18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Il suffit d'une bousculade -08

En plein rêve

Il était maintenant l'heure de rejoindre la maison de Maxime et tout en prévenant de notre départ, nous montons dans la voiture. Nous passons à la pizzeria puis la direction de chez Maxime. L'atmosphère dans la voiture était un mélange d'appréhension et d'excitation. D'un côté nous avons rêvons de cette situation et d'un autre nous sommes forcés de nous rappeler qu'il ne se passera peut-être rien du tout, même si entre nous mettrons tout en œuvre pour que ça se réalise. Arrivés devant chez Maxime, nous sonnons. Il se dépêcha de nous ouvrir et lorsque la porte fut ouverte, nous fûmes subjugués.

Maxime était bien habillé, et clairement magnifique. J'ai mis de nombreuses secondes à réagir à ses mots tellement je le trouvais parfait. Ses yeux verts, ses cheveux blonds bien coiffés, sa bouche pulpeuse mais surtout la forme de sa mâchoire dessinée à la perfection. Je me rendis compte de mon absence momentanée au moment où Maxime m'appela pour une énième fois. En tournant la tête je remarquai que Romain avait encore la bouche ouverte avant de lancer un « putain ». Bref il nous faisait grave de l'effet !

« Cachez votre joie les gars, les pizzas vont refroidir ! »

Nous rîmes un petit coup avant de rejoindre la salle à manger afin de boire un coup et manger les pizzas ! Alors qu'il nous servait l'apéro, Maxime nous demanda quelles pizzas on avait choisi. Après lui avoir dit que nous lui avions pris la régionale, il me regarda avec son plus beau sourire.

« Comment tu sais que c'est ma préférée ? »

« Oublie pas que je t'ai observé chaque soirée passée ensemble et faut dire que niveau pizza t'as jamais été foutu d'en prendre une autre que celle-là ce qui m'a fait penser que c'était ta préférée ! »

Son sourire ne cessait plus et le mien grandissait à grande vitesse ! Il était évident que Maxime me laissait pas indifférent et le fait de me rappeler que Romain est à côté me fait sentir assez honteux. D'ailleurs quand mes yeux se mirent à regarder Romain, je vis qu'il souriait d'un air gêné avec pleins de doutes dans sa tête. Il fallait surtout que je tâche à ne pas me laisser emporter par Maxime au point de mettre Romain sur la touche car là ce serait une faute irréparable…

Maxime nous rejoignit à table et nous commençâmes à manger. La conversation tournait autour de futilité et je sentais que personne n'osait entamer le sujet de notre venue… Nous parlâmes études, avenir puis quand le sujet tourna autour des soirées, je profitai de lui demander pourquoi il nous avait invité nous et pas ses autres potes pour passer cette soirée. L'atmosphère se chargea et le silence se fit, Maxime prit enfin la parole.

« Après tout ce qu'il s'est passé ces derniers jours, je ne sais plus trop quoi faire et je ne suis pas d'humeur à sortir… Jusqu'à ya deux jours ils devaient venir mais j'ai annulé car je ne me sens pas assez bien pour boire et faire les cons comme si rien ne s'était passé. »

« Tu veux dire que mes aveux t'ont perturbé à ce point ? »

« Ils ont été un des facteurs mais c'est pas vraiment le seul. »

« Tu veux bien nous raconter tous ce qui te fait penser que t'es gay ? »

« J'ai des doutes depuis quelques années mais plus le temps passe et plus je m'en persuade. D'abord yavait ces douches après le foot où nous nous amusions et où nous n'avions pas vraiment de complexes. Je me suis rendu compte de l'effet de ces douches à un moment où je me branlais chez moi et que j'ai remarqué que je pensais toujours aux différents gars qui se douchaient. Puis plus tard en cours, je me surprenais à mater quelques gars bien que personne ne m'ait jamais vu le faire. Faut dire que j'avais établit une stratégie afin de ne pas être pris la main dans le sac. Toutes ces histoires ne me revenaient plus en tête jusqu'à il y a une semaine. J'avais comme d'hab invité mes potes chez moi avant de partir en boite. Puis au retour j'étais pas vraiment en état de conduire et Gaël m'a proposé de me ramener même si c'était pas sur sa route parce qu'il voulait pas que je prennes la route alcoolisé. Arrivé chez moi, je ne tenais plus vraiment debout et il m'a aidé à me monter dans ma chambre. Tout allait bien jusqu'à ce que je me surpris à l'embrasser. Il a été surpris et m'a repoussé sans vraiment en être dégoûté. Me rendant compte de ma connerie je m'excusai et lui demandai de rien dire et après un petit sourire en coin il me le promit. Du coup maintenant je sais plus quoi penser parce que je l'ai pas encore revu et je n'ai plus de nouvelles. J'espère qu'il n'a rien dit à personne mais je n'ose pas lui envoyer un sms… Puis toi tu débarques avec ta connerie et me fait repenser à tout ça… »

Au fur et à mesure qu'il parlait, Maxime avait les larmes aux yeux et en même temps il émanait la sensation de se libérer de quelque chose de trop lourd pour lui. Son récit était passionnant puisque cela me permettait d'en apprendre plus sur sa vie et de savoir qu'il a embrassé Gaël me rendait un peu jaloux car lui aussi m'avait fait assez d'effet à un moment donné de ma vie… Je me levai pour m'approcher de lui et l'enlacer afin de montrer mon soutien. Et c'est à ce moment-là que tout à basculé.

Je sentais une sensation bizarre mais agréable dans mon cou sans savoir ce que ça pouvait être. Et c'est au bout de quelques secondes que je réalisai qu'il s'agissait de la bouche de Maxime contre ma peau. Je jetai alors un regard vers Romain afin de lui faire comprendre que c'est le moment ou jamais. Il se leva à son tour et vint se coller à nous. Maxime releva la tête et j'en profitai pour l'embrasser à pleine bouche. J'attendais ce moment depuis tant d'années que ce simple baiser eut l'effet d'une bombe au niveau de mon entrejambe et rapidement mon pénis se sentait à l'étroit. Romain était en train de faire des suçons dans le cou de Maxime tandis que ses mains venaient se loger dans mon pantalon. La situation, bien qu'excitante, était tout de même très peu confortable. Je me détachai de mes deux amants afin de les attirer sur la banquette. Je pris soin en passant d'enlever les bouts de tissus qui cachaient leurs corps sans défauts.

Maxime était fin mais avec des abdos apparents et une cicatrice parcourait tout son bras. Cette cicatrice je l'avais déjà observée de nombreuses fois et elle m'excitait plutôt bien puisque pour moi cette imperfection faisait toute la beauté de cet homme. Il était très attirant et son sourire ne pouvait laisser personne indifférent. Puis à côté de lui, il y a Romain, mon Romain… Bien que je sois habitué à son corps depuis de nombreux mois, je n'arrive pas à m'en lasser et le plus excitant c'est de savoir qu'il n'a pas encore enlevé son pantalon. Nous étions donc les trois enlacés sur la banquette à s'embrasser et à se caresser quand Romain accéléra la situation. Il releva Maxime de sorte à pouvoir dégrafer son pantalon et laisser apparaitre son boxer FreeGun. Il bandait déjà bien fort car on pouvait voir une belle déformation et sans réfléchir, je me mis à caresser cette bosse de ma main alors que Romain était en train de lécher ses tétons. Maxime était en nage et on voyait bien qu'il appréciait beaucoup ça. Je me relevai donc un peu pour pouvoir approcher ma bouche de son entrejambe et j'enlevai ensuite le boxer afin de libérer son pénis.

J'avais déjà vu sa bite auparavant mais elle était au repos donc pas de quoi bien juger mais là je la voyais enfin droite et il faut dire qu'elle m'excite beaucoup. Je ne perdis donc pas de temps et empoignai sa queue de ma main afin de commencer une lente masturbation agrémenté d'une petite succion de ma bouche sur son gland. Il poussa un soupir suivit d'un encouragement traduit par une caresse dans mes cheveux. Naturellement, ma main s'enleva de son membre pour que je puisse pratiquer une fellation plus profonde. Maxime m'encourageait toujours de plus en plus vivement en se mettant à gémir mon prénom. Romain qui avait fini de s'amuser avec le corps de Maxime vint présenter sa belle queue devant Maxime qui se mit à la sucer tout de suite. La scène de l'extérieur devait être bandante puisque nous avions Romain debout sur le sofa à se faire sucer par Maxime qui lui était à genoux avec sa bite dans ma bouche. Sa bite était juste exquise et je m'en délectais fortement mais j'avais aussi envie de profiter un peu de Romain et en relevant ma tête je vis son anus se présenter à moi. Je commençai alors un bouffage de cul qui avait un bel effet sur mon homme qui accélérait ses mouvements dans la bouche de Maxime. J'avais vraiment envie de l'enculer maintenant mais je devais aussi me rappeler que nous étions là pour Maxime et donc que je me devais de commencer par Maxime. Et c'est sur ces paroles que je me levai pour changer de position afin de pouvoir avoir accès au cul de Max.

Son cul était totalement imberbe et sa rosette était magnifiquement belle et vierge. Je léchai d'abord sensuellement et superficiellement avant d'aller plus profond et plus rigoureusement. Je l'entendais pousser des gémissements qui se répercutaient sur ses sphincters n'arrêtant pas de jubiler. Je commençai par y insérer un doigt lentement mais profondément afin de lui procurer la plus belle des sensations. Romain avait cessé de se faire sucer et s'était mis à sucer Maxime afin qu'il soit au centre des plaisirs. Tout en y insérant mes doigts, je m'étais relevé afin de pouvoir embrasser Maxime dans le cou avec tendresse. Je commençai à lui lécher l'oreille lorsqu'il me demanda entre deux gémissements de l'enculer. N'attendant que ce moment, je fis arrêter la fellation de Romain pour que Maxime puisse ressentir à 100% sa première sodomie.

Je présentai mon gland devant son anus et doucement, je l'insérai avec profondeur et douceur. Maxime respirait avec de grosses saccades ayant du mal à reprendre son souffle. Lorsque je fus au fond, je m'allongeai sur Maxime afin de pouvoir l'embrasser dans le cou. Romain avait pris un peu de recul afin de se branler en nous regardant, il avait un sourire vicieux et prenait visiblement beaucoup de plaisir à nous voir. J'accélérai soudainement mes mouvements afin que l'ambiance devienne un peu plus chaude et que Maxime puisse gémir plus fort. C'est ce qui arriva rapidement car il ne tarda pas à pousser des râles de satisfaction et à en redemander. Romain se leva de la banquette pour disparaitre derrière mon dos ne sachant pas ce qu'il allait faire tellement j'étais dans le mouvement. Mais je compris ce qu'il voulait faire au moment où je sentis un gros morceau de chair se frotter à mon corps en mouvement. Il souhaitait m'enculer en même temps et aux vues de l'ambiance, je ne pouvais qu'accepter. Il glissa d'abord un doigt afin de me dilater au mieux mais après avoir confirmé que j'étais déjà prêt, il laissa vite la place à sa bite qui n'attendait que ça. Je sentis son membre en moi et rapidement mes coups de reins prenaient le rythme des siens afin que nous soyons les trois sur la même onde. C'était jouissif de sentir une bite en soi en même temps que de sentir la sienne dans le cul d'un autre. Je devais être celui qui poussait le plus de gémissements parce qu'il faut dire que j'avais deux sources de plaisir intense. Romain continuait à faire monter ma jouissance en me mordillant l'oreille et en me claquant les fesses. De mon côté je m'appliquais à branler Maxime qui était sans doute en pleine trans. Puis ce fut le moment de jouissance et alors que je sentais le jus monter en moi, j'accélérais mon mouvement autour de la bite à Maxime. Je déchargeai violement plusieurs jets dans le cul de Maxime qui en même temps répandait sa semence sur le sofa. Mes sphincters se serrant sous l'effet de la jouissance provoquèrent à Romain des pulsions qui se traduisirent par un flot de sperme dans mon cul. Après cela, nous nous sommes écroulés épuisés les uns sur les autres avec nos bites encore insérer dans nos culs.

Après avoir repris nos esprits, Maxime nous invita pour nous remercier à rester dormir et  c'est donc à trois que nous nous sommes faufilé dans son lit et c'est entre ces deux dieux que je m'endormis satisfait de moi. Maxime me susurra délicatement, et à la limite de l'audible, un merci plein de tendresse. Pour la première fois de ma vie, mon cœur balançait.

//J'espère que vous aimez toujours la suite. Continuez d'envoyer des mails ça fait toujours plaisir. Pour information, l'histoire se fera en 10 épisodes pour la raison que je n'ai plus vraiment le temps de continuer cette fiction donc attendez vous aux rebondissements et à un fin proche. Merci encore pour les lecteurs ! Bisous !\

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)