Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un stage qui se fini à l'eau

Chapitre 1

Voila déjà cinq ans que ce super moment m'est arrivé. J'avais à l'époque 36 ans, 1,80m pour 75 Kg, homo depuis toujours et d'un style et physique "classique".  Je ne m'estime pas un canon, mais je vais 1 fois par semaine à la piscine et j'ai une musculature assez effilée. Au fait Sylvain est mon prénom.

Suite à l'évolution du logiciel que j'utilise le plus clair de mon temps, mon employeur m'inscrit à une formation de quatre jours début juin. Une semaine avant la date j'apprends qu'un collègue plus récemment embauché et qui travaille sur un autre site distant de 30 km participera aussi à ce stage. Il y a plus de 60km de distance avec mon lieu de travail, la société met à ma disposition un véhicule de service et me demande de prendre contact avec ce collègue pour organiser notre transport ensemble.

Ce mardi je me suis levé assez tôt pour ce premier jour du stage car il me faut faire un petit détour pour récupérer Seb devant sa résidence. Il m'attend là sur le trottoir pantalon de coton grenat et chemisette blanche, il me semble plus grand que moi probablement  75 kg pour 1,85m, des cheveux noir et lisses, il émane de lui un je ne sais quoi de cool raffiné avec une certaine assurance qui n'est pas pour me déplaire. Avant de monter à coté de moi, il dépose son sac de voyage sur les sièges arrière à coté du mien.

Durant le trajet nous faisons plus ample connaissance. J'apprends qu'il n'y a que six ans qu'il est au sein de la société et que nous avons des emplois très similaires mais sur des sites d'exploitation différents, qu'il est célibataire, je n'ai vraiment pas le temps de m'ennuyer. Il à une façon de décrire sa hiérarchie avec un humour décapant qui nous fait nous tordre de rire. Arrivés quelques minutes avant le début des courts nous poirotons devant la grille et en profitons pour faire connaissance avec  les autres participants du stage.

 Nous serons six hommes et deux femmes, et lorsque nous choisissons nos places dès notre rentrée dans la salle de cours, c'est instinctivement que je me mets en binôme avec Seb. Après présentation de chacun nous savons que Seb et moi Sylvain travaillons dans la même société, Florian et Fred sont associés et ont monté leur boite il y a trois ans et ils doivent maitriser ce logiciel pour répondre aux demandes de leurs clients, les deux autres binômes deux hommes et les deux femmes sont plus âgés et ne maitrise pas du tout le logiciel.

Seb et moi, nous constatons dès le début que notre service de formation à fait une erreur, un stage de remise à niveau aurait été suffisant alors que durant les deux premiers jours nous seront présentées les fonctions de base que nous maitrisions évidemment depuis bien des années.

A la pose de milieu de matinée direction la machine à café, là les deux associés Florian et Fred en parcourant leurs messages tombent de haut, un texto de l'hôtel qu'ils ont réservé leur annonce qu'un début d'incendie la nuit précédente ne permet pas de les recevoir, il leur faut chercher un nouvel hôtel pour les trois prochaines nuits. En ce début de période estivale et avec les festivités qui se déroulent durant la semaine ils risquent de galérer pour se trouver un toit.

Le midi, suivant les indications du prof, nous allons tous les huit stagiaires dans une brasserie toute proche. Florian, Fred Seb et moi à une table en terrasse, les quatre autres ont préféré rentrer à l'intérieur de l'établissement. Durant le repas Florian et Fred se sont acharnés sur leurs téléphones et même en élargissant leurs recherches sur les villes alentour ils n'arrivent pas à se trouver un ébergement. Ils évoquent la solution extrême de devoir quitter le stage dès ce soir, la cata!

D'un seul coup s'adressant à moi Seb me dis: Nous avons bien une chambre chacun, on ne pourrait pas coucher dans la même chambre pour leurs en laisser une? Je n'y avais pas pensé, mais ils sont vraiment dans la m…. et je lui réponds: why not!

Dès la fin du court, à 17h30 nous partons direction l'hôtel suivi de la voiture de Florian et Fred. En récupérant nos sacs sur le siège arrière voila que je découvre une bouteille de whisky qui à du rouler sous le siège passager. Effectivement deux jours plus tôt le véhicule à servie au transport des boissons et victuailles  pour le départ en retraite d'un collègue et comme il ne viendra pas la réclamer je glisse la bouteille dans mon sac de voyage.

L'hôtel est complet (nous le savions depuis ce midi) et le réceptionniste n'a fait aucune difficulté pour l'attribution des chambres car il nous dit il avoir connaissance du début d'incendie chez son collègue hôtelier. Nous sommes au premier étage, inutile de prendre l'ascenseur. La porte de la première chambre et pratiquement en face de l'escalier, Seb l'ouvre, une grande chambre de 20m², Florian et Fred ont la chambre voisine, la dernière du couloir, c'est une chambre identique mais meublée à l'inverse de la notre, nos lits seront donc tête bêche, seule la cloison nous séparera. Je propose que l'on se retrouve vers 19h dans notre chambre pour boire un whisky, proposition bien accueillie il va de soit.

Fred et moi rejoignons notre chambre, alors que nous rangeons dans l'armoire nos vêtements respectifs, Fred me dit : "Au fait j'ai l'habitude de coucher à poil ça ne te dérange pas?" "Ben non moi aussi je couche à poil", surtout avec cette chaleur. (Les fenêtres de la chambre sont restées ouvertes on crève de chaud). Fred met en marche la clim et me dit qu'il va prendre une douche. Il est rapidement en shorty  Adiccte et rejoint la salle de bain avec sa trousse de bain.

