Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Séminaire

Cette année, ma boite a décidé de rassembler les cadres pour un séminaire de travail à Poitiers. deux jours et une nuit loin de la Défense. L'hôtel retenu est d'un très bon niveau avec piscine, jacuzzi. Les binômes ont été faits pour l'hébergement par la DRH qui a mis comme principe que l'on devait vivre avec une personne que l'on connaît pendant deux nuits. En fait, il aurait été plus simple de se mettre par affinité mais comme toute la France était représentée, on jouait le jeu. Dans le train, la responsable nous distribuait des sacoches et dedans figurait le nom de notre binôme. En ouvrant l'enveloppe je tombais sur David, même poste que moi mais à Nice. Je cherchais du regard dans le train mais je ne le trouvais pas. En fait, je ne l'avais jamais vu et je ne savais même pas comment il était foutu.
Arrivés au centre de conférence, les présentations ont été faites autour d'un petit dej puis nous avons pris possession de nos chambres. C'est là que j'ai découvert mon binôme. David, 40 ans, teint halé, commercial, cheveux très noirs en bataille, barbe rasée de près, un beau mec à nanas. Moi, je m'entretiens et pour mes 45 ans je considère que je sauve la face. Le peu d'écart d'âge me rassure car une fois je me suis retrouvé dans un séminaire avec un mec de 20 piges de plus que moi et j'avoue ne pas avoir été très à l'aise.

La journée se passe, ateliers, réflexions, brain storrming. On nous lâche vers 17h et nous avons la piscine pour nous. Au total nous sommes une centaine. L'occasion de pouvoir mater quelques collègues féminines en petite tenue. Je ne cours pas après les mecs mais en mater cela me plait aussi. Je suis plutôt un rêveur qu'un acteur et je n'ai rien fait avec un homme depuis longtemps. Déjà dans le vestiaire lorsque l'on s'est changé j'ai pu mater mon binôme. Un mec pas mal foutu, pas pudique comme moi, bien gaulé. Il est velu et au repos son sexe que j'ai pu voir me semble de taille normale.
D'ailleurs, j'ai pu observer qu'il passait plus de temps  à me mater que l'inverse. Une fois nos slips de bain en place nous sommes allés dans la piscine. C'était très agréable de voir mes collègues dans cette tenue, ça change le regard et en même temps on ne peut s'empêcher de porter des jugements certes débiles sur les collègues mais on le fait. Ainsi, un jeune la trentaine qui se la joue beau gosse est finalement très sec et peu agréable à voir. D'autres tentent désespérément de cacher leurs rondeurs. Apres avoir profité de la piscine, je décide d'aller prendre une douche.
Sur mes talons mon binôme. Dans ma tête je me dis qu'il est collant et qu'il fait du zèle sur les orientations prises par la direction. Qui dit binôme ne dit pas être collé l'un à l'autre. Mais peu importe, je vais pour entrer dans la douche, il me suit. Deux autres collègues arrivent et les blagues salasses et potaches commencent. Rien de bien méchant. Je m'attarde sous la douche, les deux autres sont déjà sortis et je m'aperçois que David commence à avoir un sexe bien gonflé. En blaguant je lui dis

    - Pas sous la douche ça craint

    - T'inquiète c'est juste une petite excitation de voir tout le monde à poils

    - Oui ça arrive, t'as jamais fait de sport

    - Si mais c'est rien

Remontant dans nos chambres, chacun prend ses marques. Avant le dîner nous avons ¾ d'heure a tué alors je m'installe sur mon lit, bouquine le programme du lendemain. Lui s'installe sur son lit avec son portable, casque  l'oreille. Sans vraiment l'observer, je le vois mettre sa main plusieurs fois dans son jean délavé. Après tout il fait ce qu'il veut.
Il laisse son ordi sur son lit et passe dans la salle de bain qu'il ferme à clefs.
Je jette alors un coup d'œil sur son ordi comme si je l'espionne et là je découvre qu'il regardait un film porno gay. Je ne dis rien vais me rasseoir, je l'entends tirer la chasse d'eau, il revient et s'installe de nouveau.
Nous rejoignons tout le monde pour le dîner au cours duquel le Président doit nous remettre des trophées ; la soirée est longue, longue. Je commence à m'ennuyer quand mon nom est appelé par le Président pour me remettre un prix. Je suis flatté, applaudissements, tout va bien. Mais la fatigue se fait sentir et je n'ai qu'une hâte celle d'aller me coucher. On nous annonce alors qu'une soirée disco est prévue pour ceux qui le souhaitent. A ma table certains sont partants. Je décline et dis que je vais me coucher. David me suit du regard et se lève. Dans l'ascenseur, je lui dis qu'il pouvait rester et que ce n'était pas un problème. Il me répondit qu'il préférait monter dans la chambre. Pour lui, la soirée disco ce n'était pas top.
Je passais la carte dans la fente prévue à cet effet, posais mes affaires et comme j'ai l'habitude de le faire chez moi ou en déplacement, je demande à David si cela ne le gêne pas que je reste en boxer. Il me répond

    - Pas du tout, moi en général quand j'ai une single je reste nu

    - Ben c'est encore mieux car moi aussi mais je n'osais te le proposer ne te connaissant pas assez

    - Il n'y a aucun souci

Je me déshabillais, m'allongeais et envoyais un SMS à ma femme pour lui dire que tout allait bien. Il me dit alors

    - Tu es marié, des enfants

    - Oui, trois enfants et marié depuis 20 ans cette année et toi

    - Divorcé mais 2 enfants en garde

J'allumais la télé, rien de vraiment passionnant. Il avait repris son portable sur son ventre, tiré le drap sur lui et mit son casque. Je l'appelais une première fois, sans réponse, une seconde, toujours sans réponse. Alors je me levais et allais à la hauteur de son lit. Il était plongé dans ce qu'il regardait et ne m'a pas vu lui parler. Je lui dis alors

    - Je peux éteindre la télé ou cela t'intéresse

    - Non, non, je regarde un film sur mon ordi

    - C'est quoi

    - Euh, je ne pense pas que cela t'intéresse

    - Dis toujours pourquoi, tu te tapes un porno

    - Oui mais pas hétéro

    - Homo alors

    - Oui

    - Ben profites en et n'en mets pas partout donc t'es BI

    - J'étais BI et après mon divorce j'ai connu un homme mais ça ne l'a pas fait

    - Et maintenant

    - Ben célibataire et plutôt attiré par les mecs

Je n'avais aucun jugement à porter car moi aussi j'avais eu des envies et relations homos. Je retournais m'allonger mais tout le temps où nous avions discuté, j'avais mis ma main sur mon sexe pour éviter son regard. Ceci était d'autant plus stupide que je connaissais ce genre d'émoi.
Je prenais un bouquin mais je n'arrivais pas à me concentrer dessus car me revenaient les images de cet homme allongé à quelques mètres, désirable au possible, simple mais élégant, très certainement le sexe raidi par les images qu'il regardait. Je me repassais les images de la piscine où j'avais vu son sexe certes à demi mou mais une envie très forte me revenait. Je n'osais engager les débats mais je me jetais à l'eau, je lui dis alors

    - David, tu me trouves comment ?

Il n'entendait pas plonger dans son film. Je lui jetais mon livre.il sursauta et comme il avait toujours son casque  il me dit en criant

    - Eh qu'est ce qu'il t'arrive ?

Je lui fis signe de ne pas crier et de retirer son casque

    - Je te demandais comment tu me trouvais

    - Ben je n'ai pas vu grand chose mais tu as l'air d'être un bon parti

    - Merci sympa

    - Lèves toi et laisses moi regarder

Je me levais mais ne pouvais cacher une érection qui me prenait hors de contrôle, il me dit

    - Pas mal tournes sur toi, écartes tes fesses que je vois

Il était toujours sur son lit et je me dandinais comme pour l'aguicher. Je me rassis et à mon tour lui demandait de se lever. Il sortit de son lit avec une érection qui laissait présager que son sexe était de très bonne taille. Il tournait comme un danseur, virevoltait, ses bourses pendaient. Son sexe était pointé vers le haut et son gland arrondi remontait vers le haut également.
Il vint à ma hauteur devant moi, éteignis la lumière. Seul l'écran de son ordi apportait une lueur. Il me dit

    - Tu veux qu'on regarde un film ensemble

    - Tu sais ce n'est pas trop mon truc, en plus je préfère faire que regarder

Je lui avais envoyé un tel signal, qu'il me plaquait sur mon lit. Son corps plus petit que le mien mais plus trapu vint se poser sur mon ventre. Nos sexes tendus se rencontraient pour la première fois. Il me lécha du haut du torse jusqu'aux cuisses. Je me laissais aller à ce plaisir sensuel. Il attrapa mon pénis et le mit très vite en bouche. Il descendit vers mes testicules qu'il malaxa avec la langue avant de me soulever pour lécher mon anus. Il y mettait la langue avec délicatesse, le plaisir était intense. Il s'arrêta et me dit

    - Capote

    - Oui mais j'en ai pas

    - J'en ai ne t'inquiète pas

Il se leva aller chercher dans son sac des capotes. Il en mit un sur son sexe, raide, d'un beau diamètre. Il revint à ma hauteur et me guida pour que je me mette à genoux sur le lit. Il releva mon bassin, y mit la tête dedans, je sentais sa langue envahir mon orifice. Il se décala et vint poser sur sexe qu'il fit entrer tout doucement, tellement doucement que je sentais une déchirure lente et incontrôlée. Il poussa une première fois pour être plus à l'aise et resta un moment en moi comme pour m'habituer à son sexe de très belle taille. Il respirait fort, se concentrait, poussait des râles et commença à faire des allers et retours langoureux. Je sentais son membre emplir mon rectum. Il était bien positionné. Il gémissait, entrait et sortait comme pour mieux revenir. Il accéléra les vas et vients et après de très longues minutes, il me dit

    - C'est trop bon, t'as un cul extra, t'es ok pour une faciale

Je n'eus pas le temps de répondre qu'il sortait, ôtait la capote et présentait son sexe tendu, bombé de sang sur mon visage et lâchait des giclées de sperme accompagnées de râles puissants de jouissance. Je m'essuyais comme je pouvais, il vint porter ses lèvres sur mon visage et lécha longuement sa semence. Je n'avais pas éjaculé mais j'étais terriblement excité. J'attrapais la boîte de capotes et en enfilais une sur mon sexe droit. Oubliant de le préparer, il prit de la salive et la présenta sur son orifice. J'entrais doucement, c'était facile, il était dilaté. Etait-ce la jouissance passée, mon sexe entra droit, par des vas et vients  je me calais pour ne pas lui faire mal. Je râlais mais il poussait des gémissements et des « putain trop bon, t'as un chibre mec »
J'allais et venais et je retrouvais des sensations que je n'avais pas connues depuis longtemps. Je sortais délicatement, le retournais et lui demandais de mettre ses chevilles sur mes épaules pour le prendre face à moi. Je le pénétrais directement, mes bourses venaient taper les siennes. J'accélérais mes mouvements. Apres 10 minutes de jouissance extrême je sentais monter en moi le désir encore plus fort. Je me laissais aller et je sentais un spasme fort entrainant une éjaculation dans le réservoir.
Je restais un moment le temps que mon sexe sorte sans douleur. Je récupérais la capote, la retirais et la jetais par terre, il me demanda de m'allonger sur lui. Son sexe reprenait du volume. Il me remis une capote et me prit de nouveau longuement avec une puissance et une jouissance extrême.
La fin du séminaire fut superbe, dans la journée du lendemain à la pause, nous nous sommes retrouvés dans les toilettes où l'on a pu prendre notre pied chacun notre tour. Dans le train du retour nous échangions nos 06. Je dois le revoir prochainement lors de sa venue sur la Défense.

Julien

j.legrand464@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : La sortie en forêt - Séminaire
Une irrésitible envie
- Une soirée foot qui se termine en soirée coquine - Un agent immobilier très... - Cop

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay