1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Découverte un dimanche

Bonjour, petit texte de présentation qui précèdera l'ensemble de mes récits (enfin au moins le premier puisque je ne sais pas encore s'il y en aura d'autres): mon prénom est Lucas, il s'agit bien entendu d'un pseudo et je partage ma vie entre Paris et ma campagne provinciale.

J'ai 30ans mais je suis encore un ado dans ma tête, et mon corps parait encore jeune puisque je suis imberbe et bien proportionné, 1m83 75kg. La seule chose qui me ramène à mon âge ce sont mes cheveux qui tombent, et donc mon grand front, mais je me rase la tête pour que ça se voie moins. Quoi qu'il en soit je suis très fier de mon corps, surtout de mon petit cul et de ma bite qui, bien bandée doit faire dans les 18cm/5. J'ai toujours été d'un naturel plutôt passif et très salope, ceci surtout à cause d'un souci d'érection que j'ai résolu depuis peu en me mettant au viagra (et oui il n'y a pas d'âge pour ça) et je peux vous dire que ça change la vie et que du coup je deviens actif ! Pour des raisons personnelles et parce que je trouve ça beaucoup plus excitant mes histoires se déroulent sans protection, il ne s'agit en aucun cas d'un exemple à suivre, et ce n'est pas non plus un reflet de mes pratiques personnelles puisque mes récits sont un mélange de vécu et de fantasmes (libre à vous de savoir où s'arrête la réalité). Je suis en couple avec un mec plus âgé (oui, beaucoup…) depuis 10ans et il a fait le choix de me laisser une certaine liberté au niveau sexuel, d'où les histoires qui viennent, peut-être même finirai-je par vous raconter certaines de nos expériences à 3. Oui voilà, la présentation est terminée, et nous allons passer aux choses sérieuses, de toute façon les ¾ d'entre vous sont déjà passés au paragraphe suivant sans avoir lu ces lignes (oui je sais je le fais aussi quand je lis avec ma main dans le calbut : il est où le paragraphe excitant ?? ;-) )

Me voilà parti pour quelques jours chez mes parents. Comme à mon habitude je passe pas mal de temps sur des sites de rencontre gay à la recherche d'un bon moment et d'un amant sympathique. Ce week-end là une envie particulière m'avait fait créer un profil différent, j'avais envie de me sentir un peu plus comme une femme. J'ai donc acheté un string féminin et des bas noirs. Je les ai mis et j'ai fait quelques photos, celle que j'ai choisi en profil ne laissait aucun doute sur mes intentions : une photo de moi en levrette avec les bas et le string écarté pour laisser voir ma rosette. Et me voilà dans ma campagne parti à la recherche d'un mec actif qui voudrait bien de moi dans cette tenue. J'ai pris soin de modifier légèrement mon âge en mettant 26ans, oui on l'a tous fait, même s'il y en a qui exagèrent beaucoup de ce côté-là.

Samedi soir, une première touche, un mec de 26ans actif et très bien foutu avec surtout une bite énorme qui éveillait mon appétit. Il peut me recevoir dimanche en début d'après-midi, et promet de me traiter en vraie petite pute et de me faire gouter à son barreau jusqu'à ce que je le supplie d'arrêter. La discussion me met dans tous mes états et je suis surexcité à l'idée de ce plan. Nous échangeons nos numéros et nous nous promettons de bien nous éclater le lendemain. En plus il n'est pas très loin de chez mes parents donc ça peut être juste génial pour le revoir si tout va bien. Je file me coucher avec toujours la gaule de l'excitation provoquée par ses promesses et je ne peux m'empêcher de glisser ma main sous mes draps et de me laisser aller à mon sport préféré, la masturbation. Après avoir joui, je me suis endormi, rêvant de sodomie particulièrement intense !

Au réveil, de nouveau mon entrejambe m'appelait (oui je suis capable de me branler plusieurs fois par jour), mais j'ai pris la décision de ne pas le satisfaire, afin d'être vraiment excité pour la rencontre prévue dans quelques heures. En revanche, vu la taille de la bite, le lavement s'imposait, alors j'ai pris le temps d'en faire un, même si ce n'est pas vraiment mon fort et que je n'ai jamais réussi à en faire un vraiment correct. Je préfère être un minimum prêt pour éviter les mauvaises surprises, ce n'est jamais très agréable.

