18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Thomas, un client habitué

Je m'appelle Vincent, j'ai 25 ans. Je mesure 1m70 pour 67kg, brun, yeux verts, plutôt carré, un peu musclé et imberbe.

Je travaille dans la restauration comme serveur et l'histoire que je vais vous raconter c'est passé il y a 3 ans.

A l'époque j'étais barman dans un pub à Londres. Cela faisait quelques mois que je travaillais dans l'entreprise et comme dans tout pub, il y avait des habitués. Bien entendu, j'étais reconnu car avec mon accent français je ne passais pas inaperçu.

Il y avait un jeune homme, qui avait à peu près mon âge, et qui venait tous les soirs boire un verre avec des copains à lui. Il était un peu plus petit que moi, les cheveux noirs, les yeux aussi, avec une barbe de 3 jours et un sourire qui le rendait absolument irrésistible. Il était de corpulence normale mais apparement très musclé et avait un fessier magnifique. Il s'appelait Thomas. Chaque fois que je le voyais, je ne pouvais m'empêcher de baver. Et en plus d'être beau à souhait, il était adorable. On discutait régulièrement et c'était très sympa. Il m'aidait un peu à améliorer mon anglais.

En général il venait en débauchant sur les coups de 18h, il travaillait dans une banque à côté.

Un jour, je l'ai vu arriver courant de la matinée, ce qui n était pas du tout à son habitude. Il n'avait pas l'air bien, lui qui avait toujours le sourire, ce jour là il avait le visage fermé, ses yeux emplis de tristesse. À sa demande je lui servis la même bière que d'habitude et il partit s'assoir dans un coin.

A cette heure là, le pub était quasiment vide, je demanda donc à prendre ma pause et j'alla m'asseoir avec lui. Je ne savais pas comment aborder le sujet, on discutait mais jamais de choses très personnels. Les banalités habituelles. Et puis tout à coup il se mit à parler, un flux incessant de mots sortait de sa bouche, comme si il ne se contrôlait plus. Il venait de se faire licencier, sa copine l'avait larguer peu de temps auparavant. Bref une période difficile. Je ne pouvais pas rester trop longtemps mais je finissais mon service plus tôt ce jour là, je lui proposais donc que l'on se retrouve après.

Pendant le reste de mon service, je n'arrêtais pas de penser à lui, et le voir assis tout seul dans un coin aussi déprimé, me faisait mal au coeur.

Il buvait les bières les unes après les autres, au point d'être rapidement saoul. Mon patron était très gêné car Thomas ne posait jamais de problèmes mais ce jour là c'était différent. Étant encore plus calme que d'habitude, je proposa à mon patron de quitter plus tôt mon poste et que je rattraperais les heures quand il voudrait et que comme ça je raccompagnerais Thomas chez lui. Il accepta et après un moment de négociation avec Thomas, qui ne voulait pas s'en aller, nous nous sommes mis en route vers son appart.

Il n'habitais pas très loin, il avait un 2 pièces dans une petite résidence moderne.

Une fois rentré dans son appartement je fus surpris. L'endroit était très agréable, décoré avec beaucoup de gout et très cosy, je m'attendais plus à une garçonnière rudimentaire.

Je décida donc de mettre Thomas sur son lit pour qu'il puisse dormir un peu. Une fois dans sa chambre, assis sur son lit, j'entrepris de lui enlever son costume pour qu'il s'allonge. Malgré la situation peu romantique voir même plus que glauque, je pris plaisir à le déshabiller et à révéler son corps magnifique. A chaque bouton de chemise, je pouvais contempler un peu plus son torse musclé et ses abdos impeccables, le tout parsemé à merveille et en nombre idéale de quelques poils virils. Une fois torse nu, je l'ai fait se coucher, lui ai enlever chaussures et chaussettes. Je lui ai défait ensuite son pantalon, laissant apparaître un boxer coloré. Je m'entreprend donc à la tâche de lui enlever son pantalon qui ne fut pas des moindres. Une fois cela accompli, je fus ébahi par le contenu de son boxer. Il semblait que Tom est été particulièrement bien doté par la nature. Après un moment de contemplation, je le mis sous ses draps et commença à vouloir partir.

