14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

L'esclave et le seigneur

Cette histoire se déroule en 1297. Je m'appelle Neto et je viens d'une île particulière : j'ai été élevé par des hommes venus d'autres terrres. Mon île aurait été colonisée il y a un siècle. Moi je n'ai que 19 ans et je n'ai ni parents, ni famille. Je suis un des nombreux hommes colonisés de l'île. D'ailleurs il n'y a que des hommes ici. Je ne sais pas à quoi ressemble une femme.

Depuis mon enfance, je suis instruit et construit par des hommes richement vêtus. Moi je suis pauvrement vêtu et jr ne sais pas pourquoi nous devons tous obéir ainsi. Toujours, je me suis posé des milliers de questions sur mon existence et mon rôle ici. Mais de réponses je n'ai eu que des coups de bâtons. Je sais juste que demain, j'ai 20 ans et que je pars d'ici. Mais je ne sais pas où.

Ce jour venu, nous avons tous été attaché et traîné dans un bateau. Ceux qui ont refusé d'obtempérer ont été sévèrement punis. C'est là que j'ai réalisé que nous étions plus nombreux que ce que je pensais. Une fois monté dans le bateau, on nous a descendus dans la cale. Là il nous a été demandé de nous dénuder. Je ne comprenais pas mais tous le faisait donc moi aussi. Une fois nu, on m'a inscrit un numéro sur l'épaule : 494. Je me sentais de plus en plus comparé à une bête. J'ai essayé de comprendre mais personne ne me répondais. Puis on m'a poussé dans une cellule exiguë et froide.

Le bateau a tangué pendant une éternité. Certains étaient malade même. Moi j'étais d'un coup terrifié par cet inconnu que je ne pouvais voir.

Puis tous c'est arrêté. Dehors, du bruit, des voix. Qu'est-ce là ? Je ne comprends rien.

Un homme est entré et nous a hurlé de nous mettre debout prêt de la porte de la cellule.

Quelques minutes après, des hommes encore plus richement vêtus que ce que je connaissais sont entrés. Puis des femmes, enfin je crois. Ils nous dévisageaient, nous jaigeaient. Puis je compris qu'il nous monayaient, nous achetaient. C'est là que j'ai su à quoi je servais.

Un homme, jeune, s'est planté devant moi. Un brun, aix cheveux courts, bien bâti,sans mieux que moi, avec des yeux étincelants de jaune, de l'or en somme :

"Combien pour celui là ?"

Le marchand lui a répondu :

"Celui là ?! On m'a dit qu'il était trop intelligent et curieux ! Il ne vaut qie des malheurs."

"Ce n'est pas là l'objet de ma question ! Combien dis-je !"

Sa voix, son ton, son regard sur moi,j'étais envoûté !

Le marchand a balbutié mon ... prix :

"500 écus ..."

"Seulement ?! Je l'achète !"

"Vraiment ?! Soit ..."

"Je veux qu'on le couvre aussi."

"Oui mon Seigneur."

Seigneur ?! Qu'est-ce que c'est ?

Il m'achète ? Pourquoi ?! Il est ... tellement beau !!

Rapidement, je suis sorti sèchement de ma cellule et habillé de guenille poisseuses. Puis on m'a traîné violemment dehors.

"Eh doucement, je l'ai payé, prenez soin de lui !"

"Pardon Seigneur."

Jamais on ne s'était inquiété de moi !

Dehors, le sol était teint de pierres taillées et soudées entre elles. Les bâtiments était immense et teint de pierres. J'ai du monté dans une machine sur roues et tirée par deux animaux étranges. Je suis resté bête devant eux. Une voix familière m'a chuchoté :

"Ce sont des chevaux. Monte vite. Je t'en montrerais d'autres ailleurs."

J'ai pénétré dans la machine et le "Seigneur" s'est posé à mes côtés.

"Tout va bien ?"

"Euh ... oui."

"Bien. Au château ... vite !"

Château ?! Qu'est-ce encore.

Il est à côté de moi. Si proche. Il ne parle pas. Nous avançons dans les bois. Puis nous arrivons à une immense bâtisse qui doit être le château.

Il me quitte et des femmes me traîne en pouffant. Je suis emmené rapidement vers des sanitaires où je suis déshabillé, lavé de toute part, rhabillé, nourrit et ... laissé là.

Je ne savais pas quoi faire ni où aller. Je restait debout au milieu de la pièce immense et froide.

Puis la porte s'est ouverte. Mon Seigneur est entré d'un pas assuré et à refermé derrière lui. Il était moins habillé que plus tôt. Il avait une chemise lâche dont les deux premiers boutons étaient ouverts. Je pouvais distinguer une chaîne à son xou,sûrement d'un métal rare. Le haut de son torse est glabre et propre. Il m'a sourit et m'a dit :

"Je suis Thomas, Seigneur de cette contrée. Je suis ton maître et tu devras m'appeler ainsi. D'accord ?"

J'ai bafouillé un "oui maître".

"Bien. Quel est ton nom ?"

"Neto maître."

"Discipliné en plus. De mieux en mieux ! Si je t'ai choisi, c'est parce que tu me plais bien et que je cherche quelqu'un pour assouvir mes actes intimes. Je vais dès maintenant t'initier. Dénude-toi !"

Je n'en croyais pas mes oreilles. Les sentiments nous animent. Est-ce possible ? Mais je n'y connais rien. Il veut m'apprendre, mais quoi ?!

Jebme deshabille lentement, un peu gêné d'être nu devant lui.

Une fois fait, il s'approche, tend sa main vers mon visage et me le caresse doucement. Je ferme les yeux et frémis. Sa main est d'une douceur incroyable. Il me caresse les cheveux et le coup. Mon corps se tend, tout comme mon sexe qui durcit doucement. Il descend sur mon épaule et mon bras, me prend la main et délicatement l'embrasse. Ses lèvres sont exquises sur ma peau.

Puis il passe sur mon torse et mes tétons qui pointe rapidement sous ses doigts. Il me caresse les abdominaux, s'attardant sur chacune des parties de mon corps.

"Je vois que tu aimes ça. Je savais que je ne me trompais pas."

Il parle doucement et sa voix finit de dresser chaque poil de mon corps et mon sexe qui n'a jamais été aussi dur.

Mon sexe, il le saisit soudain à pleine main et tire doucement dessus. Un liquide perle au sommet de mon chibre. Il prends la goutte sur son doigt.

"Ouvre-la bouche."

Je m'exécute. Il y met son doigt et la goutte, divin nectar salé et amer, mais doux aussi.

"Suce."

Il excite tous mes sens.

"Maintenant à genoux !"

Je tombe à ses pieds. Il n'a d'ailleurs rien aux siens. Je remarque une bosse surle tissu qui recouvre ses jambes. Il est dans le même état que moi.

"Tire sur la ficelle."

Je tire et son pantalon tombe à ses pieds. Il est nu en dessous. Son sexe maintenant libre se dresse fièrement. Il est impressionnant !

Il le saisit et me caresse le visage avec. Puis il titille mes lèvres et ma bouche. Je goutte pour la première fois à ce plaisir. Machinalement j'ouvre la bouche. Il m'enfonce son sexe et caresse ma langue.

"Ferme la bouche dessus moi. Tu vas aimer. "

Doucement, il fait quelques aller et venus dans ma bouche. Je prends un plaisir infini.

Sa main derrière ma nuque, il bloque ma tête et m'imprime un rythme tantôt lent, tantôt effréné. Je m'habitue doucement, même si ma bouche se crispe et me fait mal. Je grimace doucement. Il comprend que ma bouche fatigue. Il se retire et me relève.

"Tu es un bon garçon. Tu mérites une récompense !"

Par le menton il me tire à lui et sa bouche vient directement au contact de la mienne. Sa langue se fraye un chemin jusqu'à la mienne. Là commence une longue et divine étreinte qui pour moi a duré une vie entière.

J'ai alors croisé son regard brûlant d'ardeur. J'ai cru défaillir.

"Deboutonne ma chemise."

Sans un mot, je retire un à un les barrages qui entravent une vision de rêve. Une fois ouverte, il fait tomber sa chemise et se retrouve nu devant moi. Le paradis se trouve devant moi.

"Leche moi maintenant."

Sans hésitation, je fais courir ma langue sur son corps entier. Chaque millimètres de peau a été parcouru. Je n'avais jamais vu des abdominaux aussi saillants et des pectoraux autant sculptés. Le tout d'une finesse presque parfaite.

"Couche toi sur le sol."

Je glisse à terre et il vient se coucher sur moi. Mon corps caressé par le sien, son sexe pénètre soudain mon intimité. Je hurle de douleur. Je suis violé mais consentement. Il plaque sa main sur mon visage et m'embrasse pour taire ma douleur.

"Laisse toi faire, ça ne va pas durer."

Effectivement, au bout de quelques secondes, la douleur fait place au plaisir et au délice. Je sens son sexe en moi frotter contre les parois de mon anus, jusqu'à mes organes internes.

Doucement, le rythme augmente. Vite, plus vite, encore, il finit par me piloner l'anus. Il sue et moi aussi. Il râle et hurle comme un fou. Moi je geins et pleure mon plaisir et la douleur des à coups. Soudain, la tension se fait des plus vives et un flot chaud m'inonde à l'intérieur. Il hurle sa jouissance et je me remplis jet par jet.

Il s'effondre sur moi, essoufflé. Son sexe reprend sa forme normale et sort de dans moi. Son liquide coule sur le sol.

Au bout d'une minute, il se tient sur ses bras et m'embrasse vigoureusement. Sa langue chaude m'inonde à nouveau de plaisir.

"Tu as été parfait. Je suis content de toi."

Il se relève, dégoulinant de sueur et me prend dans ses bras. Il m'accompagne dans la baignoire et la rempli.

De ses chaudes mains, il me lave le corps, jusqu'à me pénétrer encore de son doigt pour me nettoyer.

Pour finir, il m'essuye, s'essuie, s'habille de son bas et me porte jusqu'à sa chambre.

Il me couche son lit immense et se couche nu près de moi. Il me tire à lui et me prend dans ses bras.

Je m'endors rapidement, exténué mais heureux. Cette vie me plaît déjà.

PtitGayCurieux

loginlive2011@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : La fôret - Mon employé - Chaudes vacances - Le meilleur ami de mon frère - La grange - Voyage scolaire - Pute à domicile - Chaude chambre d'internat - Chienne de compagnie - Mon professeur de philo - Le vendeur - Maxime et moi - Jonathan et les hommes - Ludo - Colocation - Fouille au corps - Mon correspondant - Un bon secrétaire - Les toilettes de la FAC - L'esclave et le seigneur - Ce voisin pas très sympa - Fût pris qui croyait prendre - Attouchements consentis - Abusé dans les vestiaires - Mathématiques - Le vendeur de voiture - Promenade nocturne - Inauguré par mon frère - Le sous-marin - L'île de la tentation - Le châtelain - La colonie de vacances - Révisions particulières - Sous le bureau de mon banquier - Simon le handballeur - Dérapage avec mon coloc' - Comment pervertir un mannequin ? - Soirée trop arroséeFin de journée dans l'ascenseur - Le beau Fabien - La fenêtre d'en face

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)