1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Comment j'ai choppé mon père.

Bonjour à tous c'est Erwan votre bear préféré, cette histoire est fictive mais j'aimerai tellement qu'elle arrive.
Tout d'abord je vais me re-présenter, je suis Erwan, j'ai 24 ans, 1m90, 90kg, cheveux brun coupé courts, yeux marron, costaud, très poilu et barbu. Ensuite je dois vous présenter mon père, il s'appelle Stéphane mais vous ne m'entendrez jamais l'appeler comme ça. Il a 45 ans, il est encore bien pour son âge, en fait c'est moi en plus vieux, il est un peu plus petit que moi (1m84 je crois) dans les 90kg, cheveux noirs avec quelques mèches blanches coiffés avec d'une raie à droite, des yeux marrons, très poilu comme moi, et il arbore une belle moustache noir. Il a un ventre plat et assez tonique recouvert de poils noirs, pas un gros ventre bedonnant comme certains hommes de son âge. J'ai toujours eu des sentiments forts pour lui mais je ne pensais pas que c'était réciproque. Je ne pensais pas qu'il était gay mais apparemment il l'a toujours été et depuis le début de leur mariage ça ne va pas très bien avec ma mère, il reste ensemble par conformité je pense.

Tout a commencé un jour d'été ou je devais passer chercher des papiers chez mes parents, je savais que mon père ne travaillait pas aujourd'hui contrairement à ma mère et je lui ai dit que je viendrai après mon boulot en fin d'après-midi. Ayant des heures à récupérer mon patron me propose de partir à midi, j'accepte avec grand plaisir, je rentre chez moi, mange et vers 14h je pars chez mes parents.
J'arrive là-bas, la porte n'est pas fermé à clé, j'en profite pour rentrer, j'entends la télé marcher alors je vais vers le salon…personne, bizarre. Soudain j'entends le bruit d'une casserole tomber dans la cuisine, je m'y aventure et là je vois la chose la plus inattendue de ma vie et qu'un homme ne devrais jamais voir dans sa vie : mon père est entièrement nu, debout devant le plan de travail, de là ou je suis il est de profil je peux donc voir qu'il a une main sur sa queue, en train de se branler et une autre qui enfonce un gros concombre bien vert dans son cul poilu. Je peux vous dire que c'est un choc et d'ailleurs je reste la sans bouger pendant trente seconde, mon cerveau analyse la scène pendant que ma bite se dresse rapidement dans mon pantalon et très vite ce dernier me gêne, elle est entravée par le tissu. Mon père a les yeux fermés j'admire donc le spectacle. Il est bien foutu pour son âge encore musclé, pas trop gros, et très très velu, je sais de qui je tiens mon corps d'ours ! Par contre sa bite n'est pas très grosse je dirai 14-15cm, je dois surement tenir mon gros monstre de l'autre côté de la famille, mais ça n'est pas important. Il est beau mon papa comme ça ! Il gémit c'est mignon et je vois a sa tête qu'il se fait bien plaisir, visiblement mon papounet adore se mettre des trucs dans le cul. Soudain il prononce mon nom… mes yeux sont ronds comme des soucoupes, mon pervers de papa prend du plaisir en imaginant se faire baiser par son fils. Ça en est trop pour moi il faut que j'exauce son rêve.
-       Euh papa ?...

Il ouvre rapidement les yeux, me regarde, je vois dans ses yeux de la tristesse, je m'en veux de l'avoir ramené à la réalité aussi vite, il doit imaginer que je pense des choses horribles à son sujet alors qu'en fait c'est complètement l'inverse. Des larmes lui montent aux yeux, je regrette, il bafouille quelque chose d'incompréhensible, retire le concombre de son cul et essaye de cacher son sexe qui dégonfle petit à petit. Il est troublé, il faut que je lui montre que pour moi c'est ok, je m'approche de lui, il évite mon regard, je le prends dans mes bras pour lui faire un câlin, il se détend et souffle. Je colle ma joue à la sienne et gratte légèrement ma barbe dessus, je saisis le concombre de sa main et l'approche de son trou. Je lui murmure « écarte les jambes », il s'exécute, je rentre tout doucement le concombre, il soupire mais ne dit rien, le concombre rentre comme dans du beurre dans son trou lubrifié. Putain mon père a une vraie chatte !!! Je commence à le rentrer et le sortir en accélérant le rythme, je sens sa main chercher sa bite. J'approche ma bouche de son oreille pour lui susurrer de ne pas se toucher, il s'exécute encore. Je crois que mon père est une petite salope. Comme nous sommes encore dans les bras l'un de l'autre je sens la queue de mon père sur ma cuisse, je suis toujours habillé et lui est toujours nu comme un vers. J'accélère le rythme de pénétration du concombre dans le cul de mon père, et je l'enfonce bien profond, il en a pris un gros et il arrive à le prendre presque en entier, il doit faire ça souvent, quel vicieux mon papounet. Je sens sa queue frotter sur mon jean et maintenant il gémit vraiment bruyamment. Tout à coup il me sert encore plus dans ses bras et crie :

-       Ah Erwan !!!
Je sens l'humidité de son sperme à travers mon jean. Je lui dis :
-       Oui papa vas-y lâche toi. Tout en lui embrassant la joue.
Je retire le concombre de son cul, il s'effondre dans mes bras mais je le retiens, vu la quantité de semence sur mon pantalon, il était bien excité.
-       Merci fiston, me dit-il en embrassant ma joue, et il part.
Je le retiens par la main en lui répondant « Papa, c'est pas finis » et avec ça je désigne ma bite qui déforme mon pantalon. Je vois passer sur son visage comme un air de convoitise, il se lèche les lèvres avant de me dire :
-       non Erwan c'est pas bien.
-       Aller papa je viens de te faire plaisir, tu pourrais me rendre la pareille.

Je prends sa main et la place sur ma queue, je n'ai même pas besoin de faire quoi que ce soit qu'il me branle déjà à travers le jean. Je regarde son visage, il est concentré sur ma bite, j'aimerai bien savoir ce qu' il pense, si il est torturé entre le fait de masturber son propre fils, le péché et le plaisir de la situation. Je lui ordonne d'enlever mon tshirt, sans être autoritaire, il le fait. J'adore les grands yeux qu'il a fait en découvrant le torse velu de son fils. Il passe sa main sur mes pecs, dans mes poils, un frisson me parcours l'échine. Ma bite pulse du précum dans mon jean, il est trempé de la grosse dose de sperme de mon père et de mon liquide séminal. Il me titille les mamelons.
-       Alors il te plait le torse de ton fils papa ?
-       Il est magnifique.
-       Tu peux te féliciter c'est toi qui l'a fait, ton jus a fait du bon boulot. Il esquisse un sourire. Maintenant enlève mon pantalon.

Il s'exécute, il déboutonne le jean et baisse la fermeture éclair, ma bite a réussi à se frayer un chemin sous l'élastique de mon boxer, résultat : Dès qu'il baisse mon pantalon elle surgit dehors de tout son long alors que mes burnes sont encore coincés en dessous. Mon père est surpris, il attend que je lui dise de baisser mon boxer, il est sage hein ?!!! Il le fait sous mon ordre. J'ai maintenant le pantalon et le boxer autour des chevilles et mon chibre pointe droit vers lui. Je vois la sienne reprendre de la vigueur.
-       Et ma bite elle te plait aussi papa ? Apparemment oui, dis-je en désignant sa petite queue toute droite. Il regarde la sienne et la mienne plusieurs fois de suite. Je dois tenir du coté de maman. Sa réponse me surpris.
-       Non c'est juste la mienne qui est pas grosse, ton parrain (mon oncle, son grand frère) en a aussi une grosse comme la tienne.
-       Ah bon ? Comment tu le sais ? Il rougit visiblement très gêné. Devant la bizarrerie de la situation je ne voulais pas l'embarrasser encore plus. Non ne réponds pas, laisse tomber. Qu'est-ce que tu attends pour la toucher, vas-y.

