amuser. 
-bien, maintenant on va passer aux choses sérieuse mon petit... Mon petit comment?
-Ulysse, sanglotais-je.
-Ulysse, parfait Ulysse, tu aimes te faire baiser?
J'hochais la tête.
-parfait, parce que tu vas prendre cher avec moi...

En me disant cela, il sortit  de ses poches deux paires de menottes qu'il accrocha a mes poignets et à des canalisations qui s'échappaient des cartons. 
-parce que tu ne pourras pas appeler ça un viol collectif puisque techniquement tunes consentant vu les messages que tu m'avais envoyé, et tout simplement parce la police, c'est moi, me fit-il en me montrant sa plaque. 
-donc là, jusqu'a ce que je te le dise tu vas te faire baiser, et quand je dis baiser, c'est te faire éclater les trous... Et pas que par moi, parce que vois-tu, je fais partie d'un site internet où on se propose des partouzes et où n'importe qui de la région peut venir, et j'ai posté une annonce à l'instant, pendant que tu me suçais... Tu vas enfin réaliser ton rêve de gosse, te faire partouzer sans pitié...
Quelqu'un toqua à la porte.
-ah, je crois que les gens commencent à répondre à mon appel...
Il me sourit et monta au rez de chaussé. 
Dans quoi je m'étais fourré... J'avais déjà fait des plans a 4-5 max, jms de vraies tournantes où n'importe qui pouvait venir...je n'avais même pas la force de me détacher, parce qu'en même temps c'était enfin l'occasion de savoir jusqu'à quel point je pouvais être une pute... J'attendis donc patiemment dans la position dans laquelle max m'avait laissé, et me cambrais même un peu plus, exhibant ainsi ma chatte rasé à blanc à quiconque descendais à la cave. 

J'entendis des bruits de pas. Plrs bruits de pas' ils étaient plus de 2... Les bruits descendirent les escaliers. Il y eu alors 5 voix différentes toutes plus graves et viriles que les autres.
-ah ouais, quand meme...
-quelle pute!
-il a une de ces chattes!
-tu nous as pas mentis Max...
-tu l'as ouvert déjà?
Je n'entendais que les voix, je ne pouvais pas les voir en raison de mes entraves et ça m'excitait encore plus...
-nan pas encore, répondit Max, défoulez vous les gars, cette chienne a tout juste 18a et prétend aime être loper, montrez lui ce que c'est une vraie tournante! Je vais attendre les autres dehors.

J'entendis Max remonter les escaliers tandis que les autres mâles s'approchaient de moi en défaisant leurs braguette. Un doigt s'enfila d'un coup sec dans ma chatte ce qui eu pour effet de me faire gémir. 
-putain la salope, elle couine de plaisir.
Un autre doigt s'ajouta au précédent tandis qu'une bite pénétra dans ma gorge.
-putain il a raison! Regarde comme le cul tendre!
Je sentis le deuxième doigt s'agiter en moi. 
-vas-y mec, fourres-y ton doigt tu vas voir!
Et un troisième doigt vint s'enfoncer dans mon fondement pour lon plus grd plaisir.
-ah ouais... Quelle pute, j'ai jamais vu un gamin avec la chatte aussi accueillante et molle...
-bon je vais pas passer la soirée a doigter ce fils de pute, je suis venu pour me vider les couilles alors...

Je sentis une queue m'envahir ma chatte, elle s'enfonçait sans jamais finir... Elle devait faire au moins dans les 25cm! Enfin de sentis ses couilles claquer contre mon cul et je gémis de plaisir autour de cette queue qui me bourrait la gueule.
Je me sentais à ma place, une queue devant, une derrière, plrs gars autour de moi qui attendaient leur tour pour me baiser.
Soudain une grde douleur me perfora le cul, comme si... Comme si... Comme si une deuxième teub me pénétrait... Putain mais oui, ça faisait même pas 1min  que je me faisais baiser que déjà je passais à la double! Il me fallut quelques minutes avant de prendre pleinement mon pied et savourer ces deux queues qui bougeaient en décaler de manière à ce que j'en ai toujours au moins une au fond de ma chatte de pute. Entre temps un autre gars m'avait enfoncé sa queue dans la bouche, 2 devant, 2 derrière. Je couinais sous leurs coups de reins et bandais comme j'avais rarement bander! Sentir ma chatte chauffer tant je me faisais limer profondément et rapidement, j'étais au septième ciel!
D'autres bruits de pas se firent entendre dans l'escalier. 
-je vois que ca la nike bien la chienne hein? Elle est bonne?
La salle entiere hurla un "ouais" de satisfaction!
-elle a un cul, un truc de ouf frère!

Les quatre queues qui me limaient aux deux bout sortirent de moi s'échangèrent les places et reprirent leur labeur. J'avais dans la gueule les 2 zobs qui m'avaient pilonné le cul et inversement!  Je gémissais de bonheur, bavait partout, le cul tout mou tant il était décontracté, seuls mes lombaires étaient bandés pour que je puisse me cambrer au maximum et me faire baiser le plus profondément possible! Les bites tournèrent, de grosses remplacèrent les fines, mais toutes me démolissaient les trous avec force et sans pitie! Régulièrement un gars me lâchais un "sale bâtard!" ou un mollard et j'adorais ça, être la pute d'autant de gars differents! 

Mon cul était démolit, je ne sentais plus qu'il y avait 2 queues en moi a chaque fois, on me jutais dans les trous, j'étais complètement shooté au sperme, le foutres des mecs précédents servait de lubrifiant pour les suivants, ma gueule dégoulinait de jus bien gras et blanc, j'empestait la semence masculine, je la sentais couler le long de mes cuisses, je devenais complètement fou lorsqu'on le giclait dessus, réclamant qu'on m'ouvre le cul ou m'écarte les mâchoires a chaque giclée pour ne pas en perdre une goutte! J'étais un vrai zombie sexuel, une vraie pute a faire tourner qui ne souhaite que se faire remplir! Les mecs jutaient et partaient, ils étaient immédiatement remplacés par de nouveaux...! Enfin, vers 00h le rythme ralentit et a 1h30 se fut fini. Max était parti depuis longtmps je crois mais les gars continuaient d'affluer. 

Je me retrouvais donc seul, la chatte complètement explosée, incapable de marcher, la gueule pendante d'avoir autant pomper. J'avais le visage recouvert de sperme cristallisé, je ne pouvais presque plus ouvrir les yeux tant j'en etais couvert! Mon cul recrachait continuellement tout le sperme dont on l'avait gavé  je ne pus m'empêcher de le récupérer et de l'avaler. Ainsi recouvert de foutre et puant la transpiration et le jus, je ne pus m'empêcher de me trouver pute et donc de vouloir me branler. Je commençais alors à m'astiquer ma bonne teub. Or il me manquait quelque chose... Un vide m'accablait... Je savais! J'ouvris un carton en sortis une bouteille de champ' magnum et m'assis dessus! Je pouvais enfin jouir! A peine assis dessus, le goulot enfoncé dans ma chatte de gosse, de grosse giclée sortirent de mon gland gonflé de plaisir! Je léchais mon propre foutre au sol et m'allongea sur les cartons pour finir par m'endormir.

Epilogue : je cherchais depuis des heures, j'avais toujours mal a la chatte... Soudain je la trouvais, je trouvais l'annonce que Max avait postée :
"Rdv au ** av. *********** Chamonix, pute a dispo de tout juste 18a, a gaver sans pitié ni limite, grosse queue et quantité de foutre exigée! " accompagné d'une photo de moi en train de le sucer!

N'hésitez pas à m'envoyer un mail pour me poser des questions, vous exhiber ou n'importe quoi d'autre.

Bi18a muscle

flamby1995@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : 22 ans, viril - bois de vincenne - Plan à 3 - Pute baisée en cam - Baisé par mon pote l'hétéro - Fete, dealer, jumeaux et weed - Honte à l'aéroport - Minet en tournante - Coach - Dominateur viril - Fac US : viol - Tournante sans pitié  - Ma vie sexuelle - Viol en soirée

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)