11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 367

Organisations …

Avant de partir j'ai dû organiser ma petite société afin qu'elle tourne sans moi. D'aussi loin, je ne peux gérer en direct tous les rendez-vous de mes collaborateurs. Il n'était pas question non plus d'en laisser la charge à PH. J'ai donc décidé Jonathan d'en prendre la direction pour ces 6 mois à venir.    

Moyennant une augmentation de son salaire de coach (qu'il voulait refuser) et en attendant qu'il se fixe coté boulot (ouvrir une salle de gym, faire coach privé…) puisqu'il a terminé sa formation, il aura de quoi s'occuper.

Sa mission principale est de gérer les rendez-vous de mes escorts, faire le relationnel avec les clients et clientes et si l'occasion se présente un peu de recrutement. Mais pour ce dernier point il devra avoir l'aval de PH.

Les premiers échos qui me parviennent me prouvent que j'ai fait le bon choix. Tout d'abord il connait la totalité de ma clientèle, deuxièmement il est respecté de tous ses collègues et pour finir je le sais très sérieux.

Avec André qui m'envoie mensuellement les rapports financiers de mes deux entités je suis serein.

USA :

A Berkeley l'intégration s'est faite sans difficultés particulières. Contrairement aux autres étrangers, ma « pré-intégration » fait la différence et aussi le fait que durant la première quinzaine je me sois essayé aux différents sports proposés.

Sans être connu comme le loup blanc, je suis le « frenchie qui se bat comme un pro ». Et même si c'est leur section (arts martiaux) qui me capte, je tiens à essayer le plongeon avec Tyler.

Je peine un peu à rentrer dans l'académisme de leur façon de pratiquer. Trop souvent j'utilise des mouvements ou des coups provenant de disciplines sœurs !

Un des partenaires de combat (Robert) s'étonne que je connaisse certaines prises qu'il sait avoir été développées par leurs Navy-Seals (son frère en est un). Sans trop entrer dans les détails, je lui explique que j'ai deux copains qui ont fait un stage commando avec eux et qu'à leur retour, ils nous avaient appris quelques prises.

Du coup, quand son frère revient chez ses parents, il m'invite un WE.

Le frère (Donovan) est une montagne de muscle !! Avec mes 85Kg je suis tout petit ! A 27ans, Il est lieutenant et fait dans les 1m95 et me prend bien 15 à 20Kg de masse. Robert me présente comme un combattant atypique qui ne rentre dans aucunes disciplines de leur section.

Don nous entraine vers un des garages qu'ils ont transformé en salle de sport. Au centre un tatami conséquent leur sert pour la lutte. Torse nu avec juste un short sur les fesses, j'affronte le pro.

Il me laisse attaquer et m'évalue. Mes prises tombent à plat quasiment 9 fois sur 10. Et la 10ème je me demande s'il n'a pas fait exprès de me laisser percer sa garde.

Quand il passe en mode actif, je me retrouve sur le dos sans avoir vu le coup venir. A nos côtés, Robert est mort de rire.

Don me tend la main et me relève. Il m'explique que ce que je sais faire est intéressant mais qu'il serait temps de passer à la vitesse supérieure.  Quand je lui dis que ça m'a quand même permis de mettre à terre un « bœuf » Anglais lors des 24h du Mans moto et de mettre à mal quelques mecs mal intentionnés, il me répond que ce n'était que des amateurs.

Au diner, il nous dit qu'il avait entendu parler de mes deux copains. Même sans connaitre leurs « trucs » de commando, ils avaient impressionnés ses collègues. Quand il me demande comment je les connais, je lui dis qu'ils sont tous les deux escorts pour ma boite et que l'apprentissage du combat avait commencé pour que mes « employés » soient tous à même de se tirer de situations imprévues.

Devant leur incompréhension, je précise que la majorité de mes escorts est plutôt jeunes 18- 25 ans et que mes clients sont plutôt eux dans la 50aines et parfois plutôt massif et pas que de la bite. On ne peut pas faire plus clair !

Les deux me disent qu'ils n'ont pas de problème avec « ça ». Don me dit même que j'ai bien fait, et que s'ils se battent tous comme moi, ils ont déjà le niveau pour se débarrasser de pas mal d'individus.

Je leur raconte l'anecdote de mon petit beau-frère et de son copain qui ont envoyé 4 mecs à l'hôpital. Ça les fait bien rire.

Le dimanche, alors que Robert me propose de passer la journée avec lui et des copains de collège, Don lui dit qu'il va exploiter mon potentiel. Je reste donc avec mon Navy Seal personnel. 

Petit déjeuner composé d'un litre de protéine puis on attaque l'échauffement, 1h à suer sur les machines de cardio !!

On passe enfin aux choses sérieuses. Pendant deux heures, il m'explique des prises et on les teste. Il est super pédagogue et j'arrive à le faire tomber plusieurs fois (bon quand il ne résiste pas trop).

Midi, pause. Devant un T-bone d'un Kg, on parle de choses et d'autres. Il me demande comment je suis venu à diriger une boite d'escort. Puis ça glisse sur les désirs des clients. J'explique que je donne dans le jeune mec plutôt musclé, imberbe avec de grandes capacités d'accueil et j'ajoute « comme moi ».

Tous deux revêtus d'un simple short serré, je ne peux m'empêcher de lui faire remarquer qu'il bande. Pour louper un morceau pareil il aurait fallu être aveugle. Son sexe repousse le tissu au-dessus de sa cuisse gauche sur plus de 20 cm. Son gland est parfaitement moulé et enfle le tissu de 5mm de plus.

Je lui rappelle que j'ai été le premier Escort de ma boite et que s'il le désir je ne serais pas contre un « corps à corps ». Il comprend l'allusion, hésite et me dit que Robert ne rentrera probablement pas avant la fin d'après-midi.

Si je comprends bien à mon tour, c'est un oui à ma proposition. 

Sans fromage ni dessert, on retourne sur le Tatami.

Ça démarre avec un peu de lutte où je cède très vite et sur le dos me laisse dominer par la « bête ». Il me surprend à me rouler un patin avec la langue. Contre ma cuisse je sens sa barre brulante.

Je le retourne (il se laisse faire !) et descend sur ses pecs. Il gémit dès que j'attaque ses tétons. Je descends encore, impatient de voir l'objet de mon désir. Avec beaucoup de mal, même s'il décolle ses fesses du sol, je retire son short. Une bite d'environ 23 x 5/6 vient claquer sur ses abdos. Je me jette dessus et l'enfourne jusqu'à l'os. Reflexe, il pousse son bassin pour m'en mettre plus et ses mains viennent retenir ma tête.

Il me relâche juste avant que je ne meurs étouffé ! Me prend sous les aisselles et me remonte pour me galocher à nouveau.

Il me traite de «  crazyman », que c'est la première fois qu'il réussit à la mettre entière dans une bouche. Rien que des petits joueurs les « locaux » !! J'y retourne et il est moins brutal vu qu'il sait que je le refais quand il veut.

Il me surprend à nouveau en m'attrapant et en me plaçant en 69 pour me sucer simultanément. Bien qu'il donne dans le genre pompe à vide (il n'y a pas grand-chose de doux dans le bonhomme) je bande comme un fou. Rapidement il s'attaque à ma rondelle et là aussi  c'est avec de grands coups de langue qu'il me la lubrifie.

Quand je me sens prêt, je prends l'initiative. Il est toujours dos au sol. Je me retourne et enjambe sa taille. Je me penche pour lui rouler une pelle et lentement pousse mes petites fesses vers son sexe. Très vite son gland bute dessus. Je joue avec de petites pressions sur son gland venu très naturellement se placer pile au bon endroit.

Il tend le bras vers son short et en sort une kpote. Sans quitter ses lèvres, je la lui enfile et, aussitôt m'enfonce son gland dans l'anus. Putain d'effet !!! Ma rondelle s'est refermée sur lui et sa compression fait rugir Don qui m'attrape par les hanches.

Sans précaution, totalement dominé par ses instincts, il me plante ses 23cm bien profond.

Je le sens passer et ne peux retenir un cri proche du hurlement. Entre douleur et plaisir mon cerveau n'arrive pas à se décider. Comme il reste quelques minutes sans bouger, c'est le plaisir qui prend le pas. J'arrive à me détendre et commence à « trotter » sur ma monture (plutôt mon monteur).

De son côté il reprend ses esprit et décide de mener la danse. Il se redresse, sans sortir de mon cul, il se lève, mes 85Kg n'ayant pas l'air de peser plus que ça. Je m'accroche à son cou le temps qu'il me porte jusqu'à un banc de muscu sur lequel il me dépose. Mes chevilles arrivées sur ses épaules, il me défonce en beauté.  Je le sens quand même retenir ses coups de bassin bien qu'il s'enfonce totalement à chaque fois. Son visage est différent dans le plaisir, plus jeune. Il plante ses yeux dans les miens et me dit que je suis le meilleur coup qu'il ait jamais tiré (bon la poésie n'est pas son fort). De mon côté je le situe dans les 10 meilleurs mecs qui m'ont défoncé la rondelle.

 Il fait glisser mes épaules vers le sol, retenant de sa bite mon cul à hauteur du banc. Petite baise en chandelle avant qu'il ne se retourne et m'encule façon chien en rut. Même là son gros gland frotte ma prostate à chaque passage.  Quand je le préviens qu'à force je vais me juter dessus, il décule complètement provoquant la chose. Je m'en fout des litres sur le torse et le visage.

Debout ma tête entre ses pieds, il se branle une fois et m'asperge de son jus. Question quantité il est pas mal non plus. Il m'allonge et vient me recouvrir de son corps. On colle !

Après un bon ¼ d'heure, il se met sur les coudes, me regarde et me dit qu'il comprend qu'on lui ait dit que les deux « frenchies » étaient bon aussi du cul si c'est moi qui les ai formés.

Je lui demande « gay ?», réponse « non t'es mon premier mec ». Je suis flatté, on a quand même baisé pendant 3h1/2 !

Passage sous les douches et reprise doucement des clefs apprises le matin même.    

 C'est alors que Robert nous rejoint. Quand il entre dans le garage il trouve une forte odeur de sperme frais. On a beau faire les innocents, il est sûr que nous avons baisé. Don finit par admettre la chose sans que ça provoque de drame.

Pour lui montrer qu'on avait quand même travaillé aussi, je combats avec lui et arrive à le plaquer au sol avec mes nouvelles prises.

Avant de partir, Don me fait promettre de revenir avant qu'il ne termine sa permission. Bien sûr pour que je m'améliore en combat ! Rires de robert qui ajoute en prenant la voix de son frère « j'ai trop aimé te défoncer la rondelle » et malheureusement pour lui, il ne s'est pas écarté assez vite et se retrouve plaqué au sol.

Je profite qu'il soit maintenu fermement pour me pencher et lui faire un bisou sur les lèvres. Je conclu par un « t'es jaloux, t'en veut aussi ?» qui désarme les protagonistes. Faut dire que Robert est pas mal non plus !! (Déso on ne se refait pas !).

Durant cette permission, je le reverrai encore 2 fois, autant pour le sport que pour le « sport ». Je crois que ce qu'il a le plus apprécié chez moi ç'aura été mes gorges profondes et moi, sa merveilleuse utilisation de ses 23cm.

De mon côté, j'ai laissé tomber le club de combat avec l'aval des coaches pour intégrer plus sérieusement l'équipe de plongeon. Tyler est ravi de me présenter ses potes. Plus fins que les combattants, ils ne manquent pourtant pas de musculature. Du coup, là, je détonne par mon physique plus « rond ». Le coach principal me prend en charge et je montre mes faibles connaissances en plongeon mais aussi mes compétences de nageur. Si les premières le laissent de marbre, il me dit que je ne suis pas ridicule en crawl et en papillon. Je lui explique que j'ai, en France, un maitre-nageur particulier 2 x par semaine mais que ma piscine ne fait que 25m.

Il me fait nager avec l'équipe. Mes performances me placent dans le milieu du tableau, ce qui est déjà pas mal pour un mec qui passe plus de temps à soulever des barres et à se battre qu'à nager. Tyler est tout fier d'avoir amené un Français qui se défend bien.

Et le plus, ils sont tous en maillots de bain moulant !!

Le plongeon c'est finalement super technique. Il ne suffit pas de tomber dans l'eau la tête et les bras en avant mais de réaliser des figures. On passe aussi un bon moment sur les trampolines pour exécuter les sauts, les vrilles.

A 3 m le temps de chute est très court et je n'arrive pas à placer mes rotations. Le coach m'envoi sur le plongeoir de 10m ! En fin de séjour, j'arriverai à exécuter quelques sauts sympas et surtout j'aurais passé de bon moment dans l'équipe (avec l'équipe, pour ceux qui s'imagineraient que je les ai tous enculé).

Bon c'est vrai que je m'en suis fait quelques un quand même.

Mais c'est avec Tyler et Dane que je traine le plus. Ils m'ont fait visiter tout San Francisco, de Mission au sud au Golden Gate et de la baie à l'océan. J'ai été ému par le monument dédié au homos exécutés dans les camps Nazi, impressionné par leur musée de la légion d'honneur qui contient un bon nombre d'œuvre de Rodin et amusé par les phoques du pier 29. Bien sûr j'ai été voir les Pink Ladies, ces maisons victoriennes les premières peintes de couleur.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)