Il avança la main mais s'arrêta en chemin. Il avait besoin d'aide, je devais l'aider. Je lui pris la main et tout doucement, je la posai sur ma queue. Il referma ses doigts autour de mon mandrin et commença à me branler de lui-même. Un flot de précum dégoulina de mon gland, papa en récupéra une partie avant de la mettre à sa bouche. Voir mon père lécher ma mouille était trop beau, et il avait l'air d'apprécier. La situation m'excitait vraiment, je devais faire vite. Je retirai mes derniers vêtements, et saisis mon père par le bras.
-       Viens on va dans ma chambre. Il n'objecta pas.

Arrivé devant mon lit, je me retournai vers mon père, il descendit sur ses genoux, mais ou a-t-il appris à se soumettre comme ça ? Je ne veux pas d'un soumis je veux un père certes, je vais le baiser mais il n'est pas obligé d'être aussi chienne. Je le fait se relever et lui explique mon point de vue, il acquiesce. Je me couche sur le lit, il se place entre mes jambes, attrape ma bite et se mets à la sucer.
Il passe sa langue sur mon gland, j'en frémis, il répète cette action plusieurs fois avant de prendre ma queue entièrement dans sa bouche. Putain mon père suce trop bien, il s'applique vraiment, j'aimerai bien savoir où il a appris à faire une pipe comme ça. Ensuite il retire ma bite de sa bouche pour descendre progressivement vers mes couilles. Il gobe d'abord la droite puis il aspire l'autre, oh putain c'est bon de se faire laper les burnes par son père. Il essaye même de mettre les deux dans sa bouche mais elles sont trop grosses. Il remonte vers mon gland en passant sa langue le long de mon chibre, avant de reprendre la totalité en bouche. Je plaque ma main derrière sa tête, et entreprends de petit mouvement de haut en bas pour lui baiser la bouche sans être trop violent. Ma bite est bien profond dans sa gorge, il endure pas mal quand même, j'entends les bruits de succion, c'est très excitant.
Dès que j'ai retiré ma main de sa nuque, il repart sur mes burnes mais ne si attarde pas, il descend encore et me relève les jambes pour atteindre mon trou. Il me titille la rondelle avec sa langue. Je la sens  s'insinuer au plus profond de mon être. Ça chatouille, c'est particulier et je ressens vraiment du plaisir, je rejette ma tête dans l'oreiller pour gémir. Soudain je sens autre chose que sa langue, un doigt inquisiteur se fraye un chemin dans mon fondement. Très vite rejoint par un deuxième, je sens mon père tâtonner à la recherche de la bosse significative de ma prostate, dès qu'il met le doigt dessus, mes muscles se contractent et je cris :
-       Ah papa c'est trop bon

Mon père me trifouille la prostate pendant 10 bonnes minutes mais au bout de ce temps, je ne peux plus supporter son travail dessus, s'il continue je vais jouir. Je le fais venir sur moi, et lui mets un doigt dans la bouche, il le suce avec plaisir comme si c'était une bite. Dès qu'il est bien humide, j'enserre papa dans mes bras et lui glisse le doigt plein de salive entre ses fesses. Je trouve sa petite rosette, elle est déjà bien ouverte et encore lubrifié avec le concombre…parfait.
D'une main j'attrape ma queue et de l'autre j'écarte ses fesses. Je coulisse lentement en lui. Ça y  est j'ai commis l'irréparable avec mon père, ma bite est au plus profond de son ventre, je vois a son expression juste au-dessus de moi qu'il adore ça. Il a un sourire niais sur son visage, il prend vraiment son pieds. C'est dommage il ferme les yeux.
-       Papa regarde-moi. Il ne fait rien. Papa ouvre les yeux ça va aller. Il le fait, je capte son regard, je l'attrape par la nuque et amène son visage vers le mien. Son front est collé au mien. Nos regards sont connectés.
-       Ça va aller papa, c'est bon d'accord ?
-       …, devant son mutisme je pousse violement en lui, heureusement je tombe sur sa prostate, il gémit, un flux de liquide séminal coule de sa queue sur mon ventre poilu.
-       Qu'est-ce que tu ressens ?
-       …, je recommence l'assaut.
-       Qu'est-ce que tu ressens papa ? il mord sa lèvre et me dit :
-       J'adore ça !!!
-       Voilà !!! Tu aimes ça, tu aimes avoir la queue de ton fils dans ton cul hein ?
-       Ah oui Erwan c'est trop bon !!!
-       Merci c'est ce que je voulais entendre.

Et sur ce, je ne sais pas pourquoi, une pulsion, je l'embrasse, d'abord tendrement, puis plus passionnément. Je passe ma langue sur sa lèvre inférieure pour lui demander l'entrée de sa bouche. Il entrouvre ses lèvres et ma langue rejoint la sienne pour s'entremêler l'une à l'autre. Sa moustache frotte sur la mienne. Je continue à le baiser doucement tout en l'embrassant. On ne peut même pas dire baiser, on fait l'amour. Je coulisse en lui alors qu'il descend sur ma queue. On cherche à fusionner l'un l'autre constamment, aussi bien avec ma bite et son cul qu'avec nos langues qui font l'aller-retour entre nos bouches. Quand il s'écarte pour respirer un filet de salive relie brièvement nos deux bouches.
Il se redresse je le prends par les hanches pour l'empaler encore plus sur mon chibre. Il gémit bruyamment à chaque fois que je touche sa prostate. Ça ne va pas assez vite pour moi, je dois prendre les choses en main. Je bascule mon papa pour le mettre sur le dos, tout en restant à l'intérieur de lui.
C'est moi qui dirige maintenant, autant avant nous faisions l'amour que là je le pilonne. Je ressors ma queue entièrement avant de la remettre d'un grand coup de rein. Papa crie à chaque coup de bite, il hurle vraiment. Sa queue a complètement inondée nos bas ventres à force de fuir, les poils de ses burnes sont collés à ceux de mon ventre. Je passe mes bras sous son dos pour l'attraper par les épaules et le pousse vers en direction de ma bite. Je martèle sa prostate tellement rapidement, je ne peux pas accélérer plus je suis vraiment à fond au plus profond de mon père. D'ailleurs il choppe sa petite bite toute raide pour la branler, il hurle, je pense qu'il va bientôt jouir. Ça tombe bien, je sens la crampe familière dans mon bas ventre qui indique ma jouissance imminente.
Tout à coup papa jute sur nos torses en criant, il y en a partout dans ses poils et dans les miens, son trou se resserre autour de ma bite, ça en est trop pour moi, je jute au plus profond de lui en hurlant :
-       Ah oui je t'aime papa !!!

Et je m'effondre sur lui, collant ainsi nos torses velus avec le sperme de mon géniteur, le sperme qui m'a créé.
Je lui fais un bisou sur la joue, il est plein de sueur, je regarde l'heure, merde maman rentre dans 20min. Maman, je n'avais pas pensé à elle je viens de la rendre cocue, c'est bizarre comme idée. Je cours à la douche, je suis rejoint par mon père très peu de temps après. On se lave ensemble sans plus.

-       J'espère que t'ai pas gêné papa ?
-       Tu rigole c'est le plus beau jour de ma vie.
-       Si j'avais su on aurait commencé plus tôt. On le refera ?
-       Bien sûr fiston, il me saisit pour me faire un câlin puis on se roula une bonne pelle.
-       J'ai une autre question, comment tu sais que parrain à une grosse queue ?
-       Je crois que je peux te le dire maintenant, quand on était plus jeune on s'amusait ensemble.
-       Ah putain papa mais qui es-tu ? tu ne peux pas être mon père !!! Tu baisais avec ton grand frère, c'est chaud !!!

Nous finîmes notre douche, et préparions la maison pour le retour de ma mère.

Voila j'espere que vous avez appreciez, si vous avez des commentaires ou des idées, contactez moi.

Bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Etalon brésilien - Ancien pote, nouvelle chienne - Les frères Mateozzi et moi - Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth - Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)