Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

Chapitre 26
Premiers jours avec Felipe
.

Mardi matin, 31 janvier 2012. Le réveil sonne, j'émerge doucement et mon homme aussi.

Moi : Ca va un peu mieux mon cœur ?

Stéphane : Je te dirais ça après avoir été à la toilette.

Il se lève et j'en fais autant. Lui se dirige vers la toilette et moi j'enfile mon peignoir pour aller réveiller Felipe mais à mon grand étonnement, il est déjà debout et est déjà descendu. En revenant je trouve mon homme dans la salle de bain.

Stéphane : Ça va mieux mais je vais tout de même faire venir le médecin.

Je prends sa température, toujours 38 mais sa tension est de 12.8. Ça devrait aller pour aller travailler.

Moi : Ça ira pour le boulot mais par contre, je ne veux pas que tu prennes ta voiture ! J'irais te conduire et te reprendrais au garage !

Stéphane : Mais …

Moi : Pas de mais qui compte !

Stéphane : Comme tu veux mon homme.

Il va dans le dressing et met un costume. De mon côté, je fais mes soins du matin et file aussi dans le dressing choisir une tenue très classe qui met mon corps en valeur. Je mets mon nouveau collier avec mon signe du zodiac, mon bracelet et ma boucle d'oreille. Ah oui, ma montre. Je prépare deux sacs de sport avec deux paires de baskets dont une neuve que je n'ai encore jamais mise pour Felipe. On a la même pointure tous les trois, ça facilite la tâche. Je prends ma veste en cuir mat que j'adore et je vais rejoindre mon petit monde à la salle à manger. A mon arrivée, Felipe me siffle, comme on siffle une femme sur le trottoir. Je vois mon homme avec un large sourire.

Moi : Merci, merci…

Felipe : Tu es magnifique, un vrai appel au viol.

Moi : On se calme ! Tu verras après-midi, c'est toi qui sera un appel au viol.

Stéphane : Tu es très beau mon cœur.

Je me dirige vers lui et l'embrasse sur la bouche.

Moi : Merci mon cœur, tu as appelé le médecin ?

Stéphane : Oui, il passera au garage.

Rose : Bonjour monsieur, un café ?

Moi : Bonjour Rose, oui merci.

Je m'installe à table et bois mon café avec un croissant. J'explique à Felipe que Stéphane est malade et que par conséquent, je vais aller le conduire au travail et fin de journée nous irons le rechercher. Il me dit qu'il n'y a pas de souci et qu'en attendant mon retour, il va allumer son ordinateur portable et profiter de notre WI-FI pour faire le relevé de ses emails. Le déjeuner terminé, je vais conduire mon homme au garage au grand étonnement de son boss qui arrive en même temps que nous.

Le Boss : Bonjour Pat, Stéphane. Problème avec la voiture, que tu te fais conduire ?

Moi : Non mais il est malade et je ne voulais pas qu'il conduise dans cet état !

Le Boss : Il fallait prendre congé aujourd'hui Stéphane.

Stéphane : Pas possible trop de boulot. J'ai un rendez-vous pour une nouvelle femme d'ouvrage,  une livraison de véhicule à préparer pour demain et jeudi et je suis le seul à pouvoir le faire.

Moi : Aujourd'hui, je ne sais pas lui donner un coup de main car nous avons un invité qui n'était pas prévu au programme mais demain, je serais là.

Le Boss : Ok alors je vous laisse gérer la situation. S'il y a un problème Stéphane, je suis dans mon bureau.

Moi : Bon je te laisse, je vais chercher Felipe. On va au sport ensuite relooking pour lui chez Nicole et Christian. Je passerais voir comment tu vas mon cœur. Pour le soir, je demanderais à Rose de nous faire quelque chose de léger. S'il te faut des médicaments, j'irais les chercher après-midi.

Stéphane : Tu es un amour d'être aux petits soins avec moi.

Moi : Tu en a fait autant avec moi pour d'autres situations, c'est normal dans un couple.

Je l'abandonne et vais chercher Felipe à la maison. En chemin, Louis me téléphone pour savoir qu'il va ramener les documents des statuts signés, j'avais complètement oublié.

Moi : Ecoutes Louis, Stéphane a été malade toute la nuit. Il devait vous les apporter ce matin mais on a oublié. Je suis en route pour la maison car je suis allé le conduire au travail. Je prends les documents, je donne des instructions à Rose pour le soir. De plus,  on a un invité surprise qui est arrivé avec ma mère hier soir. Je viens les apporter à Nathalie.

Louis : Ok mais signales-toi, je voudrais bien te voir pour ton testament.

Moi : Ok mais je ne serais pas seul. Mon témoin de mariage, Felipe, sera avec moi.

Louis : Ça tombe bien car il me faudrait une copie de sa carte d'identité ainsi que celle des autres témoins de mariage.

Moi : Ok. Tu auras celle de Felipe et celle de Sylvain aujourd'hui, je l'ai sur une clé USB et pour les autres, il faudra voir avec Stéphane.

Louis : Ok on fait comme ça, je t'attends.

Je raccroche et arrivé à la maison, je vois Felipe avec Rose dans la salle à manger. Lui sur son portable et Rose en train de lui servir un café.

Rose : Un café monsieur ?

Moi : Pat s'il vous plaît Rose, Stéphane n'est pas là !

Rose : Excuses-moi Pat, mais comme il y a un invité, je ne savais pas si je pouvais.

Moi : Ah ok, je veux bien un jus d'orange, plutôt Rose.

Rose : Ok j'apporte ça.

Moi : Felipe, il y a un tout petit changement au programme, je dois passer chez mon avocat et ensuite on pourra aller au sport.

Felipe : Pas de souci, je suis tout à toi pour la journée.

Moi : Rose, un repas léger pour le soir s'il vous plaît. Stéphane est malade, sûrement une gastro-entérite.

Rose : Ok je vais improviser quelque chose. Est-ce que monsieur mange de tout ?

Felipe : Oui, il n'y a que les petits pois que je n'aime pas.

Moi : Rose, pourriez-vous également nous mettre le jacuzzi à température ainsi que la piscine pour le milieu de l'après-midi et prévoir des draps de bain en suffisance ? Ce serait gentil. Je pense que ça fera du bien à Stéphane en rentrant car il a beaucoup de boulot aujourd'hui et comme il n'est pas bien. Pourriez- vous aussi changer notre lit car il a transpiré toute la nuit.