T:"Non reste avec moi, je veux pas être seul, dit il d'une voix mélangé entre le sommeil et l'alcool."

N'ayant pas trop besoin d'insister:

V:"D'accord je reste. Si tu as besoin, je suis dans le salon, ok?"

Bredouillant d'une voix inaudible, ce que je supposais être un ok, il se retourna et tomba dans les bras de Morphée.

Je suis donc parti dans le salon, j'en ai profité pour regarder ces photos. Il avait l'air tellement joyeux, très sportifs, en voyant son chez lui, je ne l'appréciais que plus encore. Je commençais à tomber amoureux.

Quelques heures plus tard, je fus réveiller par le bruit de la douche. Je m'étais assoupis sur le canapé avec la télé en fond sonore. Je n'osais pas trop bougé ne sachant pas ce que Tom se rappeler de sa matinée.

Je me suis donc assis sur le canapé , mes yeux rivés sur la porte de la chambre attendant l'arrivée de Tom.

Je l'entendis sortir de la douche, puis quelques minutes plus tard, il apparut torse nu en caleçon dans le salon. Il fut saisi quand il m'aperçut. Après une seconde de réflexion:

T:"J'ai donc pas halluciné, tu m'as ramener chez moi! Et en plus t'es resté?"

V:"Oui je ne voulais pas te laisser au bar, et quand j'ai voulu partir tu as insisté pour que je reste, du coup…"

T:"Oui je suis désolé pour ce matin, je ne suis jamais comme ça d'habitude, dit il devenant rouge pivoine.

V:"T'inquiète pas je comprend. Je vais te laisser maintenant, dis je en me levant."

Je ne pouvais pas détacher mon regard de son corps et de la bosse que formé son sexe au repos.

T:"Non reste, tu vas pas partir comme ça. En plus tu dois avoir faim?"

Après un quart de secondes d'hésitation, qui n'en étais pas vraiment.

V:"Je ne veux pas te déranger."

T:"Tu ne me déranges pas, tu as été super sympa, c'est le moins que je puisse faire. Et puis comme ça on fera plus amples connaissances."

Cette idée me ravissait au plus haut point. Il commença à s'avancer vers la cuisine et comme si une petite voix le rappeler à l'ordre, il prit conscience qu'il ne portait q'un caleçon, ce qui n'était pas pour me déplaire.

T:"Je vais peut être aller m'habiller, dit il un peu gêné. Il alla dans sa chambre et en ressortit vêtu d'un short de foot noir et d'un tee-shirt blanc.

Tout en faisant à manger on commença à discuter et à parler de tout et de rien, de notre enfance, de nos études, de nos copines etc… Une fois le repas prêt on s'installa devant la télé. On mangea tout en se moquant du programme télé que l'on regardait puis une fois finit, il me proposa de regarder un film. J'avais tellement envie de rester que j'accepta de suite. Après un léger débat, il mit un film et on s'affala dans le canapé.

Au départ, on était chacun d'un côté, mais plus le film avancé et plus on se rapprochait. Puis je sentis le contact de sa main sur la mienne, cela me fit comme une décharge électrique provoquant un frisson d'excitation. Je n'osais plus bouger, plus respirer. Je sentis ses doigts caresser ma main. Je tourna alors la tête vers lui afin de voir si il s'était endormi, pensant qu'il était dans ses rêves. Mais je fus saisi que je vis qu'il me regardait. Les yeux dans les yeux, on ne bougeait plus. Cela dura quelques minutes qui me parurent être des heures. Puis tout à coup, je vis son visage se rapprocher, il était de plus en plus prêt. Je ferma les yeux et là je sentis le contact de ses lèvres sur les miennes. Je sentis la douceur de ses lèvres, la caresse tendre et sensuel de cette étreinte. Puis il coupa le lien, j'ouvris les yeux et mon regard se perdit dans ses yeux ténébreux.

Il se rapprocha de moi, se mettant tout contre moi, il posa délicatement sa main sur mon visage et le caressa avec une douceur troublante. Sa main sur ma joue, notre baiser repris avec toute la douceur et la sensualité du monde. Mes mains se mirent à explorer son corps, les siennes se perdaient dans mes cheveux, sur mon visage. Je sentais l'excitation montée. A ce moment là, sa langue força délicatement ma bouche venant s'entremêler à la mienne. La tension montait de plus en plus, les caresses se faisaient plus brusques, le baiser plus sauvage. Son corps me fit basculer et je me retrouva allongé sur le canapé. La sensation de son corps contre le mien, de ses baisers mêlés de fougue et de sensualité, son odeur m'enivrant, l'excitation ne cesser de monter. Son bassin se mit à faire des va et vient, faisant frotter, à travers les tissus, nos sexes durcissant. Mes mains se baladait sur son corps, glissant de ses chevaux, à son dos jusqu'à son cul si excitant. Il se redressa et retira son tee-shirt faisant apparaitre son torse et ses abdos parfaitement musclé. Mes mains se posèrent sur ses pectoraux, la sensation de nos peaux l'une contre l'autre ne faisait que faire monter la température. Il me retira également mon tee-shirt, m'embrasse, me lécha le torse. Il reprit ses baisers envoutant, laissant nos corps chauds frotter l'un contre l'autre. Je sentais nos sexes bandants frotter l'un contre l'autre. Ne pouvant plus attendre, ma main descendit le long de son ventre, se glissa sous son short et son caleçon, se retrouvant en contact direct avec son pénis brulant, durci par l'excitation de la situation. Jouant avec pendant quelques minutes, je décida de le faire basculer sur le dos, le mettant à ma merci. Après un baiser fougueux, je descendit le long de son cou embrassent chaque centimètres de son corps. Descendant au fur et à mesure, je lui mordilla les tétons, tout en couvrant son corps de milliers de baiser. La distance me séparant de l'objet de ma convoitise se réduisait de secondes en secondes. J'arriva à hauteur de son short, le baissa légèrement afin de l'embrasser de son bas ventre jusqu'à la base de son pénis.

Puis j'en saisis les bords et lui retira délicatement. Je décida donc de l'en débarrasser laissant ainsi apparaitre son sexe majestueux, un bon 20/5.

Ma main saisi celui-ci et commença à le caresser tel l'objet précieux. Ma bouche s'en approchant, je lécha généreusement ses bourses vierge de tous poils avant de laisser ma langue remonter le long son pieux et d'atteindre son gland entièrement découvert et bien rose. Après une exploration de sa queue, je la pris en bouche et commença les va et vient. Je l'entendais gémir de plaisir, ce qui m'encourageais à le sucer. Ces mains se mirent à caresser mes cheveux pendant que ma bouche limait généreusement son sexe. Mes mains caressant son ventre, son torse puis revenant le masturber pendant que son pénis fait des va et vient dans ma bouche. L'étreinte de ses mains devient de plus en plus ferme, son bassin s'anime doucement, il gémit tous en enfoncent son sexe dans ma bouche. Sa respiration tressaute, ses gémissements se décuplent. Il me prévient qu'il va jouir et dans un râle de plaisir, il éjacule. De longs jets puissants emplissent ma bouche, une quantité impressionnante se déversent dans ma bouche. Après avoir avalé le tout, je lui nettoie consciencieusement son sexe, le faisant encore gémir, puis une fois assis à côté de lui, il s'approche de moi et me m'embrasse sauvagement. Puis il me regarde droit dans les yeux:

T:"C'est la première fois que je prend autant mon pied, c'était merveilleux."

Je ne sais pas quoi dire. Je le regarde transpirant, essoufflé, un sourire recouvrant son visage. Je me blottis dans ces bras. Il re-commence à m'embrasser, puis je sens sa main caresser mon sexe. Il se met à me caresser vigoureusement, je sens le plaisir monter. Il se met à embrasser mon cou, l'excitation me gagne de plus en plus. Il descend le long de me corps, jusqu'à arrivé à mon sexe. Je sens sa langue le parcourir, ses lèvres l'engloutir. Il se met à me sucer et me procure la meilleure fellation de toute ma vie. Rapidement je sens que je vais jouir, je le préviens et me retrouve à lui jouir en plains visage.

On se prend dans les bras l'un de l'autre, et on s'embrasse passionnément.

Je sens son sexe se dressait, et un sourire aux lèvres je lui dis:

V:"Je vois que tu es vigoureux!"

T:"Que veux tu, tu m'excites tellement."

Il commence à se frotter à moi. Puis je sens sa main descendre et rapidement je sens son doigt caresser ma rondelle. Il fait ça en douceur, le plaisir monte, je frissonne, ça le fait sourire. Puis je sens son doigt s'enfoncer en moi, il fait un léger va et vient en moi avec son doigt avant d'en mettre un deuxième puis un troisième, je gémit, j'ondule, j'ai envie qu'il me prenne.

Il se redresse et se met debout, il m'emmène dans la chambre ou je m'allonge sur le ventre. Il s'allonge sur moi et je sens son sexe faisant des va et vient entre mes fesses. Du bout de son gland, il caresse mon petit trou, légèrement dilater. Il m'embrasse dans le cou puis me susurre à l'oreille:

T:"Tu es prêt?"

V:"Oui, prend moi. Je veux te sentir en moi, dis je d'une voix suppliante."

Alors je sens la pression de son bassin faisant pénétrer son sexe en moi. Je sens d'abord la douleur de la pénétration, il s'enfonce jusqu'au bout et fait une pause. Je sens son sexe entièrement en moi.

T:"Ça va? dit il d'une voix douce et sensuelle.

J'arrive à gémir un oui, remplir de souffrance mais surtout de plaisir et d'excitation.

Il commence les va et vient, délicatement au départ et puis plus ça va et plus il accélère, plus ses coups de reins s'intensifie. Il devient plus brutal et plus sauvage. Nos gémissements s'entremêlent.

Il décide de changer de position et me couche sur le dos les jambes relevées. Alors que son sexe a retrouvé sa place en moi, il m'embrasse, nos torse en contact, son sexe en moi, ses lèvres caressant les miennes, sa langue effleurant la mienne, il recommence les va et vient. Il se redresse, me laissant admirer son corps de rêve. Je sens sa queue aller et venir en moi, je contemple son bassin ondulé me prenant sauvagement. L'intensité augmente, les gémissement avec. Il va bientôt jouir, il me branle au rythme de ses coups de reins. Un râle sort de ma gorge et j'éjacule sur mon ventre et sur ses doigts. Il me regarde avec un grand sourire, et après 2/3 coups de reins bien profond, s'allonge sur moi pour m'embrasser et je sens son corps tressaillirent alors que son sexe déverse des flots de sperme en moi. Il reste quelques minutes en moi, puis se retire. On reste allongé dans les bras l'un de l'autre et je sens son jus en moi.

On décide de prendre une douche ensemble. On se lave mutuellement, on s'embrasse avant d'aller se coucher dans les bras l'un de l'autre.

Cette nuit là, je dormi comme un bébé.

N'hésitez surtout pas à me donner votre avis.

Vincentbdx

vince-bordeaux@outlook.fr

Autres histoires de l'auteur : Thomas, un client habitué

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)