11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Scruff

J'habite depuis plusieurs années en Allemagne et j'essaye de revenir  régulièrement à Paris où j'ai habité pendant 2 ans pendant mes études. Pour préparer mon voyage et profiter au maximum de Paris et de ses mecs, je me suis mis à regarder les profils sur Scruff (mon profil myst. ). C'est là que j'ai reconnu un gars que je croisais assez souvent au Cox durant mes années parisiennes. À l'époque, il était toujours avec son copain et on échangeait un bref salut, sans vraiment se connaitre.

En regardant son profil, j'ai tenté le tout pour le tout et je lui ai envoyé un salut. Avec les kilomètres apparaissant sur l'appli et mon profil "sans tête", je me suis dit qu'il ne me répondrait pas, mais … il l'a fait. Tout de suite, je lui ai envoyé ma photo en lui disant que l'on s'était déjà croisé plusieurs années plutôt. Sur le coup, il ne m'a pas reconnu, mais après quelques minutes il voyait qui j'étais. On a alors commencé à parler, de tout et de rien, il me disait qu'il adorait Berlin et essayait d'y aller régulièrement… le hic, c'est que j'habite au bout du monde en Bavière, très loin du très gay Berlin… cela nous a fait rire.

Il dit qu'il aimerait me revoir, qu'il faudrait aller boire un coup à Paris, et qu'il était célibataire depuis 3 ans… Jusqu'alors, moi qui suis cent pour cent passif, je n'ai pas encore osé lui demander ce qu'il aimait question cul. La conversation est très sympa, très civilisée, mais pas du tout tournée vers le cul, je me dis que ce n'est pas grave, et que ce serait quand même sympa de le revoir. Je me souvenais avoir une attraction pour ce gars, qui devait avoir une dizaine d'années de plus que moi et qui avait quelque chose de vicieux dans le regard. Boris est un gars plutôt de taille moyenne, dans les 35 ans (c'était il y a 10 ans), brun avec du poil qui sortait de sa chemise. À l'époque, j'avais 25 ans, je devais faire 55 kilos pour 1m67 et je crois que j'étais assez mignon et un peu trop timide. Je le suis un peu moins maintenant à 35 ans, j'ai dû m'étoffer un petit peu et je crois être toujours assez mignon.

Bref, au détour d'une phrase sur les expos à faire à Paris, il me dit que je ne lui ai même pas ouvert mon album photo. Je lui réponds du tac au tac que ce n'est pas faux, mais que lui n'ont plus… Il me dit "ok, je l'ouvre et toi aussi". Sans réfléchir, je l'ouvre avant même de voir le sien, et je regarde ses photos : stupeur : il est habillé, parmi les trois photos qu'il a, il y en a juste une où il est torse nu, alors que sur les miennes, on me voit en train de me faire baiser… sur la première photo, c'est mon cul avec une bite blanche à l'intérieur(avec capote) et la seconde, c'est une bite de black (avec capote) dans mon petit cul poilu… Il ne peut pas avoir de doute, je suis bien un passif sans concessions…

Je suis rouge de honte derrière mon téléphone et à la fois je me dis que j'annonce clairement la couleur…

Sa réaction est très rapide et il me dit que j'ai l'air d'avoir un cul très accueillant et qu'il aimerait le visiter. Je lui réponds que la porte était grande ouverte. Il marque lol et me dit qu'il a de quoi combler l'ouverture. Sans que je le demande, il m'envoie une photo de sa queue en érection, une belle bite de 18 cm environ. La conversation devient plus sexe, et il me demande ce que j'aime et tout,c'est lui qui dirige la conversation et même si je lui dis que je suis un peu gêné de discuter de mes envies, Boris me pose des questions auxquelles je dois répondre par oui ou par non. Il est direct et je dois lui avouer que je suis uniquement passif, que j'aime être dirigé, que j'ai déjà fait des baises à plusieurs, et que je suis allé dans plusieurs sex-club de la capitale. Il me dit : « si je comprends bien, tu es une petite salope », je lui réponds « oui ». Il me dit qu'il avait de plus en plus envie de me baiser et que j'avais frappé à la bonne porte. J'avoue que je bande derrière mon appli en lui parlant, et je me dis que ce serait super de le rencontrer la semaine prochaine à Paris. Il est tard et il me dit qu'il va se coucher. Je me branle en pensant à lui et je m'endors comme un bébé.

Dès mon réveil, j'allume Scruff, il n'est pas connecté, mais je suis tout content de voir la pastille rouge qui indique un message. En appuyant dessus, je suis surpris en voyant qu'il m'a écrit : « Salut salope, dans moins d'une semaine, je te baise comme une chienne et j'aurais peut-être même quelque chose à te proposer ». Je suis au comble de l'excitation, même si je ne lui ai pas dit que j'adorais me faire insulter par un mâle, il l'a bien compris. Je bande comme jamais, la semaine dans mon coin de Bavière va me sembler bien longue. Je me demande ce qu'il va me proposer. Sans réfléchir, je lui dis que j'accepte tant que c'est safe et sans violence. Comme il n'est pas connecté, je suis comme un con en train de regarder mon portable toutes les 5 minutes. Mais je dois déconnecter pour la journée de travail. Putain de réunion, pas une minute pour moi. Retour à 20 heures , j'allume l'application, il n'est pas connecté, mais surprise il m'a répondu : « et bien ma petite pute tu n'es pas si timide que ça on dirait, le soir de ton arrivée, je t'emmène à l'Impact (C'est un bar naturiste) et tu vas me faire honneur. »

Je suis à la fois excité et confus, j'avais déjà entendu parler de ce bar, mais je n'y ai jamais mis les pieds, trop timide, c'est un bar naturiste alors, les complexes et tout… J'ai répondu que c'était ok, mais que je ne voyais pas comment je pourrais lui faire honneur. Il ne se connecte pas de la soirée, le lendemain non plus. Je suis comme un con a regarder mon téléphone, mais rien ne se passe, je ne réponds même pas aux quelques messages des autres gars. Je suis tenté de lui envoyer d'autres messages, mais à quoi bon?

Le surlendemain, enfin il me répond : « tu mouilles petite lope, tu veux toujours bouffer de la bite? », je réponds « oui, plus que jamais ». Ce à quoi il rétorque : « et bien tu vas être servie petite trainée ». J'ai compris qu'il voulait me partager, j'en peux plus, rien qu'à y penser, je me jouis dessus. On prend rendez-vous pour le soir de mon arrivée, ou plutôt, il me dit à quelle heure je dois être devant le bar. Me voilà à Paris, je stresse au maximum, mais à la fois j'ai envie comme jamais de sortir de ma réserve, je me dis que le fait que tout le monde soit à poil devrait m'encourager.

J'arrive à proximité du bar à 23heures comme il l'a exigé, il est là, il fume une cigarette, mais il n'est pas seul, je flippe et je sens mes jambes trembler, trop tard pour reculer, de toute façon il m'a vu de loin et me fais un signe amical. Je souffle, j'approche, je ne sais pas si je dois lui serrer la main, il m'attire vers lui et m'embrasse à pleine bouche dans la rue, il dit au gars (mec normal allant vers les 45 ou 50 ans) qui est avec lui: « c'est la petite pute qu'on va dresser ». J'ai chaud. Il sonne à l'entrée du bar et on entre, il paye mon entrée, et on se fout à poil. Je regarde sa queue et celle de son pote et je me dis que c'est le jackpot. Après s'être débarrassés de nos vêtements dans des sacs poubelle, il commande 3 vodka red bull, il ne m'a pas demandé de choisir ma boisson. Je ferme ma gueule. Il voit que j'ai pris un flacon de poppers avec moi et il dit : « et bien, tu as tout prévu ma salope », je baisse la tête et je ne sais plus où me mettre, il profite de ma gène pour dire : « et bien ma salope, on n'a pas toute la nuit, il va bien falloir t'occuper de nos queues », puis, il dirige ma tête et mes épaules vers sa queue, et me voilà dans un bar, courbé, puis à genoux en train de le pomper. Très vite, il me dit de sucer son pote. J'alterne de bite en bite, je suis en feu, surtout qu'ils me font prendre du poppers et Boris enlève une basket et me passe ses chaussettes puantes sous le nez. Je ne vois que des pieds, mais quand il me relève pour que je termine mon verre, je sens les regards vers moi, je suis alors saisie de honte et de fierté, j'ai l'impression de m'accomplir en tant que soumis. Quand Boris dit : « C'est l'heure de te faire sauter ma chérie », on descend un escalier, je ne vois rien et  la vodka bu rapidement et le poppers me montent un peu à la tête. Très vite, je me retrouve à 4 pattes sur un matelas rouge, à la vue de tous, avec Boris entrant dans mon cul et son pote, Sébastien, qui me présente sa bite. Le salaud, il me bourrine le cul et son pote prend un malin plaisir à me l'enfoncer en fond de  gorge, c'est trop bon. Plusieurs mecs matent, certains avec envie, et d' autres avec un petit air de dédain. Moi je prends mon pied. Sébastien alterne avec Boris et j'ai un peu mal car sa queue est super large. Boris, fais signe a un gars d'une trentaine d'années de venir se faire pomper, je le vois à peine et j'ai déjà sa bite dans la gueule, Boris rigole en s'esclaffant : « ce soir c'est open bar ». Le troisième gars prend la place de Sébastien. Boris me montre les 2 premières capotes qu'ils ont utilisées. Je me sens chienne comme jamais. Il me crache un gros mollard dans la bouche, Sébastien en fait de même. Ouah, j'ai trop envie de jouir à ce moment-là.  Me voilà sur le dos, Boris m'encule à nouveau et un autre mec vient me présenter sa bite dans la bouche, j'ai la tête à l'envers et je ne vois pas bien le mec, mais j'ai trop envie, je le suce comme un acharné. Boris enlève sa capote et vient me jouir sur la gueule, j'en ai partout. Il me dit de ne pas bouger et reviens avec du papier pour m'essuyer le visage. Je ne vois plus Sébastien, on remonte et on se rhabille. Boris me dit qu'il a vraiment adoré et que je lui avais fait honneur et que j'aurais l'occasion de recommencer le lendemain après-midi au Bunker. Ses dernières paroles furent : « À plus petite salope, j'ai bien vu que tu avais adoré renifler mes chaussettes, demain j'aurais encore les mêmes! ».

Cette histoire est en partie fictive, mais si l'un de mes lecteurs parisiens à les couilles de me faire vivre cette situation lors de mon prochain voyage à Paris, qu'il se fasse connaitre sur Scruff ou à l'adresse suivante : eiffelbertrand@hotmail.fr

Lope

eiffelbertrand@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : Scruff

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)