Rose : Je ferais le nécessaire. Pour votre lit c'est déjà fait, je devais faire une machine. Pour le soir je vais vous faire des escalopes nature avec des pâtes au beurre et citron pour celui qui veut et je mettrais de l'eau à table ainsi que du vin. Pour votre apéritif on improvisera ensemble.

Moi : Comme d'habitude Rose, vous êtes parfaite, une vraie mère pour nous. A propos la mienne vous remercie pour les sandwichs de hier.

Felipe : Ce serait bien si elle venait manger avec nous ce soir.

Moi : Crois-moi bien que ce soir, elle mange avec sa meilleur amie.

Felipe : Ah bon ?

Moi : Certain !

Je les plante là et monte chercher les documents pour Louis, je reviens en vitesse dans la salle à manger.

Moi : Bon, on y va ?

Felipe : Ok.

Rose : Bonne journée, s'il y a un changement en cours de journée, prévenez-moi.

Moi : Ok Rose.

Nous prenons les sacs de sport et au moment de partir en voiture, je vois le mari de Rose qui me fait signe.

Le mari de Rose : Bonjour monsieur, la voiture de monsieur Stéphane est restée ici ?

Moi : Oui.

Le mari de Rose : Alors je vais en profiter pour la laver, je ferais la vôtre plus tard.

Moi : Oui, ses clefs sont dans l'entrée, merci pour lui.

Le mari de Rose : Pas de souci, bonne  journée.

Je prends la route du cabinet d'avocat et nous y arrivons rapidement. Je donne les documents à Louis et celui-ci me donne une première version de mon testament à lire et à lui ramener avec les corrections que je voudrais éventuellement apporter. Il prend une copie de la carte d'identité de mon espagnol et m'indique qu'une grosse partie du matériel ainsi que les bureaux arriveront jeudi dans la matinée. Un décorateur passera mercredi vers 12h30 à ma société pour faire une décoration correcte. Il ajoute que mon enseigne me sera livrée jeudi en fin d'après-midi avec mes cartes de visites. La société, pour lui faire plaisir, a mis les bouchées doubles pour me faire mon enseigne. Je devrais donc me débrouiller pour être sur place mercredi midi et toute la journée de jeudi.

Louis : La secrétaire commence demain, en principe, mais elle n'a pas encore de code d'entrée et il n'y a encore rien sur place pour l'accueillir.

Moi : Ah oui juste, je vais lui téléphoner et lui dire de venir plutôt jeudi matin. Elle me donnera un coup de main pour tout mettre en ordre.

Felipe : Je viendrais avec et te donnerai un coup de main aussi.

Moi : Tu es là pour te changer les idées et pas pour travailler.

Felipe : Ça me fait plaisir.

Moi : Ok comme tu veux, Tu en as fini avec nous Louis ?

Louis : Oui vous êtes libres, bonne journée.

Nous lui serrons la main et partons pour le club de sport. Marc nous y attend et nous indique le vestiaire. Comme si je venais pour la première fois. Dans le vestiaire je me déshabille et me change.

Felipe : Ton corps change de plus en plus, je voudrais bien avoir tes abdominaux.

Moi : C'est depuis que je viens ici, ça fait trois semaines maintenant et trois fois par semaine. Plus la piscine à la maison, la course à pieds et le sport en chambre régulier avec mon homme. Il est toujours en manque de sexe. Marc est un super bon coach en plus et ses massages après le sport dans le sauna et le hammam m'ont fait fondre au niveau de ma graisse sur le corps ce qui a fait sortir mes muscles plus naturellement.

Felipe : Il me faudrait la même chose chez moi.

Moi : Tu dois pouvoir trouver ça là-bas.

Une fois changés, nous montons dans la salle et comme je commence à faire ma cardio sur un vélo avec Felipe juste à côté de moi, Marc nous rejoint avec un paquet.

Marc : Tiens Pat, c'est pour toi.

Moi : Qu'est-ce que c'est ?

Marc : Un complément alimentaire qui te fera prendre de la masse musculaire plus rapidement et qui fera sécher tes muscles. Tiens, prends déjà un cachet maintenant. Ordre de ton homme !

Moi : Mais …

Marc me regarde dans les yeux, l'air de dire, tu vas faire ce que Stéphane dit.

Marc : Si tu ne le fait pas, Stéphane m'a dit de te dire qu'il te punira !

Il éclate de rire avec Felipe. Je prends le cachet avec un peu d'eau et nous faisons la cardio. Au bout d'une heure de vélo et de tapis, je ne me sens pas bien et j'ai la tête qui me tourne. Marc s'en aperçoit et me fait sortir prendre l'air. Il doit même me soutenir. Felipe nous suis et à l'air inquiet.

Marc : Je sais ce qui se passe, tu as bien déjeuné ce matin ?

Moi : Pas trop. Juste un café, un jus d'orange et un demi-croissant.

Marc : Ce n'est pas assez avec le complément que je t'ai donné. Je vais te donner un coca et un morceau de chocolat et ça devrait aller mieux.

Je bois le coca et le morceau de chocolat et effectivement, vingt minutes après je vais mieux. Comme il fait très froid dehors, au bout de cinq minutes j'étais dans la cafète pour ne pas refroidir. Marc reviens voir comment ça se passe.

Marc : Alors ? Mieux ?

Moi : Oui merci, je vais reprendre, mais en douceur.

Marc : Plus de cardio aujourd'hui, une séance d'abdominaux pour tous les deux. Un peu plus pour toi Felipe, tu en a plus besoin que Pat. Il a déjà bien bossé de ce côté-là en trois semaines, ensuite musculation pour tous les deux et pour finir, massage au sauna et hammam. A propos Pat, j'ai engagé un nouveau masseur, je m'occuperais de Felipe et tu le testeras pour me dire ce que tu en penses.

Moi : Ok.

Nous allons faire nos abdominaux et ensuite Marc me fait bosser ma musculature et n'y va pas de main morte. Je sens que je vais avoir mal partout demain. Mais l'effet se voit directement sur moi car fin de séance, je constate de moi-même les tous premiers effets. Un mec qui est dans la salle aussi me félicite pour avoir remarqué mes changements physiques.

