1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane
mon futur mari

Chapitre 07

Shopping pour me mettre en valeur pour mon homme et leçon de domination par lui

Jeudi matin 6h30 mon réveil sonne. Je dois me lever mais je ne sens plus Stéphane auprès de moi. Je me lève et vais dans le salon. Plus de combinaison, il est parti sans me réveiller. Je décide de lui téléphoner.

Moi : Allo, mon homme ? Où es-tu ?

Stéphane : Pas de panique, je suis rentré chez moi me changer, je n'allais pas aller au garage en combinaison moto et sans rien dessous. J'ai mis la clef de ton garage dans ta boite aux lettres pour ne pas remonter et j'ai fait doucement pour ne pas te réveiller.

Moi : Ah ok mon cœur, c'est gentil de m'avoir laissé dormir, j'en avais besoin.

Stéphane : Oui je m'en suis douté. Je veux que tu viennes manger chez moi ce soir. Rose nous préparera quelque chose et tu logeras avec moi, viens pour 18h30 !

Moi : Ok, bisous.

Je raccroche mais sur le coup je suis un peu déçu qu'il ne soit pas resté, enfin je me fais une raison. Je n'ai pas envie d'aller travailler ce matin, je n'ai pas de rendez-vous et mes dossiers sont tous terminés. Janvier est un mois calme niveau publicitaire, tout comme le mois de juillet. D'ailleurs mon boss ferme tout le mois de juillet et profite de ses gosses. Je décide de lui téléphoner pour prendre ma journée.

Moi : Allo patron ? Ecoutez, je n'ai pas de rendez- vous aujourd'hui et j'ai encore mal au dos. Puis-je avoir ma journée ?

Mon Boss : Oui pas de soucis, on se voit demain pour le suivi de vos dossier pendant vos 10 jours de vacances et pour le téléphone, je demanderai à la secrétaire de faire suivre sur votre portable ou de prendre les messages.

 Moi : Ok, merci. A demain et bonne journée.

Je me fais couler un café et décide de faire le tri dans mes fringues pour faire de la place pour les nouvelles. Je fais deux tas, un pour la poubelle et un pour le CPAS qui est un peu plus loin que l'immeuble. On ne sait jamais, ça peut toujours servir à quelqu'un dans le besoin. En tout et pour tout il y a quatre sacs poubelles biens remplis. J'ai vidé complètement tout et j'ai même jeté ce que j'avais prévu  de porter pour partir en vacances et que ma mère trouve ringard. Bon, et bien, journée shopping alors … Pas le choix, mais où aller pour être dans le style souhaité par Stéphane ? Quelle heure est-il ? 9h00 ! Bon, douche, je mets mon pantalon en cuir et le sweet-shirt  qui va avec, la veste en cuir et des bottes noires que j'avais déjà. Je trouve quelle vont bien avec. Comme je dois me rendre chez Stéphane ce soir je mets un beau boxer c'est déjà ça de fait. Je sors les sacs poubelles et mets les deux pour la poubelle dans le container et les deux autres je les dépose à l'accueil du CPAS. Ils sont contents, ils pourront faire des heureux. Je prends ma voiture et je décide d'aller chez Christian lui demander conseil. Je me gare et avant de rentrer dans le magasin Nicole sort et viens me dire bonjour.

Nicole : Tu vas bien Pat ? Trois jours d'affilée chez nous, tu vas lui faire fondre son portefeuille ! « Rire » C'est bien, au moins aujourd'hui, tu es bien coiffé.

Moi : Bonjour, oui ça va merci, non je viens pour moi demander conseil à ton mari et c'est ma carte de banque qui va fondre aujourd'hui. En parlant de coiffure je ne saurai pas venir vendredi prochain car je suis toute la semaine en vacances dans les Canaries avec ma mère et peut être Stéphane. C'était prévu de longue date et j'avais oublié, les choses vont tellement vite avec Stéphane…

Nicole : Pas de problème, on recule d'une semaine mais il faudra refaire les soins en entier donc ça prendra plus de temps.

