Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane
mon futur mari

Chapitre 09

Dernière mâtinée de travail avant mes vacances sport
et week-end chez Stéphane 2

8h15 du matin, le réveil sonne. Je me réveille et constate qu'il est rentré et qu'il dort auprès de moi.

Je me lève, me rend dans la salle de bain et fait mes soins, je m'habille d'un training lorsqu'il rentre à son tour dans la salle de bain.

Stéphane : Alors on se  tracasse quand son homme a disparu ?

Moi : Oui et ta réponse au portable ne m'a vraiment pas plu. Si c'est pour me considérer comme une merde je préfère partir et en rester là. Je suis un homme pas du bétail.

Stéphane : Tu as raison je n'ai pas été correct cette nuit, pardonnes moi. Mais j'avais beaucoup de choses en tête et j'avais besoin de me détendre. Mais je vais me faire pardonner, tiens, regardes.

Et tout en étant dans mon dos il me tend deux coffrets.

Moi : C'est quoi ?

Stéphane : Ouvres.

J'ouvre le premier coffret et je vois un beau collier en argent signe Hugo Boss et qui fait très homme. Il m'avait parlé de bijoux hier soir, j'avais pensé à des bijoux de femme pour me féminiser un peu plus à son gout mais là, non. Stéphane le prends en main et me le met autour du cou. Pour lui montrer que j'apprécie, je me cambre afin que mon cul touche sa queue qui est un peu raide mais ne bande pas.

Stéphane : Ouvre le deuxième.

Et là je vois 10 bagues de marques différentes et toutes à ma taille.

Stéphane : Je veux que quand l'on sort ensemble tu en portes au moins deux en plus de ta bague de fiançailles.

Moi : Oui mon homme.

Et il m'embrasse dans la nuque.

Moi : Comment as-tu fais pour avoir ça de si beau matin ?

Stéphane : Et bien c'est simple, hier dans le bar où j'étais, il y avait des potes dont un est bijoutier. Je lui ai donc demandé ce service. Ah oui j'oubliais, dans la chambre, il y a pour toi un nouveau portefeuille et une pince à billet. Lorsque tu sors avec moi, plus de banane, ça fait  trop tapette. Un homme viril comme toi porte son portefeuille dans sa poche.

Moi : ok mon homme.

Stéphane : Ah j'allais oublier, aujourd'hui je veux que tu te reposes le plus possible, je te sors ce soir.

Moi : Oui je sais.

Stéphane : comment sais-tu ?

Moi : Marc n'a pas su tenir sa langue.

Stéphane : J'aurais dû m'en douter. Je te veux sur ton 31 pour ce soir. Tu es mon homme et je te présente à mes potes, je veux qu'ils soient épatés par ta beauté. Ok ?

Moi : Je ferai selon ton désir mon amour.

Il m'embrasse tendrement et il se prépare. Moi sur ce temps je descends prendre un café. 10 minutes plus tard, il arrive en vêtements de sport. Nous déjeunons ensemble, lui léger et moi un peu plus copieux.

Stéphane : Bon je vais au sport, tu as quartier libre. Nous partons ce soir à 18h00 précises et tu seras au volant de ma voiture.

Moi : Pas possible.

Stéphane : Et pourquoi ?

Moi : Tu as une automatique et moi une boite manuelle. Je ne sais pas conduire une voiture  automatique.

Stéphane : Oh putain !  La boulette …

Moi : Que veux-tu dire ?

Stéphane : Et bien je t'ai commandé une automatique, tu ne sais vraiment pas ?

Moi : Non.

Stéphane : Et bien après mon sport je peux bien passer par le garage et changer le bon de commande de ta nouvelle voiture. Tu aurais pu me le dire !

Moi : Tu es allé dans ma voiture prendre les papiers, si tu avais lu les documents tu aurais vu que c'était une boite manuelle ! Les torts sont partagés, tu ne peux pas me punir !

Stéphane : Bon je vais arranger les choses.

Il se lève et s'en va. Je remonte dans la chambre et choisis ma tenue pour le soir. Je veux qu'il soit vraiment content de moi. Je téléphone à Nicole pour me rendre à son salon à la dernière minute pour que sois tiptop. Elle accepte de me prendre vers 16h00 pour un peeling  « Je ne sais pas ce que c'est » pour me coiffer et me faire un gommage « de nouveau je ne sais pas ce que c'est ». Comme j'ai quartier libre je vais chez ma  mère qui habite à cinq minutes d'ici. A la limite je pourrais y aller à pieds. Ensuite et je rentre chez Stéphane. J'enfile mon maillot, j'ai encore mal partout et je vais dans le jacuzzi en me prenant un verre d'eau. Je me repose. Stéphane rentre. Il est 14h00, je suis devant la TV affalé dans le divan, je me repose quoi. 15h00 je m'en vais discrètement.