Je l'ai aperçu de dos woua!, le mec bien foutu, assez bronzé, un cul bombé bien moulé dans son sous vêtement. Je réalise qu'il porte une marque bien connue des homos Bizarre…

Lorsqu'il ressort de la salle de bain je peux voir que Seb à changé et qu'il porte un shorty avec laçage croisé sur le devant ce qui le rends encore plus sexy.

C'est à mon tour d'aller me doucher, quand je sors de la salle de bain Sed est allongé, le ventre sur le lit avec son ordi. M'entendant il me demande des infos sur un raccourci informatique dont je lui ai parlé et qui lui simplifierait le travail. Je m'allonge à coté de lui et il glisse l'ordi vers moi. Je suis en pleine démo lorsque je sens sa main se poser entre mes omoplates, je ne dis rien, il comprend l'invite, voila que sa main descend avec lenteur le long de ma colonne vertébrale, je ne peux m'empêcher de frissonner, je tourne la tête vers lui mais aussitôt il colle sa bouche pour m'embrasser. Sed à remonté sa main sur mon cou et me maintien la tête pour un patin d'enfer. Nous nous  interrompons juste pour déposer l'ordi au sol. Voila maintenant qu'il me met sur le dos et se couche sur moi pour une gamelle fabuleuse. Je descends mes mains sur son shorty et les pose sur les deux fesses, putain ce cul! Seb se relève brusquement pour enlever nos shorty et les balancer dans la chambre, nous sommes maintenant à poil et lorsqu'il se recouche sur moi je sens nos bite se frotter l'une contre l'autre, le pied, il m'embrasse sur le nez, gobe le bas de mes oreilles, titille mes tétons. Je le préviens que je suis hyper sensible des tétons "arrête sinon je vais jouir!" Quand il relève la tête il a un sourire qui ne fait fondre, je lui titille les tétons alors qu'il m'embrasse le nombril et là il stoppe en me disant "Arrête sinon je jouie". J'ai trouvé son point faible et en même temps je réalise que nous avons les mêmes zones sensibles. Au moins nous allons pouvoir nous titiller mutuellement et nous arrêter juste avant le point de non retour, ca va être chaud. J'ai trop envie de bouffer sa queue, j'ai rapidement pivoté et nous voila en position de 69. Seb et moi avons des queues sensiblement identiques 19/20 cm en érection couilles rasées et pubis rasés court pour ne pas faire juvénile. Les seules différences c'est que ses poils sont très bruns et moi plus châtain et qu'il a les couilles très proches de sa queue, les miennes descendent plus. Il me les bouffe, je les lui bouffe et réussi à les mettre toutes les deux dans ma bouche, je l'entendais râler de plaisir. La clim commence tout juste à faire de l'effet et nous somme ruisselant. Sa queue est totalement collée contre son ventre et je la prends avec ma main pour commencer à faire le tour du gland avec le bout de ma langue, il s'arrête de me bouffer les couilles et je l'entends râler, je l'excite à mort, j'adore.

 C'est alors que nous sommes chacun la bouche pleine du sexe du partenaire et que l'on se taille de supers pipes que l'on entend frapper à la porte de la chambre. Nous n'avons pas vu le temps passer et c'est déjà 19h l'heure que nous avons convenu avec Fred et Florian pour l'apéro.

Rapidement nous descendons du lit et Sed dit assez fort "Un instant". Nous voilà maintenant à la recherche de nos shorty. Rapidement Seb récupère le sien qui a échoué sur une chaise mais moi j'ai beau chercher, impossible de le retrouver. On regarde même sous le lit, rien. A nouveau ça frappe à la porte, ni une ni deux je prends un autre de mes shorty dans l'armoire et l'enfile le plus vite possible. Seb ouvre la porte de la chambre pour les faire rentrer et Florian nous dit aussitôt: Heu! je pense que l'on vous a dérangé un petit sourire qui en dit long sur le visage. Difficile de dire le contraire nous les accueillons en sous vêtement et en plus à les voir tous les deux reluquer nos shorty ils ne peuvent que constater qu'il nous est impossible de leur cacher que nous bandons encore un max. Seb à le mot pour rire "Nous apprendrons à mieux nous connaitre plus tard". Et Fred de rajouter "Et bien en profondeur". Eclat de rire général. Ils avaient ramené des sachets de chips au distributeur du hall de l'hôtel. Bien que manquant de glaçons, le whisky - chips sera un bon moment de rigolade. Et c'est Fred qui retrouve mon shorty glissé derrière un cadre. Flo et Fred se dévoilent et ne nous cache pas qu'ils sont en couple depuis 5 ans. (Ce qui ne m'étonne pas vraiment).

Il est 20h30 lorsque nous rejoignions la terrasse du restaurant. Bon vin, excellent repas, une ambiance de franche camaraderie et complices s'installe entre nous, on à l'impression de se connaitre depuis longtemps. Fred et moi nous rassurons nous voisins de chambre en leur proposant notre aide dès qu'ils auront des soucis de débutant car ils découvrent tout juste l'application informatique alors que nous l'utilisons déjà depuis de nombreuses années. Bref super soirée. De façon coquine Flo nous dit: "On va peut être y aller, vous avec encore des choses à découvrir ce soir non ?"

Nous quittons rapidement la terrasse, devant notre porte de chambre nous nous embrassons tous. En cœur Flo et Fred nous disent "Bonne nuit les petits, et surtout lâchez vous car nous on va faire comme vous".

Il est 22h lorsque nous rentrons dans notre chambre. Seb va dans la salle de bain et en ressort un embout de douche pour lavement. Génial, le mec super organisé et jamais pris au dépourvu. Je reconnais que j'étais à cent lieux de penser que je me ferais un plan Q durant le stage. Moi qui suis plus passif qu'actif mais surtout pas inactif, je vais pouvoir offrir mon Q à ce mec et sa super queue. Le Pied.

Après plusieurs lavements je suis aussi nickel à l'intérieur qu'a l'extérieur. Seb m'attend allongé sur le dos, il se paluche et à une trique d'enfer. Comme moi peu poilu du torse il m'attend les pochettes de lubrifiant et les capotes sur le lit a coté de lui.

Je m'allonge sur lui pour un patin qui n'en fini pas (encore un point commun), on se titille les tétons (encore un point commun). Mais il me fait signe d'arrêter car il ne veut pas jouir tout de suite. Je descends plus bas dans le lit pour lui tailler une pipe dont je dois dire modestement je suis assez expert aux dires de mes précédents partenaires. C'est lui qui pivote pour pouvoir me bouffer la queue et je lui rends la pareil. Nous sommes sur le coté, jambes enchevêtrés. Voila qu'il me donne à sucer 3 doigts que je ne refuse pas car je suis assez chienne durant un plan Q. Tout en me bouffant la queue il pose ses doigts sur ma rondelle et en fait le tour. Woua il me prépare pour me niquer, je lui fais une gorge profonde alors qu'il glisse sa tête entre mes jambes pour me brouter l'œillet. Il prend son temps, le lèche, y glisse un doigt, puis deux, les ressort, me rebroute, y enfonce à nouveau ses doigts, les fait pivoter, je n'en peux plus je le supplie de me prendre." Plus tard, plus tard" me dit il, et il recommence son broutage. Comme je la veux bien raide et que j'ai vu qu'il est sensible du gland ma langue tourne autour de son gland un nombre de fois incalculable. Tous les deux nous entendons des coups répétés sur la cloison dans la chambre (Nous saurons le lendemain que c'étais le bois du lit qui heurtait la cloison lorsque Flo enculais Seb) Ils ne s'ennuyaient pas non plus.

Seb m'a fait mettre au milieu du lit, me glisse un coussin sous les reins, je suis là, le cul relevé les jambes écartées comme une bonne femelle attendant d'être engrossée. Seb enfile une capote, du gel lubrifiant sur mon cul, et il se couche sur moi, me roule un patin et prenant sa queue la dirige vers mon œillet. Il est d'une douceur incroyable, avance cm par cm, un cri de ma part vite étouffé par une nouvelle gamelle, et me voila ses 20 cm dans le Q. Je suis obligé de fermer les yeux tant je suis en extase, détendu, offert. Seb commence à me limer lentement. Après quelque allers et venues je suis sur un nuage et je couine de plaisir. Ca glisse comme dans du beurre, les gouttes de sueur de Seb me tombent sur le visage. Je m'accroche à son cou, ses cheveux trempés de sueur sont aplatis sur la tête. Je lui caresse les tétons, il me regarde fixement, me dis "Branle-toi", d'une main je m'astique et de l'autre je lui malaxe ses tétons. Dans ses yeux je vois qu'il est au bord de la jouissance. De le voir dans cet état je sens que je vais lâcher la sauce. Je n'ai que le temps de dire (presque crier) Je jouieeeeee !

Aussiiiiiiiii !, c'est la réponse que j'entends, je sens ses soubresauts, il largue plusieurs giclées dans la capote, une contraction de mon sphincter et il râle en s'écroulant sur moi.

 Il nous a fallu un bon moment pour émerger avant d'aller nous laver. Lorsque nous nous sommes couchés, bien rafraichi par la douche froide, avant de nous endormir blotti d'un contre l'autre, j'ai entendu Seb me dire : "Merci mon chéri, j'ai vraiment bien pris mon pied. Bonne nuit."

Chapitre 2

Un stage qui se fini à l'eau 2

Suite

Ce sont nos Smartphones qui nous réveillent à 6h15. La nuit à été reposante et nous sommes en pleine forme, chacun sa queue au garde à vous. Hélas pas de temps pour les galipettes, le stage reprend dans moins de deux heures. Avant de sortir du lit pour aller à la salle de bain Seb me fait quand même un bisou qui se prolonge en galoche. Le gourmand!

Nous rejoignons Flo et Fred dans la salle à manger du restaurant. Alors que je me sers un thé Flo d'un air égrillard dit a voix basse :"Alors on a fait des découverts hier soir?". Aussitôt Seb lui réponds: "On vous a juste imité mais nous on n'a pas fait taper le lit dans le mur!"  Nous sommes tous parti d'un éclat de rire. Fred renchéri: "Nous aussi on vous a entendu crier, c'était excitant, mais dommage qu'on ne puisse vous voir en live, ca aurait été encore mieux!"

Je laisse la voiture de service sur le parking de l'hôtel et nous montons tous dans celle de Flo pour rejoindre le centre de formation. Seb me caresse la main et demande à Flo :"Pourquoi tout à l'heure tu as dis ça serait mieux si on vous voyait?", C'est Fred qui répond immédiatement: "Plus on est de fous plus on rit non?" Seb lui réplique aussitôt  "Tu aimerais une partie carrée?", ce à quoi Fred lui dit tout de go :"Avec vous deux oui, avec deux mecs bien gaulés et sympa c'est pas le pied non?"

Seb me serre la main pour que je le regarde et attends ma réponse. Je lui dis: "Et pourquoi pas chiche". Alors que nous arrivons Seb résume la situation: "Ce soir partie carrée, tenue sexy obligatoire! Je n'ai que le temps de dire juste:" Après l'apéro dans notre chambre".

Durant la journée nous avons sérieusement épaulé les candidats dans la découverte du logiciel, ce qui ne pouvait que ravir notre prof. Nous ne nous éternisons pas longtemps et dès la fin des cours nous rejoignons rapidement l'Hôtel. Durant le trajet Fred nous dis qu'ils sont tous les deux autoreverse et que les rôles ne sont pas défini à l'avance, qu'ils y vont au feeling. Je suis le seul vraiment passif car Seb peux jouer les deux rôles. Lorsque Flo me demande si j'ai besoin d'un embout pour lavement, Seb lui explique qu'il en a toujours un dans sa trousse de toilette. Je sens que je ne vais pas m'ennuyer.

Dès notre entrée dans la chambre direction WC puis douche. Il est 18h30 lorsque l'on frappe à la porte. A peine la porte entrouverte Flo et Fred déboulent, Flo en jokstap et Fred en shorty backless. Dès la porte fermée les voila qui s'esclaffent en s'appuyant contre le mur. Lorsqu'ils ont repris leur sérieux, ils nous expliquent que, voulant nous faire la surprise d'une tenue sexy ils ont ouvert la porte de leur chambre et vérifié qu'il n'y avait personne dans le couloir avant de s'y aventurer, mais au moment de taper à notre porte, une voix derrière leurs dos leur à dis :"Bonne soirée messieurs". En effet de l'autre coté du couloir presque en face notre chambre juste à coté de l'escalier il y a une porte avec le panneau "Privé". C'est le réceptionniste qui était sorti de ce local avec une ventouse pour déboucher les canalisations. Vue leur tenues hyper sexy il aurait fallu être idiot pour ne pas deviner ce qu'ils venaient faire dans la chambre voisine.

Comme promis une rasade de whisky qui cette fois avait eu le temps de refroidir dans le frigo du bar de la chambre. C'est nous les plus habillés. Alors que Seb et moi nous sommes assis sur le coté du lit Flo me rejoint avec un regard fixe qui en dit long sur ses intentions. Seb n'a que le temps de me dire: "Prend ton pied chéri". C'est alors que Flo me pousse en arrière, il passe sa jambe sur mon autre coté pour me chevaucher. Je suis maintenant à sa merci. Je me rappelle qu'à peine il m'avait enlevé mon T short  je lui malaxais les fesses qu'il avait à air. Comme Seb et Fred réclamaient plus de place sur le plumard il nous fallu nous pousser et finalement nous avons atterri sur la moquette, ce qui nous laissait toute la place pour nos galipettes. Nous roulions sur la moquette et étions une fois dessus une fois dessous. Flo m'embrassait tout en me caressant, ses mains montaient et descendaient en doux effleurement sur mes cotés, c'était génial, il me fit lever les bras et m'embrassait sous les aisselles, me suçotait les tétons. Il adorait lorsque je lui léchais l'intérieur des oreilles.

Il ne fallu pas longtemps pour que Flo m'enlève pantalon et shorty. Je lui enlevai son jokstrap. Une queue au garde à vous 19cm légèrement recourbée vers le haut, je ne peux pas me retenir, j'adore sucer. Evidemment je ne suis pas en reste et mes 19 cm sont dressés comme un mat, Il y a des bruits hyper excitants dans la chambre, bruits de succion, de couinement, l'atmosphère est torride et l'excitation est au max. Je serai bien incapable de citer toutes les positions par ou je suis passé, c'en était presque hystérique.

Malgré la clim nous ruisselions de sueur, nous étions Flo et moi sur le coté pour nous faire un 69, essoufflés, il me bouffait les couilles l'une puis l'autre puis les deux puis me léchait au niveau de l'aine, une région qui me déclenche des fourmillements dingues. J'ai passé ma jambe sur Flo et là il a commencé à me brouter l'œillet. J'ai du arrêter de lui bouffer les deux couilles ensemble car elles étaient un peu trop grosse pour loger toute les deux dans ma bouche. J'ai caressé la poitrine de Flo et dès que j'effleurais le tétons il gémissait, bingo lui aussi les avait très sensibles, ce qui ne m'étonnait guère car il les avait bien proéminent comme moi, signe d'une habitude de titillement et suçage depuis probablement bien longtemps. Ses mains se baladaient à l'intérieur de mes cuisses, puis remontaient jusqu'aux couilles.

Comme Seb lui aussi était très doué pour faire monter la pression crescendo. "Ecarte bien" c'est Seb sur le lit qui allait pénétrer Fred, à ces mots Flo me quitte quelques secondes sur la moquette pour reprendre mon souffle et il récupère capotes et bouteille de gel. Il me rejoint pour me faire mettre à genoux. Voila que je suis maintenant offert, le cul en l'air, les jambes écartées. Flo me broute le cul, je sens qu'il tente de rentrer au plus profond sa langue. Il grogne comme un sanglier qui cherche des glands. Je ne peux que lui dire: "Bouffe moi, bouffe moi", de sa main il m'appuie sur le dos, j'ai la tête qui touche la moquette le cul en l'air et je sens sa queue aux bords de mon anus. Il y rentre doucement mais sans jamais arrêter, me maintien la tête au sol, je suis sa bonne pute et j'adore.

Au début je suis obligé de mettre ma main entre mes fesses et ses cuisses pour éviter qu'il ne s'enfonce trop en moi, il me faut quelques secondes pour que mon cul se dilate et que je profite bien de son enculage. Maintenant c'est un duo de claquement, Seb limant le cul de Fred et Flo me limant en même temps. Il y a des "han han" et des" Ho ouiii". Si des clients de l'hôtel passent dans le couloir ils ne pourront pas se tromper sur les réjouissances qui se passent derrière la porte. Voila que Flo en plus de me limer pose sa main sur ma queue et commence à me branler avec sa main pleine de lubrifiant, c'est sûr je ne vais pas tenir longtemps.

 C'est le "Haaaa….." de Fred qui nous annonce qu'il vient de jouir sous les coups de butoir de Seb. Je n'en peux plus, je dis à Flo: "Je vais jouir, je jouieee…", Il se recule, vire la capote et quelques secondes plus tard je sens son sperme gicler sur mon dos. C'est maintenant au tour de Seb je devine vu ma position que Seb doit lui rouler les bouts des tétons, un dernier coup de rein dans le cul de Fred, c'est clair Seb éjacule à son tour. Je me souviens que c'est à ce moment que j'ai réalisé qu'il y avait une odeur de fauve et de sperme dans la chambre, ca chlinguais un max.

Direction la douche, nous laissons la place à Flo et Seb. Il faudra ensuite leur ouvrir la porte. Le couloir étant désert nous voyons rapidement leurs culs quitter notre chambre. (Et oui avec leurs joksrap et backless c'est cette vision que j'ai à ce moment là).

Il est 21h lorsque nous nous attablons à une table un peu à l'écart. Nous sommes les derniers à quitter la terrasse et il nous faut passer pas le hall d'accueil et là, à la réception celui que nous prenions pour le réceptionniste (qui était sorti dans le couloir au moment ou Flo et Fred toquaient à notre porte de chambre), est entrain de discuter avec le gardien de nuit. A notre passage il termine sa conversation et nous abordent: Alors messieurs le repas était à votre gout? Les chambres vous conviennent? Tout en parlant il nous accompagne vers l'escalier la porte en bas de l'escalier tout juste fermée, nous ne sommes plus dans le hall d'accueil mais dans un salon et il peut maintenant nous parler sans trop élever la voix. Il nous invite à nous assoir et nous demande ce que nous prenons comme digestif car c'est lui qui offre. Nous apprenons que Wilfried (c'est son prénom) est en réalité le gérant et propriétaire de l'hôtel, que ses parents sont revenus de croisière et qu'ils vont prendre le relais de la direction de l'hôtel pour qu'il puisse prendre un week end complet de repos. Wilfried doit faire 1,70m pour environ 65 kg, une barbe de trois jours bien entretenue, chemise blanche, pantalon gris, et oui c'est le patron, la class!

Rapidement il aborde le sujet cul nu dans le couloir en nous disant d'être prudents afin de ne pas choquer la clientèle. Il nous dit que c'est la première fois que cela c'est produit à sa connaissance. Ce n'est pas un ton de reproche. Il nous demande si nous sommes tous gay, ce à quoi nous répondons par l'affirmatif. Il nous lâche : "Putain ce que j'aimerai être a votre place!" Lui aussi est gay mais son travail l'accapare beaucoup. Il a nous explique qu'il a peux de rencontre et comme il dit : "C'est veuve poignet". Nous le remercions car il commence à se faire tard et nous devons aller dormir. Nous sommes seuls dans ce salon alors il se permet de faire la bise à chacun de nous et nous quitte avec un: "Bonne nuit le loulou!" Plutôt sympa le mec.

Chapitre 3

Troisième jour de stage.

 Ce jeudi  les cours nous intéressent vivement Seb et moi car enfin nous prenons connaissance des évolutions de la nouvelle version de notre logiciel et nous ne voyons pas la journée passer.

 A notre retour à l'hôtel Seb annonce qu'il à envie avant le repas de se retrouver seul avec moi. Fred et Flo le comprennent parfaitement car ils ont senti qu'entre Seb et moi c'est plus qu'un plan Q d'un soir. Ils nous en avaient fait la remarque quelques minutes plutôt dans la voiture. Rendez vous est pris pour 19h. Ils viendront toquer à notre porte de chambre.

Ce soir là avec Seb ce ne fut pas de la baise mais des câlins, des bisous, des caresses, des mots tendres, on était entrain de craquer l'un pour l'autre, nous n'avions encore jamais éprouvé ce sentiment et nous en étions tout chamboulés. Seb m'ayant certifié qu'il était clean, je l'étais également, rien ne nous interdisait plus de se lâcher sans crainte et nous avons décidé de nous passer de préso. Ce soir pas de douche, juste un lavage de mon cul, nous souhaitions tous les deux sentir nos odeurs mutuelles, rapidement nous sommes sur le lit. Lorsque je lui ai descendu son pantalon et que je le lui ai sucé le sexe au travers du tissus de son shorty j'avais des effluves douceâtres, je lui léchais le creux de l'aine wouaaa!  C'était légèrement humide, Je triquais à mort.

Seb me fit basculer et je me suis retrouvé sur lui. Les shortys furent rapidement virés et je pouvais à nouveau faire ce que j'aime le plus, lui sucer la bite, lui tailler des pipes, ma salive coulait jusque sur ses couilles, Seb ne perdait pas son temps car il me bouffait le cul et je l'entendais grogner, c'était son trip et je ne m'en plaignais surtout pas. Ses mains sur mes deux fesses il les écartait au max pour avoir une pleine vue sur ma rondelle. Pour plus de confort nous nous sommes mis en 69 sur le coté et sans aucune concertation nous nous sommes mutuellement pincé les tétons. Plus d'une fois il nous fallu nous interrompre pour reprendre notre souffle. Durant ces interruption c'était des : rrrrooo… Ouiiiii… trop bonn…  Alors que j'avais sucé mes doigts je faisais des ronds autour des tétons il adorait et je l'entendais râler. L'excitation montait et le point de non retour arrivait. Je ne pouvais plus m'arrêter et j'ai lâché la purée, cela lui a déclenché son éjaculation et pour la première fois je recevais de bonnes giclées de son jus dans la bouche. Un gout légèrement sucré  légèrement différent du mien (Souvent je goutais mon sperme, après tout j'étais sûr de sa qualité). Seb a pivoté pour m'embrasser et pour mélanger nos spermes. Malgré la proximité je voyais ses yeux briller, j'étais sur un nuage.

 Dès que nos bouches se sont écartées Seb m'a dis (en parlant de nos sperme). "C'est pas de la complicité ça?". Effectivement je réalisais que j'en pinçais vraiment pour lui et c'était réciproque. "C'est génial Ho chéri!!!!" C'était ses derniers mots avant que je ne pose ma tête sur sa poitrine tout en l'effleurant sur la poitrine. Il nous fallait récupérer avant d'aller à la douche et nous préparer pour aller manger.

19 h, c'est Flo et Fred qui viennent nous chercher pour descendre à la salle de restauration. Reprenant les mots que nous à dit la veille au soir le gérant de l'établissement Flo nous questionne: "Alors en forme les Loulous," sourire complices de nous quatre.

 En ce jeudi soir l'hôtel est complet, la terrasse bondée et nous nous attablons à une table dans un coin un peu à l'écart dans la salle de restauration. Aucun de nous quatre ce soir n'a envie de se presser. A 22h30 nous sommes toujours à table lorsque Wilfried (le propriétaire de l'établissement) viens nous voir. Il est allé chez le coiffeur et à une nouvelle coupe qui lui va super bien. Nous lui en faisons la remarque.

 Le restaurant est maintenant vide et il nous propose d'aller prendre le frais sur la terrasse pour permettre au personnel de ranger la salle de restauration. Tout en profitant du peu de fraicheur de la nuit en ces jours caniculaires nous sirotons nos cognacs et invitons Wilfried à se joindre à nous. Il est clair qu'il à envie de quelque chose avec nous quatre, nous le laissons aller ou il veut en venir. Il nous demande si nous avons quelque chose de prévu pour le weekend. Aucun de nous n'a un programme établi et là, il nous fait une proposition qu'on peut difficilement refuser.

 Le lendemain après midi  Wilfrid sera de repos et ce jusqu'à lundi car ses parent sont revenus de croisière et tiendrons l'établissement durant sa courte absence. Ses parents possédant un grand appartement à Port Camargue, Wilfried nous propose de nous joindre à lui pour un weekend naturiste de plage et baignade. Comment refuser une telle proposition surtout quand on nous annonce deux lits doubles et une banquette clic clac. Rapidement le programme est établi.

 Lendemain et fin du stage. Il est temps de décompresser sinon nos têtes vont exploser après ces jours d'intense concentration.

Je laisse sur le parking de l'hôtel la voiture de service mise à ma disposition par mon entreprise. Il est 18h quand Seb et moi nous montons avec Flo et Fred. Wilfrid nous précède dans sa voiture car il connait un itinéraire plus rapide car moins chargé en ce début de weekend. Sur le trajet c'est la grosse rigolade et les supputations coquines se succèdent. Nous avons bien vu que l'entrejambe de Wilfrid semblait bien garni et les estimations s'enchainent: 17 cm, non 18, moi j'annonce 20 x5 et on fait des paris. Si je gagne j'ai le droit de sucer en premier. Ca délire grave. Nous suivons la voiture de Wilfrid lorsqu'il s'arrête au super marché avant l'entrée de la ville. Il à fait une liste, et nous quittons rapidement le supermarché les bras bien chargés de victuaille et de boissons.

L'appartement est superbe et vaste. Wilfried nous propose de "Nous mettre à l'aise", Fred rebondi sur cette phrase pour lui demander "Comment à l'aise? A oualpél?" La réponse de Wilfried est explicite:" Pas de problème, tu vois bien qu'on ne peut pas nous voir!"

Seb et moi avons la plus grande chambre avec vue sur la mer et le soleil couchant, Flo et Fred la chambre qui donne sur la terrasse et Wilfried nous dit qu'il couchera sur le clic clac. Dès l'attribution de nos chambres les fringues valsent et en moins de temps qu'il faut pour le dire nous nous retrouvons tous à poil. Au vu de ce que nous pouvons constater du physique de notre hôte Flo lance à la cantonade:" Je pense que Sylvain à gagné non?"  Wilfrid évidemment ne comprenant pas, demande des explications, on est sur la terrasse à prendre l'apéro et là, allongé sur une balancelle wilfrid attend nos explications. Je lui explique que nous avions fait des hypothèses sur la longueur de sa queue et la grosseur de ses couilles et que vu ce que nous voyons au repos j'ai bien des chances de gagner mon paris. Ca réponse ne tarde pas: "Et les copains vous n'êtes pas en reste non plus, cinq beaux mecs bien couillus et bien montés non?" En posant sa main sur mon épaule.

"20 x5 et des grosses couilles bien remplies qui n'attendent qu'à se faire vider" voila sa réponse. Bingo j'avais vu juste et Flo le met au parfum lui expliquant les propos que nous avions tenu lors du voyage en voiture. Wilfrid prend un des coussins de la balancelle et le pose sur le carrelage de la terrasse devant lui et me dit "Alors chiche devant tout le monde!"

 "Une pipe, une pipe" réclament en rigolant Fred, Flo et Seb. Wilfried s'est remis en position assise, me prends la main et me fait me rapprocher de lui pour me mettre à genoux sur le coussin. Il a écarté les cuisses, met sa main derrière ma tête et pousse ma tête vers sa queue qui est entrain de bander et remonte progressivement à l'horizontale, lui aussi est hyper excité.

Je ne me dégonfle pas, (surtout que ce n'est pas pour me déplaire), ce soir je vais jouer la pute, je commence par lui lécher les aines à droite puis à gauche en évitant de toucher sa queue, les autres compères se sont rapprochés pour me voir lui tailler cette pipe promise, mais je n'ai pas envie de faire ça en cinq minutes, des deux mains je lui caresse l'intérieur des cuisses en lui gobant les couilles. Je passe de l'une à l'autre, faisant semblant d'hésiter, je reçois une claque sur les fesses de la part de Fred qui réclama "La pipe, la pipe". Je sors la langue de ma bouche et remonte le long de la queue qui est maintenant super dure comme je les aime, Fred trouve que je ne vais pas assez vite et posant ses mains sur mes deux oreilles m'oblige à venir lécher le bout du gland de Wilfrid, je sens des mains baladeuses sur mes fesses des caresses sur les cotés de ma poitrine qui me donnent des frissonnements de plaisir. Finalement c'est Sed qui pose sa main sur ma tête et m'impose un rythme pour la fellation que je fais à Wilfrid. "Putain la bonne pute, je t'engrosserai ce soir devant tout le monde". C'est Wilfried qui dit cela entre deux gorgées de whisky coca. Flo me prend les mains et me les maintiens dans le dos, j'ai un haut le cœur car la queue de Wilfrid m'à touché l'aluette.  Ils me laissent respirer un moment pendant lequel il trempe son gland dans son verre et me dis: "Allez ma pute suce, ça vas pas te souler". C'est la première fois que je suce une queue au gout de whisky et j'exagère mes léchages des lèvres, je suis en mode bonne salope.

Soudain Wilfrid dit "Stop, on en garde pour ce soir", je peux reprendre ma respiration et je suis félicité pour mon savoir faire au niveau turlute. Il fait au mois 25 degrés en cette soirée de juin et je dégouline.

Les olives et cacahuètes ne sont pas suffisantes pour calmer nos faims, c'est l'heure de la pause pour moi et un break est le bienvenu pour préparer les poissons à la plancha. Le rosé à eu suffisamment de temps pour  refroidir et le repas concocté par notre hôte est un pur délice.

Il est déjà tard, la nuit est tombée Alors que Fred et Flo sont partis dans la salle de bain Seb, Wilfried et moi Sylvain nous allons au balcon, toujours dans le plus simple appareil pour fumer et admirer la vue avec toutes les lumières des constructions du bord de mer. Seb à coté de moi me demande: "Alors, elle était bonne cette queue ?" et je lui chuchote à l'oreille "délicieuse mais pas aussi bonne que la tienne".

Pas de chômage dans la salle de bain car aussitôt libérée un nouvel occupant s'y présente. Il est minuit quand nous sommes à nouveau tous réuni sur la terrasse. Je suis assis sur la balancelle à coté de Seb. Wilfried s'est assis sur le bord de la table et lance : Et si on faisait un concours de la plus belle bite ? Flo décide rapidement des critères: longueur, grosseur, raideur, Fred d'y rajouter "gout du foutre". J'ai passé mon bras dans le cou de Seb et je lui titille le téton, aussitôt nos bouches se collent et nous voila parti dans un patin toujours aussi bon. Wilfried ne tarde pas à nous rejoindre se penche et caresse nos deux poitrines de ses mains. Seb l'encourage et voila que c'est maintenant des gamelles à trois. Wilfried nous fait nous mettre debout car il avait dans sa ligne de vue Flo et Fred qui viennent aussi se joindre à ce patins à 5.

 Seb et Fred ont la barbe qui râpe un peu à cette heure là mais on s'en fou. Les mains se croisent et se recroisent pour branler les queues de l'un ou de l'autre, c'est une véritable communion de sensualité. Nous formons un cercle à cinq, cuisse contre cuisse du voisin, quand je penche la tête je vois cinq bites au garde à vous, toutes avec les couilles rasées, et le pubis coupé court. Wilfried avance son bas-ventre vers le centre du cercle et nous dis "Alors la plus grosse c'est pour qui?" Il est décidé que c'est lui après branle de tous le monde et suçage de ses tétons pas Flo. La plus longue c'est la mienne (d'une courte tête (de nœud LOL) en rapport de celle de Seb, et pour la raideur c'est Seb qui est déclaré gagnant car il à la queue tellement au garde à vous qu'elle se plaque contre son bas-ventre et qu'il va demander à Fred de ne pas la lui casser en la décollant du ventre.

Flo tire Seb  par le bras pour l'installer sur la balancelle.  Je comprendrai par la suite qu'avec son copain Fred il voulaient se payer le cul de Seb. (Il me le racontera plus tard). Pendant ce temps c'est Wilfrid qui voulais que je me penche, la poitrine sur la table mais le contact avec le métal n'est pas agréable et Wilfried ira chercher un plaid. Il ne fait mettre le ventre contre la table et m'appuyant sur le haut du dos me fais me pencher. Je suis maintenant à sa merci, je le sens dans mon dos qui s'accroupi pour me brouter l'oignon, en même temps il m'astique la queue, il descend ses lèvres sur mon gland et remonte sur les couilles, les suçote l'une puis l'autre, j'adore car en même temps il me pétrie les fesses. Il m'envoie des giclées de salive sur l'oignon, me rentre un doigt, le fait pivoter dans mon cul je râle de plaisir, c'est un truc qui me fait kiffer un max.

Je ne peux que lui répondre que j'adore lorsqu'il me demande: "Tu es prêt pour te faire engrosser?". "Aller bourre moi Vas-y", je suis hyper excité et je n'attends que ça, me faire piner le cul par ses 20cm. Je lui demande de rentrer doucement car je sais que son engin est de bonne taille et j'ai trop envie de profiter du moment sans débuter par un bourrage trop rapide. Un instant de répits pendants qu'il met sa capote et voila qu'il me graisse le trou. Avec la quantité de salive, mon excitation et le désir de me faire enculer il n'a pas de mal à rentrer, il rentre doucement mais sans s'arrêter. Voila je suis à lui, je me cramponne au bord de la table, il se tient à mes hanches et commence à me limer à fond, je ne peux m'empêcher de lâcher échapper des "ha haha" à chaque fois qu'il est au fond de mon cul. Son ventre claque contre mes fesses en un "floc floc" à chaque fois qu'il rentre à fond. Malgré la nuit bien avancée il fait encore bien chaud et nous ruisselons tous les deux. Je me redresse pour me mettre vertical et là il délaisse mes hanches et viens me malaxer les tétons, je dirais même me broyer les tétons car je lui demande "plus fort, plus fort les tétons". Il me tire sur les tétons me les laboure, ca fait mal et en même temps c'est super bon.

Après plusieurs minute de vas et viens dans mon cul voila qu'il pose fermement ses mains sur mes hanches pour me faire pivoter, je ne suis plus en appui sur la table mais nous sommes parallèle à la table et là je vois que Flo est debout, la bite à l'horizontal juste à portée de ma bouche et n'attends pas autre chose qu'une bonne pipe de ma part. Je me penche et me cramponne à ses hanches pour lui faire une turlute dont j'ai le secret avec bouffage des couilles.

Soudain je sens que mon enculeur de Wilfrid à stoppé provisoirement ses vas et viens dans mon cul. En regardants entre ses jambes écartées j'aperçois les jambes de Seb collées dernière Wilfried. Mon excitation monte encore d'un cran car je comprends immédiatement que Wilfried va se prendre la queue de Seb dans le cul pendant qu'il me lime et il ne semble pas vouloir l'en empêcher. On est tous excité comme des chiennes en rut. Je ne vais pas tarder à jouir, je lui dis "Doucement sinon je jouie" "Alors jouie ma poule car moi aussi je vais lâcher la purée" me répond 'il. Il me prend la peau de l'omoplate entre ses lèvres et ne me lâche pas, je sens qu'il est sur le point de jouir. Ce n'est plus Wilfried qui fait l'effort physique pour m'enculer mais c'est la conséquence de son basculement lorsque Seb le bourre à fond. J'ai juste le temps de voir Fred qui nous mitraille avec son téléphone, Il avait certainement jouie avant car sa bite encore grosse balance molle entre ses cuisses.

Un frisson incroyable dans mon bas-ventre suivit d'un "hannn", cela me fait resserrer les sphincters et entraine la jouissance quasi instantanément de Wilfried, je sens les soubresauts de sa queue dans mon cul. Immédiatement résonne un Hiiiii  ho  ho ho!!!! de Seb qui lâche la sauce dans sa capote. Du bout du doigt Wilfried récupère les dernières gouttes de mon sperme et me les fait gouter. J'aime mon sperme de plus en plus et suis ravi qu'il pense à me l'offrir. Alors qu'il se retire de mon cul, je profite de cet instant pour pivoter et me retrouver face à lui. J'ouvre la bouche, il a compris et aussitôt me roule une gamelle en duo avec Seb et échangent mon sperme que j'avais gardé sur la langue. Nous nous enlaçons et je suis obligé de croiser mes doigts entre eux dans son dos  tant nous sommes glissant de sueur.

C'est essoufflés mais tous trois ravis et souriant que nous reprenons nos esprits avant de visionner les photos de Fred. Sur la photo de nous quatre en position "Petit train" il a su saisir le plaisir sur nos visage et nous sommes rayonnant de plaisir. C'est sûr la soirée finie en apothéose et nous prenons nos serviettes de plage et allons prendre un bain de minuit avant de nous coucher. Il faut récupérer car le weekend ne fait que commencer et je pense que nous allons encore bien nous défouler dans les dunes les jours prochains, mais cela est une autre histoire.

Sigilée

drazich@free.fr

Autres histoires de l'auteur : La lessive du voisin - Stage de chant - On lui a révélé sa face cachée - Des artisans complices - Les locataires du dessus - Vive le covoiturage - Un stage qui se fini à l'eau - Un weekend mémorable

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay