19 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 466

Fab : premier contrat-2

Réveil le dimanche, putain il est déjà midi !! Je suis seul dans le lit. J'enfile le peignoir et part à la recherche du client

L'appartement est immense. Je passe les portes ouvertes : personne. Je frappe à la seule porte fermée et entre après y avoir été invité. Mon client est derrière son bureau en costard alors qu'on est dimanche !! Il se lève et me dit de le suivre. Dans la cuisine m'attendait un brunch. Je m'excuse de m'être levé si tard. Il rit car nous nous étions endormis à 4h !!

Comme je compte bien me refaire sa queue avant de partir, j'attaque avant de manger. Je tends le bras et ma main atteint sa braguette. J'empoigne son sexe qui pend derrière le tissu. Il gonfle sous la pression de ma main. Il essaye de reculer et de me dire que j'ai déjà rempli mon contrat mais je ne le lâche pas.

Je lui dis que si c'est pas pour lui alors qu'il me laisse, moi, en profiter. Il me laisse faire. Comme il n'est pas si mal foutu que ça pour un sédentaire de 50ans, je le mets à poil et l'entraine dans son salon. Je le pousse dans son canapé et à genou entre ses jambes écartées, je fini de faire raidir sa bite. Comme la veille je me régale de faire pénétrer son gland au plus profond de ma gorge. Je tente même un record d'apnée et c'est lui qui, inquiet, retire ma tête de son entrejambe. Je dois être un peu rouge sur le coup ! Je reprends en mode « normal ».

Je prends l'initiative de changer un peu. Je me recule et part dans le coin repas pour me coucher dos sur la table ma tête en dehors du plateau. Il comprend et me rejoint. J'attrape sa bite et la présente devant ma bouche. Il pousse et j'avale dans cette nouvelle position. Il pose ses mains sur mes pecs et bascule son bassin pour écraser ses couilles sur mes yeux. Je l'entends gémir quand son gland vient se bloquer tout au fond. Moi je suis confortable et peux garder la position un bon moment. Il le sent bien et en profite. Parfois il recule pour ne laisser que son gland dans ma bouche et là, ma langue entre en jeu pour lustrer la surface. Quand je me mets à le « machouiller », il se retire en me disant que j'allais le faire jouir.

J'attends patiemment qu'il me gave à nouveau. Il rit quand je lui promets d'être sage et s'enfonce à nouveau en moi. 

Je tiens parole une bonne demi-heure avant que cela ne dérape à nouveau ! Cette fois je masse son gland profondément enfoncé par une salve rapide de déglutitions.

Cette fois, il recule de moitié seulement et je le sens se coucher sur moi. Je suis surpris qu'il vienne me rendre la pareille. Ma queue qui bande ferme se retrouve kpoté de chair. Lui aussi ne se défend pas mal, même si je suis meilleur !!

Cela fait bientôt une heure que je le suce. Ma mâchoire commence à fatiguer, je rends les armes, entre hier et maintenant…       

Comme personne n'a encore juté et que mes couilles s'alourdissent ce qui est aussi le cas du client (je les avais sur les yeux et j'ai bien vu qu'elles gonflaient), et que je sens ma rondelle en forme, je le repousse sur le canapé et m'assois de face sur sa queue (Kpoté bien sûr). J'abuse des ressorts et profite de leur inertie pour sauter sur sa bite.

Il me traite d'obsédé mais je ne m'arrête pas pour autant de faire coulisser son gros mat dans mon trou. Sa bouche cherche la mienne et il me tient fermement par le cou pour que nos dents ne s'entrechoquent pas malgré ma cavalcade.

Ça m'achève ! Sa langue qui bataille avec la mienne, son gland qui tape ma prostate, j'explose le couvrant de sperme frais ! Je n'ai pas fini de juter qu'il plaque mes fesses sur ses cuisses et que tout au fond de moi, il remplit sa kpote.

Mort je suis ! Et surtout j'ai faim !!

Je commence par lécher son torse, un peu de protéines ça fait toujours du bien. Quand j'arrive à laper les derniers ml de mon sperme qui a giclé jusque sur son cou, il baisse la tête et me roule une pelle. M'empêchant de reculer de sa main plaquée derrière, il goute à mes spermatozoïde encore frétillants !              

Quand il me relâche ma bouche est vide et lui propre.

Je vide sa table de cuisine de tout ce qu'elle portait. Café, omelette, bacon, croissants et pain au chocolat, tout y passe à son grand étonnement. Moi non, il est 15h30 et j'ai rien dans le corps depuis la veille !

C'est assez paternellement qu'il s'inquiète que je vais être malade !! Il ne connait pas l'animal.

Je fais ma petite valise quand il s'amène avec un porte-costume en cuir de chez Hermès dans lequel il range le costume qu'il m'a fait faire. Il me dit d'emmener tout ça et me tend en plus un boitier long dans lequel je trouve une belle montre suisse.

Je suis tout content quand il me dit que c'est parce que j'ai été particulièrement bon et qu'elle va remplacer avantageusement ma montre simplement fonctionnelle.  

Retour en 1ère classe comme à l'aller. Je dois avoir quelque chose de changé ou bien c'est mon regard sur les choses qui est différent mais je trouve qu'on me regarde plus. Les femmes et même certains mecs qui me croisent semblent me dénuder du regard !! Je dois être un peu parano !!

Dans le train, je suis dans un box 4 places avec 1 quadra et 2 trentenaires qui doivent travailler pour la même boite si j'ai bien compris les bribes de conversations.

Les écouteurs sur les oreilles je m'isole jusqu'à ce que je remarque que mon voisin d'en face (1 des trentenaires) fait une fixation sur mes cuisses et même un peu plus haut !

Les yeux entrouverts, je le surveille. Il se reprend mais assez vite se focalise à nouveau sur mon paquet. Ça me fait bander et je commence à être à l'étroit dans mon jeans. J'ouvre grand les yeux et quand je chope son regard, il ne peut s'empêcher de rougir. Ça me confirme qu'il était bien en train d'imaginer des choses sur ou avec moi.

Sasha m'a dit que j'étais libre question sexe tant que je faisais attention sanitairement parlant. J'ai des kpotes et du gel  dans mon blouson, je tente.

Je suis du côté vitre. Je me lève, m'étire ce qui augmente encore la visibilité de mon paquet qui se trouve au niveau des yeux de mon futur partenaire. Puis m'excuse d'avoir à sortir. Je fais quelques pas vers le fond du wagon et attend devant la porte des WC. Je n'attends pas 2mn avant de voir arriver mon mateur. Je fais en sorte qu'il soit obligé de passer entre moi et la paroi. Il passe de face et ma queue sent que la sienne est en forme.

Quand il ouvre la porte, je le colle et le pousse. L'espace est exigüe mais j'ai déjà pratiqué.

Je ne lui laisse pas l'initiative. Je le tourne, défais sa ceinture et baisse son pantalon. Son slip est déformé par sa bite bandée. Je la libère et son gland vient coller ses abdos. Dans les 20 assez larges, au moins un diamètre 5, il se taille le pubis et se rase les couilles qui sont alors collées à sa queue.

Quand je plonge, il ne peut retenir un cri étouffé alors que son gland passe dans l'antichambre (ma gorge). Tout comme les autres mecs que je suce, ses mains viennent se poser sur mon crane et pousser pour m'en mettre encore plus.

Il me traite gentiment de salope, d'affamé de la bite, et autres joyeusetés. Quand j'entends fuser un « pute », je me redresse et lui demande si nous avions parlé argent. Surpris, il s'excuse et je le vois débander. Je lui souris, lui dis que je me fais autant plaisir à le sucer que j'espère lui à l'être (sucé). Il hoche la tête sans rien dire et je replonge terminer mon « travail ». Sa bite reprend vite de la raideur sous les massages de ma langue et les aspirations de ma gorge.

Quand il reprend ses mots doux, il exclut l'expression qui m'a fâché. Il ajoute des qualificatifs et j'entends le « salope » s'adjoindre un « belle », des « trop bonne ta bouche » alternent avec des « putain que t'es bon toi ».

Il monte vite et je me fais presque surprendre quand il explose. J'ai juste le temps de m'écarter que son sperme fuse jusqu'au lavabo. Moi j'en suis pas encore là !!  

Il se rajuste et alors que je pensais qu'il allait me laisse seul, il se plaque dans mon dos, m'aide à déboutonner mon jeans et après avoir sorti tout le matériel me branle devant la glace. Son menton vient se poser sur mon épaule gauche alors que sa main droite s'active sur ma bite. 5mn plus tard mon sperme rejoint le sien au fond du lavabo.

Le gland égoutté et rangé, je me tourne et lui roule une pelle. Il est surpris mais me rend le patin et sa langue vient se battre furieusement avec la mienne.

Un coup d'eau sur le visage et nous serions sorti discrètement si l'autre trentenaire n'avait été derrière la porte à attendre son tour.

Moment de gène de mon partenaire qui rougit et bafouille une tentative d'explication peu plausible.

Je chope le second par la cravate et le pousse dans les WC. S'il se laisse sucer lui aussi, il sera moins enclin à outer son collègue !!

Sans lui laisser le temps de réfléchir, j'e repousse ses mains qui voudraient me tenir éloigné de lui, défais son pantalon et y trouve un engin digne de moi (en tant qu'Escort, au moins un 24 x 6). Il bande, le cachotier ! Je l'embouche ce qui fait immédiatement taire ses protestations. Quand son gland passe dans ma gorge, c'est une exclamation de surprise qui lui échappe. Je l'entends me dire que c'est la première fois que ça lui arrive, qu'aucune des meufs qu'il avait pu baiser ne le lui avaient fait.

Je le tiens !!

Bien que je vienne de jouir, mon cul réclame ! Penché en avant j'arrive à descendre jeans et shorty sous les fesses. Le temps de kpoter mon partenaire et je me tourne en positionnant ma rondelle sur son gland. Je n'attends pas qu'il m'encule et je recule pour le faire moi-même.

Dans la glace je vois son étonnement et le plaisir qu'il prend à se retrouver bien serré par ma rondelle. J'ai gagné quand il pose ses mains sur mes hanches et qu'il prend le commandement des mouvements.

De lui pas de mots crus mais il se penche et vient m'embrasser le cou. Sans être lent, il prend son temps pour ses va et vient, profitant de toute sa longueur et m'en faisant profiter par la même occasion. Il est bon à ce petit jeu-là, je bande ! Il se permet juste un « j'adore ton cul ». Il me lime la rondelle jusqu'à juter dans sa kpote avec juste une crispation de ses doigts sur ma taille pour me maintenir bien planté. Comme si je pouvais lui échapper dans cet endroit exigu. Sentir gonfler encore plus le volume qui me remplit me fait jouir à mon tour et je remets une dose dans le lavabo !!

Toilettages, réajustements et quand nous sortons son collègue était là à nous attendre. Avant qu'ils n'ouvrent la bouche, je les remercie tous les deux pour ce moment (on a des lettres ou pas !!). Ça les fait sourire et les décoincent aussi. Le premier rejoint notre wagon après un clin d'œil entendu avec son collègue. 

Le second me demande si nous pourrions nous revoir. Il n'avait jusque-là jamais réussit à enculer une meuf et ma rondelle l'avait vraiment fait kiffer.

Je lui explique que là, je me faisais plaisir donc c'était gratuit sinon j'étais Escort et donc que mes prestations étaient tarifées. Il ne s'étonne qu'à moitié et me demande mes tarifs. Il ne peut se retenir de siffler quand j'annonce les prix de Sasha. En souriant de sa naïveté, je lui souligne ce que je viens de lui offrir. Je le vois réfléchir quelques instants puis il me demande comment me joindre pour renouveler notre « tête à tête ».

Je ne sais pas comment Sasha recrute ses clients et ne veux pas le mouiller avec un inconnu. Je lui donne mes coordonnées en échange des siennes avec promesse de ma part d'une discrétion totale, le monsieur étant marié.

La fin du voyage se passe avec quelques sourires entre nous trois à l'insu du mec plus âgé qui est leur chef.

Sash :

Je remercie Fab de sa discrétion et prend les coordonnées du potentiel client pour vérification par DGSE.

Deux jours plus tard je reçois un mémo avec la situation du mec : 32 ans, marié depuis 5ans, deux enfants de 4 et 2 ans, revenus confortables (suffisamment pour se payer les services de ma société plusieurs fois par an) en comptes séparés d'avec sa femme aux revenus quasi identiques. 

J'autorise Fab à donner mes coordonnées lorsque ce nouveau client l'appellera.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)