J'arrive chez Nicole qui me fait mes soins, elle en a pour une heure. 16h30, mon portable sonne.

Stéphane : Où es-tu ?

Moi : Je m'ennuyais alors je suis passé chez ma mère, tu sais elle n'est pas loin d'ici. Je suis de retour pour 17h30.

Stéphane : Ok.

Les soins terminés, je rentre à la maison et m'enferme rapidement dans la salle de bain afin de me préparer.

Stéphane : Je peux entrer ?

Moi : Non, je te réserve une surprise.

Stéphane : Je dois me préparer aussi tu sais.

Peu après, je sors de la salle de bain. Il en tombe à genoux devant moi ! Je suis habillé d'un pantalon en cuir brun, d'un sweet-shirt et de bottillons assortis, le collier qu'il m'a offert et une veste en cuir brun. Je suis parfumé, j'ai mis trois bagues aux doigts et la boucle d'oreille qu'il m'a offerte. Avec la coiffure que m'a faite Nicole je suis hyper canon.

Stéphane : Putain, tu es canon mon homme ! A croquer ! Il va  falloir que je rivalise, attends j'arrive.

Il se prépare et ressort de la salle de bain et il est canon aussi quoi que plus classique.

Stéphane : bon on y va ?

Nous montons en voiture et je lui demande de s'arrêter devant un distributeur de billets.

Stéphane : Pourquoi ?

Moi : Tu vas payer le repas et une partie des boissons de la soirée. Si je vois des potes, je voudrais pouvoir tout de même leur offrir un pot.

Stéphane : ok.

Il m'arrête devant un distributeur et je retire 500 €. Nous reprenons la route et nous arrivons dans un resto chic de la ville de Liège où pas mal de mes clients viennent.

 Moi : C'est ici ?

Stéphane : Oui mais tu m'as l'air inquiet ?

Moi : C'est un restaurant que fréquentent mes clients, ils ne sont pas au courant que je suis gay et mon boss est un peu homophobe.

Stéphane : Que veux-tu dire ?

Moi : Et bien si je croise un client, qu'il me reconnait et qu'il le prend mal, je risque de perdre ma place.

Stéphane : Ecoutes, je connais le patron, c'est un ami. Je connais pratiquement toute la clientèle. Regardes les voitures dans le parking.

Et là un homme vient m'ouvrir la porte de la voiture, je suis obligé de descendre, je suis coincé. Je descends et Stéphane me prends par la main, moi qui ne suis pas démonstratif je me laisse faire comme-ci j'étais une femme.

Stéphane : Ne t'inquiètes pas, je suis là, je te protège.

Et nous entrons dans le restaurant, le patron en personne nous a accueilli. Il embrasse Stéphane donc ils se connaissent. On nous dirige vers notre table mais là Stéphane s'arrête de nombreuse fois, je ne suis pas à l'aise. Il salue des clients et me présente des fois comme un ami des fois comme son amant, sa moitié et même son futur mari. Et puis arrive la rencontre de trop. Un client à moi !

Stéphane : Je vous présente Pat, mon futur mari, Pat je te présente Monsieur.

Moi : On se connaît, monsieur est un client.

 Le client : Je ne savais pas que vous étiez gay.

Moi : Et bien ce n'est pas marqué sur mon visage et je ne mélange pas vie privée et vie professionnelle.

Le client : En tout cas vous êtes beaucoup plus beau en dehors du travail.

Moi : Merci, mais si vous pouviez ne pas ébruiter ça à mon boulot, ça m'arrangerait.

Le client : Pas de soucis. Je suis bi et ma femme ne le sais pas donc on se serre les coudes.

Nous nous installons et nous mangeons un excellent repas accompagné de vins très bien équilibrés par rapport aux mets dégustés. Nous discutons de tout et de rien, il râle toujours de n'avoir pas pu trouver de billet d'avion et me reparle du vendeur qui s'est fait licencié. Il s'en veut. Moi je l'écoute et ne dit pratiquement rien. Arrive la fin du repas, il est 23h00.

Stéphane : Maintenant, je t'emmène dans la boite de Marc et son mec. Tu verras c'est très sympa. Effectivement, nous arrivons et nous avons droit au carré VIP avec champagne. Moi je bois mais Stéphane est à l'eau. Je vais le trouver.

Moi : Mon homme, il y a un problème ? Tu bois de l'eau ?

Stéphane : Non mais je conduis et je dois ramener l'homme de ma vie en entier à la maison.

A ces mots, étant dans un bar gay, je l'embrasse.

Stéphane : Vas-y, amuses toi, c'est ta soirée. A propos, il y a tes potes en  bas.

Moi : Je sais, je les ai vu mais nous sommes dans le VIP. Ou je descends et te laisse seul ou ils montent. Mais ce n'est pas le même tarif qu'en bas. Ils n'ont pas les moyens.

Stéphane : On est ici chez Marc et son mec, mais la boite m'appartient. Donc si tu veux les faire monter, pas de problème, je règlerais la note.

Moi : Mais je veux participer.

Stéphane : ok pas de soucis mon cœur.

Je fais monter mes potes et leur offre un verre. Les questions fusent sur Stéphane et je réponds le plus naturellement possible. Sylvain, mon meilleur ami, veut absolument me poser une question.

Sylvain : Et tu arrives à prendre sa bite en entier dans le cul ?

Moi : Ca m'a fait mal au début mais après on s'y fait vite, question d'habitude. Avec moi, il lui a fallu 48h à la base. Je ne voulais pas mais il a un charisme à toute épreuve. Je suis heureux avec  lui et il m'apporte tout ce que j'aime dans le sexe, de plus il me gâte. Aujourd'hui et en une semaine il a fait de moi un autre homme. Stéphane intervient à haute voix.

Stéphane : Les amis, j'ai une annonce à faire. Je vais me marier, j'ai enfin trouvé l'homme de ma vie et  il est ici. Je vous présente Pat.

Applaudissement de la salle. Moi,  je me cache !

Sylvain : Et bien vous n'avez pas perdu de temps en une semaine. Dommage pour moi de te l'avoir présenté, j'avais des vues sur lui. Je ne te cache pas que je suis jaloux. Je n'aurais jamais cru samedi dernier, qu'en te ramenant, il aurait fait de toi sa chose.

Moi : Moi non plus ! Je vis un conte de fée mais il n'est pas si féerique que ça, crois-moi. Il peut être tendre comme brutal j'en sais quelque chose.

Sylvain : il est violent ?

Moi : Ça peut arriver mais je crois que je l'aime, non je l'aime.

 Il est 3h00 du matin et j'ai envie de pisser, je demande à Marc où sont les toilettes et j'y vais.

C'est glauque comme toilette.

Stéphane : Je peux savoir ce que tu fais ici ?

Moi : Ben je fais pipi, ça ne se voit pas ?

Stéphane : Dans ce genre de boite, quand tu veux pisser tu me le dis. Je viens avec toi, on ne sait jamais, il y a des tarés.

Moi : Ne te fâches pas, je ne pouvais pas deviner, mais je sais me défendre.

Stéphane : Je suis là pour te défendre ! Je voudrais bien voir qu'on te touche. Bon on se boit un dernier verre et on rentre.

Moi : Oui car je commence à être bourré.

Stéphane nous commande deux verres et revient vers moi, je bois un coup et ça n'a pas le même goût que les autres verres. Je suis bourré mais pas à ce point. On m'a mis quelque chose dans mon verre. Je sens celui de Stéphane et lui dit :

Moi : Ecoutes chou, on a mis quelque chose dans nos verres.

Stéphane : Mais tu es fou, tu as trop bu. Arrêtes la parano là, bon on rentre.

Stéphane demande le même cocktail deux fois, mais à emporter. Nous retournons à la voiture et rentrons. J'ai la tête qui me tourne, je suis certain qu'on m'a drogué. Je sombre dans la voiture.

Le lendemain matin, je me réveille et j'ai la gueule des mauvais jours. Je suis à poil dans le lit sans couverture sur le ventre. Stéphane pareil, je bande et suis sur un petit nuage, lui dort toujours. Je vois qu'il a bu les deux derniers cocktails. Je me penche vers lui et le secoue il est dans un sommeil très profond. Son cul  est vraiment magnifique et j'ai envie de me le faire. Mais il ne veut pas. Comment faire ? Puis un délire s'installe dans ma tête : je vais le dominer. Je me lève sans un bruit et lui prends les clefs de la salle de jeux. J'y prends un bâillon, deux entraves pour ses mains et pieds, un peu de poppers et la caméra. En douceur, je lui entrave les mains et les pieds de telle sorte qu'il ne sait plus bouger. Parfait, il dort toujours. Je m'applique à lui faire une feuille de rose sur son anus et il gémit.

Stéphane : hummmm ne crois pas que tu vas me baiser. C'est bon mais on en reste là !

 Moi : Si, je vais te baiser, tu n'as pas le choix. J'en ai envie et de toute façon ce n'est pas négociable.

Il essaie de bouger mais il se rend compte qu'il ne peut pas.

Stéphane : tu fais quoi là ?

Moi : Je te viole.

Stéphane : Non, arrêtes, ça fait mal et je ne veux pas.

Je lui fous une baffe sur le cul et il hurle. Il faut dire que j'y ai mis la puissance. A mon avis, je suis toujours sous influence.

Stéphane : Non, arrêtes, je t'en supplie, pas ça ! Je préfère te baiser si c'est ce que tu veux.

En force, je lui fous le bâillon sur la  bouche et je lui lèche de nouveau le trou. Il gémit, ça veut dire qu'il aime. Je positionne ma queue à l'entrée de sa raie mais il se raidit. Je lui frappe les fesses avec force pour qu'il se relâche et je le pénètre doucement. Une fois à fond, je le lime en douceur et avec amour. Il gémit, il couine sous mes coups de rein, il aime et  je le vois.

Moi : Tu aimes mon cœur ?

Stéphane : Hmmmmmmm

Forcément, avec le bâillon…  Je le lime plus ou moins 45 minutes en changeant de position et en enlevant les barres de maintien. Maintenant, mis à part le bâillon, il se laisse faire et il aime. Mais j'ai envie de lui rendre la monnaie de sa pièce. J'ai envie qu'il me bouffe la queue en entier. Je le retourne le positionne et lui enlève le bâillon. Il a compris et comme une bonne chienne docile il ouvre la bouche. Je lui pilonne la gueule pendant 30 minutes. Je sens monter en moi ma semence, je me plante dans sa bouche au maximum, il manque de s'étouffer.

Moi : Avales tout !

Stéphane : hmmmmffff

Je lui pince le nez ainsi je sais qu'il avalera le tout et je jouis de 5 bons jets dans sa gorge. Au même moment il commence à jouir et il m'attrape la tête pour que j'en attrape au moins une partie. Je me penche et lui bouffe sa queue, lui, me pompe toujours la queue pour la nettoyer.

Moi : Alors … Tu as aimé ?

Stéphane : Oh que oui mais qu'est-ce qui t'a pris ?

Moi : Tu te souviens hier, lorsque je t'ai dit qu'on avait mis un truc dans nos verres. Tu nous as ramené et je suis monté me coucher. Tu avais pris les derniers cocktails à emporter et tu les as finis ici. Moi je suis monté, je me suis mis à poil et me suis endormi. Toi, avec tes derniers cocktails, tu es monté après moi et tu t'es couché à poil à côté de moi. Je me suis réveillé en premier et, à mon avis, j'étais toujours sous influence. Toi aussi et j'ai eu envie de te dominer. Du coup je suis allé dans la pièce de jeux pour prendre le nécessaire ainsi que la camera. Ça te fera un deuxième souvenir pendant mon absence. Mais il manque une chose, retournes toi. Il s'exécute et je lui fourre la queue de chien que j'avais pris dans le cul. Il gémit.

Moi : Montres ton cul à la camera, montres comme ça bouge bien.

Et il s'exécute.

Moi : Tu vois, tu as su me dresser mais admets que tu aimes aussi.

Stéphane : Oui j'ai aimé, tu as été tendre avec moi et tu m'as détendu. Je suis actif mais avec toi, je peux être passif pour ton plaisir. Viens dans mes bras.

 Je m'exécute et là, alors que je ne m'y attends pas, il me plante sa queue encore bien dure dans le cul.

Stéphane : N'oublies pas qui est ton homme tout de même, tu es à moi et non l'inverse ! Tu as conquis mon cul et mon âme, il n'y aura que toi dedans, mais c'est moi le mec de la maison compris ?

Moi : Oui mon homme.

Stéphane : Ceci dit, j'ai pris mon pied, j'ai même jouis sans me toucher. Je pense que j'ai jouis du cul. Aussi, j'ai vraiment eu un orgasme, tu as su y faire avec moi.

Moi : C'est aussi pour te plaire mon homme.

Sur ces mots, il rebande. Il est toujours sous influence me semble-t-il, moi j'ai retrouvé mes esprits.

Moi : Que fais-tu ?

Stéphane : C'est moi l'homme donc je te baise.

Moi : Tu n'en n'a jamais assez, tu es increvable ! Hmmm, vas-y, c'est bon !

Stéphane : Je t'aime. Prends mon jus … Ahhhhhhh !

Et il m'inonde le cul de sperme alors qu'il a joui il y a 5 minutes, et moi je m'aperçois que j'ai joui sur le lit sans me toucher de nouveau.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay