1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Abusé dans les vestiaires

C'était une fin d'aprèm normale. Je venais de fini l'entraînement de foot. Du coup, direction les vestiaires pour une bonne douche. Comme à habitude, je traîne, fais semblant d'envoyer des textos, prends bien le temps de me déshabiller, ..., afin de mater du coin de l'oeil les mecs de l'équipe.
Cette pratique était courante mais pas systématique. Il y avait des jours, où, pour ne pas être cramé, je me dépêchait de me doucher.
En conséquence, je pensais que personne n'était au courant de mon manège, et je pouvais à loisir regarder les mecs se dassaper et voir leur corps dans leur entière nudité. La plupart était bien membrés, d'autres étaient plus banals. Mais tous étaient musclés et très sexy.

Cette aprèm donc, une fois les derniers sortis de la douche, je me fous à poil et m'y dirige et me lave à mon tour. Je sors et m'habille.
C'est là que j'ai entendu comme un bruit de porte qui se ferme. Sans doute un des agents d'entretien qui nettoie.
Je suis maintenant habillé et m'apprête à partir. Je me retourne et surprise, Jacques, le capitaine, est juste derrière moi.
'Salut Max ! Tu t'en vas déjà ?"
Je ne sais pas pourquoi mais je ne me sentais pas trop en confiance seul avec lui à cet instant.
"Euh ... ouais ... toute façon je suis encore le dernier."
"Ben et moi ? Tu vas pas me laisser seul !"
"On peut rentrer ensemble si tu veux."
"Non on va rester un peu toi et moi."
Il avait à ce moment un sourire terrifiant et je comprenais qu'il m'avait repéré. J'ai tenté de fuir, mais la porte était fermée.
"Tu t'en vas sans moi ? C'est bête j'ai les clés. "
"Stp ouvre."
"Pourquoi ? On peut s'amuser un peu avant non ?"
"Comment ça ?"
"Viens là sale pédale de merde ! Tu peux aller nulle part ! J'ai dit au cas de l'entretien que j'avais oublié un truc et que tu étais parti. Il m'a donné mes clés et j'ai fermé derrière lui. T'es bloqué là."
J'étais terrorisé. Je savais que j'allais avoir des problèmes. Je lui ai supplié de me laisser partir. Je commençais à pleurer et j'ai sorti mon téléphone pour appeler de l'aide. Il me l'a arraché en me disant :
"Confisqué ! Allez viens là ! Toute façon, tu peux faire ce que tu veux, personnes ne viendra !"
"Arrête tu me fais peur là putain. Laisse-moi partir ! Qu'est-ce que je t'ai fait bordel ?!"
"Rien mais les gars et moi on aime pqs mes petites putes dans ton genre et on va bien te faire comprendre que ça nous plaît pas du tout que tu te branles en pensant à nous à poil !"
"Ok j'ai compris je le ferai plus ! Je peux même quitter l'équipe s'il le faut !"
"Non non non, tu vas être notre vide-couille ce soir ! Après tout c'est ce que tu veux non ?!"
"Non arrête je l'ai jamais fait !"
"Encore mieux !"
Sur ces mots, il m'a attrapé par le col et m'a jeté par terre. En me relevant, j'ai vu trois gars de l'équipe, avec ce même sourire tranchant. L'un m'a relevé et m'a tenu fermement, avant de me plaquer face à un pilier. Un autre à commencer à m'attacher derrière le dos, et les jambes. Je me débattais et je hurlais. Le troisième m'a scotché la bouche et mon retourné. Ils se sont mis à rire et à se toucher le paquet, bien face à moi, ce qui a déclenché une érection chez moi.
Jacques l'a vue est s'est empressé d'y mettre un bon coup de poing. J'avais mal mais je continuais à bander. Là, je me suis aperçu qu'une caméra tournait. C'était la pire chose qui m'arrivait.

Jacques m'a demandé de me mettre à genoux. Je me suis exécuté. Il a alors défait sa braguette et à sorti sa matraque. Un beau gourdin de 21*5 bien dur. Il m'a biflé puis m'a arraché le scotch et coup sur coup m'a mis sa bite au fond de la gorge. J'ai failli vomir. Il me maintenait la tête et m'a dit que si je le mordais, je souffrirai deux fois plus après. J'essayais donc de le sucer du mieux que je pouvais et visiblement il aimait ça ... et moi aussi. Je commençais à mouiller.
Jason, un de mes bourreaux, à commencer à me caresser le dos et les cheveux. Dans d'autres conditions, j'aurais kiffé. C'est que j'ai vu 3 autres bites à l'air. Il m'a tiré la tête en arrière et m'a enfourné la sienne.
J'ai fait le tour des 4 mecs de l'équipe.
Jason, qui comme les autres, avait continué à se branler, me juta tout son foutre en pleine poire, ce que je n'aime pas du tout. Toute la droite de mon visage était inondée de sperme. Je commençais vraiment à me sentir humilié.

Là Jacques a demandé à ce qu'on me lève et m'a dit :
"Bon ça va t'as été docile. Mais t'as pas été performant. Regarde-nous : on a même pas pu jouir. Y a que Jas' et encore, il voulait te cracher dans la bouche. Il est déçu. Tu mérites une punition !"
"Quoi ?! Non arrêtez !"
J'ai été plaqué sur les casiers et maintenu par deux gars.
Jason a pris mon t-shirt par le haut et me l'a littéralement explosé. Puis il s'est collé à moi, a essayé de m'embrasser de force pendant qu'il ouvrait mon pantalon. Voyant mon dégoût, il m'a violemment giflé et craché à la gueule.
Avec l'aide de Jacques, ils ont chacun pris un bout de ma braguette et on bousillé mon jean.

J'ai été jeté par terre et roué de coups. Ensuite, ils ont sortis de leur poches des cutters et ont foutu le reste de mes vêtements en lambeaux. Il y en avait partout. Ils m'ont à nouveau frappé et traîné dans les douches.
Cette fois, ils ont poussé encore plus loin l'humiliation. Ils m'ont pissé dessus tous les quatre, avant de me rincer à l'eau froide.

Je hurlais tout ce que j'avais, tellement j'avais mal et froid, et tellement je me sentais abusé. J'étais impuissant.

Je pensais que c'était fini, mais une main à pris m'a jambe, m'a tiré un peu plus loin.
J'ai vu Jacques, et toute la haine dans ses yeux. Il m'a dit :
"Maintenant on va finir ce que t'as pas fini tout à l'heure !"
"Non je t'en ..."
"LA FERME !"
Une gifle de plus !
Là, j'ai vu tous les gars se foutre doucement à poil, en mode strip-tease. L'érection que j'avais perdue revint. Ils m'ont pris et allongé sur le dos sur un banc. Sans ménagement, Jason m'a enfoncé sa bite jusqu'au fond de mon trou. N'ayant jamais été pénétré, j'ai hurlé encore plus fort. Je n'aimais pas ça du tout, surtout qu'il n'avait pas de capote. Il me bourrinait le cul comme une bête. Ils me faisaient tellement souffrir que je ne bandais plus.
Au bout de 5min, il est sorti pour à nouveau me lâcher sa semence, mais dans la bouche. J'ai évidemment recraché mais j'ai senti ce goût particulier qui ne me déplaisait pas au fond.
Puis vint Jacques qui lui aussi m'a bien bourriné. Mais lui avait une capote et était moins énergique, bien que violent, voulant faire durer le plaisir. Il me crachait dessus régulièrement.
Soudain, Tom s'est approché et lui à chuchoté quelque chose que je n'ai pu entendre. Un signe de tête signifiant un oui s'en esr suivi et Tom a commencé à me doigter, alors que Jacques était toujours en moi. Un doigt, deux, puis trois, j'étais plus dilaté que jamais. Ça faisait atrocement mal et je croyais que c'était tout ce qu'il voulait mais soudain, sa verge a rejoint celle de Jacques. Ils étaient deux en moi. Les autres se branlait.
Enfin, Thomas, s'est approché. Je lui suppliait d'arrêter. Il hésitait. Il ne voulait pas faire ça mais les autres le poussèrent et il finit par me mettre cher aussi, pendant quelques minutes.
Les autres se tripotaient et prenaient des photos. La caméra tournait toujours.

À la fin, ils m'ont entourés et ont finisde se branler sur moi, en chantant une chanson paillarde. Ils ont explosé en coeur et j'ai recouvert de foutre. Ils se sont essuyé sur moi, avant de se rhabiller.

Puis ils sont partis. Moi j'étais seul, par terre, souillé par leur foutre et en sang. J'avais l'anus complètement ouvert et j'avais tellement mal à ce niveau ... et partout ailleurs, que je ne pouvais que me tordre de douleur.
Jacques m'a dit en partant :
"Maintenant tu sais ce qui arrive aux merde de pédés dans ton genre. T'as pas intérêt à dire que c'est nous aussi. Nettoie, range et casse-toi de là ok. La prochaine fois, quand tu seras remis, je reviendrais avec d'autres gens et on jouera à autre chose ok."
"Me laisse pas comme ça, qu'est-ce que je vais faire, j'ai même plus de fringues."
"Je m'en bats les couilles."

C'est sur ces mots qu'il est partis, laissant les clefs sur la porte.
J'ai essayé de me relever pendant une heure. Je saignais encore un peu et j'avais froid. Soudain la porte s'est ouverte. C'était Thomas. J'ai hurlé. J'ai cru qu'il allait me tuer. Il a mis sa main sur ma bouche et m'a dit :
"Je te ferai rien. Crie pas stp. Je suis pas des leur, si je l'ai fait c'est pour te protéger. J'ai la vidéo et quelques photos d'eux. Je vais t'aider et on va aller porter plainte si tu veux."
"Je te crois pas ! Laisse-moi !"
"Non arrête ! Ils projettent ça depuis un mois et je les ai entendu. J'ai voulu participer pour les empêcher de te faire ça et ils ont finalement décider de juste te faire peur. Mais quand ça a commencé, j'ai vu que ça partais en ... que ça tournait mal. J'ai  joué le jeu pour pas être grillé. Je te demande pardon de t'avoir fait ça je m'en veux, ça m'a dégoûté."
"T'es sérieux ?"
"Je te promets que oui !"
Sur ces mots, il s'est mis en caleçon, m'a porté dans ses bras et m'a emmené sous la douche. Il s'est mis nu avec moi et m'a lavé avec toutes les précautions nécessaires pour ne pas me faire mal. Il était doux et j'aimais ça. En plus, il est carrément beau gosse et me plaît. Mais à ce moment, je ne pensais pas à ça. J'avais mal et je voyais mon sang couler dans l'eau de la douche.
Il essayait de me rassurer, me parlait un peu. Puis il m'a emmené sur un banc, non pas pour m'enculer, mais pour penser mes plaies.
Une fois fait, il m'a enroulé dans un de ses peignoirs imprégné de son odeur, que j'apprécie beaucoup, et m'a pris dans ses bras pour me réchauffer.
Je me suis mis à pleurer. J'étais épuisé et humilié au max. Lui tentait t'en bien que mal de me consoler. Il m'a ensuite laissé quelques minutes pour faire me ménage et enlever les traces, en me demandant toutes les minutes si ça allait.
Il m'a offert ses vêtements pour que je ne sorte pas nu et m'a emmené au commissariat. J'ai pu porter plainte et tous ont fini au cachot, y compris Thomas, car il y avait participé. Mais il est sorti en deux semaines pour excellente conduite.

Aujourd'hui lui est moi sommes amis. Il me laisse le toucher autant que je veux et laisse libre cours à mes désirs, car il sait qu'il me plaît et que ça m'aide, en partie à me sentir à nouveau à l'aise avec un homme, même si le sexe n'est plus intéressant pour moi. Nous ne sortons pas ensemble mais il accepte d'être mon sexfriend autant de temps qu'il faudra, car il aime cette situation et le plaisir que je lui procure.
Je continue d'ailleurs le foot, et tous les gars de l'équipe, excepté les trois qui m'ont violé, ont naturellement accepté ma différence, à mon plus grand étonnement.
Thomas m'a redonné le sourire et je lui rend bien !

PtitGayCurieux

loginlive2011@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : La fôret - Mon employé - Chaudes vacances - Le meilleur ami de mon frère - La grange - Voyage scolaire - Pute à domicile - Chaude chambre d'internat - Chienne de compagnie - Mon professeur de philo - Le vendeur - Maxime et moi - Jonathan et les hommes - Ludo - Colocation - Fouille au corps - Mon correspondant - Un bon secrétaire - Les toilettes de la FAC - L'esclave et le seigneur - Ce voisin pas très sympa - Fût pris qui croyait prendre - Attouchements consentis - Abusé dans les vestiaires - Mathématiques - Le vendeur de voiture - Promenade nocturne - Inauguré par mon frère - Le sous-marin - L'île de la tentation - Le châtelain - La colonie de vacances - Révisions particulières - Sous le bureau de mon banquier - Simon le handballeur - Dérapage avec mon coloc' - Comment pervertir un mannequin ? - Soirée trop arroséeFin de journée dans l'ascenseur - Le beau Fabien - La fenêtre d'en face

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)