A midi j'étais fin prêt pour partir et toujours aussi excité, je me reconnecte sur le site et ne l'y trouve pas. Je lui envoie un message, pas de réponse. Un deuxième message toujours rien. En désespoir de cause je tente l'appel, je n'aime pas trop ça mais je me dis que je n'ai rien à perdre. Sans surprise, je tombe sur le répondeur, dépité je ne laisse même pas de message. Encore un mytho ou un mec qui s'est branlé et qui n'assume plus ses envies après, c'est tellement fréquent que ça ne m'étonne même plus… Je passe mon après-midi à essayer de trouver un plan B mais rien à me mettre sous la dent. La soirée arrive et je commence à me faire à l'idée de rester avec ma frustration quand je reçois un message d'un mec de 27a, actif, qui a envie d'un plan. Il est à 1heure de route de chez moi mais j'ai tellement envie que ce n'est pas le genre de choses qui m'arrêtent. Il paraît mignon et chaud, il a envie d'un plan direct très hot, il vit en couple avec une fille mais sa copine n'est pas là et il peut donc recevoir. Les choses se font assez rapidement, nous échangeons nos téléphones puis 2 ou 3 sms et me voilà parti. Son profil précisait qu'il était adepte des trips uro et sneakers, je lui ai dit que j'étais assez open, mais il est vrai que je n'avais jamais vraiment expérimenté ce genre de choses. Je ne savais pas vraiment vers ou j'allais, je n'avais pas vu sa tête. Tout ce que je savais c'est qu'il avait envie de baiser un mec, et ça tombait plutôt bien puisque moi j'avais envie de me faire baiser et j'étais capable de n'importe quoi pour ça ! Il m'avait donné son adresse mais je m'attendais quand même à un faux plan et je me disais que j'irai dans un lieu de drague pour satisfaire mes envies.

Une heure plus tard me voilà arrivé à l'adresse indiquée, j'envoie un message, il me répond qu'il arrive et quelques secondes plus tard je vois apparaître à la porte juste le mec que je kiffe : plus petit que moi, dans les 1m70, super bien proportionné, brun rasé, un regard espiègle et un sourire pervers aux lèvres et surtout habillé en jogging et skets nike (je ne sais pas pourquoi mais cette tenue a toujours chez moi un effet particulier, même si je n'avais jusqu'à maintenant jamais sauté le pas). Il m'invite à le suivre et m'amène jusqu'à son appartement, inutile de vous dire que je suis aux anges et surexcité ! Il me fait assoir sur le canapé et me propose un truc à boire. J'accepte mais je me dis qu'il n'a pas l'air très chaud et directif et que ça risque d'être moins excitant que prévu. Nous voilà côte à côte sur le canapé à regarder une émission de merde à la tv avec chacun notre verre à la main… moi qui voulais un mec qui me dirige pour me sentir femelle, ça me parait plutôt mal parti…

Après une bonne demi-heure à regarder la télé et à causer en me demandant en permanence à quel moment il allait enfin me demander de le pomper, poussé par l'envie et la frustration, j'ai fini par craquer et par poser de moi-même ma main sur sa cuisse avec la ferme intention de remonter le long du jogging jusqu'à son entrejambes. Le regard qu'il a posé sur moi à ce moment-là avait quelque chose de très clair, un petit sourire pervers qui voulait dire qu'il m'avait fait attendre exprès jusqu'à ce que je craque, qu'il voulait voir à quel point je pouvais avoir envie de lui et qu'il avait vraiment envie de jouer avec moi. Oui son visage me disait tout ça à la fois. Il m'a caressé lui aussi la cuisse et moi je suis remonté jusqu'à sa queue, que j'ai senti durcir sous mes caresses, un bien beau morceau à vue de doigts. Je n'ai pas résisté longtemps avant de passer ma main dans son jogging et son boxer et de sortir l'engin qui m'a impressionné. Ce petit mec maigre avait une queue d'une bonne vingtaine de centimètres et bien large qui paraissait vraiment énorme par rapport au gabarit de mon amant. Je rêvais qu'il me force, qu'il m'appuie sur la tête, mais il ne bougeait pas, il me laissait faire. Inutile de vous dire que je n'ai pas résisté longtemps avant d'approcher ma bouche de cette hampe et que je l'ai engloutie très vite jusqu'au fond de ma gorge. Et oui, je suis vorace, surtout quand je suis frustré. Je me suis mis à le pomper de manière frénétique, comme si ma vie en dépendait. Je ne voulais qu'une chose, lui faire du bien, lui montrer à quel point il m'excitait, à quel point j'avais envie de lui. A plusieurs reprises j'ai relevé les yeux vers lui, il me souriait, et ses yeux me montraient qu'il prenait lui aussi son pied et était content de mon travail.

Et puis d'un coup, comme si la bête se réveillait, il s'est mis à appuyer sur ma tête, presque à m'étouffer, et il relâchait juste quand il fallait. Je ne contrôlais plus, c'est lui qui décidait du rythme et de la profondeur. Il avait enfin décidé de prendre les choses en main et de profiter de moi comme il le voulait. Il a attrapé le flacon de popers qu'il m'avait demandé d'amener et il me l'a mis sous le nez en me forçant à bien sniffer. L'effet bien connu du pop n'a pas tardé à produire chez moi un état d'excitation intense et une levée de toutes les limites, plus qu'une seule chose à l'esprit, satisfaire ce mec, pomper sa queue au maximum sans réticence et une envie de me faire défoncer grave ! Il a sniffé aussi et a attrapé une cagoule qu'il a mis sur sa tête. C'est drôle comme certains accessoires ont un effet particulier, ça a encore augmenté mon envie, si tant est que l'on puisse avoir plus envie que moi à ce moment-là. Il a baissé mon jean et m'a caressé les fesses, prenant visiblement un plaisir particulier à passer ses mains sous l'élastique des bas, et à écarter la ficelle du string pour avoir accès à mon trou sur lequel il faisait glisser le bout de son doigt. Décidant d'un seul coup que ce jeu-là avait assez duré il se redresse, me laissant encore un fois frustré.je me demande ce qu'il me réserve mais ne m'arrête pas pour autant de pomper. Il se laisse faire, se penche vers l'avant pour récupérer quelque chose sur la table basse, m'étouffant presque dans le mouvement puis il revient s'assoir au fond du canapé et guide mes mouvements. Je comprends que je ne dois pas faire de mouvements trop brusques et pomper doucement et imprime le mouvement tout seul. Il lâche alors ma tête et j'entends un bruit que je reconnais : il est en train de se rouler un joint. Je trouve la situation particulièrement excitante. Une fois terminé il l'allume, me relève la tête, me fait sniffer du pop et me tend son pied, ou plutôt sa sket sous le nez et me dit « lèche ». J'ai hésité juste quelques secondes parce que je ne l'avais jamais fait, mais j'en avais tellement envie, j'avais tellement fantasmé sur ce genre de plans, j'avais tellement lu d'histoires qui m'avaient fait bander que très vite ma langue passe le long de ses nike noires et je me mets à prendre du plaisir à le regarder se branler tout en faisant briller ses skets avec ma langue. Il m'a ensuite présenté la semelle pour me faire comprendre que je devais aussi la lécher ce que je me suis empressé de faire, j'ai bien décrassé tout le tour, et j'ai pris le bout de sa sket en bouche comme si c'était une bite ce qui a semblé bien l'exciter. Il a fait sortir son talon de la sket et a dirigé mon nez vers l'ouverture créée sous son pied, j'ai sniffé et ça m'a terriblement excité, l'odeur n'était pas trop forte, il avait les pieds plutôt propre, tout comme ses skets (ce qui m'arrangeait bien pour une première), juste ce qu'il fallait pour m'exciter. Il l'a retirée et me l'a tendue, j'ai joué un petit moment avec, sniffé l'intérieur, léché l'extérieur, toujours en le regardant se branler avec son petit sourire de satisfaction. Il m'a tendu son pied sur lequel il avait toujours une belle chaussette de sport blanche, j'ai sniffé, léché, sucé, je prenais un pied dingue et me découvrais une âme de sneaker ! Il a attrapé la bouteille de popers, m'a repoussé la tête, je pensais qu'il voulait me faire sniffer dans la bouteille mais non, il a renversé du pop sur la chaussette, juste au milieu du dessous du pied, et il m'a mis le pied sur le visage, prenant bien soin d'entourer mon nez avec l'endroit imbibé. A ce moment-là je me suis senti décoller comme jamais, il aurait pu faire ce qu'il voulait de moi, même faire venir une dizaine de ses potes, je n'avais plus aucune retenue et brûlais d'envie de me faire défoncer, d'autant qu'il me caressait la rondelle en même temps et prenait bien soin de ne faire rentrer que le bout de son index. Cette situation me rendait littéralement dingue, je voulais de la bite !! Quand il a relâché la pression de son pied sur mon visage, inutile de vous dire que je me suis jeté sur sa queue pour la pomper goulument en ondulant du cul pour bien lui faire comprendre à quel point j'avais envie qu'il me défonce. Mais il en avait décidé autrement et voulait visiblement profiter de moi très longtemps et me faire encore languir, il s'est levé et m'a dit « suis-moi », ce que j'ai fait, on s'est retrouvés dans la salle de bains. Il m'a fait entrer dans la baignoire avec mon string et mes bas, je savais ce qui m'attendait et n'avais jamais vraiment expérimenté ce genre de choses et pourtant curieusement je ne sentais aucune réticence, au contraire j'avais envie qu'il m'initie à ce nouveau plaisir, j'avais envie d'être à lui jusqu'à lui procurer ce plaisir-là. Et j'ai eu le droit à ma première douche dorée, il m'a arrosé de pisse de la tête aux pieds, et j'ai aimé ça. Il m'a mis son sexe en bouche et a pissé dedans, je n'ai réussi à en avaler qu'un peu, recrachant le reste sur moi. Quand il a eu fini, il m'a dit de me laver et de le rejoindre après. Je me suis donc rincé complétement et j'ai lavé mes bas et mon string. Je suis sorti de la baignoire, me suis séché, j'ai remis mon string et gardé mes bas à la main. Je suis allé m'assoir à côté de lui sur le canapé, ou je n'ai pas tardé à reprendre sa queue en bouche pour lui redonner de la vigueur. Rapidement ses mains se sont baladées sur mes fesses puis il m'a dit « remet tes bas », je me suis relevé et j'ai obéi. Pendant que je renfilais mes bas encore un peu mouillés et qui avaient déjà commencé à se percer, lui s'est levé aussi, il est passé derrière moi et une fois les bas mis il m'a positionné debout contre le dossier du canapé. Là il a caressé mon cul de plus en plus violemment, tirant sur l'élastique des bas qui lui procuraient un effet particulier, et me donnant des petites claques dont l'intensité augmentait petit à petit. Il a pris le flacon de poppers, en a sniffé un peu puis m'en a fait sniffé aussi et j'ai senti son barreau contre mes fesses, il a attrapé sa queue à la main et a frotté son gland le long de ma raie, insistant légèrement au passage sur mon trou. Il jouait encore avec moi… Je sentais la mouille sortant de son gland qui me lubrifiait petit à petit la raie, et du coup son gland rentrait presque à chaque passage, je n'en pouvais plus, il fallait qu'il me baise et j'ai fini par lui dire ! « Défonce moi, j'en peux plus !!! » C'était visiblement ce qu'il attendait puisque ça l'a fait rire et tout de suite après je l'ai entendu cracher et sa bite est entrée d'un seul coup jusqu'aux couilles dans mon cul, assorti d'un « c'est ça que tu voulais ptite pute ? ». Je crois que j'ai hurlé, je ne sais plus très bien si c'était de la douleur ou du plaisir, en tous cas oui c'était ce que je voulais et je l'avais enfin, j'avais enfin sa grosse queue dans la chatte ! Il est resté un moment immobile au fond de moi comme ça, me disant des mots doux et m'agrippant les hanches « tu la sens ma bite de mâle au fond de ta chatte salope » , j'ai fini par lui répondre « oui baise moi ». Là il s'est déchainé et la baise la plus intense que j'ai jamais connue a démarré, il m'a défoncé comme jamais ! Debout contre le canapé, allongé sur le canapé les jambes relevées, en levrette sur la moquette du salon. J'ai couiné tout ce que je pouvais et ça l'excitait encore plus, même si de temps en temps sa main venait se coller sur ma bouche assortie d'un « chuuuuut fais moins de bruit quand je te baise, j'ai des voisins ». On a fini dans sa chambre, lui allongé, moi à m'empaler sur sa queue, il n'était pas pour autant inactif puisqu'il me tenait les hanches et bougeait son bassin. Ma queue à moi avait depuis longtemps perdu sa vigueur mais je m'en foutais, mon plaisir était clairement anal et j'ai enchainé les orgasmes de ce côté-là !! Lui a fini par m'agripper plus fermement les hanches, j'ai vu son visage et ses muscles se crisper et j'ai senti un flot de sperme me remplir… Un pur bonheur !

Il m'a dit un truc du genre « bon tu m'as épuisé salope je vais aller dormir, tu connais le chemin pour repartir, je t'accompagne pas tu pousses la porte en partant». Je me suis rhabillé et suis rentré chez moi, le cul plein et le cœur léger !

Voilà j'espère que ça vous a plu.

Lucas

Lucas75017@live.fr

Autres histoires de l'auteur : Découverte un dimanche -

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)