12 Déc.
+ 67 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un été dans la fournaise

Épisode 1

Comme les autres expériences rapportées ici, tout ce qui suit m'est réellement arrivé. J'essaie de ramener ces expériences et sensations au présent avec autant de précisions que possible, dans la mesure de la qualité de mes souvenirs.

L'été approche, nous sommes fin Juin lorsque je me mets en quête d'un job estival, pour mettre de l'argent de côté pour l'année scolaire suivante. Pas réellement motivé par la perspective de passer mon été à servir des clients ou à animer des activités pour enfants, je ne pousse guère loin mes recherches, préférant me concentrer sur les après midi chargées de beach-volley, baignade et tranches de rigolades avec les copains.

21 ans, 1m73, 75 kilogrammes d'un corps sportif et viril, poilu sur le torse et les jambes, barbu d'une semaine, voilà comment tout le monde me voit à cette période là. Tout le monde, excepté ceux qui s'intéressent plus spécifiquement à certaines parties mon corps. Voilà comment je fait aborder par JP sur un site de rencontre un an plus tôt. Il s'extasiait devant mon derrière bombé, valorisé par les strings que je portais et continue à arborer régulièrement. Une furieuse envie de me sauter transpirait de toutes les communications que nous avions eues sur le site à intervalles indéterminés pendant cette année. Je n'y avais jamais donné suite : trop vieux (58 ans), trop loin (1h de voiture), trop gros, trop gentil ("mon bébé"...voilà bien un surnom qui ne m'a jamais ouvert l'appétit, sexuellement parlant).

Mais début Juillet, un nouvel échange s'ouvre sur le net entre nous. Petit passage en cam pour lui faire admirer mon nouveau string ficelle blanc, il s'excite. Nous échangeons sur des choses du quotidien, j'en profite pour faire part de ma recherche infructueuse d'emploi saisonnier. Immédiatement, il saute sur l'occasion : il est propriétaire de plusieurs entreprises de vente, il embauche des saisonniers et il peut me pistonner quand bien même je n'ai jamais travaillé dans la vente. Le poste est à côté de son domicile, c'est à dire à une heure environ de chez moi, trop loin, lui dis-je.

Ne perdant pas le Nord, il renchérit en me disant qu'il peut me loger : son domicile comporte une dizaine de chambre, piscine, magnifique jardin, cave à vin, jacuzzi, salle de musculation...et son entreprise est reliée par un chemin à sa demeure. Il me dit que deux des employés habitent également sur place, un pour l'été, l'autre à l'année. Je questionne le loyer : pas de loyer, sinon en nature.

Percevant l'aubaine (2 mois de salaire bien payé, pas de sorties financières, pas loin de chez les amis pour faire du beach-volley...et cela en échange de quelques coups de bite), je saute sur l'occasion. Rendez-vous est pris pour le lendemain, chez lui, pour qu'il me présente la maison, le poste, etc.

Me voici donc arrivant devant un superbe mas, devant lequel est garé un gros pick-up. Le jardin est effectivement splendide. J'envoie un SMS et sors de ma voiture avec mon sac d'affaires. Alors que je passe la porte d'entrée, je suis accueilli par mon hôte, torse nu, short et tongs, il arrive visiblement de sa baignade. Ravi de m'apercevoir, il m'embrasse sur le champ. C'est mon premier baiser avec un homme étonnamment, je n'avais jamais n'ai voulu nous trouvé cela excitant auparavant. Mais sa virilité débordante lors de cet acte me fait tout de même un peu d'effet.

Il me montre ma chambre, j'y dépose mon sac et immédiatement, il me conduit à son entreprise. Sur place, je rencontre le boss et mes futurs collègues. Le contrat m'est donné, 1700€ nets mensuels, ça vaut la peine ! Retour à la demeure. La chaleur est écrasante, nous transpirons. Il me propose une tête dans la piscine, je m'apprête à aller chercher un short de bain mais il me retient : pas besoin. Arrivé au bord du bassin, je découvre un jeune homme, la trentaine, en train de se prélasser et d'exposer sa peau déjà hâlée sur une chaise longue, entièrement nu. Je comprends mieux pourquoi nous n'avons pas besoin de short : ici, tout le monde est nu ou en sous-vêtements.

Je décide de me baigner en string, suivi attentivement par Micka du coin de l'oeil pendant qu'il continue de faire bronzette. JP rentre et ressort, nu, me permettant d'entrevoir son gros gland, bien que sa queue ne soit pas impressionnante. Nous nous retrouvons derrière la maison, dans le jardin, pour dîner. Il a préparé lui-même le repas, délicieux, et a sorti pour l'occasion un chablis d'une douceur incroyable et enivrante. Il m'explique à cette occasion que la majorité de ses employés sont gays et/ou lesbiennes. Il baise occasionnellement avec Micka, qui loge là à l'année, reçoit régulièrement des amis gays pour la plupart.

Mes défenses tombent sous l'effet de l'alcool mais aussi de son bagout : il est de toute évidence doué pour faire tomber les petits jeunes dans son escarcelle. Me voyant plus détendu, il me propose le jacuzzi pour achever de me relaxer. J'accepte et nous nous y rendons sur le champ. Arrivé sur place, il me montre le local, table à massage et salle de musculation adjacente, tout est agréable. Il entreprend de m'embrasser de nouveau, mais cette fois-ci, j'y mets plus de cœur et d'envie. Il perçoit l'ouverture et me recommande de me mettre à l'aise pendant qu'il va chercher quelque chose.

À son retour, il me trouve en string devant le bassin, dépose ses affaires et ce que je percevrai plus tard comme du poppers, et m'emballe de nouveau. Il me prend maintenant carrément les fesses à pleine main et son membre se dresse rapidement. M'incitant fermement à me mettre à genoux, je commence activement à engloutir son gros gland, prenant bien le temps de lécher partout autour, descendant le long de sa queue jusqu'aux couilles. L'alcool, la chaleur de la pièce me réchauffent progressivement, je m'enhardis. Il s'en rend compte, sniffe du poppers, me le met sous la narine droite, j'inspire, la gauche, idem. Je suis soudain transporté par l'effet de ces inspirations, je lui dévore littéralement la queue, m'étouffant dessus. L'instant d'après, je retire le membre de ma bouche et le supplie de me défoncer.

Il n'hésite pas un instant, me retourne sur les coussins posés à côté du coin jacuzzi et presse son gros gland contre mon trou. L'excitation, l'alcool, le poppers, tout contribue à la dilatation : sa bite rentre sans efforts aucun, malgré le fait qu'il n'y ait eu aucune préparation. Je suis posé les genoux sur les coussins, les coudes sur le rebord de la fenêtre et il s'enfonce rapidement profondément et régulièrement dans mon cul. Je gémis littéralement comme une femelle, ce qui ne lui échappe pas : il y répond en me bourrant encore plus fort. Après quelques instants, il ressort sa queue, me demande de me remette à genoux et de le pomper. Peu enjoué à cette idée, je cède sous la pression de sa main autant que sur le coup de l'excitation, en lien avec les mots vicieux qu'il m'assène ("Goutes donc à ton cul, chiennasse").

Je m'exécute et englouti une nouvelle fois sa queue dans ma bouche. Heureusement, j'avais le cul parfaitement clean, mais la sensation est particulière. Nous nous glissons dans le jacuzzi, il s'assoit et je me positionne sur lui, face à lui, m'empalant sur sa queue. Décidément, si j'avais su plus tôt quelle superbe queue il avait, je serai venu me faire baiser dés le début. Je monte et descend, coup de poppers, échange de langues, je me sens plus décomplexé que jamais. Dans la ferveur du moment, je lui lâche que je veux être sa pute. Il rigole et me dit que je le suis déjà. Je suis super excité, je bande, sa queue continue de me labourer à mesure que je fais des aller-retours dessus. Je finis par jouir dans l'eau, sa queue encaisse les contractions de mon anus sans rien lâcher pour autant.

Nous sortons et il me positionne sur la table de massage, placée en position basse, relève mes genoux sur ma poitrine, et découvre mon trou totalement offert à sa queue. Moi même, je perçois que je suis ouvert, mais malgré cela, son gros gland doit encore se frayer un passage, l'arrachent un petit cri et un mouvement de recul peu efficace, car JP me tient fermement. Il me glisse au passage que ça fait toujours cet effet au début, mais qu'à la fin de l'été j'encaisserai sans problème. Je commence à entrevoir que l'été sera long. Il me laboure littéralement, sans ménagement, j'utilise mes mains pour mieux écarter mon cul bombé et accueillir sa queue bien tendue.

Alors que je sens que la fin approche, et qu'il va me remplir le cul de sperme, je tourne la tête sur le côté sous les coups de boutoir et j'aperçois Micka derrière la vitre, tranquillement en train de profiter du spectacle et de se branler. Alors que je m'apprête à le faire remarquer à JP, il se retire prestement et m'ordonne de me placer à genoux devant lui, ce que je fais instantanément et je reçois trois grosse rasades de sperme dans la bouche. Il me dit que je peux avaler si je veux, il est clean. Dans le doute, je m'approche d'une plante en pot pour recracher dans la terre, lorsque je vois Micka qui secoue négativement la tête et lis sur ses lèvres "Avale salope". Le regardant droit dans les yeux, je déguste ce que j'ai en bouche et avale tout, me léchant les babines. Je vois JP ravi, tout comme le voyeur, qui s'éclipse.

Au petit matin, je me retrouve au déjeuner avec JP, qui m'accueille avec un baiser. La ferveur est retombée, je n'aime décidément pas vraiment être embrassé. Il est nu, m'incite à en faire de même. J'obtiens de rester en string. Alors que j'enfourne une tartine, un homme arrive, tenue de travail. Le jardinier me dit JP, il vit dans la maison d'à côté avec son conjoint. Je suis tout de même peu à l'aise d'être trouvé en string au petit déjeuner. Je le suis encore moins quelques instants plus tard, quand la présentation faire, JP entreprend de raconter la soirée de la veille, n'omettant aucun détail. Je rougis nettement et ne sais plus du tout où me mettre lorsqu'il rapporte mes propos lâchés dans l'intensité du moment : "je veux être ta pute". Le jardinier siffle comme pour souligner l'audace de ces propos, ajoute que je vais être servi puis s'en va.

Alors que je confie à JP que ce genre de situations me mettent vraiment mal à l'aise, il éclate de rire et me glisse qu'il a bien vu comment j'avais réagi à la présence de Micka derrière la vitre. Ainsi, il l'avait vu aussi ! Il s'était bien caché de me le dire. Je rougis de nouveau, comme pris en faute. Il me rassure, me dit qu'ici, les gens sont à l'aise avec leur corps et leur sexualité, je n'ai pas à m'inquiéter d'être jugé. Je voulais être sa pute, je le serai. Alors que je m'apprête à dire que j'ai dit ça sans vraiment le penser, il me devance, ajoutant qu'il a bien senti ce que j'aimais, à savoir être soumis et utilisé selon les envies de l'autre, et qu'il va s'occuper personnellement de moi. Toutes les limites et plaintes n'ont pas lieu d'être : ici, tout est libre. Si je ne veux pas, je dis non. Si je veux partir, la porte est ouverte. Si je reste, j'assume. Cela sera valable pour l'entièreté de la durée de ma présence chez lui.

Dans un rire, il ajoute que pour le reste, il faut que je me dépêche de finir de déjeuner, car je vais devoir lui vider les couilles sous la table avant de partir bosser...

L'été va être long...

Max

d-grayman@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Casting Canapé - Un été dans la fournaise - De Bar à Barre - Vacances grecques

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)