Le mec : Félicitations pour le changement, dommage que je sais que tu es avec Stéphane, je me serais bien fait ton petit cul et ta belle petite gueule.

Moi : Merci mais comme tu l'as dit, mon cul est réservé à mon mec et à mon amant.

Je me retourne et embrasse Felipe à pleine bouche sous les rires de Marc et quelques autres clients. Le mec est rouge de honte car il s'est pris un méchant râteau. Nous descendons au vestiaire nous mettre à poil et nous entrons dans la pièce pour le sauna et le hammam ainsi que les massages. Je me rince sous la douche pour enlever ma sueur. Felipe aussi. Nous entrons ensuite dans le sauna. Deux minutes après, Marc et Jonathan entrent. Jonathan est le nouveau masseur, je l'appellerai Jona.

Marc : Voici Jona, mon nouveau masseur. Il vient d'être diplômé après une formation accélérée car, d'après son père qui membre ici, il ne foutait rien à l'école mais a toujours été bon en massage sur lui. Il va s'occuper de toi Pat, il a toute ma confiance et moi je m'occupe de ton amant.

Nous rions ensemble.

Moi : Au fait, ce n'est pas mon amant mais mon meilleur ami avec Sylvain que tu connais aussi et mon témoin de mariage.

Felipe : On a tout de même baisé ensemble et plusieurs fois.

Moi : Oui mais avec l'accord de mon homme qui sautait le tiens.

Et là je me rends compte de ma connerie. Felipe fond en larmes, je suis obligé de sortir du sauna avec lui et de le prendre dans mes bras. Marc nous suis avec Jona.

Moi : Excuses-moi, je ne l'ai pas fait exprès.

Marc : Qu'est-ce qu'il a ?

Moi : Avec son mec, c'est délicat depuis notre passage dans leur vie de couple. Enfin, surtout Stéphane et Michel. Son mec n'était qu'actif et dominant. Depuis que Stéphane lui a pris sa virginité de force, il l'a dominé grave alors que Felipe me dominais pour mon plus grand bonheur alors qu'il n'était que passif et soumis. Maintenant, Michel ne touche plus Felipe et même, le déteste au point que ma mère nous a ramené Felipe ici à la maison pour lui faire changer d'air une semaine.

Marc : Ah bon ? Stéphane a encore fait des ravages ?

Moi : Pourquoi encore ?

Marc : Eh bien, disons qu'avant d'avoir le coup de foudre pour toi, il prenait un malin plaisir à dominer des dominateurs mais je ne t'ai rien dit ok ?

Moi : Il est vrai que ça va faire bientôt un mois que je suis maqué avec lui, je me doutais qu'il pouvait faire ce genre de chose et crois-moi que sur trois semaines, il m'a fait faire des choses au niveau sexuel que je ne pensais jamais faire. Enfin bref voilà le topo.

Marc : Viens avec moi Felipe, je vais te détendre et te changer les idées.

Affectueusement, il lui sèche ses larmes et nous retournons au sauna. Il nous masse tous les deux et ensuite au hammam, nouveau massage. A la sortie de celui-ci, il nous dirige dans deux cabines séparées pour avoir chacun un massage d'une nouvelle sorte que je n'avais jamais eu. Je dois dire que sous les doigts de Jona, je me suis endormi un moment. Lorsqu'il me réveille j'entends des gémissements à côté.

Jona : Je pense qu'il y en a deux qui prennent du bon temps.

Moi : Oui.

Jona : Marc t'as déjà baisé ?

Moi : Non, il ne me touchera jamais. Il a trop peur de Stéphane, le club et son bar appartiennent à mon mec. Mais je peux te dire qu'il est très bien monté.

Jona : Ah bon ? Quelle taille ?

Moi : Comme mon mec, 27 *6.

Jona : Tu arrives à prendre ça dans le cul ?

Moi : Oui.

Jona : Tu dois avoir la rondelle bien large alors maintenant.

Moi : Non car je fais des exercices tous les jours avec un petit plug pour pouvoir garder mon anus musclé. Tu es encore jeune toi, quel âge as-tu ?

Jona : 20 ans.

Moi : Et niveau sexuel, tu en où ?

Il rougit.

Jona : Eh bien j'ai toujours été attiré par les hommes mais je suis toujours vierge.

Moi : Et Marc t'intéresse ?

Jona : Oui.

Moi : Il a un mec tu sais et en plus il est de mon âge.

Jona : Quel âge as-tu ?

Moi : 38 ans

Jona : Quoi ??? Je te donnais 28-29 ans moi ! Et ton copain Felipe ?

Moi : Il y a une différence de 6 ans entre nous.

C'est là que nous entendons deux grands râles et puis plus rien. Je sors de la cabine pour me rendre aux douches et au même moment, Felipe et Marc sortent tous les deux avec un grand sourire.

Moi : Ça va ? Ça a été ? On s'est bien amusé ?

Ils deviennent rouge tous les deux et puis.

Marc : J'ai changé les idées au gamin et je pense qu'il a aimé.

Moi : Vous avez mis une capote au moins ?

Marc : Tu me prends pour un con ou quoi ? J'ai toujours des capotes, du gel et du Poppers à proximité.

Moi : Et ton mec accepte ?

Marc : Oui, il fait de même, nous ne sommes pas exclusif au niveau partenaires sexuels mais notre amour n'est rien que pour nous deux. Je pense que Felipe a aimé.

Felipe : Ah oui, quel coup de queue tu as !

Moi : Oui, bon, ça va. Epargnez-moi les détails, nous ne sommes pas seul et les oreilles de Jona sont toujours vierges de ce côté-là.

Marc : Ah bon ? C'est vrai Jona, tu es toujours vierge ? Hétéro ? Homo ?

Il rougit de nouveau.

Jona : Homo je pense car les femmes ne m'attirent pas.