Moi : Ok, bon je vais voir ton mari, car j'ai beaucoup de choses à faire.

Et je rentre dans le magasin.

Moi : Bonjour Christian,  je ne te dérange pas ? Tu as du temps à me consacrer ?

Christian : Que puis-je pour toi ?

Moi : Eh bien voilà, tout d'abord il me faudrait des tenues d'intérieur. Stéphane veux me voir en boxer, c'est bien beau, mais nous sommes en hiver. Il a beau faire 22 degrés chez moi, j'ai un peu froid. Aurais-tu quelque chose en stock susceptible de plaire à Stéphane ?

Il rigole.

Christian : Oui pas de soucis, suis moi à l'arrière du magasin.

Et nous allons derrière. Là il me montre 6 sortes de tenue d'intérieur et je me décide à prendre les 6. Je lui demande de les emballer mais d'en garder une sur le côté pour ce soir. Il me demande laquelle et je choisi le pantalon blanc un peu transparent avec des boutons derrière afin que Stéphane puisse accéder à mon cul s'il le veut et tirette sur le devant pour ma queue et le t-shirt qui va avec.

Moi : Aurais tu aussi des pantoufles ou autre chose dans le style ? Chez moi c'est du tapis mais chez Stéphane c'est du carrelage et c'est froid.

Christian : Pas de soucis, je te mets ça avec la tenue blanche.

 Moi : Merci. Aurais tu aussi une poire à lavement dans tes gadgets, il veut que je sois toujours propre à l'accueillir et je dois avouer qu'il a énormément d'appétit sexuel. Mes intestins en prennent pour leur grade.

Christian : « Rire » oui, je te mets ça avec le reste. Autre chose ?

Moi : Oui, aurais-tu des shorts et de t-shirt d'été car je pars en vacances avec ma mère une semaine dans les Canaries. Stéphane viendra probablement avec et comme il n'aime pas mes vêtements, j'ai tout jeté à la poubelle ce matin. Il me faudrait aussi des trainings.

Christian : Non, je n'ai pas tout cela mais voilà une adresse. Je sais que Stéphane y va pour lui. Tu dis que tu viens de ma part pour Stéphane. Elle te prendra en charge.

Moi : Ok merci.

Christian : Par contre c'est quoi ces bottes avec cette tenue ?

Moi : Ben c'est tous ce que j'avais pour aller avec. Pourquoi ça te dérange ?

Christian : Ah oui, beaucoup même. Tiens prend celles-ci, je te les offres.

Moi : Non je vais les payer.

Christian : Si, j'insiste, c'est de ma faute j'aurais dû y penser avant-hier.

Moi : Merci. Bon, je file à l'autre boutique. Combien te dois-je ?

Je paie et pars en direction de l'autre boutique. J'y suis bien accueilli et y trouve tout ce qu'il me faut.

Il est maintenant 14h00, je rentre chez moi et prépare mes affaires pour ce soir ainsi qu'une trousse de toilette et un costume pour demain. Je prépare aussi mon sac de sport pour demain, c'est déjà ça de fait. Je commence également à préparer ma valise et fait un peu de ménage. Je fais le relevé de mes emails et surfe sur ma page Facebook. Il est maintenant 17h00, j'ai fini tout ce que j'avais à faire et je décide de partir en avance chez Stéphane. Après tout, il m'a dit de faire comme chez moi. Je reprends donc ma voiture direction Stéphane. J'arrive devant le portique, je sonne et le mari de madame Rose m'ouvre et me fait signe de m'arrêter.

Lui : Monsieur Bonjour, avez-vous des bagages ?

Moi : Oui, dans le coffre, et oui bonjour … Pardon, je fais mon impoli.

Lui : Pas de soucis monsieur.

Moi : Pouvez-vous les mettre dans la chambre ?

Lui : Il sera fait selon vos désirs monsieur.

Il me fait chier avec ses « monsieur ». Moi c'est Pat et pas « monsieur ». Il n'y a qu'à mon bureau ou la secrétaire est plus jeune que moi que je laisse faire du « monsieur » .Mais je ne dis rien et vais me garer. Je rentre avec ma clef et tombe sur madame Rose.

Moi : Bonjour madame Rose. Stéphane est-il rentré ?

Rose : Oui monsieur, il est dans son bureau.

Moi : Madame Rose, je peux vous demander un petit service ?

Rose : Oui monsieur, lequel ?

Moi : Lorsque nous ne sommes que nous deux, laissez tomber le « monsieur », votre mari et moi. Appelez-moi Patrick, s'il vous plait.

Rose : Bien monsieur, euh, enfin Patrick. Monsieur Stéphane m'a laissé des instructions pour vous faire de la place dans le dressing room afin de pouvoir vous installer ici. Je vous ai aménagé le côté droit, j'ai replacé les vêtements de monsieur Stéphane du côté gauche.

Moi : Ok, merci. C'est gentil de votre part mais je ne m'installe pas tout de suite, néanmoins, c'est vraiment gentil !

Rose : Est-ce que vous mangez de tout ?

Moi : Oui, à l'exception des huîtres.

Rose : Bien. Ainsi, je peux établir mes menus.

Moi : Madame Rose, je ne mangerais pas tous les jours ici et de plus je suis absent toute la semaine prochaine. Comme ça, vous êtes prévenue pour vos courses, ne comptez pas sur moi.

Rose : J'en prends bonne note. Allez, montez, il vous attend avec impatience. Je vous monte un apéritif et quelques amuses bouches

Moi : Qu'avez-vous prévu comme apéritif ?

Rose : Monsieur à fait livrer 60 bouteilles du champagne. Je ne comprends pas. Avant, c'était une bière ou un martini mais maintenant c'est du champagne.

Moi : C'est normal Rose. Vous permettez que je vous appelle Rose ?

Rose : Oui Patrick.

Moi : Cela reste entre nous deux, mais c'est mon seul plaisir le champagne. Je ne bois pratiquement pas d'alcool et je ne fume pas. J'aime le vin blanc, surtout l'alsace, et le champagne. Je bois un peu de vin rouge mais s'il le faut vraiment car je le digère mal et je ronfle avec.

Rose : En général c'est mon mari qui gère les courses et l'intendance. Dis-moi la marque du vin que tu aimes et il en achètera.

Moi : Ok Rose, je vous amène demain une bouteille de chaque vin que j'aime et je vous indiquerai où le trouver, mais je veux participer aux achats, je veux dire financièrement.

Rose : Pour cela tu vois avec monsieur car nous avons une carte de banque et nous payons tout avec. Le reste ne nous regarde pas. Montes,  il t'attend !

Et je monte dans le bureau, au passage je passe par la chambre pour ranger mes affaires afin que Stéphane ne trouve pas la surprise que je lui réserve. J'arrive au bureau et je frappe à la porte.

Stéphane : J'ai demandé que l'on ne me dérange pas Rose, je travaille.

Moi : C'est moi mon homme.

Il ouvre la porte et se jette sur moi comme si j'étais une friandise

Stéphane : Tu es déjà là ! Je ne t'attendais pas si tôt ….

Moi : Je m'ennuyais. J'ai décidé de venir plutôt pour te faire une surprise mais je tombe mal, tu as du travail. Je descends en bas, je vais attendre que tu aies fini.

Stéphane : Non, surtout pas ! Entres, je vais te montrer ce que je fais

J'entre dans son bureau et je vois sur une table différentes photos de voiture et un plan du garage de Stéphane.

Stéphane : Demain matin,  on refait l'implantation du garage au niveau de l'exposition des voitures et voilà la nouvelle maquette. Qu'en penses-tu ?

Moi : Tu veux mon avis ou l'avis du publicitaire ?

Stéphane : Ben les deux, mais le tiens d'abord !

Moi : Bon. D'abord en vitrine, je mettrais à l'inverse de toi, les modèles bas de gamme. Tu vas attirer ainsi tous les regards des clients de classe moyenne, ne tient qu'à tes vendeurs de leur pousser ensuite du haut de gamme. Quand un client rentre dans ton garage, il doit repartir avec un bon de commande et il doit cracher un maximum pour son futur véhicule. Indépendamment des remises et offres de la marque. Ensuite je mettrais un coupé sport et un cabriolet à l'entrée du garage, le cabriolet pour madame et le coupé sport pour le client en mal de jeunesse ou le gamin friqué à qui le père veut payer sa première voiture. Je mettrais les 4x4 dans le fond du garage. Même si c'est tendance ces moments ci, c'est le genre de véhicule qui se vend sans aucun problème. Je te conseillerais d'afficher le prix catalogue des véhicules ainsi que les options sur les véhicules exposés et les possibles financements bien à vue afin de vendre un maximum.

Stéphane : Tu m'es d'une aide précieuse tu sais. Je vais essayer  à ta manière, on verra si tu as raison. Si oui je t'engage avec un salaire mirobolant !

Moi : C'est gentil mais j'ai déjà un boulot qui me plaît.

Rose entre dans la pièce avec son mari et nous dépose l'apéro et les amuses bouches.

Rose : Le diner sera servi à 19h00.

Nous : Merci madame Rose.

Je me dirige vers la table ou Rose a déposé l'apéritif  afin de le servir lorsque, je sens Stéphane se frotter à mon cul.

Stéphane : Tu m'as manqué toute la journée tu sais.

Moi : J'ai hésité à venir.

C'est faux, mais je n'ai pas apprécié la gifle d'hier ainsi que les fessées et je veux lui faire comprendre.

Stéphane : Et pourquoi ?

Moi : Hier soir, à mon avis tu n'étais pas dans un état normal et plus la soirée avançait, pire c'était.

Stéphane : Que veux-tu dire ?

Moi : Au début pas de soucis mais ensuite, je ne t'ai pas obéis et tu m'as frappé. Je ne veux plus. Certes tu as le droit de me punir, pas de me battre sinon on en reste là. Ensuite dans la douche tu bandais trois fois plus que le jour d'avant. Pour moi, tu étais sous influence de quelque chose. Si tu te drogue, c'est fini entre nous tout de suite. De loin ou de près, je ne veux pas toucher à ça !!!

Stéphane : Ne te fâche pas. Il est vrai que hier j'avais bu un verre et en plus j'ai pris un produit pour bander un peu plus. Je pensais que cela te ferais plaisir, il faut croire que non.

Moi : Ce n'est pas le fait que tu aies pris quelque chose pour bander plus qui me pose problème, c'est que tu ne te contrôles pas. Tu as failli me déboîter la mâchoire avec ta gifle.

Stéphane : Oui mais tu n'étais pas coopérant. Je t'ai dit que tu serais puni en cas de désobéissance.

Moi : Ok, pas de problème avec ça, mais n'oublie pas que j'ai un job avec des clients et si tu m'abîmes, je peux le perdre parce que je ne suis pas présentable suite à tes coups. De toute façon je n'en accepterai pas plus. Les petites punitions lors de nos jeux sexuels, je veux bien, mais être battu comme hier non ! Es ce que je me suis bien fait comprendre ?

Stéphane : Mais si je te laisse faire, c'est toi qui va me dominer !

Moi : Non. Je fixe mes limites, c'est tout. Si tu n'es pas d'accord, je pars tout de suite !

Stéphane : Non ! Je ne veux pas te perdre, je vais faire attention, je te le promets. Mais il faut que tu sois docile avec moi.

Moi : Je ferais de mon mieux mais laisse-moi du temps. Tu ne peux pas demander à un mec comme moi qui vis tout seul depuis des année de venir vivre avec toi du jour au lendemain et de changer toutes ses habitudes d'un coup de baguette magique. Tu ne peux pas demander à une personne totalement indépendante d'être asservi en 24 h. Je t'aime bien mais il y a des limites à ne pas franchir.

Stéphane : Ok. Je crois qu'il nous faut repartir sur de bonnes bases. Il vient cet apéro ?

Je nous sers et il finit son plan pour son garage en suivant mes directives, à mon grand étonnement. Mais moi, pas con, je me dis que j'irais voir le résultat demain après-midi.

Stéphane : Ah oui !  A propos, voici le bon de commande de ta nouvelle voiture. Je prends en charge la voiture et les taxes, je te laisse l'assurance.

Moi : Mais si tu veux, je veux bien payer le tout, il me faut juste un financement.

Stéphane : Paies juste l'assurance car si je t'assure,  tu seras au bonus 5 alors que pour le moment tu es à 0 plus deux jokers.

Moi : Comment le sais-tu ?

Stéphane : Il me fallait une copie de tes papiers pour pouvoir la vendre en occasion. D'ailleurs, ils sont là, tu peux les récupérer.

Moi : Tu as pris mes documents ? Et si j'avais été contrôlé par les flics aujourd'hui ?

Stéphane : Ils ont autre chose à faire ces jours-ci .Obama est à Liège et ils sont tous mobilisés pour sa sécurité.

Je regarde le bon de commande, et surtout, le prix de la voiture. Je suis obligé de m'assoir ! Il a commandé une BMW X4 et full option en plus ! 37600 €, un prix que je n'oserai jamais mettre pour une voiture. Il se rend compte que je change de couleur en lisant le bon de commande.

 Stéphane : Il y a un problème mon cœur ?

Moi : Mais tu aurais pu prendre moins cher.

Stéphane : Pardon ?

Moi : Non ! Laisse tomber, désolé. Merci d'avance, je te rembourserai en nature.

Stéphane : « Rires » Ca va faire de longues mensualités « rires »

Dans le couloir on entend Rose.

Rose : le Dîner va être servi.

Nous finissons notre coupe et les amuses bouche en vitesse. Nous descendons et, au passage, il me donne une fessée. Il est 19h00.

Stéphane : Ton cul me donne faim !

Moi : Il y aura un dessert si tu es gentil avec moi.

Je crois que le message est passé et que je le tiens, il y aura moins de punitions.

Stéphane : Tu es à moi et je mange toujours mon dessert. De gré ou de force !

Raté ! Et merdre !  J'ai parlé dans le vide mais s'il me frappe encore, ce sera terminé direct, même si je crois vraiment que je l'aime. Je me suis posé la question, est-ce lui que j'aime ou sa bite ? Et bien c'est les deux, il n'y a pas photo ! Rose nous sers du veau au porto accompagné d'une jardinière de légumes vapeur et de pommes de terre nature. Son mari nous sert un verre de vin Blanc.

Stéphane : Rose, vous pouvez aller chercher l'apéritif dans le bureau et pour le reste, nous ferons nous même.

Rose : Et pour la vaisselle et le service monsieur ?

Moi : laissez Madame Rose, je débarrasserais et ferais la vaisselle avec Stéphane. Je lui montrerai que ce n'est pas difficile à faire « rires » Prenez votre soirée avec votre mari, je mettrai de l'ordre.

 Madame Rose regarde Stéphane un peu interloquée.

Stéphane : Rose, tu as entendu ce qu'a dit monsieur ?

Rose : Oui monsieur, c'est que … je n'ai pas l'habitude.

Moi : Madame Rose, vous retrouverez votre cuisine dans un état nickel demain. Allez vous reposer, faites-moi plaisir.

Rose : Monsieur Stéphane puis-je deux choses ?

Stéphane : Lesquels Rose ?

Rose : Un : vous laisser faire, et deux : Monsieur Patrick, appelez-moi Rose, s'il vous plait, vous m'avez demandé le même service tout à l'heure.

Stéphane : Oui Rose, vous pouvez disposer avec votre mari, nous rangerons tout. Bonne soirée.

Rose : Bonne soirée messieurs.

Rose quitte la pièce avec son mari.

Stéphane : C'est quoi ce service ?

Moi : Ne te fâches pas, je leur ai juste demandé de m'appeler par mon prénom en ton absence car j'ai horreur du « monsieur ». Je suis quelqu'un de simple moi. Il n'y a qu'au bureau que l'on m'envoie du « monsieur ». Et encore, les secrétaires parce que je ne les aime pas, sauf une Claudia, sinon entre collègues on s'appelle par notre prénom.

Stéphane : Je n'apprécie pas trop que mon personnel se permette ce genre de familiarité mais je te laisse faire du moment que tu es à l'aise avec eux.

Moi : J'ai bien dit en dehors de ta présence, je le précise. Je sais que tu n'aimes pas, mais comprends que moi, je ne suis pas à l'aise. Ils sont plus âgés que moi, je leur doit le respect c'est dans mon éducation.

Stéphane : Si c'est une question de respect pas de soucis.

Moi : Merci.

Nous finissons de manger, débarrassons, et je fais la vaisselle. Sur ce temps Stéphane va prendre sa douche et redescends. Il est dans un short noir en lycra et un t-shirt pratiquement transparent de la même couleur. Il vient dans la cuisine, je suis juste en train de finir. Ne connaissant pas la maison, je dois fouiller pour remettre les choses à leur place.

Stéphane : Je me suis mis à mon aise. On se regarde un DVD ou un Blu-ray ?

Moi : Si tu veux mais je dois aller aux toilettes et passer également à la douche.

Stéphane : Quoi toujours tes intestins ?

Moi : Non. Je ne crois pas mais je me suis acheté une poire à lavement, quoique je ne sais pas très bien comment on s'en sert.

Stéphane : Tu as acheté une poire à lavement ? Chez qui ?

Moi : Chez Christian, mais aujourd'hui c'était journée shopping pour te plaire.

Stéphane : Et ça ta couté … ?

Moi : Plus ou moins 2500 € mais il était temps que je me trouve d'autres vêtements. D'ailleurs j'ai une surprise pour toi.

Stéphane : une surprise ?

Et moi, pour noyer le poisson.

Moi : Tu as trouvé une place d'avion pour lundi ?

Stéphane : Non, c'est complet dans toutes les compagnies. En plus, je ne peux pas quitter mon boulot en plein salon de l'auto.

Moi : Dommage mais, le boulot d'abord.

Je quitte la pièce et vais me changer. Je prends une douche vite fait et mets la tenue de soirée achetée chez Christian avec les pantoufles assorties. Je me mets un peu de gel sur le cul car je me doute des conséquences de la tenue sur  lui.  J'arrive dans la pièce.

Stéphane : Woaouh ! Mon homme commence à comprendre ce que j'aime, tu es sexy là-dedans, tournes pour voir …

Et je me tourne pour lui montrer toute la tenue. Il se lève, vient vers moi et m'embrasse.

Stéphane : Merci de te mettre en valeur pour moi. Tu fais de plus en plus ma petite femme, si je m'écoutais je te baiserais là tout de suite car  tu me fais bander grave.

Et là il m'embrasse tendrement.

Stéphane : Bon, on se le regarde ce film ?

Moi : Oui, c'est quoi ?

Stéphane : Gladiator en Blu-ray. Tu l'as déjà vu ?

Moi : Oui au cinéma, mais pas de soucis, ça fait longtemps, ça ne me fera pas de mal de le revoir.

Je m'installe dans le salon, il nous sert du vin et démarre le film. A un moment, il me prend dans ses bras et j'apprécie. Il a de la tendresse pour moi, ça se voit dans son regard. A un moment, j'ai des crampes aux jambes et je décide de m'allonger dans le divan, la tête sur ses cuisses. Il me fait mettre sur le côté car je lui fais mal. L'ennuyeux c'est que, j'ai devant mon regard une énorme bosse qui grandit sur le fait qu'il me caresse, il bande et les hostilités vont commencer, je le crains. Il me masse le cul avec sa main et elle est déjà en dessous de mon pantalon.

Stéphane : Suces-moi !

Je déboutonne son short et commence à le sucer, il aime et gémit. Comme depuis trois jours, il m'imprime le mouvement avec ses mains. Il a beau s'enfoncer dans ma bouche depuis trois jours, je n'arrive toujours pas à gober l'entièreté de sa queue. Je sais qu'il voudrait bien mais c'est trop gros pour moi. Je suis couché dans le divan et il me pilonne la bouche. A un moment, il en a marre, se retire, déboutonne mon pantalon à l'arrière afin que mon cul soit à l'air et me pousse dans le divan, jambes écartées.

Stéphane : Je vais te baiser toute la nuit. Tu vas avoir mon jus toute la nuit, tu m'appartiens. Tu es à moi et je vais te baiser. Après moi, tu ne voudras plus d'un autre !

Moi : Vas-y, baises moi, je suis tout à toi.

Et il m'encule d'un trait, ce qui me fait crier et hurler de douleur. Il me fout un cousin sur la gueule.

Stéphane : Tais-toi et souffre en silence !

Moi : Je voudrais te voir à ma place ! Tu me déchires avec ta grosse queue, la douceur tu ne connais pas ?

Stéphane : Non je ne connais pas, tu es ma salope, ma pute, ma chienne, ma petite femme, et une femme ça se tringle comme ça. Sens la bien, ma bite. Je sais que tu l'aimes.

Moi : Oui je l'aime ta bite.

Il m'a pilonné pendant une heure au moins et je ne sais dans combien de positions. Ce que je sais c'est que je vais avoir mal au cul demain.

L'ennuyeux, c'est que je bande et je voudrais bien me branler. Je décide de défaire la fermeture éclair.

Stéphane : Non, tu ne te toucheras que quand je te l'autoriserais !

Il m'attrape les bras et m'empêche de me branler. Je le sens se raidir et, dans un coup de rein puissant, il me jouit dans le cul. Moi, sans me toucher dans le divan, j'ai même jouis du cul. J'ai eu un orgasme comme jamais je n'en n'avais connu auparavant. Il sort de mon cul et ma bouche est déjà prête à laver sa queue.

Stéphane : Tu es de plus en plus soumis sexuellement à moi et j'aime.

Moi : Oui, moi aussi je t'aime.

Stéphane : Bon, lèches ton sperme sur le divan !

 Et Je me mets à lécher mon sperme comme un bon soumis.

Stéphane : Tu aimes le jus maintenant, ma petite femelle.

Moi : Hummmm.

Stéphane : Bon, douche et au lit.

Je ramasse nos deux verres de vin, je les mets dans la cuisine et me dirige vers la douche après avoir vérifié que j'avais bien tout éteint. J'arrive juste dans la douche que Stéphane m'attrape dans le dos et me met le bâillon. Il bande de nouveau et je peux le sentir. Il me soulève et me porte jusqu'à sa pièce de jeux. Il m'attache à une croix de Saint André et me bande les yeux. J'ai un peu peur car il me semble que son comportement a encore changé. Ça fait deux fois en deux jours.

Stéphane : Maintenant je vais te soumettre  totalement à moi. Je vais filmer car comme je n'ai pas de place dans un avion la semaine prochaine, je veux pouvoir me branler en regardant la vidéo.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)