Je prends Marc sur le côté et lui explique qu'il a envie de lui mais n'ose pas lui dire. Je luis dis également que j'ai vu son érection quand il a entendu que vous commenciez à gémir. Il bandait comme un con. Nous allons aux douches et nous-nous lavons ensemble. Je savonne Felipe et réciproquement alors que Marc se savonne et Jona aussi. A un moment, je vois Marc se tourner vers Jona et lui frotter le dos. Celui-ci sursaute mais se laisse faire. Marc, sous nos yeux, commence à le caresser partout et lui faire un bisou dans le coup. Il bande et sa queue est entre les jambes de Jona qui gémit sous les caresses. Ensuite, Marc prend la queue de Jona et commence à le branler doucement mais, rien que de sentir la main de Marc sur sa queue, il jouit abondamment sur le carrelage de la douche. Marc le retourne et lui roule un patin d'enfer, je bande comme un cochon et Felipe s'en aperçoit. Il se met à genoux et me pompe la queue comme si sa vie en dépendait. Je ne tarde pas à lui remplir la bouche de ma semence. Comme je sais qu'il est clean et moi aussi, il avale tout et me nettoie la queue.

Marc : Bon et bien je pense que tout le monde est satisfait.

Moi : Pas un mot à Stéphane de ce qui s'est passé ici !

Marc : Jona et moi saurons nous taire.

Felipe : Moi aussi et puis ton jus me manquait de toute façon.

Marc : Alors Jona, tu as aimé ?

Jona : Oui, et je crois que je t'aime.

Marc : Attends, on se connaît à peine et j'ai mon mec. Si tu veux, je veux bien t'apprendre les choses de la vie et prendre ta virginité si tu le veux. Mais il y a 18 ans d'écart entre nous deux, tu as encore le temps de trouver l'âme frère.

Jona : Non, c'est toi que je veux. J'ai flashé directement sur toi dès que je suis entré dans ton bureau quand tu m'as embauché.

Moi : Bon, on va vous laisser régler le problème ensemble mais si ton mec est d'accord, un ménage à trois ça le fait aussi.

Marc : Merci ! Merci d'en rajouter une couche ! Tu me le payeras vendredi. En attendant me voilà dans la merde.

Jona fond en larmes et Marc qui le voit, ne peut qu'avoir de la tendresse pour lui et le prend dans ses bras pour le consoler. Il est pris comme on ferre un poisson à la pêche. Nous, nous nous séchons et rhabillons correctement pour ensuite prendre congé d'eux.

Dans la voiture, Felipe m'explique comment cela a dérapé avec Marc. En fait, Marc massait Felipe qui était couché sur le ventre, les bras en avant pendants sur le rebord de la table lorsque Marc est passé devant lui pour pouvoir lui masser le haut du dos. En se penchant, Felipe s'est retrouvé avec le paquet de Marc sous les mains. Felipe, en manque, à commencer à tâter le sexe de Marc qui, bien évidemment, s'est mis à bander très vite. Felipe lui a alors descendu son short et alors que Marc se redressait pour reculer et le stopper, il s'est retrouvé avec le sexe de Marc à la hauteur de sa bouche. Avant que Marc n'ai eu le temps de quoi que ce soit, Felipe le suçait à fond de gorge. Marc s'est alors laisser faire et au bout de deux minutes, lui a imprimé de façon assez dominante le mouvement. Il a commencé à traiter Felipe de salope en manque de bite et que puisque c'est ce qu'il voulait, il allait lui en donner. Ensuite, il lui a léché le cul et l'a défoncé grave en lui disant que son cul était bon, que c'était une véritable salope, une chienne. Comme Felipe gémissait fort, il lui a mis la main sur la bouche pour le faire taire tout en lui frappant les fesses de l'autre. Il s'est déchaîné sur lui à son plus grand bonheur avant de jouir dans la capote, bien au fond de son cul. Avant de sortir, Marc lui a donné le nom d'un club de sport à Gran Canaria qu'il connaît, avec le numéro de portable du patron. D'après Marc, il devrait lui plaire car il a une bonne grosse et longue queue et en plus est dominant. Marc croit savoir qu'il est célibataire. Sur le pas de la porte, il lui a mis une claque sur le cul en lui disant qu'il était vraiment un bon coup et qu'il espérait le revoir vendredi avec moi. Sur le temps du récit de Felipe, nous arrivons chez Nicole et Christian. Nous rentrons d'abord dans le salon de Nicole

Nicole : Bonjour. Comment vas-tu Pat ?

Moi : Très bien Nicole. Je t'ai amené Felipe. Comme je te l'ai annoncé hier soir, tu lui fais la totale comme pour moi la première fois que je suis venu chez toi. Je veux qu'en sortant, il soit un appel au viol et tu lui perces aussi l'oreille.

Felipe : Non. Pas l'oreille, mon père va gueuler parce que ça peut choquer des clients.

Moi : Rien à foutre de ton père ! Maman lui fera passer la pilule et de toute façon, t'as pas ton mot à dire ! Tu te laisses faire, un point c'est tout !

Nicole : Ok. Et toi Pat ? On fait tes soins aussi ?

Moi : Oui mais il y a moins à faire sur moi, j'utilise tous les produits que tu m'as donné mais je voudrais que tu me recoupes les cheveux.

Nicole : Ok. Je vais d'abord commencer avec Felipe car il m'a l'air bien poilu. Lorsqu'on aura bien démarré avec, ce sera ton tour mais Christian voudrais bien te voir avant.

Moi : Je te laisse faire, viens me chercher chez ton homme quand ce sera mon tour. Felipe, je te laisse entre de bonnes mains ici, ensuite tu passes chez Christian. Il va te rhabiller. Tu choisis ce que tu veux dans la boutique, crédit illimité. Ordre de Stéphane !

Felipe : Ok mais j'ai des goûts simples.

Moi : Laisses-toi faire !

Je passe dans la boutique de Christian, il est occupé avec un client mais si peu qu'il me voit, il s'en débarrasse rapidement.

Christian : Comment va ?

Moi : Bien. Tu voulais me voir ?

Christian : Oui, pour deux raisons. Un, ton costume de mariage, que je me suis déjà, et avec grand plaisir, mis à réaliser. Je voudrais bien que tu me dises ce que tu en penses. Deux, j'ai reçu une nouvelle collection qui je pense va te plaire.

Je vois aussi sur son comptoir des piercings pour tétons qui me font de l'effet. L'un en forme d'ange et l'autre un démon. Comme le collier de Stéphane qu'il avait acheté à Gran Canaria. Il y en a un aussi avec deux têtes de lion.

Moi : Christian, tu crois que ta femme pourrait me percer un téton ?

Christian : Oui, pourquoi ?

Moi : Alors mets-moi les deux piercings ici de côté.

Christian : J'en connais un qui va se faire enguirlander à la maison ce soir.

Moi : Non, je pense que ça va lui faire plaisir.

Christian me montre sa nouvelle collection de vêtements et j'en choisis plusieurs ainsi qu'une magnifique veste en cuir « une de plus » et je prends aussi trois pantalons moulants dont un en cuir « un de plus ».Il me vont magnifiquement bien et deux paires de chaussures pour compléter. Ensuite il me montre mon costume de mariage qui est magnifique et c'est lors de l'essayage que Nicole vient me chercher.

Nicole : Voilà, c'est quand tu veux Pat.

Christian : J'en ai encore pour dix minutes.

Nicole : Ok.

Moi : Ton costume est superbe en plus, il moule complètement mon corps et me met en valeur. Mais ne le retouche pas trop car Stéphane veut que je prenne de la masse musculaire.

Christian : C'est prévu. De toute façon on fera les dernières retouches la semaine avant ton mariage.

Moi : Ok. Ecoutes Christian, dans un instant, mon ami Felipe va arriver. Je veux que tu le rhabille de la tête aux pieds. Tu as pleins pouvoirs et un crédit illimité. C'est un cadeau que Stéphane lui fait et mets-lui aussi une très grande valise pour y mettre tous les nouveaux vêtements.

Mais je suis interrompu par mon téléphone, c'est Stéphane.

Moi : Oui mon cœur ?

Stéphane : Tu es ou ?

Moi : Chez Christian pourquoi ?

Stéphane : Qu'es ce que tu fais ?

Moi : Là, pour le coup et, vu ce que je porte, ça ne te regarde pas mon amour. Mais c'est pour toi que je le fais.

Stéphane : Je viens d'avoir Marc au téléphone. Qu'est-ce que c'est que cette histoire avec Felipe,  Marc et le nouveau masseur, Jona si j'ai bien compris ?

Moi : Rien de grave je te rassure et je ne me suis pas fait sauter. Si c'est ce que tu veux savoir.

Stéphane : Je veux que tu viennes au garage le plus vite possible, il faut qu'on parle !

Alors là je m'énerve au téléphone.

Moi : J'arriverais quand je le voudrais, de plus, Nicole s'occupe de Felipe pour en faire un véritable appel au viol. Moi j'ai Christian qui prends mes mesures pour mon costume de mariage alors tes crises de jalousie tu te les gardes, compris ?

Et je raccroche.

Moi : il m'énerve à la fin, je me tue depuis trois semaine à lui faire plaisir et il me fait une crise de jalousie parce que Felipe c'est fait sauter par Marc au club.

Christian : Et Marc est aussi bien monté que lui en plus. Je le sais, je l'ai eu dans le cul.

Moi : Mais tu es une vraie salope toi !

Christian : Il n'y a pas que Stéphane dans la vie comme expérience sexuelle. J'en ai déjà eu d'autres.

Moi : Je reviens à Felipe, je lui ai fait percé une oreille donc laisse lui voir ta collection et qu'il prenne ce qu'il veut.

Christian : Ok.

Moi : Connais-tu l'endroit où Stéphane va acheter ces combinaisons moto ?

Christian : Oui, Pourquoi ?

Moi : Mardi prochain, cela fera un mois que nous sommes ensemble. J'ai envie, comme je sais qu'il aime la moto et qu'il voudrait bien que je passe mon permis, lui offrir une nouvelle combinaison et moi, m'équiper pour aller me balader avec lui en attendant d'avoir le permis. J'ai déjà une petite idée de l'endroit où je vais apprendre.

Christian : Je vais te donner l'adresse où il va. Ils ont ses mensurations pour la taille mais pour les cours de moto laisse lui choisir l'école sinon il ne sera pas content. Il connaît des professionnels.

Moi : Ok. Bon, je file sinon ta femme va me gueuler dessus. Je te laisse mes clefs de voiture pour mettre le tout dans le coffre avec Felipe.

Christian : Attends, je t'accompagne pour le perçage de ton téton. Il faut qu'elle commence par ça car sa saigne beaucoup et ça met du temps à cicatriser.

Je prends un peignoir et me dirige vers Nicole avec mes vêtements à la main. En fait, après l'essayage de mon costume de mariage, je suis en Jockstrap. Nicole me prend en charge et j'ai juste le temps de dire à Christian que je voudrais bien qu'il fasse un costume à Felipe pour mon mariage, qu'il montre les piercings à sa femme.

Nicole : Alors tu veux un piercing au téton ?

Moi : Oui

Nicole : Gauche ou droit ?

Moi : Droit.

Nicole : Avec désensibilisation ou pas ?

Moi : Sans, je veux encore qu'il soit sensible après.

Elle se met à rire.

Moi : Qu'est-ce que j'ai dit ?

Nicole : Si je voulais rendre ton téton insensible, il faudrait que je sois chirurgienne, je voulais savoir si tu voulais un anti douleur.

Moi : Non ça ira, je suis fort.

Nicole : Ok comme tu veux.

Et elle commence à désinfecter mon téton à l'alcool ainsi que son matériel, je lui demande.

Moi : Tu fais ça souvent ?

Nicole : Oui beaucoup mais aux femmes plus qu'aux hommes. En règle générale les hommes préfèrent aller dans un salon de tatoueur que dans un institut de beauté.

Je la laisse faire et après avoir pincé mon téton, elle passe l'aiguille destinée à faire passer le piercing. Ça fait un mal de chien ! J'aurais mieux fait de fermer ma gueule et de lui demander de désensibiliser. Je ne saigne pas beaucoup par contre et elle ne s'en étonne pas. Comme lorsqu'elle m'a percé l'oreille, elle sait que je cicatrise rapidement et elle place directement le piercing que je lui montre à savoir l'ange et le démon. Elle le place directement avec, dessus, un pansement et l'ordre de désinfecter trois fois par jour et de revenir samedi fin de journée pour lui montrer le résultat. Ensuite, elle me fait mes soins et me coupe les cheveux. Après m'avoir fait une teinte un peu plus grise à mes cheveux roux. Ça me rajeunit alors que je pensais que ça allait me vieillir. En me regardant dans la glace, je suis un appel au viol lorsque je suis rhabillé. Mon téton me fait mal et je lui dis. Elle me donne un anti douleur avec un verre d'eau et me dit de prendre des anti-inflammatoires ce soir et demain. Je paie la note pour Felipe puisque pour moi, Stéphane exige une facture. Je retourne chez Christian et je vois Felipe pour la première fois en caleçon ES collection jaune vif. Il est magnifique épilé, avec une nouvelle coiffure et son piercing à l'oreille qui pend déjà alors qu'en principe, il faut attendre deux trois jours pour le porter. Il m'explique que comme il n'a pas saigné, Nicole lui a placé de suite avec obligation de désinfecter pendant trois jours.

Christian : Je prends les mesures pour son costume, il en a choisi un dans mon catalogue et je lui ai refait une garde-robe .Il a une nouvelle tenue pour aujourd'hui et en plus je l'ai fourni en sous-vêtements et tenues de soirées sexy. La valise arrivera chez vous demain car je n'en n'avais plus de grande taille.

Felipe : Tu me gâtes trop, je voudrais payer une partie.

Moi : Tu ne paies rien du tout, c'est moi qui régale.

Felipe : Mais j'ai choisi des vêtements chers.

Moi : Laisses-toi faire ! Tu vas écouter ou il faut que je te punisse devant tout le monde ?

Felipe : Pas cap !

Je lui mets une fessée directe et bien sentie sur le cul. De surprise, il crie.

Moi : Dans ton appart, tu m'as dominé et j'ai pris un pied grave.

Christian : Ah ça oui !

Felipe : Quoi ? Il a vu les vidéos ?

Christian : J'ai manqué une occasion de me taire.

Moi : Tu ne m'as pas dit que je ne pouvais pas les montrer au meilleur ami de Stéphane, qui est aussi son témoin de mariage comme toi mais passons. Ici, tu es sur notre domaine et je veux que tu te comportes comme le petit soumis que tu peux être alors laisse toi faire !

Felipe : Oui.

Moi : Oui qui ?

Felipe : Oui maître.

Moi : Oui Pat, je préfère je ne suis pas ton maître.

Christian est mort de rire et lorsque je lui demande pourquoi, il me répond :

Christian : Quand je pense qu'il y a trois semaines tu étais à sa place, tu as bien changé. Stéphane t'a bien formaté.

Moi : Oui, peut-être mais il faut dire que je l'aime. Je suis fou de lui et j'essaie de lui prouver à chaque moment que nous passons ensemble. Tu as fini avec Felipe ?

Christian : Oui.

Moi : Alors tu peux aller t'habiller, Felipe. J'ai un petit creux et on va aller manger une salade.

Lorsqu'il ressort de la cabine, il est magnifique, à violer sur place, j'en siffle d'ailleurs et ça le fait rougir.

Moi : Tu es très beau, on va nous mater dehors.

Christian : Oui il est magnifique. Stéphane voudra son cul, c'est certain.

Moi : Oui, on verra. Il va falloir que je le calme un peu de ce côté-là sinon c'est moi qui vais finir par être jaloux.

Christian rigole. Pour finir, je veux payer les vêtements de Felipe. Les miens, il les facture à Stéphane mais il me stoppe.

Christian : J'ai eu Stéphane au téléphone sur le temps que tu faisais tes soins. Il était fou furax, j'ai dû le calmer en lui disant que tu m'avais expliqué que tu avais été sage au club et c'était Felipe que Marc avait sauté. Mais ce n'est pas ça qui l'énervais, c'est le fait que tu as foutu un nouveau mec dans les bras de Marc qui a l'air vraiment emmerdé.

Felipe : Pat n'y est pour rien, c'est Marc qui a commencé à titiller Jona dans les douches et l'a fait jouir. Mais de toute façon, le gamin lui aurait fait du rentre dedans tôt ou tard. Pat n'a fait que lancer l'histoire. Le gamin en était déjà amoureux avant.

Christian : Enfin bref, je l'ai calmé. Vous avez le temps d'aller faire vos emplettes mais n'oubliez pas d'aller le chercher. Voilà la liste de ce qu'il faut à la pharmacie pour lui et l'adresse du pharmacien. Il lui enverra l'ordonnance par la poste.

Moi : Je suppose qu'il t'a dit de facturer les achats d'ici.

Christian : Oui tu as tout compris.

Moi : Bon ok, alors on file car j'ai vraiment faim. Je me demande si ce n'est pas le cachet que Marc m'a fait prendre ce matin. Moi qui ne mange que le soir en règle générale.

Christian : Peut-être, vois avec lui.

Nous saluons Christian et je vais embrasser sa femme. Felipe en fait autant avec un grand merci de sa part pour le changement. Elle lui tend un sac avec tout le nécessaire pour entretenir son corps en l'état et lui conseille de trouver un centre esthétique sur son île. Nous partons et allons manger dans une brasserie branchée de liège qui sert à toute heure. Je prends une salade avec un verre de vin blanc et Felipe un morceau de bœuf belge et des frites. Ça lui avait manqué depuis des années, puisqu'il a fait ses études à Liège. Une fois notre repas terminé, et comme nous sommes juste à côté, je rentre chez notre bijoutier qui me reconnait. Il demande à son fils de prendre en charge les clients dont il s'occupait.

Le bijoutier : Bonjour Pat que puis-je pour toi ?

J'avais en tête de me faire fabriquer un piercing pour mon téton avec à chaque bout de l'anneau, les initiales de nos prénoms. Je le voulais en or rose avec deux diamants dessus et je lui explique. Je le vois interloqué et sur le même moment, son fils rire. Il avait fini avec les clients d'avant nous.

Le bijoutier : C'est quoi un piercing pour téton ?

Le fils ouvre sa chemise.

Le fils : C'est ça papa.

Il lui montre un piercing énorme qui pend à son sein gauche.

Le bijoutier : Bon et bien je vais vous laisser entre jeunes, moi, ça me dépasse.

Nous rions de bon cœur et nous allons alors dans une pièce fermée pour discuter discrètement de ce que je veux. Le fils s'appelle Sébastien «  Seb »

Seb : Pour quel téton ?

Moi : Le droit.

Seb : Est-ce que je peux voir le téton pour voir ce qu'il peut supporter ?

Je soulève mon pull et enlève le pansement pour lui montrer celui que je porte.

Seb : Ah ok. je vais te faire un dessin rapide et tu me dis si c'est ce que tu veux.

Il dessine alors rapidement un piercing avec un S pour Stéphane et un P pour Pat. Il met au-dessus de chaque initiale un diamant. Je lui demande s'il est possible de graver une date sur le devant de l'anneau. Pas de problème et je lui donne la date de notre rencontre, c'est-à-dire le 7 janvier 2012.

Moi : Peux-tu me reproduire celui-ci en or jaune ?

Je lui montre celui acheté chez Christian avec la tête d'ange et le démon.

Seb : Oui pas de souci, tu peux me le laisser ? Pour quand veux-tu ça ?

Moi : Oui et ce serais possible pour lundi prochain fin de journée ?

Seb : Oui pas de problème.

Moi : Je peux te poser une question ?

Seb : Oui je t'écoute.

Moi : Où as-tu appris à faire ce genre de chose car apparemment, ton père ne connaît pas.

Seb : A Paris dans une bijouterie bien connue, un des vendeurs avait reçu cette commande d'un client, c'est comme ça que j'ai appris. J'ai même appris à faire des Cockring en or.

Moi : C'est quoi un Cockring?

Felipe : C'est un anneau que l'on met autour du pénis et des couilles pour bander plus fort.

Moi : ah bon ?

Seb : Attends je te montre.

Il dégrafe son pantalon et descend sont boxer et nous présente sa queue légèrement bander avec un Cockring en or. Il est bien monté. Je dirais pratiquement comme mon homme. Il enlève le Cockring, l'essuie avec une serviette désinfectante pour bijoux et me le donne en main. Tout de suite, je veux les mêmes. Un à ma dimension et l'autre à la dimension de Stéphane.

Moi : Pourrais-tu m'en faire deux, un pour moi et un pour Stéphane ?

Seb : Pas de problème mais ça prendra un peu plus de temps, à mon avis un mois. Dans quel or les veux-tu ?

Moi : Pour moi en or jaune et Stéphane or blanc.

Seb : Il faut que je te mesure, à poil s'il te plaît.

Je descends mon pantalon et mon Jockstrap et il demande à Felipe de me branler un peu pour que je me raidisse. Ce que ce petit con fait directement et ne me laisse pas insensible. Seb mesure à l'aide d'un ruban et se rassoit  à son bureau pour établir les bons de commandes.

Moi : Et pour les mesures de Stéphane ?

Seb : Pas de souci, je les connais et je m'en rappelle encore. Tu n'es pas le seul mec qu'il a baisé et même si je suis un pur actif, il a réussi à prendre ma virginité. Mais tu es le seul homme qu'il aime maintenant. Tout le monde le sait.

Moi : Que veux-tu dire ?

Seb : Tu te souviens, la boite de Marc et son mec ? Vous y avez fait une soirée.

Moi : Oui en mon honneur, dans le carré VIP.

Seb : J'y étais, et lorsque Stéphane a annoncé qu'il avait trouvé l'homme de sa vie et qu'il voulait se marier avec toi, tous ces ex et les divers culs qu'il avait baisés étaient là.

Moi : Ah merde alors.

Seb : Il ne l'a pas fait innocemment. Voilà, ça te feras, et je t'ai fait un prix, 550 € pour le piercing avec les diamants plus 250 € pour la copie en or et 500 € par  Cockring moins 10 % 1980 € tvac.

Moi : Ok je te paie maintenant ?

Seb : Oui.

Je règle par carte bancaire, nous saluons le papa et nous partons. J'ai rendez-vous lundi soir pour reprendre mon piercing. J'indique dans mon GPS l'adresse de la pharmacie et j'y retire, non sans mal car la patronne ne me connait pas,  « il faut que je lui passe Stéphane au téléphone » les médicaments prescris par le médecin. Ensuite je mets l'adresse du magasin de vêtements moto et équipements dans le GPS et ce n'est pas loin du garage de Stéphane. Sur place un vendeur me montre la dernière collection Dainese car il sait, pour lui avoir dit pour qui je venais, que mon homme affectionne cette marque. Je lui prends une combinaison Aspide Noir et Blanc avec une bande rouge sur l'entre jambe, les gants assortis et le casque, le tout à ses dimensions et tailles. Ensuite je demande au vendeur de m'équiper pour pouvoir aller en balade dans un premier temps avec mon homme. Il me vend un chaps avec les protections en cas de chute, un blouson en cuir noir avec lanière qui passe entre les jambes ce qui met mon service trois pièces en valeur ainsi que mon cul. Ca protègera mon dos du vent. Une paire de gants et un casque simple mais complet. Il me dit que lorsque j'aurais ma propre moto, je pourrais alors choisir une combinaison et un casque qui va avec. Je paie, j'en ai tout de même pour 3757 €. Felipe hallucine de voir que je dépense autant en une journée.

Moi : Quoi ? Il y a quelque chose qui ne va pas ?

Felipe : En une journée, tu as dépensé trois fois ce que je gagne en un mois et tu me demandes si il y a quelque chose qui ne va pas ? Tu te fous de moi ou quoi ???

Moi : Attends. Si je claque autant, c'est pour Stéphane et moi. De plus, j'ai fait de très bons investissements dernièrement et cela me rapporte assez pour le moment. Stéphane ne veux pas que  je dépense pour les frais de la maison ou même les miens, sauf l'assurance de la voiture.

Il reste scié de voir ce que je dépense tout de même. Je demande au vendeur s'il y a moyen de livrer la combinaison et le reste au garage de Stéphane mardi dans la journée et que je viendrais prendre mes affaires mardi après-midi pour ne pas éveiller ses soupçons. Pas de soucis ils le feront avec plaisir. Nous reprenons la voiture, avec tout ça, il est 17H00 lorsque nous arrivons au garage. Dans l'entrée nous croisons son patron.

Le Patron : Alors Pat ça va ? Je suppose que c'est votre invité Felipe. Stéphane m'en a parlé, enchanté de faire ta connaissance.

Felipe : Moi de même.

Moi : Comment il va ?

Le patron : Eh bien avant le passage du médecin, c'était la course bureau-toilette.

Nous rions ensemble.

Le patron : Ensuite, après le passage du médecin et une piqûre, c'est passé assez rapidement mais je suis allé voir souvent dans son bureau. Au final, intoxication alimentaire.

Moi : Je m'en doutais. Encore un restaurant ou je ne mettrais jamais plus les pieds et je vais y envoyer l'AFSCA «Inspection à l'hygiène en Belgique ». J'ai une amie qui y travaille.

Le Patron : Tu n'hésites pas toi.

Moi : Non. Un, c'est mon futur mari et j'y tiens même si cela ne fait que trois semaines que je suis avec mais je suis mordu de lui. Comme si nous vivions ensemble depuis bien longtemps. Deux, quand je vois le nombre de restaurateurs qui font leur job avec passion dans les règles et qui font faillite alors que d'autres font de la merde, ça m'énerve au plus haut point.

Le patron : Tu n'as pas tort. Bon je vous laisse, ma maîtresse m'attend.

Moi : Ah bon ?

Le patron : Tu comprendras quand tu auras 20 ans de vie commune, comme moi.

Moi : En attendant, vous l'avez épousé pour le meilleur et pour le pire.

Le patron : Et bien ça fait 15 ans que je vis le pire.

Nous rions une nouvelle fois.

Moi : Je me suis permis de lui faire livrer un cadeau ici mardi dans la journée. Ça ne vous dérange pas ?

Le patron : Non pas du tout. Je vous laisse, elle est chaude et moi aussi.

Moi : Bonne bourre.

Nous montons vers le bureau de mon mec, non sans se faire mater nos petits culs par le personnel homo ou bi du garage. Lorsque j'ai ouvert la porte du bureau après autorisation de Stéphane de rentrer, je me jette à son coup et roule un patin à mon petit cœur d'amour. Après il me frappe fort avec ses mains sur mes fesses, ce qui me fait pousser un petit cri de douleur.

Stéphane : Ça, c'est pour m'avoir raccroché au nez tout à l'heure et tu auras une punition ce soir !

Moi : Ok mon cœur, je ne l'ai pas volé et je mérite une punition. Tant qu'à en avoir une, je vais t'avouer deux choses, la première, je me suis fait percé un téton et la deuxième, Felipe m'a sucé sous la douche du club pendant que Marc entreprenait Jona.

Je reprends une fessée magistrale sur le cul.

Moi : Aie !

Stéphane : Je savais pour le piercing. Christian à arrondi les angles avec moi, même si cela ne me plaît pas ! Mais pour Felipe je ne savais pas.

Felipe : Heureusement qu'il ne fallait rien lui dire.

Il lève les yeux au plafond et nous rions de bon cœur.

Stéphane : Si ça vient de Felipe ce n'est pas grave. J'ai bien compris qu'entre vous deux il y a une complicité que je n'arriverais jamais à briser. Mais j'aimerais avoir quelques explications sur ce qui s'est passé au club ce matin.

Moi : Et bien …

Felipe me coupe la parole et explique exactement ce qui s'est passé. Il me dédouane envers mon mec. Stéphane m'embrasse alors fougueusement et s'en veux d'avoir été jaloux mais me dit que la prochaine fois, il sera intraitable et que la punition sera à la hauteur de la faute. Que je pourrais ne m'en prendre qu'à moi-même. Il a constaté que depuis qu'il me connaît, je devenais de plus en plus salope et vicieuse, ça lui déplait un peu et le rend énormément jaloux.

Felipe le rassure en lui disant qu'il m'avait fait des avances hier soir mais que j'avais résisté avec force et que ce matin dans le feu de l'action entre Marc et Jona et par distraction, je l'avais laissé me sucer et qu'il avait vraiment aimé car il était vraiment en manque. Il n'a pas fallu deux minutes pour que mon homme sorte sa queue de son pantalon et que Felipe le suce. Une fois bien bandé, il le fit pencher sur son bureau, lui baissa son pantalon et son boxer ES. Il le prit sans aucune préparation. Le cri de Felipe couvert par sa main fut minime et mon homme tout en lui léchant la bouche, limait le cul de Felipe à grand coup de rein. Ça a duré 25 minutes avant que mon homme ne lui foute au fond du cul toute sa semence dans un râle approbateur. Le temps de reprendre nos esprits et Felipe de se rendre à la toilette pour se nettoyer le cul que nous rentrions à la maison. Une fois à la maison nous avons  déchargé  la voiture et ranger les nouveaux vêtements respectifs pour moi dans le dressing et pour Felipe dans une armoire en attendant une valise pour le futur départ de celui-ci. Une fois fait :

 Moi : Chou, j'ai demandé à Rose de chauffer la piscine ainsi que le jacuzzi et de préparer les draps en vue de te détendre avec nous deux, après ta journée de travail.

Stéphane : Merci chou.

La soirée a démarré par du repos et de la détente dans la piscine et le jacuzzi ensuite apéro et repas léger pour que mon homme récupère de son intoxication. Nous avons regardé la TV et au bout d'un moment, Felipe a voulu aller dormir, nous l'avons suivi et nous nous sommes couchés.

Stéphane : Viens sur mes genoux.

Moi : Pourquoi ?

Stéphane : Et ta punition, tu as oublié ?

Moi : Euh oui un peu.

Stéphane : Moi pas !

Je me couche sur ses genoux les fesses sur ses cuisses et il commence à me mettre des claques sur le cul façon fessée. Je ne dis rien et j'encaisse avec ici et là quelques gémissements de douleur. Ça dure un bon moment et j'ai les fesses qui me brûlent.

Moi : Chou tu me fais vraiment mal là. S'il te plaît arrêtes, j'ai compris et ne le referai plus.

Stéphane : Ah enfin, je me demandais quand tu me le demanderais !

Moi : Je l'ai mérité alors j'accepte ta punition mais ne comptes pas sur moi pour te supplier, je ne le ferais jamais.

Stéphane : Cela prouve que tu as un mental fort mais je te briserais un jour ou l'autre.

Moi : En attendant j'ai le cul rouge vif, s'il te plaît, mets-moi de la crème apaisante sinon je vais avoir dur à travailler demain.

Il s'exécute et ensuite me fait l'amour comme un roi. J'adore sa queue dans mon cul, d'ailleurs je dors avec elle en moi jusqu'au matin alors que je n'aime pas trop.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay